Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Menaces sur le Bio

Menaces sur le Bio

Pour la plupart d’entre nous, le 1 janvier 2010 est l’espoir d’une nouvelle année meilleure. Et pourtant...

C’est un événement important qui est passé quasi inaperçu.

A partir du 1 janvier 2010, les directives européennes basées sur le « codex alimentarius » peuvent être appliquées sous peine de sanctions financières. lien

Le « codex alimentarius » a été créé en 1963 et par la FAO (Food and Agriculture Organisation) et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) afin d’élaborer des normes alimentaires, et de protéger en principe la santé des consommateurs. lien

La commission du « codex alimentarius » n’a qu’une valeur consultative et n’a donc pas force de loi car elle émet uniquement des recommandations.

Pour que ces décisions soient applicables, il faut bien sûr une directive de l’union européenne.

Or celle-ci a été prise : elle est effective au 1 janvier 2010. lien même si certains continuent d’évoquer un hoax. lien

En tout cas, la résistance semble s’organiser, mais n’est-ce pas un peu tard ? lien

Quelles sont les décisions européennes ?

L’ajout des vitamines et des substances minérales sont interdits pour les denrées alimentaires non transformées, et les boissons alcoolisées, mais est autorisé pour les produits transformés. lien

Pour s’en assurer, il faut avoir la curiosité de lire les étiquettes, mais qui à la curiosité de le faire ? lien

Les OGM, sous certaines restrictions (étiquetage indiquant la présence d’OGM) sont autorisés dans l’Union Européenne. lien

Pour les pesticides, ce n’est guère mieux. lien

Robert Sturdy, l’un des rapporteurs propose de débaptiser le mot pesticide (parce qu’il fait peur) et de le remplacer par le terme « produit agrochimique ».

Il affirme que « les abeilles ne soufrent pas des pesticides, et que si on supprimait tous les pesticides, la production alimentaire chuterait de 20 à 50%. »

En attendant, les faits sont là : l’insecticide Cruiser a reçu un avis favorable gouvernemental. lien

Les antibiotiques même si certains ont été interdits, continuent d’être donnés aux animaux d’élevage, avec comme argument qu’ils auraient l’avantage d’accélérer leur croissance. lien

En tout cas, ces « antibiotiques de croissance » représentent un chiffre d’affaire de 14,5 Millions d’euros.

Une initiative pour un référendum européen à été lancé, et on peut signer la pétition sur ce lien

Les médecines alternatives telles que l’acupuncture, les médecines énergétiques, tibétaine ou autre sont aussi dans le collimateur.

C’est dommage pour l’acupuncture, et pour les médecines alternatives, dont l’efficacité a été mainte fois prouvée. lien

Déjà, en France, il est impossible de pratiquer l’acupuncture si l’on n’a pas un diplôme de médecin, alors qu’aux Etats Unis, et ailleurs, un acupuncteur non médecin peut tout à fait exercer son métier. lien

Devant les menaces qui planent, ELIANT (européenne alliance des initiatives issues de l’anthroposophie) lance une pétition en demandant à l’Europe de « respecter la liberté de choix des consommateurs ». lien

De nombreuses personnalités comme Jean Marie Pelt, Albert Jacquard, Pierre Rabhi l’ont déjà signée.

L’irradiation des fruits et légumes est autorisée. (Pour rassurer le consommateur, le mot utilisé est « ionisé »mais le résultat est le même)

On en connait pourtant les dangers. lien

Les avantages sont discutables : l’irradiation permet de prolonger la conservation des fruits et légumes, mais qui peut garantir que c’est sans danger pour le consommateur ?

La majorité des pommes de terre est aujourd’hui traitée par irradiation, ainsi que le consommateur peut le constater à la lecture des étiquettes. lien

Le principe de l’irradiation est simple : on bombarde à coup d’électrons les produits en s’assurant en principe qu’aucune radioactivité ne soit induite dans l’aliment traité.

Les opérateurs font cette opération à l’abri d’une paroi en béton.

Le produit radioactif peut être le cobalt 60, mais aussi le césium 137 : celui-là même que la centrale de Tchernobyl a rejeté en quantité sur notre sol. lien

Le césium 137 a une période de 30 ans.

C’est-à-dire qu’il perd la moitié de sa radioactivité au bout de 30 ans. lien

Autant dire qu’il est dangereux pour un siècle.

Thierry Folliard, naturopathe et ingénieur énergie-environnement a publié dans le mensuel « biocontact  » un article reprochant à la FAO et l’AIEA d’autoriser l’irradiation des semences au but de les rendre « propres et saines », sans s’inquiéter des risques de mutation que pourrait provoquer cette irradiation nucléaire. lien

Pourtant l’AIEA et la FAO prétendent que leur but est désintéressé et ne vise qu’à développer un commerce plus équitable, afin de venir en aide aux paysans les plus démunis. lien

Pour le docteur Matthias Rath, le « codex alimentarius  » ne sert pas les intérêts des consommateurs, mais plutôt celui des grandes multinationales de l’industrie alimentaire, de la pharmacie, ou de la biotechnologie. lien

Pour le docteur Rima Laibow, nous sommes clairement en danger. vidéo

Ces réactions sont peut-être exagérées pour certains, pour d’autres elles sont justifiées. lien

L’inquiétude est en tout cas grande dans le monde de la bio, et de nombreux réseaux commencent à s’inquiéter de ce « codex alimentarius », se demandant si l’étape prochaine ne rendrait pas impossible à terme la pratique du Bio.

Il faut ici rappeler que l’association Kokopelli a été condamnée à la fin 2006 pour vente de semences non inscrites. lien

Il y a donc bien menace de la biodiversité.

Car comme disait mon vieil ami africain :

« Celui qui s’instruit sans agir, laboure sans semer ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 30 janvier 2010 10:52

    Bonjour Olivier,

    Si la disparition de certains détracteurs sur tes articles pouvait laisser croire à un début de commencement d’once d’espoir, il n’en est en fait rien. Déjà, chez nous, une année, la fête de l’ortie a été interdite par les autorités, mais le bras de fer a été si fort que l’année suivante elle a repris. Avant ce codex, le bio trouvait quantité d’acteurs participant dans leur commerce à l’étrangler par des prix artificiellement gonflés. En effet, l’absence totale de produits phyto-gna gna gna..par une simple action mécanique devrait justifier de prix nettement inférieurs, non ?

    Tu dis " Déjà, en France, il est impossible de pratiquer l’acupuncture si l’on n’a pas un diplôme de médecin, alors qu’aux Etats Unis, et ailleurs, un acupuncteur non médecin peut tout à fait exercer son métier. " Avec la nouvelle loi sur la légalisation en Californie pour restaurer l’économie, et ces informations-ci : 

    « La société Red Bull a introduit un contentieux devant le Conseil d’Etat, fondé sur le décret n°2006-1684 du 16 octobre 2006, qui prévoit, conformément au droit européen, qu’un produit qui circule légalement dans un Etat membre ne peut être interdit par un autre Etat membre que si ce dernier apporte la preuve de sa nocivité. » ... ... " L e chlordécone a pollué toutes les Antilles. Les plantations de bananes étant situées en amont des terres agricoles, il a contaminé les cultures de patates douces en aval, puis l’eau des rivières et leurs élevages d’écrevisses, les crabes en bord de mer, les bovins, le lait de vache, jusqu’au sang de 90 % des femmes enceintes. Seules les bananes - sauf à en déguster la peau - échappent à cette contamination. (in Libération, 30 Août)...

    Il devient évident que les étasuniens fixent des lois pour le monde entier qu’ils n’appliquent pas chez eux ! Un action conjointe auprès de la commission européenne sur ces principes contraire à la libre concurrence et la non application de norme à l’échelle mondiale serait la bienvenue. un produit qui circule légalement dans un Etat membre ne peut être interdit par un autre Etat membre...un produit d’origine étasunienne interdit aux Etats unis, devrait être interdit partout ailleurs, en s’appuyant simplement sur les études issues des labos de ce pays.a+. L.S.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 11:51

      Lisa,
      bien sur je ne peux que confirmer tes dires,
      au sujet du chlordécone, je l’avais évoqué dans un article ancien, et c’est un vrai scandale,
      ce qui me gène le plus dans cette affaire qui menace le bio, c’est qu’il y a un double discours,
      aussi bien au niveau européen qu’au niveau français,
      les intentions publiées européennes laissent croire qu’ils veulent protéger le consommateur, et laisse entendre que les ogm ne sont pas bons, ni les pesticides, et pourtant, dans les textes, on se rend compte que rien ne change,
      c’est à désespérer,
      mais si on s’appuie sur la logique que tu décris, on peut effectivement arriver à contrer les décisions que l’Europe prend.
      (au sujet des détracteurs, ceux qu’on nomme troll, à vrai dire ils m’amusent plutôt, et je les crois plus bêtes que méchant)
      il faut de tout pour faire un monde.
      @+


    • snoopy86 30 janvier 2010 12:09

      Faudrait arrêter de chlordeconner smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 30 janvier 2010 20:06

      D’accord avec Philippe. Rien de plus gênant de voir le mot « lien » en fin de phrase.
      « Lien » de quoi, au sujet de quel mot de la phrase.
      Je n’aime pas me perdre derrière un lien dont je ne connais pas la nature de référence.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 20:31

      kà Guy et Philippe Renève,
      il me semblait cohérent de mettre le mot lien à la fin d’une phrase ayant une relation avec ce lien,
      mais c’est vrai que rien ne m’empêche de changer,
      exemple :
      si à la fin de la phrase « comme disait mon vieil ami africain », je mettais le mot « lien », tout le monde comprendrait, il me semble, qu’en cliquant sur le « lien » on avait la citation,
      sauf que dans ce cas, c’est une phrase si courte qu’il me semble plus adapté de la mettre en entier,
      pour le reste, le mot lien signifie seulement que je propose un « prolongement », ou « une preuve », voire une explication,
      jusqu’à présent personne ne me l’a reproché,
      a part vous deux,
      alors je m’interroge.
       smiley


    • Krokodilo Krokodilo 30 janvier 2010 12:55

      D’accord avec Renève, bon article, utile, mais le passage sur les médecines alternatives est de trop ; en outre, l’article indiqué par le lien contient des tas de bêtises. Et l’homéoptahie est une superstition qui ne doit son remboursement qu’au chantage à l’emploi exercé par Boiron depuis des décennies.


    • 3°oeil 30 janvier 2010 14:22

      surtout quand Montagnier lui-mème dit qu’on peut guérir du sida par la nouriture
      http://www.dailymotion.com/video/xbrwl7_urgent-sida-luc-montagnier-avoueon_news


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 16:29

      Krokodilo,
      pour utiliser l’homéopathie régulièrement, je peux vous affirmer qu’elle est une thérapie tout à fait efficace,
      ensuite, chacun fait comme il veut,
      s’il préfère les antibiotiques, libre à lui,
      mais j’aimerais bien que l’on puisse respecter dans ce pays les citoyens, et leur droit de se soigner comme ils l’entendent.
      pour le reste, je suis d’accord avec vous.


    • Krokodilo Krokodilo 30 janvier 2010 17:49

      Ce débat récurrent est lassant, surtout que je suis d’accord avec le fait que le bio est menacé par l’UE, qui va faire un label de faux bio, bien moins exigeant que le label actuel en France.

      Comme remarqué par Renève, vous opposez homéopathie et antibiotiques, comme si le choix était entre l’un et l’autre. Non : il y a d’une part des affections bactériennes pour lesquelles il est souhaitable voire indispensable de prendre un traitement antibiotique (quelques conjonctivites et quelques otites semblent pouvoir guérir naturellement), et d’autre part , en médecine générale, un paquet de maladies guérissant naturellement, pour lesquelles on a le choix entre des médicaments allopathiques qui soulagent les symptômes, et de l’homéopathie qui n’a aucun effet sinon celui de placebo, mais dans els deux cas, on guérit (gastro-entérites, bronchites, rhinopharyngites, varicelle, entorses, etc.).


    • la_gata la_gata 30 janvier 2010 18:53

      il faut rapeller que plusieurs medicaments d’aujord-hui sont extraits des PLANTES donc si on se sert de ces mêmes plantes directement on aura l’effet mais a plus long terme . par example le paludisme peut se guerir avec des tisanes de ecorce de QUINA ( avec haut contenu de quinina)
      derniérement on parlait du tamiflu .. pour la fameuse gripe A .. si vous regardez un peu sur internet vous verez que le principal composant sort de l’anis etoile ..ou badiane ..
      et comme ça on peut suivre jusq’ à remplir des livres et des livres ...avec des plantes medecinales. et ses vertus..


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 19:33

      La Gata,
      sauf que Big Pharma préfère vendre ses médicaments que les plantes dont il se sert pour les fabriquer,
      la marge est surement plus intéressante,
      et tant pis si c’est notre santé qui trinque,

      merci d’avoir rappelé l’importance de l’anis étoilé dans la fabrication du tamiflu
       smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 30 janvier 2010 20:14

      Philippe,
       Encore une fois, goal.
       Le BIO ne fait pas tout.
       Prenons la chose à sa mesure.
       Le Bio (et les moyens pour les assumer) c’est pour les Européens.
       Le Sida, c’est pour les Africains.
       Les statistiques le prouvent.
       L’homéopathie s’adapte à certaines choses mais pas à la liste que vous citez.
       Prendre l’Africain en fin des articles s’impose quand ils ont quelques choses à nous apprendre.
       Quand ce n’est pas le cas, les bonnes vieilles citations européennes font tout aussi bien l’affaire.


    • Krokodilo Krokodilo 30 janvier 2010 21:16

      comme disait Docdory, si vous avez besoin de digitaline, et que vous préférez les plantes, mieux vaut ne pas se gourer dans la quantité... Le produit princeps, synthétisé, est au moins dosé correctement. Les labos sont redoutables en mercatique, et ont fait de tout, menti, truqué, empêché des chercheurs de publier, affecté de ne pas voir des études bidonnées, etc. mais jusqu’à présent, on peut avoir confiance dans ce qu’il y a dans nos pharmacies. Ce qui n’est d’ailleurs pas le cas dans de nombreux pays, tant la contrefaçon est dangereuse quant elle touche la santé.


    • snoopy86 30 janvier 2010 12:08

      Et oui, le codex alimentarius va sérieusement contrarier les projets des vendeurs de perlinpimpin smiley
      Charlatans et épiciers-thérapeutes vont avoir quelques soucis pour importer et étiqueter leurs produits

      Quand on annonce des vertus médicales , il va falloir maintenant le prouver... Quel scandale ! smiley

      Il était temps.....

      Du coup le journaliste-bio-chanteur sonne la charge, ses commissions sur l’eau de jouvence des hunzas vont en prendre un coup :

      http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/j-ai-decouvert-l-eau-de-jouvence-44191

      Jean-Lucien et Josiane ne vont pas tarder non plus...

      Parlons un peu du bon docteur Rath

      http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/rath.html

      Quant à Rima Laibow, à la compétence auto-proclamée enmatière nutritionnelle elle est surtout connue comme épouse du général Stubblebine

      http://en.wikipedia.org/wiki/Albert_Stubblebine


      • le-Joker le-joker 30 janvier 2010 12:32

        Salut Snoopy,


        La donne est un peu plus complexe que d’annoncer des vertus médicales et de les prouver, c’est avant tout une affaire de part de marché. Les laboratoires pharmaceutiques s’arrangent pour verrouiller un marché juteux avant qu’il ne leur échappe totalement. D’ailleurs ils n’auront aucune difficulté à récupérer des découvertes thérapeutiques sur des produits naturels sans les prouver mais leur statut de laboratoire leur permettra d’indiquer sans aucune étude ni recherche les vertus de ces produits.
        Il existe des tas d’exemple de ce type de récupération et du pouvoir immense des laboratoires qui pratiquent des études internes sans avoir besoin de les confronter à des études indépendantes pour les valider.
        Si je peux concevoir aisément qu’il existe un charlatanisme du naturel il existe néanmoins une mafia médicale bien plus virulente et meurtrière que ne le seront jamais les pratiquants des médecines dites alternatives.
        Il suffit de peu de chiffres pour le comprendre :

        - 7 à 8 % de la population mondiale meurent chaque année des maladies iatrogènes.
        - Les maladies iatrogènes sont classées parmi les 10 grandes causes de mort à combattre aux US ;
        - Au delà d’une prescription de 3 médicaments aucun médecin n’est capable de dire quelles sont les interactions entre les différents composants des médicament d’où d’ailleurs les maladies iatrogènes.
        - Aucun médecin ne respecte cette donnée essentielle dans ses prescriptions, doit-on en déduire qu’ils ont raté leur vocation de pompe funèbre ?

        Désolé de ne pas avaler les ordonnances des médecins comme on avalait les prêches des curés en d’autre temps.



      • snoopy86 30 janvier 2010 13:05

        Romain

        N’empêche que cela va devenir plus compliqué de bricoler du perlimpinpin dans son arrière-cuisine et qu’on ne va plus pouvoir vendre n’importe quoi aux gogos....

        Et c’est ça qui fait râler nos épiciers-thérapeutes :))

        Et j’aime mieux me soigner sous le contrôle de mon médecin qui a fait de 10 à 13 ans d’études scientifiques que sous celui d’un architecte-chanteur ou d’un marabout-fakir new-age smiley


      • snoopy86 30 janvier 2010 13:08

        Et ce serait pas mal que tu sources tes chiffres sur la mortalité iatrogène en précisant bien le rôle non négligeable de l’auto-médication


      • le-Joker le-joker 30 janvier 2010 13:21

        Et j’aime mieux me soigner sous le contrôle de mon médecin qui a fait de 10 à 13 ans d’études scientifiques que sous celui d’un architecte-chanteur ou d’un marabout-fakir new-age 


        Alain il existe des tas d’exemple entre l’extrême que tu présentes comme étant la règle.

        Juste un exemple le Docteur Pénoël et le Professeur Franchomme auteur de l’aromathérapie exactement.

        Rassure-moi Alain docteur et professeur, ils ont bien 10 à 13 ans d’études aussi ?
        En ce qui concerne leur talent de chanteur, je ne saurais te dire.
         smiley



      • snoopy86 30 janvier 2010 13:58

        Romain,

        Je n’ai jamais dit que tout était à jeter dans les médecines traditionnelles.
        Fort souvent la médecine allopathique débute par l’étude des remédes de bonne femme et la recherche de leur explication scientifique..

        Je peux te dire par exemple que j’ai expérimenté avec un ami médecin vietnamien l’acupuncture sur une tendinite tenace avec des résultats rapides alors que la médecine classique n’a rien d’autre à proposer que le repos...

        Mais c’était sous contrôle d’un authentique médecin avec qui j’étais sûr que si ça ne faisait pas de bien, au moins ça ne ferait pas de mal smiley

        Par contre les références de l’auteur affirment guérir le Sida avec des vitamines bien sûr produites par eux ( Rath ) ou le cancer avec de l’ail et du jus de citron 

        Je dis simplement qu’il ne faut pas mettre ça entre toutes les mains, et surtout pas entre celles des hurluberlus comme Cabanel qui multiplient les articles sur AV


      • snoopy86 30 janvier 2010 14:35

        Juste en passant Romain....

        Ton docteur Pénoel il promeut surtout les huiles essentielles fabriquées par osmobiose, entreprise mise au nom de bobonne ou fifille smiley

        http://www.societe.com/societe/penoel-rose-marie-nee-naman-381561489.html



      • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 16:31

        Le Joker,
        je ne peux qu’approuver votre commentaire, et appuyer votre réflexion,
        elle n’est pas extrémiste,
        elle fait preuve de bon sens.
        merci.


      • le-Joker le-joker 30 janvier 2010 18:04

        Alain,


        Cela ne me choque pas que la fille du Dr Pénoël puisse utiliser le fruit des recherches de son père en aromathérapie, un marché que je connais particulièrement bien. Il existe sur ce marché comme en médecine de bons et de mauvais praticien comme dans tout domaine d’ailleurs La tendance est plutôt d’ailleurs sur une professionnalisation et les échanges entre le milieu médical et le milieu dit alternatif ou naturel sont de plus en plus nombreux.
        Les ressources naturelles qui permettent de se soigner sainement sont de plus en plus nombreuses et de mieux en mieux connues, de nombreuses études des propriétés médicinales des huiles essentielles par exemple sont de plus en plus utilisées par l’industrie pharmaceutique. Je connais d’excellents naturopathes qui ont une approche globale de la santé contrairement aux médecins qui agissent pour soigner un malade et qui interviennent très peu sur l’équilibre de vie et toutes ces notions essentielles que l’on semble redécouvrir tout à coup.
        Cependant je n’aurais de cesse sur ces activités de dénoncer les divers charlatans qui promettent monts et merveilles qui plus est lorsque les sujets sont dans des situations critiques. Rassure-toi ils tendent tout de même à disparaitre et il est de plus en plus facile de se renseigner ce qui était beaucoup moins vrai avant l’avènement des forums de discussion notamment.
        Il faudra un jour que tu précises ce que tu appelles de la poudre de perlinpimpin, j’avoue que ce terme me laisse dubitatif sur ce que par exemple tu rentrerais dans ce terme vague et plutôt choisi pour amuser la galerie.
        Pour info je suis en train de créer justement un site d’e-commerce sur les compléments alimentaires et l’aromathérapie visant justement à apporter une information la plus juste précise sur ce que l’on peut attendre des produits naturels s’appuyant sur des recherches éprouvées. Il y a une forte demande des consommateurs d’une information claire et précise à ce sujet. La plupart des sites par exemple omettent de signaler les contres indications ou effets indésirables que la consommation de certains produits naturels peut entrainer. A titre d’exemple on entend parler des omégas depuis quelques années mais la plupart des consommateurs ne savent absolument pas qu’au delà des omégas selon le poisson qui est utilisé ils avalent tout autant de mercure qu’un thermomètre (c’est une image) smiley
        On peut tout à la fois proposer ce type de produits tout en ne franchissant pas la barrière des gourous et autres sectes. Ce marché comme tous les marchés en croissance et relativement jeune devra s’assainir et il le fera comme les autres même si il y aura toujours des ignorants pour se faire berner. La médecine traditionnelle n’est pas exempte de ce phénomène quand on voit la surconsommation médicale en France.
        Je ne crois pas aux miracles mais je crois sincèrement que la nature fait très bien les choses, c’est nous qui nous dévoyons en ne le comprenons pas.

      • snoopy86 30 janvier 2010 12:16

        Quel scandale aussi que n’importe quel escroc qui n’a jamais étudié l’anatomie ne puisse pas poser sa plaque d’acupuncteur smiley


        • John Lloyds John Lloyds 30 janvier 2010 12:16

          Bon article, merci, même s’il n’y a rien de nouveau à l’horizon, et même si on commence à paniquer à l’application des directives européennes. Cela fait des années qu’on constate les largesses des gouvernements aux empoisonneurs officiels, tels Monsanto, il fallait bien que nos élus passent à la vitesse supérieure.

          Ne nous étonnons pas que ce génocide organisé contre l’humanité prenne de l’essor. Commencé depuis le 11 septembre 2001, avec la création progressive de toutes les lois liberticides, arrivées en Europe sous forme du traité de Lisbonne imposé contre l’avis de la population, le génocide s’est poursuivi avec le dépecement du contribuable au profit de la caste financière, puis avec l’empoisonnement alimentaire décrit par cet article.

          Mon pronostic est que, pour l’avenir proche, le génocide va se poursuivre par l’empoisonnement médical, par le biais d’une vaccination obligatoire lors d’un prochain virus, le H1N1 ayant été le tour de chauffe - même s’il était bien pitoyable. Enfin, quand tout le monde crèvera la dalle après l’effondrement économique, la population n’aura le choix qu’entre de la bouffe à très bas prix - mais empoisonnée, ou la répression manu militari.

          Après la seconde guerre mondiale, on entendait dire de ci de là « plus jamais ça », mais ce qui arrive risque bien de mettre les horreurs de cette époque au rang de plaisanterie, aujourd’hui c’est un réseau mondial de morts lentes où les agonies dureront 10 ou 20 ans qu’on organise. Plus besoin de camp de concentration, les populations sont assez dociles pour accepter d’agoniser dans leur barraque et assez connes pour élire les fachos qui les étranglent.


          • John Lloyds John Lloyds 30 janvier 2010 13:17

            Pour toi Léon, un des rares couillons à s’être précipité dans un centre avant même d’avoir reçu son bon de vaccination, c’est déjà dans ton sang smiley C’est ça la force du système, mettre un pied dans la tombe à des millions de gros nases sans même qu’ils s’en rendent compte.


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 16:00

            John Lloyds
            oui, effectivement, le décalage entre les affirmations européennes, et la réalité des règlements que la commission européenne applique est de plus en plus problématique,
            il est temps de nous réveiller, et de montrer du doigt ce qui n’est plus acceptable.
            merci de votre commentaire,


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 16:02

            Léon,
            au moins avec vous, on est sur de ne pas être surpris,
            vous vous engouffrez tête première des que vos certitudes palissent.
            un jour, il vous faudra tenter de regarder la vérité dans les yeux, au lieu de faire de l’humour lourdingue, que même un almanach vermot n’aurait accepté,
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 16:04

            le furtif,
            vous nous la jouez au prophète,
            auriez vous des accointances avec le « surnaturel » ?
            drôle de surprise.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 janvier 2010 16:08

            léon,
            dans votre première phrase vous avez fait une faute de syntaxe.
            lorsque vous utilisez le terme « mon cul » çà représente, si j’ai bien compris, le point final de votre phrase,
            or, vous rajoutez un point,
            çà fait redondant.
            vous devriez éviter, et je suis sur que vous le regrettez déjà.
            pour le reste, je ne partage pas votre opinion,
            et je ne le regrette pas.


          • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 janvier 2010 16:37

            Trolléon, le bien nommé, pour qui la médecine n’est dans le vrais qu’à partir du moment ou le commun des mortels n’y comprend rien..

            Le coup du « conflit interne à l’origine du cancer » est il un bon exemple ??
            D’un pipeau manifeste (oui il y a des escrocs) tu descend en flèche toute médecine alternative.
            Les labos ont depuis longtemps déposés des brevet sur ces plantes, et le tamiflu que tu as pris cet hiver est fait à base d’anis étoilé.

            Par contre, qu’un laboratoire soit responsable de dizaine de milliers de morts, c’est du « dégât collatéral » selon toi, rien à voir avec un dogme quasi-sectaire imposé par des lobbies corporatistes ??

            UCSF, ou ma nana étudie, 2eme universtité de médecine aux USA à San Francisco, les étudiants commence être sérieusement initié à la médecine intégrative, surtout pour ce qui concerne les cancers.
            Pas de « cendre de mulot » en vue, mais très certainement ail ou thym, très ancienne plante médicinales.

            Pauvre Léon, incapable de comprendre le monde, réduit au dénie et à l’insulte de tout en bloc quand ça remets en cause tes certitudes si précieuses.

            Et toujours ce regard, sans aucune lueur d’intelligence.


          • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 janvier 2010 17:06

            Pour ta culture Léon.. Ce sera pas du luxe.

            Médecine intégrative.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine_int%C3%A9grative
            http://rco.ucsf.edu/index.php/imn/events/

            Le miel de Thym/
            Chef du service de chirurgie viscérale et de transplantation du CHU de Limoges, Bernard Descottes a traité les plaies de plus de 3000 patients durant 25 ans. Il précise : "Le miel, par la dégradation de ses sucres, va d’abord produire sur la plaie de l’eau oxygénée, aux propriétés antiseptiques, ainsi que de l’acide gluconique peu favorable au développement des bactéries pathogènes".

            Croix [La] , 19/05/2009

            « Il va p’têt canner, Léon »
            http://www.youtube.com/watch?v=Vz4EjTbybqE
            ..s’est fait vacciner Léon..
            Et il est mort.


          • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 janvier 2010 18:56

            « Valdivostok, je ne vous permets pas de me tutoyer »
            « Au fait : je n’ai jamais pris de Tamiflu, ducon »

            En 2 lignes, un pur extrait de l’affolement impuissant qui agite notre pauvre Léon.
            Remets toi Léon. Il est pas trop tard pour éviter de finir en vieux gars aigris qui passe sont temps à se fritter sur Agoravox

            Je ne pas parlé d’homéopathie...
            De toute fàçon tu trouvera toujours des études pour te dire que l’homéopathie ne sert à rien, que les médocs vendues par tes dealers habituelles sont bon pour toi (toujours pas de réponses sur le scandale Merck cité plus haut, ou sur ça), ou que les produits bio ne sont pas mieux que les OGM...etc
            Après tout, il n’est pas dit que les abruits vivent toujours moins bien que les autres... et tu n’as pas l’air de t’en plaindre..

            Je pensais surtout à la médecine Chinoise, toujours en référence à ma nana qui travaille sur des projets entre les université de mécinde de San Francisco et Chengdu, et dont l’interêt va bien au delà du Placebo.

            Mais c’est un peu compliqué à expliquer, et je sens bien que tu tiens beaucoup à ton petit monde étriqué ou ce qui ne sort pas de la bouche de Jean Pierre Pernault n’existe pas.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 janvier 2010 20:58

            Comme quoi Léon, rien n’est simple, même en terme de « perception de révolution ».

            Si vous vous retrouvez REAC, imaginez ! smiley


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 janvier 2010 21:00

            Léon, bien qu’agnostique pour ma part et athée pour la vôtre, je suggère de faire nôtre cette douceur chrétienne et de ne pas tirer sur l’ambulance Shaw-Shaw.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 janvier 2010 21:01

            Rangez vos bowls, Shaw-Shaw, elles font pas le point.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 janvier 2010 21:16

            « Une haine », une « peur ». Mais pauvre Shawford parle pour toi. Tes expertises psychologiques sont tout aussi pertinentes et profondes que tes savoirs politiques et tes références culturelles, autrement dit « Fais-toi plaisir, Shaw-Shaw, mais cesse de prendre tes rêves tristes et débandatoires pour de vraies réalités ».


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 janvier 2010 21:27

            Tu as compris, Arnaud ?

            C’est beau, n’est-ce pas, la « netiquette », le rêve-citoyen...
            Après tout ce temps, ces turpitudes, écoute Furtif, calme-toi, ce n’est pas sale. Au lit.


          • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 janvier 2010 21:39

            « Pitoyable petite chose ridicule... »
            « Pauvre con »

            He bien, je vois que vos 2, 3 neurones batailles d’idées plus intéressantes les unes que les autres afin de me répondre.

            Vous avez l’air de confondre la logique médicale avec le lobbying commercial déshumanisé qui anime la quasi-totalité des laboratoires pharmaceutiques.

            Vous (toi et tartanpion) rejettez en bloc toute forme de remise en cause de cette logique commerciale, et pensez que même lorsque vous vous faites refourguer des saloperie (je n’ai pas dis QUE des saloperies) par des labos, cela vaut mieux que des medecines dites « alternatives », en l’occurence Chinoise, puisque c’est mon exemple.

            En clair, lorsque ces labos tue, c’est pas de bol, mais lorsque quelqu’un meurt a cause d’une protocole médicale différent, c’est normal et condamnable.
            Les 2 sont condamnables, et doivent être jugé à la lumiere de leurs résultats.

            Quand à vos jugement sur ma personne, il me font bien rire...

            Léon, tu relèves tellement de chose de ta petite personne (ce regard si intense de bétise, notament), je pense au temps infini que tu passes à insulter des gens que tu ne connais pas sur un forum.
            Tu inspire plus de pitié qu’autre chose.
            Du dégout, peut-être...


          • Le Prince des Lentilles Le Prince des Lentilles 30 janvier 2010 21:49

            L’homme-pastèque est une composition :

            Watermelon Man (composition)

          • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 janvier 2010 21:53

            "Il est assez comique de se faire traiter d’intégré au système parce qu’on admet les bénéfices de la médecine allopathique occidentale."

            J’admets aussi très clairement les bénéfices de la médecine allopathique occidentale. Ce qui est risible ce sont tes oeillères, et la manière dont tu ne remettra pas en cause un modèle aujourd’hui surtout animé par le profit et le lobbying de groupe industriels.
            Bref, un veau...
            Sur ce, je me casse, c’est samedi qui rime avec (...) remplissez la case.
            Et je précise que c’est pas ton regard bleu-bovin, qui est dissuasif, (ne nous arretons pas aux apparences) mais le grand vide qu’il y a manifestement derrière.

            Bonne continuation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès