Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Maisons de retraite ? ou Abbaye de thélème ..

Maisons de retraite ? ou Abbaye de thélème ..

 L'abbaye de Thélème serait la première utopie de la littérature française, mais la Maison de retraite new style que je vais vous décrire n'est pas du tout une utopie. 
 
Plutôt un concept et une réalisation très-avant-gardiste en matière de maison de retraite. D'ailleurs, on parle actuellement d' établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes - Ehpad -, plutôt que de "maison de retraite", terme désormais rangé dans les placards du Français ringardisé. 
 
La nôtre de Maison, ci-dessous présentée, est une EHPAI .. pour personnes âgées indépendantes, et qui entendent bien le rester sacrebleu. 
 
Rien de comparable à ce qu'on connait jusqu'à présent. Tout d'abord, il faut savoir : elle est à la Grande Ourse notre Maison.
 
Je parle au présent, comme si c'était fait, comme si elle existait déjà la Maison ! Non, il s'agit ici d'un projet. Bien ambitieux certes. Mais dans la tête des futurs résidents, des hôtes à venir que nous sommes, tout est clair, parfaitement défini. Nous avons juste le temps de faire ce qu'il faut avant d'en goûter les bienfaits et de les apporter à des générations nouvelles de .. de .. 
 
 
Seniors ? 
 
Pouah ! Non ! 
 
Vieux ? non plus ! 
 
anciens ? encore moins .. 
 
Chibanis, chibanias ? vous n'y pensez pas .. Quoi que ..
 
Vous bilez pas, On trouvera.
 
Nous sommes une vingtaine de personnes donc, à l'origine de l'idée. 15 millions au moins pourraient nous rejoindre et s'intéresser à notre innovante démarche.
 
Au départ, une façon partagée de juger sans complaisance les structures existantes, une pensée critique sur ce qui nous attend si nous restons dans le mainstream à rien faire, à attendre que ça se passe, qu'on nous "place".
 
 
Panorama sur l'existant, par citations interposées côté témoignages 
 
"Mauvaise ambiance, des repas donnés à la va-vite, des réflexions déplacées devant les personnes âgées, des toilettes données sans eau, des négligences…"
 
« Je n’attends qu’une chose, c’est que ma mère (ou mon père) ne se réveille plus… »
 
« le fait de mettre le doigt à plusieurs reprises sur un dysfonctionnement flagrant à la résidence a valu à ma mère d’être méprisée et traitée comme une coupable ».
 
Nous pourrions en ajouter des pages et des pages. Vous savez de quoi il s'agit, inutile d'en rajouter. Vous avez des vieux vous aussi, vous savez.
 
 
Panorama sur l'existant, côté réclame cette fois-ci, ou publicité si vous voulez, style "Meilleur des mondes"
 
Je ne sais pas pour vous, mais nous, la terreur que cela nous inspire est encore pire que celle des témoignages de mauvais traitements. Jugez plutôt ..
 
"Chacun est unique au sein des maisons de retraite et résidences séniors du Groupe Gaga. Nous nous engageons à préserver à chaque instant la qualité de vie et le bien-être des résidents, dans un univers de partage et de respect. Nous sommes sensibles aux attentes de chacun de nos résidents grâce à l’écoute de leur histoire de vie, la prise en compte de leur individualité, de leurs goûts et de leurs passions." dit l'un, très onctueux
 
- La "prise en compte de nos passions" hein ? Vous y croyez ?
 
"Il est important de rythmer les journées, pour permettre à chacun d’avoir des points de repères dans le temps, mais aussi pour maintenir le plus longtemps possible l'autonomie de chacun en favorisant les liens sociaux.
C’est pourquoi un programme de loisirs et d’activités est proposé quotidiennement et affiché chaque semaine." dit l'autre du Groupe Gogo
 
- "Un programme de loisirs et d'activités" ? Compris ? Vous adhérez ?
 
 
Eh bien, la nôtre de maison de retraite, notre Abbaye de Thélème-fais-ce-que-voudras, elle est pas du tout comme ça.
 
« Fais ce que voudras ». 
 
 
Le nom « Thélème » tout droit dérivé du grec θέλημα (« thélêma ») dit Wikipedia, qui ne se trompe pas, désigne, dans le Nouveau Testament, la volonté divine, celle qui se manifeste en l'homme sans que la raison de celui-ci n'intervienne. 
 
..ça nous va .. ça nous va très-bien.
 
La raison pourra nous faire défaut, privilège auquel nous commençons à nous habituer, et nous préfèrerons toujours et de loin nous en remettre à la volonté divine, à Thélèmie, plutôt qu'aux élucubrations et aux extravagances sucrées d'un staff d'EHPAD roulant en Porsche et tout dévoué aux stupidités et aux frivolités de l'époque..
 
Dans le Songe de Poliphile de Francesco Colonna Thélémie, la volonté en question, est l'une des deux nymphes qui accompagnent Poliphile dans sa quête.
 
Tout cela nous ira très bien à nous aussi .. les nymphes. 
 
Aucun autre programme de loisirs et d'activités ne sera requis. 
 
Dans la Maison de retraite, qu'on nous laisse notre latin, nos bouquins, et notre vin et ce sera très bien.
 
 
HYPNEROTOMACHIA POLIPHILI,VBI HV
MANA OMNIA NON NISISOMNIVM
ESSE DOCET .ATQVE OBITERPLVRIMA SCITV SANEQVAM DIGNA COMMEMORAT.* * ** **
 
Tout honnête homme doit garder de vers soi, jusqu'à la fin de sa vie, ses propres lubies, sa bibliothèque, sa cave et son armurerie ..
 
Enfin, en fin de vie, il nous faudra peut-être bien faire quelques concessions. Notre Abbaye de Thélème se contentera des livres et des vins. A foison. Sans oublier les lubies.
 
Il y faudra aussi des jardins tout autour de la Maison, des parcs, des forêts, des fontaines, où aller travailler, où aller nous reposer. Regardez les fleurs, les allées en travers ... C'est l'épanouissement partout, les marguerites, les roses, jaunes, rouges... vraiment c'est la profusion... clématites, jacinthes... des beautés de couleurs fraîches comme ça n'existe qu'au cœur d'été, en plein moment où tout palpite, où la joie des plantes exhubère, tourne folle, entête, que les papillons, les piafs virent voguent à portée, ivres, posent, butinent, titubent en l'air d'odeur... Ah ! puis les lilas, y en a encore en juin, des géraniums incarnat à pas croire ses yeux de violence... En pente tout ceci de l'inclinaison des allées vers la Maison... vous voyez ce que je veux dire... 
 
 
N'imaginez pas du tout, pour notre Maison, des immeubles dit modernes ressemblant à des casernes atrophiées dans lesquels nous nous contenterions d'un réduit, d'une cage à poussins, d'un rond à Hamster, d'un sordide placard à balais, d'un bocal à poisson.
 
Et puis, il y aura des animaux, des vrais, des chats, des chiens, des oiseaux, des chevaux, des chèvres et des moutons, des pintades, des pigeons, des oies, des abeilles, des paons et des petits épervier de muraille.
 
Les vieux des maisons de retraite doivent avoir jusqu'à la fin de leur vie le droit et le plaisir de s'occuper d'animaux, de côtoyer des animaux.
 
Les vieux des maisons de retraite doivent avoir jusqu'à la fin de leur vie le droit et le plaisir de lire, de boire, de rire, de médire, de maudire, de prédire, de râler en toute liberté, de faire de l'Internet, du Java Script, des Google Apps .. à plus puis, quand ils veulent comme ils veulent, le jour, la nuit, d'écouter Simone Kermes ou Take me to church. 
 
(Mais nous limiterons strictement l'usage du spectron, de la télévisie je veux dire, trop piètre plaisir tout juste bon au tout jeune âge et aux désoeuvrés)
 
Les vieux doivent avoir le droit et le plaisir de dormir dehors s'ils le désirent, debout même, de boire plus que de raison, de gribouiller leurs poésies autant qu'ils le veulent, de ne voir personne suivant leur humeur, de broumeler ou de prier pendant des heures, de passer leurs nuits le nez aux étoiles, de dormir avec leurs chats, de ne voir aucune infirmière, aucun médecin et, si l'envie leur en prend, de pisser en leurs braies et se soulager en forêt. 
 
Rabelais ne nous contredira pas sur le sujet, lui et son traité sur les mille et une façons ..
 
 
Ah ! Dernière innovation : la Maison sera financée par Crowd funding, par appel à participation. Nous sommes déjà 20. Nous serons bientôt des millions.
 
Abbaye de Thélème 
"Fais ce que voudras" 
23 Prairial AN CCXXII
 
 
Citation graphique
 
 
 
Et Pict Perso

Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 11 juin 2015 07:09

    Maisons de retraite...Une question...Pourquoi celles d Belgique sont deux fois moins chères qu’en France pour le même service.. ?


    • Montagnais Montagnais 11 juin 2015 10:04

      @Le p’tit Charles

      Excellente observation que je n’ai pas osé mettre dans me papiers. Vous abordez ici un sujet qui mériterait d’être développé rien que pour lui. Et une maison de retraite en Moldavie ? Dans les anciens bâtiments d’Etat grand comme l’hôtel ROSSIA .. Qu’il conviendrait, pour le bon usage, de ne pas restaurer du tout.

      Quant à la notre, le prix : il sera trois fois moins cher qu’en Belgique, vu l’absence totale de personnel, médecin, infirmière, animatrice, directrice, aide-soignante, la frugalité de la bouff (des oeufs crus, des nouilles à l’eau et à l’ail, des lait fermentés, des produits laitiers, du miel ..

      Sans oublier bien sur, léger surcout, et principal budget, vin et vodka, gin et bibine à volonté

      Merci d’être venu de si loin.

    • fred.foyn Le p’tit Charles 11 juin 2015 10:11

      @Montagnais...J’avais bien préciser...pour le même service qu’en France... !


    • adeline 11 juin 2015 14:46

      @Le p’tit Charles
      Merci Montagnais, Charles les prix en Belgique sont sensiblement les mêmes qu’en France.


    • Roland Franz Roland Franz 11 juin 2015 10:45

      Il y a 20 ans, j’ai été chargé avec mon équipe, d’une étude sur les maisons de retraite de l’ l’Yonne.
      Notre constat a été tellement accablant pour ces institutions, que nous avons proposé des solutions alternatives assez proches de la votre.
      Non seulement nous n’avons pas été écoutés mais depuis, le département s’est couvert de structures privées, sortes de casernes à « vieux » à loyers prohibitifs.
      J’aimerais en savoir plus sur vos recherches. 


      • Montagnais Montagnais 11 juin 2015 13:27

        @Roland Franz


        Merci pour ce commentaire qui conforte

        Ce serait intéressant de travailler en groupe.

        Nous allons mettre notre « financement participatif » sur le projet "présenté cependant de façon plus standard, moins iconoclaste ..) .

        Si vous me donner un mail..
        Bien cdlt


      • Roland Franz Roland Franz 11 juin 2015 14:48

        @Roland Franz
        Merci pour votre réponse. Mon mail : rolandfranzjehl@gmail.com


      • ETTORE ETTORE 11 juin 2015 11:25

        et dire que cet entonnoir à mourir nous attend tous inéluctablement.

        sommes nous si sots que nous ne sommes pas capable de nous préparer une fin, digne ?
        Travailler toute une vie, pour en fin de compte solder son patrimoine pour quelques nouilles trop cuites, et une aide soignante dépitée qui vous crie dans les oreilles de vous bouger les fesses.
        Sans respect pour ce qui se passe dans la tête, toutes ces capitulations non avouées, etc etc
        C’est sûr, la publicité de ces mouroirs est faite pour donner bonne conscience à la famille, afin qu’elle puisse déléguer son affection et continuer à pester contre les vieux au volant et ceux qui ralentissent les caisses de super marchés.
        Créons un nouveau monde, pour ce [3eme] âge, où la maladie bien que présente ne soit pas une cage pour tous, vaillants, ou séniles.
        Beau rêve, pourquoi ne pas lui donner corps , ?

        • Montagnais Montagnais 11 juin 2015 13:28

          @ETTORE


          Excellent, idem que commentaire précédant

          Bien cordialement

        • Céline Ertalif Céline Ertalif 11 juin 2015 11:57

          Généralement, les personnes âgées non-dépendantes ne veulent pas aller dans les établissements d’accueil des personnes âgées. Puis un jour, elles deviennent dépendantes, à la suite d’accumulation de soucis de santé ou de la terrible maladie d’Alzheimer par exemple. Et là, désolée, mais il y a besoin de personnel.


          Bien entendu les EPHAD ne font pas rêver, mais que dire des ashrams qui accueillent gratuitement les personnes âgées au bord du Gange ? Je ne suis pas contre, je veux simplement rappeler ce que Kroutchev critiquait dans l’attente du communisme : ils n’ont préparé que la grande cuillère !

          • Montagnais Montagnais 11 juin 2015 15:37

            @Céline Ertalif

            « que dire des ashrams qui accueillent gratuitement les personnes âgées au bord du Gange ? »

            Oui, oui, il y a de cela .. mais avec nos références, Sparte, la vision grecque, puis celle de l’immense Moyen-âge, empli de spiritualité, Même Rabelais, cité, puis Heidegger et sa cabane, Henry David Thoreau, l’Ecologie radicale, le jardin ..

            « Et là, désolée, mais il y a besoin de personnel. » .. pas du tout, la communauté suffira

            Bien cordialement



          • cevennevive cevennevive 11 juin 2015 16:28

            Quelle belle idée Montagnais !


            Mais il y manque diverses petites choses :

            Vous parlez de jardins, avec des fleurs, de l’exubérance végétale. Je pense qu’Il faudrait que ceux qui aiment toucher la terre puissent planter légumes et fleurs eux mêmes, et bécher et cultiver à leur guise.

            Il faudrait aussi bassins et étangs pour que les vieux pécheurs puissent y lancer leurs hameçons et y tremper leurs pieds, les pantalons retroussés.

            Il faudrait que le vieux fumeur de pipe puisse bourrer tranquillement son objet favori en rêvant, répandant des débris de tabac sur ses pantalons, comme il l’a fait toute sa vie.

            Il faudrait qu’on lui fiche la paix s’il ne veut pas prendre de douche quotidienne. Lui laisser enfiler ses vieilles braies de velours aux poches grandes comme des havresacs, pleines de vieux fils de fer, de clous ou de couteaux suisses.

            Il faudrait lui laisser ses vieux outils hors d’âge, ses clapiers à lapins, sa scie à bois, etc...

            Tout cela représente ce qui aurait manqué à mon père s’il lui avait fallu entrer dans l’une de ces maisons... Heureusement pour lui, il est resté chez nous.

            Je crois que la maison de retraite idéale n’existe pas vraiment. La seule « maison » où passer sa retraite est la maison de famille. Un appartement est la pire des choses, c’est une prison.

            Cela dit, j’adhère à vos propositions d’un « vieux » monde meilleur et je serais heureuse d’y participer à défaut d’en profiter bien sûr !

            Bien cordialement.





            • Montagnais Montagnais 12 juin 2015 12:26

              @cevennevive


              On est tous tous d’accord avec votre programme additionnel, qui aurait du bien évidemment figurer en bonne place dans mon papier

              Tous d’accord, les 20 premiers, puis les millions derrière ..

              Votre vision sur la « masure » ( de Mazurie ?) qui suffit est aussi la mienne, Mais Thélème, la Maison .. c’est pour être près tout près de copains, des camarades ( et des copines et des camarades et plus si ..)

              A priori, j’invite tous les commentateurs de ce fil à Thélème .. quand le temps viendra bien évidemment

              Bien à vous Cevennevive, et au Capitaine par la même

            • cevennevive cevennevive 12 juin 2015 12:52

              @Montagnais, bonjour,



               « et des copines et des camarades et plus si ... »

              Cela me fait penser à une petite histoire d’amour qui s’est déroulée dans clinique où j’ai longtemps travaillé, section « Maison de Retraite ».

              Une nuit, l’une de mes collègue de service, entendit des gémissements et des soupirs dans l’une des chambres occupée par un vieux Monsieur.

              Pensant que peut-être ce pensionnaire se trouvait mal, elle ouvrit la porte très vite et sans frapper. Elle vit alors l’une des pensionnaires, au demeurant très BCBG, à cheval sur le vieux Monsieur. Tous deux soupiraient à fendre l’âme...

              Inutile de vous préciser qu’elle referma l’huis en vitesse.


            • rocla+ rocla+ 11 juin 2015 16:45

              Comme il est joli votre commentaire Cevennevive .


              Bravo pour cet article Montagnais .

              • cevennevive cevennevive 11 juin 2015 18:01

                Gentil Capitaine,


                Vous et moi n’avons pas envie d’une maison de retraite, si merveilleuse et confortable soit-elle...

                Une masure, un coin au soleil, l’ombre d’un arbre, du bois pour l’hiver, un four pour cuire le pain... A défaut de jeunesse, de santé, de richesses, que faut-il de plus à un être qui a bien rempli sa vie ?

                Foutons un peu la paix à nos vieux. Ecoutons-les plutôt raconter leurs histoires au lieu de les faire taire en disant « pépé, ça date tout ça, on n’est plus au moyen âge... »

                Bien à vous.


                • ETTORE ETTORE 12 juin 2015 09:51

                  je reviens sur le fil de ce beau rêve

                  dans la commune près de chez moi il y a un centre « d’internement » dénommé EPSAN
                  qui recueille tous les « cabossés » de la vie.
                  C’était dans le temps une véritable ville, pratiquement autonome, avec toute l’infrastructure nécessaire pour y vivre, jardins, culture, élevage..... et arrivait même à produire suffisamment pour pouvoir échanger les surplus contre des matières premières non produites dans ce « village »
                  Village certe entouré de murs et hautes clôtures * et entrée gardée par des surveillants.
                  Mais la vie était bien présente dans ce centre.
                  Depuis quelques années, sous prétexte de sécurité, même les plus vaillants n’ont plus droit au jardinage, les entretiens divers.... etc etc et, s’ont cloisonnées dans leur chambres.
                  Signe des temps qui prouvent l’immobilisme forcé de ces personnes, les hautes clôtures ouvragées ont été démontées.
                  Vous n’y croisez plus personne, dans les allées, et ressemble à une ville fantôme.
                  Et pourtant la majesté des lieux, ne suffit pas à faire oublier les souffrances muettes ou criantes derrière les murs, et je suis certains que certains cris, sont juste des appels à respirer un autre air que celui de ces chambres anonymes.
                  La souffrance, la mort, est devenue marchandising, je me rappellerai toujours le film « soleil vert »
                  finir en plaquettes de nutriment, sera la fin de cette inhumanité.



                  • Montagnais Montagnais 12 juin 2015 13:05

                    @ETTORE


                    Oui, oui, on a tous, j’ai aussi des souvenirs (pas du siècle de lumières n’est-ce-pas . ;) d’Augustes et majestueux et attachants établissements où les résidents, pensionnaires, engagés-plus-ou-moins-volontaire se trouvaient fort bien à buter les treuffes, désherber, nourrir la volaille, buller sur un banc en tirant sur sa clope, clopiner jusqu’au bistrot du bourg pour s’envoyer qqs blancs, revenir en titubant pestant et jurant, ou chantant à tue-tête ..

                     Rien d’idyllique pour autant, rien de sirupeux dans tous cela, fallait adroitement « gérer » le bordel, mais le personnel était de la même race que leurs ouailles et personne ne se plaignait, personne n’aurait voulu quitter

                    Donc on le lancera ce projet qui vient d’éclore à la lumière des commentaires et qui n’était jusqu’alors qu’une rédaction sur un sujet venue par illumination .. c’est dire ! 

                    Tiens, je m’en va voir le maire du coin dés demain

                    Et puis on fera du Crowd funding, partenariat avec Agora ..

                    (mais on se passera des émirs du Qanar)

                    Bien cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès