Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Pourquoi diable le Maréchal Pétain a-t-il voulu tuer l’herboristerie

Pourquoi diable le Maréchal Pétain a-t-il voulu tuer l’herboristerie

Pétain avait pourtant d'autres chats noirs à fouetter en 1941, ne devait-il pas imposer l'ordre nouveau pour plaire à l'envahisseur allemand. Alors pourquoi d'un trait de plume a-t-il supprimé le diplôme d'herboriste ? Tout simplement pour donner le monopole des plantes médicinales aux pharmaciens pour qui la vente de molécules chimiques est d'ailleurs bien plus rentable que la phytotérapie reléguée le plus souvent dans un coin discret de l'officine. Mais le besoin de santé naturelle par les simples qui comme la graine d'une plante bienfaisante germe dans l'esprit de beaucoup de gens, pourrait peut-être signifier dans un avenir proche la renaissance du métier d'herboriste diplômé.

Déjà en 2010 le sénateur PS Jean-Luc Fichet réclama au gouvernement que le métier d'herboriste soit de nouveau enseigné dans nos universités comme c'est le cas aux Royaume-Uni ainsi qu'en Belgique, Allemagne, Italie et Suisse. C'est la secrétaire d'Etat aux Sports, Rama Yade, qui est sans aucun doute une belle plante, qui lui opposa une fin de non recevoir car selon elle, et en résumant sa réponse, les pharmacies sont parfaitement capables de satisfaire et de conseiller la clientèle à la recherche d'une autre façon de se soigner. Elle aurait pu ajouter que le Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens était farouchement opposé à la concurrence certaine que la résurrection d'une profession reconnue en janvier 1312 entraînerait pour les pharmacies. Pourtant selon le sénateur qui avait posé la question sans se faire trop d'illusions, 200 étudiants tous les ans seraient tentés par la profession d'herboriste. Alors pourquoi renoncer à l'enseignement d'une science qui pourrait en plus créer de nouveaux emplois et qui d'autre part serait complémentaire à la médecine moderne

D'autant plus que la formation en phytotérapie des étudiants en pharmacie se résume seulement à une trentaine d'heures de cours ce qui est bien insuffisant pour une étude approfondie d'un sujet aussi vaste et varié que la préparation de drogues en infusion, décoction, macération, ou pommades et cataplasmes avec les feuilles, fleurs ou racines de nos amis les simples. Le savoir des herboristes qui est ancestrale ne peut s'acquérir qu'avec du temps de l'expérience et surtout l'aide des vieux grimoires chargés de recettes parfois complexes de nos anciens si injustement parfois considérés comme des sorciers. Tout ce savoir qui vaut une une mine de boutons d'or pour notre santé ne doit pas se perdre pour des raisons mercantiles. D'ailleurs la connaissance n'est pas totalement en voie d'extinction en France, puisque l'École des Plantes de Paris et l'Ecole Lyonnaise des plantes Médicinales offrent à leurs élèves une approche sur les vertus des plantes que nous appelons parfois avec une pointe d'ironie et pour certains même de dédain, les remèdes de grand-mère.

Bien sûr un décret de 2008 autorise la vente de 150 plantes médicinales autrement que par l'intermédiaire de votre pharmacien, vos pouvez également vous procurer des simples sur internet, ce qui n'est pas forcément la solution la plus sécurisante, attention aux charlatans toujours aux aguets pour vendre n'importe quoi à un prix prohibitif et sans aucune garantie d'efficacité. Vous pouvez aussi si vous souhaitez faire de votre passion pour les plantes un métier et suivre une formation sur le web. Mais quoi de plus facile en ce moment que de vous confectionner vous-même une petite tisane bleutée avec de jolies violettes odorantes. Pour cela mettez une cuillère à soupe de fleurs de violettes séchées ( ou deux cuillères de fleurs fraîches) en infusion 10 minutes dans une tisanière avec de l'eau bouillante, c'est très bon ! Mais tout cela ne remplacera pas le plaisir et la chance d'ouvrir la porte d'une petite herboristerie tout près de chez soi.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 29 avril 2013 10:07

    les plantes n’appartiennent pas a bigpharma ............


    • 1984 29 avril 2013 15:45

      Pas encore !


    • Robert GIL ROBERT GIL 29 avril 2013 10:16

      souvenez vous du purin d’ortie....

      voir : A JETER… AUX ORTIES !


      • gruni gruni 29 avril 2013 11:25

        Merci pour le lien Robert.


        La recette du purin


      • wawa wawa 29 avril 2013 10:29

        A noté qu’à la libération, on supprima toutes les ordonnances edictées par pétain sauf quelque unes dont celle de la suppression de l’herboristerie


        • asterix asterix 29 avril 2013 10:39

          Et pour susciter des vocations, on devrait leur permettre de vendre en exclusivité les plantes odorantes que les sorcières jettaient à profusion pour alimenter le bûcher avant que n’apparaisse le diable.
          Mais là, c’est le lobby du pinard qui serait contre !
          Celui des petits dealers de merde traficotée aussi...


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 avril 2013 11:02

            «  »Pétain avait pourtant d’autres chats noirs à fouetter en 1941, ne devait-il pas imposer l’ordre nouveau pour plaire à l’envahisseur allemand.«  »

            Parlons d’abord des humains avant de parler des herbes ; le Maréchal Pétain avait sauvé ce qu’il pouvait sauver de la France qui fuyait l’envahisseur allemand ! En 1941 il n’ y avait ni armée française ni peuple de France face à la puissance allemande ; quand la première découvrait soudainement sa faiblesse, le second s’était éparpillé sur toutes les routes et chemins de campagne avec btail et bagages !

            Vous venez sur Agoravox pour apprendre... Alors apprenez que la France paie aujourd’hui son ingratitude envers Pétain et bien entendu sa complicité hypocritement nationale qui avait fait injustement de De Gaulle un héros national !

            La France n’a pas accepté mes synthèses et mes propositions de 2001 à 2003 ; la France n’accédera alors à aucun de ses projet et ne concrétisera aucun rêve ! Elle tourne en rond et revient inévitablement aux anciennes supercheries de « l’union nationale » , mais union nationale contre qui, contre vous-mêmes messieurs et mesdames de France ?

            IL Y A UNE CONDITION : Soit la France accepte mes écrits, soit elle persiste à les dépasser. En attendant la crise s’amplifie !


            • gruni gruni 29 avril 2013 11:11

              Pétain a collaboré avec Hitler bien plus que ce dernier ne l’espérait, ne l’oubliez pas non plus. Mais si vous voulez refaire l’Histoire c’est votre problème, et puis ce n’est pas vraiment le sujet aujourd’hui.


            • jacques jacques 29 avril 2013 19:52

              Pétain a eu la chance que De Gaulle se souvienne qu’ils étaient du même milieu bourgeois car autrement il aurait fini sur un échafaud .on lui doit de nombreux morts,la prolongation de la guerre (par l’aide efficiente qu’il a apporté au régime nazi) et un stigmate d’infamie sur la France. 


            • Lucadeparis Lucadeparis 30 avril 2013 01:57

              Il est paradoxal qu’un régime qui prônait le « retour à la terre » (mais cela semble être une propagande démagogique alors que les soutiens réels allaient aux oligarques, ploutocrates, capitalistes), les traditions, ait favorisé la pharmacie moderne au détriment de l’herboristerie ; et l’article ne répond pas à sa question-titre.
              Après, il serait simpliste de faire de Philippe Pétain le bouc émissaire de ce qui s’est passé en France. Car que se serait-il passé s’il n’y avait eu aucun gouvernement national ? Aux Pays-Bas, il n’y en avait aucun ni le roi et 75% des juifs ont été tués. En Belgique, il n’y avait que le roi, pas de gouvernement, et 60% des juifs ont été tués. En France, 26% des juifs ont été tués (j’ignore dans quelle proportion jce chiffre doit aussi être aussi bas aussi grâce à des colonies moins sous l’emprise des nazis), 20% en Italie fasciste puis partiellement occupée par les nazis, jusqu’à 90% dans les pays nazis (Allemagne et Autriche) ou totalement occupés et sous l’emprise des nazis (Pologne, Pays baltes)..
              Alors on peut se demander si on ne se lave pas un peu vite les mains en chargeant le vieux bouc de tous les maux alors que cela aurait pu être pire avec une capitulation et une totale occupation allemande sans responsable français d’une collaboration à la tête de l’Etat. Et il y a aussi la duplicité des gouvernements d’après guerre qui ont maintenu certaines décisions du régime de Vichy comme celle concernant l’herboristerie tout en prétendant dans l’Ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental que :
              « La forme du Gouvernement est et demeure la République. En droit, celle-ci n’a pas cessé d’exister. »
              « Sont en conséquence, nuls et de nul effet tous les actes constitutionnels législatifs ou réglementaires, ainsi que les arrêtés pris pour leur exécution, sous quelque dénomination que ce soit, promulgués sur le territoire continental postérieurement au 16 juin 1940 et jusqu’au rétablissement du Gouvernement provisoire de la République française.
              Cette nullité doit être expressément constatée. »

              La rupture avec cette mythologie (au sens girardien d’une fondation contre un rival, un frère ennemi méchant et coupable) gaulliste de la France continuant avec de Gaulle dans le camp du bien, alors que ce sont bien les administrations françaises qui ont collaboré avec les nazis, n’a officiellement cessé qu’avec le Discours de Jacques Chirac du 16 juillet 1995 au Vélodrome d’Hiver, rédigé par Christine Albanel, et incité par Serge Klarsfeld.


            • gruni gruni 30 avril 2013 07:23

              @Lucasdeparis


              Merci pour votre très intéressant commentaire.

              En ce qui concerne Pétain vous avez sans doute raison, et puis il n’était plus l’homme de Verdun, la vieillesse n’est-elle pas parfois un naufrage.




            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 avril 2013 11:09

              Bonjour Gruni,

              « la vente de molécules chimiques est d’ailleurs bien plus rentable » La vente oui, mais la recherche non : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/03/17/1459637_selon-michel-drucker-cancer-considerable-enjeu-economique.html Tout le lobbying autour des ogm provient du fait qu’il faut rentabiliser une lourde recherche foireuse après des années de planche à billet aveugle...
              Bien sur, une fois la molécule découverte, la reproduire est beaucoup plus facile et rentable que la plante en terre locale.

              A ce propos, http://baladin-des-saveurs.new.fr/ ramassez les pâquerettes au bord des chemins et cessez de les tondre au pétrole deux temps dans vos gazons bourgeois. les pissenlits aussi se mangent, les fleurs en salade, les feuilles en soupe ainsi même que la racine...

              bon appétit


              • gruni gruni 29 avril 2013 11:18

                Il est aussi beaucoup plus facile d’avaler une pilule d’aspirine que de prendre le temps de préparer une infusion de Reine des prés. Le consommateur aussi devrait se poser des questions et privilégier le naturel lorsque c’est possible.




                • Dwaabala Dwaabala 29 avril 2013 13:53

                  Attention ami gruni ! Ne pas confondre comprimé, pilule... et cachet.
                  .
                  Le femmes des enseignes de vaisseau à Toulon sont belles : on dit qu’elles ont un cachet d’aspirine.


                • gruni gruni 29 avril 2013 16:32

                  @Dwaabala


                  Et Toulon pour se dorer la pilule c’est génial !

                • 65beve 29 avril 2013 22:18

                  Sans oublier le PilouPilou !


                • doslu doslu 29 avril 2013 11:21

                  Et l’europe elle est petainiste ?

                  Directive européenne THMPD : l’industrie pharmaceutique grande gagnante

                  • 1984 29 avril 2013 16:00

                    L’Europe est nazie !


                  • julius 1ER 29 avril 2013 11:35

                    face au lobby de la chimie, l’herboristerie ne pèse pas bien lourd !!!!!!!!!!!


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 avril 2013 11:59

                      «  »Pétain a collaboré avec Hitler«  »

                      Pétain avait senti plus que tout autre Français la « Débâcle », pouvait-il faire mieux faire ou envisager autre chose que de demander à signer ... Ai-je besoin de refaire ce qui est déjà fait, les Français ne peuvent pas dire le contraire de ce que je dis, en plus ils n’ont pas le courage d’admettre la VÉRITÉ, double handicap national !


                      • foufouille foufouille 29 avril 2013 12:42

                        travail, famille, patrie ?


                      • soi même 29 avril 2013 12:50

                        @ Mohammed, si tu veux être un peu plus crédible parle nous plutôt comment Pétain a été perçus dans les colonies nord africaine.


                      • jacques jacques 29 avril 2013 20:00

                        Pétain a collaboré avec Hitler car celui ci avait des idées qui lui plaisaient (anticommunisme , anti-juifs ,métèques ,ordre ,etc...) .


                      • soi même 29 avril 2013 12:47

                        Posez vous la question, Quel est le pays qui à part l’Allemagne entretenait des très bonne relation diplomatique avec Pétain en 1941 ? Si vous savez du coup ; cette ordonnance deviens limpide comme l’eau de roche...


                        • 1984 29 avril 2013 16:06

                          IG Farben !


                        • soi même 29 avril 2013 20:14

                          @ 1984 c’est pas la bonne réponse.


                        • eric 29 avril 2013 12:51

                          Il faut savoir que l’État Petain a ete une providence pour les administrations. Face a des besoins, immenses, des urgences innombrables, et l’absence de processus démocratique, la bureaucratie s’est retrouvee dans un vrai rêve. Embauche massive. Tres forte autonomie pour tous les sujets pas strictement politiques, mobilisation sans précédent des moyens, pouvoir accrus. Il y a des etudes sur le net sur ces questions. C’est sans ce qui explique que dans ces milieux, déjà a gauche a l’époque, il y eut très peu de révocations. Ils ont obéi comme un seul homme et souvent avec enthousiasme. Pratiquement pas de démissions. Ils ont notamment mis en oeuvre toutes sortes de mesures qui étaient dans les cartons, mais qui auparavant étaient freinées par des lobbies ou plus simplement par la pression démocratique. Les résultats ont parfois été remarquables. Il y a eu une vraie modernisation sous Vichy. Ainsi, la politique de substitution de ressources énergétiques durables et renouvelables, pour pallier a l’insuffisance du pétrole et charbon ferait pâlir d’envie n’importe quel ministre écolo.
                          Et puis il y a eu le reste, que l’on connait mieux.
                          Il est vraisemblable que ce qui est arrive a l’herboristerie, se situe quelque part entre ces deux tendances.


                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 avril 2013 15:17
                            Ce n’est pas un article sur Pétain ni sur l’histoire de France. 

                            Cet article propose la renaissance de la formation et du métier d’herboriste diplômé, ce qui est du plus élémentaire bon sens.

                            Qui est CONTRE et POURQUOI ? 



                            • redredsir 29 avril 2013 16:25

                              Les pétainistes sont contre car ils ont peur des gaz, ne dit-on pas pétain coup t’es tout pâle ?
                              Or l’herbe donne des gaz aux vaches, d’où le fameux « mort aux vaches ! »
                              ou encore leur fameux « travail,famille,pèterie ».


                            • jacques jacques 29 avril 2013 20:03

                              Pour ce qui concerne l’herboristerie un problème majeur aujourd’hui qui ne se posait pas au temps de pétain c’est la pollution des herbes avec les pesticides et autres joyeusetés actuelles.


                              • soi même 29 avril 2013 20:20

                                Ce qui est valable pour les plantes médicinales et aussi valable pour les usines pharmaceutiques.


                              • gruni gruni 29 avril 2013 21:20

                                Effectivement Jacques, la cueillette des plantes doit-être très encadrée, vous faites bien de signaler ce problème.


                              • jacques jacques 29 avril 2013 21:59

                                Je me souviens de reportage faisant état d’ouvriers intoxiqués par les légumes qu’ils faisaient pousser dans leurs jardins dont le sol était pollué.


                              • njama njama 29 avril 2013 22:19

                                @ Gruni
                                Pétain avait pourtant d’autres chats noirs à fouetter en 1941, ne devait-il pas imposer l’ordre nouveau pour plaire à l’envahisseur allemand.

                                Je crois que l’envahisseur allemand n’a rien à voir là-dedans, mais le pétainisme peut-être (?) ... question de mentalité ... ou d’époque (?)

                                « C’est donc sous le régime de Vichy, en dévoyant le projet législatif du 7 mars 1928 de M. Ernest Couteaux, député socialiste du Nord, que la loi du 7 octobre 1940 (sous la signature de Serge Huard, Secrétaire général à la Famille et à la santé , médecin et homme politique français du régime de Vichy) - parue au JO le 26 octobre - créé un Ordre des Médecins comprenant le Conseil supérieur de la médecine et les Conseils départementaux. Cette loi supprime aussi les syndicats. Elle est complétée par la loi du 26 mai 1941 portant sur l’exercice illégal de l’art médical et de l’art dentaire et par celle du 26 novembre 1941 qui règle les élections à l’Ordre des médecins »
                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseils_de_l%27ordre_des_m%C3%A9decins_en_France

                                Cela ne touchait donc pas que la pharmacopée ...

                                http://www.youtube.com/watch?v=gMqEkyNnjbE


                                • njama njama 29 avril 2013 22:23

                                  Knock ou le triomphe de la médecine de Jules Romain c’était en 1923 !


                                • njama njama 29 avril 2013 22:50

                                  Je crois qu’avec les « allemands » vous faites un peu fausse route ... je dis ça très intuitivement, je n’ai pas d’éléments historiques pour appuyer mon point de vue.

                                  Peut-être ont-ils joué un rôle très secondaire dans cette histoire, celui d’avoir bousculé par leur présence et les circonstances un ordre traditionnel, dont le régime de Vichy a tiré partie pour faire passer des réformes qui étaient déjà dans les tiroirs, mais j’ai du mal à imaginer quelle importance pouvait avoir pour les allemands une telle loi à cette période précise (1941), car en tant que force militaire et co-politique d’occupant, ils avaient sûrement d’autres chats à fouetter que de s’occuper de changer les règles de fonctionnement d’un petit corporatisme professionnel.

                                  La réponse pourrait peut-être se trouver dans l’histoire des législations concernant les herboristeries allemandes, et d’autres pays européens.
                                  Si effectivement il y a eu simultanéité de ce genre de réforme en Italie, en Autriche, en Pologne, en Allemagne, en Hollande ... on pourrait se permettre de penser que « l’influence allemande » aurait été déterminante.


                                  • njama njama 29 avril 2013 23:13

                                    A titre « d’analogie » (rien à voir avec l’herboristerie), - n’ayant d’autres exemples sous le coude, désolé - sans le 9/11 il n’y aurait jamais eu l’USA Patriot Act (26 octobre 2001), lequel n’est toujours pas remis en cause ...

                                    Parfois, je pense que les circonstances historiques troublées « favorisent » (pour des « opportunistes ») un climat « propice » pour faire passer des réformes législatives ... la responsabilité du régime de Vichy est peut-être d’en avoir profité sans concertation professionnelle, populaire, parlementaire.


                                  • njama njama 30 avril 2013 00:51

                                    En fait Pétain n’a pas vraiment « tué » l’herboristerie ... je crois savoir que ceux qui étaient herboristes pouvaient continuer leurs activités ... un peu comme les bouilleurs de cru qui avaient droit de distiller par transmission héréditaire, mais qui ne peuvent plus les céder ou transmettre leur droit.

                                    Petit à petit les herboristeries ont fermées, l’extinction s’est faite un peu à la fois, leurs propriétaires ne pouvant céder leur fond de commerce. Les pharmacies ont gardé le droit de faire de l’herboristerie, il y a d’ailleurs dans les études de pharmacie un module assez important de botanique.
                                    Ce qui peut expliquer la disparition de la profession, et le quasi monopole des pharmaciens en herboristerie.

                                    Par analogie, aujourd’hui compte-tenu de « normes » d’hygiène, beaucoup de professions concernant la santé, l’agriculture, l’élevage, l’alimentation sont très (trop) réglementées. Cf Codex Alimentarius


                                    • gruni gruni 30 avril 2013 06:57

                                      Merci pour vos commentaires njama.


                                      Certes Pétain n’a pas tué l’herboristerie, mais à petit feu il a tué la profession d’herboriste en France car ailleurs elle existe toujours. Sans diplôme, comme l’indique le lien que j’ai laissé, l’exercice spécifique de l’herboristerie est considéré comme une pratique illégale de la médecine. Visitez une des rares herboristerie qui existe encore et vous verrez et sentirez très vite la différence avec une pharmacie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès