Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Spermatozoïde en danger, fertilité de l’homme en danger

Spermatozoïde en danger, fertilité de l’homme en danger

Une vaste étude menée entre 1989 et 2006 par l’Institut national de veille sanitaire) a montré une baisse de la qualité du sperme des Français. Une baisse due à des facteurs environnementaux ou nutritionnels.

S’il est un sujet rarement traité en prospective, c’est celui de la fertilité masculine. Et dans ce scénario dynamique, allons jusqu’au bout de la crainte amplifiée par l'étude mentionnée… La fertilité masculine est menacée. Pour le professeur danois Niels Skakkebaek (Le Monde, 20 novembre 2008) : « Les problèmes de l'appareil reproducteur masculin sont aujourd'hui potentiellement aussi graves que le réchauffement climatique ». En France, selon une étude de l’Inserm (21 février 2012 dans le Bulletin hebdomadaire) l’infertilité des couples concerne un couple sur dix. 15 à 25% des couples mettent au moins un an pour avoir un enfant après l’arrêt de la contraception. Chez les femmes, l’âge, le surpoids ou le tabagisme sont des facteurs de risque d’infertilité.

Restons-en à l’homme. En France, la qualité du sperme des donneurs baisse dans certaines régions comme Paris. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a fixé de nouvelles normes d’échantillons fertiles tolérant moins de spermatozoïdes typiques (normaux), à savoir 15% contre 60% dans le ‘passé’, de quelques dizaines d’années seulement. Il y a donc des faits objectifs mais toutes les études demeurent prudentes.

En mai 2012, une étude associant trois universités écossaises et l’INRA soulignent que non seulement les individus, mais également les animaux sont constamment exposés à tout un ensemble de produits chimiques, incluant des produits cosmétiques, des détergents et des polluants. L’étude ‘suggère’ que l’augmentation des demandes de fécondation in vitro, qui résultent particulièrement d’une faible numération des spermatozoïdes, est due à l’exposition aux produits chimiques présents dans notre environnement. Clairement, la fertilité masculine est menacée. En septembre aux entretiens de Bichat une publication confirme. « Les organes de la reproduction sont affectés in utero par différents polluants (insecticides, dioxines, PCB, bisphénol A ou pesticides) qui se comportent comme des perturbateurs endocriniens, aux effets transgénérationnels. Des études toujours plus nombreuses le confirment. À la clé, des malformations urogénitales comme le micropénis, l’hypospadias, l’ectopie testiculaire, etc. (d’après Le Quotidien du Médecin, 20 juin 2012).

Et puis les moins de 40 ans sont largement concernés par le téléphone portable près des testicules (en général dans la poche) qui émet des ondes nuisibles, ou l’ordinateur posé sur les testicules qui les chauffe plus que de raison, ou encore le fait de fumer du cannabis qui augmente les risques de cancer du testicule et a une incidence sur la prostate, etc.

Allons donc jusqu’au bout de cette crainte que l’on ne veut pas exprimer : d’ici ‘quelques’ dizaines d’années, quatre ?, trois ? deux ? une ?, l’homme ne sera plus fertile. Il ne se reproduira plus. Et les causes sont connues. Imaginons que rien ou trop peu ou trop tard ne soit décidé. Exemple : la France a deux ans de retard (2010) sur le Canada (2008) pour interdire le biberon contenant du bisphénol A (application 2014).

L’humour voudrait que l’on investisse rapidement dans des banques … de sperme.

Ce qu’il convient de jauger à travers ce scénario ce sont les conséquences psychologiques puis sociétales de l’évolution possible des hommes. Car la perte non de l’organe reproducteur de l’homme mais de son pouvoir individuel de reproduction et de sa continuité génétique auront sans aucun doute des répercussions considérables sur leur psychisme et sur la perception qu’ils auront du rôle de la femme. Je laisse ici les psychologues et psychiatres, les sociologues et ethnologues, prendre toute la place qui est la leur pour mesurer l’impact d’un tel constat.

Quand bien même l’affirmation de la fin de la fertilité de l’homme est inconfortable, il faut imaginer que de larges territoires comme l’Europe, les États-Unis, la Chine, verront monter comme une épidémie les troubles de la fertilité masculine. Ceci peut aussi suggérer comme situation intermédiaire des migrations vers des zones peu cultivées à ce jour et utilisant peu de pesticides comme … la Sibérie.

P.S. : Wendie Robbins et coll. (UCLA à Los Angeles), août 2012, concluent que si on mange des noix la vitalité et la morphologie des spermatozoïdes sont affectées positivement. Ouf.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • hunter hunter 6 décembre 2012 10:42

    Où là là, l’heure est grave !
    Le jus de burette est en danger !
    MO-BI-LI-SONS - NOUS !!!!

    Pour un retour à des giclées d’antan, pleine de petits spermatozoïdes vaillants et productifs !

    Bien sûr, on y croit à mort à ces foutaises, à l’heure où le lapinisme mondial et global menace jusqu’à la survie même d’une espèce incapable se s’auto-réguler !!

    C’est sûr qu’on va y croire en regardant ce joli compteur :

    http://www.worldometers.info/

     smiley

    H/


    • appoline appoline 6 décembre 2012 19:50

      Sur le lapinisme, entièrement d’accord, la planète en a marre de ces puces qui lui ponctionne toute substance en ne ménageant rien ni personne.


    • lajoie 6 décembre 2012 11:25

      Suce a la banque !!! euh , non ... Sus à la banque ! Je suis près à donner pour prévoir ma progéniture et ceux qui en auraient besoin ( excellente qualité). smiley 


      Plus sérieusement, c’est pour dans longtemps, on a le temps de voir venir ...

      • Aldous Aldous 6 décembre 2012 11:34

        Article interessant.


        Je doute cependant des causes mises eb avant.

        J’ai rarement vu des gens poser leur ordinateur sur leurs testicules... smiley

        Ou alors c’est une nouvelle forme de sexualité ? 

        A quand le mariage avec son ordinateur ?

        • Le printemps arrive Le printemps arrive 6 décembre 2012 18:17

          « J’ai rarement vu des gens poser leur ordinateur sur leurs testicules... »

          Les champs EM d’un pc portable posé sur les cuisses ou même sur une table irradie sans problème les bijoux de famille.
          (Mesures effectuées par mes soins avec un ESI24 de smogtec sur un acer aspire 7535g)


        • appoline appoline 6 décembre 2012 19:53

          Ne poussez pas vos expériences trop loin, si jamais pour une raison ou une autre le pc ne referme d’un coup sec, vous n’aurez plus de problème pour compter les spermatozoides


        • Devo Devo 6 décembre 2012 22:15

          @Aldous


          Nan c’est clair, aucun jeune au grand jamais ne se trimballe 24/24h (littéralement) avec son portable à moins de 1m de lui. Aucun cadre ne travaille 8h/jour sur son portable en téléphonant 2h/jour... 

          Heureusement que le JT de fRance 2 à développé le sujet il y a peu durant au moins 2 min... Mes spermatozoïdes ont fait péter le champagne.

          Sinon pendant ce temps la vraie info* c’est la neige, l’UMPute, les pédales qui veulent l’égalité,etc... Du vrai débat démocratique en somme. 


          *tout ceux qui parlent d’« info » sont des charlatans, qui si ils devaient se nommer « informations » la supercherie tiendrait pas 2 secondes, essayez en regardant BFM ;)

          • hunter hunter 6 décembre 2012 11:43

            Philippe,

            Je ne mets aucunement en doute cette source, je ne me le permettrai pas !

            Ce que je dis c’est que c’est un faux problème, car la France, l’Europe et le monde, sont surpeuplés !

            Et donc, si il y a une baisse de la fécondité eh bien c’est une bonne nouvelle pour l’environnement (qui abrite nos conditions de vie, souvenons-nous en), qui a atteint le point de non retour !

            Attention, je temporise : ok pour autant de population humaine, mais avec un niveau de vie au moins 20 fois inférieur à celui de maintenant (je parle des pays développés).

            Avec le niveau de vie du Burkina, c’est jouable !

            Avec celui des USA, c’est la cata !

            Et quand je regarde comment évoluent les chinois et les indiens, ils ne semblent pas vouloir se rapprocher du niveau de vie du Burkina me semble-t-il ?

            L’équation est simple en fait : un niveau de vie correct pour tout le monde, mais dans ce cas, beaucoup moins de monde !

            De plus en plus de monde ? ......le niveau de vie devra suivre la courbe inverse !

            CQFD

            H /


          • Philippe Philippe 6 décembre 2012 11:56

            Hunter,

             

            désolé, je ne suis aps doué et n’ai plus votre message sous les yeux.

            1. la Terre n’est pas surpeuplé. En 1930 on imagninait 2 milliard d’hab en 2000, il y en avait 6.5 parce que l’on avait une vision de décroissance en France et UK

            2. oui au niveau de vie à pondérer ...

            d’ailleurs je viens de sortir un livre « 50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser » http://editions-kawa.fr/?p=762 où j’aborde ce sujet par la prospective.

            Non, décidément, je pense bien que la fin (partielle ou éventuelle) de la fertilité masculise trouvera sa solution mais posera surtout des problèmes psychologiques lourds.


          • Aldous Aldous 6 décembre 2012 13:26

            Hunter est intoxiqué par la propagande néo malthusienne qui vise a lui faire accepter sa propre éradication comme un bienfait.



          • hunter hunter 6 décembre 2012 18:17

            Et Aldous est intoxiqué à la propagande lapiniste, car il n’a jamais rien compris à la fonction exponentielle en mathématique !!!

            Alors Aldous, on dormait pendant les cours de math ?
            bah c’est pas grave, il n’est jamais trp tard pur réviser non ?

            H/


          • appoline appoline 6 décembre 2012 19:58

            Quand il est avéré qu’il nous faudrait 6 ou 7 planètes comme la terre pour nourrir tout le monde à l’occidentale, je pense qu’Hunter n’est pas loin de la réalité. Sinon, d’autres nous le rappellerons, souvenez vous de Mac Namara à l’ONU qui déclarait en 45 qu’il n’y avait que deux solutions à la surpopulation grimpante (oui déjà en 45), la famine et la maladie. Ils ont essayé à multes reprises d’ailleurs. Maintenant le bilderberger le CRF et la trilatérale sont à la recherche de moyens beaucoup plus expéditifs. Les avis sont partagés, certains disent qu’ils veulent réduire la population mondiale à 2 milliards, les plus pessimistes à 500 000 millions. 


          • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 6 décembre 2012 21:58

            Vous deformez appoline,les 6 ou 7 planète c’est pour le niveau de confort pas pour l’alimentaire.

            Suicidez vous,anti lapiniste et on en reparle.

          • hunter hunter 7 décembre 2012 16:53

            génération volée :

            Il ne s’agit pas de se suicider, mais de ne pas se reproduire, c’est différent !
            Ainsi, en dépit de vos remarques idiotes, je n’irai pas jusqu’à chez vous pour vous rayer de la surface, vous êtes là, restez-y, please be my guest !

            Simplement, je prierai et vous demanderai d’éviter de vous reproduire !

            Prenez un chat ou un furet, si vous vous emmerdez, ou je ne sais pas, apprenez le farsi, mais évitez de rajouter des lapineaux à la multitude, on est déjà complets là, c’est bon !

            Vous avez compris la nuance entre les deux concepts ?

            H/


          • hunter hunter 6 décembre 2012 11:37

            « Plus sérieusement, c’est pour dans longtemps, on a le temps de voir venir ... »

            Oui, bien sûr .....

            Et puis « la Science va trouver des solutions... »
            Je mets les guillemets, en hommage au Café du Commerce !

            Illustration typique du principe de l’autruche.

            H/


            • hunter hunter 6 décembre 2012 12:14

              Philippe,

              La Terre est surpeuplée, mais entendons-nous bien, surpeuplée en effectifs humains !
              Ce fait s’impose tous les jours, quand on sait que la majorité de l’humanité vit :

              - sans un accès correct à l’eau
              -sans un accès à l’électricité
              - sans accès à des soins corrects.
              - avec des ressources en fric avoisinant les $1 par jour, voire $2 pour les plus chanceux.

              On déduit quoi de ces paramètres ?

              Les ressources sont mal-partagées, et le système socio-éconimoqie mondial à base de concurrence amplifie le problème !

              Mais......dans une hypothèse très très optimiste, où on deviendrait tous intelligents, et où on déciderait de tout partager équitablement entre tous, croyez-vous que ça marcherait ?

              Eh bien non !

              Parce qu’il faudrait plus de terres à cultiver (et sans les drogues chimiques habituelles), et ces terres on les trouve où ?

              Déforestation, dégradation d’écosystèmes, bouleversement de la biosphère !

              Bref, déséquilibre !

              Je ne parle pas là des problèmes d’énergie, de ressources en minerais, etc, etc...

              Il faudrait aussi un livre pour démontrer tout ça, mais en fait, de nombreux ont déjà été écrits, mais avec peu de visu.

              Un des plus récents est celui d’Yves Cochet, antimanuel d’écologie !

              Cordialement

              H/


              • volt volt 6 décembre 2012 13:20

                oui, les résultats sont là, c’est sans doute la traduction physiologique compréhensible au fond d’un phénomène sociale, une affaire langagière en somme, et identitaire ; je propose donc de lire selon la métaphore, et sur le seul plan des rapports humains, des rapports entre les sexes, et surtout des rapports de langage, votre phrase suivante :

                « non seulement les individus, mais également les animaux sont constamment exposés à tout un ensemble de produits chimiques, incluant des produits cosmétiques, des détergents et des polluants. »


                • volt volt 6 décembre 2012 13:22

                  désolé pour ces quelques gamètes de plus imprévues dans le message, ça fait tâche, mais bon...


                • Aldous Aldous 6 décembre 2012 13:31

                  votre copie collé a été contaminé par des perturbateurs endocriniens ?


                  En tous cas je suis d ?accord avec votre citation.

                  La chimie tue la nature et l’homme a petit feu. Faut arrêter avec les délires sur les PC posés sur les testicules.

                  On connait la cause de la baisse de la virilité et de la fertilité des hommes : les perturbateurs endocriniens qui sont déversés par giga tonnes dans l’environnement depuis des décennies.

                  Aucun système de purification ne les filtre nous en consommons dans l’eau du robinet, les légumes, la viande...






                • Philippe Philippe 6 décembre 2012 14:28

                  Une étude plus scpécifique sur les viticulteurs serait intéressante d’ailleurs ...


                • volt volt 6 décembre 2012 16:14

                  vous lisez trop vite Aldous, non seulement c’est Philippe que je cite, mais juste avant je précise :


                  « je propose donc de lire selon la métaphore, et sur le seul plan des rapports humains, des rapports entre les sexes, et surtout des rapports de langage, votre phrase suivante : etc. »

                • volt volt 6 décembre 2012 16:19

                  au pire, à vos heures perdues, feuilletez « hommelibre », il sévit pas loin... smiley


                • lajoie 6 décembre 2012 14:43

                  Puisque l’homme disparaîtra un jour de la surface de la terre ... Cette fin insidieuse est un jouissif scénario de Hollywood !



                  • fcpgismo fcpgismo 6 décembre 2012 18:57

                    Concernant la protection de la biodiversité l’ infertilité humaine est la plus rassurante des promesses.


                    • chmoll chmoll 6 décembre 2012 18:59

                      sans compter les branlettes , plus connues sous infanticide


                      • hunter hunter 6 décembre 2012 19:16

                        Mon bon chmoll, vous pouvez même aller jusqu’au terme génocide !

                         smiley

                        Et que dire des fellations (oh le vilain gaspillage pas productif), les cravates de notaires, les « finitions manuelles » très en vogue dans certains salons !

                        Un vrai génocide je vous dis .......

                        Allez, histoire de me faire bien moinsser par la grande majorité lapiniste d’AV, je propose une nouvelle loi : qui s’engage à ne faire que des giclées improductives pendant 10 ans, se verra doté de la bagnole de son choix : il va en concession (n’importe quelle marque), il choisit son modèle, et il repart avec !
                        La facture est envoyée au nouveau ministère que je crée : le ministère de l’antilapinisme !

                        Et s’il signe 10 ans, il a 5 ans de carburant gratos !

                        Et s’il se fait stériliser :vlan, 2 millions d’euros crédités sur le compte !

                        J’suis sur que y’en a plein qui vont devenir raisonnables non ?

                        allez, encore un p’tit coup pour la route :

                        http://www.worldometers.info/

                        Allez les lapins, courage, on sera bientôt à 7 100 000 000, mais le chifre rond ne tiendra même pas une seconde !!!!!!!!

                        H/


                        • chmoll chmoll 7 décembre 2012 15:24

                          y a que dans tous les ministères ils( elles) se branlent aussi

                          ça tiendras pas la route, ton auto


                        • Philippe Philippe 6 décembre 2012 22:22

                          @ appoline ... c’est que @le printemps arrive a vraiment raison.

                          Si vous craignez les antennes des portables sur les immeubles, il faut savoir que les mobiles / téléphones et ordinateurs / sont pires ... smiley


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 décembre 2012 06:23

                            Stérilité masculine : Attention aux pesticides polluants

                            Fertilité et pesticides : l’association Générations Futures demande au gouvernement d’appliquer le principe de précaution sur les perturbateurs endocriniens.

                            Le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire qui est publié ce 21 février passe en revue les études existantes sur : la fertilité du couple, la qualité du sperme ; l’évolution des malformations de l’appareil génital, la fertilité en fonction des expositions professionnelles et le cancer des testicules.

                            Une méta-analyse de 91 études, publiées depuis 2000, montre que l’exposition à certains pesticides de type pyréthrénoïdes, carbamates et organophosphorés est liée à un allongement du délai nécessaire pour concevoir. 10 études sur 12 étudiants l’exposition aux pesticides font un lien direct avec une anomalie du sperme. Une étude associe le travail des parents comme agriculteur et le risque d’hypospadias...

                            « Ce travail de l’INVS confirme ce que Générations Futures dénonce depuis des années : les pesticides, et particulièrement ceux qui sont des perturbateurs endocriniens, constituent une
                            menace grave pour la fertilité humaine. » Déclare François Veillerette, Porte Parole de Générations Futures « On ne doit maintenant plus attendre d’avantage pour mettre en œuvre une vraie exclusion de ces pesticides ayant des effets perturbateurs endocriniens (PE), telle que prévue par l’Annexe II du nouveau Règlement sur les pesticides 1107/2009 CE (2). Le gouvernement français doit s’engager sans plus tarder à agir en ce sens en privilégiant la précaution et la santé humaine. Il ne doit pas laisser les lobbies de l’agrochimie user scandaleusement de leur influence pour dicter dans le secret des ’comités d’experts’ les critères qui serviront à sélectionner les pesticides PE qui devront effectivement être exclus à partir de décembre 2013 ! » Ajoute t’il.

                            source

                            Une étude publié sur le site gouvernemental (Ministre de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie) du 30 septembre 2011 (mis à jour le 15 juin 2012) chiffre le coûts des principales pollutions agricoles de l’eau à 1.14 milliards d’Euro / ans.

                            Cette étude analyse certaines dépenses entraînées par les pollutions agricoles diffuses dues aux apports excédentaires d’azote et de pesticides. Des dépenses supplémentaires des ménages entraînées par les pollutions agricoles des captages d’eau potable qui concernent une partie  importante des ressources aquatiques polluées.

                            La pollution des eaux superficielles utilisées pour l’alimentation en eau potable.

                            Le réseau d’observation sur les eaux superficielles utilisées pour l’alimentation en eau potable porte sur 838 points de mesure, avec au minimum 1 prélèvement par an, donnant les résultats suivants :

                            - 39 % des prises d’eau de surface avec des teneurs en pesticides nécessitant un traitement spécifique.

                            Pollution des eaux souterraines utilisées pour l’alimentation en eau potable.
                            - 21 % des captages avec des teneurs en pesticides nécessitant un traitement spécifique.

                            Coûts des principales pollutions agricoles de l’eau

                            Les principaux résultats de l’étude par le Commissariat général au développement durable sont les suivants :

                            - Les dépenses additionnelles des ménages générées par ces pollutions pour les ménages sont évaluées dans une fourchette comprise entre 1 000 et 1 500 millions d’euros, dont 640 à 1140 millions d’euros répercutés sur la facture d’eau, représentant entre 7 et 12% de cette facture en moyenne nationale.

                            - Pour les ménages des localités les plus polluées, ces dépenses supplémentaires pourraient atteindre 494 euros par ménage ou 215 euros par personne, soit un surcoût de près de 140% de la facture d’eau moyenne 2006.

                            - Sur la base des coûts de traitement des nitrates et pesticides des installations de potabilisation, les coûts d’élimination totale des nitrates et pesticides des milieux aquatiques seraient respectivement supérieurs à 70 euros par kilogramme pour les nitrates, et à 60000 euros par kilogramme pour les pesticides.

                            - Les coûts de potabilisation constatés sont compris entre 800 et 2400 euros par hectare d’aire d’alimentation de captage d’eau potable cultivé conventionnellement.

                            source en provenance du site gouvernemental

                            Pour combattre les multinationales il faut appliquer le principe Pollueur = Payeur

                            Le principe pollueur-payeur a été adopté par l’OCDE en 1972. Il figure dans l’Acte unique européen signé en 1986.

                            En France, il est défini par à l’article L110-1, II, 3° du code de l’environnement selon lequel « les frais résultant des mesures de prévention, de réduction de la pollution et de lutte contre celle-ci doivent être supportés par le pollueur. »

                            Des alternatives fiables aux pesticides existent et présentent l’avenir (protection de l’environnement durable)

                            http://www.youtube.com/watch?v=qq8J7H3UGAU

                            puis regardez cette vidéo

                            Vie et mort des sols, par Lydia et Claude Bourguignon


                            • Philippe Philippe 7 décembre 2012 15:22

                              Merci pour votre texte copié/collé que je ne demande qu’à croire.

                              Mais le ton à charge sans nuance exige sur le coup de la précision.

                              par exemple en début de texte, vous mentionnez le 21 février ... de quelle année ?

                              par exemple, vous mentionnez 838 points de mesure : si ce sont des lieux, comment a été établi cet échantilon.

                              Bref, l’alignement d’informations d’apparence sérieuses exige plus de rigueur. Et j’ajoute que la démonstration que vous voulez faire se noie dans les ajouts ...

                              Pourriez-vous faire bref ?


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 décembre 2012 17:14

                              Bonjour Philippe,

                              début de citation
                              Pourriez-vous faire bref ?
                              fin de citation

                              OUI CHEF !

                              Pour repondre à votre deuxième question :
                              début de citation
                              par exemple, vous mentionnez 838 points de mesure : si ce sont des lieux, comment a été établi cet échantillon.
                              fin de citation

                              voici ma source de cette information :

                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_de_l%27eau_par_les_produits_phytosanitaires

                              Pour repondre à votre première question :
                              début de citation
                              par exemple en début de texte, vous mentionnez le 21 février ... de quelle année ?
                              fin de citation

                              Ma source : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3264_pesticides_fertilite_homme.php

                              il s’agit du 21 février 2012.

                              Il aura suffit d’aller à la source indique dans mon commentaire pour éffectuer la vérification.

                              Voila je m’arrette la pour faire bref smiley


                            • Philippe Philippe 7 décembre 2012 18:52

                              Bonjour cher « eau du robinet »,

                              donc vous m’envoyez à vos sources qui sont peut être vous même puisque votre identité n’existe pas sur votre propre site. ... difficile alors de savoir qui manipule ... smiley

                               


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 décembre 2012 22:06

                                Bonjour Philippe,

                                Je ne comprend pas cette méfiance et suspicion déplace à mon égard ?

                                Je vous jure solennellement que ne ne suis pas liée aux sites cité dans mes commentaires sur cette page.

                                Je n’ai aucun lien aux sites suivantes (aucun accès pour modifier les données) :

                                wikipedia.org
                                www.notre-planete.info/
                                www.developpement-durable.gouv.fr

                                des sites ou j’ai puise les informations, chiffres, .... (avec les liens publié)
                                 
                                Je n’ai pas non plus de compte, pour le moment, sur youtube.

                                Je suis l’animateur du site web www.eau-du-robinet.fr ou vous trouverais aussi mes cordonnées (lien « contact »).

                                Voila il ne devrait plus y avoir de mystères pour vous.

                                J’ai rien à cacher, je ne joué pas de double jeux, et je suis quelqu’un qui ne tourne pas au tours de pau, je dit ce que je pense.

                                Et franchement vous parlez de manipulation ? 

                                D’ou vous vient l’idée abracadabrantesque que j’essaie de vous manipuler ou qui que ce soit d’autre ?

                                J’ai simplement ajouté mon commentaire.

                                Soyez assuré je ne perturbe plus votre vie et promet de m’abstenir de poster des messages sur vos futurs articles pour ne pas perturber la vie « généralement cordiale » sur ce blog.

                                Franchement je trouve votre réaction excessive et ridicule !

                                En espèrent d’avoir effacé toutes vous soupçon infondé à mon égard.

                                Bien cordialement....


                              • adeline 7 décembre 2012 20:07

                                Merci Philippe, n’est ce pas juste une suite logique de l’Evolution ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès