Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Se lever de bonheur

Se lever de bonheur

Le bonheur, ce mot fourre-tout, souhaité si souvent au début de chaque année, ayant pour beaucoup un sens différent, n’est-il pas une quête impossible, ou l’occasion vitale de changer de vie ?

Une vieille prière apache dit : «  puisse le soleil t’apporter chaque jour une nouvelle énergie, puisse la lune chaque nuit te ressourcer pleinement, puisse la pluie te laver de tous tes soucis, puisse le vent t’insuffler de nouvelles forces, puisse-tu marcher paisiblement à travers le monde et apprécier tous les jours la beauté de ta vie  ».

Mais au-delà de ces souhaits, ne pouvons-nous pas décider de tourner la page d’une vie qui ne nous convient pas ?

Pour en revenir au mot lui-même, et s’il faut en croire le Littré, il s’écrivait auparavant « bon heur », en deux mots donc, heur ayant le sens d’augure, de chance…d’où l’expression « jouer avec bonheur » (avoir de la chance au jeu)… « Ou être favorisé par le hasard ».

Malheur serait donc logiquement une malchance, et bonheur le contraire…et lorsque quelqu’un nous souhaite du bonheur, il nous souhaite sans le savoir « bonne chance »…

Par la suite le mot a pris d’autres connotations, et a été élargi au sens de « pleine satisfaction, de jouissance  ». lien

« Longtemps je me suis levé de bonne heure », écrivait l’auteur de « du coté de chez Swann », mais n’avait-il pas orthographié ce « bonne heure » différemment ?

Quoi qu’il en soit, qui n’est pas en quête du bonheur ?…

Les moyens pour parvenir sont plus nombreux qu’on ne le pense, et bien dormir en serait l’une des clefs.

En effet, le bonheur dépend de notre état psychique, et celui-ci en partie de la qualité de notre sommeil. lien

Nos rêves éclairent notre vision du bonheur, et plus nous consacrons de temps à dormir, plus nous avons de chance de multiplier les rêves.

Il ne reste plus ensuite qu’à les concrétiser car sans rêves, sans projets, comment être heureux ?

Il faudrait d’abord s’interroger : la vie que nous menons est-elle bien celle dont nous rêvions ?

Dans le cas contraire, sommes-nous capables d’en changer ?...

Les psychologues affirment que prendre un virage à 180° est le fantasme le mieux partagé par le plus grand nombre.

Et ils sont quelques uns à avoir pris cette décision, celle de changer de vie…

Sauf que, régulièrement, cette décision est prise suite à une situation complexe, une crise, qui, en quelque sorte, nous pousse à tourner la page…

Ainsi Laurence Perceval, suite à un grave accident de cheval, à abandonné sa société de lunetterie newyorkaise pour redonner vie à un petit village médiéval auvergnat…

http://www.insolitissimo.com/images/stories/hebergements/les_2_abbesses.jpg

Dans l’hôtel qu’elle y a ouvert, elle reçoit maintenant des clients qui débourse jusqu’à 500 € la nuit, remplaçant la télévision par une vision paradisiaque, celle d’un paysage sans fil électriques, ni pylônes…

Son accident de cheval ne l’a pas dégoûté pour autant des équidés, et elle s’est lancée dans l’élevage d’une race de pur sang, les Sheykh Obeyd, race arabe particulièrement douce et intelligente, descendant de 66 chevaux de princes et rois d’Egypte, dont il ne resterait qu’un millier d’exemplaires dans le monde. lien

Luc Merenda est passé du statut de star de cinéma, (il a été la vedette d’ « OSS 117 prend des vacances  », puis on l’a vu dans Châteauvallon, amant d’une certaine Chantal Nobel), pour devenir finalement antiquaire d’abord à St Ouen, puis à Thoiry, spécialisé dans la statuaire du sud-est asiatique…

Il avoue avoir été un « point de bascule » depuis sa naissance, affirmant « je ne suis aucune règle, je ne suis absolument pas structuré. Plein de certitudes, mais avec encore plus de doutes ». lien

je me souviens aussi d’avoir changé la vie d’un ami, s’il faut en croire ce qu’il m’a dit plus tard, suite à une discussion que nous avions eu…abandonnant du jour au lendemain l’entreprise qu’il avait crée pour devenir musicien, ce qu’il est aujourd’hui avec succès, puisqu’il a eu le privilège de jouer avec l’un des plus grands guitaristes de jazz, John Mc Laughlin. lien

Et puis il y a Matthieu Ricard, qui muni d’un doctorat en génétique cellulaire en 1972, devient moine bouddhiste 7 ans plus tard, puis après sa rencontre avec le Dalaï-lama, en devient son interprète à partir de 1989.

Il fait aujourd’hui partie du Mind and Life Institute qui a pour mission de faciliter les rencontres entre la science et le bouddhisme.

Les accidents de la vie, ou les rencontres, seraient-ils ainsi des signes qui nous sont envoyés, tentant de nous faire comprendre que nous devons changer, afin de tenter de vivre le rêve que nous avions enfoui dans notre cœur ?

Aragon écrivait dans « est-ce ainsi que les hommes vivent  » : « changer de vie, changer de corps, à quoi bon puisque c’est encore moi qui moi-même me trahis… » …

Pourtant n’est-il pas nécessaire, voire vital, de décider de « changer de vie », lorsque celle que nous vivons ne nous convient pas ? lien

Le début de chaque année est l’occasion de prendre « de bonnes résolutions », mais chacun sait que la réalité, le pragmatisme, nous ramène vite à la réalité de tous les jours… et pourtant.

Notre bonheur est-il limité à prendre de « bonnes résolutions » sur l’air de « demain j’arrête »  ?

Ne faudrait-il pas plutôt à écouter notre intuition qui nous dit parfois que nous ne sommes pas sur la bonne route ?

Mais le bonheur des uns peut-il se construire sur le malheur des autres…ou mieux, si notre bonheur n’était possible que s’il permettait aussi le bonheur de l’autre ?

La question est posée.

Pour beaucoup, le bonheur c’est l’amoncellement de biens, alors que Socrate, se promenant dans le marché d’Athènes, murmurait « tant de choses dont je n’ai pas besoin ».

Un internaute FB écrivait récemment : « le fric ne simplifie rien, il a juste rendu payant ce qui était gratuit, compliqué le partage, divisé les hommes, les a rendu fous… »

Il reste pourtant un pays ou le rêve est différent.

Il s’agit du Bhoutan.

Dans ce pays, au lieu du PNB, (Produit National Brut) c’est le BNB (Bonheur National Brut) qui est choisi, avec au programme : conservation et promotion de la culture, sauvegarde de l’environnement, utilisation durable des ressources naturelles, et gouvernance responsable.

http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/vivre/voyage/bhoutan-les-touristes-du-bonheur-526215/4801724-1-fre-FR/Les-touristes-du-bonheur_article_landscape_pm_v8.jpg

Il faut croire que ce programme marche plutôt bien, puisque selon l’ethnologue Françoise Pommaret, auteure du livre « le Bhoutan, au plus secret de l’Himalaya  », la famine n’existe pas au Bhoutan. lien

Dans ce petit pays de 700 000 habitants, haut lieu du Bouddhisme, pas plus grand que la Suisse, coincé entre les 2 géants que sont la Chine et l’Inde, on est passé de la théocratie à la monarchie, et on s’investit dans une politique de développement fondée sur l’équilibre entre valeurs spirituelles et la prospérité matérielle.

Dans cette vidéo, elle raconte ce pays étonnant, dans lequel elle est maintenant totalement intégrée, devenant conseillère en recherche auprès de l’Université royale du Bhoutan.

600 000 Bhoutanais ont leur téléphone portable, sont quasi tous sur Facebook, et ils mâchent du Doma, mélange de noix d’arec, enveloppé dans une feuille de bétel, enveloppé de chaux, mélange euphorisant…lien

On y cuisine au feu de bois, le piment n’est jamais absent… et on y boit de l’alcool de riz, une vie pimentée donc...

Bonheur qu’il faut quand même relativiser : la répression exercée contre la minorité népalaise au Bhoutan entache quelque peu la belle image que ce petit royaume veut donner de lui. lien

Plus près de nous, des scientifiques, des philosophes, des sages, nous encouragent à vivre la vie que nous désirions.

Bien sur, ce changement n’est pas simple, mais celui qui n’a pas essayé ne saura jamais s’il était possible.

Au pire, l’échec éventuel sera constructif, car celui qui l’aura tenté n’aura jamais le regret de n’avoir pas essayé.

Depuis mai 68 une dynamique a été lancée, que l’on le veuille ou pas, et elle continue de porter des fruits.

L’économie du partage, chère à Jeremy Rifkin fait des petits, et de Totness à Feldheim, de NDDL à Sievens, d’autres systèmes de vie sont déjà en route, et le capitalisme va devoir vivre, ou disparaître, avec l’économie collaborative, son Internet, ses objets connectés, et le reste, ont mis sur la touche l’économie du 20ème siècle, amenant la 3ème révolution industrielle. lien

Certains mettent leur voiture à disposition, d’autres leur appartement, d’autres leur imagination, et les paniers paysans deviennent aussi des moyens de rencontre, d’échange de savoir, ou d’amitié.

Une confrérie humaine en quelque sorte, pour faire barrage au pessimisme ambiant.

Ces mêmes pessimistes affirmeront qu’il est trop tard, et ils auront peut-être raison, même s’il n’est jamais trop tard pour avoir raison trop tôt.

Il serait temps de mettre la sagesse dans nos vies, comme l’ont fait les 3 auteurs de ce livre qui paraîtra le 13 janvier prochain. lien

Quand au président français, il n’a comme seul but que la dérisoire volonté de se faire réélire en 2017. Un bonheur égoïste donc…

Comme dit mon vieil ami africain : « chaque marigot a son crocodile  ».

L’image illustrant l’article vient de eternelpresent.ch

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Nos rêves seront vos cauchemars

le BNB, bonheur national brut

Les bourses de la vie

L’envie de vivre

Avant nous le déluge

J’ai découvert l’eau de jouvence


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 8 janvier 11:47

    Selon le World Factbook de la CIA, la population s’élève à 691 141 habitants58. Selon une estimation de 2005 la population serait 2 232 291 mais le gouvernement ne recense que 810 000 Bhoutanais. Ceci provient du fait que 40 % de la population vivant au Bhoutan, appelée Lhotshampa, est d’origine népalaise et de religion hindou et que le gouvernement bhoutanais ne les reconnaît plus comme citoyens depuis 1988. Depuis cette date, l’instruction du népalais est interdite à l’école et la langue tibétaine dzongkha est obligatoire59. Les Lhotshampa subissent une discrimination culturelle et ethnique au point que certaines professions leur sont interdites (administration, enseignement, etc.)60,61.


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 8 janvier 11:57

      @foufouille

      Bonjour Foufouille

      Voudriez-vous insinuer que le bonheur ne se partage pas entre bouddhistes ?
      Cabanel va être déçu !

    • foufouille foufouille 8 janvier 12:22

      @M de Sourcessure
      manifestement son bonheur est une illusion


    • rocla+ rocla+ 8 janvier 11:57

      Le  bonheur c ’est  facile .


      Le matin on met une paire de chaussures trop petites . 

      Le soir on les enlève , c’ est le bonheur . 

      • Shawford Agoranymous42 8 janvier 12:03

        @rocla+

        Ou l’inverse, c’est comme quand on se met une taule avec ou sans amis, on se réveille pas pareil le matin


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 10:09

        @rocla+
        il y a plus radical

        on prend un bon marteau, on se tape sur la tête, et quand ça s’arrête, c’est le bonheur.
         smiley

      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 9 janvier 15:10

        @olivier cabanel
        Bonjour, dans les commentaires précédent comme dans le tien là.La définition du bonheur est bien plus réaliste que décrite dans l’article.
        le bonheur n’est qu’un sentiment passager. Une humeur,une sensation pas plus,elle viens ,s’évapore .....
        Dans la l’article le bonheur est plus synonyme de bien vivre,les personnages que tu décries connaissent-ils le bonheur ? Pas certain ? Ils n’ont que la simple chance de pouvoir continuer de bien vivre(autrement ,mais rien d’autres)
        Il ne faut pas confondre bonheur et vivre heureux ! Car des petits moments de bonheur nous en connaissons tous.Mais vivre heureux est une chose bien différente,car s’en aperçoit-on,d’ailleurs ?
        Pour que cela devienne réel ?
        Et il serait plus difficile de décréter le bonheur des autres(par ex : ici,Le BHoutan ) Wouah ! ou alors quelle maitrise dans la pensée des autres,voir être dans leurs esprits.
        Se lever de bonheur ! je ne sais pas ?Au bonheur du jour est bien plus parlant« un rayon de soleil matinale,enflamme nos esprits ,nous donne un moment de bonheur » c’est peut-être cela le bonheur une seconde heureuse d’éternité condensée.


      • rocla+ rocla+ 8 janvier 12:30

        et ils sont quelques uns à avoir pris cette décision, celle de changer de vie…

        Sauf que, régulièrement, cette décision est prise suite à une situation complexe, une crise, qui, en quelque sorte, nous pousse à tourner la page…


        Je l’ ai fait en me mettant à mon compte , un saut sans l’ inconnu .


        Mais quel bonheur quand je vois le résultat ...


        • Shawford Agoranymous42 8 janvier 14:09

          @Pyratone

          Bon t’es passé aux mayas bleues comme je te l’avais demandé ce matin ?

          Ton muppet a une chetron horrible en l’état smiley smiley


        • rocla+ rocla+ 8 janvier 14:50

          @Pyrathome


          Je vous comprends cher Monsieur Pyrathome c ’est pas facile pour tout 
           le monde le bonheur . ...

          Cela rend certains ridicules .

          Sachez qu’ il n’ est jamais trop tard . 



          Bonne chance à vous ...

        • Shawford Agoranymous42 8 janvier 14:55

          @rocla+

          C’est juste con que tu vives pas dans le même pas radis spatio-temporel que moi, captain de l’amer ricard cup


        • rocla+ rocla+ 8 janvier 15:07

          @Agoranymous42


          Ce que je trouve surréaliste  sur un article parlant de bonheur c’ est 
          la présence d’ individus parlant non pas du sujet , mais de leurs obsessions 
          concernant les fantasmes qu’ ils projettent sur la vie d’ un intervenant . 

          Le bonheur , si on est heureux n’ est pas cela . 

          Le bonheur c’ est quelque part la joie de vivre , la sérénité , des 
          choses comme ça .

          Un bon profil mental contribue .


        • foufouille foufouille 8 janvier 15:15

          @rocla+
          faut appliquer cette définition à toi même .................
           smiley


        • Shawford Agoranymous42 8 janvier 15:21

          @rocla+

          Ah bon tu trouves emmerdant que je puisse souhaiter que l’on soit tout les deux heureux en même temps dans le même monde présent, et sachant qu’il y a 0 fantasme là dedans.
          Ou alors ça te fait chier que quiconque d’autre que toi puisse l’être en temps et en heure.

          C’est la une conception bien égoïste du bonheur, et si dans cette perspective mon dernier message t’a gêné, je n’hésiterai pas à le renouveler aussi souvent qu’utile et nécessaire smiley

          PS : avant de publier le post je viens de voir ce qu’a écrit foufouille lol smiley smiley Double ration dans ta gueule mon bon captain smiley


        • rocla+ rocla+ 8 janvier 15:42


          Le bonheur c ’est également  de pisser à la raie de la meute 
          des chiens qui aboient . 

          Je la secoue et la remballe .


        • bourrico 7 8 janvier 16:24

          @rocla+

          on voit le résultat oui 

          T’es devenu une caricature de beauf’, bête et méchant, aigri ,teigneux et il faut bien le dire, pas très malin.
          Et ton plus grand plaisir est de parvenir à sortir ta bite pour pas pisser dans ton froc... tu te contentes de peu. smiley

        • rocla+ rocla+ 8 janvier 17:19

          @bourrico 7


           Un vrai beauf en effet .

          Quel malheur d’ être traité de caricature par des sommités mondiales . 

          Forcément une andouille qui se met à son compte et qui tire son épingle du jeu 
          ne peut-être que bête et méchant . 

          C’ est beau la vie mondaine sur Agoravox on a la chance immense de 
          parler à des gens bien dans leur peau . 

          Direct  on sent leur joie de vivre et le bien-être sûr qui les entoure .

           Ô rage ! ô désespoir ! ô vielles folles ennemies ! 

          N’ai-je donc tant vécu que pour voir ces abâtardis  ?


          Surgissant tels des accidentés de la route 


          Sachant ne parler que de leur biroute 


          L’ un sans-doute pas né à terme 


          L’ autre avec sa bouteille isotherme 


          Promènent comme lady gaga la liste de leurs tracas


          Croyant que leurs insultes et quolibets  augmentent leur aura 


          Vous êtes dans une impasse et dans l’ erreur les gars 


          Le bonheur c’ est pas ça  , parole de Rocla .


        • rocla+ rocla+ 8 janvier 18:28

          Il y en a qui réussissent tellement rien dans leur vie qu’ il ne  leur reste 

            rien d’ autre que l’ insulte et la diffamation . 



          Et ils viennent sous un fil parlant de bonheur ...



        • rocla+ rocla+ 8 janvier 18:35

          Ils devraient commenter sous un titre parlant de ressentiment dont 

          certains ici sont drôlement atteints  :

          Le ressentiment désigne, en philosophie et en psychologie, une forme de rancune ou d’hostilité. Le ressentiment est un sentiment d’hostilité à ce qui est identifié comme la cause d’une frustration. Le sentiment de faiblesse ou d’infériorité, voire la jalousie, face à la « cause » générant cette frustration, attaque, rejette ou refuse la source perçue de cette frustration.

          Je ne me suis pas mis à mon compte dans le but que des sous-doués 
          viennent caguer leur rancune , c ’était juste pour avoir une vie intéressante . 

          Alors forcément je comprends que cela emmerde quelques frustrés .



        • Pyrathome Pyrathome 8 janvier 19:04

          @bourrico 7
          Et ton plus grand plaisir est de parvenir à sortir ta bite pour pas pisser dans ton froc.
          .
          Et toi le bourricot, t’as pas besoin de la sortir, elle est toujours à l’air idem pour le fondement, un pur bonheur de pouvoir déféquer et uriner à tout moment n’importe où... smiley smiley smiley....


        • rocla+ rocla+ 8 janvier 19:22

          @foufouille


          La diffamation est le recours de certaines ordures dont tu fais partie . 

          Frustré , rancunier , échoué de la vie . 

          Je me suis mis à mon compte sans penser à des rebuts comme toi . 

        • foufouille foufouille 8 janvier 20:17

          @rocla+
          faut te regarder avant, pauv’ esclavagiste.
          tu as surtout pas eu d’autre solution car tes parents voulaient plus te nourrir à 24 ans


        • rocla+ rocla+ 8 janvier 20:24

          @foufouille


          Je pense pas que tu puisses connaitre mes parents , ce qu’ ils faisaient 
          et ce qu’ ils disaient , je ne me permettrais pas de faire un commentaire sur
           les tiens . 

          La décence voudrait que l’ on parle de ce que l’ on connait .

          Certains frustrés comme toi parlent avec  délectation de ce qu’ ils ignorent . 

          C ’est la marque des fumiers dans ton genre .


        • foufouille foufouille 8 janvier 20:31

          @rocla+
          utilises ton conseil, encore une fois : La décence voudrait que l’ on parle de ce que l’ on connait .
          fermes donc ta gueule sur la plupart des articles.
          en plus, c’est ta version. un an de boulot ? puis charogne de fraudeur esclavagiste.
          mais vu le mytho que tu es ....
          tel père tel fils


        • bourrico 7 8 janvier 20:40

          @rocla+

           je ne me permettrais pas de faire un commentaire sur les tiens . 


          Dois te rappeler que tu as traité ma mère de prostituée à plusieurs reprise ?
          Ca veux dire que tu la connais... mon dieu !!
          Tu es mon père !!!

           smiley

        • rocla+ rocla+ 8 janvier 20:41

          @foufouille


          oui  , la décence voudrait que l’ on parle de ce que l’ on sait .


          Les frustrés dans ton genre on les trouve partout , des gugusses ayant tout raté ,
          s’en prenant à ceux qui ont réussi . 

          mais laisse tomber , je parlais de bonheur à des gens capables de le percevoir ,
          pas à toi . 

          Le bonheur concerne les gens heureux . 

          Du haut de ma sérénité je t’ emmerde pauvre type . 

          Sur ce fil je ne t’ ai pas appelé , ni toi ni Bourricot ni Pyrathome .

          Vous êtes juste des pauvres types à la traine . 

          Des incapables d’ être heureux .


        • Pyrathome Pyrathome 8 janvier 21:38

          Tiens l’amateur de martien en soutient du vieux frustré sénile
          .
          Pour certains, le vrai bonheur, c’est d’insulter les autres.... smiley smiley
          Insultons-nous mes frères, et nous serons heureux...... smiley


        • bourrico 7 8 janvier 21:58

          @Pyrathome

          Et pour d’autre c’est d’être un simple d’esprit.... ou pour la raclure de pisser sur les gens, tel un clebard.

          Pour moi, passer me payer vos tronches d’illuminés ou d’imbéciles heureux est un petit plaisir que je m’offre de temps en temps. smiley

        • Pyrathome Pyrathome 8 janvier 22:45

          @bourrico 7
          simple d’esprit... raclure....clebard....’illuminés ....imbéciles .....
          .
          Tu nous dresses ton portrait, c’est bien, on comprend mieux pourquoi un troll comme toi se fait baptiser « bourrico ».....
          Le bonheur, pour les débiles, c’est d’insulter, paraît qu’ils se sentent plus intelligents après.......smiley smiley


        • Yanleroc Yanleroc 8 janvier 22:56

          @rocla+
          ......c’est aussi simple qu’ un p’tit bouquet de marguerites, du yoplaboum et du refaismoileu..

           
          mais est-ce-que ça marche vraiment comme ça ?

          Comme je ne suis pas à un sophisme prés, je dirais que le bonheur n’existe pas, sinon en de (trop)courts instants.

          Aprés, c l’extase, le Nirvana,... HotaDan.

        • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 10:16

          @rocla+
          capitaine, vous avez mon soutien.

           smiley

        • rocla+ rocla+ 9 janvier 18:21

          @olivier cabanel


          Merci et Bonne Année .

        • juluch juluch 8 janvier 12:50

          Changer de vie tous le monde le désire....mais bon.


          Bonne année à vous Olivier et à l’ensemble des agoraxiens.

          Bon heur, ou bonheur pour cette nouvelle année.
           smiley

          • Lemaïsjekiff Neo-str 8 janvier 17:19

            Salut Juluch,

            « Changer de vie tous le monde le désire....mais bon. »

            Pas spécialement ...

            Par contre, pouvoir changer la vie de certains ... Quand on voit que des personnes souffrent de la faim, d’autres vivent sous des bombes ... Des enfants malades et des parents qui soufrent ... Etc ... Etc ... Là oui de tout notre cœur nous aimerions que cela puissent changer pour eux ...

            Comme le disait notre charlot ... smiley

            "Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits.

            Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur.
            Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne.

            Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

            L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine,
            nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang.

            Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes.
            Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques.

            Nous sommes inhumains à force d’intelligence,

            nous pensons beaucoup trop et nous ne ressentons pas assez.

            Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

            Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse.

            Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu."


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 10:17

            @juluch
            merci , la meilleure des années pour vous et pour tous ceux que vous aimez

             smiley

          • MKT 8 janvier 13:58

            Monsieur l’auteur,
            Vous écrivez :
            « Longtemps je me suis levé de bonne heure », écrivait l’auteur de « du coté de chez Swann », mais n’avait-il pas orthographié ce « bonne heure » différemment ?

            Eh bien non Marcel Proust n’a pas écrit cela.

            Ci dessous le lien vers l’explication :
            http://www.crimonjournaldubouquiniste.com/article-longtemps-je-me-suis-leve-de-bonne-heure-81193572.html

            C’est bien d’être un chanteur rebelle mais il faut au moins rendre justice aux autres artistes. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès