Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Saurons-nous enfin s’il faut craindre l’aluminium de (...)

Saurons-nous enfin s’il faut craindre l’aluminium de l’eau ?

Dans un article d’il y a quelques jours, Consoglobe évoque l’hypothèse selon laquelle une eau du robinet contenant des doses élevées de sels d’aluminium favoriserait la maladie d’Alzheimer. Je l’ai lu attentivement, espérant trouver des éléments nouveaux permettant de trancher dans un sens ou dans l’autre un débat déjà ancien. L’étude Paquid, de l’INSERM, qui avait mis le feu aux poudres sur ce sujet date déjà de plus de 10 ans ! Mais il n’y a rien de nouveau dans l’article. Pourquoi en parler alors ? Pour ne pas manquer une occasion de rappeler les pouvoirs publics à leurs responsabilités.

Quelques heures passées sur Internet m’ont hélas démontré que l’incendie déclenché par l’étude Paquid s’est bien vite éteint. S’il n’y a rien de nouveau dans l’article de Consoglobe, c’est bien parce qu’il n’y a rien de neuf à ce sujet. Il est vrai que l’étude Paquid, comme bien d’autres ayant cherché à établir un lien de cause à effet entre l’ingestion d‘aluminium et la maladie d’Alzheimer, n’ont pas produit de conclusions définitives. On tenait un bon suspect, qu’il n’a pas été possible de transformer en coupable ! Et après un an ou deux de garde à vue, le suspect à été relâché.

Revenons un peu sur les faits. Commençons par ce que nous savons avec certitude :

Premièrement, l’aluminium est un assez puissant neurotoxique, comme l’ont démontré les études réalisées dans les années 70 sur de nombreux cas d’encéphalopathies mortelles. Les victimes étaient contaminées les unes par leur appareil de dialyse et les autres par les médicaments antiacides dont elles faisaient un usage excessif. L’atteinte se manifestait sous la forme d’une démence sénile anormalement précoce et sévère.

Deuxièmement, des injections d’aluminium dans le cerveau d’animaux de laboratoire ont démontré que ce métal provoquait une déficience des capacités intellectuelles et cognitives des animaux. Les atteintes neurologiques constatées ressemblent, sans être tout à fait identiques, aux atteintes constatées sur les cerveaux des sujets humains atteints de la maladie d’Alzheimer.

Troisièmement, les autopsies de personnes décédées de la maladie montrent toujours la présence dans les tissus nerveux de quantités très importantes d’aluminium sous forme d’aluminosilicates. Il y a donc un lien étroit, même si cette coïncidence ne suppose pas automatiquement un lien de causalité.

D’où sans doute l’étude PAQUID, dont les résultats semblaient montrer que les personnes consommant de l’eau du robinet contenant des doses assez fortes d’aluminium avaient deux fois plus de risque de souffrir de la maladie d’Alzheimer. Il est vrai que de nombreux biais étaient susceptibles d’avoir faussé les résultats. Mais nous nous trouvions pourtant devant un faisceaux de présomption de culpabilité qui aurait du pousser les pouvoirs publics à commander d’autres études et à élever, par précaution, le niveau de la dose maximum admise dans l’eau de boisson. Rien de tel ne s’est produit.

A propos, savez vous pourquoi l’eau du robinet, en France, contient autant d’aluminium ? Parce que les producteurs d'eau potable utilisent souvent le sulfate d'aluminium et le chlorure de poly-aluminium, très efficaces pour désinfecter les matières organiques présentes dans l'eau non traitée et pour enrayer la formation de composés organiques cancérogènes.

Voilà donc un autre domaine où les pouvoirs publics auraient pu agir, en incitant, voire en contraignant les exploitants à remplacer les sels d’aluminium par d’autres produits, comme les sels de fer par exemple, tout aussi efficaces bien que plus chers. Certaines communes l’ont fait spontanément, d’autant plus facilement que ses habitants sont bien informés. C’est le cas de Paris, par exemple. Mais dans beaucoup d’autres endroits, non seulement l’aluminium est toujours employé, mais les surdosages sont fréquents, l’exploitant préférant ne pas être pris en défaut sur les paramètres de potabilité que contrôlent régulièrement les autorités sanitaires.

Que faire alors, en attendant que la question qui nous occupe ici connaissent quelques avancées ? Peut-être commencer par vous renseigner si, là où vous résidez, les sels d’aluminium sont utilisés ou pas. Malheureusement, la première hypothèse est la plus probable.

Si votre eau est traitée aux sels d’aluminium, vous pourriez être tenté de boire de l’eau en bouteille. C’est une solution onéreuse (l’eau en bouteille coûte de 600 à 2000 fois plus cher que l’eau du robinet), catastrophique pour l’environnement et, qui, dans certaines conditions de stockage des bouteilles fréquemment rencontrées, ne vous épargnera pas la consommation de substances peu recommandées, comme le bisphénol A ou l’antimoine. Pour ma part, je recours à une carafe filtrante, souvent injustement décriée. Correctement utilisées, équipées de cartouches changées régulièrement, les carafes filtrantes éliminent pourtant une portion non négligeable des polluants chimiques de l’eau et notamment les traces de métaux lourds. Pour en avoir plus à ce sujet, je vous invite à lire sur mon site « Comme Robinson dans la crise » la page que je consacre à cette question

A lire également l’excellent article d’Henry Moreigne, sur Naturavox.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article


  • DarkNightEagle 21 janvier 2013 11:51

    Dans votre article, vous négligez de parler à mon sens de la meilleure solution qui est l’osmoseur et qui filtre tous les composés de l’eau, y compris bactéries, virus, prions, particules chimiques et sédiments, ainsi que les hormones éventuelles qui ne sont pas éliminées par les stations d’épurations.


    • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 12:36

      Oui, l’eau osmosée est excellente. Mais il y a un coût d’installation assez élevée. Ensuite un coût d’entretien non négligeable (changement des membranes et des filtres assez régulièrement). Et une consommation d’eau augmentée puisque il faut en moyenne rejeter entre 2 et 4 litres d’eau par litre produit. Je pense que si on intégre tous ces paramètres, ont obtient une eau excellente mais qui va coûter beaucoup plus chère que de l’eau filtré. Une bonne solution pour ménages aisés, en somme...


    • DarkNightEagle 21 janvier 2013 14:03

      Solution pour ménage aisé... Je ne comprends pas votre allusion, pour un peu plus de 300 euros, j’ai acheté un osmoseur et des filtres pour deux ans, ce qui fait dans les 13euros par mois. Je dirais plutôt que dans un budget, tout est question de choix... ça fait quoi par mois... deux paquets de clopes, quelques bières, même pas un filme au ciné... et si vous fabriquez votre propre lessive et votre propre savon, etc... vous pensez que vous gagnez combien ? C’est bien ça le problème dans notre civilisation, le dernier i-machin, c’est normal, dépenser plus pour tenter de manger ou boire moins de merde, c’est par contre que pour les gens aisés ?


    • soi même soi même 21 janvier 2013 14:19

      L’’eau osmosée est bonne pour celui qui n’a pa eux le privilège de boire une eau de source, j’ai eu l’occation d’en boire, et bien ce n’est pas bon.
      Quand à l’allu, qui est neurotoxique équivalent aux plombs, sa présence dans l’eau est un danger.


    • DarkNightEagle 21 janvier 2013 14:24

      Effectivement, si j’avais le choix, je boirai de l’eau de source, mais mon choix se limite entre eau en bouteille = dioxine + engraisser grosses filiales + transports de flotte pour rien et eau du robinet, osmosée ou pas. Par contre, je ne vois absolument pas comment vous pouvez qualifier de pas bon, un liquide qui n’a absolument aucun goût.


    • MooDam MooDam 21 janvier 2013 15:20

      En plus de cela si on a un adoucisseur d’eau l’eau n’est plus potable ailleurs qu’à l’osmoseur . D’ailleurs je ne sais pas ce sont des sels de quoi ? Savez vous ?

       En tout cas merci pour ce post très instructif.


    • MooDam MooDam 21 janvier 2013 15:21

      Et ne pas oublié que « l’eau de source » en bouteille est de l’eau du ROBINET !


    • Mich K Mich K 21 janvier 2013 15:24

      Boire de l’eau osmosée tous les jours est également mauvais pour la santé, désolé d’anéantir vos rêves de vie hygiénisée !!!

      Nous en avons au travail (fabrique de jus de fruits), et on nous dit clairement que ne boire que cela est mauvais pour la santé car cette eau n’a plus aucun minéraux.

      Mais si en plus du matériel d’osmose, ça vous branche d’aller acheter des cachets de compléments alimentaires et de minéraux à la pharmacie, c’est très bon pour le PIB de nos économistes, ne vous gênez pas !!!

      Moi je resterai à mon eau du robinet des Vosges qui est bien bonne. J’ignore en revanche si elle est chargée en Alu, ça m’intéresserait de savoir...

      Par ailleurs, je confirme qu’elle est beacoup moins bonne après qu’on lui ai enlevé tout ce qu’il y a d’autre que H2O ! smiley


    • DarkNightEagle 21 janvier 2013 15:49

      Vous n’anéantissez rien du tout, je vous rassure.
      Et si vous alliez un peut plus loin dans vos pérégrinations au lieu d’écouter ce qu’on vous dit au boulot, vous sauriez que les minéraux sont sous deux forme : inerte (dissous dans l’eau) ou bio disponible (présent dans les végétaux, exemple : magnésium dans la chlorophylle).
      Les minéraux inertes encrassent votre organisme et une eau pauvre en minéraux permettra de le décrasser, mais ne pourra jamais soutirer les minéraux qui se trouvent sous forme bio disponible dans vos cellules.


    • DarkNightEagle 21 janvier 2013 15:57

      « c’est très bon pour le PIB de nos économistes »
      Vous me faites marrer avec votre commentaire, vous qui « fabriquez » du jus de fruits.
      On le presse plus le jus, non, on le fabrique...
      Et en plus, boire du jus de fruit, c’est juste n’importe quoi, le seul liquide indispensable pour l’organisme, c’est l’eau.
      Mais j’espère que les gens continueront de boire vos fabrications, c’est très bon pour le chiffre d’affaire de votre entreprise...


    • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 16:21


      A darkNightEagle

      Pas de quoi se fâcher. J’avais entendu parler d’osmoseurs portables. C’est ce que vous avez, je suppose ? Parce que avec 300 euros un plombier vous pose un robinet, pas plus. Effectivement, si ça ne coûte pas plus cher que ça, ça vaut peut-être le coût d’y voir d’un peu plus près.

    • DarkNightEagle 21 janvier 2013 16:40

      Oui, effectivement, il s’agit d’un osmoseur pas tout à fait portable puisqu’il contient
      pasmoins d’un filtre à sédiment, trois filtres à charbon actif et une membrane.

      Pour l’install. pas besoin de plombier, si c’est juste pour bricoler un robinet.
      Par contre, il y avait un réservoir que j’ai viré.

      J’ai deux sites de référence pour ceci :

      http://www.filterzentrale.info/index.php?cat=c3_Filter.htmlhttp://www.grenoble-eau-pure.com/index.htm
      J’ai acheté le mien sur le 1er site, très bon matos. Y en a pour tous les prix et des fois des liquidations.

    • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 16:50

      Ok, merci pour l’info, darkkNightEagle. Le premier site est malheureusement en langue allemande....


    • DarkNightEagle 21 janvier 2013 16:53

      voui, je sais, mais avec traduction google, on arrive à se débrouiller.


    • Jagermaster Jagermaster 22 janvier 2013 10:54

      Mis a part les couts d’installation, a vous lire, l’eau osmosée reste 2 à 4 fois plus cher que l’eau du robinet, cela reste donc plus abordable que les eaux minérales.

      Petite question : Ou boit on le moins bien en France ?


    • Mich K Mich K 22 janvier 2013 12:01

      @ darknighteagle
      « «  c’est très bon pour le PIB de nos économistes »
      Vous me faites marrer avec votre commentaire, vous qui « fabriquez » du jus de fruits.
      On le presse plus le jus, non, on le fabrique... »

      Rassurez-vous je considère comme vous que l’activité de notre belle usine qui fait la fierté de tous en mettant en bouteille 1 millions de litre de jus venus des 4 coins du monde apr jour, est un ânerie comme pas mal d’activité humaines par ailleurs !

      Et je conseille vivement à tous de se presser une Orange tous les mois ou ses Pommes comme je le fais chaque année à l’autone plutôt que d’acheter nos produits industriels de M.....

      Je faisais juste une remarque sur l’eau osmosée par rapport à ce que j’y ai entendu...


    • DarkNightEagle 22 janvier 2013 13:13

      Bien, je vois que j’étais sur un a priori à votre égard et je vous prie de m’en excuser. Merci pour votre complément d’information.
      NB. J’espère que votre employeur ne vous lit pas.


    • Irlandia 23 janvier 2013 13:31

      moi aussi, au début j’étais très sceptique pour me lancer dans la consommation d’eau osmosée... particulièrement par le fait que cela pourrait déminéraliser l’organisme... mais en cherchant plus loin, on s’aperçoit vite que les minéraux présents dans l’eau ne servent surtout qu’à encrasser les reins...

      alors, je m’y suis mise et j’ai été très étonnée car pour moi boire cette eau me rappelle l’eau de la source de mes grands-parents... le goût en est très proche

      et quelques 6 mois après consommation exclusive de cette eau, mes analyses en fer ont démontré que... mon taux de fer était très élevé pourtant en situation où mon corps a des besoins accrus en fer et cela sans prendre aucun complément alimentaire en fer...

      alors pour moi, le choix est fait^^


    • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 13:19

      Merci. Je pense que la qualité de l’eau est une question très importante. Il y a très peu de ressources maintenant qui soit totalement dépourvues de diverses variétés de pesticides ou de métaux lourds. La plupart du temps, il s’agit de traces. Malheureusement, on ne connait pas la toxicité réelle de tous ces produits consommés en très petite quantité mais tous les jours. Certaines maladies explosent : cancers de la prostate chez l’homme, du sein chez la femme, lymphomes et tumeurs au cerveau chez les enfants (pour info : ma femme est morte d’un cancer du sein à 40 ans et ma soeur au même age un an plus tard ; mon fils a été atteint d’un cancer cérébral à l’âge de 5 ans). Il y a certainement des facteurs environnement pour expliquer ces phénomènes...

      En attendant de pouvoir m’offrir un osmoseur, je faits un usage intensif de la carafe filtrante (je filtre mon eau deux fois). 

    • nexus 21 janvier 2013 15:02

      Merci pour l’article.
      Quelques questions :
      Comment avoir accès aux mesures sur l’eau d’une commune et comment interpréter ces mesures ?
      Une quantité d’ Aluminium de 0.02mG/l est-elle acceptable ?
      A partir de quelle quantité d’Alu augmente-t-on ses risques ?

      Quel que soit le choix, il y a toujours un ratio bénéfice/risque et une équation multi critères...


      • DarkNightEagle 21 janvier 2013 15:23

        Les mesures d’une commune vous donnera ce qui a été mesuré...
        Quid du reste ?
        Et partant de la canalisation de votre commune à votre robinet, combien de mètres de tuyau ?
        La seule façon d’être sur est de faire faire une analyse de l’eau au sortir de votre robinet.

        Dans une équation, il y a une solution simple pour supprimer une inconnue...la multiplication par zéro.


      • nexus 21 janvier 2013 15:42

        ok, vous avez une méthode ? je ne suis pas chimiste :)


      • DarkNightEagle 21 janvier 2013 15:52

        La seule méthode fiable que j’ai trouvé après avoir analysé sous tout rapport :
        D’un osmoseur, il ne sors rien que de l’eau pure. La seule question est : votre organisme va-t-il se déminéraliser. Sur le net vous trouvez des témoignages de gens qui boivent de l’eau osmosée depuis des années et qui s’en portent très bien.
        De l’autre côté, tout est envisageable, mais les questions et les incertitudes seront plus nombreuses, à chacun de peser le pour et le contre.


      • nexus 21 janvier 2013 15:59

        ok pour l’osmoseur, mais avant d’investir, il faudrait commencer par faire de la veille citoyenne sur l’etat de l’eau. Comment mesurer son degré de pollution ? comment savoir si à Lille, Grenoble, Paris, Nice, l’eau du robinet est bonne et ne contient pas trop d’Aluminium ?


      • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 16:00

        Vous avez tout à fait raison. La plupart des minéraux présents dans l’eau le sont sous une forme où ils ne sont pas métabolisés. Ils sont pas vraiment toxiques mais encombrent quand même le corps provoquant par exemple des calculs rénaux. Les minéraux présents dans les fruits, les légumes et l’alimentation en général sont beaucoup plus utiles.


      • SergeL SergeL 21 janvier 2013 15:23

        http://www.youtube.com/watch?v=3Iq4bE7WKKQ

        « tout au long de la vie, nos neurones sont exposés à un cocktail d’agressions capable de diminuer irréversiblement les fonctions de notre cerveau. Ces substances parfaitement identifiées et documentées par les scientifiques, pourraient être bannies de notre environnement si une véritable politique de prévention était menée. »


        • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 15:57

          Les autorités sanitaires imposent aux communes et aux exploitants des analyses de potabilité régulières. Beaucoup de communes (la communauté urbaine de Lyon par exemple) publient ces informations sur leurs sites internet. Pour celles qui ne publient pas, il faut les leurs demander. A ma connaissance, elles les fournissent assez facilement, en général. Ceci dit, l’aluminium n’y est pas. Pas plus que les pesticides, sauf si la DDASS l’a demandé, suite par exemple à une pollution spécifique.

          Si mes souvenirs sont bons, une recherche d’alu dans une eau n’est pas très chère. De 20 à 25 € par échantillons. Il faut téléphoner au labo choisi pour demander des précisions sur le flaconnage et sur la méthode de prélèvement (j’ai pas la place ici pour le faire).

          Le chiffre de 0.02 mg/l n’est pas vraiment suivi. Il est dépassé en de nombreux endroits. Et rien n’indique qu’il ai une valeur quelconque, comme l’indique d’ailleurs l’OMS.

          Sur les risques de l’Alu, le problème n’est qu’on se sait rien avec certitude. Il faudrait faire des études de Cohortes (sur de gros échantillons de population) mais c’est très cher. Il est même possible que l’alu ne provoque pas la maladie.


          • nexus 21 janvier 2013 16:04

            merci pour votre réponse (heureusement que j’ai regardé plus bas :) )
            pas de certitudes sur l’alu mais on sait que c’est un neurotoxique quand même donc méfiance...

            c’est bien dommage qu’on n’ait pas plus d’info la dessus quand même... donc pour l’instant personne n’a établi de lien vraiment fort entre ces maladies dégénératives et l’alu... je pensais que des recherches avaient établi ce lien...


          • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 16:13

            La gestion des messages par le site est un peu aléatoire. Je viens d’éteindre et de redémarrer, ne pouvant plus répondre aux messages. 


          • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 16:16

            Non, la science n’a pas du tout établi le lien de causalité. L’aluminium est très suspect, mais nous n’avons pas de quoi l’arrêter ! C’est pour ça qu’il vaut mieux être prudent.


          • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 16:32
            Vous pouvez faire analyser votre eau. Une mesure sur l’Alu n’est pas très chère. Pour vous donner un ordre d’idée, le LDA 26, un grand labo proche de chez moi, facture l’analyse 20 euros hors taxe. S’il n’y a pas de labo à proximité de chez vous, vous pouvez envoyer l’échantillon par la poste, en colissimo. Dans tous les cas, appelez le labo que vous avez choisi car, en fonction de la méthode d’analyse utilisée, il aura des exigences en terme de flaconnage et de quantité. Il faudra qu’on vous indique aussi le protocole de prélèvement (pour l’alu, en gros, il faut faire couler un bon moment pour vider l’eau qui a stagné dans les tuyaux…) avant de fa ire le prélevement.

            • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 16:54

              En tout cas, je reste persuadé que l’usage d’une carafe filtrante est une solution simple et pas chère pour avoir une eau de meilleure qualité. 



              • chmoll chmoll 21 janvier 2013 17:01

                ben les deux tins


                • Anthou 21 janvier 2013 19:09

                  Quelques éléments d’information et de réponse.

                  L’aluminium injecté (par dialyse par exemple) entre dans l’organisme et produit des effets néfaste. Par contre, l’aluminium ingéré (par la boisson et l’alimentation) n’est pas facilement assimilable par le corps. Il faudra donc en ingérer des quantités très importantes pour qu’il y ait un effet. Donc l’alu dans l’eau de boisson a un effet quasi négligeable.

                  Le sulfate d’alumine utilisé dans les stations de traitement d’eau sert à floculer, c’est à dire à entrainer au fond de la cuve toutes les particules en suspension, il n’a pas de rôle désinfectant.

                  Les cartouches de filtration ne filtrent que les plus grosses particules. Si vous voulez retirer les microbes et les virus, il faut une cartouche en céramique. Si vous voulez retirer les éléments organiques ou chimique, utilisez une cartouche au charbon actif.


                  • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 21 janvier 2013 20:20
                    @ Anthou

                    En effet, dire que les sels d’aluminium désinfectent était un raccourci. Ceci dit, le floculage abouti à éliminer surtout les particules organiques riches en bactéries. D’où mon approximation.

                    Il est faux de dire que l’Aluminium présent dans l’eau n’est pas facilement assimilé par le corps. Tout dépend sous quelle forme il se trouve. L’alun (le sulfate d’aluminium) passe assez bien à travers la muqueuse intestinale. En revanche, nous savons, que quand l’eau est riche en silicium, l’aluminium se combine à lui pour former des molécules qui sont très difficilement métabolisés. Il devient alors inoffensif.

                    Les cartouches ne filtrent pas les microbes et les virus. Mais les procédés de désinfection utilisés par les exploitants sont très efficaces et lorsque vous filtrez l’eau, elle ne contient pratiquement ni bactéries ni virus. Celles que vous trouverez dans l’eau au bout d’un jour ou deux proviennent de la gueule du robinet, de vos mains ou des bactéries qui se trouvaient encore dans la carafe. Il s’agit d’une flore courante non pathogène. Vous n’y verrez pas de streptocoques fécaux, à moins d’être... sale !
                    Ceci dit, il faut, avec la carafe filtrante avoir une bonne hygiène dans la manipulation de l’eau et de la carafe et la maintenir au frais.



                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 23 janvier 2013 14:11

                    @ l’auteur

                    Merci pour l’article et les infos qu’il contient.
                    Je suis intéressé par des informations sur la réaction silicium-aluminium qui rend ce dernier inoffensif car je pense disposer d’une eau bien chargée en silicium (ici la roche est volcanique), ça serait rassurant de savoir que l’aluminium n’est plus un problème (il y en a bien d’autres, mais je filtre avec 3 cartouches en série).
                    Avez-vous des documents ou des sites à conseiller pour en apprendre davantage sur la question ?
                     Merci d’avance.


                  • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 24 janvier 2013 20:11
                    A Luc-Laurent Salvador

                    Vous devez avoir une eau acide, qui rince mal les mains mais qui n’entartre pas. Malheureusement, elles sont plutôt rares...

                    Sur le rôle protecteur de la silice, il y a cet article :


                    Je me souvenais fort bien avoir lu des choses là dessus mais je ne retrouve pas les articles en question. Désolé. Je pense qu’une recherche un peu approfondie sur le net devrait vous permettre de trouver ce que vous cherchez...

                  • Ruut Ruut 22 janvier 2013 12:27

                    1. Pourquoi l’eau potable est elle privée ?
                    2. L’aluminium il y en as partout maintenant je sent un immense tabou sur ce point.
                    3. C’est un peut comme les téléphones portables, le wifi et les antennes relais c’est nocif mais il faut surtout se taire.

                    Comment deviens on propriétaire de l’eau potable ?
                    Pourquoi payons nous des impôts puisque l’état offre de moins en moins de services.
                    Moins de services devrais être suivis de moins d’impôts.

                     4. Cela fait longtemps que l’état français est gangrené et ne fait plus son travail de protection des Français.
                    Pratiques médicales abusives -> impunité
                    Médicaments dangereux -> Impunité
                    Nourriture dangereuse -> Impunité
                    etc...

                    Travailleur allant au travail en voiture -> Attention a verbaliser car très dangereux, criminel ultime .....


                    • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 22 janvier 2013 13:05

                      @ Ruut


                      Effectivement, dans les arbitrages entre les intérêts privés et les intérêts collectifs, portés par l’état, l’intérêt collectif est systématiquement sacrifié. C’est parce que :
                      1/ Le peuple est faible
                      2/ Donc les élus sont faibles
                      3/ Donc l’état est faible...


                      • cedricx cedricx 22 janvier 2013 18:24

                        Merci pour cet article très instructif, mais comment savoir quels sont les sels utilisés danS votre commune ?

                        Ajouter une réaction

                        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                        FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès