Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Santé > Promo Nucléaire : pour toute centrale achetée, une leucémie en prime (...)

Promo Nucléaire : pour toute centrale achetée, une leucémie en prime !

Chaque fois qu’une investigation met en péril la réputation d’une région, d’une commune, celui qui la mène a intérêt à avoir la bénédiction des responsables des secteurs dans lesquels il a l’intention d’enquêter, sinon, il risque de grosses déconvenues.

Il s’appelle Jean-François Viel, et en 1995, ce professeur de biostatistiques et d’épidémiologie, avait réalisé une enquête afin de vérifier si la proximité d’une installation nucléaire pouvait avoir une incidence sur le nombre de leucémies.

Ce « lanceur d’alerte » en a publié un livre « la santé publique atomisée » (édition La découverte, 1998). Lien

Il n’en était pas à son coup d’essai : dès 1990, il avait publié, avec Sylvia Richardson, dans le British Médical Journal, une première étude portant sur les risques de leucémies pour les moins de 25 ans habitant dans un rayon de 35 km autour du site de La Hague.

Puis, il avait remis ça en 1993, enfin 1995, grâce à un financement de l’INSERM et de la ligue Nationale contre le cancer, en collaboration avec 33 médecins locaux, avec la participation de Dominique Pobel, il avait réussi à démontrer, en prenant en compte la radioactivité naturelle, que le nombre de leucémies augmentait proportionnellement à la proximité de l’installation nucléaire. lien

Il avait diagnostiqué 27 cas de leucémies pendant la période 1978-1993 chez les moins de 25 ans, dont le détail est sur ce lien.

Le résultat ne s’est pas fait attendre : dans le camp des municipalités, lesquelles profitaient des généreuses retombées de la taxe professionnelle conséquente payée par l’industrie nucléaire, les insultes se mirent à pleuvoir sur l’épidémiologiste professeur, et il fut même empêché de parole, privé de subventions, à tel point qu’il dut quitter rapidement la région pour survivre.

Le détail de la polémique signée Olivier Baisnée, est paru dans « Politix  ». lien.

Mais les attaques ne sont pas venues seulement des municipalités, et autres conseils départementaux, mais aussi de personnalités comme Georges Charpak, prix Nobel de physique, membre du conseil d’administration de la Cogéma, laquelle exploite le site de la Hague.

Charpak fit, d’après la Criirad, des déclarations publiques à la limite de la diffamation. lien

Le professeur Souleau, président d’un comité d’experts, nommés manifestement pour rassurer la population, à du démissionner.

En effet, il avait présenté des chiffres comme ceux des travaux du comité, alors que ces chiffres émanaient des exploitants du site. lien

Dans un article paru dans le journal « La Recherche  », Elisabeth Cardis affirme que les résultats de l’enquête ont peut-être été sur-interprétés. lien

Naturellement les résultats publiés par Viel furent contestés par d’autres épidémiologistes, et l’état, via le ministère de l’environnement diligenta une commission d’enquête, laquelle confirma la validité scientifique du travail du Professeur Viel, au grand dam des lobbys nucléaires. lien

Comme il était probable que cette pollution radioactive soit consécutive aux rejets en mer des exploitants de La Hague, Greenpeace s’en mêla, et mis en évidence une contamination significative des sédiments à l’extrémité de la conduite des rejets en mer, même si les plongeurs de la COGEMA et des gendarmes maritimes, tentèrent d’empêcher les mesures, en volant le matériel de prélèvement. lien

Mais est-il très productif de s’en prendre au thermomètre lorsqu’on a de la température ?

Toujours est-il que Greenpeace réussit à mesurer  90 000 Bq/m3 de Krypton 85, alors que le rayonnement naturel est de l’ordre de 1 à 2 Bq/m3 dans l’air. lien

Le journal « Ouest France » titrait le 12 mars « des taux 3000 fois supérieurs à la normale » et « le Monde » ajoutait « la Hague est-elle mortelle ? ».

Le centre de traitement de la Hague, c’est 300 hectares, et 5000 travailleurs, qui s’emploient à cisailler les combustibles usagés en tronçons de 35 mm, lesquels seront plongés dans de l’acide nitrique ; D’autres opérations permettront de solidifier l’uranium, qui retournera par convoi ferroviaire, sur son site d’origine, avec les risques que l’on imagine. lien

Mais ce serait oublier qu’il reste 74 tonnes de plutonium stockés à La Hague, dont on sait qu’un millionième de gramme est une dose mortelle, et que dans les années 60, les containers de déchets nucléaires étaient envoyés par le fond, dans la Manche, alors que des déchets liquides sont toujours évacués par la conduite s’avançant de 2km dans la mer, a raison de 50 mètres cubes journaliers, depuis 1966  ; lien Tout cela en dépit de la convention de Genève qui publia, le 29 avril 1958, un article (n°25 alinéa 2) stipulant : « tout Etat est tenu de prendre des mesures pour éviter la pollution des mers due à l’immersion de déchets radioactifs… ». lien

Quant au plutonium, il est converti en oxyde de plutonium, et envoyé par camions à l’usine Melox, à Marcoule, à près de 1000 km de là, afin d’être transformé en MOX, ce combustible qui est au cœur de la catastrophe de Fukushima.

D’autres enquêtes épidémiologiques, menée par J.D. Urquhart, ont déjà été menées ailleurs, (à Sellafield, et Dournreay, (usines anglaises de retraitement et stockage de déchets nucléaires), près des centres atomiques militaires d’Aldermaston et de Burghfield et du centre nucléaire de Harwell, et à proximité de la centrale nucléaire de Hinkley Point) et on apporté le même résultat : augmentation de leucémies lorsque l’on s’approche des installations nucléaires.

En Allemagne, une étude similaire a été menée en décembre 2007, amenant à l’évidence que la proximité des installations nucléaires augmentait les risques de leucémies et de cancers. lien

Dans un rayon de 50 km, le risque de cancer infantile est très élevé. lien

Sachant que toutes les centrales nucléaires, malgré toutes les précautions prises, rejettent de la radioactivité dans l’eau, dans l’air, et que les installations de traitement/stockage de déchets nucléaires en rejettent plus que les centrales, il ne serait pas inutile qu’une enquête épidémiologique indépendante, prenant en compte la radioactivité naturelle, se penche sur le problème et analyse les cas de leucémies et de cancer, afin de savoir s’ils sont en augmentation chaque fois que l’on se rapproche d’une installation nucléaire.

Et quid des lobbys nucléaires qui jouent avec la norme, demandant qu’elle soit modifiée, lorsqu’il y a dépassement, comme cela a été le cas pour le tritium récemment. lien

On se souvient qu’au Japon, lors de la catastrophe de Fukushima, la norme de pollution nucléaire a été multipliée par un facteur de 12,5 afin de ne pas trop élargir le périmètre interdit, et permettre l’enfouissement des cendres issues des déchets radioactifs lien

Sauf que la norme n’empêche pas le danger.

Et puis il faut que l’enquête menée soit réellement indépendante, car, on l’a vu par le passé, au Tricastin par exemple, où, malgré le cahier des charges établi, il a été décidé que le choix de l’expert devrait revenir « uniquement au conseil général et à l’ASN (autorité de sureté nucléaire) avec comme expert l’institut de veille sanitaire  », ce qui pose de sérieux doutes sur l’indépendance objective de l’expertise menée. lien

Mais revenons à La Hague.

Certains vont encore plus loin brossant un tableau catastrophique de l’installation, comme l’ingénieur Christian Kernaonet, confirmant qu’il n’est pas antinucléaire, qui a déclaré pour libérer sa conscience : « de 1969 à 1977, les fûts radioactifs ont été classés n’importe comment, certains baignant dans la nappe phréatique, tandis que les bordereaux d’inventaire étaient incomplets  », ajoutant une révélation bien plus inquiétante : « alors que le site ne contenait pas moins de 100 kg de plutonium disséminés, les fûts concernés ont été « reconcentrés », d’où des risques de criticité ». lien

En attendant, se basant sur une étude publiée par l’équipe du CESP (Inserm) publiée dans « l’international Journal of cancer », constatant que l’incidence des leucémies est en augmentation d’un facteur 1,9 pour les enfants de moins de 15 ans dans un rayon de 5 km autour des centrales nucléaires, Corinne Lepage, remettant la question sur le tapis,  vient de demander au ministre de la santé de mettre en place un suivi épidémiologique autour des centrales et des centres de recherche, et de s’engager à en assurer l’entière transparence, (lien) alors qu’Eva Joly lance la notion de crimes écologistes contre l’humanité, demandant à la Cour internationale de poursuivre et réprimer les crimes écologistes. lien

Alors qu’à Fukushima, la température du réacteur n°2 continue de faire le yoyo, (lien) les japonais découvrent que du béton contaminé aurait été vendu à 200 entreprises, ce qui expliquerait la dose élevée de radioactivité découverte au Japon dans les matériaux d’un logement récent. lien

Comme dit parfois mon vieil ami africain : «  le feu qui te brulera peut être celui qui te chauffe ».

L’image illustrant l’article provient de « les moutonsenrages.fr »

Merci à Corinne Py pour son aide efficace.

Olivier Cabanel

 Articles déjà parus

Mon village en utopie

On nous doit plus que la lumière

Ce cher nucléaire

Un EPR au parfum de Tchernobyl

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Vive l’énergie positive

Quand les ordures se changent en or

Sortir en douceur du nucléaire

Que la lumière soit !

Du pétrole sous les sabots

Le nucléaire dépassé par les cochons

Energies propres en Suède

L’imagination au pouvoir

Du yaourt dans la tête

D’autres énergies pour sortir de la crise

Qui a empoisonné Stanley Meyer


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

231 réactions à cet article    


  • Harfang Harfang 17 janvier 2012 08:55

    Édifiant ! Il n’y a pas d’autre mot...


    • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 09:34

      Harfang

      quelques éléments supplémentaires, reçus ce matin :
      2753 cas de leucémies...ça commence à compter !
       smiley

    • Muriel74 Muriel74 17 janvier 2012 09:19

      Les leucémies augmentent à proximité des centrales (entre autres) que peut-on faire ? Réponse du gouvernement : couper les budgets de la recherche environnementale http://www.journaldelenvironnement.net/article/sante-environnement-les-chercheurs-se-rebiffent,26972
      plus de recherche, plus d’épistémiologie, plus de statistique, on supprime les outils de ce qui veulent travailler
      Merci pour votre article


      • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 09:36

        Muriel

        je pense que c’est au niveau de l’Europe qu’il y aurait une chance d’aboutir, parce qu’en France, avec ce gouvernement pro nuk, je ne m’attends à rien de positif
        merci de votre lien.
         smiley

      • JL JL1 17 janvier 2012 10:03

        Oui, c’est ça la solution libérale à tous nos maux : détruire tout ce qui empêche de faire du profit dans une concurrence libre et non faussée.

        L’Etat libéral a pour vocation à être réduit à sa plus simple expression : la protection des privilèges et de la propriété privée, et la collecte des taxes pour financer cette protection. La bonne gouvernance c’est tout ce qui fait converger dans cette direction.


      • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 10:09

        JL

        ce que je constate, c’est que cet état libéral a tout fait pour privilégier les plus nantis, qui sont bien sur une minorité, au dépens des autres, plus ou moins défavorisés.
        l’amusant de la situation, c’est que ces derniers sont ceux qui ont mis au pouvoir le gouvernement libéral.
        les preuves de cet état de faits sont nombreuses : la quasi disparition de l’impot sur le revenu, qui dans un monde solidaire, devrait être proportionnel aux revenus de tous, au profit de la multiplication de taxes qui handicapent d’abord les couches défavorisées.
        et c’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
        merci de votre commentaire.

      • JL JL1 17 janvier 2012 10:27

        OC,

        cet État que vous qualifiez de libéral est en fait un État de droite ’coaché’ par les Chicago boys. Tout comme l’était l’État de gauche auquel vous avez fait allusion, ou comme le sont aujourd’hui toutes les institutions qui ont le pouvoir en occident, au sein de cette trop fameuse communauté internationale.

        C’est pourquoi il me paraît vain de compter sur l’UE pour un début de solution. Seuls les peuples pourront se sortir de la nasse dans laquelle le libéralisme est en train de nous enfermer.


      • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 10:32

        JL

        c’est aussi une autre solution, qui en effet pourrait se dessiner rapidement, 
        le mouvement des indignés montre la voie, mais pour l’instant, ça ne semble pas émouvoir grand monde.
         smiley

      • Ni naïf Ni Crédule dede 18 janvier 2012 14:36

        Sauf que le lien que vous proposez ne concerne pas la recherche épidémiologique sur le nucléaire.


      • Gabriel Gabriel 17 janvier 2012 09:39

        Olivier vous le savez bien, aujourd’hui la vérité tient sur une carte bleue et les valeurs de la vie sur un RIB. La crédibilité s’évalue fonction de l’importance des bénéfices et concernant le nucléaire la colonne débit (Humain et environnement) ne fait guère le poids face à la colonne crédit (Actionnaires et copinage). Si vous êtes financièrement solvables, vous êtes admirable, considérable. Si vous êtes modeste, vous n’êtes qu’une variable d’ajustement. La lumière, le chemin, la vérité, aujourd’hui, ce sont les relevés bancaires et la seule loi qui prévaut est celle des marchés. Cela s’appelle se sucrer, s’empifrer, diabétiques, s’abstenir… Quant aux japonais, ils vont tellement pleurer les morts à venir, qu’ils ne leurs restera plus d’eau ni de sel dans les yeux...


        • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 10:10

          Gabriel

          je partage totalement et remercie
           smiley

        • Marco07 17 janvier 2012 18:54

          ça y est, c’est le quart d’heure tristesse, sortez les violons et les mouchoirs, sur cette file, nul besoin de réalité, de chiffres et autres inutilités réelles, ici les Japonais vont déguster -bien plus que pour le Tsunami- à tel point que les sites proposant un enterrement groupé avec cérémonie low cost feront des fortunes dans le domaine des pompes funèbres, et les gens sont ramenés au stade cb/profit histoire de faire un bel amalgame de mauvaise qualité façon Cabanel entre chiffres (comme il y en a pas de mauvais, autant prendre du bancaire...) et Fukushima....



          Riz dit Cule.

        • TSS 17 janvier 2012 09:43

           officiellement ,selon le gvr,la relation ne peut être etablie....ah,ah,ah... !!


          • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 10:12

            TSS

            quelques éléments d’information supplémentaires :
            les pdf sont vraiment intéressants.
             smiley

          • anarcococo 17 janvier 2012 09:47

            Comme promo du jour, on pourrait faire aussi cela :

            « Pour 10 prothèses PIP achetées, une croisière Costa offerte ! »


            • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 10:14

              anarcococo

              le paradoxal de la situation est que l’ump tente de faire porter la casquette du capitaine à Hollande, alors qu’il semble bien que le capitaine du navire actuel s’appelle de puis presque 5 ans Sarközi.
              c’est quand même gonflé, non ?
               smiley

            • Pyrathome Pyrathome 17 janvier 2012 11:53

              alors qu’il semble bien que le capitaine du navire actuel s’appelle de puis presque 5 ans Sarközi.

              Pas 5 ans, mais dix ans qu’on se farci cet énergumène.....


            • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 13:25

              Pyra

              c’est pas faux, puisque si on ajoute les années où il a été le tout puissant ministre de l’intérieur, du budget, il y a effectivement dix ans que cet homme a fait de la France ce qu’elle est devenue.
              je prépare un article sur le thème « soyez naïf, croyez moi »
              concept qui peut s’adresser à plusieurs candidats présidentiels.
              toute contribution est la bienvenue.
               :)

            • eric 17 janvier 2012 10:29

              Je pense qu’il faut raison garder. Il n’y a aucune raison raisonnable de penser que les extraterrestres qui nous ont déjà sauvé une fois en tant qu’espèce, soient moins soucieux de notre devenir. De la même façon qu’a l’époque ils ont transmis les secrets des pyramides des incas aux égyptiens, sans parler des Japonais sous marins, ils devraient tôt ou tard nous enseigner les secrets d’une énergie propre gratuite et renouvelable qui fit les beaux jours de Mu et de l’Atlantide réunies  .http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/2012-odyssee-de-l-espece-107652

              Le seul vrai risque serait qu’écoeurés de l’humanité par Sarközy ils ne nous abandonnent a notre triste sort

              D’ou la nécessité de voter malgré tout Eva Joly


              • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 11:23

                eric

                même si manifestement nous n’avons pas encore la technologie des Jomons, des Atlantes, des Dravidiens, il semble que l’énergie libre soit de plus en plus explorée.
                JP Petit l’explique très bien
                vous devriez regarder ce document attentivement.
                je prépare un article sur le sujet, et on risque quelques surprises.
                merci de votre commentaire « décalé »
                 smiley

              • eric 17 janvier 2012 12:33

                A Cabanel, comme vous l’aviez compris, il s’agit moins d’un commentaire que d’un résumé de ce qu’une lecture attentive de vos articles m’a appris. Je suis du reste assez effaré du nombre de moins que cela entraîne immédiatement et ce, malgré de nombreux liens étayant mes propos sur la base des sources les plus fiables.

                Conscient de n’être que l’interprète de la substantifique moelle de vos écrits, je me perd en conjectures. Est ce l’absence d’emballage, la réduction à l’état brut, qui explique ce rejet ? Est ce que les mêmes concepts sont évalués différemment en fonction de la source ? Aurais je zappé l’élément clef qui donne sa cohérence à l’ensemble ?
                 A part cela, je suis de passage chez un cousin qui bosse dans le nucléaire. Il revient du Japon ou il a choisit son appart. Il y retourne dans 15 jours pour y vivre. Entre autre il s’occupera de la centrale accidentée. Diagnostic. Les trois réacteurs sont froids au sens nucléaire du terme. C’est a dire que l’enveloppe n’est plus en danger. Les retombées sont assez faibles sur la majeur partie du territoire d’exclusion et les gens pourraient dors et déjà rentrer chez eux dans leur majorité, mais, principe de précaution. A proximité du réacteur, idem, mais là il y a un vrai risque de remontée d’eau contaminée.
                Bref ; il y a du travail pour longtemps mais la situation est sous contrôle.

                Il risque sa sante personnelle sur ce diagnostic.

                Comme le dirai sans doute votre vieux sorcier africain, des témoins qui sont prêt a se faire égorger pour une idée, j’aurais tendance a ne pas les croire parce qu’ils sont sans doute fous. Un témoin qui accepte de se faire irradier a mort pour un simple salaire, j’ai tendance a croire que cela n’existe pas

              • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 13:29

                eric

                mon passage préféré dans votre commentaire est celui ci
                trois réacteurs sont « froids », en terme nucléaire.
                ils sont chauds, en réalité, et aucun risque n’est écarté, mais comme vous dites, ils sont « froids ».
                un peu comme l’histoire du canard de Robert Lamoureux, toujours vivant, même s’il devait être mort depuis longtemps.
                c’est amusant, non ?
                 smiley
                c’est cadeau.

              • SlipenFer 17 janvier 2012 10:30

                Bon article merci olivier
                le choix va être simple tu va être malade principalement
                avec les déchets nucléaire sur le long thermes ou accident de central,
                car il y en aura d’autres fatalement.
                soit les pesticides tout aussi efficace pour te déglinguer. 
                N’oublions que ce n’est que le début (1970).
                on ne mesure pas un tel problème sur 40 ans.
                a+


                • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 11:25

                  Slipenfer

                  la difficulté, c’est d’arriver à faire passer l’information.
                  quand l’on songe aux efforts de JF Viel qui il y a plus de 15 ans a apporté des éléments de réflexion essentiels, et incontestables, pour ne voir qu’aujourd’hui une petite possibilité s’ouvrir, c’est à désespérer.
                  mais il faut continuer d’avancer, la vérité finira bien par sortir du puits.
                  merci de ton commentaire.
                   smiley

                • SlipenFer 17 janvier 2012 11:42

                  re
                  a tu vu Thrive ?

                  Ce documentaire non-conventionnel de plus de 2 heures lève le voile sur ce
                  qui se passe « réellement » dans ce Monde ; en suivant notamment l’argent
                  qui nous gouverne actuellement et en remontant à sa source – la découverte
                  de la consolidation mondiale du Pouvoir dans presque chaque aspect de nos vies.


                • SlipenFer 17 janvier 2012 11:59

                  A voir aussi

                  Projet ITER : Le point-de-vue éclairant du scientifique Jean Pierre Petit
                  Voici un reportage édifiant du scientifique Jean-Pierrre Petit
                   sur ce projet nucléaire de premier plan, développé dans le sud
                   de la France, près de la belle ville de Manosque, en association
                  avec de nombreux et puissants cercles scientifiques à travers le monde :

                • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 13:30

                  slipenfer

                  ou j’ai vu Thrive
                  édifiant, et je le conseille à tous.
                  merci.

                • joletaxi 17 janvier 2012 10:32

                  Amis de l’enclume, bonjour
                  Mr. Cabanel, bonjour

                  je retrouve du grand cabanel.

                  Comme d’habitude, il embraie plein pot, dans une étude statistique des plus contestables,reposant sur un échantillonnage dérisoire, mais on mettra ça avec le million de morts de Tcherno, ou les 20 millions de Fuku.
                  Curieusement, il a eu un peu de retard à l’allumage,cela date tout de même de quelques jours, mais là il est sur les rails.

                  Sacré Cabanel,avec vous au moins rien ne change, une enclume pure et dure.

                  Tiens comment va Eva ?
                  Eva va dans le mur... on s’en doutait, vous êtes toujours dans le club des « loser »

                  Sinon, toujours zéro mort à Fuku, zéro la tête à Toto.
                  Ah oui, 20 millions de leucémiques en puissance,
                  des nouvelles des coriums, ?
                  Ca n’a pas encore fait pschiiit ?

                  Une info tout de même, je suis bon prince.
                  Un appartement a du être évacué car construit avec des agrégats provenant de la région de Fuku.
                  Je vous suggère de faire un article, bien larmoyant sur le devenir de cette pauvre famille.

                  Allez les charlots, à vos enclumes, étonnez-moi, renouvelez votre panoplie d’insultes.


                  • penajouir penajouir 17 janvier 2012 11:01

                    Joletaxi, pourquoi d’insulter ? Tes commentaires sur ce site sont largement suffisants à définir ton grand cœur et ta largeur d’esprit …


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 11:29

                    mon pauvre jo,

                    je ne sais pas à qui on va pouvoir confier votre éducation ?
                    vous êtes vraiment un cas désespéré.
                    qu’en pense votre famille ?
                    vos amis ?
                    vous vous obstinez a tenter de rédiger des commentaires sans queue ni tête, alors que vous pourriez profiter des joies de la neige, des batailles à boule de neige, et autres constructions de bonhommes de neiges.
                     smiley

                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 11:33

                    de la hauteur

                    merci de ce commentaire, et surtout de m’avoir donné cette info sur ce curieux personnage Ettore Majorana, dont je n’avais jamais entendu parler.
                    c’est un très beau sujet qui mériterait un article, à condition de trouver quelques éléments supplémentaires.
                    mais avec internet, je ne serais pas surpris de découvrir plus de détail sur cet homme étonnant.
                     smiley

                  • Ni naïf Ni Crédule dede 17 janvier 2012 11:38

                    Ah, la puissance statistique de Cabanel vaut toute les études épidémiologiques !




                    • Muriel74 Muriel74 17 janvier 2012 12:04

                      @dede Corréler n’est pas prouver certes, mais quand certaines études/recherches sont faussées et que les budgets d’autres sont coupées, un doute m’assaille : quelle est la volonté politique de mon pays de rechercher des données justes et fiables en santé environnementale http://www.retrouversonnord.be/Epistemologie_des_sciences.htm#confusion


                    • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 13:33

                      dede

                      ne soyez pas modestes
                      tous vos liens, émanant d’autorités nucléaires « indépendantes » comme celle du scpri et autres instances nucléaires, étant d’une parfaite « objectivité », dépassent largement toutes les informations que j’ai essayé modestement de donner.
                       smiley

                    • Ni naïf Ni Crédule dede 17 janvier 2012 13:41

                      Et si l’épidémiologie était aussi facile que cela, cela se saurait, mais ce n’est pas le cas...c’est même pour cela que l’on fait des recherches croisées au niveau internationales ! 


                      Il suffit de voir les contradictions de l’époque pour les étude du Viel sur la Hague où il s’était fait rembarré par la communauté scientifique, par manque de puissance statistique.

                      Pour les études en cours sur les leucémies autours des centrales il faut de la puissance statistique pour corréler tout cela. Et c’est bien ce que l’Inserm et l’IRSN souhaitent vouloir disposer.

                      Donc au lieu de crier au loup à tout va, il faut en savoir plus.

                      La difficulté des études épidémiologiques est un probléme car la puissance statistique n’est pas au rendez-vous. Attendons d’autres avancées pour pouvoir certifier quoi que ce soit...et cela est valable pour tous les domaines de l’épidémiologie.

                    • Ni naïf Ni Crédule dede 17 janvier 2012 16:04

                      Pour votre info le SCPRI n’existe plus !


                    • Clojea Clojea 17 janvier 2012 11:54

                      Salut Olivier. Bien vu, il est vrai que l’on est assailli de partout avec des radiations, et d’autres choses nocives comme pesticides etc.... et que l’on ne le sait pas. Tu as raison de dire que l’on peut agir sur l’Europe, mais il va falloir batailler dur, et ce dans beaucoup de domaine. Exemple, le gaz de schiste, il y a encore en France plus de 60 permis d’explorations non fermés à ce jour. Merci pour ton article.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2012 13:35

                        Clojea

                        au sujet du gaz de schiste, le gouvernement attend gentiment que les élections soient passées, espérant être encore en place en mai...
                        j’espère qu’à force de prendre les français pour des cons, ils finiront par s’en apercevoir.
                        mais on est pas à l’abri d’une surprise.
                        merci de ton commentaire.

                      • Aldous Aldous 17 janvier 2012 11:54

                        Merci pour cet article Olivier.

                        Rappelons que le Japon se passe aujourd’hui de 80% de ses réacteurs nucléaires, mis à l’arrêt depuis Fukushima.

                        Plus de néons publicitaires à Tokyo = plus de leucémies chez les enfants japonnais.

                        De quel coté de l’équation est le sacrifice ?

                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès