Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Santé connectée, attention aux dérives !

Santé connectée, attention aux dérives !

Les nouvelles technologies n’en finissent plus de s’introduire chaque jour un peu plus dans nos vies. Ordinateur, tablette, smartphone, smartwatch, les objets connectés sont partout, tout le temps. Tous ces objets nous suivent en permanence et nous permettent de récolter toujours plus de données sur ce que nous faisons au quotidien. Mais attention aux dérives et à l’exploitation de cette data ! Comment tout cela va t-il influencer la relation des citoyens avec leur médecin ? Où placer la barre de l’auto-médication ?

 

Une relation patient/médecin à jamais transformée

Le médecin de famille qui suit les parents, les enfants et pourquoi pas les anciens, ça existe encore aujourd’hui. Mais pour combien de temps ? Peu à peu beaucoup de nos concitoyens, par manque d’information ou d’accès aux soins, se tourne plus facilement vers internet. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Si vous avez déjà consulté Doctissimo vous savez certainement de quoi je parle.

De plus en plus de personnes s’en tiennent à ce qu’ils lisent sur les forums pseudo médicaux dont la toile regorge. Si il peut y avoir quelques praticiens qui alimentent de temps en temps quelques sites ou réponses il s’agit bien souvent de particuliers qui répondent selon leur vécu passé. Et sur ce qu’ils croient être le bon diagnostic. Hors les recettes de grand mère et les pathologies sévères ont rarement fait bon ménage. Cette relation patient/médecin évolue donc dans ce sens, avec un patient de plus en plus persuadé d’avoir la réponse avant même la consultation. C’est problématique.

 

D’autant plus avec les objets connectés

Le “quantified self” est à la mode. Avec un bracelet connecté dédié ou votre montre connectée (Apple Watch pour ne pas la citer mais aussi Samsung Gear ou tout autre modèle similaire) vous pouvez suivre au quotidien l’évolution de plusieurs facteurs physiologiques. Une bonne idée mais souvent très mal exploitée par les fabricants. Car la data brute, sans réelle explication ou exploitation par un professionnel de santé peut être dangereuse. L’accompagnement à l’utilisation des différents outils de check-up est indispensable et devra être intégré dans le suivi médical du patient. Comment ? On est encore loin de toutes ces questions…

Sans parler d’interprétation de la donnée, il faut faire attention en premier lieu à l’objet qui récolte cette data pseudo médicale. Nike a d’ailleurs été condamné le mois dernier pour l’imprécision de ses Fuelband (le bracelet connecté phare de la marque). Avouez que ce n’est pas très rassurant…

 

La récolte de données en question

Avec l’avènement des terminaux mobiles nous avons tous pris l’habitude, sans nous en rendre compte, de livrer tout un tas de données aux différents opérateurs. Concepteurs d’application, publicitaires, fournisseurs de services en ligne, toutes nos actions sont scrutées avec l’objectif de tout savoir pour cibler des promotions ou des publicités à longueur de journée. Les objets connectés tels que les bracelets ou les montres connectées ne dérogent pas à la règle et savent en permanence où vous êtes. Mais aussi ce que vous faites comme activité physique. La pièce manquante pour réellement tout savoir de vous dans les moindres détails.

Si ces données sensibles ne sont pas mieux encadrées cette masse d’informations confidentielle peut porter préjudice aux personnes si elles fuitent. Et rapporter des milliards à ceux qui les exploitent. Il faudra donc, dans un futur proche, trouver des solutions pour encadrer cette évolution. Une évolution bénéfique pour les avancées dans le domaine du suivi médical, sans aucun doute, mais qui n’est pas sans soulever de nombreuses questions.

Peut-on alors faire confiance à toutes ces nouvelles technologies dans une optique de santé ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • hunter hunter 10 août 2015 13:05

    Bonjour,

     « Les nouvelles technologies n’en finissent plus de s’introduire chaque jour un peu plus dans nos vies »

    Parce que les gens le veulent bien, parce qu’ils acceptent de payer pour ça !
    Pour ma part, pas de smartphone, pas de tablettes, un ordinateur (de presque 10 ans d’âge suffit)

     « tablette, smartphone, smartwatch, les objets connectés sont partout »

    Même principe : on n’achète pas, ça ne rentre pas ! Si on estime que ça n’a aucune utilité, on achète pas, c’est simple !

     " Avec l’avènement des terminaux mobiles nous avons tous pris l’habitude, sans nous en rendre compte, de livrer tout un tas de données aux différents opérateurs.« 

    C’est là le problème : on a vendu aux gens l’aspect ludique, pratique, sans leur dire ce qu’il y avait derrière !
    Pour ma part je me suis renseigné et le résultat c’est : pas de tablettes géolocalisée pour les beaux yeux d’Apple ou Google, pas de zinzin non plus (mais un vieux téléphone étanche et très résistant, qui est plus utile dans mes champs), pour les même raisons.

    L’ordinateur du domicile, bien entendu ne fonctionne qu’avec des softs libres !

      » Peut-on alors faire confiance à toutes ces nouvelles technologies dans une optique de santé ?« 

    Avec la sphère GAFAY (je rajoute le Y pour yahoo), qui est derrière, la réponse est clairement non !

    En fait, cet article est bien, mais aurait pu peut-être aborder la problématique de la complicité des structures étatiques, avec les multinationales prédatrices : quand on entend que la France (enfin, les ignobles rats qui la dirigent), veulent imposer la déclaration d’impôt sur internet, comme ça la NSA aura un peu moins d’efforts à faire pour tout savoir sur tous.

    Quand une loi va-t-elle rendre obligatoire certains dispositifs transmettant des données de santé ?
    Ça sera bien emballé par des »communicants" : sous couvert de sécurité, les con-sot-mateurs, se précipiteront, même pour se faire implanter une RFID, qui communiquera avec le zinzin, qui relaiera sur les réseaux via 4G ou wifi ?

    Derrière cet article, surgit la problématique d’un état qui se dit de gauche, et qui devrait placer des limites face à la prédation exercée sur les peuples, mais qui fait tout le contraire !

    Adishatz

    H/


    • cyril 10 août 2015 14:57

      Le système technicien nous englobe pour faire de nous un rouage dans la machine globale.

      Les techno-scientistes (en symbiose avec les militaires) nous impose ces nouvelles technologies sans débat aucun.

      La science est vendue aux industriels pour le dogme de la croissance, de l’emploi.

      Pour faire passer ces chaînes technologiques, nous avons à faire à des manipulations (propagande, communication, etc..) qui nous « montrent » le produit sous l’angle du bien-être.

      Or, la technique n’est pas neutre !

      Nous sommes tous des moutons qui acceptons tout car nous ne pensons plus, n’avons plus de sens critique.

      La tyrannie technologique nous précipite dans un monde de contraintes après le monde du contrôle et de la surveillance.

      La plupart de ces « innovations » sont inutiles. L’innovation n’est qu’un prétexte pour siphonner des fonds publics et asservir encore plus le peuple pour le plus grand profit d’une minorité. Les 2 seules innovations importantes dans l’ Histoire humaine ont été la maîtrise du feu et la vapeur !

      La question essentielle n’est pas d’utiliser ou pas (bien que cela soit très important malgré le despotisme d’Etat et privé qui nous oblige à changer nos façon de faire) ; la question est : doit-on engager des recherches dans tel ou tel domaine ? Pourquoi faire ? Est-ce que cela apporte vraiment quelque chose à l’ être humain ?

      Nous ne sommes pas en démocratie mais en oligarchie techno-scientiste. Donc , ne subventionnons plus la recherche ! Arrêtons ces barbares qui fabriquent un monde froid, rationnel, inhumain, anti-social, destructeur de nos milieux de vie.

      D’aucun ont peur du fascisme ; nous avons déjà le fascisme techno-scientiste ! Le plus gros du travail est fait !


      • sarcastelle 10 août 2015 18:12

        Messieurs, on voit bien que vous ne faites pas grand-chose à la maison. Grâce à mes pinces à linge connectées, je suis avertie que le linge est sec sans avoir à aller regarder dix fois. En plus, tout ne sèche pas à la même vitesse, si bien que je suis avertie objet par objet, ce qui me permet de faire quinze déplacements. 


        • hunter hunter 10 août 2015 18:36

          @sarcastelle

           smiley

          Déposez le brevet surtout, vous allez faire un malheur avec vos pinces à linge connectées.

          H/


        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 2015 19:20

          @hunter & sarcastelle

          inutile d’y penser pour le pot de fleurs connecté ; c’est déjà fait = http://meg-live.com/index.php ?


        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 2015 19:05

          Santé connectée, les messages d’un (proche ?) futur :

          « bip bip bip ! Avertissement !
          vous avez mangé trop sucré, trop salé et vous n’avez pas bougé depuis.
          L’auto-doctor a décidé de vous faire vomir suite à la directive 2084-rs22
          de la néo-sécurité sociale.
          Vous avez 20 secondes pour vous diriger vers les toilettes les plus proches.
          19
          18
          17
          ... »
           


          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 2015 19:12

            Santé connectée, les messages d’un (proche ?) futur :

            « bip bip bip ! Avertissement !
            Vous avez un objet indéterminé dans le fondement !
            Autoriser ? Oui-Non.
            Envoyer à mes amis ? Oui-Non.
            Photographier ? Oui-Non.
            Cliquer sur »retour arrière« pour ne plus afficher ce message. »


            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 2015 19:17

              Santé connectée, les messages d’un (proche ?) futur :

              « bip bip bip ! Avertissement !
              Vous êtes constipé depuis maintenant plus de 50 heures.
              L’auto-doctor a décidé de vous dégager suite à la directive 2084-rs67
              de la néo-sécurité sociale.
              Vous avez 20 secondes pour vous diriger vers les toilettes les plus proches.
              19
              18
              17
              ... »


              • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 2015 19:30

                Santé connectée, les messages d’un (proche) futur :

                « bip bip bip ! Avertissement !
                Votre électro-encéphalogramme est plat.
                Votre rythme cardiaque est nul.
                L’auto-doctor a diagnostiqué votre mort, à 99 %.
                Envoyer à mes amis ? Oui-Non.
                Photographier ? Oui-Non.
                Avertir votre conventionneur-obsèques ? Oui-Non.
                (rappel : selon la loi du 33 mars 2019, tout individu n’ayant pas
                souscrit à la date de sa mort une CoNoBo
                (convention-obsèques-automatisée réglementaire et obligatoire)
                est passible d’une amende de trente mille euro et
                de 12 ans d’emprisonnement).
                Cliquer sur »fin« pour revenir au menu principal. » 


                • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 2015 19:53

                  Santé connectée, les messages d’un (proche ?) futur :

                  « bip bip bip ! Avertissement !
                  L’auto-doctor vient de détecter une forte augmentation
                  de votre rythme cardiaque et un afflux sanguin au sein
                  des organes génitaux.
                  Veuillez indiquer si vous avez dans votre champ de vision :
                  a) une jeune femme blonde à forte poitrine Oui-Non,
                  b) une figurine Playmobil(tm) petit ouvrier de chantier avec sa pioche Oui-Non,
                  c) une baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) Oui-Non,
                  (selon
                  les informations indiquées dans votre dossier médical numérique
                  obligatoire).
                  Dans tous les cas, vous allez recevoir une décharge de 220 Volts
                  afin de rétablir vos paramètres initiaux. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

MickaJodun


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès