Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les oméga-3 : des compléments alimentaires sans grand intérêt (...)

Les oméga-3 : des compléments alimentaires sans grand intérêt !

Un peu partout dans le monde, la grande distribution barbouille les emballages de ses fabrications usinées, de bulles faisant la promotion des phytostérols, nébécols et autres oméga-3 [1] lesquels participent au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. Il reste que derrière ce camouflage des acides gras oméga, l’agriculture industrielle est un immense gâchis.

L’élevage intensif est ainsi invité à ajouter au régime standard de ses animaux de forçage, quelques poignées de graines de lin bouillies - de lin ou de colza - sans rien changer aux conditions d’élevage inhumaines et contre nature et sans renoncer aux cultures imprégnées de chimie. Grâce à quoi lait, oeufs et produits laitiers enrichis aux oméga-3 accèdent aux gondoles avec l’imprimatur de « alicament » [3]. Les processus de fabrication industrielle ôtant aux aliments leurs bienfaits [4], à quoi sert-il de se masquer derrière les Esquimaux et les pêcheurs japonais, épargnés, dit-on, par nos maladies coronariennes dont les protègent les oméga-3 de leur alimentation à base de poissons ? Lesquels d’ailleurs sont de plus en plus infectés de métaux lourds, de PCB, de dioxines et de pesticides. L’issue est-elle dans ces laits, beurres, margarines, oeufs, yoghourts industriels “enrichis” dont on nous rebat les oreilles ?

Aux Etats-Unis, une expérience édifiante a été menée dans le Wyoming, au Twin Creek Ranch, sur des veaux élevés en prairies naturelles sans grain ni apports complémentaires chimiques. Il leur faut un an de plus pour atteindre leur poids commercial et ils nécessitent beaucoup plus de soin. Mais, avec le label “omega-3”, ils se vendent très cher. Ainsi autrefois élevait-on les animaux, avant l’imposture de la « révolution verte » ». C’est un choix. Comme l’est celui de s’entêter dans une alimentation industrielle et nocive en se satisfaisant de palliatifs illusoires.

Jusqu’à ce qu’on s’aperçoive, à l’expérience, que les acides essentiels oméga-3 pourraient eux aussi n’être pas la prétendue panacée[4]. Que quelques oméga-3 et phytostérols ne suffiront jamais à effacer complètement les méfaits d’une alimentation déséquilibrée, anarchique et surtout dénaturée ! Que les métaux lourds des océans et les pesticides du sol et de l’air se concentrent également dans les “supplémentations” miraculeuses, qu’elles soient de saumon, de colza ou de lin !

En réalité, c’est toute la filière de vie qui est à reconstruire.

 Notes

1- Ce sont des acides gras polyinsaturés indispensables à l’organisme humain qui ne sait pas les synthétiser.

2- Terme de marketing, formé sur « aliment » et « médicament », désigne un aliment sensé prévenir certaines affections en même temps qu’il nourrit.

3- Les oméga-3 sont des acides gras fragiles qui supportent très mal l’air, la lumière et les températures élevées (même modérées puisqu’ils commencent à « souffrir » dès 40°). Les oméga-3 pour être efficaces doivent rester biologiquement actifs et pour cela ne subir aucun raffinement.

4- D’après plusieurs essais, relevés par la revue Prescrire, la consommation de la margarine enrichie ne réduit la LDL -le mauvais cholestérol- que de 6 à 10%. Ils conseillent donc aux patients indemnes de troubles cardiovasculaires mais soucieux de prévention de privilégier plutôt un régime dit “méditerranéen”, tout aussi efficace. (La Revue Prescrire, novembre 2005, n°266, « Aliments enrichis en phytostérols et phytostanols »)

http://www.terrefuture.fr/les-omega-3-des-complements-alimentaires-sans-grand-interet-1126


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 28 décembre 2009 11:00

    Merci pour cette mise au point. Moi, ce que je fustige, ce sont les derives sectaires des bios et autres mouvements qui ne concoivent pas une vie saine à cout modéré. Ils sont en effet bien trop liés à des croyances et de ce fait nuisibles ; l’adepte ayant parfois tendance à dénigrer l’allopatie et gâcher les chances de guerison d’une maladie grave.


    • charles-edouard charles-edouard 28 décembre 2009 13:31

      éleve deneb vous me ferai 100 lignes allopatie s’écrit avec un H ,à ne pas confondre avec votre copine patie,

      alikuwa na wewe alitambua, c’est du swahili

      nǐ shì yī gè míng zhì de , c’est du chinois

      nous seront toujours des incompris , c’est du français


    • millesime 28 décembre 2009 11:20

      Le prof Montagnier insiste toujours sur la concentration de « radicaux libres » dans l’organisme, signe de vieillissement, (ou de rouille),
      il semblait que les omégas 3 soient adaptés à en diminuer la concentration.


      • Redj Redj 28 décembre 2009 12:11

        Je trouve que le titre de l’article n’est pas bon, car pouvant induire le lecteur en erreur, en pretextant que les omegas-3 ne sont pas indispensables à une bonne santé.

        De plus, si j’en reviens à l’expérience sur les veaux, moi j’en tire la conclusion qu’ils sont moins rentable économiquement, mais pas spécialement en moins bonne santé.

        Effectivement la conclusion est bonne, car c’est tout le système d’alimentation qui est à revoir, mais l’apport d’omega-3 est indispensable à une bonne santé cardio-vasculaire, ainsi que mentale.


        • geo63 28 décembre 2009 12:13

          Quand j’ai vu apparaître le « mythe » oméga-3, j’ai bien rigolé.
           Voilà une imposture verbale de plus dans la panoplie déjà fournie des pseudo-bidules scientifiques murmurés à l’oreille des gogos...et ça marche, financièrement parlant bien sûr. Qui sait ce qu’est un acide gras de type oméga-3, comment sa structure chimique peut jouer un rôle...c’est une autre histoire.
          Le sommet est atteint avec les machins qui effacent les rides, on va même jusqu’à utiliser des toxines (botox par exemple, de la toxine botulique)) qui sont parmi les plus dangereuses connues. Bien entendu il y a des « accidents », mais on en parle très peu.
          Tout est bon pour faire du fric et du moment qu’il y a des client(e)s assez givré(e)s...


          • Romain Desbois 28 décembre 2009 19:14

            Dans le domaine de l’alimentaire, on est souvent dans l’irrationnel.
            Ajouter à cela les « spécialistes » style Cohen, expert attitré des médias qui affirme entre autres que les produits non bios sont aussi bons pour la santé et la boucle est bouclée.
            Mon médecin du travail (j’en ai pas d’autre) s’étonne encore de mes excellentes analyses sanguines, de ne pas être carencé en fer alors que je suis végétarien depuis 25 ans au moins.

            Récemment les eaux minérales ont été sommées de ne pas faire croire que leur consommation faisait maigrir. Tout aussi récemment les entreprises qui vendent des compléments style bifidus ont été invitées à ne pas désinformer les consommateurs en faisant croire que leurs produits renforçaient les défenses de l’organisme.
            Mais lorsque l’on voit encore toutes ces pubs de cosmétiques promettant telle ou telle action bénéfique sur la peau, sans aucune preuve scientifique, on se dit qu’il ya encore du boulot.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Firenza


Voir ses articles







Palmarès