Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Quelques avancées pour la contraception...

Quelques avancées pour la contraception...

Il faut être honnête, voici enfin une mesure positive pour la jeunesse, elle est attendue depuis longtemps.

Evidemment comme l'explique le CNAFAL il y a encore beaucoup à faire et cette avancée doit être suivie par d'autres.

Maintenant il va falloir se préoccuper de l'éducation et de l'accession pour toutes les femmes à une contraception choisie et de qualité.

Jean-François Chalot

 

 Faible dosage pour la contraception des jeunes 

 

Le CNAFAL se félicite de l’annonce de Marisol Touraine faite, dans le cadre du PLFSS, sur le remboursement à 100% des contraceptifs pour les mineures de 15-18 ans.

200 000 IVG ont lieu tous les ans. Si ce chiffre se montre stable depuis plusieurs années, il serait temps qu’il amorce une diminution.

Les contraceptifs oraux restent le mode de contraception le plus fréquent. Toutefois, une enquête de l’INSERM et de l’INED de septembre 2011 constate une baisse du recours à la pilule entre 2000 et 2010 : de -4,4% chez les 18-19 ans, et de -10,4% chez les 20-24 ans. Cette baisse n’est compensée que très partiellement par un autre moyen contraceptif. Ces chiffres confirment l’inégalité des situations face à la contraception, les différences sociales persistent, tant au niveau de l’âge, que de la situation sociale. 6,5% des ouvrières n’utilisent aucun contraceptif, contre 1,6% chez les cadres.

Le CNAFAL approuve donc l’amendement proposé par la ministre de la santé. Celui-ci devrait permettre un plus grand accès des jeunes à la contraception. La sensibilisation et les habitudes prises chez les jeunes de 15 à 18 ans devraient permettre à terme, que les IVG, toujours très traumatisantes pour les femmes, soient de moins en moins nombreuses.

Bien que nous soyons au 21éme siècle et que la loi Neuwirth ait été adoptée il y a 45 ans, nous percevons que cette annonce va de nouveau produire des réticences et des réactions fortes au sein des milieux conservateurs et intégristes.

Cette attitude ne doit pas nous conduire à la frilosité. Cette mesure ne peut- être qu’un premier pas. Il nous faut aller maintenant vers d’autres publics défavorisés, vers les jeunes femmes en situation de précarité au-delà de 18 ans, vers un accompagnement par des professionnels de la délivrance et du suivi de cette contraception, vers une éducation à la sexualité dès l’école primaire. Le Planning Familial peut être l’un de ces acteurs.

Sur ce dernier point, le CNAFAL se réjouit de la mise en place par Vincent Peillon d’un groupe de travail sur ce thème.

Le CNAFAL entend prendre toute sa place dans la volonté de voir toutes les femmes, quelle que soit leur origine sociale, accéder à une contraception choisie, anonyme et de qualité.

Le CNAFAL s’engage à y veiller.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • tikhomir 30 octobre 2012 17:17

    D’ailleurs, c’est remboursé par l’assurance maladie et ce ne sont pas que les contraceptifs qui sont remboursés, mais l’avortement à 100% qui a été voté à l’Assemblée.

    J’en déduis donc que l’État a déclaré qu’avoir ses règles est une maladie.
    J’en déduis donc que l’État a déclaré qu’être enceinte est une maladie.

    C’est une déclaration grave du gouvernement contre sa population.

    "200 000 IVG ont lieu tous les ans. Si ce chiffre se montre stable depuis plusieurs années, il serait temps qu’il amorce une diminution.« 

    Pourquoi, M. CHALOT, faudrait-il que ça diminue ? Je croyais que c’était un progrès ? Vous venez d’inventer la notion de progrès qui n’en est pas vraiment un car traumatisant ?

    Malheureusement, les chiffres augmenteront, simplement parce que la contraception induit l’avortement. A partir du moment où une femme ne veut absolument pas d’enfant et que sur la boîte il est écrit que ce n’est pas fiable à 100%, alors il ne reste que le meurtre de l’enfant à naître.

    C’est d’ailleurs pour ça que 70% des femmes qui avortent utilisent justement un moyen de contraception.

     »Étrangement« (ooooh comme c’est bizarre !), c’est dans les pays où il y a le plus de contraception qu’il y a le plus d’avortements.

    Ah il a une drôle de tête le progrès !

    Par contre, ce qui est »étrange", où sont les projets de structures qui proposent aux femmes en détresse de pouvoir garder leur enfant ? Est-ce que c’est remboursé à 100% ?

    Bien évidemment que non, il n’y a rien : l’État a déclaré que l’enfant doit mourir car il est une maladie et que par nature (puisque naturellement les femmes ont leurs règles), la femme est malade, ce qui est une insulte grave faite aux femmes et une atteinte à leur dignité.


    • tikhomir 30 octobre 2012 17:29

      Et le « 200 000 avortements tous les ans », c’est bidon... Le Pr Nisand parle lui de 230 000 maintenant.
      Mais c’est oublier tous les autres avortements : pilule du lendemain, du surlendemain, DIU (stérilets) qui empêchent la nidation, certaines pilules « nouvelle génération », etc...

      On dépasse donc largement 200 000 avortements par an. 200 000 ce sont les statistiques anciennes de ceux pratiqués en environnement médicalisé.


    • Romain Desbois 30 octobre 2012 22:18

      Et on ne compte pas les embryons dit « surnuméraires » des procréations médicalement assistées que l’on avorte selon le désir des parents.

      Plus tous les embryons que l’on congèle au cas où, pour les personnes malades en prévoyance d’une future stérilité.

      Le droit de l’enfant qu’ils disaient ....


    • La mouche du coche La mouche du coche 31 octobre 2012 09:22

      Et paf ! TF1 est POUR la contraception, l’auteur est POUR la contraception. Le jour où l’on voudra étudier le pouvoir des médias gouvernementaux sur les gens, on n’aura qu’à relire ses articles. M. Chalot ne change pas, tout est dans l’ordre. smiley


    • Romain Desbois 31 octobre 2012 21:53

      TF1 et tikhomir sont la même personne ?


    • Romain Desbois 30 octobre 2012 17:29

      Oui le seule façon de limiter les avortement c’est de généraliser la contraception le plu tôt possible.


      • tikhomir 30 octobre 2012 17:46

        C’est ce qu’on a déjà fait et ça n’a fait qu’augmenter...
        Non, la solution, c’est de faire une éducation sexuelle et responsable.
        Le drame de tout ça, c’est qu’aujourd’hui, il n’y a pas d’éducation sexuelle et les gosses sont livrés à la pornographie à défaut d’avoir justement une vraie éducation sexuelle.

        Mais pour les idiots, c’est plus simple de dire « faites ce que vous voulez, mais protégez-vous » et ça, on ne pourra jamais appeler ça une éducation sexuelle.


      • Romain Desbois 30 octobre 2012 18:41

        Non ca n’a jamais été fait.

        L’éducation sexuelle bien sur mais la contraception doit en faire partie.

        Lorsque l’on n’apprenait pas à nos parents comment on fait les bébés, on a eu de nombreuses grossesses non désirées.

        Hélas il ya encore des jeunes qui croient que l’on ne se retrouve pas enceinte la première fois (entendu sur Skyrock)


      • lulupipistrelle 31 octobre 2012 11:16

        Pour une fois je suis tout à fait d’accord avec tikhomir...

        Les connasses qui sont adeptes de l’avortement à répétition... invoquent leur hyperfécondité.

        Pas de bol, je suis dans ce cas... et bien je n’ai jamais eu de grossesse non désirée
        .
        Pourquoi ? parce que je savais exactement comment fonctionnait la pilule, et qu’en cas d’oubli, il faut tout arrêter tout de suite...

        Evidemment je n’avais pas trouvé ça toute seule, j’avais été briefée par une copine étudiante en médecine...

        Alors c’est du côté du corps médical, qui n’ aime pas partager ses connaissances qu’il faut pousser un coup de gueule.

        Maintenant avec les nouvelles pilules, il y a peut-être plus de problèmes... que les étourdies assument et reviennent aux anciennes...


      • bel95 31 octobre 2012 13:04

        Ouaih, bon soyez indulgent avec Romain Desbois son point de vue, son expérience se base sur des commentaires tirée d’une émission de radio.

        Et je confirme, ce n’est pas en se faisant tirer dans des caves, ou cage d’escalier qu’une jeune fille (pas encore femme dans le sens propre du terme) trouvera son épanouissement, son autonomie, le respect de soi donc des autres.

        Les seuls intéréssés par ce nouveau TRUC du ce gouvernement d’idiot (social-traite pour les nostaligiques), sont les médecins et instituts spécialisés qui viennent d’obtenir une ralonge budgétaire. 200 000 avortements / an en 2012, en France y a comme un probléme que ce TRUC ne résoudra pas.


      • King Al Batar King Al Batar 31 octobre 2012 13:24

        Faudrait aussi qu’on change un peu d’état d’esprit.
        Qu’on arrete d’avoir des comportements consumériste, et que les femmes arretent avec ce discours que leur ont inculquer les feministes... « C’est mon corps, je fais ce que je veux »...
        Parce que si le chiffre des 230 000 avortement n’est pas très parlant, quand on sait qu’il y a en moyenne 700 000 naissance par ans, on peut considéré qu’1 bébé sur 4 qui aurait du voir le jour passe à la trappe.
        Pour limiter l’IVG, il faut le controler.
        Avorter en cas de viol c’est compréhensible, avorter parce qu’on et mineure aussi, si l’enfant a des problèmes de type trisomie etc... c’est certainement très dur a vivre mais c’est aussi compréhensible.
        Mais le concept de j’avorte parce que c’est pas le moment ou parce que je n’ai pas fait attention, c’est juste inadmissible.
        C’est d’une irresponsabilité, et d’un consumérisme ecoeurant et à gerber...

        Ce sont les mentalités qui sont a changer en premier.


      • lulupipistrelle 31 octobre 2012 13:35

        @King : le deuxième avortement à la charge de la fille...une dette auprès du Trésor Public, à rembourser coûte que coûte, même en plusieurs fois...


      • King Al Batar King Al Batar 31 octobre 2012 13:37

        Lilipistirelle... Je vote pour !


      • King Al Batar King Al Batar 31 octobre 2012 17:00

        Euh après reflctions je ne suis pas sur...
        Sanctionner par l’argent, c’est le meilleur moyen d’augmenter les disparité sociale...
        Autrement dit, seules les très riches pourront avorter plusieurs fois...
        Un peu comme les adoptions.
        Johny et sa femme n’aurait jamais pu adopter en temps normal, tant il existe des milliers de couples qui sont prioritaires par rapport à eux. Mais bon, eux ont le fric.

        trouvons autre chose


      • Romain Desbois 31 octobre 2012 21:59

        bêle95 "Ouaih, bon soyez indulgent avec Romain Desbois son point de vue, son expérience se base sur des commentaires tirée d’une émission de radio. "

        Pourquoi déformer les choses ? Je cite un exemple et si tu veux en savoir plus , j’ai fait toute une nuit sur l’avortement dans une émission radio que j’animais .

        Et j’ai potassé le sujet pendant quinze jours avant.

        Ca commence à vraiment me faire chier ces trolls de merde !


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 octobre 2012 18:45

        Lorsque l’on n’apprenait pas à nos parents comment on fait les bébés, on a eu de nombreuses grossesses non désirées.


        on fait comment ?

        • Romain Desbois 30 octobre 2012 18:55

          Rocla

          Heu non finalement smiley


        • non667 30 octobre 2012 20:46

          de mon temps on parlait de flaubert et de son « éducation sentimentale » au collège 
          aujourd’hui on ne parle plus que de comment tirer son coup sans faire de gosse  ! 
          bravo les féministes !


          • hunter hunter 31 octobre 2012 10:57

            Les jeunes ont bien le droit de baiser aussi : après tout, le sexe, dans notre société malade, n’est qu’une tentation consumériste de plus non ?

            Il vaut mieux avoir accès à une contraception raisonnée, plutôt que de tomber enceinte à 15 piges, ou subir un avortement qui est quand même traumatisant pour une femme !

            Et puis si ça peut aussi freiner le lapinisme général, ce n’est que positif !

            Je préfère que mes impôts permettent aux jeunes de s’envoyer en l’air sans soucis, plutôt qu’ils servent à payer des dirigeants « élus » socio-traîtres, qui ont abdiqué sans guerre, devant la bande de psychopathe de Barroso !

            Be seeing you

            H/


            • ZenZoe ZenZoe 31 octobre 2012 12:19

              Parait que la puberté arrive de plus en plus tôt. Ceci, couplé avec le fait que la sexualité est absolument partout, ne doit pas faire les affaires des ados qui bien entendu voudraient se concentrer uniquement sur leurs études ! Tout ce qui peut leur éviter d’être confrontés à la dure réalité d’élever un enfant non désiré va dans le bon sens. Education sexuelle, contraception gratuite et anonyme - l’objectif devant tout de même être d’éviter le plus possible l’IVG qui n’est jamais un acte à banaliser, à plus forte raison quand on est une toute jeune fille.
              Pour les femmes adultes, je ne sais pas. Entre déresponsabiliser et aider les femmes en détresse, où met-on le curseur ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès