• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Nuit Blanche

Nuit Blanche

En gardant la chambre …

Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. Je sais que certaines personnes sont sujettes à ce douloureux phénomène qu’on nomme insomnie. Pour ma part, je dors habituellement comme un nouveau-né, ce qui, naturellement, m’a rendu plus insupportable cette nuit passée à broyer du noir parmi toutes ces blouses blanches.

Mais de quoi devrais-je me plaindre au juste tant j’ai pu constater le dévouement des infirmières et des aides-soignantes qui n’ont eu de cesse de venir à mon chevet, de s’enquérir d’une santé défaillante momentanément et d’être aux petits soins pour moi une nuit durant ? Dire qu'il se trouve des hommes politiques pour prétendre qu’il y a trop de personnel et qu’il serait bon de faire des économies pour notre système de soins.

Avant de faire des économies, messieurs les beaux parleurs, il serait d’abord convenable de payer toutes les heures supplémentaires qui sont dues à ces personnes si dévouées qu’elles ne s’arrêtent pas à la fin de leur service quand les circonstances l’exigent , ce qui, curieusement, arrive pratiquement à chaque fois. Mais de ça, vous ne voulez rien savoir, vous qui touchez un salaire bien plus important pour un mandat qui n’exige pas toujours votre présence au parlement ….

C’est donc la charité qui se moque de l'hôpital et non l’inverse ; cette fameuse charité qui commence par soi-même, règle que vous n’avez eu de cesse de vous appliquer en vous octroyant honteux privilèges et indécentes immunités. Si provisoirement j’ai quelques soucis de santé, notre démocratie, quant à elle, est malade de ses représentants.

Mais revenons à ce personnel si dévoué que les actionnaires des structures privées ne songent pas une seule seconde à récompenser de quelques participations financières. Il est vrai qu’il y a bien plus de mérite à mettre son argent dans un projet que de passer des nuits entières au chevet d’une personne mal en point. Vous avez raison : il ne convient pas d’inverser le sens des priorités.

Vous avez d’ailleurs parfaitement compris que les patients sont des vaches à lait dont les infirmières sont les gentilles bergères. Les premiers sont soumis à votre insatiable appétit financier : tout est prétexte à supplément pour pressurer plus encore les bourses des malades. La chambre individuelle par exemple coûte plus cher qu’une nuit d’hôtel ; c’est vous dire à quel point vous agissez comme des margoulins étoilés.

Télévision, téléphone, garde des objets de valeurs, tout est bon pour faire cracher au bassinet les cochons de souffrants. Ce ne sont plus des centres hospitaliers mais de véritables coupe-gorge pour enrichir des fonds de pensions et des investisseurs qui dorment sur leurs deux oreilles. Les uns font de l’argent quand les autres s’échinent pour des salaires indignes de leur dévouement.

Hopital-futur.jpg

Ce système marche sur la tête. Il atteint son paroxysme avec les maisons de retraite, énormes machines à bénéfices pour des salauds friqués qui investissent dans la détresse des gens. Mêmes tarifs prohibitifs, même course aux suppléments, même mépris du personnel avec, en prime, une logique absurde qui fait que les futurs retraités n’auront jamais les moyens de se payer vos services quand ils en seront réduits à cette extrémité.

Mais que voulez-vous au juste ? Que plus personne ne se soigne ? Que les vieux crèvent dans la rue ? Vous amassez, vous ne cessez d’accroître votre capital, vous trouvez encore le moyen d’échapper à l’impôt par des mesures d’optimisation fiscale imaginées astucieusement par vos complices dans les différentes instances décisionnelles. Bientôt, seuls les pauvres couillons comme moi paieront l’impôt et vous pensez que ça va continuer longtemps ?

J’ai eu toute ma nuit blanche pour ressasser tout ça. J’en ai perdu le sommeil. Il n’est plus possible de maintenir une telle économie en place. La confiscation des biens mal acquis s’impose, à commencer par tout ce qui touche au système de santé. Nos hôpitaux sont sous perfusion, le personnel y est scandaleusement maltraité, les patients ne sont plus que de vulgaires clients à tondre et vous croyez que nous allons avaler votre amère potion ? Monsieur Fillon s’apprête à vous servir la soupe, à aller plus avant encore dans la privatisation de la santé. Tout espoir cependant n’est pas perdu de lui faire mordre la poussière. Ce chrétien de bon aloi n’a vraiment pas l’âme charitable, pas plus que vous d’ailleurs ….

Hospitalièrement vôtre.

comment-recuperer-apres-une-nuit-blanche.jpg

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 21 janvier 16:26

    Bonjour Nabum,

    Je voulais mettre une note 5 à votre article, mais une fâcheuse glissade de souris vous a attribué la note 1.
    Vous m’en voyez désolé, je vous promets de tenter d’être moins maladroit à l’avenir.


    • C'est Nabum C’est Nabum 21 janvier 18:08

      @amiaplacidus

      J’avoue ne même pas savoir que l’on peut noter les billets

      Je me situe ailleurs, loin de cette course aux vanités dérisoires
      Je ne puis donc vous en vouloir

      Merci quand même


    • Alren Alren 21 janvier 17:08

      Et moi je n’ai pas pu voter du tout !

      Nabum, la solution c’est Mélenchon ! le programme de la France Insoumise c’est la médecine gratuite.
      Ne cherchez pas cette mesure dans les autres programmes, elle n’y figure pas !


      • C'est Nabum C’est Nabum 21 janvier 18:09

        @Alren

        Je n’aime pas qu’on me force la main ou le vote

        J’ai participé à sa précédente campagne
        Je peux lui rester fidèle car je lui reconnais le talent de tribun


      • Ciriaco Ciriaco 21 janvier 17:45
        Ce sont des corbeaux qui s’agitent au-dessus de nos sommeils et qui au réveil viennent violer la raison de notre expérience du monde. Époque sombre, Nabum, très sombre.
        Bon rétablissement.

        • C'est Nabum C’est Nabum 21 janvier 18:10

          @Ciriaco

          Bientôt le chant des partisans va retrouver son actualité


        • juluch juluch 21 janvier 20:31

          Bonjour nabum, il fait froid chez vous....gla gla !


          Soignez vous bien et tenez vous convenablement avec les infirmière certaines sont des friponnes !!
           smiley
          Bien à vous....

          je serai absent durant une semaine et je ne pourrai pas participer à vos écrits mais je pourrai les lires....a bientôt !

          • Bernie 2 Bernie 2 21 janvier 23:09

            @juluch

            1 semaine !!!! ah non, je fais pas l’interim, déjà 3 jours ce fut pénible, mais là, ça dépasse mes forces.

            Pauvre Nabum qui a pas dormi, je compatis


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 janvier 11:13

            @juluch

            je suis tombé sous leur charme mais hélas je n’étais guère opérationnel pour conclure


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 janvier 13:10

            @Orange Skyline 4230

            Je ne vois pas à quoi vous faites allusion


          • Richard Schneider Richard Schneider 22 janvier 16:45

            Excellent papier, Nabum. 

            J’ai eu dernièrement une lourde opération qui m’a cloué dans une chambre d’hôpital pendant 3 semaines. Jamais on n’insistera assez sur le dévouement des infirmiers et des aides. Jamais on ne s’indignera suffisamment sur la manière avec laquelle ce personnel est traité : HS non payées, enguelades de la part des médecins et chirurgiens, et quelquefois, (malheureusement) ,réflexions perfides et injustes des patients ...

            Notre système de santé est en danger de mort. Et le peuple réagit à peine. Il ira voter pour Fillon ou Macron.
            Je suis tellement dégouté après plus de 40 ans de vie syndicale et politique que je n’ai plus aucune envie de voter pour quoique ce soit. 

            Bonne soirée et gardez-vous en bonne forme.
            RS

            • C'est Nabum C’est Nabum 22 janvier 17:05

              @Richard Schneider

              Le peuple se soumet à ceux qui veulent détruire le système de santé

              C’est donc que le peuple est bien malade ...

              Merci pour votre soutien


            • Le421 Le421 22 janvier 19:09

              Pour info, chaque fois que j’ai été « à l’hosto », j’étais vraiment mal.
              La dernière fois (trois séjours et trois grosses opérations), je me suis confirmé ce que j’ai toujours ressenti.
              C’est un lieu où des gens menés à bout se dévouent comme ils peuvent, et je leur ai toujours été extrêmement reconnaissant des soins qu’ils m’ont apporté.
              Jamais, non, jamais, je ne critiquerais un hôpital, quel qu’il soit.
              J’ai bien dit « un hôpital », j’entends, un service public.
              Dans le privé, je ne sais pas. Ma femme y a été. Confirmation. Le but premier, c’est la rentabilité.
              Rideau.


              • C'est Nabum C’est Nabum 22 janvier 21:32

                @Le421

                Non n’avons guère le choix

                Il faut faire avec l’offre médicale


              • Le421 Le421 23 janvier 09:37

                @C’est Nabum
                Offre que nous pourrions faire évoluer.
                Il ne faudrait pas oublier que l’espérance de vie moyenne est en train d’inverser sa courbe.
                Et compte tenu du mode de vie de nos jeunes, je pense que la chute sera dure.
                Les quelques vieux cons dans mon genre qui surveillent leur IMC et leur alimentation et se trimballent des prises de sang à faire pâlir un jeunot de 20ans, on continuera normalement à stabiliser cette courbe, mais après...


              • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 10:11

                @Le421

                La seule courbe qui se dérobe à moi est celle du poids

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires