Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Médiator et la science : un jeu d’enfant !

Médiator et la science : un jeu d’enfant !

Avançant prudemment et timidement, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) fait avancer le dossier du Médiator en publiant une analyse des dossiers des victimes réalisée par ... un simple étudiant !

C'est qu'ils ont été malmenés les experts de l'AFSSAPS ! Stigmatisés par certains pour toucher de l'argent par l'industrie, et par d'autres pour leurs liens d'intérêts avec les avocats des victimes, l'affaire Médiator n'a épargné personne !

Les rapports des missions parlementaires, et des Professeurs Even et Debré ont montré à tous que l'AFSSAPS devait absolument changer. Fini les vieux mandarins arrosés par l'industrie !

Il nous faut des experts d'un genre nouveau. Pour limiter l'influence de l'industrie, toute idée est la bienvenue !

Et c'est là qu'on pense tout naturellement aux jeunes ! Quoi de plus pur qu'un enfant ?

C'est ainsi que la dernière étude de l'AFSSAPS relayée par nos médias nationaux n'est autre ... qu'un rapport de Master. Une première du genre puisqu'à l'exception du nom de son auteur, David Koenig, on ne trouve aucune trace d'un quelconque maître de stage, aucune trace du moindre jury. Rien.

Ce travail d'étudiant est mis en ligne tel quel sur le site de la brillante et courageuse institution.

Aucun officiel n'a osé endosser la responsabilité de ce document. C'est qu'il ne fait pas bon de s'exposer plus que de raison à l'Agence en ce moment...

On balance tout ça sur le site et on verra bien !

L'étude comporte des biais méthodologiques tels qu'on ne peut quasiment rien en tirer. En pleine tourmente médiatique, l'AFSSAPS avait demandé en toute hâte aux cardiologues d'examiner les patients ayant pris du Mediator et de renvoyer les compte-rendus de leurs observations. Les précieux documents ont ensuite été analysés par ... un étudiant de Master. Aux dires mêmes de l'auteur de ce travail, seuls quelques cardios ont renvoyé quelques uns des compte-rendus demandés.

Un travail d'étudiant classique de fin d'études pour lui apprendre à rédiger et présenter un mémoire, faire quelques diapos et présenter les fruits de son travail devant sa famille et ses amis.

Ni plus ni moins.

Même Irène Frachon, la pneumologue à l'origine du scandale reconnaît que "le vrai recensement des victimes va se faire via le fonds d'indemnisation et non pas par le biais des cardiologues, dont beaucoup sont dans le déni".

Cela n'a pas empêché le Figaro, professionnel et neutre, dans sa Sainte Croisade contre le labo félon Servier, d'en faire ses choux gras, omettant au passage de préciser la qualification de l'auteur étudiant.

Jusqu'ici, la "science" autour du scandale du Médiator s'est limitée presque essentiellement à ce type de documents mis en ligne sur des sites internet officiels, à des bouquins commercialisés en librairie (Frachon, Debré, Even, ...), à des émissions de télévision ou de radio, à des conférences dans les salles des fêtes de nos campagnes, à des déclarations fracassantes et démagogiques dans des communiqués de presse et bientôt des films au cinéma.

De la science comme on l'aime !

Comment se fait-il qu'un scandale sanitaire d'une ampleur qu'aucun pays industrialisé n'a connue n'ait pas fait l'objet de vraie publications scientifiques sérieuses dans des revues médicales internationales renommées et de présentation dans des congrès ?

Et voici un simple travail d'étudiant mis en ligne sur le site de l'AFSSAPS !?!

Accepteriez-vous ce type "d'expertise" pour élucider ce qui s'est passé lors du crash Rio-Paris ou pour évaluer les dégâts causés par l'incident de Fukushima ?

La presse française, elle, s'en contente.

Médiator®  : Rapport Master 2 "Facteurs associés à une fuite valvulaire aortique et/ou mitrale de grade supérieur ou égal à 1 chez les patients exposés au benfluorex (05/08/2011)


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Daniel B 3 septembre 2011 09:57

    Excellent article qui illustre les dérives d’une administration incapable d’assumer ses responsabilités !!!!


    • ET LE VACCIN A 158 EUROS...CONTRE LE CANCER DE L UTERUS.......

      ET LE VACCIN ENGERIX B CONTRE L HEPATITE B.....A DONNE DES MILLIERS DE
       
      POLYARTHRITES.......ET SCLEROSES EN PLAQUES......(VENDU PÄR PASTEUR-MERIEUX DE
       
      LYON.....).


      • schuss 9 septembre 2011 00:24

        combien de procès va t il falloir déclarer pour s apercevoir que le lobby pharmaceutique n est intéressé que par l argent et se fiche pas mal de la santé des gens qui prennent leurs médicaments ? Je ne parle pas des officines mais des industriels qui fabriquent toutes ces saloperies ( appelons un chat un chat ) détruisant la santé des consommateurs réguliers que sont les malades alors que le but premier du médicament serait de soulager éventuellement de guérir...
        Le médiator est un scandale sanitaire !
        mais il y d autres scandales a venir...
        le vaccin de la grippe AH1N1 (2009) a couté 600 M d euros et n était efficace contre rien.
        Le tamiflu a été acheté en masse pour traiter la grippe aviaire (2006) qui na jamais existée. Le tamiflu est plus nocif que le mal lui même. il existe des tonnes de tamiflu stockés par les préfectures. Dans cet exemple la république devient complice des labos par cupidité ou ignorance.
        le vaccin contre le cancer du col de l uterus pour les jeunes filles. faut il être fou pour continuer à le prescrire malgré les alertes nombreuses et fondées sur les dangers du vaccin lui même ?
        La mammographie annuelle pour les femmes de 50 à 70 ans est une décision absurde sur le plan thérapeutique mais rentable pour les acteurs de l imagerie médicale !
        Notre politique de santé est toute de bric et de broc car plutôt que de répondre à un objectif unique de santé publique , elle accepte des compromissions d’ordre financier et industriel. En aucun cas elle ne sert convenablement les intérêts des malades. En revanche elle enrichie à coup sûr les industriels de la filière santé . Les adeptes du statu quo vous diront qu il est le meilleur système de soins au monde. Sans être un spécialiste des comptes de notre système de santé, il est facile de démentir cette aléguation autant partisane que farfelue. Au fait, De quelle performance parle t on ?
        de son efficacité ? le démenti est radical , personne n ose parler des erreurs médicales qu il génère en masse.
        de son accessibilité ? réponse : Urgences débordées. Parcours de soin encadré. Essayez de prendre RV avec un ophtalmo ou de trouver un gynéco ou encore un pédiatre.. !
        de son coût ? La CSG et la CRDS devaient venir à bout du trou de la sécu. Aujourd hui ces deux taxes valent 13,5% contre 5 a 6% à l origine. Elles devaient être éphémères...Notre système de soins n ’est pas gratuit, le paiement est différé au travers des prélèvements sociaux. Il est le plus onéreux d Europe et peut être même du Monde. Les français Champion du monde ; ça existe.
        de son opportunité : le système actuel est la chasse gardée des labos. les méthodes douces et alternatives non pas droit de cité au détriment des malades et de leur portefeuille.
        La gestion de notre système de santé n est plus qu un imbroglio d intérêts financiers et industriels tellement opaque que le Français moyen n y comprend plus rien.
        C’est à vomir...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mathilde Ray


Voir ses articles







Palmarès