Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Quelle place pour le lobby pharmaceutique dans nos institutions (...)

Quelle place pour le lobby pharmaceutique dans nos institutions ?

Après un sursis de quelques jours, le nom de Corinne Moizan, la lobbyiste de chez Servier a enfin été rayé de la liste des représentants d'intérêts de l'Assemblée Nationale.

Touché !

Servier a aussitôt réagi, "estimant que cette décision non motivée intervient de manière totalement arbitraire car il n’apparait en aucune façon que Corinne Moizan ait violé le code de déontologie de l’Assemblée nationale".

Plusieurs élus mis en cause par les propos de Mme Moizan dans le Parisien ont eux-aussi réagi en scandant leur virginité :

Marisol Touraine (PS) avait démenti avoir rencontré Mme Moizan, Catherine Demorton (PS) avait précisé que cela n'était arrivé que deux fois et Michel Heinrich (UMP) avait déclaré avoir "peut-être rencontré une fois Mme Moizan". En revanche, le député UMP Jean-Pierre Door et l'ex-sénateur UMP Dominique Leclerc avaient expliqué avoir rencontré plusieurs fois la lobbyiste car "cela fait partie du travail des parlementaires de s'informer".

Et Christian Lajoux, président du LEEM et de Sanofi de rajouter sur RFI :

Le cas Servier a révélé des abus tels que des cadeaux et avantages -parfois financiers- aux législateurs afin de s'assurer des amitiés dans l'hémicycle ! Mais, selon Christian Lajoux, président du Leem, qui fédère les entreprises du médicament en France, Servier fait figure d'exception. (Ecouter l'interview)

Le LEEM prône la transparence. (Ecouter l'interview)

Ce n'est cependant pas ce que dit Roger Lenglet, journaliste et philosophe.

C'est tout l'intérêt du LEEM que d'essayer de prendre de la distance par rapport à Servier en ce moment. Le LEEM, ex-Syndicat National de l'Industrie Pharmaceutique a infiltré tous les rouages de nos institutions jusqu'à la Commission d'AMM de l'AFSSAPS elle-même ! Il y siégeait même à titre d'invité permanent. Une infiltration transparente, certes, mais d'une efficacité redoutable puisqu'elle semblait normale aux experts "indépendants" de l'AFSSAPS !

Pour autoriser un médicament, va voir Vittecoq et Bergmann, ce sont des copains !

La transparence trouvera cependant ses limites avec les Universités d'été de Pharmaceutiques organisées à Lourmarin dans l'extravagante propriété du lobbyiste Daniel Vial. Ces rencontres étaient interdites à la Presse et les seuls compte-rendus apparaissent dans la revue Pharmaceutiques détenue à l'époque... par Daniel Vial lui-même, "conseiller spécial" de Chris Viebacher, l'actuel directeur général de Sanofi. Selon l'ancien rédacteur en chef de Pharmaceutiques, les thèmes soigneusement choisis par le maître de séance et fondateur de la formule – Daniel Vial-, en amont de la manifestation et en concertation avec des représentants de la branche comme des autorités de santé, doivent moins à l’actualité – même s’ils s’efforcent d’y coller au plus près – qu’à la volonté de placer des intervenants clés et très « VIP » dans la branche à la tribune.

C'est ça la transparence dont parle Monsieur Lajoux ? Des discussions à huis clos entre élus et industriels, loin des caméras ?

Affaire Mediator oblige, en mai dernier le LEEM a annoncé réduire ses investissements dans la revue Pharmaceutiques. Il serait dommage d'attirer l'attention sur cette salade indigeste composée d'industriels et de politiques.

Et que penser de la firme pharmaceutique GSK qui a noyauté une centaine de parlementaires avec son Club Hippocrate, présidé par Gérard Bapt ?

L'affaire Mediator a révélé les conséquences dramatiques de l'enfumage insidieux des structures de l'Etat par une seule firme. Les autres labos sont toujours présents, tapis dans l'ombre. Or Xavier Bertrand n'a pas jugé utile d'entamer un vaste chantier de nettoyage des conflits d'intérêts de la sphère politique. Sa présence à Lourmarin au domicile de Daniel vial expliquerait-elle cette attitude ?

Documents joints à cet article

Quelle place pour le lobby pharmaceutique dans nos institutions ? Quelle place pour le lobby pharmaceutique dans nos institutions ?

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 14 octobre 2011 13:04

    Premier problème : les études cliniques qui permettent de savoir si un nouveau médicament est plus efficace qu’un placebo (ou un médicament déjà sur le marché) sont toujours réalisées sous la seule responsabilité des firmes pharmaceutiques…

    Deuxième problème : les commissions officielles qui vérifient et jugent des résultats de ces études sont composées de médecins et de chercheurs qui ont tous des contrats avec l’industrie pharmaceutique…

    Troisième problème : le prix des nouveaux médicaments ne dépend absolument pas de leurs avantages pour les patients mais d’une décision prise in fine par le ministre lui-même. Là encore, ce système permet toutes les corruptions…

    Quatrième problème : la formation permanente des médecins (et, de plus en plus, leur formation initiale) est presque totalement sous le contrôle des laboratoires pharmaceutiques…

    Lire ci-dessous :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/09/29/mediator-en-finir-avec-un-syteme-meurtrier/


    • DES PROS DE LA PHARMACO VIGILANCE LES PRS EVEN ET GIRARD (qui écrit sur carevox)

      affirment que les molecules venant des cochons chinois ou indous ne coutent pas tres chers...quand on nous dit que les labos multiplient p ar 20 ou voir 200 leur prix de revient et que le generique qui revient a quelques dizaines de centimes d euro.. EST VENDU A 90% DU PRIX DE L ORIGINAL !!!!!

      on y croit QUAND IL S AVERE QUE LE PRESIDENT DU CLUB D INFLUENCE OU DE PRESCRIPTION HIPPOCRATE( mediator 1999 morts.. EST EN MEME TEMPS PRESIDENT DE LA COMMISSION D4 ENQUETE SUR LE MEDIATOR...IL FAUT LE CROIRE (il a démissionné...mais lui et ses anciens collègues députés et sénateurs...devraient etre en examen pour prescription de médicaments nocifs donc mal controlés par l ETAT...+


    • Rensk Rensk 16 octobre 2011 17:16

      Vous avez oublié le 5ème problème qui est : Ils vont jusqu’à payer des polonais pour faire des « test » à Bâle... et il n’y a aucun « suivit » selon le juge... donc sur quoi travaillent les gens cités au problème N°2 ???


    • Gnagnagna 14 octobre 2011 16:03

      « avoir rencontré plusieurs fois la lobbyiste car »cela fait partie du travail des parlementaires de s’informer«  »
      Sauf qu’écouter un(e) lobbyiste n’est pas s’informer ; c’est se laisser influencer et se prêter à la pression. S’informer, c’est écouter TOUS les points de vue. Le lobbying devrait être interdit et personne ne devrait être autoriser à le pratiquer.
      Le lobbyiste est comme le camelot qui frappe à votre porte sans que vous l’ayez invité à venir : il va vous embobiner et tenter par tous les moyens même les moins honnêtes à vous fourguer sa camelote dont vous n’avez que faire tout en vous faisant croire que vous faites une excellente affaire. Le scandale du Médiator, comme beaucoup d’autres, est le fruit du lobbying, officiel comme officieux ou de salon, et de sa corruption des élus.
      Un élu qui accepte le lobbying est un élu prêt à se laisser corrompre ne serait-ce qu’intellectuellement.
      Plus personne ne veut de tels élus.


      • Rensk Rensk 16 octobre 2011 17:24

        Il y quelques élus au parlement fédéral... plus de gens non élus pourtant :

        Le chiffre 321...

        C’est le nombre de lobbyistes accrédités au Palais fédéral, soit bien plus que les 246 élus du Conseil national et du Conseil des Etats. Chaque élu a droit à deux accréditations. Après les élections de 2007, les partis ont augmenté massivement leurs lobbyistes. Il y en a désormais 74 à l’UDC, 67 au PLR, 66 au PDC, 61 au PS, 38 chez les Verts.

        Vendredi prochain, la commission des institutions politiques a prévu de discuter d’une initiative parlementaire qui demande plus de clarté dans ces affaires. La commission pourrait exiger la publication de la liste des lobbyistes sur Internet, avec l’indication des fonctions de ces personnes.

        En date du 09.01.2011 http://archives.tdg.ch/TG/TG/-/article-2011-01-661/c8217est-le-nombre-de-lobbyistes-accredites-au-palais-federal-selon-le-sonntagsblick-soit-bien


      • Rensk Rensk 16 octobre 2011 17:56

        Attention... le tout n’est pas vraiment clair vu que Le Temps parle lui de 410 personnes...

        09.03.2011 http://www.letemps.ch/Page/Uuid/859ba130-49c3-11e0-8877-b50774d8561e/Au_c%C5%93ur_du_lobbyisme_politique


      • Rensk Rensk 16 octobre 2011 18:21

        J’ai aussi trouvé ça dans l’Hebdo...

        Parmi les lobbyistes jugés les plus efficaces, on trouve dans l’ordre les associations économiques, les organisations environnementales et les consommateurs. Tandis que les cantons commencent à s’affirmer sous la Coupole, en revanche, personne n’y prend les Eglises au sérieux.

        Les cantons... ce sont déjà des élus... pourquoi ont-il besoin d’un lobby ???


      • Gnagnagna 14 octobre 2011 16:08

        « ...selon Christian Lajoux, président du Leem, qui fédère les entreprises du médicament en France, Servier fait figure d’exception. »

        Mais bien sûr ! Et la marmotte... elle emballe aussi les médicament ?


        • TSS 14 octobre 2011 20:23

           268 medicaments sont classés en categorie V ce qui veut dire sans aucune efficacité

           mais ils continuent à être remboursés ! belle image de la connivence

           politiques > labos ... !!


          • Rensk Rensk 16 octobre 2011 17:41

            Oui, en Suisse ils ont déclaré l’aspirine (germain) hors remboursement et l’ont remplacé par le produit français... smiley


          • Clojea Clojea 15 octobre 2011 08:25

            Les labos. Une seule devise : $ ou bien € ou encore £......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

René Dutronc


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès