Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Quand arrêtera-t-on les tueuses en série ?

Quand arrêtera-t-on les tueuses en série ?

Des maladies qui tuent par millions

Lors de meurtres en série, tout est mis en oeuvre pour mettre le coupable hors de nuire. Les autorités - c’est-à-dire vous et moi qui exerçons alors une pression sur les élus qui à leur tour l’exercent sur le service des enquêtes - ne regardent pas à la dépense. Ne devrions-nous pas agir de même envers ces maladies pourtant guérissables qui déciment des millions d’êtres humains chaque année ?

Chaque fois que survient un désastre naturel, notre générosité prend le dessus sur notre apathie. Nous sommes loin d’être insensibles aux malheurs des autres. Sauf, semble-t-il, lorsque celui-ci est distillé à petite dose par l’une ou l’autre de ces maladies qui prennent un malin plaisir à frapper les plus faibles loin des caméras.

Des tueuses pourtant suivies à la trace

Avec le système d’alerte électronique international ProMED-Mail, il est possible de suivre quotidiennement, ou pour une période donnée, les maladies infectieuses. Essayons, par exemple, avec le choléra. Résultat : onze alertes depuis le 1er janvier 2005.

Cholera remains a global threat and is one of the key indicators of social development (...) Almost every developing country faces cholera outbreaks or the threat of a cholera epidemic.

Organisation mondiale de la santé. Cholera (en anglais)

Choléra compris, plus de 43% des décès dans les pays en développement sont dus à des maladies infectieuses, contre à peine 1% dans les pays industrialisés. Ces maladies tuent plus de 17 millions de personnes par année.

Grâce au Service des Maladies Infectieuses et Tropicales de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, vous pouvez sans risque aucun faire un voyage virtuel à l’extérieur de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Dans de nombreuses destinations vous verrez, les maladies infectieuses continuent leurs meurtres en série en toute impunité, d’autant que la pharmacorésistance leur offre de belles années devant elles si nous n’agissons pas. Avis aux intéressés : la menace ne concerne pas que les populations du Sud.

La croissance économique comme remède ?

Il y a ceux qui voient la mondialisation et ses promesses de croissance économique comme une opportunité d’améliorer la santé par l’augmentation du niveau de vie des populations. Il y a ceux qui la voient, telle qu’elle se développe, comme une menace qui plane sur les systèmes de santé des pays en développement, déjà passablement mal en point.

L’économie qui améliore la santé ou la santé qui améliore l’économie ? L’oeuf ou la poule ? Et si c’était l’oeuf ET la poule ?

Although the income to health mechanism is undoubtedly present - everything is easier with money, and some improvements are impossible without it - I argue that the transmission of health related knowledge is ultimately more important.

Angus Deaton. Health in an age of globalization.

Les pays riches ont su conjuguer dans un même continuum croissance économique et amélioration notable de la santé de leurs populations. Des campagnes d’information et des avancées scientifiques, financées à même les fonds publics, ont joué un rôle majeur dans cette réussite humaine.

Pourquoi ce qui fut efficace au Nord ne le serait-il pas au Sud ?

Faire de la santé un projet collectif

La solution n’est pas d’opposer un secteur privé, soi-disant plus efficace, à un secteur public qui n’a pas réussi le virage santé faute de moyens et aussi - il faut l’avouer - de fiabilité.

La solution est plutôt dans le soutien d’initiatives mondiales contre les maladies infectieuses, notamment celles qui mobilisent les collectivités.

N’est-il pas temps de reconnaître que la santé est un bien public mondial et qu’elle va bien au-delà des soignants et des médicaments ?

N’attendons pas en vain que les maladies qui frappent les pays pauvres cessent d’elles-mêmes de tuer.
Soignons le tiers-monde.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès