Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Quelle mouche l’a piqué ?

Quelle mouche l’a piqué ?

Cette expression populaire évoque les réactions d’un individu qui s’emporte sans grande raison.

Pourtant les mouches et autres insectes piqueurs ne sont pas à prendre toujours à la légère.

Le Chikungunya est l’un d’eux et, alors que l’on croyait qu’il se contentait de sévir de l’autre coté de la planète, un touriste aveyronnais de retour des Antilles nous apprend une nouvelle fois que ces moustiques voyagent eux-aussi. lien

Le moustique tigre, vecteur de cette maladie, est pourtant dangereux puisqu’encore aujourd’hui, il n’existe aucun traitement, et que chez les personnes fragiles, cette maladie peut aller jusqu’à entraîner la mort, puisque depuis le mois de mai, une véritable hausse des cas de chikungunya a été constatée : 47 cas ont déjà été dénombrés, beaucoup plus que les 2 petits signalements notés en 2010. lien

Auparavant, il n’avait été signalé depuis 2004 que dans le sud de la France, et le voilà maintenant en Vendée, mais c’est sans commune mesure avec les cas recensés aux Antilles qui se compte par plusieurs milliers par semaine, de 3200 à 6500. lien

Les services de l’état, comme toujours, nous affirment qu’il n’y a pas de risque d’épidémie…on ne demande qu’à les croire, mais ne s’agit-il pas seulement de rassurer ?

Hélas le moustique tigre n’est pas le seul insecte piqueur dangereux : il y a aussi la mouche charbonneuse, ou stomoxe, présente dans toute l’Europe.

Elle importune surtout les ruminants, mais il lui arrive de s’en prendre aux humains…

C’est ce que le grand compositeur Alexandre Scriabine avait appris à ses dépens, puisqu’il en est mort à l’âge de 43 ans.

Mais le plus étonnant est que ce compositeur d’avant-garde, jugé mystique ou fou par les uns ou les autres, portait un amour particulier aux insectes, qui le lui ont donc bien mal rendu.

Il avait en effet écrit une Sonate, la numéro 10, qu’il avait dédié aux insectes, dont il disait qu’ils étaient « les baisers du soleil ». lien

Original aussi d’apprendre que ce compositeur si novateur a participé à sa manière à la conquête de l’espace, puisque lors du premier vol humain dans l’espace, celui de Gagarine, au printemps 1961, la radio soviétique avait diffusé sa musique tout le temps qu’avait duré le vol du cosmonaute, en hommage peut-être à sa Sonate n°4 dont le thème était « le vol de l’homme vers l’étoile, symbole du bonheur ». vidéo

Ce précurseur du dodécaphonisme avec son accord synthétique à 6 notes, avait aussi eu l’idée de mêler les couleurs et les notes de musique, en mettant au point un clavecin qui associait couleurs et sons dans son œuvre « Prométhée, le poème du feu  » allant aussi jusqu’à faire intervenir le souffle du vent dans l’une des ses œuvres. lien

Grand admirateur de Chopin (il plaçait des partitions de Chopin sous son oreiller avant de s’endormir), Scriabine aura traversé l’univers de la musique classique comme un météore…

Si Josh Olson a mis les insectes tueurs au cœur de son film « infested  » (lien) le chikungunya et la stomoxe ne sont pas les seuls a représenter un danger pour nous, pauvres humains fragiles, il faudrait ajouter dans la liste la Tarentule, la veuve noire, certaines fourmis, les frelons et les guèpes, les abeilles meurtrières…. vidéo.

C’est à l’homme qu’il faut attribuer la création de ces dernières, appelées aussi « abeille à miel africanisée », puisque elles ont été fabriquées en laboratoire à la suite d’expérimentations, à la fin des années 50, et depuis elles ont pratiquement envahi tous les Etats Unis d’Amérique.

Quand aux tarentules et mygales, elles ne sont pas les seules araignées dangereuses, l’araignée recluse brune, appelée aussi araignée violoniste, (rapport à la forme de violon que l’on peut voir sur son corps) (loxosceles reclusa) pose de gros problèmes : sa morsure provoque la mort des cellules de la peau, la région atteinte devient violette, puis noire, et les conséquences pour l’humain mordu peuvent être fatales. lien

Pour l’instant on ne la trouverait que dans les pays chauds, et surtout sur le continent américain, mais elle est présente aussi à New York, et avec le dérèglement climatique, on n’est pas à l’abri de surprises, d’autant qu’en 2009, un habitant d’Orange a été soigné pour un loxoscelisme, sans qu’il soit prouvé qu’il s’agissait bien d’une morsure de l’araignée recluse brune. lien

A Marseille, la même année, une jeune fille avait aussi été hospitalisée, et elle prétendait avoir été victime de cette araignée. lien

Et quid de la fourmi de feu (solenopsis invicta), qui, suite au danger réel qu’elles représentent ont fait l’objet d’opération d’éradication dans le comté d’Orange aux USA ?

Autre fourmi inquiétante, la fourmi sauteuse (myrmecia pilosula) dont la morsure peut aussi être mortelle : elle provoque d’abord des troubles de la vue, puis des crampes, des douleurs abdominales intenses, provoquant la perte de connaissance de la victime.

Elles s’accrochent à leurs proies grâce à leurs mandibules, pouvant piquer à plusieurs reprises la même personne et il n’existe pas d’anti-venin pour cette espèce. lien

Pour fermer la marche macabre, il est temps d’évoquer la tique (ixodes scapularis), capable de transmettre la fièvre récurrente, et surtout la maladie de Lyme, entrainant une possible paralysie, voire même la mort. lien

Tout ça est souvent l’affaire de virus transmis, et celui d’Ebola apparu en 1976 est encore une énigme, mais il est probable que les insectes en soient aussi le vecteur. lien

Quelle qu’en soit l’origine, ce virus pose des problèmes plus importants qu’il ne parait : 2 journalistes, Jeanne Richard et François-Damien Bourgery, ont imaginé pour Rfi un scénario troublant, mais rassurant.

Il faut en effet rappeler que le temps d’incubation du virus varie de 2 à 21 jours. lien

Or aujourd’hui, des individus qui ont été en contact, dans les hôpitaux, ou ailleurs, ont quitté les pays concernés, et s’il est vrai que du coté aéroports africains, les contrôles sont sérieux, pour une personne porteuse du virus, les symptômes pouvant, ne se déclarer qu’au bout de 21 jours, le sperme peut continuer de transmettre le virus jusqu’à 7 semaines après la guérison clinique.

Ils ont imaginé le cas d’une personne fictive, un homme ayant contracté le virus Ebola, quittant la Guinée à la fin de ses vacances, le 5 aout, et si il a bien été examiné et contrôlé à l’aéroport de départ, il ne le sera pas à son arrivée en France. Ce choix délibéré est justifié par Jean-Marc Manuguerra, chef de laboratoire à l’institut Pasteur : « la surveillance à l’entrée de pays non affectés ne fonctionne pas. Il est plus intéressant de mettre en place des outils de surveillance à la sortie des pays contaminés  » affirme-t-il.

En fait, même un contrôle à la sortie de l’avion aurait pu se révéler négatif, vu le temps d’incubation du virus.

Or le 13 août, la personne en question réalise qu’il ne va pas bien…fièvre, maux de tête…et fort heureusement, il va voir un docteur, et se retrouvera une heure plus tard à l’Hôpital Bichat, au service des maladies infectieuses et tropicales, et finalement sera sauvé…lien

Scénario bien optimiste pour une maladie pour laquelle il n’existe aucun traitement disponible sur le marché à part quelques expérimentations en cours…

Bien sur, il y a ce fameux sérum « ZMapp » qui vient de quasi sauver 2 humanitaires américains qui avaient contracté le virus, mais le vaccin ne pourrait être prêt qu’a la mi-2015 après des essais cliniques sur des humains…d’autres estimant qu’il faudrait tabler plutôt sur 2020. lien

Mais quid de toutes les personnes que notre sujet aura rencontrées entre le 5 et le 13 août qui auront été peut-être contaminées et combien aurait-il pu en rencontrer en 8 jours, voire en 21 jours ?…

On sait que ce virus se propage par « le sang, les secrétions, et les liquides biologiques de personnes infectées  », ce qui ouvre un champ assez large de possible contamination, surtout lorsque l’on connait les rites funéraires pratiqués en Afrique de l’Ouest, provocant la contamination de toute une communauté. lien

A voir l’augmentation exponentielle de la propagation d’Ebola qui a provoqué la mort de plus de 1000 personnes pour près de 2000 dénombrés, il y a de quoi s’inquiéter. lien

Pourtant les milieux autorisés rappellent que ce virus reste moins dangereux que le sida, ou le paludisme…affirmant qu’il y a peu de risques qu’il se propage en France. lien

Ce que conteste Patrick Balkany, déclarant récemment qu’il y a des cas en France qui nous sont cachés, mais quel crédit peut-on lui donner ?. lien

En tout état de cause, il est probable que l’OMS ait volontairement minimisé l’importance du problème d’autant que « médecins sans frontière » jugent la situation maintenant incontrôlable, et le nombre de victimes largement sous-estimé. lien

Mais revenons à nos insectes…

Ils ont survécu aux dinosaures, et lorsque l’homme aura disparu de cette planète, il restera la grande majorité de tous les insectes, puisque certains résistent même aux agressions nucléaires.

Ils sont 500 000 fois plus nombreux que les êtres humains, et ils sont, tout comme les humains, partie intrinsèque de cette planète.

Comme dit mon vieil ami africain : « Marche sur une fourmi et mille autres t’attaquerons ».

L’image illustrant l’article vient de « www.notre-planete.info&nbsp ;&raquo ;

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Des vers peu solitaires

A table avec les insectes


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • caillou40 caillou40 16 août 2014 08:57

    Excellent article qui grouille d’insectes de toutes sortes (même les Balkany)..c’est dire...également dangereux par leurs piqures d’enveloppes krafts le plus souvent sous la table..

    L’humanité est déconnectée de la réalité qui nous entoure hélas..elle réagit après coup jamais dans l’instant malgré son gros cerveau..
    Comme quoi les plus malins ne sont pas les plus gros.. ?
    ++++++++++

    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 09:10

      caillou

      « les plus malins ne sont pas les plus gros »...
      c’est vrai que, chez les humains, les petits font parfois de gros dégats... napoléon, ns, smiley

    • howahkan howahkan Hotah 16 août 2014 09:08

      Salut Olivier,

      Intéressant bien sur.....
      Le rêve-cauchemard humain de tout gérer,cataloguer ,maîtriser etc, ne sera jamais...c’est un mythe comme un autre....vivre implique toujours de mourir, et pour ce faire et bien des possibilités se bousculent au portillon...

      cela dit a coté de du vampire monétaire tueur en masse ou sélectif, ces bebettes ne sont pas bien dangereuses..

      merci de l’article


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 09:13

        howahkan

        bonjour...
        c’est vrai, il faut relativiser...
        je suis quand même frappé par l’efficacité des insectes lorsqu’ils se décident à se lancer dans la prédation...et le peu d’armes que nous avons en réalité !
        on sait maintenant qu’ils arrivent finalement à résister à nos insecticides... et qu’il faut sans arret tant augmenter les doses qu’elles deviennent dangereuses pour nous.
        merci de ton commentaire.

      • Alex Alex 16 août 2014 12:20

        « le peu d’armes que nous avons en réalité »

        Salut Olivier,

        Vous avez pourtant évoqué une arme redoutable pour faire fuir les moustiques : la musique dodé-cacophonique. Bon, d’accord : elle fait fuir aussi les humains. Mais accordée à la « bonne » fréquence, elle pourrait donner des résultats intéressants.


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 13:46

        Alex

        dodécaphonique ou pas, la musique pour être acceptée doit être écrite avec talent.
        nos oreilles sont gorgées de merdes musicales parfaitement harmonieuses, et je pense que le critère que vous proposez n’est pas recevable.
        entre un braillard hallyday (esque) et un dodécaphoniste, le choix est vite fait.
        il s’agit de création... et tentez de vous renseigner comment étaient perçus à leur époque des Ravel, et d’autres...avant de jeter le bébé avec l’eau du bain.
         smiley

      • Alex Alex 16 août 2014 19:31

        Olivier, ne prenez pas la mouche à cause de votre mauvaise vue !

        Je ne parlais pas de cette merveilleuse musique fortement subventionnée qui remplit les salles de concert d’invités choisis parmi l’élite : j’évoquais la très différente dodé-CACOphonie (du grec « dodé » = Arlésienne, et du japonais KAKO = kes à ko ?). Vos lunettes écolo, réalisées par vous-même avec de la silice locale, ont besoin d’une légère correction.
         smiley

        « tentez de vous renseigner »

        J’adore le « tentez », qui ne saurait être qualifié ni de prétentieux, ni de méprisant, et surtout pas de stupide !
        Malheureusement, je n’ai pas le niveau requis. La lecture de vos articles « quantiques », ou même simplement « scientifiques », me rappelle régulièrement à quel point j’en suis éloigné.
         smiley
        Mais qu’est-ce que je me marre en lisant certains de vos articles !
         smiley
        Comme vous évoquez le génial Ravel, que j’ignorais jusque-là, n’écoutant que Sheila et « Ah que » Johnny, je suis étonné que vous n’ayez pas rappelé que le beau lérot est consommateur d’insectes.


      • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 10:03

        «  me fait penser à l’évolution des espèces de C.Darwin en effet on peut constater que les insectes comme les virus réussissent à s’adapter et à résister aux efforts de l’homme pour les éradiquer »


        Comme l’axolotl, énigme du règne animal, qui est capable de régénérer ses organes perdues ou endommagés (lien)

      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 10:16

        joyeuseté

        les balkany résistent pour l’instant, mais il arrive que la justice s’entête.
        je ne serais pas surpris par de futurs rebondissements.
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 10:19

        dede

        merci de m’avoir fait découvrir cet étrange animal !
        au fait vous allez avoir du pain sur la planche la semaine prochaine...
        un témoignage surprenant : un médecin de Tokyo a fermé sa clinique, s’est installé plus à l’ouest et affirme que Tokyo aurait du être évacué depuis longtemps...
        je vais en proposer un article.

      • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 10:29
        Vu que les vents dominants lors de l’accident de Fukushima étaient du sud-est vers le nord-ouest, j’ai beaucoup de mal à comprendre comment Tokyo aurait pu être impacté d’une quelconque manière !!!!
        Mais bon, avec vous, rien d’impossible.

      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 11:04

        dede

        je ne suis pas en compte, 
        il s’agit de l’avis d’un scientifique, et cadeau, extrait d’une partie de l’article :

        Récemment, le docteur Shigeru Mita, surpris du peu de réaction à sa demande de stocker de l’iode médical préoccupé qu’il était de la possibilité d’une contamination de Tokyo, a pris la décision de fermer sa clinique dans la banlieue de Tokyo, afin d’ouvrir une autre clinique à Okayama beaucoup plus à l’ouest.

        Pour lui, il est évident que le Japon de l’Est et Tokyo ont été contaminés, affirmant que dans les 23 districts de la métropole de Tokyo le taux de radioactivité varie de 300 à 4000 Bq/kg en césium 137.

        Rappelons que la demi-vie de ce produit radioactif est de 30 ans.

        Il affirme que Tokyo ne devrait plus être habité, et que ceux qui insistent pour y vivre quand même doivent faire des pauses régulières dans des régions moins contaminées. lien


      • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 11:55
        Toujours le même baratin ! Impossible de comprendre ces articles.

        On annonce des chiffre sans expliquer de quoi il s’agit.
        - Bq/kg de quoi ?
        - Coefficient qui permet de passer de Bq/kg => Bq ? par quel moyen ? sur quelle durée ?
        - Application de la DPUI du Cs137 pour passer de Bq ingéré/inhalé => dose en Sievert ?

        En tant que médecin, ce monsieur devrait savoir qu’il faut au moins incorporer 2 MBq de Cs pour commencer à voir évoluer la formulation sanguine.

        Donc, si vous ramenez la plus haute valeur de l’article (soit 4000 Bq/kg=4 Bq/g), soit l’activité potentiellement présente sur une poussière (4 Bq sur une poussière de 1g - ce qui fait une poussière maousse costaud). Ce qui physiquement est impossible car l’activité massique du Cs est de 3,2.10e12 Bq/g...

        ...bref ! Vous inhaler tout ça, tout au plus, vous intégrerez peanuts de chez peanut (de l’ordre de 80 nanoSv, soit un milliardiéme de Sievert sur une vie (soit 70 ans d’intégration pour un enfant).

        Y a longtemps que je ne lis plus ces articles sans queue ni tête !

      • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 12:10

        En parlant de rayonnement, solaire celui-là (lien)

        Créme solaire obligatoire et tartinée comme il se doit !

      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 13:49

        dede

        vous confirmez une chose qui me semblait évidente.
        vous ne savez pas lire.
        vous écrivez « becquerels... de quoi ? »
        c’est écrit dans l’article.
        mais c’est une bonne nouvelle pour votre opticien qui va bientôt pouvoir vous vendre une nouvelle paire de lunettes.
        bon week end
         smiley

      • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 14:02

        J’affine ma question (j’avais bien lu q’il s’agissait de Cs, ce que vous avez lu aprés !) :


        Bq sous quelle forme physico-chimique ? Quelle est la nature du substrat qui contient vos Bq ?



      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 14:21

        dede

        ce n’est pas bien.
        vous tentez une fois de plus de noyer le poisson.
        mais les poissons ne peuvent se noyer.
        par contre, vous semblez ne pas avoir cette chance.
         smiley

      • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 14:51
        Voilà une réponse qui ne me surprend guére, et vous seriez bien incapable de me dire en quoi je noye le sujet ?! A moins que je me trompe ?

      • reveil 16 août 2014 17:34

        Le problème, c’est la propagation des eaux de ruissellement radioactives dans la nappe phréatique qui peuvent effectivement atteindre tokyo.


      • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 10:00

        Pour ce qui est des épidémies, il y en a plus qu’on ne le croit (lien).


        Pour ce qui est de la radiorésistance, le tardigrade n’est pas mal non plus (lien) : 1 sur 2 résiste à une dose de 5000 Gy alors que 1 homme sur 2 résiste entre 3,5 et 4,5 Gy sans traitement.

        • joletaxi 16 août 2014 10:30

          Pour ce qui est de la radiorésistance,

          une observation qui pose question

          http://www.jpands.org/vol9no1/chen.pdf

          sur que le mage ne manquera pas d’examiner cette étude,et nous gratifier d’un commentaire définitif


        • joletaxi 16 août 2014 10:41

          bonjour oh Mage Baygon vert
          salut les enclumes

          ne me dites pas que les zozos verts se rendraient compte que dame nature ne serait pas aussi bienfaisante que certains l’affirment.

          il se dit que les ricains avaient perdu plus de GI du fait des petites bebêtes ,lors de la guerre du Pacifique, que par les « citrons »
          de là une campagne de lutte ,à l’américaine « contre les moustiques et l’usage à »laméricaine" du DDT, qui a abouti aux aboiements de la secte verte et de la cintrée Carlson,pour finir par le bannissement du produit,(et les millions de morts induits) qui soi-dit en passant, n’a jamais eu la moindre incidence fâcheuse ni sur l’homme, ni sur la faune.
          Mais l’époque était propice , on l’a vu avec d’autres sujets, comme les pluies acides, un hoax parmi tant d’autres.
          Résultat, les bebetes prolifèrent, et commencent à poser problème, certains coins de Camargue deviennent impraticables aux heures propices, et les contre mesures, lâchers de libellules, sont risibles.
          Il faudra quelques morts, comme d’hab, mais comme l’humain est par essence nuisible, en éliminer ne pose aucun problème à la mouvance.


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 11:13

            jo

            les humains n’ont besoin de personne d’autres qu’eux même pour assurer leur disparition.
            ils ont mis en route depuis quelques années toutes les technologies les plus avancées du monde pour y parvenir...
            pesticides, défoliants, antibiotiques, nucléaire... etc
            il est probable qu’ils n’auront même pas besoin d’une « bonne guerre »...ni de l’aide des insectes.
             smiley

          • gaijin gaijin 16 août 2014 11:17

            jo
            la mouche du coche .....


          • joletaxi 16 août 2014 11:26

            gaijin

            la mouche à .....


          • joletaxi 16 août 2014 11:35

            et oui, oh Mage, un couteau tranche le pain comme la gorge

            perso, je vous l’ai déjà dit, ne changez rien pour moi, pas d’homme nouveau, pas de nouvelle société, celle-ci me convient, seul regret, être né trop tard pour connaître les avancées à peine imaginables en matière de santé.
            Ainsi,, on en est aux balbutiements de découvertes fondamentales en matière de génie génétique,(flute, je vous ai fait avaler de travers votre infusion d’argile, excusez-moi)
            un exemple parmi bien d’autres:le suicide

            http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/08/15/le-gene-du-suicide-peut-etre/

            avouez que ce genre de recherche est enthousiasmant,non ?
            imaginez la découverte d’un gêne pastèque, ou coco, quelle bénédiction pour l’humanité

            tiens, j’ai lu que vous étiez un « fan » de rabi, le contraire m’eut étonné.


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 13:42

            jo

            je pense qu’outre le fait d’avoir des difficultés à lire, vous en avez aussi à écrire, et l’orthographe que vous proposez pour Rabhi ne me semble pas la bonne...
            mais comme vous êtes souvent dans l’approximation, je ne suis pas surpris.
            que ne retournez vous à vos châteaux de sable qui s’ennuient sans vous ?
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 13:50

            gaijin

            au sujet de jo...
            la couche du moche ?
             smiley

          • joletaxi 16 août 2014 14:11

            oh Mage

            on ne va pas rejouer la dictée hein ?

            surtout qu’en matière d’estropier les noms propres, vous nous avez donné le mauvais exemple avec Mr. Sarkhozy non ?

            Concernant le rabi farceur, j’ai entendu dire qu’il regrettait d’avoir eu accès à l’enseignement, et qu’il aurait préféré en rester à la vie de ses petits camarades, bergers des montagnes ?
            Comme il avait raison, il nous aurait évité ses idioties, et épargé bien des dérives à certains zozos en difficulté existentielle.

            Pour ce qui est d’être moche, je ne sais pas ce que vous pensez de vous-même quand vous vous regardez dans un miroir ?
            Ce serait intéressant, car ce serait une bonne information sur votre égo, que d’aucuns jugeront démesuré ?


          • BOBW BOBW 16 août 2014 12:33

            Heureusement le moustique tigre n’est pas un « missile à longue portée » mais un vecteur court, Ce qui limite nettement les contaminations : 

            « Si un moustique tigre vous pique chez vous, il y a de fortes chances qu’il soit né chez vous (le moustique tigre ne se déplace que sur une centaine de mètres maximum). » Wikipedia.

            • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 13:38

              Bobw

              je ne demande qu’a vous croire, mais il faut avouer que le moustique tigre semble être accro aux voyages...
              de marseille à nice, d’aix en provence à toulon... il semble pouvoir passer des distances supérieures à 100 mètres.
              la preuve sur ce lien
               smiley

            • trevize trevize 16 août 2014 12:55

              Et allez, on mélange tout dès la deuxième phrase, histoire de perdre le lecteur :

              "Pourtant les mouches et autres insectes piqueurs ne sont pas à prendre toujours à la légère.

              Le Chikungunya est l’un d’eux « 

              Non, le chikungunya n’est pas un insecte, mais un virus.

              Ensuite, un tout petit peu plus bas, on trouve ça :

               »cette maladie peut aller jusqu’à entraîner la mort, puisque depuis le mois de mai, une véritable hausse des cas de chikungunya a été constatée : 47 cas ont déjà été dénombrés, beaucoup plus que les 2 petits signalements notés en 2010. « 

              Alors déjà, il faudra m’expliquer la raison du puisque : je ne vois pas en quoi le fait qu’on ait recensé 47 cas cette année, implique que le virus soit mortel... Il n’y a aucun lien de cause à effets.

              De plus, les 47 cas recensés en métropole sont des cas de personne qui ont été infectées en dehors de la métropole. Aucun cas autochtone n’a encore été détecté en métropole.

              Bref, continuons.

               »Auparavant, il n’avait été signalé depuis 2004 que dans le sud de la France, et le voilà maintenant en Vendée, mais c’est sans commune mesure avec les cas recensés aux Antilles qui se compte par plusieurs milliers par semaine, de 3200 à 6500. lien« 

              Voilà, vous continuez à entretenir la confusion. Dans la même phrase, vous mélangez le fait qu’on ait signalé le moustique tigre (pas le chik) dans le sud de la france, avec le nombre de cas de chikungunya aux antilles. Mais vu comme c’est écrit, on comprend qu’il y a le chikungunya dans le sud de la France depuis 2004...

              Continuons :

               »Les services de l’état, comme toujours, nous affirment qu’il n’y a pas de risque d’épidémie…on ne demande qu’à les croire, mais ne s’agit-il pas seulement de rassurer ?« 

              Hop là c’est parti, c’est la faute à hollande. Que voudriez-vous que l’état fasse ? il n’y a pas de vaccin, et les écolos ont fait interdire les produits qui luttaient efficacement contre les moustiques. Vous avez vraiment besoin que l’état vous donne des conseils pour vous protéger des moustiques ?? Que voulez-vous qu’il vous réponde, à part de mettre des moustiquaires ?

              Bon la suite, ça s’arrange un peu (heureusement !) Les fourmis sauteuses sont une véritable plaie ; elles sont considérées comme le genre de fourmis le plus primitif que l’on connaisse. Mais dans votre hâte à offrir du frisson pas cher au lecteur, vous avez oublié de préciser qu’elle ne vit qu’en Australie.

              Ensuite, on change un peu de sujet, on passe à l’actualité, Ebola. Haaa, là y’a matière à foutre les jetons au populot. Je ne relèverai que ça :

               »Mais quid de toutes les personnes que notre sujet aura rencontrées entre le 5 et le 13 août qui auront été peut-être contaminées et combien aurait-il pu en rencontrer en 8 jours, voire en 21 jours ?…« 
              La période d’incubation d’Ebola (2 à 21 jours) est asymptomatique et, pendant cette période le patient n’est pas contagieux.
              Donc si le monsieur passe à l’aéroport le 5, mais qu’il n’a les premiers symptomes que le 13, les employés de l’aéroport ne risquent rien, ni toutes les personnes qu’il a croisées dans la rue entre-temps.

              Si vous voulez faire peur au chaland, écrivez une fiction d’horreur. Si vous voulez informer votre lectorat, renseignez vous un peu mieux, mais arrêtez de confondre les genres comme ça c’est insupportable. Car comme le dit mon vieil ami Africain : »on mélange pas les torchons avec les serviettes"


              • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 13:25

                Faut pas lui en vouloir à notre Cabanel national. Il souffre du syndrome « post hoc hergo propter hoc » ou « effet cigogne ».


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 13:34

                trevize

                les torchons et les serviettes... vous aimez pratiquer le mépris.
                c’est votre problème.
                bien sur, comme dit dans l’article, le chikungunya est une maladie virale (et non un insecte) l’insecte étant, comme dit dans l’article, le moustique tigre (aedes albopictus) lien
                le mauvais procès que vous me faites m’intrigue.
                plus loin vous affirmez que je veux faire croire que « c’est la faute à hollande »...
                et là, c’est grave, car à aucun moment je n’ai évoqué son nom.
                manipulation ? 
                ensuite vous affirmez que j’aurais écris que « toutes les personnes croisées dans la rue » seraient en danger !
                manipulation aussi.
                jamais je n’ai écris ça... comme le vol du moustique, vous avez lu en zig zag, ou alors vous avez besoin de lunettes.
                ou d’un peu de déontologie...
                car en manipulant ce qui a été écrit, j’ai le curieux sentiment que vous tentez de faire croire qu’il n’y a pas de problème...
                alors, oui, vous mélangez les torchons et les serviettes, et si j’étais logique, c’est le balais que je devrais utiliser pour traiter votre commentaire.
                le ciel vous tienne en joie.
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2014 13:35

                dede

                c’est mieux que de souffrir du syndrome de l’autruche.
                vous savez ? ce volatile qui plonge la tête dans le sable pour ne pas aborder la vérité.
                mais cette pratique n’empêche pas le danger
                 smiley


              • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 14:07

                Comme d’hab, aucune réponse sérieuse ne viendra de votre part.

                A défaut que vous soyez un pitre ou un clown, on se joue de vous sans que vous vous en rendiez compte ! C’est pitoyable et malheureux.

              • Ni naïf Ni Crédule dede 16 août 2014 14:08

                Comme d’hab, aucune réponse sérieuse ne viendra de votre part.

                A défaut que vous soyez un pitre ou un clown, on se joue de vous sans que vous vous en rendiez compte ! C’est pitoyable et malheureux.... ça ne change pas un homme, ça vieillit.
                Bon vent.

              • joletaxi 16 août 2014 14:13

                ah bon ?

                sérieusement vous attendez une seule information sérieuse ou intéressante sur un article du Mage ?


              • trevize trevize 16 août 2014 14:16

                Sérieusement, votre article commence par ça :

                « Pourtant les mouches et autres insectes piqueurs ne sont pas à prendre toujours à la légère.Le Chikungunya est l’un d’eux »

                Chez moi, quand j’analyse cette phrase, je comprend que le chikungunya est un insecte piqueur.J’ai demandé à mon neveu de 8 ans, il me dit la même chose. Peut-être que plus loin vous rectifiez le tir, en écrivant que le chik est un virus, mais ça crée quand-même une sacré confusion, dès le départ.

                Vous écrivez ça :

                "Les services de l’état, comme toujours, nous affirment qu’il n’y a pas de risque d’épidémie…on ne demande qu’à les croire, mais ne s’agit-il pas seulement de rassurer ?« 

                Je vous demande : que voudriez-vous que l’état fasse ? Passer des messages en boucle sur TF1, pour dire que Chikungunya arrive en force, que c’est la fin du monde ? Tant qu’il n’y a pas de cas avéré de chikungunya attrapés ici-même en métropole, il n’y a par définition pas d’épidémie, donc rien à dire et rien à faire ! J’ai cité hollande, parce que jusqu’à preuve du contraire, »les services de l’état« , c’est lui qui en est responsable.

                Vous écrivez aussi :

                 »Mais quid de toutes les personnes que notre sujet aura rencontrées entre le 5 et le 13 août qui auront été peut-être contaminées et combien aurait-il pu en rencontrer en 8 jours, voire en 21 jours ?…"

                Là clairement, vous dites que les gens que notre voyageur infecté a croisé entre le 5 et le 13 risquent peut-être d’être contaminées. Sous entendu, il faudrait donc avoir peur, de tous ces gens qui reviennent de l’étranger. Et je vous apporte l’information que cette personne ne peut pas contaminer qui que ce soit tant que les symptômes ne se sont pas déclarés (soit pas avant le 13) Si vous vouliez faire de l’information, vous vous seriez renseigné, et vous l’auriez indiqué dans votre article. Tout ce que vous faites là, c’est du TF1, des infos floues, tronquées, orientées pour générer de la peur chez le lecteur.

                Quand je parlais de mélanger les torchons et les serviettes, il fallait juste comprendre que l’information-fiction est un mauvais mélange de genre, c’est la méthode TF1, déformer les faits ( ce que vous faites par exemple quand vous parlez de 47 cas de chikungunya en métropole, sans préciser qu’ils ont été contractés aux Antilles) pour augmenter le niveau de peur de votre auditoire. Des méthodes pas très claires...

                Je trouve ça dommage, j’aurai préféré que vous creusiez l’histoire du compositeur, et que vous vous concentriez dessus au lieu de vous disperser comme ça.

                Maintenant, vous pouvez aller jusqu’au bout de la démarche TF1, et balayer mon commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès