Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les examens à faire pendant la grossesse

Les examens à faire pendant la grossesse

En France, il existe une batterie d’examens à faire pour s’assurer du bien être maternel et fœtal.
Cette politique de santé opte pour une sécurité maximale.

Voici ci-dessous les examens demandés :

-Carte de groupe sanguin, pour pouvoir transfuser en cas d’hémorragie
-Recherche des Agglutinines Irrégulières, notamment en cas de Rhésus négatif, pour voir si votre bébé est à risque ou pas d’être anémié
-En début de grossesse, nous vous proposons la prise de sang pour voir si vous êtes possiblement porteuse d’un bébé trisomique ou pas (la réponse est une statistique, ce n’est pas « oui » ou « non »)
-Sérologies : VIH, hépatite B, syphilis, rubéole, toxoplasmose, parfois hépatite C

• Si l’on découvre une séropositivité VIH, on mettra en place un traitement (trithérapie) pour diminuer la contagiosité jusqu’au jour de la naissance où elle doit être minimale pour ne pas transmettre le virus à l’enfant.
• Si l’on découvre une hépatite B, on vous mettra en contact avec un hépatologue et on vaccinera l’enfant à la naissance. Attention vous pouvez la transmettre à votre conjoint par voie sexuelle, au même titre que le VIH (IST= infection Sexuellement Transmissible)
• Si l’on découvre une syphilis, vous aurez un traitement antibiotique, pendant la grossesse(Extencilline).Parfois le bébé aussi est traité, selon qu’il est atteint ou pas. C’est aussi une IST.
• Si l’on découvre que vous n’avez pas de protection (immunité) contre la toxoplasmose, on fera une prise de sang tous les mois et vous devrez faire attention à certaines choses pour ne pas être en contact avec ce parasite (risque de malformations fœtales), qui s’attrape dans la terre et par les chats : bien laver ses fruits et légumes(attention au restaurant), ne pas jardiner ou alors mettre des gants, bien cuire la viande, ne pas toucher aux chats et encore moins à leurs litière !
 
-Electrophorèse de l’hémoglobine pour les patientes provenant du pourtour méditerranéen : cela permet de détecter une anomalie de l’hémoglobine (dans le sang), comme la drépanocytose, et de voir si votre bébé pourrait être porteur.
-Test du diabète ou O’Sullivan : si on détecte un diabète, le bébé est alors soumis à un déséquilibre glycémique, que ce soit in utéro ou après la naissance. Cela peut être dangereux pour lui. Pour le protéger, vous serez alors au régime diabétique, voir sous insuline si c’est trop déséquilibré.
-Bilan de péridurale en fin de grossesse. Pour vous permettre d’avoir une péridurale ! Obligatoire même si on ne veut pas de péridurale en cas d’anesthésie en urgence.
-Prélèvement vaginal en fin de grossesse : détecte une bactérie appelée le Streptocoque B. La transmission au bébé n’est pas vraiment fréquente mais l’infection a des effets graves sur lui. Pour cela, on met simplement des antibiotiques pendant le travail ou dès la rupture de la poche des eaux.
-Trois échographies : une de datation de la grossesse vers 12 SA (semaines d’aménorrhée=retard de règles), une de morphologie (examen du fœtus) vers 22 SA, et une de croissance (voir s’il grandit bien) vers 32 SA.

Enfin, on a besoin d’une consultation avec un anesthésiste

Si vous ne comprenez pas certaines choses, vous pouvez demander à la personne qui vous suit ou vous pouvez me demander.

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • liebe liebe 20 septembre 2010 11:17

    Bonjour,
    Merci pour ce récapitulatif, qui est en soit le pire qu eje puisse lire..
    En effet, la grossesse n’est pas une maladie mais à vous lire elle le devient.
    Voilà ce qu’en pense Marc Girard, et je ne suis pas loin de penser comme lui.

    En effet, avons nous réellement besoin de tout cela ?
    J’ai eu 3 enfants.
    Le premier malgré tout le suivi que vous venez de citer , a du être hospitalisé à la naissance en néonatologie car j’avais fait de la fièvre, dans l’intervalle on m’avait donné des antibio qui sont passés dans le lait et il a été soigné. Au total il a passé 12 jours en néonat pour rien trouver et subit des dizaines d’examens qui n’ont rien donné.

    Pour le second, pendant la grossesse on m’a dit que j’avais contracté la toxoplasmose ; D’après les examens sanguins qui se sont avérés par la suite négatifs. ( faux positifs ? ) oui cela existe. Malgré le suivi, j’ai accouché avec 12 jours de retard, d’un enfant qu’il a fallu réanimer parce que les internes n’étaient pas capables de voir qu’il y avait souffrance foetale lors des contractions.
    Heureusement aujourd’hui il va bien. Ceci dit ils m’ont vacciné sans me prévenir contre la rubéole lors de mon hospitalisation. Cela ne faisait que la sixième fois que je l’étais , sans développer un seul anticorps.

    Pour la troisième, j’en ai eu beaucoup moins et finalement je ne m’en suis pas plus mal porté. Je n’ai pas eu de stress inutile, je n’ai pas non plus considéré que ma grossesse était une maladie. La prise en charge a été simple et adéquate.

    Je n’étais toujours pas immunisée contre la rubéole et la toxoplasmose mais je n’ai fait que deux ou trois prises de sang.
     
    A vous lire on dirait que l’on veut tout médicaliser à tout crin. Malheureusement, cela entraine énormément de stress. Je trouve cela vraiment dommage car cela empêche les mères d’attendre leur enfant sereinement.


    • Flibuste 20 septembre 2010 15:54

      Completement d’accord avec Liebe, aujourd’hui en France la grossesse est considérée comme complétement pathologique alors que c’est un phénomène physiologique..Dans beaucoup de pays au système de santé n’ayant rien à envier au notre :
       -C’est 1 echo point barre et quand on voit comment le foetus porte tout de suite les mains à ses oreilles lorsque le sonde se rapproche de sa tête on peut se poser des questions sur le bien fondé de lui coller 3 doses d’ultrasons.
      -Pas de toucher vaginaux sans suspicion de souci, en France c’est systématique chaque mois sans signe d’appel et on est regardé comme une dingue si l’on refuse.
      -Le O’Sullivan a un taux de faux positif hallucinant, pas mal de pauvres femmes se retrouvent au régime sec pour suspicion de diabete pour rien..

      Réduire toute cette surmédicalisation serait une bonne source d’économies pour la sécu et un sacré gain de sérénité pour les femmes enceintes.


    • Juliecoudray Juliecoudray 29 septembre 2010 09:03

      C’est vrai qu’il faut savoir que les examens ne sont pas tous obligatoires, et que beaucoup sont anxiogènes.

      Il faut savoir demander à quoi sert un examen et savoir discuter avec le praticien. Le patient est en droit de refuser (loi du 4 mars 2002)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès