Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les masques anti-microbiens vont-ils envahir le métro parisien (...)

Les masques anti-microbiens vont-ils envahir le métro parisien ?

On a souvent moqué la dérive hygiéniste nippone ou le look « mask-grip », qui n’est pas ce que la mode japonaise a produit de plus glamour. Pourtant, sur le plan sanitaire, on pourrait citer trois bonnes raisons pour réhabiliter le port du masque anti-grippe.

Dans le métro japonais, dés qu’un individu se sait porteur d’une maladie virale suceptible d’être contagieuse, il prend l’initiative de préserver la santé des autres passagers en portant un masque. On a souvent moqué la dérive hygiéniste nippone ou le look « mask-grip », qui n’est pas ce que la mode japonaise a produit de plus glamour. La vague d’hystérie qui avait conduit de nombreux occidentaux à se fournir en masques pendant l’épidémie de H5N1, a achevé de discréditer le port de ces masques en milieu urbain. 

Pourtant, sur le plan sanitaire, on pourrait citer trois bonnes raisons pour réhabiliter le port du masque anti-grippe. 

1/ Les médicaments anti-grippes perdent en efficacité. Les études du virologue Rick Bright, du Centers for Disease Control and Prevention à Atlanta, démontrent que des antiviraux comme l’amantadine ou la ritamantadine, ont un impact de plus en plus faible contre les maladies virales.

2/ En novembre 2008, les Dr M-H Groussac, (recherches en Biologie Moléculaire) et le Dr Christian Velot, Maître de conférence en Génie Génétique, ont mis en garde les autorités contre les effets pervers des campagnes de vaccination massives contre la grippe. Ces scientifiques soupçonnent les vaccins anti-grippe de jouer un rôle dans l’explosion des maladies d’Azlheimer.  

3/ Que cela concerne les vaccins ou les traitements médicamenteux, la communauté scientifique s’accorde à dire que de nouveaux virus plus résistants se développent chaque année. En dix ans (sur la période 1994-1995), le nombre de virus mutants recensés dans le monde a été multiplié par 30, passant de 0,4% à 12%.

Dans ce contexte, même si les traitements médicamenteux paraîssent inévitables pour parer aux urgences, les gouvernements montrent actuellement leur incapacité à envisager des politiques de préventions alternatives. Heureusement le temps où une épidémie de grippe pouvait tuer trente millions de personnes comme en 1918 est révolu. Toutefois la grippe tue encore aujourd’hui 2 000 à 4 000 personnes par an en France et c’est la seconde cause de mortalité par maladie infectieuse.  

Avec un temps d’incubation du virus de seulement 24 à 48 heures, on sait que la transmission de la grippe serait considérablement entravée grâce à la généralisation des masques. Une étude en cours particulièrement prometteuse de l’Inserm et de l’AP-HP, tente « d’évaluer l’impact des barrières non médicamenteuses comme le port du masque » (1) comme les maladies virales et les grippes. On attend avec impatience les résultats de cette évaluation.

On peut parier, sans trop s’avancer, que ces données inciteront les français à utiliser un masque lorsqu’ils sont porteurs d’une mauvaise grippe. Ils protégeront alors leur entourage de tous risques de contagions. Ne serait-il serait pas temps d’exiger de nos gouvernements la mise en place à côté des méthodes thérapeutiques classiques, de barrières non médicamenteuses comme les masques antigrippes contre les contagions ?

Source :

(1) http://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?rub=28


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Philippe B 22 décembre 2008 14:00

    Vous oubliez de mentionner le rôle des grêves de la RATP et de la SNCF en plein hiver. Le fait de se retrouver entassés les uns sur les autres dans des espaces confinés en pleine période dépidémies diverses a forcément un impact sur la progression de ces épidémies, non ? Y a-t-il des études sanitaires à ce sujet ? S’il faut encourager l’utilisation du masque anti-microbien, il faudra aussi interdire les grêves dans les transports en hiver ou bien faire passer à la caisse les entreprises concernées pour en compenser le coût social...


    • roOl roOl 22 décembre 2008 16:12

      N’importe quoi...

      Les transports publiques responsables ...

      Faut vraiment etre con pour dire des trucs pareils...

      Moi, jvai porter plainte contre ma boite, je choppe des saloperies tout les ans a causes des clims, qui vehicules aussi les miasmes...
      Elle pourra se retourné a son tour contre la boite qui installe les clims...



    • Redj Redj 22 décembre 2008 16:33

      Ben oui, la preuve : les épidémies n’ont lieu qu’en région parisienne. En province, il n’y a jamais de grippe, de rhume, de gastro etc... smiley


    • Fergus fergus 23 décembre 2008 10:06

      Les transports publics où les gens voyagent serrés comme des harengs en caque sont également le premier vecteur de production d’anticorps par les organismes agressés. Ils contribuent donc paradoxalement à renforcer les défenses immunitaires des voyageurs. J’écris cela en souriant, mais je ne dois pas être très loin de la vérité !


    • foufouille foufouille 22 décembre 2008 14:08

      pourquoi pas un casque etanche ?
      avec ou sans le haut ?


      • Trashon Trashon 22 décembre 2008 14:23

        Et puis comme ça tant qu’on y est : Bienv’nu à la station Stalingrad

        C’est de vivre dans une société aseptisée qui nous rend le plus vulnérable à la maladie...


      • foufouille foufouille 22 décembre 2008 14:26

        tout a fait
        mon dernier vaccin remonte a 81
        je me suis blesse souvent avec des trucs rouilles et pas de tetanos

        pourquoi pas une burka pour tout le monde a la piscine ?


      • foufouille foufouille 22 décembre 2008 14:51

        mieux !
        la combinaison cerceuil anti tout
        ou encore vivont tous dans des stations spatiales aseptisees
        et mangeons de pillules chimiques sans bacteries
        pour eviter les accidents ne nous deplacons plus
        la pollution est bon pour la sante


      • roOl roOl 22 décembre 2008 16:14

        Bah, la Matrix Tm propose deja tout cela...


      • Romain Desbois 22 décembre 2008 17:13

        J’ai chopé la crève il y a quinze jours, j’ai cherché chez cinq pharmaciens de mon entourage des masques pour éviter de contaminer mon entourage.
        Aucune pharmacie ne vendait de masque de protection !
        il est pourtant évident que ce sont dans les transports en commun que l’on croise le plus de gens et par conséquent l’on risque de contaminer plus de monde.
        Pour la gastro c’est la même chose. Les portes des trains, les barres, les rampes des escalators, tout ça n’est jamais désinfectés. Certes la plupart des gens vont résister aux microbes et virus environnants mais les personnes affaiblies par la fatigue, l’âge, le VIH ou une convalescence seront les premières touchées.


        • Goldy Goldy 22 décembre 2008 17:41

          J’ai expérimenté la chose avec un ami l’hiver dernier. Faut avoir le courage de supporter le regard des gens sur vous.


          • Bof 23 décembre 2008 11:18

            @Goldy : Bravo pour vote courage. Vous savez il faut apprendre aux autres...à ceux qui ne savent pas ...comme je l’ai appris de Japonnais qui voyageaient dans le TGV et qui m’ont expliqués très aimablement...que : " NON, ils ne venaient pas nous envahir incognito ! et que au contraire, ils protégeaient ma Santé . Sous entendu derrière leur sourire..ils ne profitaient pas de leurs loisirs (ou de leur travail) pour nous filer une épidémie du Japon....Ils n’ont même pas profiter de leurs masques pour me rançonner. Je profite pour indiquer que les masques sont en vente dans les pharmacies depuis 2003 sur commande donc en quatre heures et que les couleurs vireraient au noir pour les masques vus dans le tgv il y a huit jours toujours sur des Japonnais qui se sont encore très bien tenus...et je m’y habitue. Je trouve même au fond de moi qu’ils sont plus que très sympa. J’irai même jusque la civilité. Pour la couleur, y a -t- il un plus avec la couleur ...je regrette de ne pas l’avoir intérogé comme j’ en avais envi. Si quelqu’un sait....


          • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 22 décembre 2008 17:59

             Que d’ignorance ! Lorsque l’on prétend vouloir débattre sur les faits il serait bon de les vérifier...

             

            Proposition 1 : quelle inefficacité des médicaments , sur quelles maladies virales ? De plus pour la grippe on s’en moque on ne les utilise que très exceptionnellement.

            P2 : La filiation vaccin-Alzheimer est, à ce jour une supputation, pas un fait.

            P3 : Ce chiffre (qu’il faudrait vérifier soit doit en passant, de même que ce qu’est "la communauté scientifique qui s’accorde à dire" - concept paracoluchien - ), n’a aucun sens en ce qui concerne la grippe qui mute depuis toujours , un coup en pire, un coup en moins virulent.

            P4 : le temps n’est pas révolu où la grippe tuait autant qu’une guerre, cela ne s’est pas reproduit c’est tout.

            P5 : il n’y a aucun rapport entre le temps d’incubation de la maladie et l’efficacité supposée des masques.

            P6 : ... j’arrête les dix minutes que je me suis accordées pour répondre touchent à leur fin.

             

            La dernière phrase est particulièrement intéressante dans ce qu’elle contient d’exagération hygiéniste, dans ce qu’elle exige de normatif.

             

            Pas glop.


            • Bof 23 décembre 2008 11:38

              @ Pascal GILBERT : Le gros problème est la perte de confiance entière dans notre "organisme" de Santé Publique.

              En 1981, nous étions le premier au monde en fabrication de médicaments et en invention. Nous sommes très très rapidement passés sous la dixième place et des scandales sur la santé publique sont arrivés avec des phrases malheureuses du genre "responsable mais pas coupable" . Il me semble donc naturel que nos réflexes de survie nous fassent regarder sur ce que découvrent les étrangers. Le masque qui vient de pays très peuplés semble "survivre" et donc la mesure semble bonne puisque leur don d’observation fait foi pour moi. En gros, je fais confiance en leur système de Santé Publique et pourtant je sais que le nombre n’est pas la raison !


            • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 23 décembre 2008 15:20

              @ Bof
               
              Bonjour, 

               
              Mon texte ne faisait que dire que l’article était truffé d’erreurs.
               
              Pour ce ce vous écrivez il me semble que, d’une manière générale, l’erreur des uns ne valide pas les propositions de autres. Que l’on ait pas confiance dans le "système", soit, mais de là à accepter une proposition uniquement par ce qu’elle tranche avec ce que le "système" dit, me semble hasardeux voire dangereux. 
              Enfin, quant au port du masque par les populations asiatiques, je voudrais rappeler qu’ils le portent aussi en cas de smog urbain, situation où il est évident que son utilité est de zéro.
               
               

            • Bof 27 décembre 2008 09:50

              @Pascal GILBERT 							 														 (IP:xxx.x02.12.166) le 23 décembre 2008 à 15H20 :

              Merci Monsieur Gilbert. Je tiens à vous dire que mon souhait le plus hardant est de voir se réunir les deux principes de traitement. Le notre qui s’occupe de mieux en mieux de notre enveloppe corporelle et ’un’ autre avec lequel la médecine orientale sait soigner depuis très longtemps. Je connais un médecin réputé de Toulouse, qui était près de la place Jeanne d’Arc, et qui a tout abandonné pour suivre un guérisseur en pleine brousse. Il a été surpris de vérifier sur place ses résultats et il essaie d’apprendre , de com-prendre cette façon de faire. Je n’ai plus de nouvelles de lui depuis son second départ pour apprendre. J’ai lu les livres du Docteur Janine Fontaine chez Robert Laffont et elle aussi a appris en suivant un guérisseur avec ses connaissances de médecin cardiologue réanimatrice dans un grand Hôpital de Paris. Je vois sur la touche des joueurs assez amochés qui se remettent à courir après le ballon après le passage d’un ...d’un disons ’spécialiste’ qui n’a fait que frôler le corps physique et parfois, même pas à l’endroit de la blessure. Sur les caméras, quand c’est possible, on voit quand même le choc très rude...comment sont-ils après le match ?

               Pour les masques, si je tombe malade, je me suis promis d’en mettre un, surtout depuis que j’ai vu les expériences de Monsieur le Professeur Montagnier. ...non seulement elles remettent en cause la négation de la mémoire de l’eau mais aussi la présence des virus comme cause directe d’une maladie...ce n’est pas une concomitance qui doit imposer la cause. Ceci pourrait expliquer les guérisons de maladies infectieuses gravissimes sans utilisation de produits chimiques comme ce fut le cas pour ma septicémie réfractaire à tous les antibiotiques hospitaliers connus à cette époque. Je n’oublie pas non plus les internés en psy. dont les médecins ne savent plus trop qu’en faire, ils en relâchent donc parfois trop imprudemment mais...ils nous indiquent qu’il y a un gros problème que je n’ai pas compris mais je sais que de gros cas psychiatriques sont améliorés par de simples aiguilles....bizarre quand même. De plus, le système oriental conseille les masques ...mais, pas moyen d’en connaître la raison par mes amis alors, en attendant ..., le monde médical partage ce conseil : "sortons couvert en cas de maladie" ! Avec ma petite tête, je me suis dit : " après le bas, le haut " ....


            • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 27 décembre 2008 22:33

               Bonsoir,

              Chacun pense comme il le désire.

              Pour info, une baisse importante de l’incidence de la grippe à été observée au Japon dans les années 60-90 (à la louche), avec baisse de la mortalité et des complications respiratoires chez les adultes. Elle coïncidait avec la pratique de la vaccination massive des enfants en âge scolaire. Depuis l’abandon de cette pratique, la situtation s’est à nouveau dégradéee. smiley (dans le NEMJ de mars 2001)

              Une dernière précision : ma fille qui habite Shangaï depuis peu, revenue pour Noël, me confirme bien que les chinois portent des masques. Et me raconte que cela ne les empêche pas de se moucher en pleine rue avec leurs doigts, et d’y cracher encore plus que nos footballeurs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès