Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Santé publique : un congrès à coeur ouvert

Santé publique : un congrès à coeur ouvert


Le gratin de la cardiologie mondiale s’est donné rendez-vous cette semaine à Barcelone, pour la session annuelle de la Société Européenne de Cardiologie (ESC). Un constat : les maladies cardio-vasculaires ont un coût social phénoménal. Pour les quelque trente mille participants, le mot d’ordre 2009 est « prévention ». Gil Genappe est sur place pour vous...

Les statistiques donnent froid dans le dos : avec un coût de 192 milliards d’euros pour la seule Union Européenne, les maladies cardio-vasculaires représentent un enjeu de société majeur. Les affections cardiaques et coronariennes tuent 4,3 millions de personne chaque année en Europe, dont 2 millions dans l’UE, chiffres qui représentent respectivement 48% et 42% du total des décès ! L’accident cardio-vasculaire (ACV) est la première cause de mortalité chez les personnes de moins de 65 ans. Le risque de mort prématurée pour raisons cardio-vasculaires est nettement plus élevé chez les fumeurs : 32% des décès prématurés chez les hommes de 35 à 65 ans (pour seulement 6% chez les femmes !). On estime qu’en Europe occidentale, 15 à 30% de la population est « à risque ». Les causes les plus souvent citées sont l’obésité, la mauvaise alimentation, la sédentarisation et, surtout, le tabagisme. L’une des études présentées ce dimanche démontre que l’interdiction de fumer dans les lieux publics et sur les lieux de travail produit une réduction spectaculaire des ACV, de l’ordre de 20% à 40% chez les non-fumeurs, ce qui équivaut aux résultats d’un traitement médicamenteux ciblé particulièrement efficace, effets secondaires et prix en moins. De quoi faire réfléchir les éventuels réticents... 

Le cholestérol en vedette américaine
On a aussi observé que le diabète, ainsi que les niveaux de cholestérol dans le sang, ont un impact direct sur les ACV. Certes le constat n’est pas neuf ; mais il offre l’occasion de mettre en évidence que certains des traitements les plus courus et les plus lourds socialement contre l’excès de cholestérol, comme les célébrissimes statines, se révèlent décevants. En effet, ils ne font pas suffisamment la différence entre le mauvais cholestérol (LDL), qu’il faut réduire, et le cholestérol bénéfique (HDL), qu’il faut augmenter, ce que cette classe de médicaments ne fait pas. On veut parier qu’un laboratoire ne manquera pas de proposer sous peu une solution à ce demi-échec qui a tout de même généré des centaines de milliards de dollars de chiffre d’affaires ces dernières années (16 milliards par an rien qu’aux Etats-Unis)...

Médecine à deux vitesses
En ligne de mire également, les effets délétères de la pollution et du réchauffement climatique sur les maladies cardio-vasculaires. L’exposition durable au trafic automobile est un facteur important de mortalité par ACV. Les brouillards urbains, lourdement chargés en dioxyde d’azote, en sont un autre. Quant à l’impact climatique, il se manifeste par une hausse des teneurs en carbone et en polluants divers dans l’air, ce qui induit également une incidence négative sur le système circulatoire.
 Ce tableau apocalyptique a de quoi inquiéter, à l’heure où les dépenses sociales sont dans le collimateur de plusieurs gouvernements obligés de faire face à des budgets en peau de chagrin suite à la crise financière. Beaucoup de professionnels craignent une remise en cause de la solidarité sociale, le déremboursement de nombreuses spécialités onéreuses mais indispensables à la survie des cardiaques. Le spectre d’une médecine à deux vitesses revient au galop, ce qui ne fait l’affaire ni des malades, ni des médecins ni de l’industrie pharmaceutique. Reconnaissons toutefois que ces préoccupations sont fort éloignées de celles des pays en développement, qui se contenteraient d’un peu d’eau pure...
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Nicole 1er septembre 2009 10:57

    Essaient-ils de nous distraire des saloperies qu’ils nous preparent avec cette foutue grippe A, totalement fabriquee ?

    - 2 PPS àtelecharger et faire circuler pour y voir un peu plus clair et pour ceux qui rentrent de vacances pas trop informes :

    - Aaron Russo, toujours d’actualite
    - Le Docteur Girard, àecouter jusqu’au bout dans ce face àface avec un journaliste du Figaro
    - Les autres médecins et scientifiques opposes au vaccin

    Faudrait arreter une bonne fois pour toutes de prendre les gens pour des idiots.


    • Nicole 1er septembre 2009 11:07

      Pour etre complete :

      - emission de 79 sur la grippe porcine de 76 et les problemes neurologiques occasionnes par le vaccin
      - Ron Paul, sur cette grippe
      - Sylvie Simon sur les vaccins

      Et pour ceux qui opposent àtout « la theorie du complot »

      - « la theorie du complot » vue par une psychiatre
      - « la theorie du complot » vue par une historienne

      Apres ca, je veux bien, mais leur congres de cardio, ca ressemble àune diversion.


    • Gil Genappe 1er septembre 2009 11:48

      Chère Nicole,
      Ce genre de congrès annuel ne dépend absolument pas des événements externes à la spécialité qu’il traite. Rassembler trente mille cardiologues, cela ne se fait pas d’un claquement de doigts parce que quelqu’un (qui ?) veut distraire le public de quelque chose. Je suis tout à fait d’accord avec vous à propos de la grippe A, dont on nous bassine les oreilles jusqu’à l’indigestion. Mais ne confondons pas tout. S’il y a une manipulation médiatique à la clé, c’est bien de « pousser » la grippe A dans l’actu pour nous faire oublier la crise financière et le chômage d’une part et, d’autre part, pour booster le chiffre d’affaires d’une petite poignée de multinationales qui fabriquent des vaccins.
      Cela n’a strictement rien à voir avec les autres pathologies qui constituent, elles, de vraies menaces sur la santé publique à très long terme, comme la cardio, le diabète, le sida et la malaria (pour n’en citer que quelques unes). J’ai entendu ici de vrais chercheurs qui n’ont aucun intérêt financier, proposer des solutions très intéressantes dont je vous parlerai plus tard.


    • Nicole 1er septembre 2009 14:59

      J’entends bien Gil, mais si on reprend par exemple l’observation du Docteur Girard sur la globalisation, et le fait que les personnes concernées par la grippe sont bien plus souvent des personnes à risque, je suis bien placée, ayant un frère cardiologue, pour savoir qu’il a toujours souffert de voir des gens proches de la fin.

      Je suis consciente du décalage, mais je trouve choquants, justement tous ces décalages. Pour en prendre un, j’ai signé en son temps la pétition Vincent Humbert...et quand on met sa situation à côté de ce qu’Aaron Russo révèle en termes de dépopulation programmée, et ce depuis longtemps, on a fait souffrir très inutilement des gens qui ne demandaient qu’à partir dignement, alors que dans le même temps, on se réunissait dans les conférences Bilderberg pour penser à la meilleure façon d’en zigouiller un maximum.

      C’est au décalage que j’ai réagi.

      Et aussi personnellement, et c’est la raison pour laquelle j’ai fourni tous ces liens, je pense que la manipulation est de contraindre la population à prendre un vaccin toxique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès