Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Mourir à Tchernobyl

Mourir à Tchernobyl

24 ans après la catastrophe, on meurt toujours à Tchernobyl.

Morts fatales puisque les sols contaminés ne peuvent que produire des légumes et fruits contaminés. Les animaux étant touchés eux aussi, c’est en fin de chaîne que l’homme récolte les fruits du drame.

Dans le camp nucléaire, on continue de prétendre scandaleusement que seules 56 personnes sont mortes suite à cette catastrophe.

Le rapport 2005 de l’AIEA (agence internationale de l’énergie atomique) évoque 56 morts (47 secouristes et 9 enfants) lors de l’accident, et 4000 morts suite aux rayonnements. lien

Ces chiffres « optimistes » ne plaident pas en faveur de la crédibilité de l’AIEA, ni de son indépendance.

La WHO (World Healthl Organization) se réfère à une étude portant sur 72 000 travailleurs russes dont 212 seraient morts suite aux radiations, mais ne dit rien sur les 600 000 personnes employées sur le site après la catastrophe. lien

Selon une étude scientifique britannique, le nombre de décès liés à Tchernobyl devrait atteindre entre 30 000 et 60 000. lien

En avril 2006, Greenpeace a publié un rapport inédit et réalisé par 60 scientifiques du Belarus, d’Ukraine et de Russie.

Ceux-ci estiment la l’AIEA a largement sous estimé les conséquences de la catastrophe.

Ils concluent que 200 000 décès ont déjà étés constatés ces 15 dernières années, et qu’à l’avenir près de 100 000 cancers mortels découleront de cette catastrophe. lien

Pour Jean Marc Jancovici, les comptes ne sont pas bons. (L’avenir climatique/édition du seuil 2002, page 236)

Il ne limite pas le nombre de morts au pourcentage des 600 000 personnes ayant travaillé sur le site après l’accident. lien

Il évoque les effets stochastiques (effets qui comportent la présence d’une variable aléatoire).

24 200 personnes sur 135 000, dans un rayon de 20 km autour du site a reçu plus de 200 mSv peuvent faire l’objet de la règle dose-effet.

Il évoque un potentiel de 6000 morts par cancer.

Koffi Annan quant à lui évoque un tout autre chiffre : 7 millions de personnes auraient été affectés par le drame.

Il faut se souvenir que l’alerte n’a été donnée que le lendemain en ce qui concerne les 45 000 habitants de Pripyat, lesquels ont été évacués le 27 avril.

Alors que le réacteur explosé de la centrale crachait sa radioactivité, 900 élèves âgés de 10 à 17 ans faisaient un « marathon de la paix » en tournant autour de la centrale.

Dans la semaine qui a suivi l’accident, plus de 135 000 personnes ont été évacuées, et elles avaient déjà été largement irradiées.

Entre le 27 avril et le 7 mai les habitants des villes et villages situés dans un rayon de 30 km autour de la centrale furent évacués, soit environ 250 000 personnes.

Un millier de ces personnes sont revenues vivre dans la région contaminée, bravant le danger.

On se souvient aussi qu’en France, le gouvernement nous avait affirmé que la pollution s’était arrêtée à la frontière.

Sur place, le césium 137 s’est déposé dans un rayon de 100 km autour de la centrale, puis à 200 km au Nord Nord Est de la centrale, et enfin à 500 km au Nord-Est.

Or le césium 137 a une période de 30 ans (il perd la moitié de sa virulence en 30 ans, puis la moitié de cette moitié les 30 ans suivants etc.)

Cela signifie que les terres contaminées le sont pour un bon siècle, et que cette contamination a pu se déplacer au gré des récoltes, de la consommation de produits contaminés, ou des réseaux hydrauliques, et de l’évaporation.

Or 7 millions de personnes résident encore dans les territoires contaminés par le césium 137 de Tchernobyl et tout dépend du fait de leur consommation ou pas de produits contaminés. lien

Combien sur ces 7 millions de personnes vont mourir un jour d’un cancer dû à Tchernobyl ?

Personne ne semble être en mesure de le dire.

Alors, plutôt que de tenter d’exagérer ou de minimiser les effets de Tchernobyl, ne serait-il pas plus sage d’œuvrer en amont pour empêcher qu’une telle catastrophe se reproduise un jour.

La meilleure manière n’est-elle pas de tourner définitivement la page de cette énergie dangereuse, et polluante ?

En effet, on le voit, malgré toutes les précautions, un accident nucléaire est toujours possible.

On sait aujourd’hui que l’EPR dont les nucléocrates nous vantent comme la meilleure technologie nucléaire, ne résisterait pas à la chute d’un avion de ligne. lien

On sait aussi que les exercices de sécurité dans les centrales nucléaires française tournent parfois à la pantalonnade, que les accidents se multiplient, et que le risque d’inondation d’une centrale nucléaire n’est pas écarté. lien

Alors, comme disait mon vieil ami africain :

« Le chameau ne voit pas la bosse qu’il a sur le dos ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Salsabil 5 mai 2010 09:37

    Bonjour Olivier,

    Le problème ne se cantonne pas qu’au nucléaire, malheureusement. L’éradiquer n’empêcherait pas nombre de cancers dont l’origine est autre.

    Si l’on stoppe la production d’énergie nucléaire, il faut auparavant mettre en place des politiques de production alternative. Sinon ce n’est qu’un coup d’épée dans l’eau.

    Alors bien sûr Tchernobyl fut une catastrophe spectaculaire, et bien sûr que le nombre de décès est certainement plus important que ce que l’on veut bien nous dire, et bien sûr le « nuage » ne s’est pas arrêté à nos frontières....
    Dans le même temps, quid de l’uranium apprauvi qui se répand au gré des vents un peu partout dans le monde, quid des sites classés SEVESO, quid des pesticides, etc. etc. ?

    L’origine de l’expansion des cancers de toutes sortes un peu partout est liée à tellement de facteurs qu’on ne peut sérieusement cloisonner le problème au nucléaire.

    Je vous donne un exemple : Je vis dans une rue proche d’un site pollué au radon. Il a fallu des années et des années de lutte des habitants pour enfin obtenir une décontamination de leurs terrains, mais seulement pour certains d’entre eux. Le territoire considéré comme pollué s’arrête au mur du fond de jardin de mon voisin d’en face. Ben voyons... smiley

    En attendant, si je vous annonce le nombre de morts par cancer tout au long de la rue et des deux côtés, proportionnellement, Tchernobyl ferait presque pâle figure...

    Vous voyez ce que je veux dire ? smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 09:58

      Salsabil,
      bien évidemment ,je ne pense pas que tous les cancers du monde soient du à Tchernobyl, et j’espère que les lecteurs l’avaient bien compris.
      dans un article plus ancien, (http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/cancer-le-mot-qui-fache-57527) j’essayais de faire un large tour de la question.
      maintenant dire quelle est la part due à Tchernobyl ?
      je n’ai hélas pas les informations qui permettraient de le dire,
      merci pour votre commentaire.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 mai 2010 10:42

      Slu Salsa,

      " Si l’on stoppe la production d’énergie nucléaire, il faut auparavant mettre en place des politiques de production alternative. Sinon ce n’est qu’un coup d’épée dans l’eau. " aujourd’hui, les technologies localisables dans chaque foyer sont toutes inventées :

      la tuile solaire : http://www.imerys-toiture.com/famille-de-tuile/solaire/tuile-solaire.asp
      l’accumulateur d’énergie à domicile : http://actualitenergie.blogspot.com/2008/09/le-stockage-dnergie-par-air-comprim-prt.html
      Une famille raconte son combat dans ce sens après un pari réussi, vivre à six sur un demi salaire : http://video.google.com/videoplay?docid=-4155421612152274150#

      a+.


    • slipenfer 5 mai 2010 11:05

      Le dromadaire contre le nucléaire.
      facile, il faut envoyer tout les afriquains en vacances
      chez eux et les laissez revenir avec leurs montures
      plus écolo que ça tumeur
      c’est un peu haut,ca tangue mais kel classe mes frères.
      et pis pour les belges on pourrai mettre de la bière
      dans la bosse,le chameau évidement présenterai un double avantage.
      a tous de suite
      prochain titre:les irradiés de la cédic sont contagieux


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 11:18

      Slipenfer,
      je vois que l’imagination ne vous manque pas,
      les solutions préconisées sont intéressantes,
      il faudrait développer un peu plus le rapport entre le chameau et la biere Belge,
      je suis sur que vous ne nous décevrez pas.
      hips !
       smiley


    • brieli67 5 mai 2010 12:09

      Oh la la..

      Le jour que les hypochondriaques comprendront que le Crabe_Cancer est une des involutions normales de la vie de tout organisme vivant.

      Tout chien mâle de 13 ans a un cancer de la prostate
      Tout pépé de 73 ans a des cellules cancéreuses in situ de sa prostate, sinon a un stade plus évolué.

      vous connaissez REACH ?

      Avec les beaux jours le BBQ et autres grillades ....
      Combien de fois faudra t’il encore le répéter et sur quel support ?

      Salaison, séchage, fumage, saumurage, boucanage...
      Privilégier le goût du vrai… CANCER
      c’est dépassé ! produits frais et le frigo
      La démocratisation de la chaîne du Froid domestique et industriel est de loin à l’origine de la chute de la fréquence des Cancers digestifs depuis 197O

    • ZEN ZEN 5 mai 2010 12:31

      Brieli 67
      Pour la prostate, sans doute
      Cela cadre avec les recherches de l’excellent Ameisen, sur le « suicide cellulaire »
      Mais la Thyroïde ?
      Je connais au moins un mien cousin vosgien, mangeur de champignons,qui a connu des problèmes sérieux, un an après l’affaire.. ;


    • slipenfer 5 mai 2010 12:49

      m.olivier cabanel
      une fois ! les bières belge sont très bonnes aussi.
      tant qu’à mettre de la bière dans la bosse d’un dromaludaire
      autan aussi remplir aussi celle d’un chalumeaux à 2.
      à deux, 3 fûts et 8 pattes et finir a 4 une fois les fûts vides,pour ne pas bosser.
      Deux chameaux n’ont jamais fait le printemps.
      Mais comme dit ma grand mère sans son dentier.
      que le vieille organe.....
      étant donné la conjonctivite actuelle,et le prix du rat baissant
      on pourra s’acheter un bon chien.
      tout le monde sait qu’un bon chien vaux mieux que deux kilo de rat.
      salutation
       UraniumKalbar


    • vin100 5 mai 2010 13:47

      A LISA SION 2

      « les technologies localisables dans chaque foyers sont toutes inventées »
      Sourire.
      Oui et alors ?
      Sont elles économiquement viables ?
      Une technologie se diffuse quand elle est économiquement rentable ce qui n’est pas du tout aujourd’hui le cas avec le photovoltaïque. (même si je le regrette ).
      Aujourd’hui, c’est par un choix autant politique, idéologique que de lobbies (un de plus me direz vous) ou l’on impose a tous les français de « contribuer » (ah le beau mot) au développement du photovoltaïque.
      En clair plutôt que de créer un impôt pour alimenter une filière on le fait de façon déguisée en taxant chaque facture pour pouvoir payer 10 X le prix de marché l’électricité produite par des installations photovoltaïque.
      Si la technologie était économiquement viable, tout un chacun installerait ces panneaux pour produire sa propre électricité plutôt que de l’acheter, or il n’en est rien hormis quelques aventuriers qui s’autolimitent dans des installations prototypes non généralisables.
      A 15 000 ou 20 000 euros une installation qui va produire moins de 3 KW il faudrait presque 50 ans pour amortir un tel équipement.
      Du coup le développement actuel est le fait de filière qui sont des filières financières qui avec l’argent de tout le monde vont tourner leur business.

      Je suis un passionné de technologie, ne croyez pas le contraire, mais aujourd’hui malgré les impératifs écologiques qui sont évidents, les technologies actuelles en photovoltaïque ne sont pas économiquement rentables.

      Le discours dominant des bobos écolo va dans le sens de ces nouvelles filières financières et il est vrai qu’il est tres facile de rêver ou de faire rêver avec l’argent des autres.


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 19:01

      vin100
      mais évidemment qu’elles sont économiquement viables,
      quel serait, sinon, à votre avis l’intérêt des industriels de nous les proposer,
      et il ne faut jamais oublier de mettre dans la balance la question de la santé,
      connaissez vous le prix d’un cancer ?
      entre 3000 et 6000 euros mensuels sans l’espérance de le guérir totalement un jour,
      alors ne croyez vous pas qu’il faille mieux dépenser un petit peu plus, et éviter des problèmes de santé a vous, vos enfants, votre famille ?


    • rastapopulo rastapopulo 5 mai 2010 23:27

      Veut pas dire mais,

      Le nucléaire civil (sans accident bien sûr) ne crée pas de cancer et rejette moins de radioactivité que le nucléaire médicales, les centrales à charbon et la radioactivité naturelle (radon), sans parler des essais militaires.

      Désolée de casser la baraque mais c’est trop facile de voir tout rose avec le voltaHIC et l’éolien.

      Ça ne résoudra pas les cancers. Quand à ceux spécifiques au nucléaire, il y a bien d’autres sources de rayonnement. 

      Vous n’aimez pas l’industrie qui a permit de donner aux peuples un avantage sur les empires en 1776 ?

      Tant pis. Dans 20 ans la transmutation et 50 le deutérium pour les peuples.

      Je vous rejoindrais bien pour plus de contrôle sur les déchets mais vous bloquer aussi la transmutation.


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 mai 2010 07:06

      dites Slipenfer,
      n’y aurait-il pas quelques contrepèteries à chercher dans votre commentaire ?
      je m’interroge ?
       smiley


    • vin100 7 mai 2010 13:43

      A Olivier CABANEL

      Ne mélangeons pas tout. Le Cancer, la Santé c’est un autre problème.
      Que les systèmes photovoltaïque actuels ne soient pas rentables, (pour le particulier j’entends) c’est le cas, mais je répondais excusez moi a LISA SION 2, dans le cadre de la technologie actuelle.
      D’ailleurs la technologie évoluant très rapidement il y a des usines qui viennent de ce monter juste l’année dernière pour produire en impression direct en se passant de silicium et les prix devraient chuter de façon importante.
      Le problème donc cette non rentabilité (pour le particulier aujourd’hui dans le cadre de la technologie actuelle) se posera peut être différemment dans 10 ans, c’est fort possible.

      Qu’un industriel nous vende un produit ne veut pas dire qu’il soit directement bénéfique ou rentable pour l’acheteur, un industriel fabrique un produit parce qu’il sait tout simplement que le produit va se vendre.

      Aujourd’hui pourquoi ces panneaux technologiquement déjà dépassés se vendent  ?
      Parce que l’on a crée des aides fiscales (qui vont évoluer a la baisse) a la fois pour aider l’achat et aussi pour surpayer a 10 X le prix réel, l’électricité qui sera ainsi produite.

      Si vous enlevez ces aides il faudrait entre 50 et 70 ans pour que l’économie réalisée sur votre dépense d’électricité amortisse vos dépenses d’investissement (achat, pose des modules, entretien ...).
      Calculez vous même combien d’années d’électricité ou de factures électrique faut il avant d’atteindre 20 000 euros ?

      Le vendeurs de soupe, dénichent des gogos en leur faisant le discours basé sur le système des aides actuelles, mais qu’advient il quand ces aides votées par le parlement vont baisser ?
      Vous rallongez l’amortisssement chaque fois un peu plus.
      Aujourd’hui, on mobilise ainsi l’épargne des gogos pour lancer une filière et se sont les gogos de particuliers qui financent l’achat et nous tous par une ponction sur nos factures.
      Voilà pourquoi le système fonctionne.
      On mobilise l’épargne des Francais.

      Mais dans les 15 ou 20 ans les abondemments fiscaux n’existeront plus depuis belles lurettes et donc avec un prix d’achat bien plus bas, un simple calcul leur montrera qu’il ont perdu cette épargne qui aurait pu être investie de façon bien plus rentable.
      Là je ne parle qu’a technologie identique. or en 15 ans les technologies évoluant, les couts d’investissement seront 4 ou 5 X moindre et les consommations élecriques augmentent elle entre 2 et 5 % par an, donc les installations actuelles a 3 Kw, nécessiterons donc toujours une connection sur le réseau pour acheter une électricité qui sera bien moins chère que l’électricité autoproduite (avec la technologie actuelle).

      Bon je sais, je vais être taxé d’être un pisse vinaigre.
      Mais il faut faire la différence entre ce que l’on aimerait croire et la réalité, ne pas accepter l’illusion que le système développe pour faire tourner la machine.
      J’aimerais que cela soit rentable pour le particulier (c’a l’est pour les industriels et les groupes financiers et les artisans que cela fait travailler) mais il faut se rendre a l’évidence.
      Le discours, la DOXA, les idées dominantes sont une chose.
      La réalité en est une autre.

      Merci néanmoins Olivier CABANEL à vous pour vos articles.


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2010 17:09

      vin100
      il ne s’agit pas de mélanger,
      mais dans un bilan économique, on ne peut pas s’en tenir aux seuls aspects financiers,
      il faut donc tenir compte de la santé.
      il faut tenir compte aussi du problème lié par la gestion des déchets.
      vu sous cet angle, le photovoltaique est rentable, et le système nouveau que vous évoquez, j’en ai largement parlé dans un article en ce début d’année : il s’agit des panneaux graetzel, souples et surtout transparents ;
      ils sont de meilleures performances, et coutent moins cher, çèla va rendre encore plus intéressant cette énergie.
      les aides fiscales sont un encouragement, et je ne pense pas qu’il faille cracher dessus.
      combien de milliards sont dépensés pour communiquer pour EDF ?
      tant mieux si pour une fois , on aide (un peu) les énergies propres et alternatives, non ?
      si çà pouvait nous permettre de rattraper le monstrueux retard que nous avons avec d’autres pays européen, il ne faut pas le regretter,
      en tout cas merci de votre commentaire.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 mai 2010 09:42

      Salut Olivier,

      « Koffi Annan quant à lui évoque un tout autre chiffre : 7 millions de personnes auraient été affectés par le drame. » en temps qu’opéré de la thyroïde en 1994, j’ai même appris de la bouche du docteur que mon infection, purulente à la gorge « n’était pas due à Tchernobyl » ? Et cela, avant même que je ne lui pose la question...

      La désinformation passe par chaque petit pion de la grande chaine du monde médical et pour lutter contre, il faut inonder d’articles comme le tien, lequel est déjà moinssé par deux votes négatifs...

      Bonne journée à toi.


      • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 09:47

        Vous repprochez à votre médecin de ne pas avoir confondu infection et cancer ? c’est grotesque ! Evidement que s’il s’agissait d’une infection elle n’aurait rien à voir avec Tchernobyl, évidement ! Si vous avez des hémoroides, vous accuserez Tchernobyl aussi ???


        La désinformation passe par le genre de message que vous postez : Vous, pas médecin pour un sous, qui confondez infection et cancer et qui pensez très sérieusement remettre en cause le monde de la médecine.

        Pathétique...

      • Salsabil 5 mai 2010 09:47

        Re-Lisa,

        A propos des votes négatifs, il semble qu’ils apparaissent très tôt le matin, au nombre de 2 effectivement, et à mon avis, à la tête du client, ce n’est pas la 1ère fois que je le remarque...

        On s’occupe comme on peut ! smiley


      • Salsabil 5 mai 2010 09:50

        @ CrabAtome,

        Ce qui est pathétique, c’est votre difficulté à comprendre le sens second des choses et votre incapacité à passer du 1er au, seulement, second degré... Relisez !


      • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 09:57

        oui j’ai relu... 


        Et si c’est du second degré, ça signifie que ça aussi s’en est : http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=brochures&soussousmenu=aberration&page=tchernobyl ??

      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 10:00

        Lisa,
        merci pour tes encouragements,
        je ne doute pas une seconde que les pro-nuk vont me tomber dessus à bras raccourcis,
        leur mauvaise foi est patente, et leur lobby est puissant,
        mais je sais les lecteurs capables de faire leur propre opinion, malgré tout.
         smiley


      • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 10:06

        je ne doute pas une seconde que les pro-nuk vont me tomber dessus à bras raccourcis,
        leur mauvaise foi est patente, et leur lobby est puissant,


        Ou comment couper court au débat : « Ceux qui ne sont pas d’accord avec moi sont des méchants. Et les méchants ont tord (et sont méchants) »

        Bravo, vous êtes splendide !

      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 10:23

        re Salsabil,
        il faut savoir faire contre mauvaise fortune bon coeur,
        et après tout, ces moinsseurs systématiques ne sont confrontés qu’à leur propre conscience.
        à+
         smiley


      • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 11:18

        Les effets stochastiques apparaissent à long terme et de manière aléatoire. Et lorsqu’ils sont radio-induit, il s’agit de cancer. Si votre femme n’a pas de cancer, celà ne peut en aucun cas provenir de Tchernobyl. 



      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 11:20

        Cassino,
        comment pouvez vous en être sur ?
        autant il parait difficile d’imputer ce dérèglement automatiquement à Tchernobyl, mais il est tout autant difficile de l’écarter, non ?
         smiley


      • Surya Surya 5 mai 2010 14:53

        Pas mal d’enfants vivant à proximité de Tchernobyl ont eu des cancers de la tyroide. J’ai rencontré il y a quelques années une personne dans le nord de la France qui avait attrapé elle aussi un cancer de la tyroide quelques temps après Tchernobyl, c’est sûr que c’est très difficile de prouver que ça vient de là, elle serait peut être tombée malade même sans cela, n’empêche que dans certaines régions de France, on recommandait quand même aux gens de ne plus manger de champignons cueillis en forêt. Si vraiment il n’y avajt eu aucun danger, on ne nous aurait jamais raconté que le nuage s’était arrêté juste à la frontière... Si on nous a dit ça, c’est bien parce que les autorités étaient inquiètes et ne voulaient pas l’admettre. Ils ont pris les gens pour ce qu’ils ne sont pas, c’est à dire des imbéciles.
        Non seulement des gens continuent de tomber malades suite à la catastrophe, mais le réacteur continue de fuir, un deuxième sarcophage a dû être construit pour recouvrir le premier qui commençait à laisser échapper la radioactivité (ce 2ème sarcophage est achevé je crois, et j’espère qu’il n’y aura jamais besoin d’un 3ème) et il n’y a pas si longtemps que les autres réacteurs de cette centrale, qui sont restés en activité pendant des années après la catastrophe (il faut le faire...) ont enfin été stoppés.
        Nos centrales sont modernes et n’ont rien à voir avec celle de Tchernobyl, mais qu’en sera-t-il dans cinquante ou cent ans ? On va en faire quoi ?
        Je ne sais pas quelles énergies alternatives sont les meilleures, et les plus rentables, chaque type d’énergie a ses défenseurs et ses détracteurs, mais il est grand temps qu’on laisse tomber cette énergie nucléaire qui a déjà tué et qui risque de transformer des paysages en no man’s land.

        Pas mal de photos sur ce site
        .


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 15:48

        Surya,
        aujourd’hui, de nombreux pays du monde entier ont fait la preuve que les énergies propres et alternatives pouvaient prendre le relais du pétrole, du charbon, et du nucléaire.
        j’ai pondu quelques articles sur le sujet, et je suis sur que çà ne vous a pas échappé.
        il faudrait qu’à la tête de notre pays, il y ait quelqu’un d’autre, car le sarko est un défenseur du nucléaire entêté, et aveuglé.
        actuellement l’ump essaye de freiner le développement de l’éolien, alors que nous sommes déjà très en retard sur beaucoup de pays.
        j’ai peur que tant qu’il n’y aura pas eu un nouvel accident majeur dans le nucléaire, les choses n’évolueront pas.
        c’est quand même une honte.


      • rastapopulo rastapopulo 5 mai 2010 23:32

        de nombreux pays du monde entier ont fait la preuve que les énergies propres et alternatives pouvaient prendre le relais du pétrole, du charbon, et du nucléaire.

        Attend donne un pays pour rigoler là !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        Au moins ça met en phrase les fantaisies derrières l’écologie anglosaxonne.


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 mai 2010 07:10

        rastapopulos
        tu veux que je donne un pays ?
        j’ai mieux que çà,
        j’en ai plusieurs.
        on peut les découvrir au moins sur cet article,
        http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/vive-l-energie-positive-71489
        bonne lecture, homme incrédule.
         smiley


      • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 09:42

        La guerre des chiffres...


        Je voulais revenir sur deux choses : 

        * Dans une population, quelle qu’elle soit, 1/4 des gens mourront d’un cancer. Et plus l’espérance de vie augmente, plus ce chiffre augmentera. Des gens qui mourraient avant de « vieillesse » meurent maintenant d’un cancer car l’amélioration de l médecine permet un dépistage de plus en plus précoce. Et lorsque l’on prend en compte les marges d’erreurs de statistique, imputer 1000, 10000 ou 100000 cancers dans une population à un seul évènement n’est pas toujours très représentatif et scientifique.

        * Deuxième chose, le cas de l’EPR. Nous dirons que je suis un nucléocrate si vous le souhaitez. Jusqu’à nouvel ordre, ni sortir du nucléaire, ni Greenpeace n’ont jamais démontré quoi que ce soit. Reprenons depuis le début :

        Greenpeace et sortir du nucléaire publie un document soit-disant confidentiel défense : http://www.sortirdunucleaire.org/sinformer/themas/epr-confidentiel/DGSNR-EDF.pdf soit disant car un document CD sans référencement, ça ne s’est encore jamais vu. 

        Ce pseudo expert, J. H Large en conclut : [le document] dévoile ce qui
        ressemble à un manque quasi total de préparation pour se prémunir d’une attaque terroriste.

        Et c’est tout ! Alors super, on en sait pas plus ! Large a réussi à sortir une expertise sans même connaitre l’épaisseur de l’enceinte de l’EPR !
         Critiquer les courbes de charges utilisés par EDF seraient une chose.Seulement, Large n’est pas quelqu’un du génie civil et je doute fort qu’il en ait les compétences. Il préfère donc sortir des conclusions très évasives qui seront reprise par greenpeace différement (« L’EPR, le réacteur le plus dangereux au monde ») plutôt que de faire une vraie analyse. 

        Analyse qu’il ne pourrait pas faire car il n’a pas les hypothèses. 

        N’importe quel scientifique, ou lecteur un peu rationnel, comprendra rapidement le raccourci qui a été fait... 
        Et que finalement, l’EPR pourrait tout à fait résister à un crash de gros porteur...


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 10:38

          crabatome,
          vous annoncez la couleur d’entrée, c’est bien, vous êtes pro-nuk, c’est votre choix,
          mais votre pseudo permettait de le deviner assez facilement,

          au sujet de la résistance de l’epr à la chute d’un avion de ligne, greenpeace n’a fait que mentionner un document confidentiel défense, lequel reconnaissait que l’epr ne résisterait pas à la chute d’un avion.
          par la suite, greenpeace a fait appel à un expert international, (John Large)incontesté, et reconnu par les siens.
          tenter de le discréditer comme vous le faites n’est pas très correct.
          au besoin je vous ferais passer le cv de john Large.
          les conclusions de ce dernier sont sans appel :
          « le document edf dessine ainsi une démonstration très faible de la faculté de résistance de l’pr contre la menace terroriste internationale.
          voici le lien :
          http://www.greenpeace.org/raw/content/france/presse/dossiers-documents/EPR-le-reacteur-le-plus-dangereux-du-monde.pdf

          mais nous sommes assez loin du thème de mon article, qui est, je vous le rappelle »mourir à tchernobyl".
           smiley


        • foufouille foufouille 5 mai 2010 10:42

          « 

          N’importe quel scientifique, ou lecteur un peu rationnel, comprendra rapidement le raccourci qui a été fait... 
          Et que finalement, l’EPR pourrait tout à fait résister à un crash de gros porteur...
           »
          en pratique tes potes en ont construit en zone inondables, ils ont meme pas prevu qu’il pourait faire trop chaud
          une grosse difference avec la theorie, le pognon a vie

        • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 10:53

          Tout à fait d’accord, ce n’est pas le sujet de l’article. Seulement, c’est vous qui dans votre article qui parle de « morts » et « Tchernobyl » parlez de danger de l’EPR. En tant que bon nucléocrate, je me dois de rectifier le tir. 


          Et votre réponse ne tient pas compte de ce que j’ai écrit. Aussi impressionnant que soit le CV de votre Large, il tire des conclusions sans connaitre les hypothèses ! Avez-vous lu le document confidentiel défense ? 
          Il n’y a aucune donnée sur la construction de la « coque avion » de l’EPR, comment voulez-vous dire qu’elle ne résiste pas ? C’est un non sens, ce n’est pas un raisonnement logique.

          Ce document parle uniquement des courbes de charges en cas de crash. Les conclusions sont de l’invention pure et simple. 

          Vous qui avez été architecte, vous pouvez comprendre qu’on ne peut pas tirer des conclusions quand à la tenue d’une structure sans en connaitre ses propriétés et sa composition non ?

        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 11:26

          crabatome,
          sur le lien qui suit, vous aurez la totalité du document confidentiel défense, en une ou deux partie, ainsi que l’analyse critique faite par Greenpeace.
          http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=themas&soussousmenu=epr-confidentiel&page=index
          je vous rappelle que le directeur de la branché énergie edf qui accompagne le document est très explicite sur la vulnérabilité de l’epr.

          puisque vous voulez manifestement en rester à l’epr, que pensez vous des dépassements budgétaires énormes qu’il subit, ainsi que des retards de chantier constatés, et des problèmes liés à sa conception,
          problèmes qui ont été relevés par les autorités compétentes internationales ?


        • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 11:42

          Vous voulez une vraie réponse :


          Le dépassement de budget n’est pas un dépassement : le budget avait été sous-estimé par Areva pour vendre (selon moi).

          Les retards n’en sont pas non plus : Areva avait donné un planning irréaliste et intenable (pour vendre encore ?). Pour rappel, les derniers N4 ont été construit en plus de ... 200 mois !!!

          Pour ce qui est du dialogue avec les autorités, je suis d’accord avec elles. L’EPR présente des points pas clairs et trop complexes. Elles font leur travail en le signalant, Areva le sien en modifiant la machine. 

          Et enfin si Areva s’en trouve là, c’est parce qu’ils n’ont pas su géré les relations avec EDF ni avec TVO. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 15:44

          crabatome
          les retards d’epr sont une réalité, et il me semble que vous êtes le dernier par ici a en avoir l’information,
          idem pour les dépassements budgétaires,
          et pour les malfaçons, et autres désagréments,
          une preuve (sur tant d’autres !)
          http://www.latribune.fr/entreprises/industrie/energie-environnement/20100119trib000463545/edf-risque-d-importants-retards-sur-l-epr-de-flamanville.html
           smiley


        • JL JL 5 mai 2010 09:44

          Bonjour Olivier, deux obscurantistes sont passés : ils ont moinssé cet article très utile, mais il faut leur reconnaitre une chose : ils n’ont pas déposé leurs étrons habituels. smiley

          Ce qu’il se passe en ce moment en Louisiane est révélateur des dangers que le néolibéralisme fait courir à l’humanité : on croyait que les Etats seraient responsables d’une guerre nucléaire ? De fait, c’est le profit qui, en rognant sur les précautions d’usage nous menace de catastrophes, et particulièrement dans le domaine du nucléaire.

          C’est un crime contre l’humanité que de laisser le profit décider ainsi du sort des hommes et de la vie sur terre. Le léolibéralisme est le pire des systèmes, dans un monde où la technologie est aussi puissante.


          • JL JL 5 mai 2010 09:48

            @ CrabAtome (curieux jeu de mots !?) qui écrit : « Des gens qui mouraient avant de »vieillesse« meurent maintenant d’un cancer car l’amélioration de la médecine permet un dépistage de plus en plus précoce. »

            Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez là ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2010 10:42

            JL,
            merci de ton commentaire,
            les « moinsseurs » s’occupent comme ils peuvent, mais reculent devant le débat.

            c’est vrai qu’une fois de plus, la technologie humaine ne nous met pas à l’abri de l’accident,
            et surtout, elle a déjà de la peine a résister à des agressions climatiques, des éruptions, des tsunamis, etc... alors si en plus, l’aveuglement technologique s’y met, et que le mensonge s’en mêle, il n’y a plus qu’à tirer l’échelle.
             smiley


          • rastapopulo rastapopulo 5 mai 2010 23:43

            Désolée de ne pas acheter un article que n’est pas claire dans sa critique et qui rêve éveiller sur les énérgies les plus capricieuse qui soient (je doute que ça change vu que c’est centenaire comme invention). 

            Tout ça avec une nucléaire civil au top (suffit juste de la transmutation qui arrive) remplacé dans 50 ans par du nucléaire non radioactif (faut pas croire c’est par amour des radiations hé).


          • CrabAtome CrabAtome 5 mai 2010 09:53

            oui... 


            Je parle de l’amélioration du dépistage qui a changé les statistiques au court des années.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès