• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Qui est le président en vous ?

Qui est le président en vous ?

Les élections sont certes importantes en démocratie. Pas au point d’évacuer tout intérêt sur notre propre corps. Or on s’en préoccupe peu, les programmes de l’école sont très indigents et indigestes sur ce domaine… Heureusement le succès du livre Le charme discret de l'intestin (2015) a mis l’accent sur un des organes du corps. Or, il est d’autres organes plus primordiaux qu’on méconnaît totalement : les reins sont totalement ignorés. On les considère comme un exécutant des « basses œuvres », puisque supposés chargés de l’élimination des déchets. Pourtant sans eux, aucune vie personnelle n’est possible, encore moins sociale. Leur action est multiple et essentielle ; ils sont le chef d’orchestre des principaux processus indispensables de l’organisme. Leur fonctionnement inspire ingénieurs et sociologues. Autant mieux les connaître !..

 Les reins sont certes très présents dans notre langage. Par exemple, ne dit-on pas communément « donner un coup de rein  » pour faire un gros effort. Il est vrai que depuis la mythologie, ils désignent traditionnellement le siège de la force. Mais totalement à tord ! (1) Depuis les expressions se sont multipliées. Le « coup de rein  » dans la littérature des magazines « people » est devenu plus polisson. « Avoir un bon coup de rein  », n’est-ce pas être un « bon coup  » ? Et par là, avoir beaucoup de conquêtes. Alors que chez les dames, « un beau jeu de reins est mortel » !.. Ne dit-on pas que Beyoncé, Eva Longoria, Shy'm possèdent « des chutes de reins à tomber !..  ». Pour produire son bel effet, encore faut-il savoir se cambrer, mais gare à celles qui sur-jouent...

Par extension, on va parler de « briser », de « se casser », de « se rompre les reins » pour se casser le dos. Dans tous ces cas, on se méprend gravement : les reins en tant qu’organe particulier du corps humain, tels que décrit par les anatomistes, n’y sont pour rien. Cette expression tire son sens d'une localisation erronée des véritables « reins ». Les reins, c’est en fait dans la culture populaire le bas du dos, la croupe, le haut des fesses. Ainsi que d’incompréhension sur leur cas ! On les accuse à tord pour un mal de dos, un lumbago, voire une douleur d'origine rhumatismale dans la région des lombaires. Leur place est en haut de l'abdomen, à hauteur des deux dernières vertèbres thoraciques –celles qui portent les côtes, de part et d'autre de la colonne vertébrale (2). Habituellement, le rein droit est situé légèrement plus bas que le rein gauche.

 

 

Une activité débordante

 

Au quotidien, il est vrai que les reins se font très discrets. A moins que vous ayez déjà eu d’immenses douleurs. On les affuble d’un doux nom : les « coliques néphrétiques ». C’est insupportable… Autrement, vous êtes–vous souvent soucié de leur sort ?.. Au plus, sauf si vous êtes directement concerné, savez-vous que des personnes doivent se brancher sur un rein artificiel, plusieurs fois par semaine. D’autres tentent la greffe pour survivre. Les dons de reins font l’objet d’articles dans les medias. C’est une aventure formidable entre deux amis ou parents : « Un rein, le plus extraordinaire cadeau qu’on a pu me faire  »... Pas neutre tout cela, d’autant plus que la pénurie en greffons continue de s'aggraver (3).

Des milliards de dollars sont ainsi dépensés de part le monde pour créer en laboratoire des reins « biomimétiques », ils imiteront les reins naturels. On se sert de cellules souches, un type de cellules capables de générer n'importe quel tissu ou organe. Les résultats obtenus ont été testés avec succès chez la souris et le cochon. On n’est pas loin de le tenter sur l’homme.

Autant d’intérêt peut vous mettre « la puce à l’oreille » ! Cet organe discret, quasi secret n’est pas anodin. Il tient une place incontournable dans la « bonne marche » de votre organisme. Bien sûr, ils n’ont pas la notoriété du cerveau, mais sans les reins le cerveau serait totalement inopérant. Le cerveau est constitué de 80% d’eau et les influx nerveux qui transmettent les messages sont des transferts d’ions, issus de sels. Or qui président à la régulation de l’eau et des sels minéraux dans le corps ? Sinon les reins… Les reins si discrets(4), si inconnus, si méprisés(5) sont de fait le véritable « chef d’orchestre » de notre organisme. Sans eux, point de vie, point de pensée… Et ce n’est pas tout.

Les reins ne se limitent en aucune manière à éliminer les déchets ; Ils ont d’autres cordes à leur arc. Le rein est aussi une glande. Et oui ! Cela peut surprendre, pourtant ses cellules sécrètent des hormones. La première, la rénine parfait son fonctionnement en intervenant sur le foie. Plus intéressant encore, les minuscules cellules en son sein créent de l'érythropoïétine. L'érythropoïétine quésako allez-vous dire ?.. Et pourtant vous connaissez bien cette molécule. C’est la fameuse « EPO », bien connue grâce aux cyclistes. Elle stimule la fabrication des globules rouges dans la moelle osseuse… L'EPO a été largement utilisée comme produit dopant pour augmenter l'apport en oxygène aux muscles et améliorer les performances sportives. L'érythropoïétine naturelle est sécrétée automatiquement en cas de baisse de la concentration du sang artériel en oxygène, de diminution des globules rouges ou pour une augmentation des besoins en oxygène. Quand on parle respiration, il ne faut donc jamais oublier les reins ! D’ailleurs, ils contrebalancent le taux de dioxyde de carbone, plus médiatiquement connu sous le nom de gaz carbonique, suite à une faiblesse des poumons, en évacuant du bicarbonate, fabriqué justement à partir de CO2.

Et ce n’est pas fini ! Les cellules du rein activent encore la vitamine D. Cette vitamine est fabriquée sous la peau, grâce à l'action des rayons ultraviolets du soleil sur le cholestérol. Cependant pour être active, elle doit passer « entre les mains » des cellules du rein. Elle devient alors de son nom chimique le « 1-25 alpha OH-Cholecalciferol ». Son action facilite l'absorption du calcium et des phosphates alimentaires par l'intestin et leur fixation dans les os. Les reins interviennent ainsi dans la minéralisation des os et donc dans le maintien d'une « bonne » structure osseuse. Auriez-vous pensé à favoriser vos reins pour éviter la fracture du col du fémur ?.. En sus, la vitamine aurait également des propriétés de prévention contre le cancer et les maladies cardiovasculaires, sans oublier son rôle dans l'immunité générale…

Je pourrais continuer ainsi sur d’autres activités incontournables des reins…

 

Les reins, chantres des nanotechnologies

 

Pour parvenir à multiplier ses fonctions, dans un espace aussi restreint, celle d’un verre de bière, les reins ont mis au point une hypertechnologie. Pour faire seulement la filtration des déchets, les machines humaines font presque un mètre cube ! Dans cet espace, point de filtres, mais un million de minuscules tuyaux pellotonnés, appelés « néphrons » dont les « machines sont les minuscules cellules elles-mêmes de leur microscopique peau. Le tout est accompagné de nano-processus étonnants avec des astuces multiples comme des contre-courants ou encore l’emploi de molécules, en particulier l’urée, pour jouer sur les concentrations avant d’être rejetées comme déchet…

Une technologie aussi sophistiquée, aussi puissante, ne pouvait pas ne pas inspirer… Dans la cadre de la « bionique », cette discipline où les ingénieurs tentent de copier la Nature, le rein est devenu ainsi un prototype pour améliorer les mécanismes de filtration. On essaie de mettre au point des filtres, des percolateurs, des purificateurs qui miment leur fonctionnement. On améliore ainsi les reins artificiels, on crée de nouveaux filtres industriels. En sus, leur fonctionnement a inspiré nombre de nanotechnologies.

Par ailleurs, les reins et les processus qui les entourent, nous apostrophent sur le fonctionnement d’une organisation complexe. Cet organe possède une très grande expérience en matière d'organisation. C’est plus de deux milliards d’années, d’essais et d’erreurs rectifiés. Seuls ce qui a « marché a pu être conservé, évolution oblige. Leur analyse est très précieuse et plutôt décapante en matière d’organisation humaine.

Cette autre démarche connue sous le vocable de physionique, de physio (logie) et n (umér.) ique. devient une source importante d'inspiration pour la maîtrise des organisations complexes comme une entreprise ou une institution. Certains milieux économiques, manageriaux et décisionnels innovants s’y intéressent tout particulièrement en matière de communications multiples, de répartition des taches, de mémoire ou d’organisation. Certes, elle ne fournit pas de solutions toutes prêtes à l’emploi ; toutefois elle a le mérite de faire sortir de nos évidences et de nos sentiers battus.

Pour la physionique, le rein et d’une manière plus générale les processus du Vivant, sont seulement un « précurseur » de l’organisé. Certes, ils ont mis du temps pour prospérer. Mais ses structures, ses processus sont très performants. Sa réussite dans des environnements très difficiles est un bel exemple à méditer,... du moins à modéliser.

 

Pour en savoir plus

Giordan A., Le rein a bon dos, Lattès, 2017

 

 

1. Ce qui n’est pas sans traduire une intuition certaine sur leur grande importance dans le fonctionnement de notre corps et dans le maintien d’une bonne santé…

2. 88 % des personnes interrogées situent les reins bien trop bas, dans le bas du dos

3. Fin 2016, plus de 10 000 Français restaient en attente d'un organe compatible pour pallier leur insuffisance rénale.

4. Les reins qui vont toujours par deux se présentent comme de gros haricots de la taille d’un petit verre de bière. Ils mesurent en moyenne 12 centimètres sur 6, et font 3 centimètres d'épaisseur

5. Ne continue-t-on à les traiter de simples « rognons » dans la vie courante. Quel mépris à leur égard ! D’ailleurs, ils n’ont pas leur place chez le boucher, on ne les trouve que chez le tripier.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Sergio Sergio 11 mai 13:56

    Bonjour Monsieur Giordan


    Votre article est bien intéressant, parler de cet organe me parait bien singulier et courageux. Il est vrai qu’actuellement, les projecteurs sont tournés vers la politique, les neurosciences, la génétique, à travers la nouvelle notion d’épigénétique, ainsi que la découverte de nos origines. 
    A ce titre, et afin de participer à votre réflexion, avec néanmoins un peu de recul, je me permettrai de répondre à votre question soit : « Qui est le Président en vous ? »

    Et donc je répondrai : « Les 2 % de Néandertal en nous »

    Bien à vous

    • Sergio Sergio 11 mai 13:58

      @Sergio


      Je dois ajouter qu’à mes yeux, ils sont infiniment respectables.

    • arthes arthes 11 mai 14:59

      Nos organes sont merveilleux smiley


      Ils sont actifs et remplissent leur role sans que notre volonte consciente puisse agir sur eux, nous digerons sans nous en appercevoir,, nos reins filtrent sans notre « permission » ....Tout tient debout tant que nous sommes vivants, tout se casse la g. Lorsque la vie s en va...tout s accomplit en nous et hors de notre champs de perception...C est bien de le rappeler.




      • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 11 mai 15:16

        @arthes

        salut, heureusement ou pas, car si la pensée s’en mêlait en peu de temps nous serions morts..

        lorsque la pensée sort de son champs de compétence, ce qu’elle fait depuis quelques millénaires mais pas à nos débuts sinon nous n’aurions pas survécu

        ce que on appelle notre champs de perception actuel pour moi n’est qu’une partie infime de ce que nous sommes intégralement...mais c’est l seule partie de nos programme encore en marche , avec la pensée profonde que nous ne percevons plus..elle est en effet sous le radar de la pensée superficielle mais du même ordre quand à son contenu..

        nous ne sommes plus conscient que d’une partie de la pensée analytique, celle qui est superficielle pour officier dans les champs d’action superficiels afin que les info nécessaires soient disponible de suite...genre il y a un précipice, si l’info pour gérer cela est profondément enfouie, le temps de la trouver je suis tombé..oups !!!

        nous ne sommes plus conscient de la pensée non superficielle , qui est celle qui nous dirige réellement avec force.....dans la souffrance et le mur....du fait qu’elle soit non perçue,caché..on retrouve donc dans nos cerveaux la mème organisation que dans nos société ou ce qui nous dirige réellement est caché , normal de retrouver cela car le monde extérieur est la projection de ce que nous sommes à l’intérieur...je sais c’est non seulement pas brillant mais encore souvent bien pire que cela dans des proportions criminelles souvent ...

        A l’origine nous avions en marche cette autre capacité qui sait gérer ce qui est devenu non conscient pour nous aujourd’hui ..elle est là mais en panne...vous l’avez peut être vu se réveiller des fois pour vous , en général sans le savoir que c’est çà, nous avons tous cette capacité comme d’autres encore qui ne marchent plus non plus....en faire un catalogue ne sert à rien car il y a une chronologie dans l’ouverture de ces capacités...

        première a ouvrir, celle qui gère ce qui est la pensée profonde ..là ou nos vrais problèmes non résolus sont enfouis, stocké et et et et là est un de nos drames, elles sont toujours totalement actives...à l’insu de notre plein gré...

        vous n’allez pas aimer cela mais le catalyseur d’éveil est.....la souffrance quelqu’un soit l’origine..

        l’excellent Mr B comme prince Siddhartha avait donc dit une vérité parmi je suppose tant d’autres...

        Bon etc..

        l’époque n’est pas à ce genre de propos mais à la panique et à la paralysie mentale ...alors paniquons mais en silence smiley

        je te salue bien sur..


      • arthes arthes 11 mai 17:39

        @Hecetuye howahkan


        Je suis on ne peut plus d accord sur la douleur comme catalyseur d eveil...Sans doute pour cela ais je ete attiree par certaines pratiques a un moment de ma vie ou l introspection se faisait ressentir.

        La douleur peut nous en apprendre long sur nous meme ... Qu on la prodigue ou qu on la recoive...Surtout lorsqu elle fait parti d un jeu conscient et voulu pour ne pas dire consenti entre deux etres curieux et avides de sensations « extra ordinaires » et qu elle n est pas polluee/pervertie par des jeux de pouvoir...

        Pour etre juste, faut bien avouer que faire entrer la douleur pure dans le champs ludique erotique pour la sublimer en plaisir lequel sera transfigure a son tour pour feconder l esprit et ce en toute lucidite est aussi une perversion. smiley

        Mais a notre epoque de chochottes ce que je raconte la est un « trip de tares » ...« on » a peur de son ombre.

        Et je te salue !!!







      • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 11 mai 19:22

        @arthes

        Oui, tout à fait, d’accord aussi sur la perversion pseudo ludique sexuelle...peu importe l’époque en fait, l’époque n’a aucune importance là dedans ce sont des sujets fondamentaux et basiques de l’humain, si il sait aller dans cette direction ...peu importe la tendance lourde des masses......de vraies expériences comme de ce dont on parle ici superficiellement juste pour donner une sorte de goût, doivent être dite car en fait c’est dans la nature des choses...c’est comme cela..

        ici on ne parle pas de quête de douleur, mais de celle qui est là, tu sais en fait pour moi c’est simplement un processus quasiment parfait...si on sait que faire, ou ne pas faire d’ailleurs avec...

        si on ne sait pas...c’est un drame ..

        bon etc

        je dois filer à+

        schuss...


      • UnLorrain 11 mai 15:55

        @ l auteur

        Vous avez torT, deux fois je crois smiley

        J ai survoler quelques lignes..y avait-il le nombre de litres de sang filtrer par les reins en 24 heures ? Y avait il sujet des corticosurrenales ? Cortico comme corticoide semble t il..

        Connais toi toi meme dit un ancien..effectivement,je pense cela tres utile.

        Faites nous un billet un autre jour,sur..un organe a la fois interne et externe ! smiley l oreille ! L oreille et ses canaux semi circulaire qui,ce me semble absolument pas un hasard,orientes dans les trois directions,surement pour organiser l equilibre ! Merveilleuse architecture humaine !

        Ouille je me suis fais un tour de rein d etre a lire votre article ! smiley ( je crois avoir vu dans une revue hautement scientifique je crois... que le tour de rein et douleurs semblables,sont en fait un verouillage des muscles environnant pour eviter un mal ou degat qui pourrait etre grave,douleurs lombalgiques peuvent etre dans ce cas de verouillage, d un nerf,par les muscles,qui peuvent rester ainsi verrouilles tres longtemps.


        • Sergio Sergio 11 mai 16:05

          @UnLorrain


          C’est un véritable ’ labyrinthe ’ que de parcourir votre réponse, je crois bien qu’un otolithe a du boucher un de vos canaux ! 

        • UnLorrain 11 mai 17:04

          @Sergio

          Pan ! Dans la trompe d Eustache smiley smiley

          Alors selon vous j aurais mon oreille cerumineuse ( apprend cet etrange adjectif dans un ouvrage de Bloy Leon,ce matin !) Un otolithe de cerumen coincerait dans mon oreille ? ( je parle de ce otolithe je suis meme pas sur de sa signification !)

          Plus d’un signe,comme guillemets, n apparaitront pas quand je poste le commentaire, voila qui peut expliquer la difficult a donner sens a mes commentaires Sergio ! . :: accents et guillemets comme vous voyez il sont disparus !


        • Sergio Sergio 11 mai 18:52

          Bonjour le Lorain

          L’otolhyte, il était dans le traitement de texte, entre parenthèses. En tout cas, on ne peut pas vous retirer l’humour. Au fait, j’ai travaillé en plongée sous-marine et un accident de décompression m’a abimé un de ces fameux canaux circulaires, je m’en suis remis, alors, votre référence à ces organes m’ont bien fait rire. À bientôt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires