Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Tamiflu et grippe aviaire : ce que l’on dit et ce que l’on tait (...)

Tamiflu et grippe aviaire : ce que l’on dit et ce que l’on tait !

Le Tamiflu pourrait bien ne pas être la panacée contre la grippe aviaire. En Suisse, les pouvoirs publics se font rassurants, et disent compter sur le fameux Tamiflu dont on fait réserves, en attendant que le vaccin soit disponible (plusieurs mois après que H5N1 aurait muté).
Ça, c’est le langage officiel ! Mais lorsqu’on cherche un peu, on trouve autre chose !

"[...]Dans la publication qu’elle signe dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine daté du 29 septembre, le docteur Anne Moscona (College of Cornell University, New York) recense toutefois les premiers cas de résistance à l’oseltamivir chez des personnes infectées en Asie par le H5N1 et traitées avec cette molécule. Cette observation inquiète les virologistes et les responsables de santé publique. Tous redoutent qu’une consommation massive de ce médicament ne conduise à la perte rapide de son efficacité." (oseltamvir = tamiflu)
L’article dans Le Monde du 29 sept.2005

"[...] Pour le docteur William Chui, maître de conférences à l’hôpital QueenMary de Hong Kong, les autorités sanitaires ne peuvent plus compter sur le Tamiflu. [...]
Une étude indépendante japonaise, menée à petite échelle et publiée en août dernier, émettait déjà l’hypothèse d’une résistance des virus de la grippe au Tamiflu, résistance qui pourrait être plus répandue que prévu. Selon cette étude, 18 pour cent des enfants malades souffraient d’une grippe résistant au Tamiflu, a déclaré le chercheur en chef M. Yoshihiro Kawaoka, professeur de virologie, microbiologie et immunologie à l’université de Tokyo.[...]"
L’article dans Cordis du 5 oct. 2005

" [...]...Pr Alain Goudeau, chef du service de bactériologie-virologie du CHU deTours et qui fut, il y aura bientôt trente ans, l’un des membres du petit groupe qui, sous la riante et géniale férule de Philippe Maupas, inventa le premier vaccin au monde contre l’hépatite virale de type B. Interrogé sur l’opportunité et la pertinence de la constitution de stocks nationaux de Tamiflu, réponse du Pr Goudeau : « La constitution de ces stocks n’est pas, selon moi, une mesure préventive dont il faut attendre beaucoup. Et cela pour diverses raisons. La première tient au médicament antiviral lui-même, dont on ne connaît pas l’efficacité réelle en cas de très grande épidémie due au virus aviaire. D’autre part, les résultats obtenus en Asie chez les premiers cas humains de grippe due au virus aviaire montrent que cet antiviral est en général peu efficace, voire pas efficace du tout. Il faut en outre prendre en compte l’émergence des phénomènes de résistance inhérents à toutes les utilisations massives de ce type de médicament. »

Question : « Pourquoi n’a-t-on pas testé l’efficacité de ce médicament en situation épidémique ? » Réponse : « Pour diverses raisons. La première étant qu’il n’est pas très fréquent de faire un diagnostic, virologiquement confirmé, de grippe. Dans l’immense majorité des cas, ce diagnostic est habituellement conjoncturel et ne se fonde, en automne et en hiver, que sur des symptômes évocateurs. En d’autres termes, nous n’avons pas dans ce domaine une vision "virologique" de la réalité épidémique. Or, on s’apprête aujourd’hui à traiter des millions de personnes sur la base de seuls symptômes qui peuvent être causés par d’autres virus ou d’autres agents pathogènes. La situation serait alors totalement anarchique. Il faut en outre ajouter que l’on ne pourrait pas traiter l’ensemble de la population française. Il faudra donc faire des choix. » Lesquels ?"
L’article dans RevMed.ch

Tamiflu en grippe aviaire, ça reste encore à voir, mais Roche n’aura pas perdu son temps !


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • (---.---.93.208) 13 octobre 2005 20:42

    Cela aura au moins l’ avantage de financer la recherche Roche ... Ne comptons pas trop sur le service public et son budget de la recherche pour les grandes innovations pharmacologiques .


    • prestant (---.---.199.62) 13 octobre 2005 22:23

      Ce qui est malheureusement certain, c’est que plus on utilisera à tort le tamiflu, moins il sera efficace le moment venu (développement de la résistance).

      Or il semble que certains pays asiatiques l’utilisent massivement contre la grippe classique. Donc ....

      Personnellement pour enfoncer une punaise dans du contreplaqué, je prends mon pouce, pas un marteau !


      • Pierre Octane (---.---.182.52) 19 octobre 2005 20:13

        Roche,... Roche, c’est bien le même laboratoire qui a été condamné au Brésil avec d’autres, pour avoir empêcher l’arrivée de génériques (cf l’article du Monde). Quelle est l’éthique des labos à part l’accroissement de leurs profits au détriment de la santé publique ?


        • Bergamote (---.---.108.1) 19 octobre 2005 22:16

          Roche est en train de lâcher du lest à propos du tamiflu :

          http://www.futura-sciences.com/sinformer/b/news339b.php

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès