Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les bourses de la vie

Les bourses de la vie

En ces temps de crise qui perdure, il ne s’agit pas d’évoquer ce lieu ou les transactions vont bon train, pour le plus grand profit des traders et des banksters, mais de ces bourses dont sont généralement porteurs tous les mâles de la planète.

Un film récent permet d’ouvrir une réflexion originale sur les fameux donneurs de sperme.

En effet, dans « Starbuck », de Ken Scott, un homme se retrouve être le père de 533 enfants.

Ses enfants, regroupés dans un recours collectif, tentent d’invalider la clause d’anonymat que Patrick Huard, l’acteur titre, à signé lors de ses dons de sperme.

Les choses vont se compliquer lorsqu’il aura la curiosité de découvrir le profil de chacun de« ses enfants » puis qu’il essayera, à sa manière, de leur donner des coups de pouce dans leur vie de tous les jours.

On peut s’interroger sur la crédibilité du scénario, car il parait improbable qu’un seul donneur puisse être le père d’autant d’enfants, d’autant qu’aux dernières nouvelles, le chiffre de 150 semble être un maximum, et qu’en France le recours aux gamètes d’un seul donneur ne peut pas dépasser le chiffre de 10, même si ce n’est que depuis 1994 qu’une limite légale est fixée. lien

Il faut tout de même préciser qu’il est difficile de vérifier si les termes de la loi, limitant comme seuil le chiffre de 10 enfants par donneur, sont réellement respectés, puisque le donneur est libre de s’inscrire dans plusieurs centres, d’autant que l’identité des donneurs n’est pas systématiquement vérifiée.

Ce n’est pas anodin, la multiplication des naissances venant d’un seul donneur amenant un risque évident de consanguinité. lien

De plus, si ces dons de gamètes ne sont pas rémunérés en France, ce n’est pas le cas du Danemark (30 à 50 € par don), alors qu’en Belgique ou Espagne, les femmes peuvent négocier leurs ovules pour près de 1000 €.

Chaque année, ce sont 30 000 couples qui en France ont recours à l’assistance médicale à la procréation. lien

Dans son livre « le donneur » Guy Des Cars, s’inspirant d’une histoire vraie, évoquait l’existence d’un homme dont le sperme avait permis la naissance de 4320 enfants. lien

Au-delà de la comédie désopilante de Ken Scott, le héros amène une réflexion sur le don de sperme, et sur l’impossibilité pour ceux qui lui doivent la vie de rencontrer leur vrai père. lien

Ce combat est aujourd’hui devant la justice, puisqu’une jeune femme de 30 ans, sans réclamer l’identité du donneur, demande seulement s’il est d’accord, ou non, de se faire connaitre.

Une association s’est même créée, la PMA (procréation médicalement anonyme). Elle est inquiète, puisque comme le dit Arthur Kermalvezen, porte parole de l’association, « on conseille depuis des années aux parents de dire aux enfants comment ils ont été conçus. Mais, après, la question de savoir qui est cette personne est inévitable et devient lancinante  ».

Il dénonce le fait que ce système a été conçu par des gens qui ont oublié que les enfants allaient grandir, et qu’ils se poseront fatalement un jour où l’autre la question de leur origine. lien

Pour l’instant la justice estime que de telles requêtes sont irrecevables et protège l’anonymat du donneur de sperme. lien

Pourtant l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme sur le respect de la vie privée et familiale, reconnait un droit à l’accès aux origines. lien

Au-delà de ce débat d’éthique, nous sommes de plus en plus menacés par ce qu’on appelle la féminisation des espèces, qui touche tous les animaux, humains y compris : 1 couple sur 6 consulte son médecin pour des problèmes d’infertilité.

Les poissons ont été probablement les premiers touchés, et on sait depuis quelques années que les PCB (polychlorobiphényles), appelés aussi pyralènes, déversés allègrement dans nos rivières et nos fleuves, ainsi que les dioxines rejetées par nos incinérateurs, ont contribué à la féminisation des poissons : sans mâles, la reproduction ne se fait plus, et à terme c’est leur disparition qui est programmée. lien

A ces pollutions, il faut ajouter les produits ralentisseurs de feu (DEP= diphényles éthers poly bromés) dont nos canapés sont généreusement pourvus, les poly-phosphates et le ferrocyanure de sodium (le fameux additif alimentaire E535), les tensio-actifs qui font notre linge « plus blanc que blanc » et les hormones de synthèses utilisées pour la contraception.  lien

En effet, les pilules contraceptives que nous utilisons en quantité, se retrouvent dans nos urines, puis dans nos fleuves, et ces œstrogènes synthétiques résistants très bien aux filtres et aux bactéries d’épuration accélèrent la féminisation chez les poissons. lien

Et ce n’est hélas pas tout.

Une étude menée en Autriche, sous la houlette du Professeur Jürgen Zentek a prouvé que l’ingestion de maïs OGM faisait baisser la fertilité. lien

Une autre étude réalisée en 2003 a démontré que des ouvriers du BTP exposés à des produits solvants, comme les éthers de glycol, souffrent d’une perte de fertilité.

Le risque ne se limite pas à ces reprotoxiques, et d’après une étude menée par Jensen et Coll, portant sur 430 couples, Les fumées de soudure représenteraient aussi un danger, ainsi que le ciment, le plomb, le chrome hexavalent, le nickel, même si pour ces derniers, d’autres études devraient le confirmer. lien

Plus étonnant, le danger viendrait aussi de l’utilisation des ordinateurs portables.

Notre descendance va-t-elle payer l’utilisation que nous faisons des ordinateurs portables connectés à internet par Wi-Fi ?

En effet, une étude réalisée par des experts argentins vient de prouver que l’utilisation d’un ordinateur portable posé sur les genoux diminue la motilité et augmente la fragmentation ADN du sperme.

A la connaissance des chercheurs, cette étude est la première à évaluer l’impact direct de l’utilisation d’un ordinateur portable connecté au Wi-Fi, amenant en conclusion que cette pratique peut conduire à une fertilité masculine diminuée.

La recherche a porté sur 29 donneurs sains et ceux-ci ont été exposés pendant 4 heures. lien

L’homme n’échappe donc pas aux dangers de ces perturbateurs endocriniens, et Rémy Slama, chercheur à l’INSERM (institut national de la santé et de la recherche médicale) nous apprend que nous subissons une diminution de 30% de notre fertilité.  lien

Non seulement l’homme a déjà un volume de sperme très faible, si on le compare aux autres espèces animales, mais comme l’a démontré Pierre Jouannet, chef du service de biologie de reproduction de l’hôpital Cochin, à Paris, les cancers du testicule ont augmenté de 50% en 20 ans en France.

De plus, des études ont prouvé qu’une accumulation de composés chimiques peut perturber la formation des organes sexuels des enfants, et qu’une exposition aux phtalates pouvait provoquer l’atrophie des pénis humains. lien

A Montpellier, le professeur Charles Sultant, pédiatre endocrinologue affirme que le nombre de garçons qui ont des malformations de l’appareil génital a été multiplié par 3 en 20 ans.

Les femmes sont touchées elles aussi, puisque ces perturbateurs endocriniens provoqueraient une puberté précoce, ainsi que l’a prouvé une étude de l’université de Bristol portant sur 14 000 enfants. lien

Faisons le bilan : pyralène, dioxines, DEP, poly-phosphates, E535, tensio-actifs, hormones de synthèse, OGM, éther de glycol, fumées de soudure, ciment, plomb, chrome hexavalent, nickel, ordinateurs portables, phtalates, tous ces perturbateurs endocriniens mettent notre descendance en danger.

L’homme, cet animal qui menace chaque jour un peu plus l’avenir de la planète bleue, sera-t-il éradiqué de la surface de celle-ci à cause des techniques qu’il a développées ?

C’est d’ailleurs le thème du livre de Brian Sykes, un généticien britannique de l’université d’Oxford, (la malédiction d’Adam : un futur sans hommes), qui ne prévoit rien d’autre que notre disparition dans 5000 générations, victime de notre fertilité en berne, (lien) ce qui nous laisse relativement un peu de temps, à moins que Sykes ne soit trop optimiste ?

Quand le regretté Jean Ferrat chantait prophétiquement : « la femme est l’avenir de l’homme  », s’inspirant d’un poème d’Aragon, il n'avait peut-être pas imaginé que la féminisation des espèces amenerait à terme la disparition programmée de l’humanité.

Pourtant l’homme a encore une carte à jouer, celle de la beauté, et le lecteur curieux ne manquera pas d’ouvrir ce lien, pour découvrir en 6 petites minutes qu’il ne faudrait pas grand-chose pour changer ce monde.

Comme dit mon vieil ami africain : « bien informés, les hommes sont des citoyens, mal informés, ils restent des sujets  ».

L’image illustrant l’article provient de « toutpetitpixel.com »

Merci aux internautes de leur aide efficace et généreuse. 

Olivier Cabanel

Articles anciens :

La planète des singes

Arrêtez la Terre, je veux descendre !

Cet alu qui tue

La tragédie de la naissance

La réponse de l’animal

Les microbes auront le dernier mot

Les mâles se font la malle

Faut rigoler

Le danger de vivre

Ces plantes qui tuent les virus

J’ai découvert l’eau de jouvence

Où sont les hommes


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Aiane Aiane 19 juillet 2012 09:36

    Dans l’absolu, de telles prévisions seraient plutôt une bonne nouvelle pour la planète. lol


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 10:49

      Aiane

      tout à fait d’accord avec vous
       smiley

    • JL JL 19 juillet 2012 10:19

      Bonjour Olivier,

      j’ai vu ce film que je conseille à tous : fin et drôle.

      Cette féminisation des mâles que vous évoquez est probablement une manière douce que la nature a inventé pour euthanasier les espèces polluantes et polluées ?

      Notre modèle de développement n’est pas soutenable.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 10:51

        bonjour JL

        je pense qu’effectivement la nature a prévu toutes les parades, et que notre planète se débarrasse des intrus en se secouant, comme un chien se débarrasse de ses puces.
         smiley 

      • Leo Le Sage 19 juillet 2012 10:41

        @AUTEUR/Olivier Cabanel
        Vous dites : "On peut s’interroger sur la crédibilité du scénario, car il parait improbable qu’un seul donneur puisse être le père d’autant d’enfants, d’autant qu’aux dernières nouvelles, le chiffre de 150 semble être un maximum"
        çà commence déjà fort avec Olivier. smiley
        Il oublie que c’est un film...

        Au pardon, le film sert de référence à une discussion...sérieuse LOL smiley

        Vous dites : « Ce n’est pas anodin, la multiplication des naissances venant d’un seul donneur amenant un risque évident de consanguinité »
        Ben oui, le risque est même réel, surtout si ce sont des personnes qui habitent la même ville...

        Vous dites : « s’inspirant d’une histoire vraie, évoquait l’existence d’un homme dont le sperme avait permis la naissance de 4320 enfants. »
        Ah bon, ci-dessus c’est improbable mais ici c’est carrément réel ... smiley
        Là je reconnais le vrai Olivier...

        Vous dites : "Pourtant l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme sur le respect de la vie privée et familiale, reconnait un droit à l’accès aux origines"
        Encore n’importe quoi...
        J’ai lu l’article : je n’ai vu çà...
        C’est à quelle page ?

        Vous dites : "De plus, des études ont prouvé qu’une accumulation de composés chimiques peut perturber la formation des organes sexuels des enfants, et qu’une exposition aux phtalates pouvait provoquer l’atrophie des pénis humains"
        D’où des querelles je suppose.
        Vous en avez vécu des choses dites moi... smiley

        Vous dites : « « bien informés, les hommes sont des citoyens, mal informés, ils restent des sujets » »
        Un sujet peut encore se défendre.
        Même du temps des Pharaons, il y avait une certaine justice.
        La bonne phrase est plutôt :
        bien informés, les hommes sont des citoyens, mal informés, ils restent des OBJETS manipulables à souhait.
        N’essayez pas de nous manipuler nous ne sommes pas vos objets... smiley smiley smiley

        Mon avis
        1/ Plus de 150 est évidemment possible et votre article le dit.

        2/ Pour les limites juridiques, il est toujours possible qu’il y ait un dépassement pour la simple et bonne raison que lorsqu’on donne, le résultat n’étant pas certain, et la demande étant toujours plus forte, la tentation est de donner plus que prévu...

        3/ L’article 8 ne parle pas des origines...
        Comme d’habitude Olivier ne vérifie pas bien ses sources.
        Heureusement qu’il y avait la vidéo où le violonceliste en avait une plus grosse que les autres...

        4/ Le femme arrive déjà à se passer des hommes...
        Le vibromasseur, etc...
        Et comme, elle est l’avenir de l’homme il ne faut pas trop espérer.

        5/ On sait depuis déjà un moment que l’homme n’a pas assez de sperme, et je crois qu’on sait même pourquoi.
        [Il y a quelques pistes dont les rayonnements electro-magnétiques, la chaleur trop élevée, les produits chimiques, etc.]

        La question qui tue : Vous êtes concerné ? smiley

         

        Cordialement

        Leo Le Sage

        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 10:54

          léo le fou

          en fin de compte, vu le niveau des réflexions que vous proposez, je pense que vous n’êtes ni sage, ni majeur.
          par ces merveilleux temps ensoleillés, pourquoi n’iriez vous pas faire un tour au bord de la mer, et confectionner un joli château de sable ?

        • Leo Le Sage 19 juillet 2012 13:10

          @AUTEUR/Par olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.104) 19 juillet 10:54

          J’ai écrit : « L’article 8 ne parle pas des origines »
          Problème de fiabilité des sources donc...

          Je vous renvoi donc à votre propre question...

          CQFD

          PS : çà fait mal mes questions ? smiley smiley smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 13:14

          léo

          et il en est où votre château ?
           smiley

        • Leo Le Sage 19 juillet 2012 13:22

          @AUTEUR/Par olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.104) 19 juillet 13:14
          Vous dites : « et il en est où votre château ? »
          J’ai dit aux enfants qu’un certain Olivier Cabanel va venir.
          Mais comme je ne promets jamais rien j’ai juste rappelé à ces derniers :
          Attention il est un peu gateux comme le « Slip en l’air »...
          Faux pas le contredire surtout...
           smiley
          Les petits m’ont dit qu’ils vont t’apprendre le savoir vivre... et le savoir-être
          C’est curieux à leur âge. C’est un peu prétentieux non... ? smiley

          Alors cette source pas fiable ? Hmmm ? smiley

           

          Cordialement

          Leo Le Sage

          (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 13:39

          leo

          vous ne devriez pas prendre à la légère mon conseil au sujet du château de sable.
          vos « nombreux enfants » ne sont peut être pas qualifiés pour en ériger un, d’autant qu’avec un « père » comme vous, je crains que vous n’ayez pas le potentiel de leur donner des conseils valables ;
          je vais donc vous en faire part de quelques uns qui vous permettrons de les aider.
          tout d’abord le seau.
          le plastique est la matière la plus appropriée et s’il est, il est vrai, à base de pétrole, c’est pourtant un matériau efficace.
          ensuite le sable.
          si vous prenez un sable trop sec, le château ne tiendra pas.
          il vous faut donc utiliser un sable humide.
          celui du bord de l’eau est idéal.
          ensuite, il faut tasser fermement le sable et retourner le seau rapidement d’un geste sec.
          bon.
          je ne voudrait pas trop solliciter vos neurones pour un début, et il vous faudra commencer modestement, d’autant que la « sagesse » dont vous vous targuez pourrait vous être utile pour la suite.
          le ciel vous tienne en joie.
          cdt
           smiley

        • Denis Rezler 19 juillet 2012 13:51

          Je vous l’ai déjà dit Olivier. En fait de Léol il s’agit de Djanel. 



           EX chasseur de trolls mais toujours avec les mêmes délires stylistiques.

        • Denis Rezler 19 juillet 2012 14:10

          Mon cher Verbaline, les réponses à vos questions dépendront de qui répond. 


          Dans le tas il y en a bien quelques uns qui ont réussi leur brevet.

        • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 14:14

          Denis,

          j’avais bien noté votre intervention, et vous en remercie.
          effectivement les délires du djanel léo le troll, si ils peuvent amuser un certain temps, ne méritent pas de s’y attarder outre mesure.
          c’est d’ailleurs ce que je tente de faire.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 14:17

          verbaline

          cette adolescent qui s’ennui et qui amuse la galerie un certain temps, dont le pseudo léo « le sage » est largement usurpé, ne devrait pas continuer plus longtemps à sévir sur ce fil, afin de permettre aux commentateurs de participer sereinement au débat.
          pour l’instant, il semble ne l’avoir pas compris.
          merci de votre contribution.
           smiley

        • Denis Rezler 19 juillet 2012 14:20

          Ce serait tellement simple s’il ne s’agissait que d’un troll Olivier. Hélas....


        • Denis Rezler 19 juillet 2012 15:52

          « @Leo le Sage
          .
          Cher compagnon de forum comme vous m’intriguiez beaucoup je suis allé à la recherche de votre CV
          .
          .

          • L’élite ne doit pas toujours imposer mais doit proposer quitte à s’exposer...
          • J’ai le malheur de faire partie de cette minorité tant décriée injustement. »mea culpa« 


          Vous nous dites en toute modestie faire partie de l’élite ! »



          D’un seul coup je me sens pris d’un vertige et d’une frayeur sans noms.... ce serait donc « ça » les élites ?


        • VenatorN 19 juillet 2012 17:37

          @ Denis Rezler, 


          vous dites «  Ce serait tellement simple s’il ne s’agissait que d’un troll Olivier »

          Comment ça, qu’entendez-vous par là ?

        • Leo Le Sage 19 juillet 2012 18:33

          @AUTEUR/Par olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.104) 19 juillet 13:39
          Vous dites : « je ne voudrait pas trop solliciter vos neurones pour un début »
          Je ne vois pas comment vous pourrez soliciter mes neurones...
          Même mes axones ne bougent pas quand c’est vous...

          C’est curieux que slip en l’air ne soit pas venu...
          Vous lui aviez fait peur ?
          Sinon, mes questions vous comptez y répondre quand ?
          Ah oui, c’est vrai, votre lâcheté habituelle.

          Apparemment vous avez trois nouveaux fans...
          C’est bon signe, cela signifie que je brûle...
          Donc je vais perseverer dans ce sens.
          « Perseverer ... diabolicum »

          Quand je pense qu’il y a trois types qui n’arrivent pas à déloger UN adolescent...
          Les pauvres... smiley

          [*stay tuned*] smiley

          PS : je ne pense pas que les conseils d’un lâche a beaucoup de valeur mais je veux bien écouter les autres dire s’ils apprécient votre conseil.
          Les autres = les habitués bien sûr...

          @Par verbaline (xxx.xxx.xxx.97) 19 juillet 13:49
          Vous dites : « Cher compagnon de forum comme vous m’intriguiez beaucoup je suis allé à la recherche de votre CV »
          ...et vous n’avez rien trouvé... smiley
          Vous êtes nouveau car je n’ai pas encore vu de commentaires à votre sujet...
          Il faudra passer par mes articles pour pouvoir évaluer ma valeur.

          Vous dites : « Appartenez vous à ce corps d’élite des infirmiers tireurs dans leur propre pied ? »
          Je crois que je préfèrerais être un valet plutôt qu’être de ton camp...

          Vous dites : « Alors ce brevet des collèges ? Encore raté ? »
          J’ai plusieurs diplômes dont celui là...
          [Tu commences par bacc ++]


          @Par Denis Rezler (xxx.xxx.xxx.9) 19 juillet 13:51
          Vous dites : « Djanel »
          Qui est-ce ? Veuillez préciser.
          Est-il encore inscrit. J’ai envie de lire ses interventions...

           
          Cordialement

          Leo Le Sage


        • Leo Le Sage 19 juillet 2012 18:42

          @AUTEUR/Par olivier cabanel

          Maintenant que j’y pense, les adolescents...
          Cela me rappelle un article, chez les étazuniens...
          [C’est pas le genre d’article qui passe en France]
          Justement ils se demandent si certains ne veulent pas rester, disons jeunes... [dans le bon sens du terme]
          Tout à coup je me vois dans une glace : un ado de première... Wow... smiley
          C’est donc possible.
          C’est Olivier qui l’a dit.

          Je vais de ce pas en parler à mes friends américains...
          A la maman d’Olivier Cabanel :
          Attention je vais aller faire un crochet chez des américains je ne pourrais pas surveiller le petit...
          Surtout que j’ai peur que les enfants ne lui fasse du tort.
          Pardonnez moi madame, mais les enfants veulent absolument lui apprendre les règles de savoir vivre par la force.
          Je leur ai dit : « C’est pas bien, c’est pas bien... »

           
          Cordialement

          Leo Le Sage


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 18:52

          mon petit léo

          faites attention,
          traiter quelqu’un de lâche est une insulte
          merci de le retirer, avant un éventuel repliement
          et allez vite finir votre château.
           smiley

        • Ni naïf Ni Crédule dede 19 juillet 2012 19:25

          Attention Leo, si vous utilisez un des synonymes de « lâche » (http://dictionnaire.reverso.net/francais-synonymes/l%C3%A2che ) vous allez voir dégainer le repliement du tireur cabanel. 

           smiley


        • Leo Le Sage 19 juillet 2012 19:27

          @AUTEUR/Par olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.35) 19 juillet 18:52
          Vous dites : « traiter quelqu’un de lâche est une insulte »
          Traiter quelqu’un de fou c’est pire... smiley
          Je préfère être traité de lâche que de fou, surtout qu’un fou c’est dangereux.
          Vous faites plutôt attention...

          Seuls les lâches osent replier les commentaires des autres.
          Il y avait quelqu’un qui a même précisé qu’il a écrit un article sur l’inutilité de la censure.
          Ca tombe bien je ne censure pas chez moi, car je ne crains pas quelqu’un en particulier.
          Dans votre cas par exemple, je ne savais pas que vous repliez des commentaires car seuls les lâches d’agoravox le faisaient.
          J’ai vu des commentaires que vous avez replié, alors je me suis demandé pourquoi.
          J’ai ouvert : RAS.
          Quelqu’un a même eu l’intelligence de vous demander si ce n’est pas un peu absurde votre attitude.
          J’aurais pu dire à la personne qu’il perd son temps. Mais çà sert à quoi de dire qu’il perd son temps ?

          Merci de vous comporter comme un adulte à moins que vous êtes un enfant.
          Est-ce le cas ?

          Leo Le Sage

          AGORAVOX ne pas effacer les insultes d’Olivier Cabanel SVP !


        • Leo Le Sage 19 juillet 2012 19:54

          @AUTEUR/Par dede (xxx.xxx.xxx.128) 19 juillet 19:25
          Vous dites : « vous allez voir dégainer le repliement du tireur cabanel »

          Dites moi mon brave j’ai un problème avec votre affirmation...
          Quand avez vous eu un problème avec Olivier ?
          J’aimerais voir l’article en question : çà m’interesse...
          Si nécessaire répondez dans mes articles... au cas où la modé s’empresse d’effacer.
          ils n’effaceront pas chez moi... smiley

           
          Cordialement

          Leo Le Sage

          AGORAVOX ne pas effacer les insultes d’Olivier Cabanel à mon sujet SVP !
          Je sais que vous effacez, mais je désapprouve. smiley
          [notamment là où il me traite de fou.]


        • Denis Rezler 19 juillet 2012 21:05
          Est-il encore inscrit ce Djanel ?

          Hmmm, la vraie question est : A t’il seulement existé ?


          Ca Léo, toi et moi on connaît la réponse. Il n’avait pas plus d’existence que tu en as. Une machine, voilà ce qu’il était, tout comme maintenant je m’adresse à une machine. Et d’où vient-elle ? smiley  smiley





        • Ni naïf Ni Crédule dede 19 juillet 2012 22:03

          @Leo :

          « Dites moi mon brave j’ai un problème avec votre affirmation...
          Quand avez vous eu un problème avec Olivier ?
          J’aimerais voir l’article en question : çà m’interesse... »

          ça remonte à loin !
          Il suffit de se balader sur les articles de cabanel pour voir qu’il dégaine pas mal, sur moi, comme sur d’autres.
          C’est un jeu pour lui, contre productif, car la curiosité du lecteur est de déplier pour voir ce qu’il y a.

          Cabanel est un râleur dés qu’on le titille un peu... après, tout ça n’est qu’un jeu, comme sur tout les forums d’internet, et il s’en amuse !
          Il ferait mieux d’apprendre un créer un blog, cela serait plus productif pour lui.

        • VenatorN 20 juillet 2012 18:06

          @Denis Rezler


          merci, je crois que j’ai compris, ce léo serait un multi pseudos d’une provenance identifié.

        • Ni naïf Ni Crédule dede 19 juillet 2012 12:39
          René Habert, directeur du Laboratoire mixte (CEA-Inserm-Université) de Différenciation et. Radiobiologie des Gonades au CEA Fontenay-aux-Roses et professeur à l’université Paris 7, analyse la dégradation de la reproduction masculine au cours des dernières décennies.


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 13:13

            dede

            non seulement vous avez l’orgueil mal placé, mais vous avez aussi la mémoire courte
            tant que vous n’aurez pas proposé vos excuses pour m’avoir injurié, vous ne serez pas le bienvenu, et fatalement replié.
            désolé


          • Ni naïf Ni Crédule dede 19 juillet 2012 14:29

            c’est jouissif de jouer les petits chefs, ou bien est-ce votre orgueil sur-dimensionné ? 


            ne vous en déplaise !

          • alinea Alinea 19 juillet 2012 16:43

            J’en pleure encore ! Et c’est bien là ma seule certitude, en tout cas celle qui me fait vivre : la musique, l’Hymne à la joie, que tout le monde connait, le grand bonheur de la surprise et de l’imprévu, et l’homme, encore enfant, qui se régale d’un don, d’une gratuité.


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 17:03

              Alinea

              ça m’a touché autant que vous...
              merci de l’avoir apprécié.
              une fois de plus, j’encourage tous les lecteurs a ouvrir le lien à la fin de l’article.
              vous ne serez pas déçus.
               smiley

            • VenatorN 19 juillet 2012 17:07

              Every sperm is sacred smiley


              • Deli 19 juillet 2012 17:44

                Bonjour et merci pour ce sujet. Je suis heureux de vous voir le traiter avec autant de sérieux.

                Je ne vais pas m’étaler à nouveau, je l’ai déjà fais sur un autre article.

                 Tous ce que je peux vous dire c’est que j’ai malheureusement eu un cancer des testicules à mon plus grand étonnement et les medecins « ne savent pas d’ou cela peut provenir ».

                Cela ne m’empeche pas d’être un père heureux ;).


                • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 17:52

                  Deli

                  désolé pour vous...
                  mais l’essentiel n’est-il pas que vous soyez un père heureux.
                  et puis vous pourrez dire aux médecins que vous avez un début de réponse.
                  au fait, avez vous ouvert le lien proposé en fin d’article ?
                   smiley


                • Deli 19 juillet 2012 18:11

                  Vous n’avez pas à être désolé, cela arrive, et maintenant je fais parti d’une statistique « les cancers du testicule ont augmenté de 50% en 20 ans en France ». (moi qui me demander ce que je fesai sur ce petit cailloux perdu...)

                  Et biensur l’essentiel c’est la santé et le sourrire de ma fille quand je rentre du travail...et ce soir je sais déjà sur quel lien je vais cliquer en rentrant ;)

                   

                   


                  • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2012 18:53

                    Deli

                    vous n’allez pas être déçu !
                     smiley

                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 juillet 2012 22:46

                    S’il y a une limite légale, rien n’interdit de s’en affranchir...

                    Des couples ayant eu recours à une insémination avec le sperme du mari ayant eu des doutes, ils ont fait faire un test génétique à leur enfant. Bien leur en a pris, car le sperme utilisé n’était pas celui du mari mais du... médecin qui tenait commerce du centre d’insémination artificielle.

                    Décédé quelques années avant, il n’a pas été inquiété. par contre, d’autres coupless se sont signalés et les tests ont aussi montré l’usage du coucou dans certains cas.

                    En extrapolant sur la quarantaine d’années de service, ce médecin est le père putatif d’environ 300 gamins.

                    Je n’ai pas honte de dire que quelque part, je suis admiratif...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juillet 2012 05:09

                      marvin

                      admiratif ?
                      il ne suffit que d’un spermatozoïde ...et comme il y en a des millions...
                      par contre je suis plutôt inquiet, car le risque de consanguinité est évident avec de telles pratiques.


                    • Marco07 19 juillet 2012 23:24

                      Belles performances !


                      • fcpgismo fcpgismo 20 juillet 2012 07:40

                        La disparition de l’ espèce humaine est bien la meilleure nouvelle qui pourrait advenir pour le monde Animal.Disparition du seul être qui détruit son environnement et ces femelles entre autre.Démographie irresponsable économie aussi irresponsable,vive la disparition du pire des prédateurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès