Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Remember Alzheimer !

Remember Alzheimer !

Il ne fallait pas rater le documentaire proposé par France 3 le 17 mai 2010.

Ce soir là, nous avons été scandalisés en découvrant le problème que rencontrent des millions de français lorsqu’ils boivent l’eau du robinet.

Réalisé par Sophie Le Gall, ce documentaire (Du poison dans l’eau du robinet) très bien argumenté était riche en informations essentielles. lien

Tout y est passé, du traitement de l’eau trouble avec de la poudre d’aluminium, (sulfate d’alumine ou alun) des mensonges sur la présence de nitrates et de pesticides, de l’eau radioactive contaminée au radon, et des médicaments qui se retrouvent dans le ventre des poissons, féminisant les espèces, avec à terme comme point final leur disparition. lien

Commençons par l’aluminium.

Il arrive que dans certaines régions, après de fortes pluies, l’eau du robinet se trouble.

La solution parfois préconisée est de mélanger à cette eau de la « poudre » d’aluminium pour évacuer le problème, et redonner ainsi à l’eau une limpidité qui donne envie de la boire.

Ce que l’on sait moins, c’est que les particules d’aluminium, invisibles celles là, se retrouvent dans votre organisme.

Les quantités sont infinitésimales, mais mois après mois, années après années, on sait aujourd’hui qu’elles sont parmi les responsables de la fameuse maladie d’Alzheimer.  lien

Selon Wikipédia, la maladie d’Alzheimer, du nom de son découvreur (Aloïs Alzheimer) est une maladie neurodégénérative du tissu cérébral qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales et notamment de la mémoire.

Or, ces installations de traitement, souvent modestes, à l’usage de quelques communes, sont plus ou moins bien gérées, s’il faut en croire les dépassements intempestifs réguliers.

Selon la synthèse rédigée en 1998 par la direction générale de la santé, 11 départements dépassent régulièrement la norme autorisée (100 mg/l) : jusqu’à 30 fois. lien

(la Corrèze, les Côtes d’Armor, la Creuse, le Finistère, la Loire, la Manche, la Meurthe et Moselle, l’Orne, la Vienne, la Martinique, et la Guyane).

Une enquête portant sur 4134 personnes de plus de 65 ans, pendant 8 ans en Gironde et en Dordogne suggère qu’une concentration d’aluminium supérieure à 0,1 mg/l peut être un facteur de risque de démence et spécialement de la maladie d’Alzheimer. lien

L’OMS juge qu’au-delà de 0,2 mg/l, la présence d’aluminium dans l’eau est dangereuse, norme que le Canada a ramenée à 0,1. lien

L’Europe a d’ailleurs suivi ces recommandations en prônant pour l’aluminium un maximum de 0,2 mg/l. lien

Le 14 octobre 1998, Jean François Dartigues, de l’INSERM interviewé un journaliste de France Soir (Roger Lenglet) jetait un pavé dans la mare, dénonçant le grave danger qui menaçait 16 millions de français. lien vidéo (curseur à 16’)

Mal lui en pris : d’après son collègue, Guy Berthod, le jour même, le secrétaire d’état à la Santé, Bernard Kouchner l’appelait pour lui demander de rectifier rapidement le tir, en acceptant une interview sur TF1, afin de ramener le calme dans les foyers.

Ce qu’il fit.

Dame, les subventions pour la recherche passaient avant tout.

Par la suite, Dartigues nia ceci, mais le témoignage de son collègue est formel.

Le docteur Henri Picard à démontré que cette poudre d’aluminium agit sur le système nerveux central.

En s’accumulant dans le cortex et l’hippocampe, l’aluminium provoque la nécrose progressive des astrocytes du système nerveux central.

Comme ces zones gouvernent les processus de mémorisation et d’orientation, on comprend le danger de boire régulièrement de l’eau chargée en silicate d’aluminium.

En 1994, le professeur Van Den Bosch de Aguilar de l’UCL (université catholique de Louvain) spécialiste du vieillissement nerveux renforce l’hypothèse d’une relation, chez les rats, entre une dégradation des performances cognitives et la prise quotidienne de faibles quantités d’uranium. lien

L’aluminium est partout :

Les boissons gazeuses contenant de l’acide citrique et mises en canette d’aluminium représentent aussi un danger, puisque sous l’action de l’acidité de la boisson, des particules d’aluminium se retrouvent dans la canette. lien

Pour revenir au traitement de l’eau, on a aussi appris dans ce documentaire qu’un autre traitement, à base d’hydroxyde de fer, sans danger celui là, était possible.

C’est d’ailleurs ce qui se pratique dans la région parisienne, et ailleurs.

Ce que n’aurait pas démenti le grand Bourvil (vidéo) lequel depuis à fait des émules. lien

Ce traitement a un léger inconvénient, celui de donner parfois une faible coloration à l’eau, mais cela ne représente pas un danger pour la santé.

Mais voilà, pour les grandes entreprises qui nous vendent leur eau, ce changement de stratégie a un cout qu’ils n’ont pas envie d’assumer, et elles préfèrent donc continuer le traitement à l’aluminium.

Par la suite, le reportage s’attacha à dénoncer la présence de nitrates et des pesticides largement supérieurs à la norme, un peu partout en France, et au silence des élus, qui à coup de dérogations préfectorales, sous prétexte de futures installations, continuent d’empoisonner leurs concitoyens.

Au sujet des nitrates et pesticides, la norme soulève quelques questions.

Pour les nitrates, il est préconisé en France de ne pas dépasser 50 mg/l pour les adultes, et 25 mg/l pour les enfants.

L’OMS a baissé cette norme à 25 mg/l pour tous lien

Au Québec, la norme à ne pas dépasser est de 10 mg/l. lien

Faut-il donc suivre la norme ? et laquelle ?

Les nitrates présents dans l’eau, se transforment en nitrites au contact des sucs digestifs et freinent le renouvellement de notre sang dès le premier milligramme.

La norme n’empêche donc pas le danger.

Quant aux systèmes très chers (de 3000 à 5000 euros) que des entreprises vendent à des propriétaires crédules, pour filtrer nitrates, et pesticides, le documentaire de FR3 a prouvé qu’ils étaient loin de répondre aux promesses faites.

Pourtant des solutions existent. lien

Les pesticides sont présents aussi, et dépassent souvent la norme, et chacun sait qu’ils peuvent être facteurs de cancer. lien

Mais la cerise sur le gâteau de ce documentaire était la découverte de la présence de Radon dans l’eau du robinet.

Grâce à une enquête menée par la CRIIRAD, (commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité) on découvrait des stations de captation d’eau ou l’on trouvait d’énormes quantités de Radon.

Jusqu’à 255 000 Bq (Becquerel) au mètre cube, alors que la norme préconise de ne pas dépasser 1000 Bq. lien

Cette mesure effarante a été trouvée dans l’aire de captage des eaux de Saint Sylvestre, dans le Limousin.

Ce n’est pas nouveau, puisque la CRIIRAD avait déjà mis en évidence la pollution des eaux souterraines du Cantal par le radon en mai 2006 et en septembre 2007. lien

On le voit, les dangers s’additionnent d’autant que de récentes enquêtes prouvent aussi la présence de radon dans les bouteilles d’eau minérales. lien

Il reste aussi le problème du plomb.

Il y a encore dans notre pays des canalisations en plomb dans lesquelles circule l’eau que nous buvons. lien

En se basant sur une étude réalisée par le CEMAGREF. (Centre national du machinisme agricole, du génie rural, des eaux et des forêts) l’AFP affirme : « Un foyer français sur deux consomme une eau polluée au plomb »

lien

C’est pourtant très dangereux, puisque l’on sait que le plomb se retrouve dans l’eau et peut provoquer une terrible maladie : le saturnisme.

D’après une expertise de l’INSERM de 1999, le saturnisme touche près de 85 000 enfants de 1 à 6 ans en France. lien

Alors une norme a été fixée, et l’Europe a donné jusqu’en 2013 pour réduire au maximum la présence du plomb dans l’eau potable. lien

Quant à l’eau minérale en bouteille, il faut aussi soulever le problème que pose la matière plastique utilisée pour la fabrication des bouteilles (PET / polyéthylène téréphtalate).

Le 18 novembre 2008, Martin Wagner et Jörg Oehlman, chercheurs de l’université Goethe de Francfort nous informaient que les PET libéraient des perturbateurs endocriniens dans l’eau, ce qui est de nature à bouleverser le développement de l’appareil génital humain, y compris à faible dose. lien

(L’information a paru dans la revue « Environmental Science and Pollution Research » le 4 avril 2009, volume 16, numéro3, pp. 278/286)

Devant cette accumulation de mauvaises nouvelles, on est en droit de se demander à quel moment un gouvernement prendra enfin les choses en main, afin que nous puissions boire l’eau du robinet sans avoir à s’inquiéter ?

Combien de temps, les mensonges et les dissimulations vont-ils perdurer ?

Combien de temps allons-nous endurer l’incompétence évidente des élus, de quels bords soient-ils ?

Alors pour certains scientifiques, la solution passerait par le vin, à condition d’en boire avec modération.

Si c’était une plaisanterie, elle serait de mauvais gout.

En 2004 une étude à démontré que le vin rouge protégeait du cancer de la prostate, et qu’un verre de vin par jour diminuait de près de 60% ce risque.

On a observé une diminution de fréquence des démences séniles des 4/5ème et une diminution des ¾ de la maladie d’Alzheimer par rapport aux non buveurs. lien

Pour autant, nous devrions aujourd’hui pouvoir boire de l’eau sans s’inquiéter pour notre santé, et manifestement, nous ne sommes pas au bout de nos peines.

Car comme disait mon vieil ami africain :

« Il faut enduire de miel la pointe de la flèche de la vérité ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 19 mai 2010 13:39

    nouveau drame de l’alzheimer : Léontine Bitru qui a donné le jour à une petite fille à 65 ans grâce à la fécondation in vitro est obligée d’attendre que sa gosse braille quand elle a faim pour la retrouver car elle ne sait plus où elle l’a laissée la dernière fois qu’elle lui a donné le biberon !


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 16:30

      Le Chat,
      toujours en forme à ce que je vois,
      toujours un plaisir de te lire,
      çà met un peu de sourire dans ce monde de brutes
       smiley


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 mai 2010 13:57

      Bonjour Olivier,

      tout d’abord, toutes mes félicitations pour ton article d’hier que je viens de découvrir. En effet, les fous les plus dangereux sont ceux qui ne le savent pas. En créant cet article tu participes à les renseigner sur ce fait. Bravo à toi.

      Maintenant, nous sommes cernés. Boire de l’eau en bouteille ou au robinet ne garantit rien du tout. Les réseaux publics d’alimentation ont près d’un siècle, ils se sont installés de façon peu démocratiques puisqu’ils ont été doublés de fermetures par bouchage de certaines sources naturelles déclarées « non conformes aux normes en vigueur ». Quelle alternative pour les millions de citadins... ???

      Je ne connaissais pas le prénom de Alzheimer, Remember, merci de me l’avoir appris. La configuration des réseaux n’étant nullement démocratique, l’on peut conclure que Alzheimer doit tout à son promoteur, Hail Hitler...L.S.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 16:33

        Lisa,
        merci,
        tu as raison, puisque les fous qui savent qu’ils le sont, ont généralement la préoccupation de s’en guérir.
        mais, qui sait ?
        c’est vrai que, au sujet d’alzheimer, le prénom de remember aurait été à postériori une bonne trouvaille,
        hélas, ses parents ne le savaient pas,
        peut etre que prémonitoirement, ils l’ont oublié...
        oups.

        plus sérieusement, dans ce dossier de l’eau, plus on fouille plus on s’inquiète.
        enfin, il nous reste le vin.
         smiley


      • dominique 19 mai 2010 15:18

        Bonjour Olivier

        Super article comme d’habitude. C’est un plaisir de te lire

        « Combien de temps allons-nous endurer l’incompétence évidente des élus, de quels bords soient-ils ? » La vous y allez fort tout de mème

        Juste une petite histoire de notre commune. L’année dernière, après la prise d’échantillon il a fallu 2 semaines à la commune pour annoncer que l’eau était pollué par une bactérie fécale !! Vous comprenez les analyses ne se font pas si vite ! N’étant pas du métier ces chers élus ne connaissent peut-etre pas les instruments modernes.
        Mais il faut que je dise que nos élus ont été très prévenant anotre encontre. Dans la circulaire qu’ils ont fait distribuer ils non on bien dit que nous pouvions cosommer l’eau à condition de la faire bouillir. Mais attention il fallait aussi faire attention à la laisser refroidir sans quoi nous pourrions nous ébouillanter !!

        Voilà l’art de bien se vendre et de faire comme si. L’eau, les finances etc ... sont autants de preuves de leurs inccompétences. Heuresement qu’ils ne sont pas tous pareils mais malhereusement ils sont la grande majorité.


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 16:35

          dominique,
          au sujet des élus,
          lorsqu’il n’y a pas incompétence (comme on a pu le voir dans le reportage), il y a la volonté de dissimuler.
          il serait temps que la justice s’y intéresse d’un peu plus prés,
          après tout, il s’agit d’empoisonnement, volontaire, ou pas,
           smiley
          merci de ton commentaire


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 16:36

          bonjour Dominique,
          au sujet des élus, il s’agit soit d’incompétence, soit de volonté de dissimulation,
          il serait temps que la justice y jette un coup d’oeil, car après tout, il s’agit d’empoisonnement, volontaire, ou pas.
           smiley
          merci de ton commentaire


        • dom y loulou dom 20 mai 2010 12:26

          leur incompétence apparente, leur théâtre devenu absolument sans substance qui maintient juste des apparences de « normalité » est due entièrement au fait de suivre des ordres comme de bons soldats obéissants et dociles dans le crime.

          La descendance des anges déchus de babylone a viré parano et voudrait faire disparaitre tout témoin des crimes millénaires des familles règnantes... l’humnité dns son ensemble donc... 

          ils parlent ouvertement du massacre de milliards d’êtres humains et les médias nous jouent circus maximus comme l’apiculteur enrobe de sucre les abeilles pour les saouler tandis que la « solution finale » a été engagée en profondeur,

          un agenda de dépopulation et de stérilisation des masses est en cours. 

          c’est même tellement évident que le nombre essaie par tous les moyens de se persuader du contraire pour ne surtout pas devoir se détourner des divertissements.


          la panique est naturelle chez un troupeau agressé par des prédateurs...

          mais le déni du ressenti de panique est mortel chez les aom puisqu’il amène à continuer l’intolérable et fait construire aux laborieuses brebis leur propre abattoir.



          Impossible d’y mettre du miel à vrais dire, sinon de banaliser l’insupportable en cours. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 mai 2010 17:43

          dom,
          pour toutes les raisons que vous évoquez, il faut invariablement prendre le sens inverse de la marche du troupeau,
          j’appelle çà les chemins de traverse,
          merci de votre commentaire
          je l’ai vraiment apprécié
           smiley


        • Clojea CLOJEA 19 mai 2010 15:33

          Bien le bonjour Olivier. Article très pertinent, mais le problème n’est malheuresement pas nouveau. Cela dure depuis des décennies, et le problème est, encore et toujours, des bidouillages par des pseudos scientifiques, qui sont plus préoccupés par les bénéfices que par le bien être de la population.
          Concernant l’Alzheimer, je reste persuadé que les « pilules du bonheurs », (antalgiques, somnifères, tranquilisants, anxiolitiques etc....) ont un effet très néfaste sur le corps humain et en particulier le cerveau, et je ne serais pas étonné qu’il y ait une relation de cause à effet. En effet, n’importe quelle drogue de le rue ou chimique déconnecte les synapses et les neurones. Donc, mauvaise mémoire et petit à petit perte partielle et à la fin totale des souvenirs.


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 16:38

            CLOJEA,
            l’un n’empêche pas l’autre,
            l’aluminium est coupable, bien sur, mais rien n’’empêche que d’autres pratiques soient à montrer du doigt,
            il faudrait fouiller le sujet,
            peut être à la lecture de ton commentaire, çà donnera l’idée à quelques chercheurs de se pencher sur le problème.
             smiley


          • repier 19 mai 2010 16:18

            Globalement d’accord, sauf pour le radon.

            Je cite un internaute avec qui j’ai eu une discussion sur futura-science :
            --------------------------
            "Non, le nombre de becquerels ne veut rien dire.
            Un becquerel, c’est une désintégration par seconde, donc si tu veux c’est un choc par seconde. Sauf que le becquerel ne tient pas compte :
            *de savoir si le choc est fait par une plume ou un 35tonnes.
            *de savoir quel genre de surface reçoit le choc.

            Bref, 255 000 Bq d’un élément radioactif peut être très très différent de 255 000 Bq d’un autre élément radioactif (cf mon analogie avec la plume et le 35 tonnes).

            La bonne unité, qui prend en compte la « force » des coup et la surface qui les reçoit est le Sievert.
            Et quand on regarde en Sievert, les résultats sont les mêmes que pour l’eau de Badoit ou l’eau de Vichy (0.3mSv/an), et moins que l’eau StAlban (1.2mSv/an).

            La CRIIRAD (organisme antinucléaire, il faut le savoir) ne parle généralement qu’en Becquerel car les chiffres sont plus gros (et n’ont pas de valeur en radioprotection).

            Au passage, même une radioactivité de 1.2mSv, c’est deux fois moins que le fait pour un Parisien d’aller vivre dans la région de Clermont Ferrand ou en Bretagne (la radioactivité naturelle à Paris est d’environ 2mSv, vers Clermont Ferrand ou en Bretagne de 4 mSv).

            Quand vous allez en cure, les sources thermales sont souvent radioactives et bien chargées en radon... et pourtant on considère que c’est bénéfique pour la santé.
            http://www.irsn.fr/FR/larecherche/In...lisme-862.aspx"
            ----------------------

            Conclusion, les politiques nous mentent, les anti-nucléaires joue avec les chiffres, les journalistes transmettent des infos...qu’ils ne comprennent pas...


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 16:41

              repier,
              je ne peux pas vous laisser dire que la criirad est un « organisme anti-nucléaire »,
              il est un organisme indépendant, et en ces temps ou on essaye de nous cacher beaucoup de choses, il est urgent de les remercier de leur présence,
              sans eux, les retombées sanitaires de tchernobyl n’aurait peut etre jamais été connues,
              mais si vous voulez bien, je vais inviter l’un des scientifiques de cet organisme sur ce fil, afin qu’il puisse vous éclairer sur ce que vous évoquez.
              à bientot donc.


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 16:56

              repier
              j’ajouterais que le lien que vous nous donnez est plus que discutable,
              je vous en propose un autre :
              il émane de l’OMS.
              je cite :
              le radon constitue la deuxième cause de cancer pulmonaire dans de nombreux pays"
              le risque de cancer pulmonaire augmente de 16% par tranche de 100 Bq/m3
              voici le lien :
              http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs291/fr/index.html
              bonne lecture.


            • repier 19 mai 2010 17:50

              Je cite le lien que vous m’avez donné (intéressant d’ailleurs) :
              "Les études épidémiologiques n’ont pas permis jusqu’à présent d’établir un lien entre le radon dans l’eau de boisson et les cancers du système digestif ou d’autres organes. Les Directives de qualité pour l’eau de boisson de l’OMS recommandent de procéder à des contrôles si le radon dépasse 100 Bq/l dans le système public d’approvisionnement."

              Cet article se contredit ou j’ai manqué un truc ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 18:26

              repier,
              j’ai contacté bruno Chareyron, le scientifique de la criirad que l’on voit dans le documentaire de fr3
              trop pris pour répondre sur ce fil, il m’a proposé à votre intention d’ouvrir ce lien :

              http://www.criirad.org/actualites/dossier2010/eau/St-SylvestreSAUR.pdf
              bonne lecture


            • repier 20 mai 2010 11:24

              Merci pour ce lien.
              Cependant, il ne répond en rien a mes questions sur la dangerosité du radon.
              Il fais état :
              - des test réalisés,
              - de la teneur en radon de l’eau
              - de la sécurité des agents des service des eaux.
              - de la non transmission des informations aux autorité compétentes.

              Merci tout de même


            • olivier cabanel olivier cabanel 21 mai 2010 08:30

              repier,
              mais je vous ai déjà donné un lien prouvant la dangerosité du radon,
              le revoici (il émane de l’oms)
              http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs291/fr/index.html
              bonne lecture


            • brieli67 21 mai 2010 09:31

              L’Olivier Bonjour ....

              L’ AOK rembourse une radonthérapie bien indiquée par les médecins spécialistes et les bons établissements...

              ET AVEC SUCCES
              pour les indications de balnéo(bains) d’inhalations

              http://www.euradon.de/euradon-ger/index.php?page=1

              Monsieur Olivier vous n’êtes pas médecin ! ni vos rémoras Clairinstant.
               votre cour

              Une plainte au Conseil de l’Ordre des médecins et vous seriez dans de beaux draps.


            • olivier cabanel olivier cabanel 21 mai 2010 10:08

              Brieli,
              non je ne suis pas médecin,
              mais ce qui m’amuserait beaucoup, c’est que l’ordre des médecins porte plainte contre l’OMS.
              en effet, sur le lien que j’ai proposé, l’organisation mondiale de la santé estime que « le radon est à l’origine de 3% à 14% des cancers pulmonaires selon la concentration moyenne dans les différents pays »
              voici le lien :
              http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs291/fr/index.html
              bonne lecture.


            • alberto alberto 19 mai 2010 17:16

              Bonjour Olivier,

               Un petit rappel au passage sur la fiabilité de l’information : je me souviens qu’au temps où la Régie fabriquait la « Dauphine » qui était bon marché et acheté surtout par des jeunes, il était interdit aux journaux (français) de publier des enquêtes de dangerosité, car cette auto était sans doute une des plus dangereuse sur nos routes, mais il ne fallait pas dénigrer la Régie.

              Nous en sommes toujours là : médicaments retirés subrepticement du marché après avoir tué nombre de consommateurs, nourritures bourrées de colorants conservateurs et antioxydants qui se révèlent cancérigènes, idem pour les cosmétiques, etc la liste est longue...Mais chut, silence dans les médias, faut pas affoler les populations et protéger le sacro-saint Commerce !

              Pour en revenir à ton article : de l’eau pas trop, et du vin, oui mais BIO !

              Bien à toi.


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 17:27

                Alberto,
                je ne connaissais pas cette histoire sur la Dauphine,
                et ce que tu racontes ne me surprend pas,
                des que le marché est menacé, c’est la loi du silence qui prime,
                effectivement, ils essayeront toujours de cacher les problèmes, et c’est là qu’est l’avantage d’Internet,
                les informations peuvent enfin circuler,
                ceci dit, le reportage de FR3 est d’une grande qualité,
                et certaines chaines pourraient s’en inspirer.
                à ta santé,
                avec évidemment un petit verre de vin bio.
                 smiley


              • inès 19 mai 2010 17:58

                Cabanel

                Avec vous, nous sommes sûrs de mourir, je vous en félicite. Merci.

                Dîtes-moi, j’ai un lien :

                Résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable.

                http://www.sante-sports.gouv.fr/resultats-du-controle-sanitaire-de-la-qualite-de-l-eau-potable.html    

                Ne me dîtes pas que leurs résultats sont faux sinon je me soûle, j’ai ce qui faut dans les chais.

                Pour les panneaux solaires....un peu plus tard.



                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 18:19

                  Ines,
                  mais vous savez, nous allons tous mourir un jour ou l’autre,
                  ce qu’il faut, c’est mourir en bonne santé,
                  le lien que vous avez donné ne fonctionne pas,
                  disons qu’il s’ouvre, et qu’il faut une autre version d’internet explorer pour ouvrir chaque région,
                  mais si je comprend ce que vous avez lu,
                  c’est qu’ils font tout pour rassurer.
                  je me trompe ?
                  on connait çà.
                  rappelez vous l’épisode cité dans l’article avec ce bon Kouchner.
                  préferez le vin,
                  surtout dans votre région.
                  ah, le Grave...
                  hips !
                   smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 18:38

                  Inès,
                  pour bien « enfoncer le clou », un article paru aujourd’hui dans le post sur les nitrates :
                  on dirait que les affaires ne s’arrangent pas...
                  http://www.lepost.fr/article/2010/05/18/2078766_les-nitrates-dans-l-eau-en-france-et-elevages-intensifs-de-porcs-bovins-volailles.html#xtor=RSS-33
                  mais soyez bien sure que je préférerais n’annoncer que les bonne nouvelles.
                   smiley


                • pissefroid pissefroid 19 mai 2010 18:38

                  à olivier cabanel

                  Ouverture du lien correcte avec firefox.


                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 18:42

                  Pissefroid,
                  alors c’est bizarre, puisque c’est firefox que j’utilise...
                  j’y retourne !
                  merci.


                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 18:57

                  Ines,
                  j’ai réussi à ouvrir votre lien,
                  je suis allé en haute vienne, dans la commune de st sylvestre, là ou il y a tant de radon,
                  si vous ouvrez la fiche, vous verrez que le radon n’est pas mentionné,
                  pas plus que l’aluminium d’ailleurs,
                  juste à la fin de la fiche, on peut lire que l’eau n’est pas recommandée...
                  qu’en termes habiles ces choses la sont dites.
                  voici le lien pour cette commune
                  http://orobnat.sante.gouv.fr/orobnat/rechercherResultatQualite.do


                • inès 19 mai 2010 19:14

                  cabanel

                  Votre lien ne fonctionne pas :

                  http://orobnat.sante.gouv.fr/orobna...



                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 19:18

                  Ines,
                  alors reprenez celui que vous m’aviez donné,
                  allez sur hte vienne, puis st sylvestre...
                  et vous verrez clairement la fiche qu’ils proposent.


                • inès 19 mai 2010 18:44

                  Cabanel

                  Avec Opera, il fonctionne mais ce site n’est pas compatible avec la version 6 d’Internet Explorer.

                  Sur Agoravox, les bouteilles d’eau :

                  http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/comme-un-poison-dans-l-eau-75142 




                  • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 18:59

                    Ines,
                    cet article que j’ai découvert tout à l’heure est un scandale,
                    de la désinformation pure et simple,
                    il est probable que le reportage de fr3 commence à faire des vagues,
                    alors ils envoient leurs petits soldats pour dire :
                    « tout va bien, dormez en paix »
                    j’ai d’ailleurs laissé un commentaire à l’auteur.
                     smiley


                  • inès 19 mai 2010 19:02

                    Cabanel

                    Pour l’élevage de porcs, je suis au courant. Le grand problème de la Bretagne est patent mais il vrai qu’il était simple et peu couteux d’installer un élevage porcin. alors, ça c’est multiplié comme des petits pains. 

                    C’est un problème que j’avais commencé à étudier et j’ai lien sur l’eau en Bretagne, Pays de Loire :

                    http://www.eau-loire-bretagne.fr/espace_documentaire/documents_en_ligne/guides_economies_de au/PPC.pdf 

                    Mais, vous seriez dans un pays africain, on vous répondrait que vous faîtes le difficile comme un gosse de riche mal élevé.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 19:13

                      Ines,
                      j’ai une amie à Abidjan, et elle m’a raconté ce qui s’est passé avec les déchets toxiques, il y a quelques temps,
                      en fait, c’est un arrangement que le gouvernement ivoirien avait passé avec les russes qui voulaient se débarrasser à bon compte de dechets dont ils ne savaient que faire,
                      ils ont ensuite affirmé qu’ils ne savaient pas d’ou venaient ces déchets toxiques,
                      le problème des nitrates est une vieille habitude en Bretagne,
                      mais d’autres départements ne sont pas mieux lotis,
                      il n’y a pas si longtemps, notre eau, en Isère, connaissait aussi des problèmes de dépassement, en pesticides, et en nitrates...
                      alors...
                       smiley


                    • inès 19 mai 2010 19:20

                      Cabanel

                      Pour la viticulture Bordeaux et Bergerac, le courant commence à s’amorcer vers le raisonné, certains commencent en bio.

                      Nous avons commencé par le raisonné et sûrement en bio mais cela demande une adaptation progressive.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 22:55

                        Ines,
                        évidemment pour avoir la mention bio, il faut qu’un peu d’eau passe sous les ponts,
                        normal,
                        ils sont nombreux a y aller maintenant, le public est demandeur.
                        c’est le marché qui commande,
                        une fois de plus, mais là, c’est tant mieux.
                         smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 22:53

                        vlane
                        pour les poissons, les risques sont multiples,
                        aujourd’hui, pour cause de surpêche un article nous informe que de toutes façons, dans 40 ans, il ne devrait plus y avoir le moindre poisson dans les mers, alors...
                        la féminisation, ou çà...
                        le lien :
                        http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/planete/20100518.OBS4106/d-ici-40-ans-tous-les-poissons-pourraient-avoir-disparu-des-oceans.html
                        bon appétit


                      • Capone13000 Capone13000 19 mai 2010 21:17

                        Veolia distribuera l’eau dans 133 communes d’Ile-de-France.
                        Le plus gros contrat Européen, un contrat qui représente aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel de 350 millions d’euros.
                        Le contrat de la distribution de l’eau en Ile-de-France lui appartient depuis 1923.
                        André Santini et Henri Proglio, l’ancien dirigeant de Veolia, sont des amis de longue date. Et il ne fait aucun doute qu’André Santini ait voulu reconduire Veolia dans ce contrat. Preuve de cette collusion, le président est allé jusqu’à écrire en 2008 aux 144 maires des communes adhérentes au Syndicat des Eaux d’Ile de France sur un papier à entête de l’entreprise Veolia.

                        Pourquoi le Sedif a-t-il refusé de remunicipaliser le service d’eau ?

                        Pour des raisons idéologiques : la droite est persuadées que le privé est plus performant que le public.
                        Résultat, aujourd’hui la ville de Paris offre une eau plus de deux fois moins chère qu’en Ile-de-France, avec une qualité de service tout aussi satisfaisante, voire meilleure.
                        Les choses ne sont pas prêtes de s’améliorer.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 20 mai 2010 07:35

                          capone13000,
                          Veolia achète tout ce qu’il peut,
                          mais il risque d’acheter en même temps pas mal d’ennuis.
                          en effet, si les citoyens empoisonnés par l’aluminium que véolia met dans leur verre, ils risquent des poursuites devant les tribunaux, pour mise en danger de la vie d’autrui.
                          merci de votre commentaire judicieux.


                        • Rough 19 mai 2010 23:10

                          Et encore un article scientifiquement citoyen du bon cabanel....De la « poudre d’aluminium » pourquoi de perlimpim cabanel ?....Il s’agit d’alun (Sulfate double d’aluminium et de potassium) agent floculant utilisé pour clarifier les liquides..l’eau, mais aussi le vin le vin dans certains procédés...ce même alun que l’on utilise comme antitranspirant « naturel » et que l’on vante sur tous les sites écolo-gogos....pour la peau c’est bon dans l’eau c’est l’inverse !...Vachement cohérent !
                          Quant aux nitrates qui se transforment en nitrites au contact des sucs digestifs c’est carrément de l’alchimie !...En fait les nitrates seraient (conbitionnel) réduits en nitrites dans l’instestin par la flore bactérienne anaérobie et pourraient (re-conditionnel) réagir avec des substances organiques (la merde) pour donner des nitrosamines qui seraient (re-re-conditionnel) cancérogènes....Ok certaines nitrosamines le sont clairement et c’est incontestable....mais aucune publication scientifique sérieuse (donc pas 20 minutes) n’a jamais établi de lien entre nitrates et cancer...même si le mécanisme chimique évoqué est plausible....
                          Les nitrates freinent le renouvellement du sang....Sans blague....Ca c’est de la chimie sérieuse ! ...Les nitrates sont méthémoglobinisants et les intoxications par absorption de 10 à 20g de nitrate de sodium ou potassium sont bien connues....25mg/l ça n’a strictement aucune incidence d’autant sur l’hémoglobine..d’autant plus que les nitrates ne s’accumulent pas dans l’organisme....
                          Une question à laquelle vous devriez réfléchir cabanel c’est quoi la concentration de nitrate dans un bon saucisson sec ou un jambon d’auvergne ?.....Je n’ai pourtant jamais entendu dire que la charcuterie aveyronnaise ou corse et encore moins la pancetta italienne étaient responsables de cancer....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès