Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Santé > Mangez des pommes qu’il disait...

Mangez des pommes qu’il disait...

Tout le monde se souvient d’une campagne présidentielle, ou l’un des candidats, faisait en même temps que sa candidature, la promotion des pommes (lien)…aujourd’hui, on croque des pommes toute l’année, mais est-ce sans danger ?

La légende veut que la première dame de l’humanité, Eve, pour ne pas la nommer, aurait tenté son partenaire avec une pomme, mais peu de témoins peuvent attester de cette péripétie…et puis, personne ne peut confirmer qu’il s’agissait bien d’une pomme.

La Bible, elle-même, évoque un « arbre de la connaissance du bien et du mal », sans pour autant préciser de quel arbre il s’agissait.

Tout viendrait d’une confusion sur la traduction « lignum scientiae boni et mali », sauf que le mot mali signifie aussi bien « pomme » que « mal »…cet arbre pourrait donc tout simplement être celui du mal. lien

Au-delà de ce dilemme, une question se pose : comment est-il possible de croquer des pommes tous les jours d’une année…d’autant que chaque ménage français en consomme 18 kg par an, la pomme étant l'un des 5 fruits préférés des français.

Jusqu’en 1900, on comptait dans notre pays un bon millier de variétés de pommes, mais depuis la situation s’est dégradée et beaucoup d’espèces ont disparu.

Pour celles qui restent, certaines variétés ont la capacité de se conserver longtemps, naturellement, sous certaines conditions de stockage, et en prenant au préalable des précautions essentielles.

Lors de la cueillette, il est essentiel de soulever le fruit, et de tourner la pomme en lui faisant faire un ¼ de tour.

Ensuite, il faut les étaler dans des cagettes sans qu’elles se touchent, à l’abri de la lumière, de l’humidité, et à une température qui ne dépasse pas les 10°.

Il faut ensuite les surveiller régulièrement, et supprimer les fruits qui s’abiment rapidement, afin d’éviter qu’ils abiment les autres.

Bien sur le choix de la variété de pommes que l’on veut conserver est essentiel.

Oublions la Golden, cette pomme passe-partout et qui ne mérite pas la place qu’on lui donne aujourd’hui, même si elle représente aujourd’hui 40% de la consommation des français. lien

La Calville blanc d’hiver se récolte en novembre, et peut se consommer jusqu’au mois de mai, tout comme la « Reinette Clochard  » alors que la « Belchard Chantecler  » ne se conservera guère qu’au-delà de la fin mars.

la Reinette de Caux se garde jusqu’en avril, tout comme la « Reinette grise du Canada  », la « Reinette de Saintonge  », et surtout la remarquable « Court-Pendu Gris  » avec son étonnant parfum de cannelle, mais la « Reinette de Boskoop » ne se conservera pas au-delà de février…quand à la « Cox Orange Pipin  »,on ne la trouvera plus en février, quand à la délicieuses « Delbard Jubilée  » aux arômes de noisette et de banane, on ne pourra pas en trouver au delà de la fin de l’année.

Pour conserver une pomme jusqu’au moins de juin il faut préférer « la Belle Fille de Salins  », appelée aussi « citron » dans le Haut Doubs, pomme résistante au froid et à la tavelure.

La célèbre « Reine des Reinette  » se récolte en septembre, et peut tenir jusqu’en décembre tout comme la « Transparente de Croncel  », mais la championne de la conservation semble être la « Reinette du Mans  », qui, avec sa délicate saveur de vanille, peut tenir jusqu’en août. lien

Et pourtant dans nos grandes surfaces, on trouve des pommes toute l’année…

Comment cela se peut-il ?

Ce mystère est aujourd’hui résolu.

C’est une fois de plus l’industrie chimique qui nous donne l’explication sous le nom de « smartfresh  ».

Une équipe de France 2 a enquêté sur la question, et a découvert par quel miracle les pommes pouvaient se conserver au moins une année.

Dans une chambre froide ou sont stockées les pommes, un produit chimique est déversé dans l’eau d‘un récipient, produisant un gaz invisible et inodore, lequel bloque le processus de maturation de la pomme.

Normalement, une pomme stockée fabrique de l’éthylène entraine un vieillissement du fruit, lequel va au fur et à mesure du temps qui passe se friper, puis se dessécher. lien

Le produit chimique « smarthfresh » se fixe sur les récepteurs de l’éthylène, bloquant ainsi le processus de vieillissement. lien

Reste à savoir si ce produit est dangereux, ou non, la question fait débat…lien

Une pomme de discorde en quelque sorte.

Pour terminer sur la conservation des pommes, il faudrait aussi se méfier de celles qui brillent comme des soleils sur les étalages…elles sont en fait enduite de cire, afin d’éviter, ou de ralentir la déshydratation. lien

Or la cire contient du morpholine, produit montré du doigt par l’OMS (organisation mondiale de la santé). lien

Les examens ont prouvé que le danger ne viendrait pas directement de cette morpholine, mais de son dérivé, la N-nitrosamine, qui résulte de sa conversion immédiate, produit considéré comme cancérigène pour les animaux, …et donc pour les humains…  lien

Mais le plus gros problème vient de l’utilisation de plus en plus importante des pesticides, et le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, invité par Elise Lucet, à pu découvrir récemment la carte des départements qui utilisent le plus souvent les pesticides. vidéo

Ce qui est certain, c’est que la pomme est l’un des fruits qui subit le plus de traitement, et qu’il est prudent de se contenter de fruits non traités, même si leur aspect n’est pas parfait, d’autant qu’aujourd’hui les grandes surfaces en font la promotion…lien

En effet, la pomme est l’un des fruits qui subit le plus de traitements chimiques : on en compte pas moins de 36 ! lien

Et il faut savoir que laver et peler les pommes ne change rien, car certaines molécules dangereuses peuvent pénétrer dans celles-ci jusqu’à 8 mm de profondeur.

De quoi en avoir « gros sur la pomme »…

On imagine sans peine que d’autres fruits subissent le même traitement, et tant pis pour la santé des consommateurs, lesquels devraient être attentifs à ne croquer que des fruits de saison, plutôt que de prendre des risques…d’autant que nous pouvons manger des fruits différents chaque mois.

comme dit mon vieil ami africain : « les fleurs du mensonge ne donnent pas de fruits  ».

L’image illustrant l’article vient de staragora.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Ces plantes qui tuent le cancer

L’huile de l’arbre

Ces plantes qui font trembler Big-Pharma

Le message de l’arbre

Dites oui à l’oignon

Plus fort que Champignac

Guérir ou mourir en mangeant

Prenons-en de la graine !

Des racines et des arbres

Finissez vos assiettes

Main verte pour tomate rouge

Le bruit du silence

L’huile de l’arbre

La drogue ce tabou

A table avec les sauvages

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Au bois de mon cœur

Les dessous du chou

Un article à la noix

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

L’amarante, plante espiègle

Des pommes, des poires, mais pas n’importe quoi

Aimer la Terre

Les avancées de l’immobile

A l’aide d’iode

N’écrasez pas le champignon

Jamais déçu par le chou

Sauvé par l’écorce

Les vilains secrets du terroir

OGM, globalement mauvais


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 2 février 11:19

    pauv gargamel toujours aussi nul
    http://www.pseudo-sciences-13.org/smartfresh-pommes.html
    http://www.daniel-sauvaitre.com/2015/03/c-est-dur-d-etre-filme-par-des-cons-nes-ou-quand-la-pomme-voit-rouge-1.html

    En ce qui concerne les études de toxicité du SmartFresh, ce produit a fait l’objet de nombreux contrôles sans lesquels il n’aurait jamais obtenu une homologation de l’ANSES (13). Ces études ont conduit à ce que le SmartFresh soit exempt de toute classification toxicologique, sanitaire ou environnementale, rejoignant l’avis de tous les experts officiels compétents en charge de la santé publique des autres pays (à ce jour 46 pays, dont l’Union Européenne) qui ont accepté la commercialisation de ce produit. Son utilisation ne présente donc aucun danger ni pour l’opérateur ni pour le consommateur.  


    Commençons par le panneau qui avertit sur la porte de la chambre froide d’un danger de mort. Il n’est bien entendu pas lié au produit Smartfresh qui n’a aucun classement toxicologique. Il informe simplement que la chambre froide, lorsqu’elle est fermée, est susceptible de ne plus contenir que 2% d’oxygène. Et qu’il serait mortel d’y entrer.

    Tout cela Valérie Rouvière le sait parfaitement. Elle a été destinataire, j’en suis témoin, par Yvonne, en charge de la communication pour la société Agrofresh, de tous les éléments concernant le Smartfreh. Et puis il suffit d’une recherche instantanée avec Google sur internet pour tout apprendre sur ce produit, sa composition et son action. Pierre lui a évidemment expliqué aussi le fonctionnement de la chambre froide sous atmosphère contrôlée. C’est donc délibérément qu’elle choisit de mentir au public par le texte et les images pour donner corps à sa thèse de la chimie dangereuse.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 12:53

      @foufouille
      mais on vous aime aussi foufouille

      si vous aviez eu la délicate idée d’ouvrir le lien que j’ai proposé, vous auriez découvert que j’avais proposé celui que vous nous donnez.
      c’est ballot hein.
       smiley

    • foufouille foufouille 2 février 13:51

      @olivier cabanel
      tu as pas bien lu comme d’habitude ou juste la partie qui t’arrange.


    • lisaf74paca lisaf74paca 23 février 11:34

      @foufouille
      Faudrait arrêter de répondre avec du copié collé du net, pour ne rien sortir de constructif (enfin au moins le copié collé à du bon, vous ne faites pas de faute ^^)


    • njama njama 2 février 11:23

      Bonjour Olivier

      d’une certaine manière les pommes sont aujourd’hui « botoxées » ...
      quel gâchis ! et quels dangers chimiques ... responsables peut-être (?) d’une partie de ces dégénérescences ou dysfonctionnements neurologiques (autismes, Alzheimer, ... ?)

      ah, cette civilisation qui ne supporte plus de voir une ride !
      Où sont nos bonnes vieilles pommes d’antan qui patientaient au frais sur des claies, si savoureuses, qui sous leurs peaux flétries, gagnaient en saveurs acidulées ce qu’elles avaient perdu en eau ... plus l’hiver avançait, plus douces elles étaient.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 12:54

        @njama
        pas mieux, je partage et remercie/


      • ZenZoe ZenZoe 2 février 11:28

        Chirac disait mangez des pommes, certes mais regardez l’état dans lequel il est maintenant ! smiley

        Merci pour cet article instructif Olivier, mieux vaut privilégier la poire, moins arrosée parait-il. Encore mieux : si on a un bout de jardin, planter des arbres fruitiers.


        • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 12:56

          @ZenZoe
          la poire est moins courtisée... (a part par nos politiques) mais j’ai bien peur qu’elle subisse aussi des traitements.

          donc effectivement, pour ceux qui le peuvent, plantez des arbres fruitiers...ou courrez la campagne pour découvrir ceux dont les fruits ne sont jamais ramasses !
           smiley

        • Etbendidon 2 février 11:40

          Comme dit mon viel ami africain : « An apple a day keeps the doctor away  »
          Commentaire écrit sur un ordi APPLE
           smiley


          • sarcastelle 2 février 12:20

            @Etbendidon


            Oui mais à condition de viser juste. 

          • Shawford Shawford 2 février 14:01

            @sarcastelle

             Toutes les pommes C sont délicieuses mais celle-là l’est tout particulièrement, c’est même le must sans qui toutes les autres ch’tites pommes resteront des poires smiley


          • eric 2 février 11:44

            Enfin un article qui sert à quelque chose.... ! Bravo
            Deuxremarquecependant :
            La partie sur Chirac n’apporte pas grand chose. L’idée sous jacente d’un retour au paléolithique et aux chasseurs cueilleurs ne tien pas assez compte à mon avis des changements climatiques depuis cette période et de son influence sur la croissance des marguerite et la biodiversité « culturelle » des pommes...


            • Shawford Shawford 2 février 13:59

              @olivier

              Foufouille faible en nouilles te lâche pas d’une semelle aujourd’hui. Toujours à la recherche d’une partie de lui même, ne t’affole pas, ne nous affolons, rêvons plutôt sur nos petits édredons.. euh etbendidons voulais je dire smiley


              • Zoblard le terrible Ziziledur 2 février 14:45

                @Shawford
                licillo,morice olilivier et dugué c’est sa liste de nuisible
                il est à 50% de réussite c’est un Wiener.
                 


              • Shawford Shawford 2 février 14:49

                @Ziziledur

                Yep l’ami va chercher le Julluch et le soi même qui est en toi buddy, et pour toi c’est a priori 100% completed je pense smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 17:16

                @Shawford
                un ami, au sujet du faible en nouilles, m’a suggéré une explication : il aurait été bercé trop près du mur... smiley


              • soi même 2 février 14:05

                Comme d’habitude , notre cher Olivier ne peut pas s’empêcher de nous fare un cours d’hygiène mental.... !

                En faîte heureusement qu’il y a des saligots, car sans cela notre cher albinos qu’aurait il a nous dire ?

                 

                 smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  :->

                Comme d’habitude toujours mignon notre Olivier.


                • cevennevive cevennevive 2 février 14:29

                  Bonjour olivier,


                  A mon avis, quelques-uns des commentateurs ont abusé des Golden ou autres avatars de fruits, ceux que l’on trouve dans les étalages chics, qui brillent, qui rutilent, mais...qui mutilent !

                  Bref.

                  Rien de vaut une petite pomme rouge, tombée dans l’herbe d’un pré abandonné, que l’on frotte contre son tricot, et qui brille de tous ses feux. On croque dans ce petit bijou et toute la saveur de la campagne vous emplit la bouche.

                  Les pommiers qui donnent ces fruits sont délabrés, couverts de lichens, ils attirent les frelons, les oiseaux. Personne ne s’occupe d’eux.

                  Il en est de même d’ailleurs pour les abricotiers, les poiriers et les pêchers de vieille race, poussés tous seuls ou plantés par nos anciens.

                  J’ai encore de ces petites pommes rouges sur mes clayettes. Epluchez-les, coupez-les en quatre morceaux, mettez un peu de beurre dans votre poêlon et cuisez-les un peu rudement. Une pointe d’ail, un peu de sel. Quel régal !

                  Olivier, je sais que vous êtes philosophe. A chacun de vos articles vous avez un petit nombre de roquets qui vous poursuivent. Ils aboient, mais ne mordent pas... (Au fait, peut-être qu’à force de manger n’importe quoi, ils ne peuvent plus mordre, ils n’ont plus de dents...)

                  Bien à vous.
                   

                  • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 17:20

                    @cevennevive
                    merci de cette recette que je vais tenter dans pas longtemps !

                     smiley
                    quand aux roquets, ils n’empêchent pas la caravane de passer, et c’est tant mieux.
                     smiley

                  • Le Gaïagénaire 2 février 23:07

                    @cevennevive 2 février 14:29


                    J’aime votre recette car elle prend soin de l’acide « mal  ique »

                     smiley


                  • soi même 3 février 12:16

                    @cevennevive, certes vous avez sans doutes raison pour les roquets , mais votre excès de sentimentalisme et de confondre Oliver avec avec Vincent Vincenot, qui a écrit un chez d’œuvre le pape des escargots.


                  • Zoblard le terrible Ziziledur 2 février 14:56

                    bonjours Olivier
                    gamin je chippai des pommes vertes dans les vergers elles avaient un gout acide presque à pleurer
                    c’était génial, les grosses nèfle de la foret c’était le désert. mon frère me disait que cela filait la chiasse,même pas peur... 
                     smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 18:44

                      @Ziziledur
                      attentions, ne pas abuser des nèfles, ça peut provoquer une belle constipation !

                       smiley
                      par contre, c’est bourré de vitamines c

                    • ZEN ZEN 2 février 16:43

                      Apple a day....
                      Encore une pomme de discorde dans le jardin d’Eden !


                      • ZEN ZEN 2 février 17:46

                        @Chawarma42
                        Disons, moi avoir tout compris...ou presque !
                        Haute valeur ajoutée. On en redemande... smiley


                      • Shawford Shawford 2 février 18:47

                        @ZEN

                        Fufu ira donc manger les pissenlits par la racine le moment venu/voulu et c’est très bien comme ça smiley


                      • vesjem vesjem 2 février 18:38

                        merci ollivier , pour cet article que je m’empresse de diffuser à mes amis , parmi lesquels beaucoup se foutent de tout ce qui est bio ;
                        c’est pas faute de leur rabâcher que l’intox chimique est indolore , sans saveur et invisible , mais qu’elle agit sournoisement dans la durée et à l’issue de laquelle on se dit : tiens , j’ai ramassé un crabe , c’est bizarre , pourquoi ;
                        Un petit historique leur ferait prendre conscience de leur intoxication ; mais ils n’y croiraient même pas encore 


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 18:42

                          @vesjem
                          merci...

                          en effet, j’ai bien peur que tant que des gens n’ont pas de gros problèmes de santé, ils ne croient pas au danger des pesticides dans l’alimentation...
                          hélas !

                        • Shawford Shawford 2 février 18:52

                          @olivier cabanel

                          Sauf que tant que t’auras pas vu en toi et au dehors de toi même le rôle de ces pesticides pour compléter l’œuvre de la création, tu t’en sortiras pas buddy (mais t’inquiète c’est exactement la même dialectique/chalenge inside/outside pour les neurones miroirs de joletaxi/etbedidon car aucun des deux traits de personnalités ne sont feints et seule la réunion quantique du tout produit la déesse des sleepings que nous imaginons et qui existe sans imaginer le complot qui se joue en elle et pour son bien et le notre)

                          En tout cas, malgré le côté abscons de toussa, le jeu en vaut la chandelle, n’est ce pas ? smiley smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 18:40

                          @ tous

                          un document étonnant

                          • JL JL 2 février 18:50

                            @olivier cabanel,


                            sur France 2 ce soir, à 20:50 !

                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 20:11

                            @JL
                            merci de l’info.

                            j’ai débranché la tv depuis quelques années, mais je verrais ça sur le net.

                          • sampiero 2 février 19:12

                            Salut Olivier


                            Inutile de résister, car d’après des imams qui circulent sur AV, tout ce qui arrive est un don de dieu, même les attentats, et que les victimes devraient presque remercieurs leurs bourreaux ! 

                            Donc les pesticides, mon pauvre, doivent aussi nous être distribués par les anges du ciel, par l’intermédiaires d’industriels mandatés divinement pour cela smiley

                            • philouie 2 février 19:25

                              @sampiero
                              Ne vous en déplaise, on appelle ça la foi : une absolue confiance en Dieu.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 20:10

                              @sampiero
                              j’aime ton humour cynique...ou disons plutôt désabusé.


                            • alinea alinea 2 février 19:50

                              Moi je suis intéressée par ceci : smarthfresh
                              si cela évite aux vieilles pommes de se friper !!! smiley

                              https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=association+fruits+oubli%C3%A9s
                               
                              cette association a vu le jour à Pérols, près de St Jean du Gard, il y a plus de trente ans, chaque dernier WE de novembre, une grande foire à St. Jean nous propose de multiples variétés d’arbres, anciennes, des graines Kokopelli...
                              On mange des pommes jusqu’à Noël, puis après des oranges, les maltaises c’est maintenant ; après on se brosse jusqu’aux fraises !! On n’en meurt pas !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès