Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Pas touche à ma santé !

Pas touche à ma santé !

Depuis des années, chaque contre-réforme, chaque projet de loi de financement de la Sécurité Sociale ne cesse d’augmenter la part des frais médicaux restants à charge pour chacun. Relèvement du ticket modérateur, déremboursement supplémentaire des médicaments à vignette bleue, alourdissement de la part revenant aux assurés en cas d’hospitalisation : le coût de la santé ne cesse d’augmenter pour les patients. Le ralentissement des dépenses dans les maisons de retraite ne fera qu’aggraver la prise en charge des personnes âgées. Quant aux malades atteints d’affections de longue durée (ALD), le gouvernement, sournoisement, grignote, peu à peu, leur prise en charge à 100%. Toutes ces mesures, qui s’ajoutent à celles déjà existantes, comme le forfait hospitalier, les franchises médicales, écartent de l’accès aux soins de plus en plus de personnes à faible revenu.

En 2011 les étudiants bénéficiant d’une mutuelle sont 34 % à avoir renoncé à des soins pour raisons financières, et 20 % n’ont pas les moyens de payer une mutuelle. En 2012, 27 % des Français ont renoncé ou reporté des soins par manque d’argent essentiellement pour les soins dentaires, l’optique, ou les médicaments. En 2013, les retraités seront appelés à contribuer au financement de la perte d’autonomie. Cette ponction sur les retraites amorce de futurs prélèvements sur les pensions et une baisse du pouvoir d’achat des retraités.

Les maternités, les centres IVG ferment, et la privatisation de l’hôpital public est en marche. La loi Bachelot, appliquée par Marisol Touraine, a aboli la distinction entre hôpitaux publics et privés. L’exigence de productivité et de rentabilité  favorise le transfert de missions du public vers les cliniques commerciales. Mais les restructurations, les fermetures de services, et les suppressions d’effectifs n’épargnent aucun hôpital privé ou public, car dans le privé la loi des actionnaires s’imposent. Dans le privé il y aura des établissements bas de gamme pour tout public, et des établissements de prestige pour ceux qui en auront les moyens : vous avez dit santé à deux vitesses ?

Mais c’est aussi la privatisation de la sécurité sociale qui est en ligne de mire. Les forfaits, franchises, et déremboursements sont maintenus. Le gouvernement prétend encadrer les dépassements d’honoraires sans braquer les médecins libéraux. L’envolée des sommes non remboursées contraint ceux qui le peuvent à cotiser à des complémentaires santé de plus en plus chères. Les assurances privées bénéficient ainsi d’une part croissante «  du marché de la santé  ».

Moscovici affirme «  que le financement de la protection sociale ne peut pas être assis essentiellement sur le travail  » alors que les patrons restent exonérés de 30 milliards de cotisations et le projet de loi de financement de la Sécu pour 2013 prévoit un prélèvement de 0, 15 % sur les retraités et des taxes. Et après ce sera l’augmentation de la CSG, se substituant aux cotisations ! Pour être clair, c’est une baisse déguisée de nos rémunérations puisqu’il touche à la part socialisée de nos salaires.

Par contre les laboratoires pharmaceutiques se portent à merveille, mettent sur le marché des médicaments dont on ignore l’efficacité à des prix prohibitifs, et… délocalisent. Sanofi, troisième multinationale de cette industrie supprime 900 emplois, alors qu’il fait de gigantesques profits, 8 milliards de bénéfices en 2011, dont 3,5 milliards distribués aux actionnaires. En règle générale, la France n’a jamais été aussi riche, elle figure même au troisiéme rang mondial des millionnaires. La richesse en France a explosé, les patrons du CAC 40 ont gagné en moyenne 200 fois le Smic, 5 % de la population possèdent plus de 50 % du patrimoine, et les 10 plus grosses fortunes possèdent à elles seules 15 millions d’années de Smic. Les 100 Français les plus riches se sont partagés, sans rien faire, en 2010 près de 3 milliards d’euros, juste sur les revenus de leur capital, c’est-à-dire, de quoi créer des milliers de postes dans la santé, de moderniser l’hôpital public et de permettre à tous de se soigner correctement.

http://2ccr.unblog.fr/2012/10/09/pas-touche-a-ma-sante/

A lire également : COMMENT DETRUIRE L’HOPITAL PUBLIC !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 10 octobre 2012 09:02

    Est-ce que la privatisation en cours depuis 20 ans réduira les charges sociales ????


    Non je ne le pense pas car il y a aura toujours des charges sociales et une obligation de souscrire des retraite , assurance et autres cotisations dans le privé sans aucune garantie de pérennité de ces structures et avec un surcoût pour les assurés 

    C’est subtilement un doublement des cotisations des assurés par le basculement progressif d’un système solidaire vers un système individuel.

    Le principe de la grenouille que l’on souhaite ébouillantée ou l’on chauffe progressivement la température de l’eau

    Philippe 

    • kane85 kane85 10 octobre 2012 09:53

      Oui ! Cela arrive doucement mais sûrement : la sécurité sociale et solidaire va être démantelée pour laisser la place à des assurances privées... Beaucoup trouverons cela très bien au vu de leur individualisme exacerbé !!

      Bientôt, il y aura deux types de populations qui, sans surprise aucune, regrouperont d’un côté ceux qui cumuleront l’argent, la connaissance et la santé alors que de l’autre nous trouverons ceux qui constitueront la grande majorité du peuple : les pauvres, illettrés et malades.

      Je conseille à tout le monde de commencer à connaitre le corps humain et apprendre des rudiments de médecine pour pouvoir commencer à se soigner soi même !!! Ce n’est pas impossible avec Internet... Mais il va falloir faire vite avant que même cette connaissance devienne impossible à acquérir !

      Ne croyez pas que je dise des bêtises ! Les Américains en sont là depuis pas mal de temps.

      C’est au début de l’excellent film de Michael Moore, sicko, que l’on peut voir un homme se recoudre lui même le genoux parce qu’il n’a pas d’argent pour le faire faire à l’hôpital !!!

      C’est cela que l’on nous prépare en France et ailleurs en Europe !

      Elle est pas belle la vie ?


      • Senior Evasion 10 octobre 2012 10:58

        C’est toujours pareil, tout le monde paye pour une minorité de gens qui abusent du système. Ça ajouté à la sur médication découlant d’un nombre d’hypocondriaque en augmentation constante et voilà le trou devient un puits, le puits un cratère etc...
        Alors que les grands laboratoires arrêtent de préconiser douze gélules pour un rhume des foins et cela ira peut être mieux. 

        www.seniorevasion.fr


        • Le péripate Le péripate 10 octobre 2012 13:13

          Nous, salariés, sommes assez grand pour nous occuper nous même de notre santé.

          Nous réclamons donc le versement de notre salaire complet et le libre choix de notre assureur.


          • spartacus spartacus 10 octobre 2012 13:21

            Dommage que tous les chiffes sont faux.


            La démagogie pour asseoir du racisme anti riches, anti entrepreneurs, anti privé.

            La france est le 6 eme pays de millionnaires pas le 3éme. Ce qui est particulièrement faible en valeur de la richesse produite.
            -1-Etats-Unis, 2 886 200 millionnaires 
            -2-Japon, 1 650 000 
            -3-Allemagne, 861 500 
            -4-Chine : 477 400 
            -5-Royaume-Uni, 448 100 :
            -6-France, 383 000
            -7-Canada, 251 300
            -8-Suisse, 222 000
            -9-Italie
            -10-Australie, 173 000

            La répartition de l’impôt sur le revenu :
            1% de foyers français payent 37,3% de l’impôt total alors qu’ils ne représentent que 8,1% des revenus déclarés.
            0,1% des foyers français payent 14 ,3% de l’impôt total
            0,01% des foyers français payent (3639 foyers) 5% de l’impôt total pour
            Si ces 3 639 foyers quittaient le pays, nous devrions augmenter les impôts des Français restants de 5%  ;

            Quelles que soient les formes d’investissement, les revenus du capital sont davantage taxés en France que les revenus du travail.
            L’ISF, la suppression du prélèvement libératoire, la nouvelle tranche d’imposition à
            45% (hors75%) plus(CSG, CRDS) à 15,5%, élève le taux d’imposition à plus de 100% pour certains contribuables.

            Les actionnaires et les entreprises sont surtaxés en France !

            Les entreprises du CAC 40 ont versé en 2011 en impôts sur les sociétés 41 milliards. 
            Les entreprises du CAC 40 ont versé en dividendes à leurs actionnaires 35 milliards.
            Nos entreprises subissent en plus les prélèvements les plus élevés du monde occidental.
            (5 points au taux moyen européen) et de 7 points au taux allemand notre principal partenaire.

            Les entreprises françaises ont la rentabilité la plus faible d’Europe
            Elles ne peuvent investir, innover et embaucher.
            Du fait du taux anormalement élevé de ces prélèvements, elles n’autofinancent leurs investissements qu’à hauteur de 70%. C’est le taux le plus faible du monde !

            Vous voudriez faire croire que la France est un idéal pour les riches, c’est l’enfer le plus fiscaliste du monde. C’est le pays le plus raciste anti-riches de monde !

            Voici les chiffres que le bobo-coco ne publiera jamais ! Ca annulerait la haine qu’il a a transmettre ! 
            Et il en a besoin pour se rassurer de son idéologie !

            • JL JL 10 octobre 2012 13:30

              spartacus,

              qui semble bien informé, ecrit :

              « Si ces 3 639 foyers (millionnaires) quittaient le pays, nous devrions augmenter les impôts des Français restants de 5%  »

              Or nous savons que, plus on est riche, moins on paie en proportion de ses revenus. S’il y avait, ne serait-ce qu’une flat-tax (!) sur les revenus, je vous fiche mon billet que ces gens verraient doubler leurs contributions. Et si les chiffrse de spartacus sont justes, c’est de 5% que l’on pourrait diminuer la contribution des Français restants !

              Mais cela n’empêche pas les chiens de garde des riches ( larbins ? pourvoyeurs en produits et services illicites ?) de déclarer que si l’on augmentait la contribution des millionnaires, « vu leur petit nombre, pfff ! ça ne servirait à rien ! »

              Decidément, ça ose tout !


            • Robert GIL ROBERT GIL 10 octobre 2012 13:41

              les chiffres de l’esclave sont toujours juste, le petit probleme c’est qu’ils ne sont pas a la bonne place, ou au bon endroit, et sur les bons sujets, je lui en donne d’autres :

              1245875253
              1248623
              257
              235585
              345415

              et des N° :

              6
              5
              8
              12
              15

              et des sujets :

              chomage
               richesses
              mort
              communistes
              nevrosé

              voila, avec ça il va nous faire un joli commentaire...


            • spartacus spartacus 10 octobre 2012 14:10

              Tous les chiffres sont sourcés :



              L’objectif des cocos est de faire de la France un pays de frustrés.

              Voici une excellente analyse qui montre que les gourous de l’égalitarisme sont responsable du chômage de masse en France !

            • spartacus spartacus 10 octobre 2012 14:14

              Voici une autre statistique chiffrée :

              En France, la moitié des ménages ne paie pas l’impôt sur le revenu et 10 % de foyers les
              plus aisés en paient 72 %.

            • TSS 10 octobre 2012 14:14

              @spartacus ,le chef d’entreprise qui passe ses journées sur la toile ! heureusement qu’il a des

              esclaves qui bossent pour lui et les aides de l’etat sur qui il bave,pourtant,à l’envie... !!


            • samuel 10 octobre 2012 14:54

              Spartacus veux faire payer l’impôt sur le revenu aux ménages qui ont juste de quoi subvenir à leurs propres besoins.

               

              Ces gens payent des impôts :

              - Impôts locaux (à la place du propriétaire de leur logement)

              - TVA

              - TIPE

              Quand on paye des impôts sur le revenu, c’est qu’on a un revenu confortable. On est donc pas à plaindre. Si on en paye beaucoup, ce n’est que justice que cette richesse qui ne peut pas être produite par une seule et même personne soit redistribuée.

               

               


            • JL JL 10 octobre 2012 14:56

              Il faut être sacrément taré pour se prétendre chef d’entreprise, payer ses employés au smic, être pour cette raison, exonéré de charge sociale, et venir reprocher à ces mêmes employés de ne pas payer d’impôts sur les revenus !

              Vous je ne sais pas, mais moi, ça me fait gerber.


            • spartacus spartacus 10 octobre 2012 14:56
              C’est une récurrence bobo, faute d’arguments, il ne reste que les attaque ad nominem.

              En plus des salariés esclaves, j’y ai mis mes enfants esclaves pour gérer le courant. C’est dire la tyrannie...Curieusement ils restent. Y’en a même qui sont parti et qui voudraient revenir.
              L’herbe doit pas être si verte ailleurs....

              N’étant pas a 35H et sur tablette numérique, travaillant tous les jours de la semaine je prends plaisir a dégager 1h par jour sur Agoravox......D’autres seraient absolument dé-bor-dés.

              Les aides ? Lesquelles ? Encore une légende.
              T’es jamais dans la bonne case. t’es jamais au bon endroit. 
              Par contre les transferts de TVA et d’impôts, je les voit passer. 

            • JL JL 10 octobre 2012 15:25

              Allez spartacus,

              dites nous combien vous avez d’employés qui paient un impôt sur le revenu et combien qui n’en paient pas.

              Chiche !


            • spartacus spartacus 10 octobre 2012 16:20
              En Angleterre je le sais, puisque les impôts sont payés par l’employeur.
              On exclus les 2 alternants ne sont pas payé par l’entreprise mais par la région qui nous facture les salaires (ils passent en frais généraux).
              La ligne « impots » sur le salaire est ou positive ou négative, on dit impôt positif ou négatif (équivalent prime pour l’emploi) mais c’est l’employeur qui redonne.
              Sur les 7 personnes salariés 5 sont impôt positif et 2 en impôts négatif.

              En France l’entrerprise est plus importante, il est impossible de le savoir, néanmoins je pense une très grosse majorité. l’age moyen est assez bas 30 ans, mais beaucoup vivent en couple paxés ou mariés et il faut tenir compte des revenus du foyer.
              Le transfert de salaire net le plus bas est de 1317€ net. 

              Nous en resterons là Ago n’étant pas fait pour aborder ces sujets.

            • JL JL 10 octobre 2012 16:47

              spatacus,

              « Nous en resterons là Ago n’étant pas fait pour aborder ces sujets » ?

              Peut-être, mais alors, svp, arrêtez de dire des sottise ! Si les gens ne payent pas d’impôts, c’est évidemment parce qu’ils n’ont pas de revenus suffisants.

              Un patron ou un actionnaire qui dit : je paye trop d’impôts, les salariés pas assez, « se prévaut de sa turpitude » selon l’expression consacrée. En effet, si les patrons payaient davantage leurs salariés, si les actionnaires étaient moins gourmands, les salariés seraient mieux payés, paieraient des IR et les patrons en paieraient moins ! Même un enfant comprendrait ça. Celui qui ne comprend pas, ne comprend rien à rien.


            • spartacus spartacus 10 octobre 2012 17:24
              Je vous ai prouvé que les actionnaires Francais sont les plus taxés du monde !
              Que les patrons sont les plus harcelés au monde.
              Après impôts, ils se retrouvent à avoir les moins de moyens au monde pour pérenniser leurs entreprises.
              Je ne reproche pas à certaines personnes de ne pas payer d’impôt, ni même avoir une prime pour l’emploi. Je dis que nous imposons de trop ceux qui en payent.
              Je vous est même prouvé le débilisme qui fait que dans certains cas l’impôt est supérieur au revenus !!! C’est dire si c’est con !
               Imaginez vous dans ce cas. Vous travaillez comme un dingue et plus que vos revenus partent en impôts !
              Votre aveuglement idéologique de haine pour ces personnes vous empêche d’avoir de la compréhension de l’ubuesque imposition

              Je dis que ceux qui en payent aujourd’hui et qui vivent de leur travail sont obligé de partir tant c’est devenu spoliateur.

              Les objectifs de l’Angleterre sont de récupérer en 2013 ...3000 sièges sociaux d’entreprise Françaises. 
              Et c’est pas un paradis fiscal !

              Ajoutez les 65000 faillites prévues en 2013 par la SFAC.
              Vous avez voté Holande ! Vous allez vite voir le résultat !
              Les écarts de salaire seront au minimum, y’aura plus de riche, vous vivrez donc au paradis de l’égalitarisme...par le bas.

            • TSS 10 octobre 2012 18:01

              C’est une récurrence bobo, faute d’arguments, il ne reste que les attaque ad nominem.

               1)Tous ceux qui ne sont pas de votre avis sont des bobos,preuve que vous ne savez pas

               ce qu’est un bobo !!

              2)Cela s’ecrit :Ad Hominem  !  


            • spartacus spartacus 10 octobre 2012 18:08

              Confus pour les fautes.J’écris parfois trop vite.


            • JL JL 10 octobre 2012 19:23

              Mais oui, spartacus,

              (ça me fait drôle, ce pseudo, pour vous ! /-/)

              c’est un secret de Polichinelle, l’État organise des feux de joie avec l’argent des impôts !

              Pfff ! Le niveau zéro de la réflexion.

              Si vous êtes aussi nul en management qu’en analyse politique, pour rester avec vous, vos ’employés’ ne doivent pas avoir beaucoup le choix. Et d’ailleurs qui a le choix, aujourd’hui s’il n’a pas un capital de départ et l’âme d’un prédateur ?

              Quant au capital, à part l’héritage et le génie, le film Le parrain est assez explicite sur la troisième possibilité.

              Si vous aviez du génie, spartacus, ça se verrait. Désolé. Le génie du mal, peut-être ?


            • spartacus spartacus 10 octobre 2012 21:10

              Il y a 28 ans que je suis a mon compte, et suis parti sans argent. 


              l’État organise des feux de joie avec l’argent des impôts !

              Les embauches sont clientélistes, les dépenses dispendieuses, les coût de fonctionnement astronomiques, les planqués des légions, des retraités trop tôt, des privilèges trop importants. 
              On ferait mieux avec 2 fois moins de personnes et pour 2 fois moins cher.



            • alinea Alinea 10 octobre 2012 21:15

              spartacus : vous êtes en butte au racisme ! C’est trop dur !
              j’espère quand même que vous êtes en bonne santé et que vous avez de quoi vivre !
              Quant aux plus petits, vous leur conseillez quoi ? De la boucler ? de se contenter de leur sort, ça pourrait être pire ?
              Alors ! Pour vous de même !
              À vous lire, je sens que vous allez délocaliser !


            • TSS 10 octobre 2012 14:11

              le trou de la sécu c’est d’abord les medocs hors de prix !

              un medicament générique lambda coûte 25€ en France le même en GB 10€

              les medicaments,en général,coutent en France entre 40 et 70 % plus cher qu’en Italie

              ou en Espagne !

              la source d’economie est là ! mais quelle est la couille molle qui osera s’attaquer aux

               labos et aux pharmaciens... !!


              • ZenZoe ZenZoe 10 octobre 2012 16:06

                La sécu est partie en vrille depuis un sacré bout de temps, gangrénée par des lobbies divers (labos, tourisme, VSL, et même les toubibs). On préfère faire marcher le commerce dans des villes d’eaux par exemple que de faire en sorte que tous les vieux aient des lunettes à leur vue.

                Le système a encore de beaux restes tout de même, et il faut espérer que les cancéreux, les diabétiques, les accidentés pourront encore être soignés longtemps dans des hôpitaux publics pour un coût minime. Aux Etats-Unis, quand on a un cancer, on vend sa maison pour payer les traitements si on n’a pas d’assurance. Ca fait froid dans le dos.

                Pour les médocs, c’est aussi aux assurés de demander au médecin le strict minimum et le moins cher quand c’est possible. Et après de faire pareil à la pharmacie. Dans de nombreux pays, on prend moins de médocs et les gens se portent tout aussi bien (ou pas pire).


                • auguste auguste 10 octobre 2012 16:57

                  @ TSS (xxx.xxx.xxx.50) 10 octobre 14:11

                  Certains, comme spartacus, viennent ici pour se défouler.

                  J’y viens pour rigoler, et je ne suis pas déçu par le joyeux bazar qui y règne.

                  On y mélange tout, le budget de la sécu et celui de l’assurance maladie.

                  Pris isolément, le remboursement des frais pharmaceutiques représente 18 % du budget de l’assurance maladie et personne n’est capable de chiffrer le déficit imputable à cette gabegie de médocs, que je n’approuve pas, loin s’en faut.

                  Supposons que ce déficit soit de 50 % en envisageant le pire.
                  Il reste 9 % à compenser en assurance maladie.

                  Appliquons une baisse de 70 % aux prix des médocs comme vous le suggérez, et je vous approuve.
                  Il ne reste plus que 4 % à dérembourser et Messieurs Debré et consorts vont au delà de ce chiffre.

                  Nous n’avons plus de déficit dans le poste frais pharmaceutiques.

                  Sans pour autant que le trou de la sécu ne soit comblé.


                  • TSS 10 octobre 2012 18:09

                    Je vais parfaire mon exposé !

                    Si les prélèvements et les taxes afférents à la secu lui étaient réellement reversés ,il

                    n’y aurait pas de trou !

                    taxes sur les cigarettes,l’alcool ...etc...sans oublier que l’etat est le plus mauvais payeur

                    de France concernant les cotisations patronales... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès