Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le Vaccin, la nouvelle tendance 2009

Le Vaccin, la nouvelle tendance 2009

Puisque plus de 40% de la population mondiale est censée être contaminée par le virus H1N1 en 2009, les vaccins reviennent au goût du jour. En effet depuis quelques années, on ne prêtait plus trop attention aux campagnes de vaccination, notamment la grippe. Le H1N1 nous fait bien sur reconsidérer la question à notre niveau personnel mais aussi à celui de l’industrie pharmaceutique.

Une frénésie d’acquisitions depuis 1 mois :

Depuis début septembre plusieurs acquisitions majeures ont été réalisé par des « Big Pharma » pour s’emparer de laboratoires spécialisés dans les vaccins.

Abbott Laboratories va payer 5 milliards € les vaccins et le business pharmaceutique du belge Solvay, Johnson & Johnson va se porter acquéreur de 18% du Néerlandais Crucell, à hauteur de 302 millions €, pour sa technologie de vaccins et Merck a annoncé qu’il allait acheter les droits marketing du vaccin contre la grippe de l’Australien CSL.

Ces transactions récentes font suite à la méga transaction effectué par Pfizer cette année pour l’achat de Wyeth pour 68 milliards $, en partie pour prendre possession de son activité vaccin dont le Prevenar, un vaccin contre la méningite dont les ventes ont atteint 2,7 milliards de dollars en 2008.

Une belle surenchère donc.

Mais pourquoi les « Big Pharma » sont-elles obligés d’acheter des spécialistes des vaccins au moment ou les prix sont mécaniquement élevés depuis l’arrivée du virus H1N1 ?

Et bien car ces multinationales avaient vendu leurs activités de vaccin, jugées trop peu rentable, depuis plusieurs années déjà.

Les « Big Pharma » ne font donc plus de vaccins et se sont uniquement focalisés sur le traitement des « maladies » (type diabète, cholestérol ou encore dépression) qu’ils jugent plus rentable car les malades suivent ces traitements toute leur vie au contraire du vaccin que l’ont ne prend qu’une fois et qui est donc un produit de commodité.

 

Les vaccins seraient redevenus rentable ?

Mais comment les vaccins qui étaient jugés peu rentable il y a 5 ans sont soudainement redevenus une poule aux œufs d’or ?

Cela tiens autant aux progrès de la vaccination qu’à l’actualité du H1N1 ainsi qu’à la montée en puissance des laboratoires spécialisés dans les médicaments génériques.

 

Les progrès de la vaccination :

A la vue de leur faible rentabilité, les investissements dans les vaccins avaient été assez faibles cette dernière décennie. A titre d’exemple, on utilise encore des cellules d’œuf plutôt que des cellules issues de la biotechnologie pour fabriquer bon nombre de vaccin. Ces techniques étant en cours d’évolution les multinationales sont maintenant capable de négocier les doses de vaccins 10 fois plus cher qu’avant auprès des compagnies d’assurances car les nouvelles techniques permettent de prévenir l’apparition des maladies plutôt que de les traiter a posteriori. Le coût pour traiter une personne déjà malade étant énorme, ces vaccins « préventifs » peuvent alors se vendre plus cher. Il en résulte une amélioration de la rentabilité..

 

L’arrivée du H1N1 :

Le virus de la grippe A et sa dimension pandémique a fait bouger les mentalités auprès des principaux acheteurs de vaccins, les Etats. En effet, devant l’urgence de la situation les gouvernements n’hésitent pas à dépenser sans compter. Les usines de vaccins tournent maintenant à plein régime, de nouvelles étant aussi en construction, faisant profiter de très fortes économies d’échelles. Simple application de la loi de l’offre et la demande, les fabriquant sont maintenant en position de force et peuvent mieux négocier leurs prix.

 

La lutte contre les laboratoires génériques :

Les grands laboratoires sont actuellement sous la pression commerciale des médicaments génériques qui trouvent de plus en plus de succès du fait de leurs prix inférieurs. En 2013, un grand nombre de brevets sur des médicaments vedettes expireront laissant le champs libre à de nouveaux concurrents. Les « Big Pharma » doivent donc se préparer à la bataille et trouver de nouveaux relais de croissance.

Les nouvelles perspectives de rentabilité et de ventes des vaccins en font donc un segment de marché tout à fait intéressant. De plus, la complexité de fabrication des vaccins, par rapport aux médicaments standards, crée une forte barrière à l’entrée de ce business et permettra aux multinationales d’éloigner les laboratoires génériques de ce marché à nouveau florissant.

Actuellement les vaccins représentent seulement 3% du marché de la pharmacie mais ils ont une croissance deux fois supérieure, de l’ordre de 10 à 15% par an malgré la crise.

La combinaison de tous ces éléments entraîne donc un regain d’intérêt certain pour les vaccins. Mais tout le monde n’est pas préparé de la même façon face à une éventuelle pandémie.

 

De la pandémie à la psychose ?

En dehors de toutes considérations économiques, l’implantation des sites de production de vaccins sont susceptibles de créer quelques tensions.

En effet si en France Sanofi a déjà prévu de dédier, si besoin, un site à la fabrication du vaccin anti-grippe, tous les pays ne sont pas en mesure de faire de même. Les Etats-Unis, ne produisent que 20 % des vaccins contre la grippe qu´ils consomment et la Grande-Bretagne les fait tous fabriquer à l´étranger. De manière générale, 70 % des stocks de vaccins saisonniers sont fabriqués en Europe et rares sont les pays auto-suffisants.

Du coup, les experts redoutent des tensions internationales pour l´accès aux stocks de vaccins. Si la maladie, jusqu´ici relativement bénigne, s´aggrave, « les pays vont vouloir garder les vaccins pour leurs propres citoyens », s´inquiète le directeur du Centre pour la recherche sur les maladies infectieuses et la politique (Cidrp) à l´université du Minnesota, Michael Osterholm.

« Un vaccin pandémique sera une ressource rare et précieuse, comme l´huile et la nourriture en période de famine », prévient David Fidler, professeur de droit à l´université de l´Indiana, qui a travaillé pour l´OMS. « Nous avons déjà vu comment les pays se comportent dans de telles situations et ce n´est pas encourageant. » En France, il a déjà été prévu de faire surveiller les usines de production par les forces de police.

En attendant lavez-vous bien les mains pour éloigner les bactéries !!


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2009 07:22

    Heureusement, le bon sens reprend parfois le dessus.
    Actuellement, tous les sondages indiquent qu’une majorité d’entre nous refuse d’être vaccinée contre cette « grippette ».
    Donc, leur vaccin.....


    • foufouille foufouille 10 octobre 2009 10:00

      si personne ne se fait vacciner, bonjour le plogeon


      • elec 42 elec 42 10 octobre 2009 10:49

        dé qu’il y a de l’argent à gagner,les vautours rappliquent.


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 10 octobre 2009 15:40


          > Bonjour à tous,
          >
          > Je vous envoie un papier qu’il faut faire circuler un maximum. Lisez le attentivement, et parlez en autour de vous.
          > C’est important et avec ce qui se passe, le temps presse. Il faut absolument enrayer la machine qui est en route pour la vaccination de masse programmée par les élites au pouvoir.
          > CE VACCIN EST DANGEREUX.
          > On injectera aux patients le VIRUS H1N1 + H5N1 dans le sang. Il ne sera testé que deux mois avant injection, donc aucun recul par rapport aux effets secondaires.
          > Ce vaccin contiendra du scalène et de l’aluminium.
          > La Grèce et la Suisse ont déjà annoncé la vaccination de toute la population, sans exception pour cette automne.
          > Les autres ne vont pas tarder a en faire de même.
          > UN APPEL TRES URGENT, A TOUS LES CITOYENS DE FRANCE, D’EUROPE ET DU MONDE.
          > Si les gens sont septiques a propos du futur génocide en marche, posez leurs les questions suivantes, et ils ouvriront les yeux, du moins je l’espère.
          > Si vous ne le faites pas pour vous, pensez a vos enfants.
          >
          > Pourquoi y a t’il un tel tapage médiatique afin de faire peur aux gens, alors que cette "grippette ,n’est pas aussi mortelle que la grippe saisonnière ?
          >
          > Pourquoi veulent ils vacciner toute la population ? De gré, pour l’instant, mais surement de force, en utilisant plus tard la loi, tel que l’état d’urgence, ou a terme la loi martiale ?
          >
          > Pourquoi est ce que tout les réservistes (armée, police...) ont ils été contactés, en janvier, afin de se tenir prêts pour fin octobre ?
          >
          > Pourquoi est ce le Ministère de la  défense et non le Ministère de la Santé qui s’occupe de ce dossier ?
          >
          > Pourquoi toutes les transactions avec les différents laboratoires sont elles classées Secret Défense ?
          >
          > Pourquoi Mr Sarkosy a t ’il inauguré un nouveau laboratoire appartenant a Sanofi-Aventis au Mexique, un labo qui travaille a la réalisation des vaccins  concernant cette grippe ? Cette inauguration a été faite deux mois avant la déclaration officielle de la pandémie.
          >
          > Pourquoi Mr Obama a t’il signé récemment un décret mettant a l’abri de toutes poursuites judicaires, les laboratoires fabricants des futurs vaccins, en cas de séquelles chez les patients ?
          >
          > Pourquoi le laboratoire BAXTER, n’est il pas inquièté pénalement au sujet de son erreur commise ce printemps. Affaire prouvée : c’est a dire, le mélange du virus de la grippe saisonnière avec le virus de la grippe aviaire, mais qui par chance a été découvert en faisant des test sur des furets (tous morts) par un autre labo avant commercialisation ? C’est entre autre, BAXTER qui va commercialiser le vaccin de cette nouvelle grippe.
          >
          > Pourquoi 9200 fioles, hautement pathogènes (ébola, équine,etc......),ont elles disparues d’un laboratoire de l’Armée Américaine ?
          >
          > Pourquoi la FEMA, agence Fédérale des situations d’urgences (USA) a elle construit ou modernisé, 600 camps(barbelés, caméras, voies ferroviaires pistes d’atterrissages pour hélicos) dispersés dans tout les états d’Amérique.
          >
          > TOUTES CES INFORMATIONS SONT VERIFICABLES ET REELLES. Elles sont toutes dans le domaine public il suffit de les  corréler.
          >
          > Informez vous et parlez en autour de vous.
          >
          > Plus nous serons a dire NON a la vaccination de masse, plus nous auront des chances de faire cesser cette mascarade.
          >
          > Merci a tous.

             


          • foufouille foufouille 10 octobre 2009 16:40

            @ eugene
            peu verifiable ou confidentiel
            a part un ou deux articles de presse
            comme pour l’envoi accidentelle de 6000 doses de grippe espagnol il y a quelque temps

            c’est comme quand tu dis a un mouton que lesieur a fait de la mayo avec de l’huile pour voiture
            (c’est pas moins cher en ukraine)


          • Manfred Manfred 10 octobre 2009 17:04

            « Puisque plus de 40% de la population mondiale est censée être contaminée par le virus H1N1 en 2009 »

            J’aimerais bien une source plus pertinente qu’un simple blog d’une personne, même s’il est hébergé sur le site Le Monde !

            On apprend sur le blog en question que ce sont les propos d’une journaliste de France 2 lors du JT de 20h du 1 mai 2009. Donc j’aimerais bien avoir un lien direct vers ce JT, plutôt que de m’appuyer sur des propos rapportés.

            La première étape d’un article est de vérifier ses sources, merci donc de le faire.


            • xray 10 octobre 2009 17:49


              Médical terreur !
               

              Le but est de pourrir la vie du plus grand nombre. 

              Je suis « POUR » que cette vaccination obligatoire s’adresse en priorité au personnel de « santé »,  aux fonctionnaires, aux journalistes, aux curés qui nous l’imposent et à l’ensemble du personnel de la Sécu. 

              On ne le répètera jamais assez !  
              On prend un risque considérable en allant consulter un médecin pour savoir si l’on est malade. On peut en mourir. 

              Un bien portant est un malade qui s’ignore. 

              Les virus de curés 
              http://levirusmachin.hautetfort.com/
               



              • michel13 10 octobre 2009 18:42

                Le code de Nuremberg : un rappel utile !

                 

                Un rappel qui peut être bien utile au moment où l’on parle d’ expérimenter un vaccin y compris sur de très jeunes enfants

                Le Code de Nuremberg - 1947

                Le Code de Nuremberg identifie le consentement éclairé comme préalable absolu à la conduite de recherche mettant en jeu des sujets humains.

                1 - Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne intéressée doit jouir de capacité légale totale pour consentir : qu’elle doit être laissée libre de décider, sans intervention de quelque élément de force de fraude, de contrainte, de supercherie, de duperie ou d’autres formes de contraintes ou de coercition. Il faut aussi qu’elle soit suffisamment renseignée, et connaisse toute la portée de l’expérience pratiquée sur elle, afin d’être capable de mesurer l’effet de sa décision. Avant que le sujet expérimental accepte, il faut donc le renseigner exactement sur la nature, la durée, et le but de l’expérience, ainsi que sur les méthodes et moyens employés, les dangers et les risques encourus ; et les conséquences pour sa santé ou sa personne, qui peuvent résulter de sa participation à cette expérience.

                L’obligation et la responsabilité d’apprécier les conditions dans lesquelles le sujet donne son consentement incombent à la personne qui prend l’initiative et la direction de ces expériences ou qui y travaille. Cette obligation et cette responsabilité s’attachent à cette personne, quine peut les transmettre à nulle autre sans être poursuivie.

                2 - L’expérience doit avoir des résultats pratiques pour le bien de la société impossibles à obtenir par d’autres moyens : elle ne doit pas être pratiquée au hasard et sans nécessité.

                3 - Les fondements de l’expérience doivent résider dans les résultats d’expériences antérieures faites sur des animaux, et dans la connaissance de la genèse de la maladie ou des questions de l’étude, de façon à justifier par les résultats attendus l’exécution de l’expérience.

                4 - L’expérience doit être pratiquée de façon à éviter toute souffrance et out dommage physique et mental, non nécessaires.

                5 - L’expérience ne doit pas être tentée lorsqu’il y a une raison a priori de croire qu’elle entraînera la mort ou l’invalidité du sujet, à l’exception des cas où les médecins qui font les recherches servent eux-mêmes de sujets à l’expérience.

                6 - Les risques encourus ne devront jamais excéder l’importance humanitaire du problème que doit résoudre l’expérience envisagée.

                7 - On doit faire en sorte d’écarter du sujet expérimental toute éventualité, si mince soit-elle, susceptible de provoquer des blessures, l’invalidité ou la mort.

                8 - Les expériences ne doivent être pratiquées que par des personnes qualifiées. La plus grande aptitude et une extrême attention sont exigées tout au long de l’expérience, de tous ceux qui la dirigent ou y participent.

                9 - Le sujet humain doit être libre, pendant l’expérience, de faire interrompre l’expérience, s’il estime avoir atteint le seuil de résistance, mentale ou physique, au-delà duquel il ne peut aller.

                10 - Le scientifique chargé de l’expérience doit être prêt à l’interrompre à tout moment, s’il a une raison de croire que sa continuation pourrait entraîner des blessures, l’invalidité ou la mort pour le sujet expérimental.

                (Extrait du jugement du TMA, Nuremberg, 1947 (trad. française in F. Bayle, Croix gammée contre caducée. Les expériences humaines en Allemagne pendant la Deuxième Guerre Mondiale, Neustadt, Commission scientifique des crimes de guerre, 1950.)

                frsq.gouv.qc.ca

                http://www.altermonde-sans-frontiere.com:80/spip.php?page=imprimer&id_article=11315


                • boris boris 10 octobre 2009 20:16

                  Tous les vaccins sont dangereux, de plus en plus de gens en prennent conscience, les groupes pharmas qui nous tiennent par les couilles et par la peur tentent un coup de poker pour se goinfrer une nouvelle fois, souhaitons que ce soit le dernier.


                    • boris boris 10 octobre 2009 22:40

                      En quelque sorte, oui .


                    • boris boris 11 octobre 2009 12:22

                      Le vaccin de la grippe fait caner pas mal de monde chaque année, histoire de soulager les caisses de retraites.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès