Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Nouveau dénigrement injustifié de l’homéopathie en Belgique

Nouveau dénigrement injustifié de l’homéopathie en Belgique

Lundi, à la demande de la Ministre Laurette Onkelinx, le Centre d'Expertise fédéral des soins de santé (KCE) rendait son rapport sur l'homéopathie. Ses conclusions sont pour le moins étranges et tendent à discréditer la crédibilité de l'organisme. A qui tout cela profite-il ? Certainement pas aux utilisateurs, toujours plus nombreux cependant...

 L’HOMEOPATHIE VUE PAR LE KCE : LA PAILLE ET LA POUTRE

Mme Onkelinx avait dit regretter ne pas pouvoir commander un audit externe sur la gestion de la grippe H1N1 compte tenu des affaires courantes.[1]

Bien qu’étant toujours en affaires courantes, elle a cependant pu demander un rapport sur l’homéopathie au centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE)…

Ce rapport qui est, nous dit-on, le fruit d’un travail d’experts indépendants conclut qu’il n’existe pas de preuve scientifique de l’efficacité de l’homéopathie et ne recommande dès lors pas le remboursement de cette médecine.[2]

Dans ce rapport du KCE, on peut notamment lire « Les praticiens non-médecins pratiquent actuellement dans l’illégalité et les patients n’ont aucune garantie de la part des autorités quant à la sécurité ou à la qualité des soins. »

Ces propos pourraient avoir un certain sens si le KCE ne s’était pas tu sur le véritable scandale sanitaire qu’a représenté l’achat pour tous de vaccins H1N1 expérimentaux dont ni la qualité ni la sécurité n’étaient garantis en vertu du contrat accepté par l’ensemble du gouvernement[3], au mépris de la plus élémentaire légalité !

Il est assez consternant, du reste, de constater la partialité de cet avis du KCE, qui fait bien sûr fi de données essentielles sur l’efficacité avérée de cette médecine dans de très nombreux secteurs.

Outre le secteur animalier dans lequel la notion d’ « effet placebo » n’a pas sa place, citons notamment l’efficacité démontrée de l’homéopathie en prémédication anesthésique[4] ou sa très intéressante efficacité dans la gestion d’épidémies comme ce fut le cas à Cuba, ce que le KCE n’est pas censé ignorer. Dans ce pays en effet, l’homéoprophylaxie a permis, chiffres à l’appui, de gérer de façon spectaculaire des épidémies dévastatrices de leptospirose : administré à plus de 2,3 millions de personnes, le traitement homéopathique préventif a permis une réduction de 84% de l’infection dans les régions traitées et l’évaluation globale des données a porté sur 11 millions de personnes (soit l’entièreté de la population cubaine).[5]

Initiative Citoyenne déplore donc une nouvelle fois cette situation du « deux poids, deux mesures » où on chicane sur le remboursement d’une médecine sécuritaire et appréciée par au moins 6% de la population mais où on approuve le remboursement généralisé de vaccins expérimentaux risqués pour l’ensemble de la population. Nous regrettons ce genre d’incohérence grave dans le chef du KCE, qui est de nature à discréditer la validité de ses avis futurs et nous appelons ses experts à plus de logique, de modestie et d’humilité.



[5] Bracho G, Varela E, Fernandez R, Ordaz B, Marzoa N, Menendez J, Garcia L, Gilling E, Leyva R, Rufin R, de la Torre R, Solis RL, Batista N, Borrero R, Campa C, Large-scale application of higly diluted bacteria for Leptospirosis epidemic control, Homeopathy, 2010 Jul ; 99 (3) : 156-166.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20674839


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Skeptik 28 mai 2011 13:18

    Un article qui prouve par A + B que certains médecins n’y connaissent rien à la science.
    -« Outre le secteur animalier dans lequel la notion d’ « effet placebo » n’a pas sa place... »
    Ok citez-moi une étude sur l’effet des médocs homéopathiques sur les animaux ? Par contre l’effet placebo sur les animaux et les jeunes enfants existerait bel et bien (oui oui, wikipedia en parle et cite des références ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_placebo ).

    -« administré à plus de 2,3 millions de personnes, le traitement homéopathique préventif a permis une réduction de 84% »
    Oh tiens le grand gourou de l’UNIO critique le rapport du KCE dans tous les médias parce que chaque patient est différent et aurait dû être traité individuellement et gnagnagna. Tous les Cubains sont donc des clones je suppose, puisque ça marche (soi-disant) chez eux ? Même pas de cohérence dans la bêtise.
    D’ailleurs je cite le résumé de l’étude :« Forecast models were used to estimate possible trends of disease incidence » ah tiens on a donc comparé les résultats à un « modèle ». Quel modèle ?

    Aujourd’hui, quand un biologiste se dit créationniste, on le cloue au pilori (à juste titre). À quand la radiation de l’ordre des médecins pour les homéopathes ?


    • Krokodilo Krokodilo 28 mai 2011 18:12

      Je salue le courage et l’honnêteté scientifique du KCE.


      • chuppa 28 mai 2011 20:20

        La Belgique est un pays réactionnaire qui s’ignore. Laurette est une débile qui fait partie de ce parti qui paupérise la Wallonie depuis des décennies. Peu importe l’avis d’une quelconque commission, ce qui compte c’est le succès indéniable des thérapies dites « douces ». Par contre, l’homéopathie en auto médication peux se révéler hyper dangereuse. Chacun sa route, chacun son choix. Les Grecs avaient déjà compris que les 2 médecines sont complémentaires et indissociables. « loi des semblables, loi des contraires ». Laisser beugler les cons.


        • Skeptik 28 mai 2011 21:37

          Votre réaction est à mourir de rire.
          "Les Grecs avaient déjà compris que les 2 médecines sont complémentaires et indissociables. loi des semblables, loi des contraires"
          Ok à mon tour maintenant :
          -Les alchimistes avaient déjà compris qu’on pouvait changer le plomb en or il y a 1000 ans.
          -Les médecins avaient déjà compris il y a 1000 ans que la saignée était d’une efficacité redoutable.
          -Les augures pouvaient lire l’avenir dans les entrailles d’un animal au temps des Romains.
          Vous en voulez encore ou on arrête là ? 

          « ce qui compte c’est le succès indéniable des thérapies dites douces »
          Et si moi je vous dis que cette thérapie est une arnaque monumentale au regard de la science actuelle, comment ferez-vous pour me prouver qu’elle est efficace ?

          Je parie que les auteurs de cet article d’un niveau d’école primaire ne se manifesteront pas vite pour répondre aux commentaires.

          « Laisser beugler les cons »
          Là je suis assez d’accord avec vous (sur la responsabilité du ps aussi en fait) mais parfois ils font mal aux oreilles.


        • prasinatus 29 mai 2011 09:42

          « l’homéopathie en auto médication peux se révéler hyper dangereuse »

          Là, j’aimerai bien savoir comment des granules de sucre pourrait être dangereuse ?
          Le risque de diabète peut-être smiley


        • Skeptik 28 mai 2011 21:07

          Votre réaction est à mourir de rire.
          "Les Grecs avaient déjà compris que les 2 médecines sont complémentaires et indissociables. loi des semblables, loi des contraires« 
          Ok à mon tour maintenant :
          -Les alchimistes avaient déjà compris qu’on pouvait changer le plomb en or il y a 1000 ans.
          -Les médecins avaient déjà compris il y a 1000 ans que la saignée était d’une efficacité redoutable.
          -Les augures pouvaient lire l’avenir dans les entrailles d’un animal au temps des Romains.
          Vous en voulez encore ou on arrête là ? smiley

           »ce qui compte c’est le succès indéniable des thérapies dites douces« 
          Et si moi je vous dis que cette thérapie est une arnaque monumentale au regard de la science actuelle, comment ferez-vous pour me prouver qu’elle est efficace ?

          Je parie que les auteurs de cet article d’un niveau d’école primaire ne se manifesteront pas vite pour répondre aux commentaires.

           »Laisser beugler les cons"
          Là je suis assez d’accord avec vous (sur la responsabilité du ps aussi en fait) mais parfois ils font mal aux oreilles.


          • prasinatus 29 mai 2011 09:50

            Il y a quelques temps, l’académie de médecine en France était déjà arrivé à la même conclusion.
            Pour moi, l’homéopathie est une escroquerie, dans le sens où des gens se font de l’argent en vantant les vertus imaginaires de leur produit.
            Messieurs, dames, que ce soit dit. on vous vend du sucre, et à prix d’or en plus !


            • catinouche 8 juin 2011 09:38

              Avant de dire que c’est une escroquerie, il faudrait peut-être tester cette méthode qui, du reste marche de façon formidable chez les animaux et les nouveaux-nés qui eux, n’ont aucun à priori.


            • Skeptik 8 juin 2011 14:54

              Bonjour,

              1) Cette méthode a été très largement testée et n’a montré aucun résultat .
              2) L’effet placebo a été prouvé sur les jeunes enfants/animaux. Il semble que le maître ou le parent communique suffisamment sa confiance en l’action thérapeutique pour que le bébé/l’animal le ressente.

              Bonne journée


            • jymb 29 mai 2011 10:47

              Personne ne souhaite se priver de thérapies potentiellement efficaces et bien tolérées

              Cependant, le niveau de preuve réclamé à l’homéopathie est trés largement inférieur à ce que l’on exige des médications classiques qui souhaitent être mises sur le marché. Et ces exigences ne sont pas prés de diminuer au vu des remises en caus des ratios efficacité/inocuité de plusieurs molécules.

              Le gros souci pratique est que depuis des décennies on nage dans le flou. Soit une médication est efficace et le prouve par les voies habituelles ( études randomisées controlées indépendantes etc) soit elle ressort de la croyance individuelle


              • Skeptik 29 mai 2011 11:44

                J’approuve votre commentaire qui met le doigt là où ça fait mal. Cette thérapie, soi-disant efficace selon les homéopathes, ne pourrait, selon eux, pas être évaluée selon les méthodes classiques. On soulignera que les homéopathes ne proposent eux-mêmes aucune méthode pour valider leur « science ». Par conséquent, cette « science » (escroquerie) n’est plus réfutable (voir Karl Popper) et devient officiellement une pseudo-science.
                On attend toujours une réaction des allumés qui ont écrit ce papier... :->


              • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 29 mai 2011 15:38

                @jymb.

                Ce que vous avez dit comme quoi « le niveau de preuve réclamé à l’homéopathie est très largement inférieur à ce que l’on exige pour des médications classiques » est complètement faux et c’est meme l’inverse en réalité :

                « Si, pour les médicaments classiques, on demandait le niveau d’efficacité et d’idéal qu’on exige de la part des remèdes homéopathiques, on se rend compte que seuls 11% des médicaments classiques répondraient aux critères exigés pour l’homéopathie. »

                Dr Arlette Blanchy, vétérinaire homéopathe


              • Skeptik 29 mai 2011 15:49

                Vous sortez ce chiffre depuis quelques temps dans les média. J’aimerais que vous commenciez par citer vos sources (non, un truc du style Journal of Homeopathy ou autre chose dans ce goût-là n’est pas une source).
                Je vous rappelle les faits : un médicament homéopathique n’a aucune preuve d’efficacité, de quelque nature qu’elle soit, à fournir avant d’être mis sur le marché. Vrai ou pas vrai ?


              • Skeptik 29 mai 2011 11:31

                Il n’empêche, d’un point de vue purement théorique ça ne peut PAS marcher. Ou alors la science actuelle n’est qu’un ramassis d’âneries, et ce depuis 150 ans. Le seul problème avec cette option, c’est que toute la technologie qui nous entoure utilise ces connaissances et a priori, elle a l’air de fonctionner. Si les effets de l’homéopathie devaient être prouvés, ce serait une révolution scientifique sans précédents depuis Galilée.
                Mais bon, on n’en est pas là smiley toutes les études (sérieuses) prouvent que c’est de fumisterie pure.


                • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 29 mai 2011 15:47

                  Ce qui est assez amusant c’est que l’efficacité de l’homéopathie est déjà prouvée mais quand on ne veut pas voir, on ne voit pas....
                  Quand on ne veut pas prendre en considération d’innombrables faits pour lesquels l’efficacité n’a pas pu s’expliquer par un quelconque effet placebo, c’est qu’on agit plus dans un esprit scientifique mais dans une logique scientiste.

                  Et ce sont ces memes personnes très étroites qui dénigrent à la va-vite le Pr Montagnier pour avoir osé s’intéresser aux travaux sur la mémoire de l’eau et l’effet possible de l’homéopathie sur l’ADN cellulaire lui meme. Il est certain que ceux qui veulent se limiter au seul cadre chimico-chimique qui les rassure, ne comprendront jamais les mécanismes d’action possibles de thérapies comme l’homéopathie. Différentes études ont montré des effets très intéressants mais plutot que de laisser des tas de gens en bénéficier, en pratique, le dogmatisme est de rigueur pour certains. Quand on sait que, annuellement, rien qu’en France, les médicaments et leurs effets secondaires font pas moins de 18 000 décès (et plus de 110 000 aux USA, rien que ça !), cela appelle à beaucoup plus de logique, de pragmatisme et d’humilité dans le chef de ceux qui défendent aveuglement un seul système médical monopolistique couteux et qui a fort peu de solutions concrètes à proposer pour toute une série de maladies chroniques parmi lesquelles les plus pénibles et les plus invalidantes !


                • Krokodilo Krokodilo 29 mai 2011 19:50

                  L’homéopathie est une excellente thérapeutique pour les gens en bonne santé, pas trop trop chère et sans aucun effet secondaire - ni effet primaire ! Mais il n’y a pas plus de raisons de la rembourser que les consultations de voyants.


                • Skeptik 29 mai 2011 22:50

                  À ce propos, une étude vient d’être faite au sujet de l’effet placebo : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/infos-generales/medecine-sante/afp_00347718-le-placebo-a-un-effet-positif-meme-sans-tricher-169709.php
                  Il semblerait que l’effet se manifeste même si le patient est informé que la substance qu’on lui donne ne contient aucun principe actif. Comme dit en fin d’article, si les résultats sont confirmés ça ouvrirait la porte à une utilisation ETHIQUE du placebo puisque les médecins pourraient en prescrire à leur patient sans devoir tromper ceux-ci en leur donnant de l’homéopathie par exemple. Je crois que ce serait un grand pas dans la bonne direction.


                • Skeptik 29 mai 2011 15:55

                  "Quand on ne veut pas prendre en considération d’innombrables faits pour

                  lesquels l’efficacité n’a pas pu s’expliquer par un quelconque effet placebo, c’est qu’on agit plus dans un esprit scientifique mais dans une logique scientiste."
                  Bon vous les citez vos études ? Si elles existent et qu’elles sont valables, pourquoi toutes les revues scientifiques reconnues refuseraient-elles de les prendre en considération ?

                  "Il est certain que ceux qui veulent se limiter au seul cadre chimico-chimique qui les rassure, ne comprendront jamais les mécanismes d’action possibles de thérapies comme l’homéopathie"
                  Jusqu’à preuve du contraire, c’est la seule façon dont les médicaments peuvent agir. Ou par effet placebo mais c’est bien un effet chimique induit par le cerveau à la base.

                  Ah au fait : vos chiffres sur les décès, ils viennent d’où ?
                  Vous avez aussi des chiffres sur le nombre d’allumés (ou d’enfants innocents) qui sont morts car leur dogmatisme les empêchait de prendre un traitement efficace ?

                  Encore une question : les erreurs de la médecine actuelle valident-elles de facto l’homéopathie ? Aucunement.


                  • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 30 mai 2011 21:29

                    Il n’y a pas QUE les études tout d’abord. Il y a l’amélioration ou la guérison (ou l’échec aussi, ça peut arriver dans plusieurs cas soit en raison de la nature lésionnelle d’un trouble, d’une mauvaise indication de tel ou tel remède etc) de cas concrets que des milliers de praticiens et patients peuvent CONSTATER. Or une science respectable se base avant tout sur l’observation. On dit toujours « un FAIT est plus fort qu’un lord mère ». Claude Bernard ne dit pas autre chose quand il dit que quand une théorie règnante est en contradiction avec des faits, on garde les faits (et non pas les théories). Evidemment, comme vous êtes attaché au fait de vouloir avoir raison envers et contre tout, vous faites le choix de garder VOTRE THEORIE et vous nier les faits, pour divers prétextes. Nous vous signalons que le fait que l’absence d’une étude ne constitue pas de facto une preuve que l’efficacité n’existe pas et que, à contrario, les exemples de bidouillages d’études à qui on a fait dire ce qu’on veut (pour divers remèdes classiques aussi !) démontrent l’inanité de votre pseudo argument disant « pas d’études ? » « pas d’efficacité ».
                    Nous avons déjà mentionné des études ci-dessus. Bien sûr vous les avez dénigré d’emblée. Vous êtes juste dans une logique de destruction d’une thérapie qui ne vous cause à vous aucun mal mais qui peut en revanche aider dans bien des indications.

                    Les patients et les praticiens sont fort habitués à ce type de dénigrement qui existe depuis l’époque de Haneman.

                    A l’époque de la grippe espagnole aussi, les résultats obtenus avec l’homéopathie VS l’allopathie sont suffisamment frappants pour ne pas être imputables au placebo (effet qui aurait aussi pu jouer avec les autres produits alors, pas si utiles que ça dans cette situation à en croire les résultats !). Bien sûr, ceux qui dénigrent gratuitement ne prendront pas la peine de lire ces innombrables constatations de médecins homéopathes parues dans le Journal of the American Institute of Homœopathy, Vol. XIII, No. 11,
                    May 1921, page 1038 (là encore, dénigrez comme vous voulez). En voici deux parmi beaucoup d’autres :
                    « Je n’ai pas perdu un seul cas de grippe ; mon pourcentage de décès dans les pneumonies était de 2,1%. Les salicylés, Aspirine et Quinine comprises, étaient presque les seuls recours de l’ancienne école et on entendait couramment les allopathes dire qu’ils avaient 60% de décès dans les pneumonies. »-Dudley A. Williams, M. D., Providence R. I.

                    « Dean W. A. Pearson of Philadelphia a recensé 26 795 cas de grippe traités par des praticiens homœopathes avec une mortalité de 1,05% alors que la mortalité moyenne était de 30% chez les tenants de la vieille école. »

                    Pour en lire plus, voir ici : http://www.influenzah5n1.fr/index.php?topic=3045.0 ;wap2


                    « Jusqu’à preuve du contraire, c’est la seule façon dont les médicaments peuvent agir. »
                    C’est la seule que VOUS connaissez, NUANCE ! Exactement comme à l’époque de Galillée, les gens disaient aussi « jusqu’à preuve du contraire, la terre est plate » et les tenants de cette bataille d’arrière garde manifestaient envers Galillée la même hargne et la même arrogance que vous le faites vis-àvis de l’homéopathie. Rien n’a changé. Il y a des gens ouverts puis ceux qui, par arrogance nieront toujours toutes les preuves et les travaux ayant expliqué ou tenter d’expliquer le mode d’action de l’homéopathie qui est d’ordre physique (lois physiques) et pas d’ordre chimique.

                    Vous semblez aussi oublier le fait que, même si VOUS (ou toute autre personne) ne détenait pas d’explication suffisante à ses yeux ou suffisantes en soi, cela ne saurait constituer une raison suffisante sur un plan rationnel pour NIER purement et simplement l’action ou l’efficacité ! Prenons un exemple simple qui va faire sourire les lecteurs à la lecture de vos propos : est-ce que la tectonique des plaques n’existerait pas au prétexte que, pendant des années les gens ne la comprenaient pas, ne la sentaient pas forcément, etc etc ? Non, elle opérait mais les hommes n’avaient pas encore pu étudier cela comme il se doit. Point. Cela devrait vous appeler à un petit peu plus d’humilité.

                    De même que ce qui suit : mal renseigné, vous pensez ou vous en déduisez que les chiffres évoqués sont forcément « sortis d’on ne sait où » Là encore, vous vous prenez un gros rateau puisque ces chiffres découlent des données les plus officielles. Lisez plutôt (extrait de l’ouvrage collectif « Des lobbies contre la santé. », de Roger Lenglet et Bernard Topuz, édition Syros, page 18) : « Le même jour, le secrétaire d’Etat à la Santé, Bernard Kouchner, cite LUI-MÊME devant la presse, le pourcentage de mortalité de 1,4%, sans citer le chiffre absolu de 18 200 morts qui correspond à ce pourcentage. Il est vrai que les statistiques fournies par l’enquête proposent une fourchette de 0,28% à 3,97% soit 3900 décès à 56 000 décès dûs aux médicaments chaque année. »


                    Et quand on sait que Bernard Kouchner a déjà manifesté sa volonté d’étouffer le scandale de l’eau contaminée, comme on a pu l’apprendre dans une enquête diffusée sur France 3 :
                    http://www.dailymotion.com/video/xdhq94_eau-contaminee-le-scandale-etouffe_news
                    ...., on comprend qu’il n’aurait sûrement pas lâché ces chiffres sur les médicaments à la légère. Voilà qqn qui n’hésite pas à essayer d’étouffer mais qui a dû être acculé à lâcher ces chiffres. Vous pouvez encore vous voiler la face après ça, ça ne nous fait ni chaud, ni froid.

                    Mais ce qui est grave c’est qu’au nom de cette médecine intouchable, on prive des gens de chances supplémentaires d’aller mieux. Et ceci est un abus de pouvoir manifeste et une atteinte incontestable à la liberté et au pluralisme thérapeutique.


                  • Skeptik 30 mai 2011 23:47

                    Je vais essayer de répondre à votre long message passionné qui mélange pas mal de choses :
                    « Il n’y a pas QUE les études tout d’abord. Il y a l’amélioration ou la guérison »
                    Mais JUSTEMENT les études sont là pour CONSTATER (ou non) l’amélioration ou la guérison et voir si ces guérisons/améliorations sont significatives ! Vous rendez-vous compte du non-sens de ce que vous êtes en train de dire ? On constate que ça marche mais les études qui devraient le constater (et qui ne le constatent pas) n’ont pas d’importance, c’est ça ?
                    "Claude Bernard ne dit pas autre chose quand il dit que quand une théorie règnante est en contradiction avec des faits, on garde les faits (et non pas les théories).« 
                    Le problème étant qu’ici, la théorie dit clairement : »impossible que ça marche !« et l’expérience montre...que ça ne marche pas ! On fait quoi ? À la poubelle la théorie ?

                     »le fait que l’absence d’une étude ne constitue pas de facto une preuve que l’efficacité n’existe pas« 
                    Avez-vous eu un cours de méthode scientifique dans votre vie ? Vous faites tout à l’envers ! Je vous présente une nouvelle affirmation : il existe des doux êtres à 10 bras qui vivent sous la surface du soleil. Vous me répondrez qu’au vu des connaissances actuelles, il est hautement improbable que des êtres survivent par des milliers de degrés. Je vous réponds que vous n’avez qu’à aller vérifier, qu’ils ont un système de ventilation efficace et que je le sais bien moi que c’est vrai et que je les ai vus par ma fenêtre. D’ailleurs ce sont eux qui nous envoient des aurores boréales et que vous ne pouvez pas nier que les aurores boréales existent. Mon affirmation serait risible, elle est pourtant le pendant de vos arguments pour l’homéopathie.
                    Ah, puisque vos cours de secondaire vous ont échappé, je vais vous expliquer pourquoi il est hautement improbable que l’homéopathie puisse fonctionner :
                    1) On dilue un produit à un niveau tel qu’il n’y a plus rien dans la solution finale. C’est exactement comme si (à partir de 12 CH environ), on jetait un cachet d’aspirine dans l’Atlantique et que toute personne sur le rivage qui boirait une gorgée de l’océan se verrait soigné de son mal de tête.
                    2) En admettant que l’eau ait une »mémoire« (^^), il faudrait encore trouver le moyen par lequel cette mémoire agirait sur l’être humain autrement que par action chimique.
                    3) L’analogie avec l’aspirine n’est pas exacte puisque les homéopathes se vantent (fièrement !!) de soigner le mal par la mal (similia similibus curantur). Or RIEN ne permet de croire que ce principe qu’on énonce avec dogmatisme comme une prière en latin ait le moindre fondement de vérité. C’est pas parce qu’Hanneman l’a dit il y a 300 ans que c’est vrai. D’ailleurs, essayer de rendre l’homéopathie respectable parce qu’elle existe depuis 300 ans dessert les utilisateurs de cet argument. Pourquoi ne pas utiliser la saignée ? C’est une pratique aussi vieille (elle fut pratiquée jusqu’au XVIIIeme) et qui devait vraiment fonctionner : on l’a utilisée pendant plus de 1000 ans !! si ça c’est pas une preuve d’efficacité !!
                    4) En admettant que les 3 conditions ci-dessus soient réunies (! !), on se retrouve avec une eau qui a une certaine mémoire de la substance de départ...mais aussi de milliards d’autres substances !! Cette eau qui a voyagé pendant des millions d’années (et qui a été bien bien secouée, je peux vous l’assurer puisqu’il parait que ça compte pour vous) aurait gardé une mémoire des roches, des organismes en décomposition, de plein de minéraux, de la vessie du Tyrannosaure qui l’a pissée, des miettes de météorites qui s’y sont diluées...et des impuretés laissées sur les parois de l’éprouvette. Mais pas d’effets secondaires avec ça, juste un médoc efficace  smiley
                    5) Malgré que ça marche, les méchants scientifiques de la »pensée dominante« (j’attendais que vous la sortiez celle-là mais j’anticipe smiley ) se refusent à publier dans une revue neutre et sérieuse des études probantes. Pourquoi ?? Sûrement pour protéger l’asbl Boiron des méchantes firmes pharmaceutiques ?

                    Quant aux sources que vous citez, j’avais anticipé dans un ancien message : tout ce qui est du style »Journal of Homeopathy« me semble légèrement partial, pas à vous ? Mais comme je suis de bonne humeur, j’ai quand même ouvert le lien. Première phrase : »Dans une usine de 8000 ouvriers, nous n’avons eu qu’un seul décès. Les patients ne sont pas décédés par abus de médicaments. Gelsemium a été pratiquement le seul remède utilisé. Nous ne nous sommes pas servis d’Aspirine ni de vaccins.« 
                    Alors on a 8000 ouvriers qui travaillent au même endroit, qui vivent probablement dans la même ville et qui n’ont pas choppé la grippe, une maladie contagieuse. Ne serait-il pas plus probable que la grippe ne se soit que très peu propagé dans cette ville ? Ou alors les 8000 ouvriers étaient tous malades (wooow 100% de l’usine !) et 1 seul est mort ? Ou peut-être que vous comparez le taux de mortalité de gens infectés (et soigné par des médocs) et non-infectés (et soignés par du sucre) ?? Bon sang vous appelez ça une étude vous ??? Pour terminer, les chiffres reconnus (par les médecins mais aussi les historiens qui tout le monde le sait sont des menteurs) sont d’environ 60 millions de morts pour 1 milliard de contaminés (50% de la pop. mondiale) soit...6% de décès.

                    Je ne relève plus votre argument caduc sur la tectonique des plaques. Il est hors sujet, rien n’interdisait à l’époque a priori que cette théorie soit fausse et ses auteurs l’ont PROUVEE, 2 points sur lesquels l’homéopathie achoppe.

                    Je ne prends pas la peine de répondre à vos données »officielles« publiées dans un bouquin(?) ni sur les déclarations alléguées de Kouchner qui finalement ont peu d’importance puisqu’elle s’éloignent du débat qui nous intéresse : l’homéopathie est-elle une escroquerie ou pas.

                    À propos de l’action physique dont vous parlez....j’ai étudié quelques sujets intéressants comme la propagation des ondes électromagnétiques, la relativité restreinte et un peu de physique quantique. Certains médecins essaient de recycler ces domaines un peu mystérieux pour le profane, afin de prouver des choses qui n’ont aucun lien ! D’ailleurs, j’attends toujours l’avis d’un physicien pour appuyer ces divagations. Ce n’est pas parce que des choses aux échelles infiniment petites choquent notre sens commun qu’on peut leur faire dire n’importe quoi.Lesdites choses ont été prédites par la théorie que vous dénigrez tant et pas par pur hasard. Après, libre à vous de donner une leçon de mémoire de l’eau aux physiciens du CERN en leur expliquant par A + B que leurs observations sont des illusions d’optique.

                     »une atteinte incontestable à la liberté et au pluralisme thérapeutique."
                    Il n’y a pas de pluralisme thérapeutique. Il y a des médicaments qui marchent (minéraux, plantes, autres) avec un certain ratio risque/bénéfice attendu à apprécier, et des morceaux de sucre qui ne marchent pas. Si vous avez reçu un diplôme de médecin, c’est pour que vous utilisiez les méthodes qu’on vous a apprises, pas pour que vous fassiez de votre tête en vous croyant plus malins que tout le monde. Un pilote de ligne qui utilise sa petite checklist personnelle parce qu’il se croit plus malin qu’Airbus, il prend la porte même si les passagers trouvent son décollage plus cool. Vous méritez la même chose.


                    • Jacques Raffin Jacques Raffin 31 mai 2011 10:21

                      Je ne suis ni pour votre article, ni contre. Bien au contraire…

                      Le problème fondamental que nous avons en matière de santé publique, c’est que nous ne pouvons faire confiance à personne. Chacun se fait son opinion comme il peut, parce que les erreurs, les approximations et les mensonges sont un gagne-pain lucratif pour nombre de participants à ce système de santé.
                      Si un jour, on met sur pied un système indépendant des intérêts financiers, on pourra alors peut-être commencer à savoir vraiment ce que l’on doit manger et comment se soigner…


                      • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 31 mai 2011 16:16

                        Exactement, le problème de l’indépendance est criant. L’auteur qui a posté juste avant vous semble méconnaître ce fléau qui existe même au sein des plus grandes publications dans lesquelles on devine toute la foi inébranlable qu’il a ....

                        Ainsi, Merck a un partenariat d’« éducation continue » avec le British Medical Journal et The Lancet... Merck, grand fabricant de médicaments qui produit quasiment tous les types de vaccins aussi. ...

                        http://www.initiativecitoyenne.be/article-le-british-medical-journal-bmj-et-le-lancet-lies-a-merck-par-des-partenariats-de-formation-continue-68864288.html

                        Mais encore une fois c’est la paille et la poutre et la partialité car cette personne estime que le journal of Homeopathy est « partial ». On voit que les autres revues officielles pourraient l’être tout autant en évitant de publier des données intéressantes sur des thérapies qui pourraient contrarier les fabricants comme Merck ou autres avec qui ils ont des « partenariats ».


                      • Skeptik 31 mai 2011 21:39

                        J’aurais préférée une réponse plus approfondie par rapport à la batterie d’arguments que j’ai développés plus haut...mais soit.
                        Je ne sais pas si vous vous rendez compte que la façon dont vous critiquez l’impartialité de revues LARGEMENT reconnues dans le monde scientifique (ce qui n’est pas le cas des « journal of homeopathy » en tout genre) ouvre la porte à plein d’abus puisque dorénavant, n’importe qui peut affirmer n’importe quoi, il suffit de se victimiser en accusant les publications.
                        Comme je l’ai dit plus haut, la mémoire de l’eau serait une telle révolution dans le monde scientifique, avec des implications qui dépasseraient très largement la médecine, que les revues généralistes s’empresseraient de publier des résultats de tests positifs. Mais peut-être allez-vous de nouveau affirmer que « Nature » a des collusions avec des sociétés pharmaceutiques...
                        Si « Journal of Homeopathy » n’est pas crédible, c’est parce que cette revue s’adresse UNIQUEMENT à des homéopathes, c’est-à-dire des gens sectaires et convaincus d’avoir raison devant toute la science moderne. Je ne les accuse même pas de collusion avec des labo style Boiron. Mais vous imaginez vraiment qu’ils seraient capables de publier un article dans le genre « l’homéopathie ne semble bien être qu’une gigantesque arnaque » ?? Ou comment mettre sa propre revue en faillite en y publiant qu’elle n’a aucune raison d’exister smiley allons allons ! vous le feriez vous ????
                        C’est plutôt vous qui devez avoir une foi inébranlable dans vos préceptes pour oser ainsi défier toute la science largement admise, et utilisée, dans le monde entier. Quand on a de telles prétentions, on essaie au minimum d’avoir des preuves en béton !! Einstein, quand il s’est attaqué à la mécanique de Newton a montré :
                         de 1) que celle-ci produisait quelques incohérences,
                        de 2) que sa théorie pouvait affiner la théorie de Newton et corriger ces incohérences,
                        de 3) qu’il pouvait faire des PREDICTIONS VERIFIABLES.
                        Vous affirmez :
                        1) que les bases de la science sont complètement fausses et tant pis pour les applications qui fonctionnent,
                        2) que c’est vous qui avez raison,
                        3) qu’on ne peut pas tester ce que vous affirmez mais que tout le monde voit bien que ça marche.

                        Je me demande qui a une poutre dans l’oeil ici ?? Avec quoi allez-vous vous défendre maintenant ? Allez, si j’étais vous, je dirais que les statistiques utilisées pour les tests en double aveugle sont foireuses smiley Mais comme de nouveau vous n’y connaissez probablement rien, c’est un peu risqué. Essayez plutôt de répondre à mon post précédent. smiley
                        Ah j’allais oublier : si vous êtes convaincu(e ?) d’avoir raison, pourquoi ne pas proposer une petite expérience à James Randi ? (http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Randi) Le principe est simple, vous convenez d’abord avec lui d’un protocole expérimental pour tester l’homéopathie. Vous réalisez ensuite l’expérience devant un huissier. Si le test est positif, vous encaissez un million de dollars sur le champ. S’il est négatif, il ne vous en coûtera rien. Si j’étais vous, je foncerais !! smiley

                        Pour finir, je ne résiste pas à retranscrire une phrase d’un internaute qui m’a beaucoup fait rire : « l’homéopathie, c’est dire que l’eau de la mer Rouge soigne le terrorisme, depuis que les Américains y ont coulé Ben Laden » smiley


                        • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 1er juin 2011 11:47

                          Votre agressivité masque assez mal votre incompréhension de l’essentiel de notre message :

                          Nous ne demandons pas que l’homéopathie soit imposée à quiconque n’en voudrait pas.
                          Que vous n’en vouliez pas, libre à vous ! Mais cela ne vous autorise pas, de facto, à contester le droit de soignants et de patients de soigner et d’être soignés avec satisfaction par cette méthode. Et de un.

                          Deuxio, nous avons mis en lumière la discordance, l’incohérence de la hargne contre cette médecine et de la véritable complaisance à l’égard de la médecine classique, notamment à la lumière du scandale du H1N1 où des vaccins expérimentaux ont été promu à grand renfort de propagande et achetés pour tous par des autorités de santé officielles. Et ne venez pas dire que ces vaccins n’étaient pas expérimentaux, c’était écrit noir sur blanc dans les contrats d’achat de vaccins entre les firmes et les états. Même si vous contestez l’efficacité de l’homéopathie, le fait est que cette médecine n’est imposée à personne et ne risque pas de rendre qqn tétraplégique comme peut le faire un vaccin. Etant donné que le vaccin peut s’adresser à qqn en bonne santé (ayant donc plus à perdre qu’à gagner en se faisant vacciner), le fait que des vaccins soient imposés pose donc un réel problème éthique. Le vaccin H1N1, non obligatoire, a néanmoins été fortement poussé, culpabilisation à l’appui, avec, pour certaines personnes des conséquences qu’on ne découvrira pas forcément immédiatement (timing complexe des réactions immunologiques oblige).

                          Ajoutons qu’en terme d’études et d’évaluation, ce qui est un comble : jamais les vaccins ne sont comparés à un véritable placebo (mais à des autres vaccins présentant eux aussi des effets secondaires ce qui crée un biais et des résultats trompeurs) et de plus, ils portent sur des durées ridiculement faibles de quelques mois, tout au plus quand ce n’est pas quelques semaines ou même quelques jours. Très facile, dans ce cas- là de décréter que « le vaccin présente un profil de tolérance acceptable ».

                          Enfin, ce que les gens peuvent observer très clairement c’est que les bénéfices des médicaments officiels sont souvent gonflés et leurs risques souvent minimisés, le tout dans un climat où toute alternative est systématiquement attaquée de façon virulente pour maintenir cette situation de monopole médical.
                          Et cela n’est pas qu’une vue de l’esprit : quand des gens choisissent par exemple (comme ils en ont pourtant le droit) d’arrêter des chimiothérapies, jugeant qu’elles les ont déjà assez détruites comme ça, on en vient à des accusations grotesques de charlatanisme vis-àvis d’une médecin homéopathe à qui, je cite (!) on reproche d’avoir fait preuve d’« un manque d’autorité » vis-àvis de sa patiente pour ne pas suffisamment lui avoir forcé la main à recommancer sa chimio.... MAIS où est-on enfin ? Le non respect du choix en matière de santé est une violation pure et simple des codes de Nuremberg dans cette situation (Nuremberg= code adopté suite aux expérimentations des nazis, vous vous souvenez ?)
                          Voyez la vidéo du Dr Martine Gardénal :
                          http://www.dailymotion.com/video/xh629j_le-dr-martine-gardenal-victime-de-l-ordre-medical_news

                          « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. » Voltaire.

                          Les partisans de cette seule médecine officielle n’ont pas compris l’importance du message de Voltaire. Ils veulent non seulement que les thérapies concurrentes ne soient plus employées mais aussi que les gens n’aient même plus à en discuter. Votre hargne le démontre. Même si elle s’exprime en vain...


                        • Skeptik 1er juin 2011 14:26

                          Bon vous commencez à me fatiguer là. Et zou on glisse des études bancales aux vaccins. Je vous pensais vétérinaire, pas immunologue. Qu’ont à voir les vaccins avec l’homéopathie ? C’est un sujet qui semble vous tenir à coeur quand je vois le nombre d’articles que vous avez postés à ce sujet. Je suis prêt à parier que vos prises de position sont aussi scabreuses sur ce sujet que sur l’homéopathie mais comme je n’y connais rien, je préfère me taire. Je vous signale juste que les vaccins sauvent des vies, eux. C’est facile de critiquer un choix (la vaccination contre le H1N1) quand l’épidémie n’a pas eu lieu. Bref...

                          "Mais cela ne vous autorise pas, de facto, à contester le droit de soignants et de patients de soigner et d’être soignés avec satisfaction par cette méthode. « 
                          Ah mais je suis complètement d’accord ! Si le soignant est le rebouteux du village et que le patient va chez lui par choix, c’est son problème à 100% ! Du moment qu’il n’y a pas de risque pour le patient, je ne m’oppose pas du tout à ce qu’il aille voir Madame Irma ou la sorcière du coin pour essayer la bave de crapaud.
                          A contrario, celui qui utilise son autorité de médecin pour utiliser les remèdes du rebouteux, c’est dehors. Le grand problème avec l’homéopathie aujourd’hui (et les homéopathes ont bien senti l’opportunité comment en témoignent leurs réactions au rapport du KCE), c’est qu’ils utilisent la blouse blanche du médecin pour légitimer leur pratique d’un autre temps. Et ça c’est dangereux ! Le citoyen lambda pense »mon médecin a fait X années d’étude, il doit savoir ce qu’il fait« , tandis qu’avec ses X années d’étude le médecin n’a pas la capacité (enfin surtout l’honnêteté intellectuelle) de voir que sa pratique relève de la superstition. On commence par donner des pilules de sucre, puis on dit que les vaccins c’est de la foutaise, qu’il faut boire du lait de chèvre au clair de Lune, après on dira que les pâquerettes peuvent remplacer les antibiotiques ou que sais-je. Laissez mijoter quelques années et la médecine retourne au Moyen-Age. Finalement, on n’aura plus l’assurance en allant consulter que le médecin applique des techniques et prescrit des médicaments qui ont été largement validés et reconnus comme efficaces par le monde médical (avec un ratio risque/bénéfice attendu bien sûr, comme toute substance sauf l’eau bénite de Lourdes et l’homéopathie). Vous allez trouver ma comparaison abusive mais je vous rappelle encore que scientifiquement, pilule homéo et bave de crapaud sont sur un pied d’égalité (enfin dans la bave il y a plus que de l’eau. qui sait ça peut marcher smiley ). Et je vous parie que si on devait prescrire le deuxième en disant aux gens que c’est une technique ancestrale qui a fait ses preuves, la plupart se sentiraient mieux.
                          Donc oui, je suis TRES CONTENT que les médecins qui abusent de leur autorité de »savant« pour faire avancer le charlatanisme soient sanctionnés.
                          « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. » Voltaire.
                          Quand on s’exprime et qu’on n’a rien pour appuyer ses dires, on s’expose au ridicule, en sciences comme ailleurs.

                          code de Nuremberg : conditions que doivent satisfaire les EXPERIMENTATIONS pratiquées sur l’être humain -> hors contexte

                           » médecine officielle«  : je vous ai déjà dit que ce terme n’a pas de sens. Il y a la médecine, sous toutes ses formes possibles, validée par un nombre suffisant de preuves et d’explications rationnelles...et le reste.

                           »Même si elle s’exprime en vain..." pour vous j’en suis conscient. J’espère seulement qu’une personne se posant des questions et qui atterrirait sur ce post pourra se faire une opinion plus valable que celle que vous colportez dans votre article. J’invite d’ailleurs tout lecteur à lire l’avis de l’Académie française de Médecine ici : http://www.academie-medecine.fr/detailPublication.cfm?idRub=27&idLigne=1534


                          • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 1er juin 2011 14:49

                            Faux, Nuremberg ne concerne justement pas QUE les expérimentations, c’est vraiment la preuve que vous ingurgitez tous les « lieux communs » sans faire aucune recherche approfondie par vous même...

                            Nuremberg est à la base même de toutes les dispositions en matière de CONSENTEMENT ECLAIRE comme l’a déjà très bien expliqué le Pr Jay Katz, spécialiste en droit ET médecin (de l’Université de Yale ) mais nous imaginons facilement que lui aussi vous le mettrez par opportunisme dans la catégorie des « rebouteux » smiley

                            Voici une citation de ce spécialiste interrogé au cours du Procès de Nuremberg : « Bouleversés par ce dont ils avaient été eu connaissance, les juges de Nuremberg envisageaient un monde dans lequel les hommes et les femmes libres pourraient, après avoir reçu une information sûre, prendre leurs propres décisions, bonnes ou mauvaises, et non subir celles de l’état, de la science ou de la médecine sans être parfaitement informés. »


                            Et quand on connaît l’« indépendance » de l’Académie de Médecine et ses positions pro-OGM, sa minimisation constante de diverses substances cancérigènes comme très bien expliqué dans le livre « La société cancérigène ; lutte-t-on vraiment contre le cancer ? » du Dr Geneviève Barbier et du journaliste Armand Farrachi, on ne doute certainement pas qu’elle informera « correctement » les personnes.... smiley

                            Allez, on vous laisse vous agiter avec votre médecine monomaniaque qui a si peur de la moindre concurrence qu’elle espère (mais sans y parvenir) tuer dans l’oeuf toutes les initiatives citoyennes en faveur du pluralisme thérapeutique.. smiley


                          • Skeptik 1er juin 2011 21:27

                            Quand je ne sais pas quelque chose, je me renseigne et en l’occurrence le site de l’inserm me semble une source crédible : http://www.ethique.inserm.fr/inserm/ethique.nsf/0f4d0071608efcebc125709d005 32b6f/e36094824c4e7250c12570a500515205?OpenDocument
                            Et ça a bien l’air de ne parler que d’expérimentation. Si pour dépasser les « lieux communs », vous lisez des âneries comme des bouquins de naturopathie au titre accrocheur qu’on peut trouver à la FNAC, tout s’explique. Enfin, j’imagine que comme dans toute secte, les apprenti-homéopathes doivent assimiler le dogme pour pouvoir recracher des références et impressionner le profane.
                            Mais dans la déclaration que vous citez, il y a quand même un passage important : « après avoir reçu une information sûre » . Pour le moment, la science et les académies française et belge (pour la Belgique, voir ici : http://www.armb.be/avis-homeopathie.htm ) ont un avis assez tranché et l’argumentent. Par contre, je doute que les homéopathes disent aux gens qui viennent les voir : « prenez ceci mais sachez qu’on n’a jamais prouvé aucun effet. Les scientifiques en majorité disent que c’est du vent ». Donc il y a tromperie, donc il y a arnaque, donc c’est éthiquement et moralement inacceptable.

                            Je ne pense pas que se prononcer avec beaucoup de prudence en faveur des OGM vous disqualifie. C’est plutôt une prise de position tranchée et arbitraire, dans un sens ou dans l’autre et en l’absence d’éléments probants qui vous disqualifie.

                            « médecine monomaniaque qui a si peur de la moindre concurrence » Continuez à jouer à la victime si ça vous amuse. Je vous ai pourtant dit que j’étais favorable au libre choix, que les patients devraient être libres de choisir entre « Médecin » ou « Gourou homéopathe ». Mais pas les deux à la fois, parce que c’est incompatible.

                            « tuer dans l’oeuf toutes les initiatives citoyennes en faveur du pluralisme thérapeutique.. » Cette phrase...juste beurk. Ca sent tellement le lavage de cerveau méthode Staline. Si vous n’aimez pas les conclusions du KCE, et que vous êtes convaincus de représenter plus que votre nombril, organisez une manif’ puis c’est tout. Ou mieux, occupez-vous de donner du sucre aux gogos qui vous apportent leur animal de compagnie, c’est décidément la seule chose que vous savez faire. Il y a peu de chance que vous voyiez mon chien un jour en tout cas si vous exercez (prêchez) à Bruxelles.

                            P.S. : Un débat à sens unique, c’est assez inintéressant. Alors soit on se base sur les faits et vous essayez de répondre point par point à tout ce que je vous ai opposé jusqu’ici, soit vous continuez dans les arguments fumeux et cosmétiques pour faire dévier constamment le sujet et notre discussion s’arrêtera là.


                            • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 8 juin 2011 15:46

                              @ Skeptik :

                              C’est vous qui voulez imposer un débat à sens unique où vous vous dites insatisfait des réponses des autres mais où vos réponses ne doivent pas satisfaire grand monde puisque, quand vous affirmez l’« homéopathie ne marche pas, il n’y a aucune preuve », vous ne répondez par exemple pas à ça où l’on voit bien, au contraire que ça fonctionne (comparaison entre 3 groupes distincts : homéopathie, allopathie et sans médication) :
                              http://homeoweb.free.fr/INDICATION_HOMEOPATHIQUE_EN_PREMEDICATION_ANESTHESI QUE.htm


                              Vous rendez le débat inintéressant par votre agressivité et votre dénigrement gratuit (purement idéologique). Dans ces conditions, quelques soient les éléments et les bases de discussion, vous ne trouvez qu’à dénigrer à priori. Ceci est évident quand vous dites par exemple que les homéopathes, qui expliquent que seuls 11% des médicaments classiques seraient jugés efficaces de façon certaine s’ils devaient répondre aux mêmes critères que l’homéopathie, sortent ces chiffres d’« on ne sait où ».
                              Eh bien, ils sortent cela du BRITISH MEDICAL JOURNAL figurez-vous, une des revues de référence du système allopathique auquel vous tenez tant à faire allégeance :
                              http://clinicalevidence.bmj.com/ceweb/about/knowledge.jsp

                              Une fois encore, votre agressivité est mauvaise conseillère et vous fait vous ridiculiser : vous croyiez vous rendre intéressant en disant « des chiffres qui sortent d’on ne sait où », « des charlatans », etc et en fait, ce sont des références des plus officielles, des noms comme ceux du Pr Montagnier, Prix Nobel de Médecine qui viennent juste vous contredire, avec un certain bon sens. Et nous en terminerons par cette phrase du Pr Montagnier (qui là encore pourrait vous inspirer pour plus d’humilité) :
                              " Interrogé sur le sujet (ndlr/ de l’homéopathie), le prix Nobel de médecine, Luc Montanier a quant à lui estimé que « la grande erreur serait de dire que ce phénomène ne s’explique pas, donc il n’existe pas ».

                              A méditer par tous....



                               


                              • Skeptik 8 juin 2011 21:29

                                Si je parle de débat à sens unique, c’est parce que vous ne répondez jamais à tous les arguments que je donne. Je prends la peine de cliquer sur vos liens, de me renseigner, de voir de quoi il en retourne pour ensuite voir ce qui cloche dans les résultats. A propos de cette dernière étude que vous citez sur un site homéo justement, on peut dire pas mal de choses.
                                1) On ne sait rien ! Comment les patients ont-il été amenés au bloc ? Étaient-ils au courant de ce qu’on leur donnait ? S’agit-il d’un test en double aveugle (le seul test réellement valable qui doit être utilisé pour tester l’efficacité) ? Il semble bien que non.
                                2) La médecine à Madagascar...mouais accordons leur le bénéfice du doute mais je connais des gens qui ont vécu là-bas et d’après ce qui en ressort, c’est plutôt la « brousse ».
                                3) L’étude s’intéresse bien à des effets principalement PSYCHOSOMATIQUES (ben oui le stress qui fait monter la tension artérielle). Or ce sont les symptômes que le placebo soigne le plus efficacement. On attend toujours des résultats contre des infections...

                                Je savais que l’argument d’autorité à l’aide du Pr Montagnier allait arriver tôt ou tard. Et ça ne me fera pas changer d’avis, loin de là. Je vous laisse visionner une de ses conférences : http://www.youtube.com/watch?v=v23FXFs_16k
                                On a donc la démonstration que quelqu’un qui sort de son domaine pour donner son avis sur un domaine qui lui est complètement étranger (ici la physique) risque de raconter n’importe quoi. Au final, un brillant virologue en vient à parler de champs électromagnétiques mystérieux, de biorésonance...en baignant le tout dans un flou artistique. Pas besoin de préciser évidemment que cette pseudo-science est rejetée largement et qu’aucun article n’a jamais été publié dans une revue à ce sujet. Pas besoin de préciser non plus que les charlatans en tout genre se sont jetés là-dessus comme sur un os pour pour justifier des concepts mystiques comme le « magnétisme », les « forces vitales » et d’autres fadaises. Il faut savoir que la physique quantique, avec ses découvertes surprenantes, est devenue le domaine à la mode pour tenter d’apporter des explications à tout ce qui est mystérieux, de la télépathie à l’homéopathie en passant par les sourciers et la radiesthésie.
                                Le Pr. Montagnier n’est pas le premier scientifique éminent à s’aventurer sur ce terrain très glissant (et qui je le parie finira par causer beaucoup de tord à sa carrière s’il s’entête à annoncer des résultats « magiques » sans plus de détails ni d’explications valables, au moins pour laisser la possibilité à d’autres chercheurs de reproduire ses expériences). Il y a bien sûr eu le cas bien connu du Pr Benveniste qui a cassé sa carrière sur la mémoire de l’eau alors qu’on le pensait « nobélisable » ! Au final, personne n’a pu reproduire ses expériences et il a même été fortement soupçonné de manipulation des résultats. Là aussi, si on s’était arrêté au CV du chercheur, tout le monde aurait pu dire Amen. Heureusement, on ne l’a pas fait.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès