Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Troubles musculo-squelettiques et pénibilité du travail

Troubles musculo-squelettiques et pénibilité du travail

Les TMS résultent d’un déséquilibre entre les capacités physiques des personnes et les sollicitations qui apparaissent dans un contexte de travail répétitif notamment, sans possibilité de récupération suffisante. Ces troubles restent très répandus en France, et se développent même, dans de nouveaux secteurs d’activité.

Selon le Monde du 19 décembre 2005 "les métiers traditionnellement pénibles et utiles n’ont pas tous disparu. Le bâtiment et les travaux publics cumulent exposition à des produits toxiques, risques d’accidents, températures extrêmes ou pression sonore élevée. Le travail à la chaîne ou sous contrainte automatique ne régresse pas : il concerne encore 10 % des travailleurs."

medium_workingman.jpgPhilippe Askenazy, économiste et chercheur au CNRS, constate en effet que "les métiers traditionnellement pénibles et utiles n’ont pas tous disparu. Le bâtiment et les travaux publics cumulent exposition à des produits toxiques, risques d’accidents, températures extrêmes ou pression sonore élevée. Le travail à la chaîne ou sous contrainte automatique ne régresse pas : il concerne encore 10 % des travailleurs" ou encore que "le travail de nuit (surtout des femmes) se développe. Les horaires atypiques ou imprévisibles deviennent la norme, induisant des difficultés pour conjuguer vie privée (dont l’éducation des enfants) et vie professionnelle."

Qu’en est-il des TMS liés à la répétitivité des tâches ?
L’auteur de l’article nous dit que "contrairement aux représentations les plus répandues, les formes de pénibilité traditionnelles et nouvelles ne se substituent pas : elles se cumulent. Et ce cumul peut se traduire par des pathologies d’hypersollicitation, en particulier les troubles musculo-squelettiques (TMS). 11 % des hommes et 15 % des femmes en souffrent, d’après l’étude pilote menée dans les Pays de Loire en 2003 (Le Monde du 15 novembre)".

Depuis 1990, les TMS sont devenus la première maladie professionnelle déclarée en France et dans tous les pays industrialisés comme le Canada, les USA, l’Australie, la Suède... Ceci est probablement lié à une évolution de l’économie : augmentation des cadences par l’arrivée du travail en flux tendus et par l’automatisation des tâches lourdes, ce qui rend les tâches non mécanisées plus répétitives.

Selon Le Journal du Management les entreprises commençent également à s’inquiéter de ce phénomène.
Avec près de 20 000 cas reconnus en 2000, les TMS constituent la première cause de maladies professionnelles en France comme dans la plupart des pays européens, et progressent dans beaucoup d’entreprises (+ 20% par an). Syndromes du canal carpien ou encore tendinites, les TMS affectent principalement les muscles, les tendons, et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet, des épaules, du coude ou des genoux. Ces affections se manifestent par des douleurs et une gêne dans les mouvements, pouvant entraîner un handicap sérieux dans la vie professionnelle et dans la vie privée.

Selon Le Monde encore, alors que les TMS ont reculé en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Allemagne, la France reste en dehors de cette baisse, y compris par rapport aux autres pays européens. "Le nombre de cas de TMS déclarés à la Sécurité sociale progresse toujours annuellement de 20 %. Depuis 2000, elle est même le seul grand pays à voir progresser nettement les accidents du travail impliquant un handicap permanent (même si la fréquence des accidents mortels continue heureusement de régresser) : + 15 %, contre, par exemple, une baisse de 10 % en Allemagne."

BON À SAVOIR : Le réseau ANACT, en complément d’autres institutions de prévention (Médecine du travail, CRAM, MSA, OPPBTP...) et de consultants spécialisés en santé au travail, accompagne les acteurs de l’entreprise dans leur démarche de prévention.

medium_clavier.jpg
La frappe répétitive sur un clavier peut être à l’origine d’un TMS. Pour limiter ce risque, Le Journal du Net vous propose un test en ligne qui vous précisera si votre façon de travailler devant un ordinateur est correcte ou non.
Un petit logiciel gratuit vous permettra, en suivant quelques exercices, de décontracter vos bras et poignets.

Autres articles sur mon blog sur le sujet :
Surveillance épidémiologique
Prévenir les TMS


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • (---.---.213.167) 29 mars 2006 20:51

    bonjour, je travaille dans une usine d’agroalimentaire(abattage, decoupe et salaison), atteinte moi-même de 3 MP reconnues, les salariés de notre boite sont de plus en plus usés,et ce de plus en plus jeune (cadences stress geste répétitifs). Cela devient trés inquiétant, car les gens se retrouvent licenciés pour inaptitude à a peine 4O ans pour certains. La direction ne veut rien voir « c’est le système »...


    • (---.---.213.167) 29 mars 2006 20:59

      Certes, certaines améliorations des conditions de travail ont été faites, mai il y a moins de pannes sur les nouveaux outils de travail, donc moins de micro-pauses pour les salariés. Sept de gestes répétitifs en continu avec une demi-heure de pause dans la journée. Fatalement c’est FATAL. On assiste actuellement, dans notre entreprise, à une véeritable écatombe, mais ce problème est vieux de plusieures années. Il est temps qu’ils réagissent, on s’entend souvent dire en revenant d’un arrêt :« alors c’était bien les vacances ? ». Des vacances avec des cicatrices sans pouvoir faire le moindre geste quotidien, ne pas pouvoir conduire et être à la charge d’un tiers c’est trés frustrant, croyez-moi.


    • issiakhem (---.---.255.244) 24 mai 2006 15:42

      il y a til des infirmiers qui ont pu faire reconnaitre le canal carpien en maladie professionelle si oui ? me transmettre comment vous avez tourner la declaration que vous avez fait merci


      • issiakhem (---.---.255.244) 24 mai 2006 15:45

        il y a til des infirmiers ou infirmieres qui ont pu faire reconnaitre le canal carpien en maladie professionnelle si oui quelle lettre avez vous écrit comment lavez vous rédiger


      • la fourmi (---.---.128.53) 5 juin 2006 10:21

        01/06/06 (www.annuaire-secu.com )- Élaborée à partir de divers documents émanant des instances communautaires et des États membres, cette note de synthèse proposée en téléchargement sur le site Eurogip, fait le point sur les définitions et les données statistiques de ces pathologies qui prennent au fil des ans une importance croissante et alarmante en termes de souffrances individuelles mais aussi de charges économiques. Ces dernières années, le nombre de personnes affectées par les TMS a globalement augmenté en Europe. 40 millions de travailleurs seraient concernés par ces problèmes de santé. Dans la plupart des États membres, une forte part des maladies professionnelles déclarées ou reconnues sont des TMS. Cependant, il existe une grande disparité entre les quelques États qui semblent avoir contenu ce phénomène - jusqu’à constater une baisse sensible du nombre de cas - et ceux qui connaissent aujourd’hui une véritable épidémie.

        Les troubles musculo-squelettiques en Europe. Définitions et données" statistiques - La note de 10 pages - mars 2006

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès