• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Médecine et transhumanisme

Médecine et transhumanisme

 

Le médecin face au transhumanisme

 

Depuis quelques années nous assistons à une véritable révolution dans les techno-sciences avec l'apparition des nanotechnologies (N), des biotechnologies (B), de l'informatique (I), et de l'intelligence artificielle ou cognitivisme (C) qu'on regroupe sous le terme de NBIC pour plus de commodité. Ces nouvelles technologies vont entraîner des révolutions thérapeutiques : les nanosciences, par l'approche moléculaire ou atomique qu'elles permettent d'avoir dans certaines manipulations, les biotechnologies en permettant d’intervenir sur les cellules souches ou sur nos molécules d'ADN, pour en extraire certains éléments où en ajouter d'autres, grâce en particulier à la technique du CRISPR-Cas 9, l'informatique, qui par l'immensité des données (big Data) qu'elle engrange, trie et recoupe entre elles, permet d'effectuer des propositions jusque-là ignorées, et enfin l'intelligence artificielle ou cognitivisme, qui consiste à confier à un ordinateur des initiatives dites intelligentes susceptibles de dépasser celles de l'homme, estiment certains.

De nombreuses pathologies pourront être traitées à distance, par des automates ou encore mieux, évitées grâce aux progrès effectués dans les NBIC. C’est ce que pensent les responsables de sociétés comme Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et IBM, qu'on regroupe pour plus de facilité sous le nom de GAFAMI, ou leurs concurrents chinois les BATX , qui estiment que la médecine évolue vers une augmentation des capacités de l'humain, qui entraînera une augmentation de sa longévité, et vers une lutte contre les anomalies génétiques responsables de pathologies.

Ces sociétés ont décidé d'investir des sommes colossales dans des instituts de recherche, comme la société Calico créé par Google, ou la Singularity University, pour ne citer que les plus connues, afin de développer des techniques permettant de se débarrasser de la maladie, de la vieillesse, et éventuellement de la mort.

A l’université de San Diègo, les chercheurs du Salk Institute sont récemment parvenus à créer un embryon chimérique cochon-homme résultat de technologies de pointe combinant la culture de cellules souches et des techniques de modification génétique afin de produire des organes compatibles avec l’organisme humain, dans le corps d’un animal destiné à être sacrifié ensuite .

 

Les bienfaits de cette médecine connectée seront sans doute immenses mais ils porteront essentiellement sur la mécanique corporelle, et vraisemblablement pas avant longtemps sur l'esprit. Lors de la mise en place d'un organe neuf ou de la modification importante d'un code génétique, comment réagira l'ensemble des tissus à ces modifications ? Car l'organisme humain est une entité. On peut espérer en tirer bénéfice, mais on peut aussi envisager le pire : Un organisme bien réparé porteur de diverses prothèses biologiques servant de support à un centre de commande trop usé ou totalement dégradé par un état de démence. Car notre corps se dégrade doucement, les muscles, les os, les organes dits nobles, mais aussi le cerveau hélas, subissent l'usure du temps. Les connexions neuronales sont de moins en moins performantes au fur et à mesure que nous avançons en âge. A quoi servira un corps en parfait état de marche si nous ne pouvons le diriger et en jouir à notre guise ?

Certes, les transhumanistes nous affirment qu'ils auront une réponse à cela, qu'ils seront aussi capables d'améliorer le cerveau et de limiter son vieillissement. Ils nous répareront comme notre voiture chez le garagiste, qui après avoir interrogé l'ordinateur de bord décide de changer telle ou telle pièce. Au niveau cérébral, on pourra peut-être changer, ou modifier un caractère génétique jugé pathologique, mais qu’adviendra-t-il alors de l’acquis, responsable d’une part non négligeable de notre identité ?

 

On pourra décider de vivre dans un monde dans lequel nous serions plus ou moins parfaits, mais que deviendront alors nos émotions, nos désirs et nos peurs ? Que penser aussi de cette société, qui devant l'ampleur des contingences économiques ou politiques que réclamera ces transformations, devra réserver ces avancées technologiques à un groupe d'élus ?

Le médecin sera peut-être remplacé un jour par l'ingénieur, qui évaluera les données du patient, recueillies à l'aide de bio-capteurs, en fonction des statistiques établies pour définir la norme. Finie la consultation traditionnelle faite d'un entretien, d'une auscultation, d'une palpation, qui créent un lien physique avec le malade, qui valorisent la relation médecin-patient, qui l’individualise, qui crée de l'empathie, de la compréhension, parfois même de la sympathie, toutes ces choses qui nous séparent des machines.

 

Est-ce vraiment ce que nous désirons ?

 

Docteur J-M Lacroix

23/03/2017

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Rincevent Rincevent 24 mars 16:34

    C’est effectivement un peu inquiétant, d’autant plus que, dans le domaine des techno-sciences, le mot d’ordre est « si on peut le faire, on va le faire », en passant rapidement sur des questions comme : est-ce vraiment utile, et surtout quelles conséquences en découleront ? Chez nous, des comités d’étique sont censés s’occuper de ça, mais l’internationalisation de la recherche fait que, en pratique, rien n’empêchera un Dr Frankenstein, à l’autre bout du monde, de bricoler sa créature…

    Pour ce qui est de la vision d’une consultation traditionnelle, quelque chose me dit que vous devez avoir un certain âge. Dans ce que je peux voir à l’œuvre aujourd’hui chez les médecins de la jeune génération, il n’y a plus beaucoup de place pour l’entretien et ils semblent assez souvent répugner à toucher leurs patients. Une consultation est souvent pliée en 15 minutes. C’est aussi, très vite, l’orientation vers un spécialiste pour des pathologies banales, qu’un généraliste est censé savoir soigner.


    • foufouille foufouille 24 mars 17:00

      @Rincevent
      il y a vingt ans, c’était 10mn maxi et zéro examen en campagne.
      et surtout pas de spécialiste si tu es jeune, moins de 55 ans, car immortel.



    • Rincevent Rincevent 24 mars 17:44

      @foufouille
      Nous n’avons pas les mêmes expériences. Pour moi, il y a vingt ans, le généraliste prenait le temps de m’examiner et de m’écouter. Quand à m’envoyer chez le spécialiste, ce n’était qu’après avoir fait tout ce qui était de sa compétence qu’il s’y résolvait et c’est normal. A la campagne à cette époque (donc avant la désertification actuelle), il n’avait pas intérêt à négliger son patient, les réputations se faisant (et se défaisant) vite dans ce milieu.


    • La mouche du coche La mouche du coche 24 mars 18:44

      @Rincevent
      Oui les médecins sont en train de couler eux même leur profession (comme l’ont fait bien avant eux les agriculteurs, et tant d’autres professions ).

      Pour autant, toutes les tentatives de pénétration dans la médecine de Google se sont traduites par des échecs. Leur idéologie moniste darwinienne ne résiste pas à la réalité du corps d’un malade. Le réel se défend bien.

    • gaijin gaijin 24 mars 16:52

      « Le médecin sera peut-être remplacé un jour par l’ingénieur »
      ou plus probablement par un simple employé administratif exécutant les taches ne pouvant être automatisées en suivant un protocole sur ordinateur ( genre central d’appel téléphonique )
      mais c’est déjà dans une large mesure le cas

      néanmoins les contre mesures existent et les clients lassés de cette médecine déshumanisée se tournent de plus en plus vers les « alternatifs » autrement appelés charlatans ......
      au point que même les médecins finissent par réfléchir :
      https://www.youtube.com/watch?v=CxZSRof5NeU&list=PLj9fiEdhuiHqc1PooxiCpTIz9wvcSV2DP
      c’est dire ....


      • foufouille foufouille 24 mars 17:02

        @gaijin
        les charlatans, tu peut tous les essayer comme les régimes magiques.
        tu guériras si tu es hypocondriaque.


      • gaijin gaijin 24 mars 17:18

        @foufouille
        je suis moi même un charlatan et c’est con mais j’ai même un médecin comme client smiley


      • foufouille foufouille 24 mars 17:19

        @gaijin
        pour info, même un labo pharma fric se pose toujours des questions, c’est pourquoi les oméga 3 (huile de lin) sont vendu cher sous forme de gélules. puis revendu encore plus cher par des charlatans.
        l’homéopathie est rembourser car certaines personnes guérissent d’une petite maladie ou malade imaginaire par effet placébo.


      • gaijin gaijin 24 mars 17:20

        @foufouille
        les labos sont des escrocs on est d’accord ................


      • foufouille foufouille 24 mars 17:21

        @gaijin
        il a quoi to médecin.
        certains sont extrèmement nuls une fois le diplôme obtenu.
        genre : la radiologue est une menteuse, c’est rien.


      • gaijin gaijin 24 mars 17:27

        @foufouille
        stress post traumatique assortit de sa kirielle de symptômes habituels


      • Jeekes Jeekes 24 mars 17:39

        @gaijin
         
        C’est déjà bien commencé !

        Chez mon ophtalmo les examens (rétine, nerf optique, champ visuel, acuité...) avant consultation sont fait par une (très) jeune femme dont je ne connais ni la formation ni les compétences mais qui n’est pas médecin.
        L’ophtalmo ne me reçoit pas à la suite, je dois revenir 8/15 jours plus tard pour une « consultation » de 5 mn qui ne dure que le temps d’établir une ordonnance.

        Coût de l’opération : 168 euros !!!
        Et ça tous les 6 mois. Elle est belle la vie !

        Problème associé, cette ophtalmo est la seule à 40 km à la ronde, difficile d’aller se faire suivre ailleurs...


      • Rincevent Rincevent 24 mars 17:52

        @Jeekes

        Vous avez probablement eu affaire à une orthoptiste : http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/orthoptiste/


      • Jeekes Jeekes 24 mars 19:27

        @Rincevent
         
        Je ne connaissais pas. Je me coucherai moins bête, merci.
         smiley
         
        Mais non, je ne pense pas. La jeune femme est salariée de l’ophtalmo, et elle effectue simplement les examens à sa place.
        Je n’ai pas de rééducation à faire, je suis suivi (et traité) pour de l’hypertension oculaire. Un truc indolore mais qui va me faire chier le restant de mes jours et je serais content si ça ne me colle pas un glaucome...

        Bref, je crois que c’est juste en théorie pour « gagner » du temps (pi un gros peu de thunes aussi, visiblement...).
         smiley
         
         


      • Rincevent Rincevent 24 mars 23:41

        @Jeekes

        Quand j’y suis passé, moi aussi je croyais que c’était une salariée, mais en fait, non. Elle avait des feuilles de soins à son nom. C’était une installation couplée, l’ophtalmo lui louant une partie de ses locaux. Comme elle ne peut pratiquement pas travailler sans lui, c’est un peu du maquereautage…


      • foufouille foufouille 25 mars 10:11

        @Jeekes
        un infirmier peut très bien faire des examens mais c’est censé revenir moins cher.


      • foufouille foufouille 25 mars 10:14

        @gaijin
        donc c’est psychologique et ça sort totalement du charlatanisme qui prétend guérir une maladie comme le diabète de type 1.


      • foufouille foufouille 24 mars 16:58

        c’est pour la saint glin glin ou dans cinquante ans ce genre chose.
        par contre, tu n’as jamais du être malade bien longtemps pour te soucier de ce genre de problèmes philosophiques.


        • Sozenz 24 mars 17:15

          chaque étape de notre vie nous permet de grandir .
          La maladie est l’une de ces étapes. elle n est pas obligatoire . mais elle peut être un palier .

          L’homme par tous ls moyens tentent d’échapper aux transformations naturelles et obligatoires. Il joue continuellement à l apprenti sorcier qui cherche par tous les moyens d échapper à sa destinée . mais en cherchant a réchapper à celle ci , il s y enfonce encore plus profondément , perdant ainsi de vue les derniers repères, et l essentiel. .
          Que chacun fasse ses choix ..
          En espérant que la science ne sera pas la nouvelle inquisition .


          • Hecetuye howahkan howahkan 24 mars 17:53

            @Sozenz

            Salut

            je trouve cela rempli de bon sens....voir plus smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès