Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Traquenard au Sénat

Traquenard au Sénat

Alors que des milliers de nos concitoyens (et d’électeurs !), parmi lesquels de nombreux maires, se sont mobilisés lors du Téléthon pour venir en aide aux personnes handicapées et à leur famille, le sénateur Philippe Adnot a proposé de créer un « Téléthon à l’envers », dont le but serait de taxer ces mêmes familles !

Que penser de ce 28 novembre 2005, où l’impensable est arrivé au Sénat, lorsque le sénateur Adnot a proposé que l’État récupère sur succession les aides versées aux personnes handicapées au titre du droit à compensation du handicap et de l’allocation personnalisée d’autonomie ?

  • Cette proposition signifie que la personne handicapée coûte plus cher que les autres citoyens (étrange, pourquoi, en effet, ne pas demander la même chose aux étudiants boursiers, aux familles polygames, aux chômeurs ?)
  • Cette proposition signifie que l’État ponctionnera les familles qui ont mis de l’argent de côté pour l’avenir de leur enfant "différent", et plus vulnérable que les autres.
  • Cette proposition signifie que l’État n’est plus solidaire, que le droit à compensation n’était qu’un piège diabolique, car la personne handicapée est une charge pour la société.

Pour le moment, la proposition a été rejetée, mais plusieurs sénateurs veulent l’examiner.

Rapporteur de la Commission des finances, l’U.M.P. Philippe Marini a approuvé le bien-fondé des amendements présentés par ses collègues, rappelant que feue la prestation spécifique dépendance était récupérable sur succession. Tout en excluant la C.M.U de cette récupération, il a accepté, au nom de la Commission des finances, le principe d’une autorisation accordée aux conseils généraux de se payer sur le patrimoine d’un bénéficiaire de la P.C.H ou de l’A.P.A.
Jean-François Coppé a pris une initiative dangereuse : il a demandé aux sénateurs Henri de Raincourt (Yonne, U.M.P.) et Michel Mercier (Rhône, U.D.F.), chargés d’une mission d’étude sur les minima sociaux, d’intégrer à leur travail la P.C.H. et l’A.P.A.

Le sénateur Nicolas About (Yvelines, U.M.P) rendait bien compte de l’état d’esprit de ses collègues, quand il leur lança : "Vous avez de la chance que les handicapés ne brûlent pas de voitures, sinon, vous retireriez vite fait vos amendements !"(http://www.senat.fr/)


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Chem ASSAYAG Chem ASSAYAG 15 décembre 2005 10:13

    Je suppose qu’il y’a une argumentaire juridique derrière cette proposition mais cela paraît quand même incroyable. Cela reviendrait à abandonner toute idée de solidarité entre les individus.

    Cdt,


    • JP Picaud (pcd) Picaud (jp de Bayonne) 15 décembre 2005 16:46

      Bonjour

      Et bien non aucune argumentation juridique seulement le fait qu’un législateur peu a tout moment dans une proposition de loi ou projet déposer des amendements..a cette occasion M Charasse voulait recuperer le RMI sur succession donations...

      A quand la récupération des prestations familiales...pension d’invalidité, evitons de le crier trop fort...

      Et l’on veut nous parler de solidarité...

      jp de Bayonne


      • citoyen citoyen 26 décembre 2005 19:48

        Merci pour votre vigilance ... il ne faut pas taire ce type d’information, que ses électeurs en soit bien informés


        • (---.---.196.74) 30 décembre 2005 14:11

          Ca m’étonne pas de cette assemblée de vieux nantis qu’on met là pour service rendu aux copains ...

          C’est bien dans le style de Chirac de proposer des bonnes choses : handicapés, fracture sociale etc ... Et ensuite d’envoyer ses chiens faire exactement le contraire !

          Tout ça me donne envie de gerber !


          • Scipion (---.---.51.103) 30 décembre 2005 16:46

            C’est dégueulasse !

            Quand une grosse somme a été versée à un handicapé, qui décède prématurément, il est normal que ses héritiers puissent aller se dorer les glouis sous les cocotiers, jusquà ce que mort s’ensuive.

            Sinon, à quoi ça peut servir, un infirme dans une famille ?


            • Courouve (---.---.102.73) 30 décembre 2005 18:27

              Les glaouis, pas les glouis !


            • JP Picaud (pcd) JP Picaud (pcd) 31 décembre 2005 16:55

              Merci de vos réactions mais vous désirez écrire au sénateur Adnot ! :

              p.adnot@senat.fr

              merci a vous


              • Gil (---.---.93.79) 7 janvier 2006 16:34

                A quand le remboursement par les familles des allocations familiales au décès des parents ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès