Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Médaille de Bonze pour la Chine

Médaille de Bonze pour la Chine

Le ministre des sports et de la santé réclame des médailles, et fait l’impasse sur l’agression au Tibet.

Quel sera le prix de toutes ces médailles ?

Quand le baron Pierre de Coubertin relançait les jeux Olympiques, il pensait :

« évitons de faire couler du sang, réglons ça sportivement ».

Mieux vaut la défaite d’un seul être humain, que la mort de millions de personnes.

Qui ne serait pas d’accord ?

Seulement aujourd’hui les JO sont exactement le contraire.

La suprématie d’un pays sera proportionnelle au nombre de médailles.

Hier, l’Allemagne.

Il ne fallait pas aller à Berlin en 1936 car c’était cautionner Hitler et le régime nazi.

L’Allemagne a eu alors plus de médailles que tous les autres pays, reléguant les Etats-Unis à la 2e place, ce qui l’a renforcée dans sa volonté guerrière.

Le résultat est connu : des millions de morts.

Aujourd’hui la Chine.

Elle aura un maximum de médailles, tout comme l’Allemagne il y a soixante-douze ans.

Quelles seront les conséquences ?

Quel est le sens de l’olympisme s’il cautionne un Etat jugé logiquement non démocratique ?

Pendant que nos athlètes transpirent pour grappiller quelques malheureuses médailles, on emprisonne, on torture au Tibet.

Un bureau a été ouvert en Chine pour recevoir les demandes d’éventuelles manifestations.

Ceux qui ont eu le malheur de s’y rendre n’en sont pas ressortis.

Quels sont les journalistes qui ont pu enquêter en toute liberté dans ce pays pour interroger les habitants sur le chapitre des libertés ?

L’argument donné par ceux qui étaient favorables aux Jeux était la possibilité de témoigner.

Il y a mieux à faire que les jeux Olympiques.

Proposons aux chefs d’Etat des pays en guerre de se battre ? Joute orale ou physique, au choix de l’agressé.

L’essentiel est que les belligérants évitent des millions de morts.

Les animaux sauvages ne font pas autrement : le vaincu s’en va et il n’y a pas de mise à mort.

Qui ne s’interroge pas sur les raisons de la victoire : le talent, le métier ou les nouveaux dopants indétectables ?

Les sorciers de la chimie ne manquent pas d’imagination et on finira par considérer chaque défaite sportive comme une victoire sur le dopage.

La plupart de ceux qui utilisent les produits indétectables auront la possibilité de décrocher l’or.

Un malchanceux coréen vient de se faire épingler aux JO, mais combien passent entre les mailles ?

http://www.volodalen.com/23dopage/dopage2.htm

Est-ce que c’est ce que nous avons envie de défendre ?

Que les champions s’interrogent !

Combien va leur coûter en termes de santé la médaille qu’ils viennent de gagner ?

Combien de jours de leur vie leur seront ôtés pour avoir pris des produits dangereux ?

Les Français vont mal.

Ils voulaient l’égalité, la fraternité, la liberté ?

On leur a donné des Jeux et un peu de pain.

Les nouveaux maîtres l’ont compris.

Les jeux Olympiques sont un concept dépassé.

Ils ne respectent pas les valeurs de l’olympisme.

Au contraire de les rapprocher, ils dressent les peuples les uns contre les autres, et chaque médaille devient le moyen de proclamer sa suprématie.

Quel sportif aura le courage d’arborer au moment de sa remise de médaille, un brassard de deuil, symbolisant l’agression du peuple tibétain ?

Pas un seul.

Ils nous le répètent à l’envi : ne venez pas gâcher nos Jeux…

Le challenge est lourd :

participer ne les intéresse plus.

Ils veulent gagner à n’importe quel prix.

C’est dérisoire.

Car comme disait un vieil ami africain :

« Si ta victoire ressemble à une défaite, vaut mieux pas se mettre la médaille autour de ton cou ».


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 26 août 2008 12:52

    on a pas vu beaucoup d’athlète en tenue orange pour protester contre Guantanamo non plus ......
    Alors que c’était moins risqué !!!!


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 août 2008 15:02

      Le Chat,
      je suis d’accord,
      et si l’on fait le tour de la question, il y a certainement des tas d’autres compétitions, ou l’on aimerait que les athletes brandissent un poing ganté de noir, comme cela est déjà arrivé,
      mais Pékin, c’etait autrement symbolique,
      dèja il ne fallait surtout pas le leur donner,
      puis ne pas y aller,
      et au moins faire ou tenter de faire quelque chose,
      résultat,
      zéro sur toute la ligne,


    • Philou017 Philou017 26 août 2008 15:33

      Oui la Chine est prioritaire, conformément à la décision de la direction de la CIA.

      Pas la peine de s’occuper de Guantanamo et des autres geoles secretes de la CIA.
      de l’Irak, de l’Afghanistan, de la Birmanie, de la Corée du Nord, du Zimbabwé...

      Ni des USA responsables de 2 guerres interminables et sanglantes. Sans compter la géorgie où ils ont poussé à la faute le tres démocrate Saakachvili...

      Ni des quotas d’expulsion et des prisons en France..

      Non le scandale humanitaire c’est la Chine. Si Bush le dit.

      Et ces salauds d’athletes qui ont osé ne pas manifester, des vendus...

      Pas comme Robert Ménard qui sait tres bien quels sont les méchants à attaquer : Castro, Chavez, Pékin.

      Il ne s’agit évidemment que d’un malheureux hasard que ces pays soient opposés aux USA.


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 août 2008 22:44

      PhilouO17

      un peu réducteur votre analyse, non ?
      je résume :
      "c’est pas bien de critiquer les chinois, becoz d’autres ont fait pire ailleurs",
      et alors ?
      pour l’instant les jeux, que je sache se sont passé a Pékin, et pas a Guantanamo, ou ailleurs,
      critiquer l’un n’empeche pas de critiquer l’autre,
      non ?


    • La Taverne des Poètes 26 août 2008 12:56

      N’oublions pas non plus que Coubertin a écrit "la race supérieure a parfaitement raison de refuser à la race inférieure certains privilèges de la vie civilisée" et qu’il a collaboré avec le nazisme. Il a notament déclaré qu’il considèrait les JO de Berlin 36 comme les mieux organisés depuis l’origine. ("les mieux organisés", c’est ce qu’a dit aussi Sarkozy pour la Chine...)

      Hitler a appuyé une demande de prix Nobel pour Coubertin (sans succès). Coubertin admirait Hitler, comme le montrent ses nombreuses déclarations.


      • La Taverne des Poètes 26 août 2008 14:04

        Je précise que ne dis pas cela pour incriminer l’auteur mais tout simplement pour rappeler un fait historique et montrer que se référer à l’esprit de Coubertin comme gage de paix dans le monde n’est pas forcément une bonne idée. Il est plus prudent de se revendiquer seulement de son intiative d’avoir créé les JO et de sa formule "l’essentiel, c’est de participer". Mais pas plus. Car si Coubertin militait pour la paix, il est sûr que collaborer avec le nazisme et défendre la supériorité de certaines "races" n’étaient pas de bons moyens d’y parvenir...




      • ndnm 26 août 2008 14:25

        Interessant éclairage... 
        il me semble que le fameux "l’important c’est de participé" est, de plus, une citation apocryphe ...

        Autre fait que l’on a porté à mon attention récemment et qui mérite, je pense, d’être diffusé : cette célèbre tradition de la flamme, pour autant qu’elle fût pratiquée dans l’antiquité, n’a été remise au goût du jour en 1936 ; parait-il dans une volontée de flater le régime nazi... 
        Certe la proposition de raviver la flamme chaque année était antérieure à l’accession du régime nazi au pouvoir (accession démocratique, rappellons-le à ceux qui font de la démocratie un gage ultime de qualité) mais "inaugurer une tradition" est un genre de symbole que l’intelligence aurait reservé à d’autres...




      • olivier cabanel olivier cabanel 26 août 2008 22:40

        a la taverne,

        non seulement c’"est vrai,
        mais de plus la phrase initiale du "cher baron" est toujours coupée de sa suite, qui vient dire le contraire de ce qui précédait, comme chacun sait ?


      • faxtronic faxtronic 26 août 2008 13:05

        Les JO ont depuis 36 une force nationaliste importnte. Pourquoi la France voulait paris2012, par esprit olympique ? Mon cul oui, c’etait pour les retombées de prestige et economique pour la France. Point barre.

        L’esprit olympique est une arnaque orchestrée par un quarteron de vieux debris en mal de partouzes, payés a coup de milliards par des sociétés denués de scrupules, pour flatter les instincts nationalistes.

        Apres, tu aimes ou tu aimes pas, rien ne t’oblige a adherer.

        Point barre,.


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 août 2008 22:32

          faxtronix
          comme toi, je n’aime pas cesjeux, et les drapeaux agités, et les hymnes chantés,
          ce pétainisme triomphant d’un peuple sur un autre,
          cette hypocrisie latente,
          chacun sait bien que les "champions" ne sont rarement innocents en matière de "coup de pouce" chimique,
          tout çà pour quoi ?


        • Jean-paul 27 août 2008 04:22

          @olivier cabanel
          Simple , eteins ta tele , quitte ton clavier ..............................et va faire un peu de sport !!!!!!!!!!!!!!!!!!!Tu en as besoin .


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2008 08:05

          jean paul,
          pas très constructif comme commentaire,
          le moins qu’on puisse dire, c’est que vous n’avez pas envie de débattre,
          alors, a mon tour, je me demande pourquoi écrivez vous, si vous n’avez rien a dire ?
          cordialement,


        • Lapa Lapa 26 août 2008 13:53

          "L’esprit olympique est une arnaque orchestrée par un quarteron de vieux debris en mal de partouzes, payés a coup de milliards par des sociétés denués de scrupules, pour flatter les instincts nationalistes. "

          et faire vendre leurs produits.

          voir les multimillionnaires du tennis ou du foot venir étaler leurs sponsors aux JO ça fout aussi la gerbe. de temps en temps on a un facteur ou un ex douanier qui arrive à décrocher une médaille. Soyons au moins heureux pour lui.


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 août 2008 22:29

            Lapa,
            cette réponse à l’emporte pièce dont j’aime la violence, et la pugnacité me conforte sur le fait d’avoir écrit cet article,
            merci de votre hargne,
            si vous avez une recette pour les autres français coincés entre leurs dettes, et leur frilosité, n’hésitez pas.
            merci, sincèrement.
            j’aime beaucoup.


          • quartiersauvage 27 août 2008 00:00

            Avant de comparer la Chine et l’Allemagne nazie, il faut réfléchir un instant.
            L’Etat nazi s’est édifié sur le lit d’une économie ruinée et d’un empire vaincu et démantelé.
            A ce compte les USA ou la France y ressemblent davantage que la Chine.

            Mais si on veut à tout prix trouver des similitudes entre les JO de Pékin et ceux de Berlin, il y en a : ce sont les affinités idéologiques entre les nazis et le modèle théocratique tibétain.
            Ainsi le 14e Dalaï Lama, Tenzin Gyatso, aujourd’hui érigé en symbole du combat pour les droits de l’Homme, eut pour précepteur Heinrich Harrer.


            Ce dernier écrivait avec toute l’admiration qu’on devine de la part d’un Waffen SS : "la domination qu’exercent les moines du Tibet est absolue. C’est l’exemple type de la dictature cléricale".
            Politesse rendue par le 13e Dalaï Lama, Thubten Gyaso, qui fit lui-même la traduction de "Mein Kampf" en tibétain.

            • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2008 08:10

              quartier sauvage,

              c’est une façon de voir,
              pourtant a tout prendre je continue de voir beaucoup de similitudes entre la Chine et l’Allemagne,
              dans ces deux pays, sous des aspects démocratiques (hitler a bien été élu démocratiquement, tout comme le président chinois), il s’agit pourtant de dictatures.
              dans les deux cas, tout le monde a convenu que l’organisation était parfaite, que "c’étaient les plus beaux jeux",
              dans les deux cas, ces deux pays ont obtenu un maximum de médailles.
              et les convergences sont bien plus nombreuses si on se donne le temps de creuser un peu.
              merci quand même de votre opinion, meme si je ne la partage pas.


            • Bof 27 août 2008 11:43

              Bonjour, je me glisse entre vos commentaires pour vous dire que si mes renseignements historiques sont exacts, l’Allemagne était redevenu un pays riche juste avant la guerre. Tout le monde devait se trouver un travail et ce fut fait...si mes livres scolaires disent vrai ...Pour moi, un pays riche est un pays où l’argent rentre à flot donc un pays qui dépense beaucoup moins que ce qu’il gagne. C’est ce qui se passe en Chine et c’est ce qui se passait en Allemagne.
              ....Mais....sans l’établissement de Justes Relations entre les Hommes ...rien ne sera pérenne. Aucune dictature ne peut durer ! L’esprit humain a toujours détruit toute construction dictatoriale car ce que l’ intelligence a bati...l’intelligence peut le détruire. La Chine n’avait pas un bol de riz par jour à offrir à ses habitants nous écrivaient nos journeaux...la Chine s’est éveillée et continue sur son chemin comme est venu le pérorer son dirigeant en clamant bien fort quelque chose du genre : "’ un Pays deux principes politiques, mais toujours une dictature ". Et pour nous, ce n’est pas avec ce que l’on entend parmi les dirigeants d’un grand parti Français en ce moment qu’il faille espérer quelque chose de positif...il est donc pris dans les égoïsmes qui ne se cachent même plus et donc ce qui en sortira ne pourra penser à notre pauvre sort.

               Qui cherche à établir ce principe de Justes Relations entre nous dans nos politiciens d’occident ? donc, tant que l’on acceptera d’inonder de fric nos députés et sénateurs et...autres beaucoup trop nombreux glandouilleurs...mais profiteurs, ne venons pas nous plaindre des piètres résultats.

               Mais/ET , nous sommes quand même complice du/des dégats causés à la santé de nos athlètes . Il suffit d’entendre les exigences de " reprise en main" des organisateurs sportifs Français à la radio, France info je crois, comme ce lundi matin pour s’en convaincre. L’esclavagisme, des pauvres sportifs dont ils dépendront, n’est pas bien loin.


            • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2008 16:47

              Bof,
              merci d’apporter de l’eau à mon "moulin" et de donner des arguments supplémentaires,
              il est certain que le sport tel qu’il est conçu a pris une étrange tournure,
              et que nous aurons dans peu la preuve qu’il ne fallait pas donner les JO à Pékin,
              mais comme disait Kipling, "tout çà c’est une autre histoire..."

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès