Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Sieste : en route, ensemble, vers le bonheur...

Sieste : en route, ensemble, vers le bonheur...

Le mot sieste ou sixta qui signifiant « la sixième heure du jour » désigne un temps de repos pris au milieu de la journée, le plus souvent après le repas de midi. La société moderne a aujourd’hui totalement occulté ce moment de paresse sous l’excuse apparente de productivité, de jen’aipasletemps et puis vous faiteschieravecvosconneries. Mais seulement voilà, la sieste est un besoin vitale, elle est inscrite dans vos gènes. L’assoupissement que vous subissez quelques temps après votre repas de midi est un appel de votre corps à la pause. Ce rythme biologique est tout a fait naturel et l’homme moderne, n’écoutant plus son corps, se refuse désormais à s’accorder ce moment. En faisant cela, il dérègle son rythme biologique et en conséquence, le stress, les maladies, le malêtre s’insinue lentement, mais surement, dans sa vie (pour les sceptique, se reporter aux références en fin de texte pour plus de détails sur la véracité scientifique du propos).

La révolution paresseuse :

Ceci est donc un appel à une révolution paresseuse, une révolution où chacun n’aura plus peur de faire la sieste en public, à la maison ou au boulot dans les bras de son supérieur. Le but étant que chacun se retrouve un peu plus avec soi-même et donc avec les autres pour arriver dans un monde utopique où tout le monde s’aime ! La première étape de cette révolution passe par vous, vous seul pouvez faire de cette révolution un véritable réalité. Votre première mission sera donc de perpétrer au moins un crime paresseux par jour ! et oui, une simple sieste... La seconde étape du plan étant de communiquer votre nouvelle passion à vos proches pour arriver à un effet boule de neige.

Afin de commettre votre crime paresseux, il va tout d’abord falloir que vous trouviez son lieu. L’idéal pour le mouvement révolutionnaire étant votre bureau, mais comme tout le monde n’a pas de bureau où faire la sieste chez vous ou un endroit public avec banc, pelouse,... fera amplement l’affaire.

Préparation :

Un ou deux jours avant de commencer votre cure, essayer de détecter l’heure à laquelle vous commencer à "sombrer", il faudra caler votre sieste à ce moment là. Réglez un réveil (pour éviter les accidents) sur 15 à 20 minutes. Vous ajusterez ce temps en fonction de vos goûts personnels après quelques semaines de pratique. Passez aux toilettes.

1- Baillez un bon gros coup et bruyamment (indispensable pour évacuer les pressions du moment, le pet peut être également une soupape efficace).

2- Installez vous de la manière la plus confortable qui soit, vous êtes là pour vous faire plaisir. Bien souvent, un support surélevé pour les pieds est recommandé. On peut également conseiller de se caler dans un coin de pièce pour bien stabiliser le fauteuil sur lequel on se trouve. Si vous êtes en extérieur, un banc fera tout à fait l’affaire. Une pelouse est aussi une bonne alliée dans des situations comme celle-ci. Dans ces cas là, nous vous conseillons de vous munir d’un support moelleux (le must étant l’oreiller) pour préserver votre tête et votre cou.

3- Ca y est vous êtes bien installé. Vous pouvez fermer les yeux.

4- Décontractez tout les muscles de votre visage. Une bonne technique consiste à faire des contortion avec votre visage et de tout relacher d’un coup.

5- Décontractez maintenant tout votre corps, en commancant du haut puis en allant vers le bas. Une technique similaire de "contraction/décontraction" peut être employée.

6- Concentrez votre respiration, il faut qu’elle soit la plus calme possible et qu’elle vienne du ventre.

7- Attention, cette partie est la plus importante. Le but de l’exercice ici va être de vous vider de toutes les pensées de la journée et de vous concentrer sur des choses agréables (ou rien du tout à la limite). Cela va constituer le centre de votre sieste. Si vous êtes un siesteur confirmé, vous devriez vous endormir sans problème, si vous débutez, il doit vous servir à vous relaxer.

Quelques techniques :

- imaginez vous dans votre endroit préféré au monde, pensez à vos prochaines vacances, refaites vous un film mental sur le dernier film bien que vous avez vu ou livre bien que vous avez lu, imaginez vous dans les bras de Brad Pitt ou Jennifer Lopez (selon vos goûts personnels), écoutez les bruits autour de vous (vous pouvez par exemple vous fixer sur des conversations lointaines)

Si jamais, au début, des pensées impures vous dérange pendant ce moment de détente, ne perdez pas espoir ! Avec la pratique, vous arriverez à vos fins. Il ne s’agit forcément de s’endormir ici (seul les plus doués ou avec le plus de pratique y arrive). Il faut arriver à un niveau de conscience second reposant et relaxant.

8- Votre réveil sonne, n’ouvrez pas les yeux tout de suite !!!

9- Dites au revoir à Jennifer, Brad et finissez la pensée en cours. Cette opération doit durée un certain temps (1 à 3 min), vous devez appréciez le retour à l’éveil.

10- Ouvrez les yeux lentement.

11- Observez vos alentours et essayer de raccrochez des éléments de la réalité à vos pensées précédentes. NE BOUGEZ SURTOUT PAS !

12- Très lentement, vous allez sortir de votre position de sieste puis vous allez vous étirer le plus grandement possible en baillant un grand coup. Cette opération est très importante et ne doit pas être négligée, elle doit vous servir à évacuer les dernières pressions et à réveiller vos muscles et votre corps.

Divers Conseils finaux :

- Si jamais vous avez de la chance, appréciez le regard des gens autour de vous (outrées, envieux, approbateurs,...)

- Si au départ la pudeur vous empéche de faire cela en public, entrainez vous chez vous, puis une fois que vous vous sentirez suffisament en confiance, faites le dans votre jardin. Finalement, peu à peu, étendez votre zone de confort (dans le train, en avion, dans la voiture pour couper en deux un long trajet,...) pour arriver à intégrer ce rituel dans votre journée de travail.

- Ce moment n’appartient qu’à vous, n’acceptez d’être dérangé par personne. N’acceptez pas non plus de ne pas faire de sieste.

- L’aide d’une personne de sexe opposé (ou pas, selon vos goût) peut s’avérer très agréable (éviter alors de le faire au bureau).

En conclusion...

Faire ce petit exercice chaque jour devrait grandement améliorer votre vie : les relations avec votre conjoint s’en trouveront facilitées, vos enfants vous paraitrons moins con, si vous êtes célibataires votre pouvoir de séduction sera amélioré, vous réduirez vos risques d’accident cardio-vasculaire, vos performances sexuelles seront améliorées, votre créativité et votre productivité démultipliée, si vous en faites une pause pendant des longs trajets en voiture vous réduirez vos risques d’accidents et, finalement, vous prendrez le temps de vivre, et ça, ca n’a pas de prix !

Bref, vous n’avez aucune raison de ne pas vous y mettre demain !!!

Faites de beaux rêves...

A lire

Eloge de la sieste, de Bruno Comby, aux éditions TNR.

L’Art de la sieste, de Thierry Paquot, aux éditions Zulma.

http://www.comby.org/sieste/siestefr.htm


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • ZEN zen 29 mars 2007 13:45

    On commence à la préconiser dans certaines entreprises...La sieste est le sommet de ma journée (entre 12h30 et 13h). Comme je suis un mauvais dormeur, elle me remet d’aplomb. Le vide « zen » est la meilleure voie pour une relaxation idéale... avec l’habitude, cela vient vite...


    • Leonard (---.---.36.15) 29 mars 2007 15:31

      C’est sur que s’arreter 10 min c’est plus productif que de lutter 2h avec les paupieres qui se ferment toutes seules en etouffant les baillement et repirmant les etirements.


      • (---.---.168.138) 29 mars 2007 17:01

        J’aime beaucoup la sieste...

        J’en suis grand amateur depuis mon enfance...

        Mais les siestes en plein air, « au boulot », peuvent réserver des (mauvaises surprises).


        • (---.---.162.15) 30 mars 2007 08:58

          Je suis surpris par cet article, pas dans le fait qu’il défende les bienfaits de la sieste (ils sont bien décrits), mais dans le fait qu’il dise qu’il faut faire la sieste comme ceci et comme cela, tous les jours dans les mêmes conditions.

          Personnellement, je fais la sieste depuis 2 ou 3 ans, mais de façon complètement irrégulière. Elle peut aller de 5 mn à 1h 30, j’en fait 0, 1 ou 2 par jour, au gré des besoins (je sens la fatigue ou le sommeil) ou des circonstances (j’ai un peu de temps de libre). Presque toujours je choisis le même divan, mais il m’est arrivé de la faire dans des lieux insolites. Je ne baille pas, je ne fais pas attention à passer aux toilettes avant... Pas de contortion du visage. Il y a effectivement une phase de concentration autour de choses agréables. Mais je ne prends pas de précaution particulière au réveil, qui peut être brusque (téléphone) ou lent.

          Par contre mon sommeil nocturne est, lui, très régulier, de 1 h à 7 h du matin.

          Tout cela a l’avantage de me donner une large disponibilité dans la journée et la soirée.

          Donc mon expérience de la sieste est très différente de celle que vous préconisez, je pense que chacun peut adapter un rythme ou non-rythme personnel.

          Am.


          • Boileau419 Boileau419 28 avril 2007 10:50

            Quand on pense qu’il y en a qui veulent nous faire travailler plus et qui présentent ça comme un progrès...

            Dites-le à Sarko.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès