Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Santé > Pollution électromagnétique : la résistance s’organise

Pollution électromagnétique : la résistance s’organise

Devant les doutes toujours plus présents, et les certitudes qui s’effritent, des citoyens responsables ont décidé d’organiser la résistance.

Déjà, en octobre 2008, on s’en souvient, un jugement avait donné raison à des éleveurs.

Les Marcouyoux, installés dans un petit village de Corrèze avaient obtenu la condamnation de RTE.

Ceux-ci ont dû verser 390648 € de dédommagement à cette famille d’agriculteurs qui a bataillé pendant 15 ans pour obtenir réparation.

Ils avaient prouvé qu’il y avait eu surexposition de leur bétail aux champs électromagnétiques, avec comme conséquences mortalité infantile, hémorragies, et avortements pour les animaux.

Auparavant, grâce au CRIIREM, (comité de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques non ionisants) on avait appris, grâce à une étude épidémiologique, qu’il y avait « des dysfonctionnements sur les appareils électriques et électroniques chez les riverains exposés deux fois plus importants que chez les riverains non exposés ».

Le docteur Pierre le Ruz, directeur scientifique du CRIIREM a constaté « des problèmes de santé, troubles du sommeil, de la mémoire, de l’audition, ainsi que des maux de tête, de l’irritabilité, et des états dépressifs significativement plus fréquents ». Il affirme aussi que « des maladies graves ayant fait l’objet de traitements lourds (leucémie, cancer du sein et de la thyroïde) sont détectées en plus grand nombre chez les riverains exposés. »lien

Au-delà des problèmes créés par les lignes très haute tension, s’ajoutent ceux générés par les antennes relais pour les portables, et les réseaux numériques.

Les enfants sont les plus exposés.

Aujourd’hui la résistance s’organise.

Le premier abri anti ondes électromagnétiques est drômois. lien

Une nouvelle espèce humaine est née : les EHS (electro-hyper-sensibles).

Ce que nous devrions tous être ?

D’après l’OMS, cela comprend des symptômes exprimés par le système nerveux comme les maux de tête, la fatigue, le stress, les troubles du sommeil, des symptômes cutanés comme des picotements, des sensations de brûlure, des démangeaisons, des douleurs et des crampes musculaires.

Même Rufus, le génial comédien, dont Coluche disait avoir beaucoup appris, s’en mêle.

Le 2 août, il animera une conférence débat ou l’on demande aux invités de venir avec leur portable, afin de mesurer son irradiation.

Tout près de là, ils ont découvert que les grilles métalliques du collège marc Seignobos de Chabeuil avaient transformé partiellement celui ci en « cage de Faraday ».

lien

Un article du canard enchaîné évoque ce problème (Drôme de drame) à découvrir dans le numéro du 10 juillet 2006.

Mais qui aujourd’hui pourrait se passer de son portable ? de lignes à très haute tension ? de WIFI ?

Comme chacun sait le réseau de pylônes THT est dû en grande partie à une mauvaise gestion de la production électrique, puisqu’il est notoire que nous vendons à perte de l’électricité à la Suisse, et à l’Italie, pour ne citer qu’eux, lorsque nous sommes en surproduction.

Il est possible aujourd’hui, si une volonté politique s’en fait l’outil, de diversifier les sources de production d’énergie, et de consommer chaque fois que c’est possible l’énergie produite sur place.

Il est possible aussi d’enterrer les lignes THT, dont le prix plus élevé ne devrait pas être un obstacle face aux problèmes de santé qu’elles sont prouvées générer.

Quant aux antennes relais, essentielles au fonctionnement des téléphones portable, il paraît plus que prudent de ne pas les faire voisiner avec les habitations, pour éviter de courir le moindre risque, ou du moins de le limiter. lien

Certains semblent oublier la circulaire de la direction générale de l’urbanisme de l’habitat et de la construction (circulaire n°99-31 du 15 avril 1999).

Elle indique « les risques potentiels liés à une exposition aux rayonnements électromagnétiques dus à l’installation d’antennes stations de base de téléphones mobiles sur des balcons d’immeubles ».

Mais pour l’instant, ces circulaires ne semblent pas émouvoir les opérateurs de tout poil.

Comme disait un vieil ami africain :

« tant qu’on n’espère pas, on ne s’impatiente pas  »


Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • pergolese 4 août 2009 11:45

    Revenons à l’époque des diligences et des lampes à pétrole !


    • chourave 4 août 2009 12:31

      Autruche !

      Tout comme l’autruche met la tête dans un trou pour éviter le danger, enterrons les lignes THT pour en éviter les effets.

      Dommage qu’internet serve à véhiculer de pareilles sornettes. Et dire que nos enfants peuvent lire ca.


      • Lachésis 4 août 2009 12:57

        ce qui m’intrigue, c’est le passage sur la grille d’un collège qui sert de cage de Farraday...


        • amipb amipb 4 août 2009 13:20

          Oui, je suis également surpris. Une cage de faraday devrait au moins couvrir les 4 côtés et le dessus du collège, AMHA.


        • zadig 4 août 2009 13:18

          @pergolèse
          @chourave
          L’ironie (de bistrot ) n’est pas un commentaire valable.

          Je pense que ce problème mérite d’être étudié sérieusement.

          Ne comptons pas RTE et les trois opérateurs pour une étude sérieuse.

          Souvenons nous de l’amiante et demain de l’effet des pesticides dans l’eau du robinet.


          • amipb amipb 4 août 2009 13:18

            Superbes, les commentaires ci-dessus. Entre la religion du modernisme et le retour aux sources, n’y a-t-il pas un juste milieu ? Effectivement, il y a des abus côté plaignants : sensibilité aux ondes WiFi, notamment.

            Mais personne ne connaît les effets à long terme de ces champs, alors pourquoi ne pas prendre un minimum de précautions ? Est-ce que tous nos choix doivent être guidés par le progrès technologique ou le profit ?


            • zadig 4 août 2009 13:21

              @Lachésis

              Je partage votre avis une grille n’est pas une cage.


              • Gasty Gasty 4 août 2009 16:49

                La grille dans ce cas peut faire office de réflecteur uniquement.


              • finael finael 4 août 2009 13:29

                Il serait sans oute plus efficace de couper l’électricité dans votre maison.

                Vous vivez dans un environnement d’ondes électromagnétiques dont la source est beaucoup plus proche, et comme le rayonnement reçu dépend du carré de la distance !

                En tout cas je ne saurais trop vous déconseiller l’ordinateur.

                A propos, la lumière est elle aussi un ensemble d’ondes électromagnétiques : mieux vaut vivre dans le noir le plus total.


                • Arno_ Arno_ 4 août 2009 13:56

                  @L’auteur

                  L’article gagnerait peut-être un peu en probité, en validité et en honnêteté si les sources citées ne disaient pas exactement le contraire de ce sur quoi vous essayez d’alerter.

                  Votre lien montrant que « Les enfants sont les plus exposés » http://www.unice.fr/zetetique/articles/HBJBDBDC_Draper.pdf conclue exactement le contraire, ou, plus exactement, sur le fait qu’on ne peut pas conclure dans un sens ou un autre a propos d’un possible lien de causalité entre les cancers infantiles et leur exposition a une ligne THT.

                  Si (je dis bien « si ») les conséquences d’une exposition a certaines ondes électromagnétiques méritent d’être étudier plus en détails, alors ce combat mérite un meilleur avocat/messager que vous.


                  • marie 4 août 2009 14:54

                    AU SECOURS ! sur midi libre ce jour

                    Port-Marianne 120 platanes à terre (centenaires)pour laisser passer le tram

                    Le chantier de la ligne 3 du tramway
                    - ainsi que l’urbanisation du secteur
                    de Port-Marianne - continue à faire
                    des victimes dans le monde végétal. Après l’éradication des platanes de l’avenue
                    de Lodève, qui avait provoqué un tollé des écolos et riverains du quartier, c’est au tour des arbres de la route de Boirargues
                    (la contre-allée de l’avenue
                    Raymond-Dugrand) de passer de vie
                    à trépas. D’après les sympathiques bûcherons de l’entreprise MC Élagage,
                    « le chantier devrait durer une dizaine
                    de jours »
                    et provoquer l’abattage de 120 arbres, mobilisant une équipe de sept personnes et quelque cinq camions pour évacuer les branches taillées. Une fois les platanes privés de leurs bras, les troncs sont débités et entreposés sur le bas-côté. Le
                    <SCRIPT language=JavaScript>
                    <!--
                    OAS_AD('Position1');
                    //-->
                    </SCRIPT>

                    <SCRIPT language=javascript>cachePubVide('pubCarreEdit');</SCRIPT>

                    temps de pouvoir prévenir les pompiers en cas de présence d’un nid de guêpes ou d’abeilles. Attention, malgré des panneaux et plots barrant l’accès à la route, des automobilistes bravent l’interdiction.
                    A leurs risques et périls... D. P.
                    Photo Jean-Michel MART

                    Directeur de l’opération Eric Berard : tel:0467136300 directeur de la SERM


                    • Gasty Gasty 4 août 2009 16:46

                      Les champs électromagnétique et électrique se propagent mieux dans la couche terrestre que dans l"atmosphère . C’est pour cela que les lignes sont aériennes avec une déperdition moindre.

                      A part l’aspect esthétique sur certains lieux ou sur zones protégés, je ne vois pas qu’est-ce qu’ une ligne enterrée peut changer au problème ?


                      • eugène wermelinger eugène wermelinger 4 août 2009 16:56

                        Salut Olivier : après toutes ces volées de bois vert sur ton dos, bravo pour ton courage pour continuer ta croisade. 


                        • Ronfladonf Ronfladonf 4 août 2009 17:48

                          Concernant les antennes-relais, il est de notoriété publique que moins elles sont proches des terminaux, plus ceux-ci sont obligés d’émettre fort pour que le téléphone fonctionne correctement

                          Plutot que d’essayer de les faire disparaitre, augmentons plutôt la densité du réseau pour diminuer l’intensité du signal émis par les antennes et nos téléphones car c’est bien l’intensité du signal des antennes et l’intensité du signal du téléphone le problème.

                          Remarque l’intensité du signal de 2 téléphone n’est pas le double de celui d’un seul téléphone... c’est la même, les signaux ne s’ajoutent pas mais ils se mélangent.

                          C’est bien une fausse-bonne idée de vouloir supprimer les antennes relais car il y aura toujours un patron/geek/ado pour vous dire que non c’est pas juste, il ne peut pas y avoir encore de zone blanche en 2009, etc... et il va allumer son téléphone près de vous et vous arroser d’un CEM bien instense !


                          • pergolese 4 août 2009 17:49

                            Bonjour,

                            Je crois qu’il y a derrière tout cela une forte idéologie d’inspiration anti-scientiste qui surfe sur un certain nombre de fantasmes.

                            La peur a toujours été instrumentalisée.

                            Allez une petite anecdote ; je ne sais pas si vous la connaissez.

                            Lorsque Parmentier importa des Amériques la pomme de terre au 18ème siècle, il s’est trouvée une juridiction (le parlement de Besançon je pense) pour l’interdire au nom d’une prétendue toxicité.

                            Il a fallu organiser des rondes autour des champs ! Heureusement que Parmentier avait le soutien du Roi.

                            Aux amateurs de frites d’apprécier !

                            Des exemples de ce type, il y en a à la pelle !

                            Cessez donc de jouer les Cassandre !

                            Par ailleurs, je déteste la malhonnêteté intellectuelle qui consiste à faire état d’études que les scientifiques eux-mêmes refusent de prendre en considération dans la mesure où des biais sont identifiés (cela vaut dans les deux sens d’ailleurs).

                            Si des anomalies méthodologiques sont identifiés, l’étude n’est plus fiable et ses conclusions ne valent pas tripette


                            • antitall antitall 4 août 2009 18:33

                              Article pertinent,merci de ces infos !!


                              • Marc Bruxman 4 août 2009 19:00

                                Et toujours cette peur irrationelle du progrès chez les écolos. Cela plait au gouvernement car cela leur permet de contrôler ce qui est en train de leur échapper.

                                L’internet devient mobile, bientot si les travaux en labos avance, on pourra complétement se passer d’infrastructure centralisée pour le déploiement de réseaux mobiles. Ce qui veut dire, bye bye le monopole de la pensée. Bye bye le contrôle !

                                Le nomadisme en matière de télécomunications sera une vrai réalité d’ici à 2020 que les rétrogrades le veuillent ou non. Et vu les gains de productivité que cela crée, ceux qui refuseront ce progrès seront des perdants économiques, ce qui les rendra silencieux. Et c’est en cela que les écolos sont criminels car avec leurs peurs irrationnelles ils tendent à plonger les gens dans l’exclusion.


                                • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 4 août 2009 20:49

                                  Bonsoir,


                                  Un nouvel article médiocre et qui ment. 
                                  Il suffit de lire les liens pour se rendre compte qu’il disent autre chose (l’inverse parfois) de ce que l’auteur raconte.
                                  Il suffit d’un minimum de connaissances, ou d’avoir visité en son temps le Palais de la Découverte, pour savoir qu’une cage de Faraday n’a rien de toxique ni de dangereux, au contraire.
                                  Doit-on être étonné ? Non, si on se réfère au récent délire sur la grippe A, et aux erreurs dans l’article sur le lait chinois du même auteur.

                                  Comme dit un proverbe sarthois : « a ren à espérer de l’âne qui se trompe trois fois, y n’en r’fera toujours »

                                  • Le péripate Le péripate 5 août 2009 00:16

                                    Même quand elles ne sont pas branchées, les antennes causent de graves dégâts au cerveau. C’est terrible.


                                    • Cotcodec 5 août 2009 01:18


                                      Merci M. Cabanel,

                                      Excellent article sur un risque bien réel. On aurait espéré que l’expérience de l’amiante rendrait les gens plus sensibles à celle des champs électromagnétiques... Rappelons rapidement : l’amiante est hautement cancérigène, elle provoque de graves lésions des poumons. Or, pendant 1 siècle, les industriels ont servi des mensonges éhontés sur son innocuité, ils ont payé des médecins pour mentir, organisé des acctions de lobbying pour influencer les hommes politiques, manipulé des preuves, créé de fausses contre-études, etc... Résultat : des millions de morts à la fin, et tout le monde intoxiqué, oui, tous ceux qui ont été en contact avec cette matière ont été intoxiqués (les étudiants, les clients de supermarchés et d’administrations, les bidasses, les travailleurs de bureau, les ouvriers, etc, etc.).

                                      Mais que de commentaires stupides à déplorer dans ce fil... Trop de gens qui veulent ramener leur science sans rien avoir creusé. L’effet Faraday, ce n’est pas forcément une cage. Le fait d’être ressorti vivant de celle du Palais de la Découverte ne signifie pas qu’une exposition à long terme n’est pas dangereuse. Les champs électromagnétiques des ampoules ne sont pas les mêmes que ceux des portables. J’oublie certainement des sottises à corriger, mais voilà un début.

                                      Souciez-vous de votre santé et informez-vous.

                                      cotcodec


                                      • Deneb Deneb 5 août 2009 10:33

                                        La phobie des ondes electromagnetiques mene vers les derives sectaires. On commence aussi a voir des petits malins qui vendent des protections - des bonnets etc. Je suis effare de voir la credulite des gens et la facilite a leur vendre n importe quoi.


                                        Si le principe de precaution etait en vigueur a l epoque, l humain n aurait jamais ete dans l espace

                                          • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 5 août 2009 15:08

                                            Sottises, en effet, nul est à l’abri d’en écrire.

                                            Une, récurrente, est la référence à l’amiante qui ressort à chaque fois qu’il y a suspiscion de gag sanitaire. L’amiante est un problème qui fut traité de façon honteuse, voire plus, mais peut-on comparer l’amiante et les ondes ? Cela me parait fort sot.
                                            L’amiante : début du siècle dernier, l’Inpection du Travail de Condé sur Noireau met en évidence, par la simple observation, une surmortalité notable dans un cluster minime (une usine). Les ondes : on brasse depuis déjà un certain temps les données de dizaines de milliers de personnes pour sortir des études qui disent oui, des études qui disent non, d’autres qui disent qu’il faut de nouvelles études. Alors, peut-on comparer ces deux agents morbides (ou supposés tel) : l’un qui tue et dont on peut compter les morts et l’autre qui inquiète mais pour lequel les faits sont rares (et numériquement marginaux -pas même un petite grippe-) ?

                                            Crier « à l’amiante » comme on criait « au loup » me parait un raccourci non justifié.

                                            Faraday. La cage et les courants. Notre auteur, sa source, parlent de cage, je réponds cage. Et je le citerai « ils ont découvert que les grilles métalliques du collège marc Seignobos de Chabeuil avaient transformé partiellement celui ci en « cage de Faraday ». ». (C’est moi qui souligne) Admirable perle que je lui conseille de porter en sautoir, qui ne manquera pas d’étonner par son éclat.

                                            Les courants les ondes… Je ne sais, sincèrement, s’ils provoquent tous les méfaits qu’on leur impute, ce que je pense est que cela ressemble plus à des potentialités de méfaits, car la récolte factuelle est maigre( à tel point que l’auteur éprouve le besoin de les déformer).
                                            Pour mémoire, il ne fallut pas longtemps pour se rendre comte de la létalité des rayons X ou de la radioactivité, pourtant parées de mille vertus dans les années 1900.

                                            Bonne journée.
                                            Méfiez vous du soleil, même à l’état naturel il est cancérogène.


                                            • JFC JFC 6 août 2009 01:34

                                              Bonjour Pascal, remarques pertinantes à propos de l’amiante.
                                               
                                              Une émission courte mais remarquable a été diffusée sur France Culture le 30 mai dernier : 
                                              L’émission hebdomadaire de Monique Canto Sperber « Question d’Ethique »
                                               Sujet du 30 mai : « LES ANTENNES MOBILES » 
                                               -Monique Canto Sperber a justement posé la question de l’amiante à Francois Ewald qui a replacé la question dans son contexte historique, précisant que contrairement à la téléphonie mobile, les risques était parfaitement connus depuis longtemps ( ca m’a fait penser que le charbon aussi était dangereux, la silicose etc... ce qui n’empechait nullement les mines de fonctionner) . Selon Francois Ewald on gérait la question socialement de manière très différente par rapport à aujourd’hui (...) 

                                              L’erreur consisterait à juger du passé à l’aune de la morale d’aujourd’hui. Ca n’empêche pas de dire bien evidemment qu’il y’a eu des « générations sacrifiées » dans les mines etc.. mais il y’a un monde entre faire une analyse historique et utilisez ces données historiques en tant que sophisme. 

                                              Il n’est pas certain que cette émission soit encore téléchargeable ? 
                                              http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/ethique/fiche.php?diffusion_id=73427

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès