Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > On ne nous dit pas tout

On ne nous dit pas tout

On croyait que le qualificatif de « grande muette » était réservée exclusivement à l’armée.

On s’aperçoit aujourd’hui que l’industrie nucléaire vient de se l’approprier à son tour.

C’est le réseau « Sortir Du Nucléaire » qui dévoile le scandale :
Depuis le 16 décembre dernier, les laboratoires qui contrôlent les rejets des centrales nucléaires françaises ont perdu leurs agréments.

En effet, l’ASN (autorité de sûreté nucléaire) considérant que ces laboratoires censés faire en continu des mesures autour des installations nucléaires sont défaillants, a décidé de suspendre leurs agréments par le biais de 4 décisions datées du 16 décembre 2008.
 
Comme le déclare le réseau « SDN » :
« On ne peut d’ailleurs qu’être stupéfait du silence total de l’ASN à propos de ses propres décisions qui, de par leur importance, méritent au contraire la plus grande publicité. »

ces agréments portaient sur 4 points :
mesures de l’indicateur d’activité bêta global des eaux, mesures de l’activité du tritium dans les eaux, mesures de l’activité du tritium dans l’air, et enfin mesures de l’indice d’activité bêta global des aérosols sur filtre et ceci sur la quasi totalité des sites nucléaires français.
 
Alors comme le dénonce très justement le réseau « sortir du nucléaire », si ces laboratoires ne font plus ces mesures, nous n’avons à cette heure aucun moyen de savoir depuis le 16 décembre 2008 si un accident, ou un incident s’est produit.
Comme l’écrivent les responsables du réseau SDN dans une lettre qui vient d’être adressée à JL Borloo :
 
« On ne peut d’ailleurs qu’être stupéfait du silence total de l’ASN à propos de ses propres décisions qui, du fait de leur importance, méritent au contraire la plus grande publicité. Et ce d’autant que des questions graves se posent, auxquelles nous vous demandons de répondre au plus vite et publiquement.
 

- alors que les laboratoires des centrales nucléaires EDF ne sont plus agréés, qui réalise actuellement les mesures exigées par les arrêtés autorisant EDF à exploiter ces centrales ? Si ces mesures ne sont pas faites, les centrales doivent être immédiatement arrêtées.
 

- quelles sont précisément les défaillances des laboratoires des centrales nucléaires EDF, et depuis quand ces défaillances existent-elles ?
Quelle peut être l’ampleur des rejets effectués depuis des années par les centrales nucléaires au-delà des limites légales (qui, pourtant, sont déjà fort laxistes) ?
 

- comment les citoyens peuvent-ils faire confiance aux "responsables" d’une industrie aussi dangereuses, qui montrent leur incompétence et leur incapacité à mesurer les rejets radioactifs opérés dans l’environnement ? »
ces questions posées au Ministre sont plus que judicieuses, si l’on se souvient de la longue litanie d’incidents et d’accidents nucléaires qui se sont déroulés tout au long de l’année 2008 :
 
Les plus remarqués ont été ceux du Tricastin.
 
Révélés par l’Associated Press et le Réseau Sortir du Nucléaire le 8 juillet 2008, on a appris « la fuite d’une solution contenant de l’uranium s’est produit mardi dans une usine du site nucléaire du Tricastin à Bollène (Vaucluse) et une partie s’est déversée dans des rivières ».

Cette fuite a provoqué, on s’en souvient, l’interdiction de baignade, pêche et consommation de l’eau provenant de la nappe, des plans d’eaux et des rivières touchés par cette pollution.
 
A la suite de cet accident, d’autres ont suivi tout au long de l’année.
(Voir mes articles publiés sur agoravox)
 
La décision de l’ASN mettant en doute la qualité des analyses réalisées par les laboratoires officiels, puisqu’elle en suspend, ou arrête leur activité, permet raisonnablement de douter aussi des expertises qui ont été réalisées lors de ces accidents.
 
On peut aussi être inquiet de la situation actuelle.
 
En effet, si l’activité de ces laboratoires est arrêtée, comment pourront nous être informés si un accident est survenu depuis le 16 décembre dernier ?
 
On le comprend, la réponse du Ministre est attendue avec une légitime impatience.
 
Car comme disait un vieil ami africain :
 
« Ce n’est pas parce que la hyène a mauvaise haleine qu’il faille lui interdire de bailler ».

Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • Ceri Ceri 13 janvier 2009 11:54

    ah au moins une info digne de ce nom ! ca change des palabres stériles habituels ici

    Quant au nucléaire, ce qui est drole c’est de savoir que "l’incident" de cet été comme ils disent, avec une fuite dans l’eau de tout un village et des alentours, était un incident qualifié de "mineur" par les chantres français du nucléaire, parce qu’il y a près de 300 incidents comme cela chaque année


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 13:55

      Ceri,
      malheureusement pour tous, info incomplète, car la question que chacun se pose est :
      "pourquoi avoir privé d’agrément ces centres de controles" ?
      quelle faute ont-ils commis ?
      et la question subsidiaire étant :
      "et depuis le 16 décembre, y a t-il eu d’autres "incidents"
      je rappele pour le lecteur que ce qui a été qualifié d’incident mineur par l’autorité de tutelle correspond plutot à un accident, si l’on se réfère à l’échelle INES définie par l’asn.
      le soi disant incident du tricastin aurait du etre, d’après cette échelle, qualifié au moins en 4 au lieu de 1.
      le point 4 étant décrit comme suit :
      "rejet mineur : exposition du public de l’ordre des limites prescrites"
      or que je sache, il y a eu pollution de la nappe, des cours d’eau, des plans d’eau, avec interdiction de la consommer, de pecher...
      si en plus un doute sur le sérieux des laboratoires de chaque centrale s’installe,
      que faut-il penser ?


    • Ceri Ceri 13 janvier 2009 13:57

      diantre, y aurait-il un lobbying du nucléaire pour minimiser les -nombreux- couacs de cette industrie ? 

      Je n’ose y croire :-0


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 17:59

      eh, oui,
      il semble que depuis longtemps ceux qui font la promotion de cette industrie dangereuse font tout pour minimiser risques et accidents,
      on appelle çà la politique de l’autruche.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 janvier 2009 13:04

      " L’ONU a récemment publié un rapport honteux prétendant que les conséquences de Tchernobyl se limitaient à 40 morts et 4000 cancers de la thyroïde ! C’est dérisoire par rapport à la réalité : d’après nos études, il y a déjà eu plusieurs centaines de milliers de morts à la suite de l’explosion de la centrale, et les gens là-bas continuent à consommer des légumes cultivés dans une terre contaminée !" s’exclame-t-il. Farouchement opposé à l’utilisation de l’énergie nucléaire, Guillaume Grandazzi dénonce les importants enjeux économiques qui poussent les États européens à vouloir enterrer le dossier "


      • hjsic 13 janvier 2009 13:55

        vous savez me donner des liens pour ce rapport ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 14:00

        Lisa sion,
        merci de ton coup de gueule justifié,
        d’autant que Kofi Annan, qui n’est pas n’importe qui évoque 7 millions de personnes touchées par les conséquences de Tchernobyl,
        nous sommes en face de dangereux technocrates qui pour faire avancer leur idée n’hésitent pas à publier des contre vérités,
        il serait temps que chacun en prenne conscience.
        encore merci...


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 14:04
        Hjcis,
        Les organisation locales ont évalué le nombre de morts entre 50 000 et 150000,
        Kofi Annan donne comme chiffre 7 millions de personnes affectées
        Un scientifique russe , Youri Bandajevsky a critiqué la these officielle, et arrété sans preuves matérielles peu apres la publication de ses travaux.
        L’association internationale des medecins pour la prévention de la guerre nucléaire prétend que « plus de 10 000 personnes sont atteintes d’un cancer de la thyroïde et 50 000 cas nouveaux sont attendus à l’avenir.
        En europe il y a eu 10 000 malformations sur des nouveau-nés en raison de Tchernobyl et 5000 deces sur les nourrisons.
        Plusieurs centaines de milliers de membres des équipes d’intervention sont de nos jours malades des suites des radiations, et plusieurs dizaines de milliers sont morts. »
         

      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 janvier 2009 14:50

        J’ai simplement tapé sur mon moteur de recherche : avenir de Tchernobyl .

        http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?article=41371&section=11

        Vous pouvez fairer la même chose avec Guillaume Grandazzi...

        Bien à vous.


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 13 janvier 2009 13:24

        Bien dit Olivier, mais quand nous feras-tu connaître ton vieil ami africain ? 


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 14:07

          Eugène
          en fait,
          et que cela reste entre nous,
          cet ami est une amie,
          et elle est en train d’enrichir ma petite doc de citations africaines,
          je ne manquerais de t’en faire profiter les retombées si tu veux me donner les moyens de le faire ?
          cordialement,


        • brieli67 19 janvier 2009 15:27

          Géniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ne nous dit pas tout

          La cristallisation sensible d’un lait micro-ondé donne l’image d’un lait putréfié.

          toujours pas de réponses !!  http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=47812

          Vous saurez TOUT sur Géniiiiiiiiiiiiiiiiiie et son équipe
          en compulsant le site de RH son associé
          du 		 CIRDAV ( 		 Centre International de 		 Recherche et de 		 Documentation sur l’Aliment 		 Vivant) était responsable de son 		 laboratoire de recherche en B.E.V. et polymorphisme. BEV étant  la " Bioélectronique de Vincent ".

          Je signale les relations avec le petit monde du Dr Matthias Rath
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath
          http://en.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath plus complet

          Rath à l’oeuve
          http://www.dr-rath.com/fr/index.html
          http://www4.dr-rath-foundation.org/
          http://www4fr.dr-rath-foundation.org/qui_sommes_nous/dr_rath/dr_rath.html

          the definitive CHARLATAN
          http://www.quackometer.net/blog/2008/09/matthias-rath-charlatan.html


        • brieli67 19 janvier 2009 15:31

          Géniiiiiiiiiiiiiiiie ne dit pas tout !!

          La cristallisation sensible d’un lait micro-ondé donne l’image d’un lait putréfié.

          toujours pas de réponses !!  http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=47812

          Vous saurez TOUT sur Géniiiiiiiiiiiiiiiiiie et son équipe
          en compulsant le site de RH son associé
          du 		 CIRDAV ( 		 Centre International de 		 Recherche et de 		 Documentation sur l’Aliment 		 Vivant) était responsable de son 		 laboratoire de recherche en B.E.V. et polymorphisme. BEV étant  la " Bioélectronique de Vincent ".

          Je signale les relations avec le petit monde du Dr Matthias Rath
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath
          http://en.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath plus complet

          Rath à l’oeuve
          http://www.dr-rath.com/fr/index.html
          http://www4.dr-rath-foundation.org/
          http://www4fr.dr-rath-foundation.org/qui_sommes_nous/dr_rath/dr_rath.html

          the definitive CHARLATAN
          http://www.quackometer.net/blog/2008/09/matthias-rath-charlatan.html


        • Pierrot Pierrot 13 janvier 2009 14:51

          Cet article contient une multitude d’inexatitudes.

          Par exemple sur une liste non exhaustive, la vérité est :


          - les laboratoires d’EDF continuent à faire des mesures d’activités des rejets gazeux et liquides de leur rejets.

          - les laboratoires d’EDF continuent de faire des analyses des activités béta et tritium dans les échantillons de l’environnement des sites nucléaires par exemple herbes, poissons, lait, fruits, légumes, viandes,mollusques etc. environ 100 000 mesures par an.

          Simplement comme ces laboratoires n’ont pas eu de renouvellement de leur agrément (prévu en février 2009) ces mesures doivent en plus être effectuées par des laboratoires agréés, IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire = experts au service de l’ASN (Aurorité de Sûreté Nucléaire).

          Mais bien évidemment si un rejet non conforme s’était produit ou se produisait prochainement, il aurait été détecté par les mesures de l’EDF et de l’IRSN.

          L’écart de biais sur les échantillons de l’environnement porte sur quelques % d’une valeur qui est extrêmement faible et très éloignée des valeurs réglementaires et encore plus des valeurs conduisant à un impact sanitaire.

          Pour prendre un exemple concret :

          - activité réglementaire béta du chlore 36 : 1000 (c’est un indice et non une valeur en Béquerel)

          - activité mesurée par les labos EDF : 1 (toujours en indice relatif)

          - activité réelle : 1,1 (toujours en indice relatif).

          Ce fait est très important pour la bonne maîtrise des laboratoires EDF mais n’a aucun conséquence sanitaires ou environnementale.

          Il n’est donc pas honnête intellectuellement de diffuser une information anxiogène car complètement déformée.
          Il faut revenir au document de l’ASN et essayer d’en comprendre le contenu !
          Bon courage.



          • Bois-Guisbert 13 janvier 2009 17:38

            Cet article contient une multitude d’inexatitudes.

            On ne va tout de même pas s’arrêter à des détails.

            Il s’agit de faire de la propagande contre l’énergie nucléaire et le bon peuple ne peut rien vérifier, alors Cabanel se lâche, conscient de son impunité...


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 18:05

            Tiens, revoila Pierrot,
            chaque fois qu’un article dénonce les méfaits, les problèmes de l’industrie nucléaire,
            Pierrot arrive au grand galop,
            suivi généralement de son ami Krolik ;
            ces deux champions de la désinformation qui sont partie liée avec l’industrie nucléaire ont beaucoup de mal à critiquer leur propre outil de travail,
            Pierrot,
            quand vous déciderez vous de voir la vérité bien en face,
            meme si elle vous dérange,
            vous devriez voir de plus pres la presse et ce qu’elle dit de ce problème d’agrément suspendu,
            à l’unanimité, elle s’inquiéte, s’interroge, du manque de transparence total de ces labo montrés enfin du doigt,
            on ne peut etre juge et partie,
            c’est la leçon qu’il faut déjà tirer de cette situation,
            le moins que nous puissions tous réclamer, c’est la mise en place de laboratoires indépendants,
            qui fassent des mesures en toute indépendance, en toute transparence, et qui ne maquillent pas les résultats comme cela a été le cas jusqu’à présent,
            réveillez vous Pierrot,
            le nucléaire français pose beaucoup de problèmes,
            et cela ne va pas s’améliorer,
            et vous le savez très bien.


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 18:10

            Bois-Guibert,
            vous etes hostiles aux sentiments de générosité, de fraternité, d’équité qui devraient habiter tout citoyen responsable,
            vous l’avez prouvé dans vos commentaires à mon précédent article, (le jour ou le capitalisme s’arreta)
            çà ne m’étonne pas de vous trouver au coté des défenseurs aveugles de l’industrie nucléaire,
            pour vous Tchernobyl n’a été qu’un épi-phénomène, sans conséquences, j’imagine,
            et tout va bien dans le monde nucléaire français,
            reveillez vous,
            vous n’etes pas dans un monde illusoire, le monde de Candy, ou tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles,
            il y a un vrai problème en France avec le nucléaire,
            je me demande ce qui pousse chez vous un tel aveuglement,
            regardez ce qu’en dit la presse du Nord au Midi, et d’Est en Ouest,
            elle est unanime et s’inquiète à juste titre de ce problème de transparence dans le monde nucléaire,
            comment faites vous pour ignorer à tel point cette situation ?


          • Pierrot Pierrot 13 janvier 2009 18:55

            à @ Olivier

            Je vous invite à lire l’article publié dans le journal LE MONDE daté du 14 janvier 2009.

            Vous y observerez que les informations sont notablement différents de celles de l’association obscurantiste se prétendant écologiste "Sortir du nucléaire" dont le grand talent de faussaire a été maintes fois démontré.

            Il confirme que :


            - les laboratoires d’EDF effectuant les mesures de rejets des acivités des effluents gazeux et liquides ne sont pas concernés par le document de l’ASN.


            - les laboratoires d’EDF mesurant la radioactivité béta des échantillons de l’environnement (par exemple herbes, poissons, mollusques, lait, fruits, légumes etc.) SURESTIMENT de quelques % (jusqu’à un maximale de 10 à 15 % (sur les 40 000 mesures annuelles par site EDF !).


            - sous estiment les mesures de l’activité tritium dans les eaux

            Que ces mesures sont mesurées aussi, comme usuellement) par les laboratoires d’IRSN.

            Mais monsieur l’auteur, selon son habitude perverse et malhonnête intellectuellement, préfère l’information mensongière et anxiogéne, car la recherche de la vérité de l’intéresse pas.

            Il part d’un dogme : le nucléaire c’est caca et toute information doit coller à ce principe de base.

            Il est peu plausible qu’il puisse changer par une reflexion personnelle et un esprit cartésien !


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 19:24

            Pierrot,
            a part vos propos vulgaires et inutilement agressifs, je me demande comment vous avez lu l’article du Monde ?
            en diagonale ?
            c’est pourtant écrit en lettre grasses.
            "le nucléaire responsable"
            refus d’agrément pour les laboratoires d’edf chargés de mesurer la radioactivité près des centrales nucléaires"

            puisque vous etes interessés par la lecture de la presse écrite, je vous propose une revue de presse :
            le jdd :
            "les labos d’edf retoqués"
            le point :
            "contrôle de la radioactivité : les laboratoires d’edf mis en cause"
            le Figaro
            "les mesures d’edf ne sont pas fiables"
            les échos :
            "edf sanctionné pour le manque de fiabilité de ses mesures radioactives",
            je continue...
            la presse est unanime,
            il y en a des pleines pages dans toute la presse.
            a part peut etre le journal de Mickey...

            va falloir vous acheter une nouvelle paire de lunettes,

            au fait, vous n’avez pas répondu a ma question subsidiaire :
            vous travaillez pour le nucléaire, ou dans le nucléaire ?
            cela ne vous permet-il pas de porter un regard critique sur ce qui ne va pas ?
            j’attend avec impatience une réponse honnete,
            çà changera le lecteur.


          • Pierrot Pierrot 13 janvier 2009 23:19

            à @ Olivier Cabanel,

            Je travaille dans l’industrie pharmaceutique.

            Vous allez probablement de dire que l’industrie pharmaceutique et ses salariés vivent sur le dos des malades et que tous les médicaments n’ont pour seul objectif de rendre les gens encore plus malades afin de continuer à les ponctionner.
            Que les seuls médicaments efficaces sont les extraits de plantes sous forme de tisanes...

            Monsieur Olivier Cabanel afirme que la terre va s’arrêter de tourner d’un seul coup en 2012, car il n’a pas plus connaissance de la mécanique que des autres sciences.

            Monsieur Olivier Cabanel aimait bien faire l’école buissonière quant il était jeune et maintenant il est fermé à toute réflexion scientifique.
            Mais c’est un excellent chanteur.


          • Bois-Guisbert 14 janvier 2009 10:11
            « …vous etes hostiles aux sentiments de générosité, de fraternité, d’équité qui devraient habiter tout citoyen responsable... »
             
            Hostile ? Pourquoi le serais-je ?
             
            Je suis juste sans illusion quant à leur effectivité dans la société. Je n’oublierai jamais qu’à l’heure où 400’000 zozos beuglaient leur solidarité pour le Chiapas sur le Larzac, 15’000 vieux de souche mouraient de canicule dans l’indifférence générale. Ce n’est qu’un exemple plus spectaculaire que d’autres, des solidarités bidon de notre époque…
             
            « pour vous Tchernobyl n’a été qu’un épi-phénomène, sans conséquences, j’imagine  »
             
            Ah non, cela a été une catastrophe typiquement soviétique, à tous points de vue. On sait maintenant que des malfaçons ont été constatées au stade de la construction déjà et que le KGB a été amené à enquêter alors que les travaux étaient loin d’être terminés.
             
            «  …il y a un vrai problème en France avec le nucléaire,
            je me demande ce qui pousse chez vous un tel aveuglement…
             »

            Parce que je suis imperméable aux propagandes et très sensible aux faits. Il y a, dans l’industrie nucléaire, des milliers de spécialistes, plus compétents que vous, qui vivent avec leur famille, parents, femme, enfants, dans la proximité immédiate des centrales nucléaires, alors demandez-vous plutôt « ce qui pousse », chez eux, « à un tel aveuglement » ! Si aveuglement il y a, évidemment…
             
            « …regardez ce qu’en dit la presse du Nord au Midi, et d’Est en Ouest… »
             
            C’est sûr que si on accorde de la crédibilité aux fouille-merde de médias dont le catastrophisme est le principal fond de commerce, on a une singulière vision des réalités de notre monde…

          • olivier cabanel olivier cabanel 14 janvier 2009 10:27

            bois guilbert,

            votre analyse sur la catastrophe de Tchernobyl est malheureusement fausse,
            il ne s’agit pas d’un défaut de construction,
            mais bel et bien d’une erreur humaine,
            un temps de réaction trop court par rapport au problème en cours,
            et le point de non retour a été atteint...
            et sans faire de catastrophisme, nous ne sommes pas à l’abri d’un accident de ce type en France,
            malgré les nombreux cocoricos,

            j’en veux pour preuve la longue liste d’incidents, et d’accidents connue de tous,
            sauf de vous ?, en France.
            parlons aussi des inspections "surprises" faites dans de multiples centrales nucléaires française,
            dont l’organisme de tutelle a reconnu :
            "des temps de réaction beaucoup trop longs"
            des épisodes cocasses, comme a bugey, par exemple, ou les services de sécurité ont été infoutus de trouver de l’eau...
            si vous etes interessé, je peux vous adresser dans un autre commentaire la totalité de l’article,
            il est paru sur plusieurs sites,


          • Bois-Guisbert 14 janvier 2009 11:56

            votre analyse sur la catastrophe de Tchernobyl est malheureusement fausse,
            il ne s’agit pas d’un défaut de construction,
            mais bel et bien d’une erreur humaine,


            Où allez-vous chercher que j’ai dit que la catastrophe a été la conséquence de défauts de construction ?

            C’est amusant comme lisent les gens, qui croient savoir lire, les conséquences qu’ils tirent, les ellipses auxquelles ils se livrent...

            Je dis que Tchrnobyl est un cas typiquement soviétique, mélange de laxisme, d’indifférence et d’irresponsabilité des individus, et j’illustre cette affirmation par le fait que des défauts de construction ont déjà été observés en cours de chantier...

            j’en veux pour preuve la longue liste d’incidents, et d’accidents connue de tous,

            Des incidents et des accidents, il y en a dans toutes les activités humaines et ils ne sauraient être invoqués comme preuves de catastrophes à venir !


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 2009 15:55

            vous devriez continuer la liste :
            vous dites Tchernobyl est un cas typiquement soviétique,
            ajoutez :
            Harrysburg est un cas typiquement américain,
            superphénix est un cas typiquement français, des milliards gaspillés pour une installation qui n’a tourné que quelques semaines en près de dix ans...
            et la plus grosse centrale nucléaire du monde qui est au japon, et qui est fermé pour longtemps, suite au seisme, et au fait qu’elle n’était pas suffisamment préparée a cela, est donc un cas typiquement japonais.

            d’accord ?


          • maxim maxim 13 janvier 2009 17:18

            stop au contenu de cet article ...

            tout ce qui est pollution d’origine nucléaire s’arrête automatiquement à la frontière Franco Allemande !

            au fait ,pourquoi la bouteille de flotte que je laisse la nuit sur mon guéridon envoie un beau bleu fluo qui illumine la chambre ?


            • Bois-Guisbert 13 janvier 2009 17:36

              au fait ,pourquoi la bouteille de flotte que je laisse la nuit sur mon guéridon envoie un beau bleu fluo qui illumine la chambre ?

              Et tu vois, t’es même pas mort...

              C’est bien de le révéler, parce qu’il y a suffisammment d’obscurantisme comme ça, à propos de l’énergie nucléaire.


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 18:17

              Maxim,
              depuis tchernobyl, on sait que la pollution s’est arretée à nos frontières,
              que les nuages radioactifs, bien gentils, ont bien voulu contourner notre pays,
              on comprend moins bien du coup l’importante radioactivité que l’on trouve encore aujourd’hui dans nos champignons, à chaque automne,
              peut etre parce que le césium relaché par tchernobyl a une période de trente ans,
              c’est a dire qu’au bout de trente ans, il n’a perdu que la moitié de sa dangerosité,
              mais çà, Maxim, tu le sais parfaitement,
              il n’y a que Pierrot qui veut tout ignorer,
              un aveuglement qui n’a qu’une réponse,
              on ne peut etre juge et partie,
              et on ne peut pas critiquer une industrie, aussi nucléaire soit-elle lorsque c’est elle qui nous nourrit, jour après jour,
              n’est ce pas Pierrot ?


            • Pierrot Pierrot 13 janvier 2009 19:00

              à @ Olivier Cabanel,

              Le nucléaire ne me "nourrit pas".
              Je travaille dans l’industrie chimique.

              Mais pour votre petit esprit mesquin, celui qui défend la vérité du nucléaire ne peut être qu’acheté !

              Quel triste mentalité !


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 janvier 2009 19:29

              Pierrot,
              l’industrie chimique dites vous ?
              sans aucun rapport avec l’industrie nucléaire ?
              les lecteurs frétillent d’impatience en attendant votre réponse,
              et
              conseil d’ami,
              laissez tomber les insultes,
              çà n’enrichit jamais un débat.


            • Pierrot Pierrot 13 janvier 2009 23:23

              J’ai déjà répondu : industrie chimique à usage pharmaceutique.
              Aucun lien avec le nucléaire.


            • JONAS Virgule 14 janvier 2009 00:08

              Bonsoir Olivier !

              Et merci pour ton article.

              Je tiens à préciser d’entrée que notre amitié concerne le nucléaire et que nous ne partageons pas les mêmes opinions politiques.

              Je tenais à me démarquer d’Olivier qui est une personne remarquable, puisqu’il est un des premiers, pour ne pas dire le premier à avoir démasqué les propos rassurants, d’un Ministre de l’Intérieur et d’un grand professeur de physique Nucléaire, qui prétendaient que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté sur la ligne bleue des Vosges.

              Sont études des champignons a permis d’établir formellement la contamination de nombreuses régions de France par des poussières radioactives.

              Je profite de cet article pour te confirmer que mon compteur Geiger, bipe à un rythme soutenu et que les taux de radioactivité atmosphérique sont toujours anormalement élevés et même en augmentation de 2 % en 6 mois !

              Le CRIRAD que j’avais alerté à cette époque est resté particulièrement muet ? !

              Mais craintes étaient parfaitement justifiées.

              Espérons que je n’ai pas raison dans le domaine politique… !

              L’article que tu avais fait sur NaturaVox est toujours d’actualité ainsi que mes commentaires, et les propos rassurants de Krolik sont aujourd’hui démentis, sans ambiguïtés.

              En qualité d’Officier Pompier sortie des rangs, donc sans obligations de réserves, spécialiste NBC, je cautionne ton article sans réserve.

              Les centrales de la vallée du Rhône sont des passoires à isotopes et pas des moindres !

              Il en est de la radioactivité comme de la politique, la majorité des citoyens ont des visions à courtes vues… !

              Les effets redoutables de la radioactivité sont à longs termes… ! Lorsqu’ils en auront conscience, il sera vraisemblablement trop tard.

              Comme à la roulette Russe le barillet tourne et aucun de nous ne peut savoir s’il sera la prochaine victime !

              Mais bientôt, avec les taux en augmentations, nous pourrons ajouter une balle… !

              En l’état actuel, électricité et santé ne font plus bon ménage, comme Israëliens et Gazaouis ! L’électronucléaire fera plus de victimes à l’année que ce conflit. Dispersées, on ne le saura que plusieurs années plus tard, après de laborieuses statistiques que l’on découvrira au moment opportun… !

              Amicalement.  smiley

              JONAS.

               

               


              • olivier cabanel olivier cabanel 14 janvier 2009 08:47

                Jonas,

                merci de nous apporter ton témoignage sans appel, tes connaissances professionnelles indiscutables,
                espérant que çà pourra river le clou de tous les pro-nucléaires bélant,
                je ne comprend pas qu’ils s’entetent a ne pas vouloir entendre ce qui va mal,
                qu’ils en viennent jusqu’a avoir une lecture d’article de journaux sélective, évitant manifestement de lire les mots qui fachent,
                je souhaite un débat ouvert et sincère,
                nous sommes face a un énorme scandale :
                depuis le 16 décembre, en catimini, l’afn a levé les agréments des labo edf censés mesurer en continu la radioactivité autour des sites nucléaires français.
                pourquoi l’avoir fait en douce ?
                qu’ont-ils vraiment découvert ?
                qui contrôle aujourd’hui (depuis un mois !!!)
                il serait temps que la transparence s’installe dans ce domaine.
                notre sécurité de tous les jours en dépens,
                et Jonas, tu sais bien que je ne veux pas faire de catastrophisme,
                quoiqu’en disent les pro-nucléaires bélants.
                merci encore de tes informations, et content de te retrouver sur ce site.


              • krolik krolik 14 janvier 2009 02:11

                Il y a quelque chose qui m’étonne dans cette affaire d’agrément de labo :

                - c’est le temps que mettent SDN et l’auteur à trouver de l’information.
                SDN est capable de sortir d’EDF un document classifié "confidentiel défense" et est infoutu de lire régulièrement le site de l’ASN ou d’EDF d’autant qu’il existe des petits logiciels qui vous mettent sous surveillance des sites web et vous envoient un message à chaque fois qu’il se produit une modif sur ces sites.

                Donc en fouillant le site d’EDF on trouve une note datée du 26 Décembre qui explique ce qu’ils font en matière de surveillance de l’environnement autour des centrales, et qui explique pourquoi l’ASN ne donne pas son agrément, et pourquoi "l’affaire" sera résolue en Février.
                Si,si, il y a même des gens qui bossent pendant les fêtes, qui publient des notes de synthèse, enfin des personnes qui font leur boulot calmement en dehors des bruits médiatiques dont ils n’ont rien à faire car ils ne font pas avancer le problème sinon le compliquer à loisir.
                Comme je ne suis pas vache, je vous mets la note à charger ici.
                Je suis bien sûr que SDN ne l’a pas encore trouvée. Mais c’est un peu didactique, un peu technique, alors cela passera à 30 000 pieds au-dessus de la tête de l’auteur.
                Maintenant il y a les autres lecteurs qui désirent plus d’information motivée, c’est pour eux que j’écris.

                @+


                • olivier cabanel olivier cabanel 14 janvier 2009 08:58

                  Krolik,
                  ah, il était temps !
                  on se demandait avec curiosité quand Krolik rentrerait-il dans ce débat.
                  Ouf, le voilà !
                  nous sommes sauvés.
                  Krolik n’est pas Zorro, Krolik c’est zéro problèmes dans le nucléaire,*
                  circulez braves gens, il n’y a rien a voir.

                  plus sérieusement,
                  l’ingénieur nucléaire qu’il a été nous apporte ses lumières,
                  avec beaucoup de condescendance,
                  il est évident pour lui que le lecteur n’y comprendra rien
                  et seuls les authentiques spécialistes, tels que lui, sont capables de comprendre ce qui est arrivé,
                  beaucoup d’égo, çà ne fait aucun doute,
                  une sorte de Delon du nucléaire.

                  sauf que, la question essentielle que se posent les lecteurs, est :

                  pourquoi l’asn a t-elle pris cette décision en catimini ?
                  qu’est est la raison qui a motivé cette décision ?
                  depuis un mois, qui controle la radioactivité autour des sites nucléaires ?

                  on pourrait résumer ces trois petites questions par une seule, plus définitive.

                  quand aurons nous une réelle transparence dans ce domaine ?

                  voilà ce qui inquiète à juste titre les citoyens responsables.


                • krolik krolik 14 janvier 2009 10:39

                  Vous dîtes :
                  "pourquoi l’asn a t-elle pris cette décision en catimini ?"
                  Pourquoi qualifier de "catimini" une annonce publiée sur le web ??? C’est du catimi "public" ?

                  "qu’est est la raison qui a motivé cette décision ?
                  depuis un mois, qui controle la radioactivité autour des sites nucléaires ? "
                  Tout est expliqué dans la note d’EDF du 26 décembre dernier que je vous ai mise en partage, mais manifestement vous ne l’avez pas lue comme d’habitude,
                  Mais vous devriez transmettre cette note à SDN car je suis sûr qu’ils ne l’ont pas lue, idem "Le Monde", l’AFP, les Echos, Le Figaro, Libération, les dernières nouvelles d’Alsace, Ouest-France...
                  Je vous donne un "scoop" et vous n’en faites rien !


                • JONAS Virgule 14 janvier 2009 14:22

                  Un scoop qui suppose un abonnement gratuit à une revue EDF, gratuite la première année, mais on ne parle pas des suivantes... ? De plus la communication de l’adresse courriel, ce qui n’est pas anodin !

                  Désolé, j’ai regardé la lampe ancestrale à filament qui clignote, comme une guirlande d’arbre de noël ! (Même pas une lampe à économie d’énergie !).

                  Il est vrai que faire de la pub, pour consommer moins d’électricité, c’est scier la branche sur laquelle on est assis !

                  Cordialement.


                • olivier cabanel olivier cabanel 14 janvier 2009 14:29

                  Krolik,
                  en catimini,
                  voire en secret,
                  parce qu’il n’a pas été fait trop de communication, pour une fois, sur cette nouvelle.
                  vous l’avez, comme le réseau sdn trouvé sur le web,
                  mais il fallait chercher, un peu de chance,
                  bien sur, vous , vous avez des informations de première bourre, vu que le monde nucléaire vous est acquis,
                  mais puisque vous etes si bien informés, pourquoi ne pas avoir publié des le 17 décembre cette information capitale ?
                  problème au poignet ?
                  peut etre le meme problème qui vous empeche d’écrire ce fameux article ou vous devez, depuis plusieurs mois, dévoiler l’eau minérale d’auvergne, plus dangereuse d’après vous que les rejets radioactifs du tricastin.
                  tout le monde attend avec une impatience croissante votre réponse lumineuse.


                • Romain Desbois 14 janvier 2009 06:20

                  En 1995 et 2001 l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a fait deux conférences sur les conséquences de l’accident de Tchernobyl. Bizarrement elle n’a publié que de brefs résumés d’une douzaine d’interventions sur une centaine.
                  L’essentiel des rapports médicaux présentés lors des ces rencontres ont été censurés par l’AIAE (Agence Internationale de l’Energie Atomique) en vertu d’un accord signé en 1959.

                  Le 28 mai 1959, l’OMS et l’AIEA ont ratifié un accord par lequel la première s’engage à ce que toute enquête sur les les effets sanitaires du nucléaire soit soumis à la seconde et que dans tout les cas la confidentialité s’impose.

                  Une ancienne fonctionnaire de l’OMS, Alison Katz dénonce cette subordination pour le moins scandaleuse dans le Monde Diplomatique de mars 2008


                  • Romain Desbois 14 janvier 2009 06:25

                    Pardon je n’ai pas cité mes sources : S !lence, numéros 358 et 359 de mai et juin 2008


                  • olivier cabanel olivier cabanel 14 janvier 2009 09:06

                    Romain Desbois,
                    merci de votre commentaire,
                    il illustre parfaitement le problème essentiel du nucléaire :
                    son manque total de transparence,
                    la volonté de tout vouloir minimiser,
                    ce scandale que vous dénoncez est tout a fait authentique,
                    nous rêvons tous qu’un beau jour, toute la vérité puisse être dite,
                    sans les pressions que vous dénoncez fort justement.
                    merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès