Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les Infirmiers-Anesthésistes (IADE) repartent au combat !

Les Infirmiers-Anesthésistes (IADE) repartent au combat !

Après plus de 6 mois d’une mobilisation historique (85% de gréviste lors des 6 manifestations nationales, près de 50% des professionnels dans la rue) et de multiples opérations coup de poing (blocage des voies de la gare Montparnasse, envahissement du quai d’orsay, manifestations sauvages dans Paris et en Région...), les Infirmiers-Anesthésistes ne s’avouent pas vaincus dans leur combat pour la protection et la juste revalorisation de leur profession.

Ils reprennent leur combat en annonçant une nouvelle grève et manifestation nationale le 1er Octobre 2010 et leur participation à la journée nationale interprofessionnelle du 23 septembre.

Voici le communiqué de presse de l’union sacrée de cette corporation.


Les Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’Etat (IADE) réunis en Assemblée générale nationale à Dijon le 11 septembre 2010 appellent l’ensemble de la profession :

• A manifester le 23 septembre prochain au sein des cortèges inter professionnels à Paris et en région, en identifiant leur spécialité, sur la problématique nationale RETRAITE / PENIBILITE (7 ans de travail supplémentaires possible pour les IADE, plus 4 mois par an jusqu’en 2018 !!)

• A se mobiliser massivement pour une journée d’action nationale IADE à Paris le vendredi 1er octobre 2010.
Consigne est donnée par l’intersyndicale signataire et les collectifs IADE régionaux de n’accepter strictement que les assignations requises pour l’effectif des dimanches et jours fériés.
Cette journée sera encore plus forte que celles du printemps dernier.

Gare Montparnasse, Arc de Triomphe, Quai d’Orsay…. C’était nous. Que faut-il de plus pour être entendu ?

Après six mois de conflit avec le ministère de la santé, six journées de mobilisation nationale, pas ou peu d’avancées :

• Toujours les mêmes menaces sur l’exclusivité d’exercice IADE et donc sur la sécurité et la qualité de l’anesthésie. Madame Bachelot brade notre système de santé.
• Un processus de reconnaissance du diplôme au grade Master annoncé pour décembre sans suite à ce jour. Madame Bachelot ment.
• Des avancées salariales indigentes. Madame Bachelot nous insulte.
• Pas de prise en compte de la pénibilité du métier alors que les IADE assurent la permanence des soins 24 H / 24 H, chaque jour. Madame Bachelot nous méprise.

La profession, extrêmement mobilisée partout en France, est outrée par les atermoiements du ministère de la santé, ses manœuvres grossières pariant sur le pourrissement du mouvement, scandalisée par les propos tenus à son encontre par la Ministre, insultée par le niveau zéro du dialogue.

Au delà de leurs revendications, c’est bien la sécurité en anesthésie qui est mise en cause, l’attractivité de cette profession et sa reconnaissance, seule garantie de qualité et d’offre de soins pour les Français.

L’attitude du ministère depuis six mois, l’absence de véritable négociation et de dialogue social, témoignent du mépris affiché envers ces acteurs de santé incontournables qui sont des « salariés de la France d’en bas » au service des patients, qui se « lèvent tôt », et veillent tard, pour reprendre les expressions du Président de la République.

Les Infirmiers anesthésistes n’attendront pas plus longtemps et sont près à radicaliser leurs actions dans les jours à venir tant l’exaspération est à son comble.
Si Madame Bachelot refusait de percevoir les bienfaits d’une réelle ouverture de négociations au plus tard le 1er octobre une opération de blocage totale de toute activité programmée pourrait être mis en place sur l’ensemble du territoire dés le lundi 4 octobre.

Madame Bachelot en porterait l’entière responsabilité.

Les Infirmiers Anesthésistes manifesteront donc haut et fort leur colère le 23 septembre dans les défilés interprofessionnelles partout en France, et le Vendredi 1er octobre 2010 à Paris pour la journée nationale de grève des IADE.

Leur combat dépasse largement leur profession et pose le problème de la qualité des soins dispensés aux concitoyens.
Les soutenir c’est défendre la qualité et la sécurité de l’anesthésie en France.
C’est défendre votre santé, celle de vos proches.

« Parce que nous le valons bien »

SUD Santé, Syndicat National des Infirmiers Anesthésistes, UFMICT CGT, Collectifs IADE régionaux .

Paris le 15 septembre 2010.
 

Documents joints à cet article

Les Infirmiers-Anesthésistes (IADE) repartent au combat ! Les Infirmiers-Anesthésistes (IADE) repartent au combat !

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • frugeky 29 septembre 2010 22:42

    Qu’en est-il des iade bossant dans les cliniques privées où j’ai vu que leur conditions de travail n’était pas toujours les mêmes : salaires plus motivants, beaucoup moins de garde voir pas du tout...participent-ils aussi ?


    • BOBW BOBW 10 octobre 2010 12:23

      Ils ont bien été « traités » par le gvt (enfumés)et sa police(gazés). :/-(
      Quelle est leur Réaction pour le 12 et le 16 octobre ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès