Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Qui a dit que les cocktails sans alcool étaient ringards ?

Qui a dit que les cocktails sans alcool étaient ringards ?

Encore une idée véhiculée par les lobbies de l’alcool... A l’heure où l’on fait attention à ce que l’on mange, les cocktails sans alcool sont plutôt à la mode et vous aident à garder un œil sur ce que vous buvez !

Les cocktails sans alcool sont à partager avec tous sans exclusion. L’alcool dans une soirée est très exclusif : il met de côté toutes les personnes qui ne veulent ou ne peuvent pas boire : les enfants (lorsqu’ils sont là), les conducteurs, les femmes enceintes, les personnes au régime. Il est très frustrant de se retrouver avec des amis et de ne pas partager leur enthousiasme.
 
Le pire étant quand vous refusez un verre : personne ne comprend et vous en entendez parler toute la soirée. Il faut être sacrément rodé pour arriver à refuser tous les verres que l’on vous propose, à répondre aux questions « pourquoi tu ne bois pas ? » et à éviter ce cliché d’être un ringard parce qu’on préfère l’eau pétillante ! C’est l’attitude exclusive de mettre de côté ceux qui ne boivent pas qui est ringarde et non le fait de ne pas boire d’alcool !
 
S’amuser dans une soirée ne dépend pas de l’alcool Mettons à bas l’idée reçue selon laquelle on ne peut pas s’amuser dans une soirée si l’on ne boit pas d’alcool alors que les autres en boivent... S’amuser dans une soirée ne dépend pas du taux d’alcool que l’on a dans le sang, mais plutôt de notre volonté à s’amuser, à partager et à danser ! Le moral joue beaucoup : bien entendu que si l’on part négatif, grognon ou déprimé, on sera exclu de la soirée : que l’on boive de l’alcool ou non !
 
L’alcool est pire dans ce cas là car il aggrave l’état dépressif dans lequel on est déjà... Et cela peut avoir des conséquences encore plus dramatiques ! Le côté exotique, coloré et savoureux des cocktails sans alcool vous fera passer une excellente soirée et vous vous sentirez dans l’ambiance sans aucun problème ! Il est fort probable que votre voisin qui veut goûter de quoi est fait votre boisson ne remarque même pas qu’elle ne contient pas d’alcool ! Sachez toujours ce qu’il y a dans notre verre et protégez votre santé.
 
Est-ce ringard aujourd’hui de faire attention à notre consommation d’alcool ? Très peu de gens savent réellement ce qu’ils boivent : que contient une pinte de bière ou un verre de vin ? De nombreux sondages révèlent que la grande majorité des personnes qui boivent de l’alcool ne savent pas que l’alcool fait grossir ! Et pourtant, l’alcool est une bombe à calories ! Ne parlons même pas des cocktails qui allient alcool fort (le plus terrible) et sucre et qui se révèlent très dangereux car nous ne sentons pas l’alcool (caché par le sucre) nous monter à la tête.
 
Les cocktails sans alcool sont très simples à réaliser et vous saurez toujours ce que contient votre verre : pas de mélange douteux et une ligne toujours parfaite ! Les cocktails sans alcool prennent peu à peu le pas sur les boissons alcoolisées car, a delà de se faire plaisir, ils n’apportent que des bénéfices : ils sont rafraîchissants, beaucoup sont à base de fruits et de jus de fruits, excellents pour la santé, ils permettent de varier les goûts, etc. Faîtes des économies avec des cocktails sans alcool ! Depuis quand est-ce ringard de faire attention à notre porte-monnaie ? L’alcool coûte très cher et nous explosons souvent notre budget de la semaine en une seule soirée !
 
Privilégier les cocktails sans alcool est une économie sans pareille, surtout si c’est vous qui les concocter. Dans un bar, le cocktail sans alcool coûtera plus cher qu’une bière, mais bien moins cher qu’un cocktail avec alcool ! Les boissons, les fruits, etc. que vous achetez pour concocter vos cocktails sans alcool sont réutilisables facilement. Ainsi la bouteille de jus d’orange que vous avez ouverte la veille au soir vous donnera le plein de vitamines le lendemain matin, les restes de l’ananas que vous avez découpé agrémenteront parfaitement votre prochain curry, la bouteille d’eau pétillante entamée vous aidera à boire vos 1,5 litres d’eau par jour à tout moment de la journée...
 
Pas de honte à boire un cocktail sans alcool, la soirée n’en sera que mieux réussie ! Restez dans l’ambiance en buvant des cocktails sans alcool qui n’apporteront que des bénéfices pour votre ligne, votre santé et votre porte-monnaie... Leur goût original bluffera le plus sceptique ! Que demander de plus ? Par Sarah Bellarmine pour ModeDeVieAntiCancer.com. Découvrez des recettes de cocktails sans alcool originales et savoureuses très simples à réaliser, dont vous ne pourrez plus vous passer par la suite.

Documents joints à cet article

Qui a dit que les cocktails sans alcool étaient ringards ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • fred 8 juillet 2009 09:58

    Je ne suis pas dac. Que ceux qui ne veulent pas boire ne boivent pas. Mais quand on sort c’est pour déconnecter et laisser l’intelligence et tous les codes sociaux de côté. Se reposer un peu de cette société qui nous est imposée. Boire un coup permet de se lâcher et de dire et faire ce qu’on pense... SI personen ne boit, on ne sort pas de l’ambiance du bureau. Simplement ce n’est pa srentable. Faire la fête n’est pas bon pour une entreprise, donc c’est banni. Faites un salon de thé mais venez pas faire ch... ceux qui aiment la fête comme on fait ch... les fumeurs. Vous ne ferire qu’encourager les drogues dures.


    • tetue tetue 8 juillet 2009 21:10

      Je ne suis pas dac. Que ceux qui veulent boire, boivent et cessent de harceler les autres. Car quand on n’est pas consommateur d’alcool, on peut passer la soiree a expliquer pourquoi diable on ne veut pas picoler, comme si c’etait la une tare. C’est d’un penible ! Vous voulez vraiment nous gacher la soiree ou quoi ?

      Est-ce si diffile a comprendre et a retenir : certains ont besoin d’un desinhibiteur comme l’alcool pour parvenir a decompresser. D’autres pas. D’autres encore ne peuvent pas, pour des raisons de sante. Maintenant que c’est dit, pouvons-nous enfin nous amuser ensemble ? ou allez-vous continuer de vos etonner des differences comme des lyceens a deux neurones qui n’ont jamais vu plus loin que le bout de leur nez ?


    • Reinette Reinette 9 juillet 2009 00:12

      Bois du vin car un jour ton corps sera poussière

      Dont on fera vaisseau, jarre, tasse, aiguière.

      Sois sans souci du Ciel, sans souci de l´enfer :

      Le sage tremble-t-il en regardant sa bière ?

      Chaque goutte de vin que verse l´échanson,

      Eteint dans ton regard l´angoisse et le frisson.

      Gloire à Dieu ! Car le vin est un baume céleste

      Et ton coeur désolé s´allège en la boisson.

      Une tasse de vin vaut cent religions

      Et l´empire de Chine aux vastes régions.

      Le vin, rien au dessus de ce rubis sur terre !

      Est un amer donnant à nos jours leurs rayons.

      Verse moi ce rubis dans un brillant cristal ;

      Compagnon familier de l´esprit libéral,

      Toi qui sais que ce monde, apparence, poussière,

      N´est qu´un souffle, du vin ! Conseiller amical.



      Omar Khayyâm grand poète persan du XIIème siècle



    • Rounga Roungalashinga 8 juillet 2009 10:01

      Ce qui est surtout alarmant, c’est de constater à quel point les jeunes boivent de l’alcool dans les soirées. Et quand je dis « jeune », c’est 12-13 ans. Aujourd’hui ils trouvent ça normal de boire pour que la soirée soit plus « fun ». Moi, à cet âge, je me souviens que dans les soirées il y en avait toujours un qui ramenait une bouteille de bière de 25 cl en loucedé que les plus téméraires se partageaient à trois ou quatre. C’était l’exploit. Aujourd’hui c’est la norme.


      • Rounga Roungalashinga 8 juillet 2009 10:02

        Je me suis écarté du sujet initial, j’en ai conscience.


      • Deneb Deneb 9 juillet 2009 06:34

        ...il y en avait toujours un qui ramenait une bouteille de bière de 25 cl en loucedé que les plus téméraires se partageaient à trois ou quatre....

        Vous êtes un adepte de l’homéopathie ?


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 8 juillet 2009 10:05

        à l’auteur

        "Il faut être sacrément rodé pour arriver à refuser tous les verres que l’on vous propose, à répondre aux questions « pourquoi tu ne bois pas ? »

        Dites simplement : « Je suis musulmane ».

        Pourtant, je connais nombre de musulmans qui boivent de l’alcool. Cependant, beaucoup d’entre eux se refusent à manger du porc. Savez-vous pourquoi ?

        Parce que le cochon çà ne saoule pas...


        • Deneb Deneb 9 juillet 2009 06:36

          « Je suis musulmane ».

          Un petit joint, alors ?


        • mrdawson 8 juillet 2009 10:14

          C’est normal que j’ai trouvé les photos plus intéressantes que l’article ?
          J’ai un scoop pour vous en tout cas : les gens ne boivent pas d’alcool parceque c’est économique ou bon pour la santé. Je sais ça peut paraître choquant mais c’est vrai, les gens boivent de l’alcool car parfois ce petit buzz, cette légèreté (et ce magnifique gout de céréale pour ma part), se révèle plutot agréable.


          • Zord Zord 8 juillet 2009 10:45

            Les cocktails seraient la solution ?? Bons pour la ligne, le portefeuille, la santé, etc...
            Oui mais en soirée, justement on a envie de déconnecter, alors tout ça on s’en balance un peu !!

            Maintenant je ne crois pas qu’il y ait de solution pour ceux qui ne boivent pas en soirée sauf peut-être de faire des soirées avec d’autres personnes qui ne boivent pas.
            Mais dans les grosses bouffes, sortie en boîte et beuverie de quartier,passer une certaine heure, ils continueront toujours à s’emmerder, à faire semblant de rire au blagues des gars saouls, à partir tôt, à devoir écouter le lendemain les fins de soirée racontées par les autres car ils n’étaient plus là. Désolé mais c’est comme ça, les gens sages, font des soirées sages... et chiantes !

            Je ne dis pas que boire est la solution pour s’amuser, mais s’amuser avec des gens saouls, c’est pas possible, avec ou sans cocktails...


            • RilaX RilaX 8 juillet 2009 10:46

              Moi en tous cas, je ne survie pas a une réunion de famille sans alcool.

              Par contre lors de nos soirée entre potes, il y a les buveurs et les non buveurs, ainsi que les fumeurs et le non fumeurs qui se mélangent tous en cœurs. Ceux qui rient le plus sont souvent ceux qui ne boivent pas d’alcools, les autres étant souvent éméché et donc racontant n’importe quoi ...


              • amipb amipb 8 juillet 2009 11:33

                Incroyable d’avoir besoin d’alcool pour « déconnecter ». Pourtant, avec un peu de musique et un endroit agréable, il est assez facile d’oublier ses soucis.

                Maintenant, libre à chacun de croire avoir besoin d’alcool pour être cool.


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 8 juillet 2009 12:05

                  à amipb (xxx.xxx.xxx.145) 8 juillet 11:33

                  Incroyable d’avoir besoin d’alcool [ou/et autres drogues] pour « déconnecter ».

                  Tout à fait d’accord avec vous ! La seule bonne humeur doit suffire à trouver la joie ! ! !


                • Olga Olga 8 juillet 2009 12:49

                  « La seule bonne humeur doit suffire à trouver la joie ! ! ! » 

                  Alors, en route pour la joie... : -) 


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 8 juillet 2009 12:59

                  à Olga

                  Hélas ! Telle n’est pas ma route...


                • Olga Olga 8 juillet 2009 18:02

                  @Jean-Pierre
                  «  Hélas ! Telle n’est pas ma route... » 

                  Que voulez-vous dire par cette phrase restée en suspens ? Oui, je sais, je suis un peu curieuse, voire indiscrète... 



                • Deneb Deneb 9 juillet 2009 07:02

                  Olga : moi aussi j’aime bien le Supertrempe


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 9 juillet 2009 07:30

                  à Olga (xxx.xxx.xxx.111) 8 juillet 18:02 


                  @Jean-Pierre
                  « Hélas ! Telle n’est pas ma route... » 

                  Que voulez-vous dire par cette phrase restée en suspens ? Oui, je sais, je suis un peu curieuse, voire indiscrète...

                  J-P :
                  Je voulais simplement dire que je n’aime pas ce type de musique.
                  P.S. :
                  Il n’existe pas de question indiscrète. Seules les réponses le sont.
                  (je ne sais pas de qui est cette phrase ; si quelqu’un peut me le dire : merci)


                • Mathieu 8 juillet 2009 12:48

                  L’article me laisse sans voix.

                  D’abord concernant les prix : les boissons sans alcools sont chères, elles aussi.
                  Ensuite concernant la diététique : regardez bien si la comparaison entre une bière et un soda tourne au désavantage de la bière. De plus l’alcool stabilisant la boisson, il est inutile de trop rajouter de conservateurs.

                  Enfin : j’aime aussi les jus de fruits. Et oui. Cet article me fait le même effet que si on me vantait les mérites des entrecôtes face aux côtelettes, au poireau face au fenouil.


                  • SANDRO FERRETTI SANDRO 8 juillet 2009 13:39

                    Mam’zelle,

                    C’est bien, vous faites tout bien comme on vous a dit à la Télé.

                    Si vous persévèrez, vous ferez sans doute, si Dieu le veut, une gentille et brave vieille mamie édentée de 95 ans que plus personne ne vient voir à l’hospice...

                    PS : Un verre de Coca contient 4 fois plus sucre qu’un verre de vin. Pensez-y pour votre régime.
                    Bon, je vous laisse, désolé de vous avoir dérangé pendant les obsèques de Mickael Jackson. Ah, les nouvelles soupes populaires....


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 juillet 2009 15:26

                      Saharah,

                      « S’amuser dans une soirée ne dépend pas de l’alcool » Une bonne soirée dépend aussi de l’alcool.

                      1_, quantités de mousseux premiers prix et tout finit en dégueulis...ou, une bouteille de Champagne ( +— vingt euros ) pour trois. Résultat, c’est l’éclat de rire assuré et la trique jusqu’au matin...Faire le bon choix. Avec Pommery, une coupe suffit...garanti !

                      2_Une bonne soirée, c’est comme un soufflé, ya ceux qui le battent et ça peut monter très haut et rire très fort, et ya toujours ceux qui le crèvent en rigolant et qui gâchent tout d’un seul geste négatif ! Choisir ses amis, c’est comme monter en bateau, préfére les matelots...Ciao.


                      • ecocool 8 juillet 2009 17:11

                        > Encore une idée véhiculée par les lobbies de l’alcool

                        Ils sont insupportables à l’Assemblée, et je sais de quoi je parle.
                        Autrefois, il n’y a pas si longtemps, ices lobbies avaient partie liée avec le trafic de drogue (cf la « french connection » qui fit de Marseille la plaque tournante mondiale de la synthese d’heroine).

                        Ils savent surfer sur la vague liberale, et les affiches pro-alcool se multiplient jusque dans le metro, tandis que les ados me paraissent de plus en plus décérébrés. On prépare une génération à 2 vitesses.


                        • Reinette Reinette 8 juillet 2009 17:47



                          Les cocktails sans alcool sont à partager avec tous sans exclusion. L’alcool dans une soirée est très exclusif : il met de côté toutes les personnes qui ne veulent ou ne peuvent pas boire... (l’auteure)



                          aïe aïe aïe !


                          on pourrait inverser

                          les cockails avec alcools et sans alcool sont à partager avec tous sans exclusion. Une soirée interdite d’alcool est très exclusif ; et met de côté les personnes qui aimeraient boire un p’tit coup !



                          En général, dans les cocktails, les invités ont le choix de l’alcool ou du sans alcool !

                          Tandis que là, l’auteure nous dit : « c’est SANS alcool pour tout le monde », donc pas de choix !

                          un petit verre de Chardonnay, ou de clos vougeot, de temps en temps, c’est délicieux !



                          ceci étant dit, l’alcool, c’est vrai, peut faire des ravages ! l’alcoolisme est une maladie dont il est difficile de débarrasser.


                          pour les personnes ne buvant pas d’alcool, quelque soit la raison, il existe plein de boisson sans alcool ; les cockails sans alcool pourquoi pas !



                          • bobbygre bobbygre 8 juillet 2009 17:55

                            Bonjour,

                            J’ai voté pour l’article mais c’était juste pour les photos !!!


                            • Christoff_M Christoff_M 8 juillet 2009 19:00

                              dans un pays qui a le culte de la boisson, des médocs et des mélanges, situé dans les records de consommation mondiaux et cela remonte dans les nouvelles génération, contrairement à ce que nous dit une presse de la pensée unique...

                              vendre des coktails sans alcool, autant demander à Total de financer le solaire, merci monsieur Borloo, et n’oublions pas que la mère Bachelot est pharmacienne, commerçante, donc plus ça consomme, plus ça lui rapporte en taxes !!


                              • Roger Robert 8 juillet 2009 21:48

                                Article totalement grotesque. Une fête ou une soirée sans alcool n’a strictement aucun intérêt.
                                J’ai 23 ans, je suis cadre, et avec le stress du boulot et de la vie, si on ne peut pas se mettre la tête à l’envers une fois par semaine, autant se tirer une balle.


                                • Olga Olga 8 juillet 2009 21:54

                                  Sarah, 
                                  Si les cocktails avec alcool sont trop chers dans les bars, il faut se les faire offrir. : -) 
                                  Et ça marche aussi avec la bière ou les cocktails sans alcool, d’ailleurs. 
                                   

                                  • Deneb Deneb 9 juillet 2009 06:45

                                    Olga : aïe, aïe, aïe. Se faire offrir un cocktail dans un bar. On sait bien où ça finit ...


                                  • Olga Olga 9 juillet 2009 09:15

                                    @Deneb
                                    « On sait bien où ça finit ...  »
                                    Parfait ! Si vous connaissez la fin vous pourrez me la raconter... parce que moi, après quelques verres, je ne sais plus vraiment où ça finit... : -) 


                                  • Deneb Deneb 9 juillet 2009 11:05

                                    Olga : dans le peché, le stupre, la copulation débridée, les pires outrages à la morale publique et à la bienséance divine. J’arrête là ou je continue ?

                                    Ca a l’air tentant, non ?


                                  • Olga Olga 9 juillet 2009 12:19

                                    C’est tentant oui, à condition d’être bien accompagnée... 
                                    Heureusement j’ai un « service d’ordre » qui veille au grain, parce qu’une fois bien partie je ne vois plus le danger... : -) 


                                  • Deneb Deneb 9 juillet 2009 06:41

                                    « S’amuser dans une soirée ne dépend pas de l’alcool »

                                    En effet. Mais il vaut mieux qu’il y ait des petards qui tournent, alors.


                                    • Olga Olga 9 juillet 2009 10:07

                                      C’est toujours mieux qu’un cocktail molotov... Quoique... Out of control 


                                      • SANDRO FERRETTI SANDRO 9 juillet 2009 11:12

                                        @ Olga,
                                        Mais non.
                                        « Dans le coktail Molotov, il faut mettre du Martini, mon petit ».
                                        Méme Léo Ferré avait compris cela ( dans « y’a plus rien »).

                                        Bon mariez-vous avec Deneb si vous voulez, mais laissez -nous boire tranquille.
                                        « Silence , on boit ».


                                      • Olga Olga 9 juillet 2009 11:40

                                        Un Dirty Martini pour moi s’il vous plaît : 
                                        4 cl de vodka
                                        1 cl de Martini blanc
                                        2 cl de jus d’olives (saumure)
                                        Préparez la recette du Cocktail Dirty Martini au shaker. Frappez les ingrédients avec des glaçons au shaker et servir sans glace. Utilisez la saumure des olives dénoyautées (jus de conservation) de celles-ci. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès