Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Scandale du vaccin INFANRIX Hexavalent

Scandale du vaccin INFANRIX Hexavalent

J'ai compilé, pendant des jours, des informations glanées sur le net et ai croisé celles-ci avec le plus de méthode possible. Le livre du Professeur Michel Georget, agrégé de biologie sur les vaccinations, m'a beaucoup aidée dans ma quête d'un certain éclairage sur l'épineux et stressant problème du vaccin Infanrix hexavalent. Je n'ai d'autre légitimité que celle d'une Mamie qui a des petits enfants très jeunes et qui est soucieuse de leur bien-être. Il n'est pas nécessaire d'être un professionnel de santé, pour se faire un avis, comme il n'est pas nécessaire d'être politologue pour glisser un bulletin de vote dans l'urne.

Nous sommes tous concernés !

Un scandale indéniable : "la prise en otage, la vente forcée"

  • Le vaccin DT Polio (Diphtérie Tétanos Polio) dit tétravalent est obligatoire. Son coût est de 14 €uros.

  • On assiste à une pénurie de ce vaccin organisée, ou pas, par les laboratoires pharmaceutiques. Les labos qui fabriquent ces vaccins, GSK (Glaxo Smith Kline) et Sanofi Pasteur, évoquent un changement de calendrier vaccinal dans plusieurs pays, qui a fait grimper la demande et des difficultés dans la production de vaccins.

  • Un autre vaccin de remplacement, l'Infanrix, dont le coût est de 39 €uros, devient donc par "vente forcée", imposé. Il couvre six maladies (diphtérie, tétanos, polio, hib coqueluche, hépatite B).

  • Bizarrerie de calendrier : Depuis 2014 le vaccin pentavalent (qui couvre 5 maladies : diphtérie, tétanos, polio, hib coqueluche) a aussi disparu du circuit.

  • Aberration : il est illégal d'imposer ce vaccin comme il est illégal de le refuser.

    Les risques

    L'Infanrix Hexa est un vaccin combiné qui regroupe des vaccins importants en une seule prise. Les risques sont d'origines diverses :

  • Les risques liés au sujet que l'on vaccine. Les vaccinations de routine et de masse se font généralement sans examen préalable (aucune investigation n'est faite auprès des tout petits).

  • Les risques liés à la partie vaccinante : le vaccin contre l'hépatite B est soupçonné d'un lien avec la sclérose en plaque. Le journal "le Monde" du 5 juin 2015 pointe du doigt la valence contre l'hépatite B, et souligne qu'il est étrange d'immuniser les nourrissons contre cette infection transmise par voie sexuelle. Or, ce vaccin est accusé à tort ou à raison de provoquer des maladies.

  • Les risques engendrés par la réaction immunitaire, comme un choc incontrôlé (choc anaphylactique).

  • Les risques de contaminations.

  • Les risques liés aux additifs (adjuvants, inactivateurs, conservateurs, stabilisateurs et autres excipients). Dans l'Infanrix, on trouve entre autres, du formaldéhyde et des sels d'aluminium. D'après le Professeur Joyeux, ces deux substances sont dangereuses et pourraient provoquer la myofascite à macrophages (c'est à dire : syndrome associant douleurs musculaires, articulaires et fatigues chroniques).

    Le formaldéhyde (autrement dit, le formol)

    En juin 2004, le centre international de recherche sur le cancer a classé cette substance en catégorie 1, c'est à dire, cancérogène avéré chez l'homme.

    L'aluminium

    L'aluminium est utilisé comme adjuvant car il est un puissant stimulateur du système immunitaire. Cependant, des découvertes récentes révèlent aussi ses propriétés neurotoxiques. Un autre adjuvant, sans risque et qui a fait ses preuves depuis des dizaines d'années (le phosphate de calcium) a été retiré progressivement. L'aluminium est normalement éliminé par les reins, sauf chez les nourrissons dont la fonction rénale n'est pas encore bien en place. La barrière hémato-encéphalique des bébés n'est pas complètement formée et est donc davantage perméable aux substances toxiques dont l'accumulation serait facilitée par son mode de transport dans le sang. Un bébé de 15 mois qui reçoit son quatrième vaccin héxavalent de routine, reçoit 100 fois la dose d'aluminium qui ne devrait être excédée dans son sérum sanguin (source : Jean Pillette docteur en médecine, membre de l'Européan forum for vaccine vigilance).

    Madame la Députée Européenne Michèle Rivasi, Professeur agrégé en SVTU, a réclamé un moratoire sur tous les vaccins contenant de l'aluminium, demande précédemment formulée par un groupe d'études de l'Assemblée Nationale, en application du principe de précaution. L'Académie de médecine avait reconnu que l'aluminium pouvait pénétrer dans le cerveau, mais s'était déclarée hostile à tout moratoire. La conférence de presse organisée le 12 novembre 2012 était édifiante ! Elle s'intitulait : "nocivité des sels minéraux dans les vaccins, du soupçon aux certitudes". Madame Michèle Rivasi et les chercheurs français dont M. Romain Ghérardi (neurologue et directeur de l'INSERM), le professeur François Authier (neurologue, responsable des tests diagnostiques) ainsi que les chercheurs étrangers Christopher Exley, Christopher Shaw, Yéhuda Shoenfeld (directeur d'une unité de l'INSERM) étaient conviés. Or, malgré la reconnaissance du problème par l'Académie de médecine, malgré de nombreuses publications scientifiques internationales, l'ANSM (agence du médicament, anciennement AFSSAPS) vient de refuser tout financement à l'équipe INSERM de l'hôpital Henri Mondor (Créteil) qui travaille depuis 18 ans sur cette question. POURQUOI ?

  • Profits, obscurantisme et intérêts politiques  :

  1. Monsieur le Professeur Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008, se désolait : "ce sont souvent les adjuvants qui créent ces problèmes de réactions anormales aux vaccins... , j'enrage de voir que ce problème est totalement nié pour des intérêts pharmaceutiques, des intérêts politiques". En un mot, on risque de tuer ou de rendre malade nos enfants pour de le profit.
  2. Monsieur André Cicolella, Président du réseau environnement santé a dénoncé, à l'AFP du 12 novembre 2012, la "position obscurantiste des autorités sanitaires qui tendent à marginaliser les experts".
  3. Des documents obtenus par le Professeur Lucia Tomlijenovic du neural dynamique research groupe révèlent que les compagnies pharmaceutiques et les autorités de santé, connaissent les multiples dangers associés à ces vaccins, mais ont choisi de ne pas les divulguer.
  4. Le docteur Richard Horton, rédacteur en chef du journal médical mondialement connu "the lancet", a récemment déclaré : "une grande partie des résultats de recherches publiés sont au mieux, sujets à caution, si non, complètement faux".
  5. Souvenons-nous de la découverte, lors du scandale du médiator, du "club Hippocrate", qui réunissait une centaine de députés, club financé par GSK (source : site bigpharma et conflits d'intérêts).
  6. En 2009, Madame Marisol Touraine, appartenait au club "avenir de la santé", un groupe de pression financé par le labo GSK fabriquant du vaccin Infanrix (source : wikipédia).
  7. La liste des membres du club "avenir de la santé" est interminable (ministres, députés et sénateurs) La firme tient tout le monde ! Source : le site "le club avenir de la santé", avec la liste complète des noms.
  8. L'ancienne ministre de la santé, Michelle Barzach, a été présidente du labo GSK.
  9. Depuis novembre 2012, le conseil d'Etat, a reconnu à 6 reprises le lien aluminium vaccinal et myofascite à macrophages. La maladie peut se déclencher 10 ans après la vaccination.

La vaccination a éradiqué beaucoup de maladies. Je ne suis pas une personne anti-vaccin, bien au contraire, je suis reconnaissante à la science de ces bienfaits. Cependant, je suis persuadée que l'attitude des laboratoires, toujours plus cupides, conjuguée à l'obscurantisme, a abouti à notre méfiance, voire à notre défiance. Le principe de précaution qui devrait prévaloir est bafoué, pire encore, on assiste à une opposition farouche et suspecte des grands laboratoires et du pouvoir. N'oublions pas que sur 675 personnes siégeant à l'agence du médicament, 415 (soit 62,4 %) déclarent avoir des intérêts dans l'industrie pharmaceutique et cosmétique. Souvenons-nous de la découverte, lors du scandale du Médiator, du "club Hippocrate" qui réunissait une centaine de députés. Ce club était financé par ... les laboratoires GSK ! (source : site big pharma et conflits d'intérêts). 

Je suis atterrée par ce que j'ai lu sur les conflits d'intérêts, les compromissions, les personnes corrompues, achetées, le mépris affiché envers les experts qui ne partagent pas l'avis du "politiquement correct". 

Je suis atterrée par le dévolu jeté par les laboratoires sur les plus faibles, les moins instruits, au fin fond de l'Afrique, auxquels il est facile d'arracher un pseudo consentement éclairé pour des essais thérapeutiques.

Je suis, sans réserve, pour un vaccin contre le manque d'humanisme.

Espérons que le gouvernement et la ministre de la santé, Madame Marisol Touraine, entendront nos interrogations prégnantes et notre légitime colère. Le dernier rebondissement en date (le 15 février 2016) est la saisine du conseil d'Etat par Maître Bergel Hatchuel, mandatée par des citoyens signataires de la pétition du docteur Joyeux. C'est le dernier épisode rocambolesque de cette mauvaise farce après un recours gracieux resté lettre morte et .... une perte de dossier par les services du ministère de la santé !

Infanrix hexa : le document confidentiel accablant du site Initiative Citoyenne sur la mort subite des nourrissons sur deux ans, après vaccination (lien ci-dessous)

 http://initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • Donbar 8 mars 13:39

    Quel autre recours, contre la mainmise du capital privé sur la recherche et le commerce pharmaceutiques, que la nationalisation des labos ? Au moins comme étape première.


    • leypanou 8 mars 14:09

      La vaccination a éradiqué beaucoup de maladies. : j’espère que doctorix va répondre à çà.


      • gaijin gaijin 8 mars 15:32

        @leypanou
        au cas ou il serait en vacance le collègue là il fait le job :
        http://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/webserie-sur-la-vaccination-1-52483


      • doctorix doctorix 8 mars 16:02

        Vous avez beaucoup de chance d’avoir pu publier un article sur les vaccins !

        J’ai fini par y renoncer, après moult essais infructueux.
        Après vous avoir complimenté sur vos recherches, que tout parent sensé devrait entreprendre, je vais relever quelques erreurs :
        « Le vaccin DT Polio (Diphtérie Tétanos Polio) dit tétravalent »
        C’est bien le seul obligatoire mais il est donc trivalent (Tetra c’est quatre). Et il valait six euros quand on le trouvait encore.
        L’aluminium ne provoque pas seulement la myofasciite à macrophage. Il s’accumule aussi dans le cerveau, d’où il est indélogeable, et joue probablement un rôle dans la survenue de la maladie d’Alzheimer (ainsi que dans bien d’autres troubles psychiques moins visibles, troubles de l’attention entre autres). C’est un poison pour l’organisme, comme le mercure, deux éléments qui n’entrent dans aucune réaction physiologique normale, et n’a donc rien à faire dans notre corps.
        Il a été préféré au Phosphate de Calcium pour une question... de prix, alors qu’il est en quantité infime : voleurs, assassins, mais aussi radins, ainsi se caractérisent les laboratoires vaccinaux.
        « La vaccination a éradiqué beaucoup de maladies. »
        Voilà une affirmation qui n’est pas démontrée, malgré tout le baratin dont on nous assomme. Les grandes épidémies ont disparu spontanément, cela semble leur sort habituel, et les vaccins ne sont apparus qu’en toute fin d’épidémie, s’arrogeant des lauriers strictement immérités. Aucun vaccin n’a éradiqué la moindre épidémie. Avec même pour certains (polio, rougeole), une tendance à les propager. Il y a eu 700 épidémies de rougeole en Chine, dans une population vaccinée à 99%.
        Pour le reste, je suis en accord avec vous.
        Quelques précisions cependant.
        L’Infanrix hexa avait un prédécesseur, en tous points semblable, qui s’appelait hexavac. Il a été précipitamment retiré du marché après que des décès d’enfants, suivis d’autopsie, aient montré un cerveau dur comme du bois, ce que les légistes n’avaient jamais vu en une telle quantité. Ces enfants étaient morts d’œdème cérébral.
        Hexavac®, le vaccin hexavalent de Sanofi Pasteur fut autorisé en Europe en 2000, commercialisé en France en 2003, retiré de la vente le 17/11/2005, et son AMM a été définitivement abrogée le 28/06/2012.
        Pourquoi celui-là et pas les autres, en tous points semblables, on ne sait pas.
        Donc, Monsieur Paul, s’il est de bon ton de dire, comme le Pr Joyeux (qui fait un excellent travail, cependant), qu’on n’est pas contre les vaccins en général, six ans d’études acharnées sur ce sujet m’ont conduit à penser qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, et que tous sont inutiles et dangereux.
        D’ailleurs, si on sait lire entre les lignes, Michel Georget, dans son livre « Vaccinations, les vérités indésirables », ne dit pas autre chose.
        J’ajoute que je suis un ancien fervent des vaccins, repenti (mon renoncement à cette pratique a un coût très considérable, ce qui valorise mon jugement), et que tout médecin qui étudie les vaccins est amené à y renoncer. 
        Ceux qui persistent ne les ont pas étudiés ou ne veulent pas savoir, par intérêt, par peur des sanctions ordinales ou par entêtement borné.



        • njama njama 8 mars 16:33

          Bonjour doctorix

          Vous avez beaucoup de chance d’avoir pu publier un article sur les vaccins !

          La modération attend peut-être que Marisol Touraine ouvre très officiellement le bal du grand débat national citoyen sur la vaccination qu’elle a promis ...
          mais elle tarde, depuis le temps qu’elle en parle ... sa robe de gala n’est pas encore prête ?


        • doctorix doctorix 8 mars 17:04

          @njama

          M Touraine craint plus que tout les gens comme moi, issus du sérail, les traîtres à la grande cause, et d’une manière générale tous ceux qui ont étudié les vaccins.
          Je crois fermement que l’opposition courageuse (ben oui, je prends des risques, encore qu’à 69 ans la peur m’ait quitté) de certains médecins pourrait entraîner les autres à s’exprimer, au moins les rares qui connaissent quelque chose aux vaccins, en dehors du calendrier vaccinal..
          Il serait dommage que le corps médical reste en dehors du débat.
          Mais il est difficile pour tout le monde de reconnaître ses erreurs, et l’intoxication dont nous avons été victimes jour après jour depuis le début de nos études. De reconnaître qu’on a fait peu de bien et beaucoup de mal.
          Pourtant, on se sent mieux, après...

        • Paul et Danièle PIERRA Paul PIERRA 8 mars 18:25

          @doctorix Je suis Danièle Pierra (épouse de Paul Pierra), l’auteure de cet article. Je vous remercie Doctorix pour vos précieuses rectifications et vos intéressantes réflexions. Effectivement, la lecture du livre du docteur Georget a aussi ébranlé pas mal de mes certitudes sur les vaccins. Mais, comment faire pour nous y retrouver, nous les néophytes ? Nous avons, mon mari et moi-même un grand parcours de combat et de souffrance que vous pouvez lire sur le blog « parents d’Hervé Pierra ». Notre confiance en la médecine a été très très éprouvée. J’ai 64 ans, je suis une mamie qui a peur pour ses petits enfants, et qui se sent si impuissante, si démunie, devant un tel dogmatisme. J’ai parfois l’impression de me battre contre une sorte de secte. Votre présentation sur Agora nous conforte dans l’idée que vous êtes, Doctorix, un justicier des temps modernes.


        • doctorix doctorix 8 mars 19:40

          @Danièle

          J’ai convaincu mes enfants, c’est déjà bien.
          Mais pour leurs conjoints, c’est bien plus difficile.
          J’ai obtenu qu’aucun ne fasse le BCG pour ses enfants (il est chaudement recommandé par les pédiatres en région parisienne -avec toux ces arabes, vous comprenez !).
          Pour les autres, j’ai obtenu qu’ils attendent 15 mois au moins, et pas de ROR, de rotavax, de vaccins anti-pneumococcique et bien sûr pas d’anti-hépatite.
          Mais les négociations sont difficiles avec les belle-familles.
          On essaye d’attendre le DTPolio sans alu et sans formaldéhyde (qu’on pourrait tout aussi bien supprimer sans problème, y-compris le sacro-saint antitétanique qui ne sert strictement à rien).
          L’ennui, c’est les crèches, qui poussent illégalement au BCG et au ROR.
          Ensuite les écoles.
          C’est une vaste coalition de l’ignorance et de la peur contre le bon sens et la science.
          Ceci avec le concours d’une Ministre ignorante, extrêmement stupide et très probablement corrompue, comme tous ses prédécesseurs : Bachelot avec cette rigolade de H1N1, Xavier Bertrand qui a promu le papillpmavirus avant même les résultats des expertises (dont il n’y avait du reste aucune surprise à attendre).
          Vaccin et corruption, un couple inséparable.

        • njama njama 8 mars 19:41

          @Paul PIERRA

          puisque le vaccin trivalent DTPolio n’est plus disponible depuis 2008, vous pouvez essayer ceci :

           5) Puis ce texte à garder précieusement sur une demi-feuille A5 que vous insèrerez dans le carnet de santé face aux vaccinations non faites et A FAIRE SIGNER PAR VOTRE MEDECIN :

           L’endos de la responsabilité civile et pénale des effets indésirables dus aux vaccinations s’impose à toute personne exigeant ou pratiquant un vaccin comportant, en plus du DTP (seule vaccination obligatoire), une ou plusieurs valences supplémentaires, ou des rappels non obligatoires, ce qui entraîne de facto l’impossibilité d’utiliser la procédure simplifiée induite par l’article L 3111-9 du code de Santé Publique.
           Etant donné que les valences non obligatoires ne sont pas couvertes pour leurs effets indésirables par la responsabilité de l’État, puisqu’il ne les exige pas.
           L’enfant ne peut donc pas, dans l’état actuel des choses recevoir le DTP obligatoire, parce que ce dernier a été retiré du marché. Les autres vaccins ne répondent pas au caractère légal de l’obligation vaccinale en France. Cette situation sera à réexaminer lorsque ce vaccin sera de nouveau disponible.
            Compte tenu de cette situation en conformité avec l’article R 3111-17 du CSP, je soussigné docteur …………………………..……….… déclare surseoir à la vaccination de l’enfant …………………..………… par le DTP en attendant le retour de ce dernier dans les pharmacies.
           Fait à ……………………… le ………..

          Tampon et Signature

          Ce texte signifie que vous acceptez que le médecin traitant de votre enfant ne pratique PAS la vaccination puisque vous lui reconnaissez le droit de ne pas vouloir prendre la responsabilité d’une catastrophe le cas échéant.

          En signant ce papier, il signifie clairement sa volonté de respecter la loi, comme vous, et d’attendre qu’un nouveau vaccin « obligatoire » et non recommandé, soit sur le marché et possède toutes les qualités requises pour être administré sans que sa responsabilité personnelle ne soit mise en jeu.

          ---------
          voir autres détails dans la Page, car si vos petits enfants sont en crèche, ça peut se transformer en parcours du combattant !
          Revarix pas d’AMM pour les enfants de - de 6 ans, et DTVax interdit pour les enfants

          http://lesmoutonsenrages.fr/2013/06/02/personne-ne-peut-vous-obliger-a-vacciner-votre-enfant/


        • philippe913 9 mars 07:41

          @doctorix
          « 6 ans d’études acharnées ? »
          tu le sors quand ton papier avec tes analyses et résultats ?


        • doctorix doctorix 9 mars 11:13

          @philippe913

          Je n’ai rien inventé.
          Tous les résultats sont dans les deux livres que j’ai cités, qui sont les meilleurs qui soient, et bourrés de références incontestables. (M. Georget et F. Berthoud).
          Sylvie Simon est aussi une ressource extraordinaire.
          Lisez les, ensuite vous aurez le droit de parler. Bien d’autres encore, par centaines, avec des auteurs aux références incontournables.
          Mais non, vous préférez restez ignorant et confiant dans le dogme.
          Pourtant, votre étude pourrait rendre service à vos enfants et petits enfants.

        • philippe913 9 mars 16:45

          @doctorix
          non non, je ne suis pas ignorant, j’ai lu pas mal de choses là dessus, papiers qui sont également bourrés de références incontestables, et de beauuuuucoup plus d’études à la clé.

          Mais quand vous parliez de 6 ans d’études acharnées, je pensais que vous aviez sorti un truc perso dessus. non ?


        • doctorix doctorix 9 mars 17:25

          @philippe913

          A quoi ça sert ? D’autres l’ont fait mieux que moi.
          Je propage ici et là.

        • Alren Alren 9 mars 18:35

          @doctorix

          « Le vaccin DT Polio (Diphtérie Tétanos Polio) dit tétravalent »

          C’est bien le seul obligatoire mais il est donc trivalent (Tetra c’est quatre)

          Un détail : le vaccin est bien tétravalent car la diphtérie existe sous deux formes A et B.


        • doctorix doctorix 9 mars 19:22

          @Alren
          Oui mais on le dit trivalent, sans doute pour ne pas le confondre avec le tetracoq qui contient la coqueluche en plus.


        • celeste40 (---.---.56.48) 11 mars 15:56

          @doctorix


          -Les collectivités sont soumises aux lois de l’Etat.

          Une collectivité ne peut exiger plus que l’obligation vaccinale en France, à savoir la vaccination DTP.

          Rappel du texte de loi concernant la vaccination DTP en France : https://www.facebook.com/notes/info-vaccin-prevenar/les-obligations-vaccinales-en-france-quels-vaccins/597697036934642

          L’admission dans tout établissement d’enfants, est subordonnée à la présentation soit du carnet de santé, soit des documents attestant de la situation de l’enfant au regard des vaccinations obligatoires.
          À défaut, les vaccinations obligatoires sont effectuées dans les trois mois de l’admission. (Art. R 3111­17) du CSP Art. R 3111­8 jusqu’à R 3111­18 : organisation du service des vaccinations.
          Le délai de 3 mois ne court pas à partir de l’inscription, mais de l’admission : un enfant doit être admis même si sa situation n’est pas régularisée au regard des vaccinations obligatoires.

          Quelque soit la situation de l’enfant au regard des vaccinations obligatoires le droit à l’éducation ne peut être refusé c’est un droit fondamental Art.26 de la déclaration des Droits de l’Homme http://www.un.org/fr/documents/udhr/#a26

          L’Article R3111-17 du Code de la Santé Publique mentionne clairement que le chef d’établissement a un devoir de contrôle de la situation de l’enfant au regard des vaccinations obligatoires, mais aucune autorité pour exiger le carnet de santé, tout autre document médical peut suffire. Vous n’avez aucune obligation légale de fournir le carnet de santé à une administration, un médecin scolaire où toutes autres personnes, si vous ne le juger pas utile.

          Seul les pages vaccination peuvent être présentées, ou tout autre document médical attestant de la situation au regard des vaccinations obligatoires : https://www.facebook.com/groups/raphetbea/771452172892460/

          Rappelez-vous que tout enfant ayant reçu trois injections DTP et un rappel un an plus tard est en règle à vie (soit au total 4 injections DTP) au regard de la dite obligation vaccinale et que l’administration ne peut pas exiger d’être à jour des rappels DTP qui sont facultatifs où tout autres vaccins qui ne sont en aucun cas légalement obligatoire pour les enfants.

          - Les vaccinations antidiphtérique et antitétanique par l’anatoxine sont obligatoires, sauf contre-indication médicale reconnue« Article L3111-2
           »La vaccination antipoliomyélitique est obligatoire, sauf contre-indication médicale reconnue" Article L3111-3

          Un certificat de contre-indication à la vaccination a la même valeur qu’un certificat de vaccination et le remplace dans toutes les situations. Un certificat de contre-indication ne peut pas être refusé par l’administration.
          La validité des certificats de contre­-indication a été confirmée par les tribunaux administratifs de Lille (affaire Véron, 1963), de Rennes (affaire dans une école du Morbihan, 1971), de Grenoble (1977), de Paris (affaire Coudray 1987), de Pau (affaire Courty, 1994), de Pau (affaire Sydor, 2001). Ces jugements font jurisprudence.
          En voici deux exemples : Tribunal administratif de Lille ­18 janvier 1963
          (Affaire VERON : enfants avec certificats de contre­indication exclus de l’école sur décision
          de l’Inspecteur d’Académie)
          Extraits du jugement :
          « Vu que les visites du médecin scolaire sont trop superficielles pour déterminer les contre-­indications, que le principe de la liberté d’opinion permettait au père de manifester son hostilité aux vaccinations et que le médecin de famille, qui connaît bien les enfants du requérant, a pu constater une faiblesse générale dont la durée ne pouvait être déterminée. Considérant que ces prescriptions [celles de l’article 12 du décret du 28 février 1952]
          ne soumettent les certificats de contre­indication à aucune forme spéciale et n’obligent notamment pas les praticiens qui les délivrent à mentionner la date à laquelle la contre­ indication peut prendre fin ;
          Considérant que le Sieur Véron a fourni le 25 mars 1960 cinq certificats d’un médecin de son choix, attestant pour chacun de ses enfants, qu’il présentait, le 24 mars 1960 et pour une durée imprévisible, une contre­indication à toute vaccination (faiblesse générale reconnue par le père) ; qu’ainsi encore, bien que les certificats se soient référés à une manifestation d’opinion du père des enfants en cause, aucune preuve n’étant rapportée d’une quelconque connivence ou complaisance entre le requérant et le médecin auteur de ces attestations, celles­ci doivent être considérées comme sincères et ayant satisfait aux prescriptions légales susmentionnées ; qu’à cet égard, la circonstance qu’au cours d’une visite médicale périodique effectuée par le médecin scolaire, les enfants aient été reconnus dans un état de santé satisfaisant est sans influence ; qu’il en est de même de la circonstance que le Sieur Véron ait manifesté en permanence son hostilité de principe à la pratique des
          vaccinations, et qu’il ait en outre refusé d’amener ses enfants à subir une contre­visite au centre Régional pédiatrique à Lille, où ils avaient été convoqués sans qu’aucun texte légal leur fit l’obligation de s’y rendre ;
          Considérant qu’il résulte de tout ce qui précède que le Sieur Véron est fondé à soutenir que les décisions d’exclusion attaquées sont entachées d’illégalité, que l’Etat, qui succombe à l’instance devra en supporter les dépens ;
          Par ces motifs, DECIDE Article 1 : Les décisions portant exclusion des écoles publiques Blériot­Plage des enfants du Sieur Véron sont annulées. L’Etat (Ministère de l’Education Nationale) supportera les dépens de l’instance. Ainsi prononcé à Lille en audience publique le 18 janvier 1963.
          Tribunal administratif de Rennes – 30 juin 1971

          Le 11 mai 1970, l’Inspecteur d’académie du Morbihan diffusait aux chefs d’établissement de son ressort une circulaire où il était dit : « Je rappelle aux directrices d’écoles maternelles, aux chefs d’établissements scolaires…. que l’admission dans les collectivités d’enfants est subordonnée à la présentation de certificats de vaccinations. La fréquentation scolaire n’étant pas obligatoire pour les enfants de moins de 6 ans, aucune contre­indication ne peut être retenue comme excuse valable à la non application des obligations vaccinales ». En conséquence, nul enfant de moins de 6 ans ne pourra être admis en collectivité d’enfants, s’il n’a pas reçu les vaccinations antivariolique, antitétanique, antidiphtérique et antipoliomyélitique et le BCG ».
          Le jugement du 30 juin annulait cette circulaire entachée d’illégalité et rétablissait la valeur du certificat de contre-­indication.

          -Toute autre valence, vaccination ne peut être exigée par une collectivité.
          L’arrêt du Conseil d’Etat du 29/07/1994 n° 102334 dit « arrêt Courty » qui fait jurisprudence suite à une affaire impliquant une collectivité qui a essayé d’imposer une vaccination ROR pour l’intégration d’un enfant.

          -Pour conclure, une collectivité a un devoir de vérification sur la bonne vaccination de l’enfant à admettre mais l’acceptation de celui ci dans un établissement ne doit pas dépendre de son statut vaccinal. Cela serait tout bonnement discriminatoire et illégal.

          Dans le cas où cette situation se produirait le parent se doit de demander la motivation du refus par écrit pour avoir une preuve de cette infraction. Il arrive que les collectivités notifient un refus ou un projet de refus à l’oral pour faire pression, ou bien donnent un faux motif pour camoufler le refus motivé par la non vaccination / le « manque » de vaccination.
          Un certificat de contre indication a valeur légale et doit être accepté par la collectivité. Le motif de cette contre indication n’est pas notifié sur le certificat, celui ci relève du secret médical. Le professionnel peut noter si cette contre-indication est temporaire ou définitive. Il n’est pas du role ou même du droit du directeur d’établissement ou du visiteur médical de discuter du bien fondé de cette contre indication réalisée par un professionnel diplômé en médecine.


        • njama njama 11 mars 16:05

          @celeste40
          merci, très utile de connaître cette jurisprudence


        • aureliecmoi (---.---.239.188) 25 août 00:22

          @doctorix

          bonjour, après une recherche sur un vaccin je suis tombée sur ce site et je me pose encor plus de questions ma fille (6ans) devrait recevoir le vaccin infanrix qui n’est plus disponible et mon docteur ma prescrit  le Boostrixtetra ou Repevax mais si j ai bien compris c’est tout aussi mauvais ma question est la suivante ma fille qui joue avec la terre et les animaux n’est elle pas plus en danger si je ne fait pas le vaccin , Le tétanos est une maladie d’origine infectieuse, due à une bactérie de l’environnement de la terre, la poussière, sur les plantes et les animaux et il n’existe pas d’immunité naturelle. Je ne c’est plus quoi faire nombreuses personnes meurent du tetanos ou reste handicapés après avoir eu la polio pourriez vous mieux m informer et me conseiller je suis maman et complètement perdu.....


        • njama njama 25 août 01:28

          Bonsoir (ou bonjour) aureliecmoi

          Je viens de voir apparaître votre commentaire, simple coïncidence. Je doute que vous croisiez doctorix à cette heure quoique... Toutefois en attendant pour vous faire patienter je peux vous renvoyer vers des sujets qu’il a déjà publiés. Ne manquez pas de suivre le fil de commentaires on peut y trouver parfois dans les échanges d’excellentes précisions, voire des réponses que vous cherchiez.

          Le vaccin polio est-il efficace ?
          par doctorix
          samedi 24 mars 2012
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-vaccin-polio-est-il-efficace-112832

          Vaccinations : moi, médecin, je déconseille. En particulier le ROR
           par doctorix
          jeudi 2 juin 2016
          Depuis 7 ans, je ne vaccine plus. Je ne vaccine plus parce que j’ai appris à connaître les vaccins au travers d’une centaine d’ouvrages. Je vaccine quand même avec les trois vaccins obligatoires, Diphtérie, tétanos et Polio, juste pour rester dans la légalité, mais après de nombreuses mises en garde auprès des candidats (comme c’est d’ailleurs la loi : devoir d’information).
          [...]
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/vaccinations-moi-medecin-je-181461

          D’une manière générale concernant des informations sur l’ensemble des vaccins, combinés ou non, je vous recommande ce petit ouvrage très bien fait et très clair, publié par un groupe de médecins suisses (leur site : http://www.infovaccins.ch/ )

          « Qui aime bien vaccine peu »

          « Sans remettre en cause l’efficacité des vaccins, cet ouvrage pose la question de leur multiplication dans des populations en bonne santé. Peut-on sans risque obliger le fragile organisme du nouveau-né à s’immuniser contre cinq ou six maladies ? Et lui faire subir avant 2 ans une quarantaine d’inoculations, accompagnées de leurs additifs et de leurs impuretés ? Vaut-il la peine de protéger les enfants contre des maladies bénignes ou improbables ? Est-il sans danger d’intervenir dans leurs défenses naturelles ? Ces vaccinations massives et précoces n’ont-elles pas leur part dans l’inquiétante augmentation d’autres maladies chez l’enfant ? Se basant sur une longue pratique quotidienne, les auteurs affirment qu’il est possible de vacciner moins massivement et de manière plus nuancée, en tenant compte de chaque situation, pour pouvoir faire un choix adapté à ses données personnelles. Nouvelle édition actualisée et mise à jour, incluant le vaccin contre le papillomavirus. »
          4,95 € sur Amazon > https://www.amazon.fr/Qui-aime-bien-vaccine-peu/dp/2883537534

          ou gratuit en PDF que vous pouvez lire ou télécharger.
          http://www.allaitementpourtous.com/uploads/1/4/2/4/1424617/qui_aime_bien_va ccine_peu.pdf

          Si votre fille a 6 ans, il est probable qu’elle aurait déjà reçu quelques vaccins, dont nous supposerons que les effets d’immunisation se poursuivent encore un peu, même s’ils s’atténuent. Il n’y a je crois aucune « urgence », vous avez le temps de la réflexion, et si votre fille se blessait, veillez surtout à ce que la plaie soit bien nettoyée ... c’est la meilleure prévention naturelle.


        • njama njama 25 août 11:00

          @aureliecmoi

          Concernant les obligations vaccinales, en théorie il n’y a que le DTP (diphtérie-tétanos- polio) qui est obligatoire, mais ce vaccin trivalent sans aluminium n’est plus disponible depuis 2008. Tous les autres vaccins sont recommandés et non-obligatoires.

          Entre le Boostrix tetra ou le Repevax je ne saurai vous conseiller et vous dire lequel des deux serait le plus « soft », l’un et l’autre n’ajoute qu’une valence au DTP, celle de la coqueluche. Ce qui est mieux que des combinés pentavalents, ou hexavalents.

          Puisque votre fille de 6 ans rentre à l’école primaire, vous êtes susceptible de devoir présenter son carnet de vaccination (pas son carnet de santé), mais les chefs d’établissement, ou les services scolaires des mairies, n’ont aucune autorité légale de vous imposer quoi que ce soit concernant le statut vaccinal de l’enfant en attendant sa régularisation et de refuser l’inscription. 

          pour plus de détails sur l’obligation légale voyez un peu + haut dans ce fil le commentaire détaillé de celeste40 (---.---.56.48) 11 mars 15:56

          pour d’autres informations, vous pouvez consultez ces deux sites :
          Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations
          http://www.infovaccin.fr/incoherences.html
          ALIS France, Association Liberté Information Santé
          http://www.alis-france.com/


        • njama njama 8 mars 17:11

          @ Paul Pierra
          il est illégal d’imposer ce vaccin comme il est illégal de le refuser.

          La seule obligation en France concerne le vaccin DTPolio ainsi que le vaccin contre la fièvre jaune pour la Guyane. Aucune autre vaccination n’est obligatoire.
           http://www.infovaccin.fr/

          Ce qui est légal, n’est pas forcément légitime, ainsi par exemple une loi inique peut être constitutionnellement légale sous un régime pas très démocratique, mais politiquement illégitime.
          Ainsi, et sans surprise, le Conseil Constitutionnel saisi en janvier 2015 a confirmé en mars 2015 la loi et que l’obligation vaccinale pour le DTPolio était parfaitement légale d’un point de vue législatif constitutionnel.
          En aucun cas le Conseil Constitutionnel n’a légitimé la vaccination obligatoire, contrairement à ce que laissaient entendre en filigrane certains médias, il ne pourrait statuer sur ce qui n’est pas de son ressort, à savoir les questions de santé publique. Comme il ne saurait statuer ni sur « la liberté vaccinale » qui relève du législatif ou de l’exécutif qui l’abrogerait, ni sur la pertinence de la vaccination, des vaccins imposés comme des adjuvants incriminés.

          Évidemment la question d’étendre ou de modifier l’obligation vaccinale DTP en vigueur, comme de la supprimer ferait débat ... introduire d’autres obligations supposerait à minima de justifier du caractère pandémique de ces pathologies et de l’utilité d’une vaccination « compulsive » en terme de santé publique, ce qui nécessiteraient en amont des études scientifiques et statistiques précises ainsi que publications que chacun pourrait consulter, « les patients devant être précisément informés des risques » ...


          • doctorix doctorix 8 mars 17:38

            @njama

            Ces études pourraient tout aussi bien établir la stricte inutilité des vaccins, même les obligatoires.
            Ce n’est pas parce que le dogme est ancien qu’on ne peut pas le remettre en question.
            Ni même qu’il a le moindre fondement scientifique.
            C’est tout le rapport qu’il y a entre vaccination et religion : interdiction de les remettre en cause, sous peine d’excommunication.
            « La vaccination, ça ne se discute pas ». Marisol Touraine.

          • njama njama 8 mars 18:28

            @doctorix

            Marisol bien qu’elle prêche en façade à qui veut l’entendre la « démocratie sanitaire » n’en organise pas moins en coulisses la dictature sanitaire !
            L’affaire du courageux Thomas Dietrich est assez révélatrice à ce sujet, le ministère se fout pas mal de la CNS Conférence nationale de santé, comme de la démocratie. Elle a d’ailleurs à cet effet créé en mai 2015 l’Institut Pour la Démocratie en Santé qui n’a aucune statut juridique pour contourner le CNS, tout comme le gouvernement avait missionné Sandrine Hurel en mars 2015 pour faire un rapport sur la politique vaccinale pour contourner les avis de la CNS !

            L’article bien documenté de Dr Domnique Dupagne qui publiait ici du temps du H1N1 et après ...

            Démocratie Sanitaire mes couilles
            Marisol Touraine réinvente la démocratie à la mode soviétique

            Un évènement assez rare est survenu ce week-end. Un jeune fonctionnaire en charge d’une instance sanitaire nationale a démissionné en claquant bruyamment la porte et en faisant savoir à quel point sa mission s’était transformée en mascarade. Ce sont habituellement des retraités qui se risquent à une telle franchise, suicidaire pour les fonctionnaires en place.

            [...]
              « La démocratie en santé n’est pas la reine de l’échiquier ; elle en est le fou. Et avec elle, tous ceux qui y croient ; ces bénévoles, usagers, professionnels de santé, élus, partenaires sociaux, qui donnent de leur temps et de leur énergie dans des instances nationales (...) ceux-là même qui croient que la réflexion issue du terrain fera évoluer notre système de santé, alors qu’elle ne servira que de faire-valoir.

              S’il faut user d’une expression quelque peu triviale, j’emploierais celle de mascarade. J’en suis désormais convaincu : la démocratie en santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les hommes et les femmes politiques pour faire croire à une certaine horizontalité de la décision publique en santé - alors qu’elle n’a jamais été aussi verticale. Et tout ceci au détriment des citoyens, dont on utilise les deniers pour mettre sur pied des instances consultatives qui, comble du cynisme, ne doivent à aucun prix remplir le rôle qui leur a été assigné par la loi. »
            (...)
              « L’avis de la CNS sur la proposition de loi « fin de vie » fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. La Ministre rentra dans une colère noire à l’encontre de la CNS, qualifiée par des membres du cabinet d’instance « inutile » et « incontrôlable ». »
            [.........]
            http://www.atoute.org/n/article337.html

            tout le monde devrait en prendre connaissance !! la Marisol nous enfume ... cynisme et hypocrisie !

            Voilà ce qui aurait mis dans une colère noire la Ministre !

            « Nonobstant, la C.N.S. formule plusieurs vœux et propose des amendements afin d’améliorer la proposition de loi sur les sujets suivant : »

            voir pages 5 à 11 :
            Conférence nationale de santé
            Avis du 25.09.2015 sur la proposition de loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie

            PDF > > http://www.cns.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_cns_proposit_loi_droits_fin_de_vie_rel_2809 _modif_051015_jol.pdf


          • doctorix doctorix 8 mars 20:42

            @njama

            Thomas Dietrich est courageux : ça va lui coûter cher.

          • njama njama 8 mars 19:02

            Voir page 14 à 19 
            Démocratie en santé : les illusions perdues

            Contribution au rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (réalisé par Madame Huguette Mauss) sur le pilotage de la démocratie en santé au sein du Ministère des affaires sociales et de la santé

            Par Thomas Dietrich, responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé (CNS) de mars 2015 à février 2016

            4. Débat public : le Munich de la vaccination
            [.....]
            Résumons le tableau, qui ressemble de plus en plus à une vision de l’Enfer de Jérôme Bosch :
            un débat public piloté par une agence sous tutelle de l’Etat et qui mène dans le même temps des campagnes de communication pro-vaccination, un comité d’organisation de ce débat aux ordres de la Ministre, un comité d’orientation dirigé par un proche de Marisol Touraine et qui n’aura de fait aucune indépendance...  N’importe quel citoyen peut ici se rendre compte que tout est mis en œuvre pour que la concertation accouche de conclusions qui aillent dans le sens de la politique que veut mener ce gouvernement ; qu’importe l’opinion d’une part non-négligeable de la population.

            En fait de débat public, c’est une véritable opération de propagande qui est menée pour inciter les français à se vacciner, en occultant totalement toute réflexion sur la question de la balance bénéfices/risques. Machiavel en sortira sans doute grandi, mais non la démocratie en santé.
            L’état de santé des français, non plus. Car il est évident que de plus en plus de parents renonceront à vacciner leurs enfants, faute de pouvoir disposer d’une information qui ne soit pas entachée du soupçon de la partialité et du conflit d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques. Une information qu’auraient pu leur apporter les conclusions de ce débat public, s’il n’avait été honteusement biaisé. 

            http://www.atoute.org/n/IMG/pdf/democratie_en_sante_Thomas_Dietrich.pdf


            • doctorix doctorix 8 mars 20:40

              @njama

              La France à le triste privilège d’avoir trois spécialités particulièrement nocives pour l’humanité comme pour le morale :
              Le nucléaire
              La vente d’armes
              et les vaccins.
              Triste France. Pauvre France...
              Et si nous ne sommes pas les champions de la corruption, nous sommes très mal placés, surtout par rapport à notre réputation de champion des droits de l’homme.
              Nous sommes au même rang que le Qatar, le Chili et les républiques arabes unies.

            • njama njama 9 mars 00:23

              @doctorix

              J’ai du nouveau sur la vaccination « compulsive » (adjectif plus réaliste que « obligatoire », non ?) et de ses dégâts unilatéraux !
              Je pense vous avoir fait connaître que Jenner n’en est pas l’inventeur de la vaccination
              GENÈSE AFRICAINE DE LA VACCINATION http://www.agoravox.fr/commentaire4004097
              car 75 ans avant lui ... Zabdiel Boylston l’avait pratiquée et en avait publié les résultats en Angleterre dans son ouvrage Historical Account of the Small-Pox Inoculated in New England
              http://www.agoravox.fr/commentaire4004136

              Dans un tableau de cette ancienne publication de 1726 sur la toute première inoculation de masse si on peut dire, page 34 de son livre, (= page 52/72 du PDF) on apprend dans un tableau statistique que sur les 286 personnes de tous âges inoculées inoculées , 281 développent la variole (small-pox), 1 une variole « imparfaite », 6 personnes sur lesquelles elle n’a pas d’effets, et 6 sont suspectées d’être décédées de l’inoculation !
              6/ 286 ça fait tout de même 2,09 % de décès et 98 % de personnes contaminées, preuves peut-être que la variole n’était pas si mortelle que cela et que le système immunitaire y résistait assez bien naturellement.

              On retrouve le même genre d’hécatombe dans les pratiques ultérieures du début du XX° siècle.
              Celui-là je pense que vous ne l’avez pas dans votre collection, mais il mérite franchement le détour !!!
               « Horrors of vaccinations exposed and illustrated » Ch. M Higgins, Brooklyn, N.Y. 1920

              en PDF ici : https://vactruth.com/download/vaccination_exposed.pdf

              Livre qui nous indique que la vaccination faisait plus de morts que la maladie elle-même !!!

              D’après de rares témoignages de symptômes * j’en viens à me dire de plus en plus que ce l’histoire a appelé grippe espagnole n’a rien à voir avec la souche dite espagnole H1N1, mais serait un genre de fièvre typhoïde** que les soldats US - étant obligés d’être vaccinés sous peine de 15 ans de prison en cas de refus - avaient ramené là où l’armée les envoyait ... c’est à dire en bonne partie ici en Europe. Mais quelle était la composition de ces vaccins ?

              * J’ai trouvé un récit écrit par un médecin canadien qui a soigné des malades atteints de la grippe espagnole, je me permets de le citer : « le visage du patient est rouge, les narines bloquées, la langue recouverte d’une épaisse substance blanche au pourtour, et brune au centre, les lèvres sont bleues, la gorge rouge très foncé, la peau est chaude et humide, la température atteint 103 ou 104 degrés [ = 39,44 / 40 en Celsius]… Plus tard, des expectorations sanguinolentes ou de sang noir sont recrachées, la respiration devient laborieuse, la figure et les doigts sont cyanosés, le patient entre dans une phase de délire actif, la langue est sèche et brune, toute la surface du corps devient bleue et le patient meurt d’une défaillance respiratoire. » 

              http://themasq49.free.fr/index_fichiers/1418/Grippe_espagnole_12.htm

              ** aspect clinique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fi%C3%A8vre_typho%C3%AFde#Aspects_cliniques

              En 1888, André Chantemesse (créant le sérum de Chantemesse) et Fernand Widal démontrent la possibilité d’un vaccin contre la typhoïde (6) qui sera développé par Sir Almroth Wright en 1896 (Pfeiffer lui en disputera l’antériorité (7)). Peu avant la Première Guerre mondiale, une loi du 28 mars 1914 impose la vaccination T.A.B. (vaccination contre la typhoïde et les paratyphoïdes A et B) ; ce vaccin avait été mis au point en 1896 par Almroth Wright en Angleterre et en 1909 par André Chantemesse et Hyacinthe Vincent en France. Alexandre Besredka proposera une vaccinothérapie.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Fi%C3%A8vre_typho%C3%AFde#Vaccination

              ...


            • gaijin gaijin 9 mars 09:02

              @doctorix
              n’oublions pas que nous ne sommes classés que 40 èmes au classement de la liberté de la presse .....


            • doctorix doctorix 9 mars 11:32

              @gaijin

              L’OMS elle-même, bien que viscéralement corrompue, a du reconnaitre que la variole n’avait pas disparu par le vaccin mais par des mesures d’isolement des malades.

              Le Monde du 21/12/1977 publiera un article de F.J. TOMICHE, chef des services de presse et de publications de l’OMS :

              « Sur le plan stratégique, l’abandon de la vaccination de masse en faveur de l’approche dite « de surveillance-endiguement » revêtit une importance capitale. Avec ce type d’approche on parvenait à faire complètement échec à la transmission, même lorsque l’incidence variolique était élevée et les taux d’immunisation faibles. La méthode consiste en la prompte détection de nouveaux cas, suivie de mesures d’endiguement immédiates, c’est-à-dire la recherche de tous les contacts possibles et leur isolement afin d’arrêter la transmission.  »

              Bien plus ici :

              Donc l’éradication de la variole par la vaccination est un mythe soigneusement entretenu. Et il est bon de rappeler les effroyables ravages de cette vaccination.
              Une fois pour toutes, cette pratique est un vestige d’une médecine moyen-âgeuse, incompatible avec les données actuelles de la science.
              Elle ne perdure que pour la survivance d’intérêts crapuleux, au moyen de la corruption, et au détriment de la santé publique.
              Concernant la grippe espagnole, il est probable que l’apparition de l’aspirine a été catastrophique. En effet, les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu’à 39°C. Les malades de poliomyélite ont également beaucoup souffert des antipyrétiques, une fièvre élevée étant l’un des premiers signes de cette maladie, et la médecine ignorante s’empressant de la faire chuter, alors que c’est la première défense de l’enfant.
              Ici, à la dixième minute (Pr Lwoff, Nobel de virologie) :

            • Giordano Bruno 9 mars 01:25

              Quelle est la situation hors de France ?

              Existe-t-il un vaccin trivalent sans adjuvants à l’étranger ?


              • gaijin gaijin 9 mars 09:04

                @Giordano Bruno
                Aucune vaccination obligatoire en Allemagne, Autriche, Espagne, Grande Bretagne, Suède, Danemark, Irlande, Luxembourg, Pays bas, Finlande ....


              • Dr Physis (---.---.85.221) 9 mars 14:35
                Ayant bien étudié l’histoire des vaccins,leur efficacité, l’aspect immunologique, je suis contre toute vaccination
                Ma conclusion est simple :
                Vaccination est crime contre l’immunité et contre l’humanité ,
                Combien de millions de vaccinés en sont morts ou sont handicapés à vie,alors qu’il est prouvé que les enfants non vaccinés se portent mieux ;combien feront des cancers ou des maladies autoimmunes
                La vaccination n’existe que par le mensonge permanent des vaccinalistes pour les profits des labo (50 Milliards d’euros/an)

                La vaccination peut elle faire mieux,,en introduisant un corps étranger(et des toxiques) que la nature qui a élaboré depuis des millers d’années un sytème immunitaire approprié, d’un extrème finessse et complexité , pour nous protéger des principaux microbes


                • doctorix doctorix 9 mars 17:23

                  @Dr Physis

                  On peut même se demander si cette promotion n’a pas une vocation eugéniste.
                  Bill Gates fait la promotion des vaccins, alors qu’il veut réduire drastiquement la population mondiale, en bon eugéniste qu’il est : cherchez l’erreur...

                • Dr Physis (---.---.85.221) 9 mars 14:52
                  Il est établi que :
                  -Jenner et Pasteur avaient déjà falsifiés leurs résultats sur leurs expériences vaccinales
                  - le vaccin antivariolique n’a jamais prouvé son efficacité ;au contraire les populations vaccinées 
                  étaient plus atteintes
                  L’OMS a reconnu que la quarantaine , seule, avait éradiqué la variole
                  -Toutes les maladies infectieuses ont régressé de plus de 90%, avant les vaccinations
                  -Le vaccin antipolio (d’efficacité non prouvée) a provoqué de nombreux cas de polio .
                  (le vaccin injectable mal atténué et la vaccin oral)
                  La Polio est favorisée par les injections sous cutanées et intramusculaires (X jusqu’à 15 fois) ,les amygdalectomies,permettant au virus de penetrer dans les nerfs
                  Ce qui explique que les cas de Polio sont multipliés par 4 , dans les années 40 aux USA,après les campagnes de vaccination contre variole et Coqueluche
                  Le virus vaccinal oral peut muter et causer des polio
                  Les USA ont retire le vaccin oral vers 1990,constatant que tous les cas de polio étaient dus au vaccin 
                  -le SIDA est très probablement secondaire à la contamination des vaccins du Dr Koprowski,travaillant en Afrique sur des cultures à base de cellules de reins de chimpanzé 
                  Ce singe est porteur du SIV(SIDA du singe) ;le SIV est très proche du HIV
                  Koprowski a vacciné 300 000 personnes au Congo dans des lieux qui correspondent aux sites d’emergence du SIDA
                  200 Millions de vaccinés au USA ont été contaminés par le virus simien SV40 , cancérigène,qui s’est recombiné au génome humain et est transmis mainteant génétiquement
                  L’ADN est retrouvé dans des tumeurs cérébrales, pleurales et osseuses
                  En Inde des enfants sont vacciné (per os ) jusqu’à 32 fois !!!!pour éradiquer la maladie

                  -Le virus respiratoire syncytial provient des vaccins antipolio(The History Of Chimpanzee Coryza Agent (Renamed As Respiratory Syncytial Virus RSV) And Acute Respiratory Disease In Children. By Viera Schiebner, PhD)

                  -Vaccin contre l’hépatite B
                  25 000 SEP avant la campagne de vaccination ; 65 000 cas après

                  -Vaccins , MMR (ROR) :aux USA 1 enfant autiste sur 66 ;1 sur 6 a des troubles cognitifs

                  -Vaccin antitétanique :inefficacité complète au vu des diverses statistiques
                  Le tétanos est une maladie non immunisante
                  Les anticorps du vaccins ne peuvent atteindre la zone de sécrétion de la Toxine puisque qu’il s’agit d’une zone de nécrose anaerobie sans apport sanguin,mais où persistent des fibres nerveuses(Dr Méry)
                  -Le vaccin grippal est inefficace
                  -Le vaccin antiamarile serait efficace(à verifier)
                  -Seul 1 à 10 effets secondaires sur 1OO sont rapportés


                  Vaccination-A Mythical History by Roman Bystrianyk and Suzanne Humphries MD.PDF

                  Suzanne_humphries_dissolving_illusions_disappearance_polio .pdf


                  • doctorix doctorix 9 mars 17:20

                    @Dr Physis

                    Bien expliqué, cher confrère.
                    Vous avez tout compris, et je suis heureux de n’être plus le seul médecin à m’exprimer ici.
                    Je ne sais pas si Joyeux est de cet avis, et s’il n’a pas trouvé ce moyen pour faire progresser les mentalités, en expliquant qu’il n’est pas contre les vaccins, ce qui ne lui ferme aucune porte.

                  • njama njama 9 mars 18:45

                    @doctorix

                    Première étape, la liberté vaccinale !

                    La France peut-elle rester un des rares pays du monde à maintenir la vaccination " obligatoire" pour quelques vaccins (désuets et sans utilité aujourd’hui) ?

                    Je suis d’accord, ce serait très contreproductif je pense de tomber dans la radicalité.

                    Nous sommes dans les préjugés, la propagande est passée par là pendant des décennies et a trop imprégné et effrayé les esprits.
                    La grippe espagnole brandie régulièrement comme l’épouvantail mythique pandémique de service est assez symptomatique de cette dérive ; de 10 millions de morts on passe à 50 ou 100 millions de morts selon les sources. Évidemment tout cela n’est pas sérieux, ni scientifiquement, ni historiquement, mais reflète une espèce de surenchère dramaturgique dans laquelle la vaccination se théâtralise.
                     
                    « Pour l’année 1918, la Statistique sanitaire de la France indique un total de 91 565 décès grippaux pour 36 637 000 habitants recensement de 1911. »
                    (source : http://www.persee.fr/doc/adh_0066-2062_2001_num_2000_2_1982 )
                    Le Canada parle de 50.000 ... pour 8,060,000 hab. en 1918

                    tout cela ne fait pas des dizaines de millions
                    mais en faisant des projections statistiques sur la population mondiale de l’époque qui devait se situer à environ1,7 ou 1,8 milliards d’hab. on arriverait au chiffre de quelques millions, or ce n’est pas le reflet de l’évolution pandémique sur le terrain qui n’affectait pas toute la planète, ce n’est que pure mathématique, et fiction.


                  • njama njama 9 mars 19:26


                    La France peut-elle rester un des rares pays du monde à maintenir la vaccination " obligatoire« pour quelques vaccins (désuets et sans utilité aujourd’hui) ?

                    si elle le faisait, cela voudrait dire que nous serions dans une espèce de »dictature" politique en terme de politique de santé publique, dictature digne d’une secte, car le terme de dogmatisme, s’il est approprié à la religion (au monde de la foi), voire à la science et à ses hypothèses, il ne l’est pas en politique, ou alors cela s’appelle de l’idéologie.


                  • doctorix doctorix 9 mars 19:37

                    @njama

                    N’espérez pas trop : la vaccination est une religion, une véritable secte (un pêché de sectarisme dont c’est nous, ses adversaires, qui sommes accusés).
                    Elle a tout d’une secte : la tromperie, la violence psychologique, l’extorsion de fonds, le trafic d’influence sur les populations et sur les élus, les grands prêtres médiatiques, le tribunal inquisitorial qu’est le conseil de l’ordre, les bûchers pour les hérétiques (prison pour eux, interdiction d’exercer pour les médecins schismatiques), la corruption des magistrats et des élus.
                    Et bien sur le mensonge comme étendard.
                    Une secte n’est rien d’autre.


                  • njama njama 10 mars 10:19

                    @doctorix

                    @njama

                    N’espérez pas trop : ...

                    J’ai malgré tout l’impression que ça bouge, et que le gouvernement devra lâcher du lest ... 

                    Internet peut faire la différence, si le ministère raidit ses positions « La vaccination, ça ne se discute pas » qu’elle dit la Marisol Touraine, la controverse continuera et ne fera pas taire des voix discordantes, dont même certaines donnent très officiellement des avis et recommandations comme le CTV

                    On lâche rien !   smiley

                    « L’arrêt de la vaccination obligatoire est inéluctable »
                     20/03/2015
                    Mais, « la fin de la vaccination obligatoire est inéluctable », juge Daniel Floret*, président du Comité technique des vaccinations (CTV). D’ailleurs, pour lui, la vaccination imposée contre le DTP a peu d’intérêt, notamment parce que « les pays qui laissent le choix aux parents ont un taux de couverture vaccinale à peu près similaire au nôtre ».

                    « Cela fait plusieurs années que l’on se pose la question du maintien de l’obligation, souligne pour sa part François Vié Le Sage, pédiatre* expert d’Infovac. »Imposer certains vaccins et en recommander d’autres établit une hiérarchie qui n’a pas lieu d’être. Aujourd’hui, les vaccins contre la coqueluche, le pneumocoque ou la rougeole, sont seulement recommandés alors que ces maladies posent plus de problèmes de santé que la polio, la diphtérie et le tétanos !"

                    * Les Dr Floret et Vié Le Sage sont également membres de la Société française de pédiatrie. Le Dr VIé Le Sage est aussi responsable du groupe vaccinologie à l’Afpa (Association française de pédiatrie ambulatoire)
                    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/la-fin-de-la-vaccination-obligatoire-est-ineluctable_1662969.html


                  • guillaume77 (---.---.252.41) 9 mars 16:26

                    Je ne saurais que trop vous conseiller la lecture des livres « savants maudits, chercheurs exclus » de Pierre Lance.
                    Personnellement j’adore sa prose et il n’y va pas avec le dos de la cuiller sur les « moutons ».
                    Ces livres devraient être obligatoires !

                    http://openyoureyes.over-blog.ch/pierre-lance-savants-maudits-chercheurs-exclus-pdf

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès