Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Sarkozy sucre les remboursements aux diabétiques

Sarkozy sucre les remboursements aux diabétiques

Par une note cynique de leur CPAM, les malades diabétiques sont informés que désormais, sauf cas exceptionnel, les bandelettes de contrôle du taux de glycémie dans le sang ne seront plus remboursées qu’à hauteur de 200 unités par an. Les diabétiques savent de quoi je parle et ont parfaitement conscience du caractère scandaleux de cette mesure.

Pour ceux qui ne connaissent pas les contraintes d’un traitement liées à un diabète chronique, je crois utile de les renseigner sur l’importance de ces bandelettes dans la gestion de la maladie. Ces bandelettes permettent de mesurer le taux de glycémie dans le sang, taux qui détermine alors le dosage précis du traitement quotidien qu’impose cette pathologie. Qu’il s’agisse d’injections d’insuline ou de prise orale d’anti diabétiques, il faut savoir qu’un surdosage entraîne des hypoglycémies graves, pouvant conduire jusqu’au coma et parfois même au décès du patient et qu’à l’inverse, un dosage insuffisant conduit à une hyperglycémie, génératrice de troubles importants du métabolisme.

De façon générale, un diabète chronique, insulino dépendant ou non, nécessite deux à trois contrôles par jour afin d’adapter au mieux le traitement. Ainsi, mensuellement c’est entre 120 et 300 bandelettes qui sont nécessaires à minima. La boite standard contient 150 bandelettes aussi appelées électrodes, attendu qu’elles sont introduites dans un lecteur de glycémie. Ce conditionnement est vendu en pharmacie environ 60€.

La mesure gouvernementale visant à supprimer cette prise en charge aux diabétiques, saufs cas très exceptionnels, comme le précise la note de la CPAM, s’avère donc injuste et quasi criminelle. Comment pourront désormais contrôler leur glycémie sur la base de 200 bandelettes annuelles, les malades les plus démunis, ne disposant pas de mutuelle.

Quand on, sait les incidences dramatiques liées à un diabète mal soigné, inscrites dans la littérature médicale : Risques cardio vasculaires majeurs, cécité, insuffisance rénale sévère, amputation de membres cyanosés, pour n’en citer que quelques unes, on s’aperçoit à quel point cette mesure est irresponsable. La mise en danger de la vie des patients au motif d’économies perd de son sens si l’on examine le traitement des risques inhérents au défaut d’un traitement curatif rigoureux. La prise en charge des graves pathologies associées à un diabète mal traité sera bien plus onéreuse à long terme que le remboursement des bandelettes.

Cette logique économique au cœur d’un problème de santé publique tel que le diabète, dont le développement est le plus exponentiel auprès des populations paupérisées, est totalement inacceptable. D’autant que la note de la CPAM stipule, non sans cynisme, que l’activité physique, une alimentation équilibrée et la prise du traitement prescrit par son médecin contribuent à l’équilibre de son diabète. La CPAM peut-elle nous donner le secret pour qu’un diabétique au chômage ou a temps partiel, avec un revenu de 750€/mensuel, accède à l’exigence d’une alimentation équilibrée, où à la prise d’un traitement par définition modulable, à l’aveuglette ?

Moi-même diabétique, j’ai lancé une pétition dont je ferai copie durant l’été à Monsieur Xavier BERTRAND, Ministre en charge des questions de santé publique, afin que soit retirée sans tarder cette aberrante mesure. Que vous soyez diabétique ou non, je vous invite à la signer et à la faire signer en solidarité avec les malades, qui voient leur droit fondamental à la santé amputé sans vergogne par un gouvernement qui par ailleurs ne cesse de donner aux plus nantis en prenant toujours plus à ceux qui ont le moins.

Christian


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 16 avril 2011 09:28

    Il n’y a pas de petites économies ! Ca se paie des interventions militaires en Lybie et en Côte d’Ivoire !
    Cette décision fait partie de mille et mille autres qui font partie des mille et mille points qui, sous la gouvernance de vandale tissent notre camisole de force....
    Ca va être très jouissif, comme Pénélope, de tout défaire.


    • Robert GIL ROBERT GIL 16 avril 2011 09:50

      La destruction de la protection sociale, fait partie d’une stratégie de précarisation des populations. Ce qui a été mis en œuvre dans les pays du sud arrive maintenant chez nous : serons-nous assez forts pour résister, ou la propagande des médias et du gouvernement au service des lobbies financiers sera telle la plus forte ?

      http://2ccr.unblog.fr/2011/04/02/adieu-la-secu/


      • foufouille foufouille 16 avril 2011 10:47

        http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/exercer-au-quotidien/prescriptions/bandelettes-d-8217-autosurveillance-glycemique.php

        e nouvelles dispositions réglementaires modifient la prise en charge des bandelettes utilisées pour l’autosurveillance glycémique : elles sont désormais remboursées à hauteur de 200 bandelettes par an pour les patients atteints d’un diabète de type 2, non traités par insuline.

        pas tout a fait pareil, meme si ca reste degeux


        • K K 16 avril 2011 10:48

          Avant cela, il y a eu les déremboursements de médicaments parfois indispensables. Puis il y a le forfait sur chaque acte et chaque boite de médicaments (50 centimes par boite, 1 euro par ordonnance même lorsqu’on est à 100% ça finit par faire cher). Oui, les soins ne sont plus la priorité pour les désargentés. Sans compter que les entreprises profitent des plans sociaux pour se débarrasser en priorité des malades. La vies est belle lorsqu’on est en bonne santé.


          • BOBW BOBW 16 avril 2011 11:44

            OK .Ce scandale révoltant m’a poussé à rédiger un de mes premiers articles

            La France est en réanimation. Vivement l’Opération ablation du « Chef » dans quelques mois.

          • nilasse nilasse 16 avril 2011 13:15

            comment ne pas comprendre ces révolutionnaires qui guillotinaient a tour de bras. ce gouvernement pourri et toute cette crasse qui les entoures ne méritent que ça. j’ai signé votre petition cher christian,mais j’ai bien peur que cela ne mène nul part.


            • Kalevala 16 avril 2011 15:08

              Sa pourrait se faire du moment qu’il sucre ses revenues de sa fonction, il étonnant comment nos politiques s’ épargnées et l’émancipes de sa s’appliquer à eux même la cure d’austérité.


              • Louisiane 16 avril 2011 16:57

                Oui, mais...
                La chimio est gratuite ces temps-ci...
                Profitez-en bien !


                • Zangao Zangao 16 avril 2011 17:16

                  http://www.cartoradiations.fr/

                  Bientôt il y aura d’autres préoccupations.....................


                  • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 16 avril 2011 20:29

                    Ca craint ! Encore que je m’estime privilégié : j’suis juste malade des boyaux de la tête, et y a aucun médoc pour ça...

                    En plus, j’ai appris à gérer et maintenant ça me fait plus marrer qu’autre chose. smiley

                    Cela dit, il faut une alternative radicale et crédible à L’UMPS.

                    Tant qu’on ne dit pas qu’il faut sortir du consumérisme et du productivisme, on n’a rien dit !


                    • quid damned quid damned 17 avril 2011 10:20

                      " ... les malades diabétiques sont informés que désormais, sauf cas exceptionnel, les bandelettes de contrôle du taux de glycémie dans le sang ne seront plus remboursées qu’à hauteur de 200 unités par an"

                      Ce cas exceptionnel, c’est d’avoir sa carte UMP ?


                      • Taverne Taverne 17 avril 2011 11:47

                        L’illustration est parlante : Si Sarkozy met le paquet, il peut faire un tabac.

                        Je me demande si on tient compte des déremboursements des médicaments et de certains soins dans le calcul de notre pouvoir d’achat. Mais je crains que non et qu’on se fait enfler...


                        • K K 17 avril 2011 13:59

                          Bonjour Paul,


                          D’après le PDF de l’INSEE, à la partie défaut de couverture de l’indice (fin du document), on trouve la réponse à votre interrogation légitime :


                          - 06.3.1. services des hôpitaux (et cliniques privées)

                          - 12.5.3. assurance santé (complémentaires privées)
                          Par contre, les centres de cures thermales sont pris en compte....

                        • Rough 17 avril 2011 15:56

                          article tendancieux car inexact....La limitation à 200 bandelettes par an ce n’est pas pour les insulino-dépendants mais pour les diabétes de type II non traités par insuline.....

                          200 tests par an c’est largement suffisant pour ce type de diabéte qui ne nécessite pas un contrôle aussi fin que pour un insulino-dépendant...Il faut rappeler également que la cause principale du diabéte de type II c’est trop de bouffe, trop d’alcool et pas assez de sport...


                          • K K 17 avril 2011 16:37

                            Il faut rappeler également que la cause principale du diabéte de type II c’est trop de bouffe, trop d’alcool et pas assez de sport...


                            Peut être... j’en doute, une de mes cousines en est atteinte alors qu’elle ne boit pas une goutte d’alcool, mange peu et faisait des courses d’endurance. L’origine génétique est vérifiée dans son cas (étude de la famille de son père ). Bon elle utilise une bandelette tous les deux jours ce qui lui laisse un peu de marge.
                            Mais peut être que certains malades ont besoin de plus. Je n’en sais rien. Ce que je sais c’est que pour les maladies vasculaires, des médicaments indispensable ont été déremboursés et cela me coûte assez cher alors que je suis à 100%. Le traitement m’et prescrit par un CHU et je ne peux sauter un jour de traitement (je l’ai fait trois jours par accident car j’avais oublié mes medicaments et cela s’est traduit par une semaine d’hospitalisation).
                            Bref, les atteintes aux soins sont réelles, même s’il vous semble que dans ce cas précis, cela vous semble inexact. 

                          • Kalevala 17 avril 2011 16:45

                            D’après les dernière information Sarkozy applique les directives Européen de linter la dette publique, en soit que cela soit lui où un autre nous serons toujours confronté aux parasitages des directives européenne sans les affaires intérieur Française, Il faut vous renseignez pour comprendre ce qui nous reste comme autonomie de décision, elle se limite aux tourisme, aux sports et aux affaires culturelles et quelque bricole prés nous sommes plus maitre de notre destiner mis de nos choix intérieur.


                            • K K 17 avril 2011 17:05

                              Ah oui ?




                              Quelle directive précisément ?

                              Limiter la dette publique, oui, c’est un des critères de la zone euro. Mais rien ne dit que cela doit se faire au détriment de la santé.
                              En ce qui concerne le déremboursements des soins, cela reste une affaire interne à la France.

                            • Kalevala 17 avril 2011 17:32

                              j’adore les sceptiques ils ont l’art et la manière de tourner autour du pot, et vont surtout pas se renseigner de ce qui est dit pourrait être vrais. Comme ils ne doutent pas, et naïvement il gobe le discourt officielle, il sont incapable de vérifier et de mettre en doute les autorités. A titre d’exemples ils y aucuns économistes où politiques qui sont capables aujourd’hui de nous sortir de la spirale du sur endettement de la France.Il va croitre d’une maniéré exponentielle même si nous faisons plus une seule dépense sociale. autre information la France dépense environ 100 Milliard direct et indirect en contribution annuelle pour sa participation à l’Union Européenne, pour recevoir 13 Milliard de rétrocession.

                              si vous êtes pas d’accord regarder ce que dit l’ UPR a se sujet c’est édifiant. http://www.u-p-r.fr/

                              A moins que vous préférez vous grattez la tête, ayez au moins le courage de chercher les vrais informations.


                            • K K 17 avril 2011 17:52

                              voici les vrais chiffres, éloignés de votre 100 milliards :




                            • K K 17 avril 2011 18:02

                              Pour 2010, les plus gros contributeurs au budget de l’UE ont été l’Allemagne, dont la contribution s’est élevée à 19,59 % du budget (23,7 milliards d’euros), la France avec 18 % (20,3 milliards d’euros), l’Italie avec 13,87 % (16,2 milliards d’euros) et le Royaume-Uni avec 10,41 % (13,2 milliards d’euros).

                              L’Etat membre qui contribue le moins au budget 2010 de l’UE est aussi le plus petit : Malte, dont la contribution s’élève à 0,05 % du budget (69 millions d’euros). L’Estonie contribue à hauteur de 0,12 %, Chypre et la Lettonie à hauteur de 0,16%.


                              C’est plus réaliste ainsi.

                              Votre chiffre de 100 milliards correspond à ce qui est versé pour l’ensemble des collectivités territoriales. Europe, régions, départements, communautés de communes etc... Voici la loi de finance pour votre plaisir....

                              A part ça, non je ne cherche pas l’information chez les partis politiques, ils ont trop tendance à tout déformer et à mentir pour valider leurs intérêts auprès des crédules ou des convaincus


                            • Kalevala 18 avril 2011 02:17

                               A oui pour la France avec 18 % (20,3 milliards d’euros),et en 2008 la France à verser

                              19 milliards d’euros et la commissions lui à rétrocéder

                              12 milliards à charge de l’État

                              7 milliard d’Euros on servie pour le foncionnent de UE et la mise à niveau des États membres , pour benificier de rétro- comision des 12 millards il l’obligation

                              du coffinancement de la France à la hauteur

                              2, 9 milliards

                              738 Millions Euros de fond de développement pour les pays pauvres,il faut rajouter

                              250 millions Euros d’aide apurement de l’État,

                              plus sanction pour non imposition des directives Européens

                              587millions Euros,

                              100millions d’Euros pour la capitale Européenne et a rajouter

                              8millions d’Euros verser aux parlementaires Français Européen, le cout du corps Militaire Européen Français

                              11 milliards d’Euros,


                              Faite le calcule et vérifier les chiffres que j’avance pour 2008. pour 201o il faut rajouter une nouvelle évaluation à la hausse en plus des 20,3 milliards d’euros je suppose qu’il faut rajouter la crise Grecque, Irlandaise, Espagnole, et Portugaise. Et après cela vous avez le culot de me mettre en garde contre les partie politique, je comprend cela va faire mal à nos politiciens d’expliquer toute ses petites cachoteries budgétaires de fond masqués en faveur de la généreuse Europe. On comprend mieux pourquoi on rogne les retraites, la santé, le social etc arrêter de dire n’importe quoi mous avons droit de savoir pourquoi de temps d’années nous sonnes en résection chroniques.

                              Et il y aussi le cout estimer de l’Europe pour les Entreprise 17 à 23 Milliards pour l’exercice 2008.

                               pour information il y a ce lien

                              http://www.dailymotion.com/video/xdk9jq_francois-asselineau-qui-gouverne-la_news

                              François ASSELINEAU,
                              http://www.u-p-r.fr/

                              L’Union Populaire Républicaine est un jeune mouvement fondé en 2007 qui analyse de façon technique et sereine les raisons du déclin social et économique de la France.

                              Au-dessus du clivage droite-gauche, l’UPR rassemble des Français de tous bords et origines qui refusent la disparition de la démocratie. La plupart s’engagent en politique pour la première fois.

                              L’UPR pose la question fondamentale qu’aucun parti ni aucun média ne veut poser : avons-nous oui ou non intérêt à rester encore dans l’Union européenne ? Nos analyses prouvent que la crise politique, économique, sociale et morale de la société française trouve son origine dans l’appartenance à l’Union européenne.

                              Allons-nous continuer à faire confiance aux responsables qui ont plongé la France dans cette catastrophe et qui n’ont aucune solution viable à proposer ? Ou allons-nous réagir ?

                              Lisez notre Charte fondatrice, prenez connaissance de nos analyses et des conférences de François ASSELINEAU. Si vous partagez nos idées, rejoignez-nous pour reconquérir la souveraineté et l’indépendance de la France et des Français. Pour rétablir la démocratie.

                               Toute ces informations vous ne les trouvez pas sur les sites estampiller EU


                              • K K 19 avril 2011 09:30

                                Les sources que j’ai données sont effectivement l’europe mais aussi la France (site gouvernemental pour la loi de finance.). Ces sources se recoupent. Vous ne donnez comme sources que le micro parti UPR et ses données ne sont recoupées par personne.

                                Faites votre pub si vous voulez ..... mais apprenez à regarder ailleurs que votre credo, c’est mieux pour argumenter.

                              • Kalevala 18 avril 2011 03:49

                                En réaliser la France dépense 100 milliards correspond à ce qui est versé pour l’ensemble des collectivités territoriales. Europe, régions, départements, communautés de communes etc... plus 100 milliards pour l’Union Européenne tous frais inclus, soit en réaliser 200 milliards annuelle en dépense de budget national. Il va avoir de l’orage dans l’air.


                                • Kalevala 18 avril 2011 03:57

                                  erratum 170 Milliards environs beau pactole pour un pays qui qui vend les bijoux nationaux, j’ai l’impression que les hommes politiques aux parlement et au sénat se foutent de notre gueules depuis 40 ans.


                                  • Kalevala 18 avril 2011 03:58

                                    erratum 170 Milliards environs beau pactole pour un pays qui qui vend les bijoux nationaux, j’ai l’impression que les hommes politiques aux  parlement et au sénat se foutent de notre gueules depuis 40 ans.


                                    • Kalevala 18 avril 2011 17:08

                                      tien ou est passez K


                                      • Kalevala 18 avril 2011 17:48

                                        tien ou est passez K le missionnaire.


                                      • K K 19 avril 2011 09:36

                                        K vous a répondu plus haut....


                                        Dans votre liste de dépense de la France, vous oubliez d’ajouter le budget de l’Education nationale en complément de celui des forces armées. Avant de faire des soldats de l’Europe, la France produit des étudiants européens smiley
                                        Bon, a bientot pour lire vos autres délires. Tous vos liens renvoie sur des sources que vous avez vous même créées. Et vous réfutez les sources officielles d’où qu’elles viennent. Crédibilité zéro
                                        Bonne journée smiley

                                      • Kalevala 19 avril 2011 10:51

                                        Dans cette liste , cela concerne exclusivement les dépenses du à l’Europe en 2008, je n’es pas d’élément pour le reste en autre, je voulais montré comment le fait de faire partie de l’Europe n’es pas du pain bénis, et que nous avons plus la main sur certaine décisions par le fait que nous sonnes soumis aux directives et aux accords dictées par Bruxelles.

                                         La purge écconomique dans les dépenses de santé par le dé remboursent d’une part des médicament de première nécessité et d’autre part la critique constante du sur effectif médical hospitalier ne vient pas seulement du fait d’un service tentaculaire viens aussi d’une volonté d’imposé la privatisation des services publiques et qu’elle est le meilleur promoteur de cette réalité ce sont bien les directives Bruxelloise qui demande l’ouverture des marchés et de la libre concurrence des services publiques. C’est dit services publiques sont l’ombres de leurs misions et que la mission première de l’intérêt général est battue en brèche par la privatisation parasitaire de leur service à des entreprises à intérêt privé.

                                         Ce que je voulais montré par la sommes engager par l’État aux frais de l’Europe montre qu’il y a de l’argent qui n’es pas employé et qui est détourner des besoins et des nécessiter et du but que l’État a comme mission à remplir. Et que nous assistions à un détournement de la mission de l’État à des appétits de firmes, d’entreprises privés qui est le contraire à la convention de la constitution de 1958 qui pour l’instant est toujours en vigueur. 

                                        Quoi que vous allez ne répondre, si tous que je dis est accoté de la plaque, que les chiffres sont fantaisiste, il n’ est pas le budget ordinaire de l’État, expliquez moi pourquoi, l’impôt est devenus une perversion, et que ne reflété plus la réalité sociologique des revenues, et que le plus faible est exonéré et le plus riche bénéficie des dégrèvements qui peuvent dans certains cas l’exonéré totalement tous cela aux détriment de l’État qui se vautre dans un déficit de 150% par rapport à réaliser du PIB. 

                                        Le poins qu’il y a pas été aborder, c’est l’adoption à Bruxelles en 2004 l’ouverture de la suppression des barrières douanières, la libre circulation complété des marchés européen , des capitaux et des services, et normes Américaine pour 2015, voila le véritable moteur de toute ses réformes et du sabordage que nous assistons. Car il s’agit bien du sabordage de l’État Nation quoi que vous en dissiez que l’argument économique, il est le coin qui sert à cette politique voulue en France et aucun partie politique en France est épargné par cette duplicité.

                                         Je comprend votre point de vue et votre crédulité à ses informations car vous êtes encore dans l’illusion de l’État providence et de dogme qui continue à porté dans ses fondement l’intérêt général rien est plus faux quand vous voyez comment l’affaire du gaz de schiste à été imposer en France devrait vous vous convaincre que les valeurs de la devise de la république ( Liberté, Égalité, Fraternité) sont fouler toua les jours , et aucun partie politique en France est épargné par cette duplicité.


                                      • Kalevala 19 avril 2011 11:14

                                        il y a pas de doute vous en savez plus que voulez en dire le fait de me parler Erasmus en dit l’on par contre la défense lier à l’Europe est bien citer. le cout du corps Militaire Européen Français

                                        11 milliards d’Euros, soit que vous savez pas lire soit que vous êtes de mauvaise foi, je pense que vous étés missionné pour brouiller les débats et que certaine question ne trouve pas de réponse et se connue dans une acceptation passive et fataliste du démantèlement organisé de la mission de l’État providence. A analyser de vos réponses montre bien votre duplicité et votre travail de désinformation.
                                         Sur le fond à part parler de délire vous contredisez pas ce que j’avance vous faite juste un amalgame entre les sommes engager par la France vis à vis de l’Europe et le budget de l’État pour les différentes services de l’administration Française.
                                        Ce que je dit je suis sur de la source, car la personne qui divulgue ses information était un haut fonctionnaire de Bercy. Donc dans les secret des Dieux et vos démenties paissent pas bien lour par rapport à son analyse et vos démenties.

                                        pour information il y a ce lien

                                        http://www.dailymotion.com/video/xd...

                                        François ASSELINEAU,
                                        http://www.u-p-r.fr/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès