Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Prothèses PIP, un Noël mammaire !

Prothèses PIP, un Noël mammaire !

A force de regarder dans la cour du voisin, qu’il fût chinois avec son lait contaminé ou américain avec ses OGM, nous en avions oublié nos propres produits bien de chez nous ainsi que ceux que nous produisons en commun avec nos acolytes des pays libres et démocratiques.

Alors rappelons-nous quand même que, sous un gouvernement prétendu proche du peuple, nous avons en son temps inondé divers pays de poches de sang contaminé, et notamment les orphelinats de Roumanie. La photo jointe, que j’ai prise en 1998, représente quelques uns de ces gosses. Tous sont morts depuis.

Rappelons-nous également que les bombardements auxquels nous avons participé en Serbie, Lybie et autres pays tellement puissants que seul l’OTAN pouvait les mettre à la botte de l’Occident, ces bombardements ont été effectués avec des engins utilisant l’uranium, appauvri certes, mais uranium quand même. Ah, l’export de nos technologies de pointe…

Pour la Lybie, cette grande victoire de l’épopée sarkozienne a eu comme effet de nous coûter la bagatelle de 350 million d’euros, et en plus d’augmenter sérieusement le coût du baril de pétrole de 16% au premier semestre 2011. Bel effet sur nos bourses, du style « double impact » !

Malgré cela notre pays reste un grand donneur de leçons devant l’éternel et pas seulement dans le domaine technologique, comme par exemple notre exigence de mettre à l’index la Turquie pour le massacre des arméniens de ce pays, lesquels s’étaient rebellés, en cela grandement aidés par les forces alliées dont la France durant la première guerre mondiale donc en temps de guerre, contre le gouvernement turc, leur gouvernement. Probablement l’idée de l’armée française était d’exporter notre « art de la guerre ».

Cette fois nous venons de passer les fêtes de Noël sous le signe du nichon. Et pas n’importe lequel, celui gonflé à partir de poches contenant divers produits, notamment ce produit officiel, que le monde nous enviait et labellisé « triple A », faisant l’objet d’emprunt bancaire à un taux record pour celles dont les maris n’avaient pas des bourses suffisantes, ce produit garanti presque à vie et nous permettant d’avoir des femmes ou des maîtresses n’ayant plus besoin de soutien gorge rembourré et pouvant se promener les seins au vent sur n’importe quelle plage de la planète, sauf bien entendu en Arabie Saoudite ou dans d’autres grands pays dont l’absence de démocratie ne gêne personne, pour cause de pétrodollars.

Ces nichons donc, ces « seins quelle avait comme des lampions » pour Pierre Perret, autrefois à géométrie variable et soumis à la pesanteur au fur et à mesure d’une avancée dans l’âge, étaient devenus, grâce à la haute technologie et au savoir-faire français, des seins inaltérables, des seins en apesanteur éternelle, voire de vrais flotteurs. Ainsi nos gouvernants pouvaient cette fois encore vanter la technologie « de pointe » de notre industrie de précision, et nos grands classiques en étaient revisités, tel « ne cachez plus ce sein que je saurai voir », ou bien « au nichon qui mal y panse ».

Ces seins étaient même équipés de prothèses validées TÜV, un maître es-qualité sur la place mondialisée. « TÜV veux ou TÜV veux pas » valider ma prothèse ?

Oui mais voila, notre belle industrie a encore pris une claque avec des prothèses dont le moins que nous puissions dire est que la composition est digne de la plus sordide équation capitaliste : « je vends de la merde et la sécurité sociale rembourse le travail mal fait ». Nous avons donc trouvé des prothèses faites à partir de produits destinés à l’industrie, du style Stanley Lubrick « Lolos mécaniques ».

Un chirurgien spécialiste des implantations écrit, dans le Parisien du 28 décembre : « on mettait n’importe quoi dans les coques des faux seins : du liège, de l’huile de soja, de l’hydrogel, peu importait du moment que cela tenait ». Le liège faisait office de flotteur ? Et si au lieu d’hydrogel on avait mis de l’hydromel, nous aurions eu beaucoup de volontaires pour la tétée ! A quand les prothèses au gaz sarin et les prothèses explosives ?

Bon, reconnaissons que c’est nettement moins grave d’avoir vendu des produits cancérigènes ou « explosifs » à des milliers de femmes dans plus de 30 pays, d’avoir quelques décès, des centaines de victimes et presque autant de plaignantes, c’est moins grave donc que cette entreprise chinoise qui a sur les mains la mort de 6 bébés et l’intoxication de 3.000 autres. Là-bas ils ne font pas dans la qualité !

Et puis nous apprenons que, dans notre beau et grand pays, la formation professionnelle existe, et les stages de reconversion permettent de voir un charcutier devenir « Maître es-Nichons ». Nous savions que la boulangère a de belles miches, désormais nous confirmons que le charcutier français va de mâle en pis.

Oui mais voilà, un autre scandale se profile, lié à tous ces hommes, sur tous les continents, qui ont épousé ou pris comme maîtresse une Samantha Fox et vont se retrouver à devoir se promener sur les plages avec, au lieu d’une playmate en monokini, une bobonne ayant en guise de « gaillard d’avant » deux savonnettes dans des gants de toilette. Comme disait Pierre-Jean Vaillard si je me souviens bien dans les années 70 à propos d’une chanteuse à la poitrine peu accorte : « c’est une autoroute sans station-service ».

Imaginons les troubles chez tous ces hommes, les plaintes pour « escroquerie », « tromperie sur la marchandise », « abus de confiance ». Imaginons toutes ces scènes de ménage déclenchées par cette société privée qui répond au doux nom de « pipe ». Circulez, on ne fait plus de PIP !

Imaginons aussi ces demandes de divorce, ces futurs enfants ballotés, sortis du sein familial pour cause d’événement « mal sein ».

Ce charcutier a vraiment déclenché un scandale de « masse ».


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 4 janvier 2012 11:00

    Dorénavant, les prothésistes devront rassurer leur clientèle par un panneau « ceci n’est pas une PIP ».

    Ah ! nom d’une pipe, j’allais oublier de vous souhaiter « bons nénés à tous ».


    • pragma 4 janvier 2012 11:47

      Il y a du Robert-gate en préparation !


      • ALBIE Alain 4 janvier 2012 13:11

        « Au moins 20 cas de cancer ont été recensés jusqu’à présent en France chez des femmes porteuses d’implants mammaires présumés défectueux de la société PIP, selon le dernier bilan de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

        Au 28 décembre dernier, 1.143 ruptures d’implant, 495 réactions inflammatoires et 672 explantations préventives avaient été signalées chez des patientes porteuses de ces prothèses, selon la dernière synthèse publiée par l’Afssaps. L’agence recueille les déclarations d’incidents liés à ces prothèses mammaires, rapportés par les médecins, les associations ou les patientes. »

        http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111230.FAP9346/vingt-cas-de-cancer-recenses-chez-des-patientes-porteuses-d-implants-mammaires-pip-selon-l-afssaps.html 


        Multiplié par 20 en fonction du nombre d’habitants, si cette même affaire était arrivée en Chine on en parlerait durant une bonne trentaine d’années, voire plus du fait que certains ne savent pas encore que Mao est mort en 1976.


        Là, on en cause vaguement et on est très loin de l’empressement des médias à « informer » comme pour la fausse affaire d’espionnage Renault. Mais espoir 1 chauffeur d’autobus est mort du H1N1. On pourra peut être vendre nos coûteux vaccins achetés à grand frais aux amis de Mme Bachelot.


        • momo momo 5 janvier 2012 09:36

          Il faut aussi rappeler que la chirurgie esthétique est dans la suite logique d’une autre aberration : l’épilation

          Momo

          http://poilagratter.over-blog.net/article-bilan-quinquennal-de-pag-96120833.html


          • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 janvier 2012 18:29

            @Ekaterina, moi j’ai garde en memoire ces minots avec qui j’ai fait la fete et qui sont sur ma photo, le reste est tout aussi sordide ... 22 ans plus tard ...


            • Gérard Luçon Gerard Lucon 16 janvier 2012 14:10

              je ne suis dans aucun mouvement, quel qu’il soit, en France ... ailleurs c’est une autre histoire :. mon mail est afigl45@yahoo.fr

               

              tiens, un petit lien qui vaut son pesant : http://cgi.ebay.fr/Suite-decision-de-justice-vend-un-tablier-de-Grand-maitre-de-GLNF-/220932719240

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès