Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Rhume des foins, ce qu’il faut savoir

Rhume des foins, ce qu’il faut savoir

Atchoum ! A vos souhaits... Merci !

La rhinite allergique saisonnière, dite le « rhume des foins  ».

L’hiver se termine, avec l’arrivée des beaux jours, comme chaque année à cette époque, certains d’entre vous ont les yeux qui pleurent, le nez et la gorge qui grattouillent.

Pas de doute, ce sont bien les symptômes d’un « rhume des foins  », et tout ces petits ennuis sont la cause d’une allergie aux pollens des arbres, des graminées, ou à celui des herbacées  !

Nous sommes au printemps, en ce moment dans la nature beaucoup de plantes se réveillent, et c’est également cette époque qu’elles ont choisie pour assurer leur descendance.

Pour y parvenir, leurs fleurs mâles dégagent leurs éléments fécondants sous une forme de fine poussière ; cette dernière est formée de minuscules grains, de forme plus ou moins ovoïde, de quelques dizaines de micromètres de diamètre, que l’on nomme le pollen.

Suivant les espèces de plantes, ces micro-poussières sont très allergisantes, transportées par les vents ou les courants d’air ; ce sont elles qui provoquent la rhinite allergique saisonnière, appelée aussi familièrement le « rhume des foins ».

Vous remarquerez qu’à la suite du mot rhinite, est associé l’adjectif féminin saisonnière, cela veut tout simplement dire (façon de parler) que l’on peut la contracter au cours des différentes saisons de l’année, à savoir en général au printemps et en été (avec quelques exceptions pour certaines plantes, voir le calendrier pollinique, valable pour la France métropolitaine).

On pourra ainsi remarquer, par exemple, qu’une personne qui demeure dans le sud peut être gênée en avril / mai (certaines régions côtières comme le Var, début mars) par le pollen (fort) des cyprès, et si elle se déplace dans l’Est, elle le sera par celui des graminées (également fort) en août/septembre.

Ainsi donc, pour les personnes allergiques qui sont appelées à se déplacer soit pour des raisons professionnelles, soit pour des périodes de vacances, il est conseillé d’en tenir compte.

(Pour un lecteur qui ne demeurerait pas en France, je pense que sur le Web il existe une possibilité de trouver un calendrier pollinique propre à son lieu de résidence).

En général, les rhinites saisonnières sont assez bénignes, ce qui ne les empêche pas d’être très gênantes(on dit souvent qu’avec ses manifestations elle pourrit la vie).

Le « rhume des foins » commence par une inflammation, d’abord localisée aux voies respiratoires supérieures ; le nez coule comme une fontaine, ou il est bouché ; les éternuements sont fréquents, avec parfois des quintes de toux sèche.

Cette inflammation peut, par la suite, atteindre les yeux ; on parle ainsi de rhinite ou de rhinoconjonctivite ; par la suite cette inflammation peut s’étendre au pharynx, au larynx, aux bronches.

Les symptômes les plus fréquents sont les éternuements (81 %), les démangeaisons des yeux ou larmoiements (72 %) et les écoulements nasaux (67 %). Mais ce qui gêne le plus nos compatriotes, c’est que leur sommeil soit perturbé par ces symptômes, en particulier en raison de la gêne respiratoire. Parmi les personnes interrogées, 41 % ne dorment pas suffisamment pour être reposées le matin ; 40 % éprouvent des difficultés à dormir ; 44 % ne se sentent pas reposées dans la journée et 29 % ronflent.

Leur caractère de récidive ne doit pas être négligé ni sous-estimé, et des complications sont possibles, telles que l’asthme, avec, en particulier chez l’enfant, des sinusites inflammatoires, et certaines formes d’otites chez l’enfant.

On dit que le "rhume des foins" peut apparaître à n’importe quel âge, mais c’est le plus souvent entre 8 et 20 ans. Plus rarement avant 5 ans et après 40 ans. Cependant tout est possible, surtout s’il y a un déménagement ou un bouleversement dans la vie d’une personne prédisposée. Une fois installée, la rhinite pollinique persiste de nombreuses années, avec une tendance à l’amélioration après l’âge de 60 ans... Enfin presque, car je connais des personnes âgées de 70 ans qui en souffrent toujours !

Les enquêtes et autres études médicales font apparaître que le nombre de personnes allergiques augmente de plus en plus, à l’exemple des adultes qui auparavant n’étaient absolument pas gênés par les pollens des végétaux et qui le sont devenus.

En 2010, près de la moitié de la population mondiale pourrait être concernée par l’allergie. En France, c’est déjà le cas pour une personne sur cinq, et selon l’Organisation mondiale de la santé, l’allergie est la quatrième maladie planétaire. Mais comment s’exprime le ressenti des patients dans le monde ? Les Français sont les champions des éternuements, les Anglais sont plus sensibles aux animaux, et les Américains, ceux qui souffrent le plus longtemps.

Découvrez l’ensemble des résultats de cette enquête inédite ( enquête Doctissimo.)

Ces études ont montré également que cette augmentation aux allergies se manifestait surtout chez les enfants, des études épidémiologiques récentes ont révélé le lien entre la progression du nombre de pollinoses et la pollution atmosphérique.
Les polluants atmosphériques d’origine industrielle (dioxyde d’azote, dioxyde de soufre, ozone) modifient les pollens : la quantité d’allergènes présents dans un grain augmente, et leur libération est facilitée par la détérioration de la paroi du grain. Les pollens pollués ont un potentiel allergisant beaucoup plus élevé.

La pollution atmosphérique produit une hyper-réactivité bronchique et une irritation nasale et oculaire. Ces effets accroissent la sensibilité des personnes prédisposées aux pollinoses. Elles réagissent à des taux d’allergènes plus faibles du fait de leur fragilisation, et dans le même temps, peuvent être exposées à une concentration plus forte d’allergènes (source Météo-France).

Dans les différents médias, la dangerosité des pollens est fréquemment citée, l’un d’eux particulièrement, celui du cyprès : avec la connaissances de ces infos, il est évident qu’il vaut mieux éviter de faire des haies avec des conifères.

Mais hélas, il faut bien se rendre compte qu’il n’en est rien, car de plus en plus les particuliers les utilisent pour clôturer leurs nouvelles propriétés( surtout dans le Sud, il suffit d’ouvrir les yeux et de bien regarder.) Hélas également à l’instar des particuliers, les collectivités locales utilisent, elles aussi, beaucoup de cyprès pour agrémenter leurs espaces verts.

Nous connaissons bien les désagréments que les conifères peuvent engendrer, malgré cela personne n’en tient compte, ce qui fait que nous sommes vraiment incorrigibles.

Finalement, pour le bien de tous, je me demande s’il ne faudrait pas réglementer ou interdire tout simplement toute nouvelle plantation de cyprès, car devant les risques qu’ils représentent pour la santé publique, un jour peut-être serons-nous obligés de procéder à leur arrachage.

En effet, c’est ce qui se passe à Tokyo : le 3 avril, dans Yahoo Actualités, un article indiquait que la municipalité de Tokyo avait décidé d’abattre 1,8 million de cryptomerias (cèdres du Japon) d’une forêt de l’Ouest de Tokyo, et de les remplacer par une variété d’arbres faiblement polliniques.

Crytomerias, ou cèdres du Japon

Quelques photos prises par votre serviteur.

(Nuage de pollens soulevé par le vent, et par un frappé de bâton !)

(Cônes, et fleurs de cyprès vert, ce sont ces fleurs mâles qui produisent une grande quantité de pollen)

A voir également sur le site du calendrier pollinique  :

Il est très bien documenté, vous trouverez :

  • Définitions, fréquence, manifestations

  • Allergies croisées ( très instructif )
  • Les principaux pollens
  • Le calendrier pollinique (qui détaille les régions et les époques des gênes)

  • Cartographie pollinique
  • Conseils pratiques etc.

Un bon site sur le « Rhume des foins  » format pdf

Site du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). Ce dernier émet une information sur les risques ville par ville, constamment actualisée.

http://www.rnsa.asso.fr/

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • alberto (---.---.32.147) 7 avril 2006 13:35

    Très interessant : je vais de ce pas couper mes cyprés !

    Mais est ce que tous les conifères sont aussi allergisants ?

    Sur le même sujet,je signale par ailleurs à l’attention de mes contemporains qui voudraient s’y essayer, que faisant partie d’une famille d’allergiques : aucune cure de désensibilisation ne nous a donné de bons résultats y compris après des années de piqures répétées usant des centaines de flacon et des milliers de seringues...

    Bien cordialement.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 avril 2006 15:19

      Alberto salut,

      Heureusement que non, par exemple, les pins ( parasols ,d’aleps ,maritimes ne sont pas allergisants.

      Voir le tableau ci dessous :

      Vous remarquerez que le pin est classé :0 , alors que le cyprès a la note maxi de 5.

      Avant ce couper vos cyprès essayez donc ce moyen écolo pour diminuer les effets allergisants de leurs pollens.

      Quand la période de floraison arrive, arrosez les en pluie, mais en pluie très fine, car le risque de libérer( même avec un jet léger ), de la poussière de pollen n’est pas nul !

      Porter un masque, ou faites faire ce « job » par une personne non allergique !

      Si vous n’obtenez pas de résultats, je pense qu’il faudra hélas les supprimer !

      http://www.meteofrance.com/FR/sante/impression.jsp?DOSSIER=pollens

      Principaux pollens allergisants Espèces Potentiel allergisant(0 = nul ; 5 = très fort) Arbres Pin 0 Orme 1 Mûrier 2 Hêtre 2 Châtaignier 2 Noisetier 3 Peuplier 3 Saule 3 Frêne 3 Platane 3 Olivier 3 Tilleul 3 Aulne 4 Charme 4 Chêne 4 Bouleau 5 Cyprès 5 Herbacées Ortie 1 Oseille 2 Plantain 3 Chenopode 3 Pariétaire 4 Armoise 4 Ambroisie 5 Graminées (phlélole, ivraie, dactyle, paturin) 5

      Les précipitations et l’humidité de l’air

      La pluie est nécessaire à la plante pendant ses phases de croissance et de floraison, mais elle empêche la libération des pollens et plus encore leur dispersion par le vent. Le pollen alourdi par la pluie se sédimente à faible distance de sa source. Par temps pluvieux ou lorsque l’air est très humide (brume, brouillard, présence de rosée matinale), le taux pollinique de l’atmosphère est donc faible. S’il pleut quelques jours pendant la saison pollinique, le pollen sera conservé par la plante puis relâché lorsque les conditions seront redevenues favorables.

      Les personnes allergiques sont ainsi souvent soulagées par l’arrivée de la pluie.

      @+ P@py


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 avril 2006 19:04

        Pour tout savoir sur l’allergie :

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Allergie

        @+ P@py


        • Jojo (---.---.162.102) 7 avril 2006 22:42

          Excellent, comme toujours.

          Il y a maintenant des anti-histaminiques très efficaces, et qui ne font pas dormir. Je ne vais pas faire de pub...voir son médecin. Commence par un A___


          • skypreacher (---.---.37.108) 8 avril 2006 09:56

            bonjour, les phénomènes allergiques reposent sur une dérégulation de la gestion de l’eau. d’abord, s’hydrater correctement, ensuite hydroalcoolat d’oeuf de caille, desmodium ascendens, et support homéo + phyto... bonne journée


            • Jojo (---.---.162.102) 8 avril 2006 10:24

              C’est ça. Au Sahara ils sont tous allergiques...

              Les allergies sont à prendre au sérieux. Un oedème de Quinke peut survenir inopinément et c’est pas les oeufs de caille qui vont empécher quoique ce soit.

              C’est un remède de bonne femme qui n’a jamais fait ses preuves. A ne surtout pas utiliser en cas d’allergie à l’oeuf de poule.


            • skypreacher (---.---.125.139) 9 avril 2006 14:18

              quand tu auras 14 années d’études derrière toi tu viendras donner des leçons !!!


            • Jojo (---.---.201.23) 9 avril 2006 20:08

              Pas de pot... J’ai plus de 14 années d’études derrière moi. LOL


            • skypreacher (---.---.52.157) 10 avril 2006 13:23

              eh bien recommence...


            • Imaginus (---.---.68.125) 8 avril 2006 10:38

              Les allergies sont un processus de selection naturelle.


              • skypreacher (---.---.125.139) 9 avril 2006 14:18

                c’est ça !!!


              • (---.---.232.54) 8 avril 2006 11:06

                100 000 molécules chimiques se baladent dans la nature. Il est étonnant de voir un article, lier l’augmentation inquiétante et exponenetielle des allergies avec la présence de pollens !!

                Quid des pollens OGM alors ?

                Votre bonne foi est évidente mais elle ne suffit pas à masquer l’insufiisance de cet article où pointe une certaine méconnaissance des paradigmes allergisants les plus dangereux.


                • Jojo (---.---.162.102) 8 avril 2006 11:35

                  Faut apprendre à lire. C’est très clairement expliqué

                  "Les polluants atmosphériques d’origine industrielle (dioxyde d’azote, dioxyde de soufre, ozone) modifient les pollens : la quantité d’allergènes présents dans un grain augmente, et leur libération est facilitée par la détérioration de la paroi du grain. Les pollens pollués ont un potentiel allergisant beaucoup plus élevé.

                  La pollution atmosphérique produit une hyper-réactivité bronchique et une irritation nasale et oculaire. Ces effets accroissent la sensibilité des personnes prédisposées aux pollinoses. Elles réagissent à des taux d’allergènes plus faibles du fait de leur fragilisation, et dans le même temps, peuvent être exposées à une concentration plus forte d’allergènes"

                  Quand aux OGM là dedans...

                  LOL


                • skypreacher (---.---.125.139) 9 avril 2006 14:24

                  quid des effondrements du système immunitaire ? quid des nanotechnologies et des nanoparticules de carbone, par exemple ? certes les pollens peuvent représenter la majorité des cas qui se présentent en cabinet, mais seul un très faible pourcentage est réellement « allergique », les réactions inflammatoires excessives ne sont pas des allergies, et les traitements de ces chers labos n’ont jamais réglé quoi que ce soit. le taux d’oedeme de quincke en rapport du nombre de prétendus allergiques est tel au’il devient ridicule de se servir de cet argument pour être aussi catégorique sur un sujet dont on connait les controverses depuis 50 ans. de même , on continue de donner des bronchodilatateurs alors que la preuve de leur action nocive sur l’asthme est démontrée depuis plus de 30 ans... mais les labos ont besoin de sous, tellement... et il y aura toujours un gentil naif pour les défendre...


                • Jojo (---.---.201.23) 9 avril 2006 20:07

                  Les nanotechnologies n’ont pas encore atteint un seuil contaminant. Les traitements de l’asthme ont fait de gros progrès. On ne donne des bronchodilatateurs seuls que dans des cas particuliers. Les corticoides inhalés permettent à beaucoup d’asthmatiques de vivre correctement. Et pour les asthmes graves atopiques, un traitement par anti-IgE est maintenant disponible.


                • skypreacher (---.---.52.157) 10 avril 2006 13:29

                  faux, les nanotechnologies ont déjà démontrées (les residus de nanotubes par exemple) leur nocivité, des craintes sont fortes (et étudiéés en ce moment) sur le risque de voir les « nanopoussières » de nanotube se comporter comme les particule de flocage d’amiante. c’est déjà le cas avec la laine de roche ou de verre mais ils sont toujours en vente. les brochodilatateurs constituent toujours la plus forte vente et le remède systématique pris par les patients. certes les corticoides améliorent la vie , sur le moment mais ne représente pas un traitement curatif, au mieux un pis aller... d’(autre part ils n’ont de role que sur l’inflammation et personne vient exprimer la cause de cette inflammation. le straitement par ige représente une très infime partie des traitements et ne s’appliquent qu’à une très infime population. mais si vous souhaitez encourager les labos et leurs dérives vous n’avez rien à changer à votre point de vue, ou d’aveuglement.


                • Jojo (---.---.2.219) 10 avril 2006 15:25

                  Faut arrêter de délirer.

                  Il n’existe pas une étude sérieuse randomisée sur l’effet des oeufs de caille ou de l’homéopathie.

                  Il ne s’agit pas d’un traitement par IgE mais anti-IgE.

                  La recrudescence de l’asthme est très étudiée et semble due en partie à la pollution, au confinement des enfants et à l’augmentation de l’hygiène. Il n’y a qu’à faire une petite recherche dans PubMed.

                  Je n’ai pas l’habitude de dialoguer avec des guérisseurs, mais j’avoue que c’est rafraichissant...


                • skypreacher (---.---.164.118) 12 avril 2006 21:44

                  sois bien rafraichi, alors mais sortir trois mots dont on ne connait rien d’autre que l’orthographe ça fait peu, sinon pour les nanotechnologies : http://echo-actu.blogspirit.com/archive/2006/04/10/le-premier-produit-derive-de-la-nanotechnologie-retire-du-ma.html#more mais je ne cherche à convaincre personne, chacun est libre de choisir en se fiant à son libre arbitre. je me demande juste pourquoi il y a autant de bruit aujourdhui sur la corruption des labos, les résultats d’étude falsifiés, etc... mais c’est surment de la désinformation...


                • Yaarg (---.---.66.229) 10 avril 2006 09:54

                  ©singer 2005


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 10 avril 2006 16:35

                    Un autre site intéressant, avec en images l’allergie respiratoire.

                    http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2001/mag0525/rhinite_allergique_niv 2.htm

                    @+ P@py


                    • Cathel (---.---.1.235) 10 avril 2006 22:15

                      Bonsoir P@py,

                      C’est encore Cathel, je viens de faire un test sur doctissimo.fr résultat : je n’ai pas de terrain allergique, et mon oedème de Qincke, c’était psychologique ?


                    • Jojo (---.---.161.207) 10 avril 2006 22:38

                      Je parie à 90% que c’est une allergie alimentaire. Très difficile à identifier. Se souvenir de son dernier repas et procéder par élimination.


                    • Cathel (---.---.1.235) 10 avril 2006 21:58

                      Bonsoir,

                      En ce qui me concerne, cela fait 3 semaines que je me remets à éternuer régulièrement, j’ai une bronchite qui s’est apparemment installée et je commence à appréhender car le résultat de ma prise de sang n’a pas conclue à une allergie à de quelconques particules dans l’air. Je suis allergique à quoi ? L’année dernière, début juillet, à 3 heures du matin, je me suis fait un oedème de Qincke, je fus à 2 doigts de la trachéo, heureusement elle n’a pas gonflée, tout le reste du visage, si. Elephant-Man fut un bel homme comparé à mon visage qui a mis 48 heures pour retrouver toutes ses expressions. Je reste vigilante mais dans le brouillard...

                      Merci de m’avoir lue


                      • Jojo (---.---.161.207) 10 avril 2006 22:41

                        Quelle prise de sang ? Prendre un anti-histaminisque régulièrement, quand même.


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 10 avril 2006 22:47

                        Bonsoir Cathel

                        Vous avez vu, dans ma présentation, je n’appartient pas au corps médical, puisque je suis un flic en retraite,( personne n’est parfait ! ) pt’être les gênes, mon père qui a été toute sa vie mécano voulait être infirmier,..et l’un de mes fils est obstétricien ,… mais je suis un curieux de la vie !

                        Avez vous consulté un allergologue ?

                        Au mois de juillet dernier, dans quelle région vous trouviez vous, ( a voir dans mon article le calendrier polliniques) voir également les blème des allergies croisées ( pollen et nourriture ) . C’est sur ce site http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/allergies/sa_5357_allergies_croisees .htm

                        D’autres sites, dans Google : allergies croisées.

                        Actuellement dans Google , je consulte :oedème de Quincke psychologique, c’est très intéressant.

                        @+ P@py


                      • Michael (---.---.132.2) 12 avril 2006 00:43

                        Juste un petit passage pour dire que si l’article est bien conçu , informatif et bien écrit, prendre comme référence doctissimo, fait un peu tâche. D’un point de vue professionnel, y’a mieux, mais plus compliqué :)

                        Sinon pour Cathel

                        « En ce qui me concerne, cela fait 3 semaines que je me remets à éternuer régulièrement, j’ai une bronchite qui s’est apparemment installée et je commence à appréhender car le résultat de ma prise de sang n’a pas conclue à une allergie à de quelconques particules dans l’air. Je suis allergique à quoi ? »

                        La prise de sang c’était quoi IgE pondérales, phadiatop, trophatop ?

                        « L’année dernière, début juillet, à 3 heures du matin, je me suis fait un oedème de Qincke, je fus à 2 doigts de la trachéo »

                        Tu parles de l’intubation ou de la trachéotomie à la hussard ?

                        heureusement elle n’a pas gonflée, tout le reste du visage, si. Elephant-Man fut un bel homme comparé à mon visage qui a mis 48 heures pour retrouver toutes ses expressions. Je reste vigilante mais dans le brouillard...

                        Comme le dit si intelligement l’auteur, va consulter, seul un charlatant te fera un diagnostic en ligne... Quant à ta bronchite, y’a plein de causes, virales, bactériennes, sifflant comme de l’asthme... Bref, consulte ton médecin traitant


                        • joanne (---.---.92.94) 19 avril 2006 13:20

                          Bonjour Je suis tombée sur un forum qui vante la guérison des allergies et asthme par la méthode gesret. Connaissez-vous cette méthode ? Je suis assez septique mais si quelqu’un a des témoignages, je serai contente de pouvoir en discuter. Merci


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 avril 2006 13:52

                            Joanne salut,

                            Dans Google , j’ai tapé ces deux mots clefs : méthode gesret .. Sur Doctissimo, … ça donne pas mal de résultats… souvent contradictoires !.

                            http://forum.doctissimo.fr/sante/asthme-bronchite/traitement-methode-Gesret-sujet-145285-1.htm

                            J’suis pas médecin ( je l’ai déjà signalé ) je réitère consulter son toubib,…. en sachant que les praticiens du corps médical .. ont hélas souvent des avis différents

                            Je pense qu’essayer de rentrer en contact via les forums spécialisés avec d’autres malades peut être une bonne chose .

                            @+ P@py


                          • (---.---.92.94) 30 mai 2006 10:08

                            Vous avez de l’asthme, allergie,etc...allez voir ce site http://asthme-reality.com/francais.htm


                          • Mahamat Seid Abazène Seid (---.---.98.68) 22 avril 2006 10:56

                            Je voudrais voter votre article comme particulièrement intéressant malheureusement il manque une case dans l’urne. Votre article me rappelle ma propre expérience sur la rhinite. J’en suis venu à connaître presque tous les antistaminiques. J’avais avalé une bonne dose de corticoïde. Rien n’y fit. Et tout curieusement, j’ai découvert un traitement : manger à satiété. C’était au cours du pélérinage. J’avais constaté qu’en mangeant suffisamment, le rhume de foin disparait. J’ai essayé à plusieurs reprise ma thérapie qui marche bien. D’autres l’ont essayée et s’en sont félicité. J’ai pu observé, au moment de mes crises, que je ne mangeais presque pas. C’est ce qui m’a orienté vers cette solution qui m’a réussi. Je voudrais, excusez-moi, noter une fausse note dans votre article : vous publiez des images d’une belle végétation dont vous demandez la dévastation. N’avez-vous pas d’autres solutions, par exemple la plantation d’abres qui produisent de contre-pollen ? amitiés Mahamat Seid


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 avril 2006 14:13

                              Bonjour Mahamat Seid,

                              Je l’ai déjà dit, qu je n’appartenais pas au corps médical, ( voir mon profil ) ,à part d’indiquer des liens, je ne peux conseiller aucun un traitement.

                              Mon but est surtout d’attirer l’attention sur les espèce de végétaux qui dégagent le plus de pollens allergiques ( notamment le cyprès dans le Sud ),indiquer les autres espèces de plantes ou arbres qui sont également très allergiques, et donner un lien pour pouvoir consulter les variétés et leurs périodes de nuisances ( site du calendrier pollinique).

                              Je suis heureux que mon article ouvre un dialogue ente les lecteurs d’AgoraVox , cela permet à chacun de donner son avis perso et éventuellement ses conseils et ses observations.

                              J’ai la chance de ne pas être allergique ( sauf à la sonnerie humaine ) mais je sais par des proches qui le sont, que le rhume de foins par le manque de sommeil et ses autre symptômes « fatigue »., de là qu’il coupe également l’appétit est tout à fait possible, alors se forcer ( raisonnablement ) à manger comme thérapeutique, pourquoi pas !

                              Quand a demander la dévastation, c’est un bien grand mot, je tire simplement la sonnette d’alarme, « exemple de la ville de Tokyo ) Je vous signale ( concernant les haies), que je travaille actuellement ( des photos perso ) sur une suite qui montera plusieurs variétés arbustes bien moins allergisants, et qu’il est possible d’utiliser pour remplacer celles qui sont faites avec des conifères.

                              Amicalement P@py


                              • Mahamat Seid Abazène Seid (---.---.56.167) 10 juillet 2006 12:09

                                Cher collègue,

                                je voudrais m’excuser pour avoir utilisé un gros mot : devastation. Je m’en excuse vraiment.

                                Vous n’appartenez pas au corps médical, c’est sans importance. Je ne lui appartiens pas non plus tout comme le premier médecin du monde. Ce sont les lois qui ont dit que tel est médecin et que tel autre ne l’est pas mais dans les faits il y en a suffisamment qui ne soignent pas comme ceux qui ne font pas partie corps. Je ne pense pas en tout cas que ce que vous avez dit contredise la médecine.

                                Qu’est ce qu’un médecin alors en fin de compte. Quelqu’un qui sait soigner, repondrais-je, quoique certains sont plus capables que d’autres, professionnels ou amateurs. Vous auriez pu faire partie du second groupe.


                              • Maintenir le cap tout au long de la Vie (---.---.64.19) 1er mai 2006 11:14

                                Vous pouvez recevoir les alertes polléniques concernant votre département sur ce site. Vous pouvez consulter la rubrique allergies de ce blog. ? En 2010, près de la moitié de la population mondiale pourrait être concernée par l ?allergie. En France, c ?...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès