Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Tuberculose : le retour

Tuberculose : le retour

 Le 10 octobre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Croix-Rouge ont instamment engagé les dirigeants européens à lutter contre l’augmentation alarmante des cas de tuberculose multirésistante à leur porte, notamment en Europe orientale.

Selon le secrétaire général de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : "La résistance aux médicaments à laquelle nous sommes aujourd’hui confrontés constitue sans doute le défi le plus grave en matière de tuberculose en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale."

La tuberculose est une maladie infectieuse causée par un germe et qui se transmet par voie aérienne, lorsqu’une personne infectée éternue, tousse ou respire. La tuberculose s’attaque principalement à l’appareil respiratoire, mais elle peut tout aussi bien s’en prendre à d’autres organes. Elle se manifeste notamment par de la fièvre, des sueurs nocturnes, une perte de poids, une douleur thoracique et de la toux.

Il y a cinquante ans, aucun médicament ne permettait de soigner la tuberculose. Aujourd’hui, une association d’antibiotiques est utilisée pour traiter les tuberculeux, mais le traitement doit être suivi au minimum six mois (et jusqu’à deux ans). L’OMS estime que, d’un point de vue de santé publique, un traitement incomplet ou mal suivi est pire qu’une absence de traitement. En effet, un traitement mal suivi n’élimine pas l’infection, mais peut provoquer chez le malade l’apparition de bacilles résistant aux antibiotiques. Lorsqu’ils peuvent être traités, ces cas de tuberculose résistante sont cent fois plus coûteux que les cas de tuberculose traités par les traitements standards. Ces personnes dissémineront alors des bactéries résistantes aux antibiotiques.

La tuberculose est dite multirésistante, en raison de sa résistance à au moins deux des principaux antituberculeux, soit l’isoniaside (INH) et la rifampine.

Le BCG, mis au point par Calmette et Guérin, n’est pas un vaccin pleinement efficace. Bien qu’il soit très utile pour prévenir les formes graves de la maladie chez les jeunes enfants (près de 90% d’efficacité), il ne protège les adultes que dans un cas sur deux. Il ne permet donc pas d’empêcher la transmission de la maladie et d’enrayer ainsi l’épidémie mondiale.

Chaque année, environ 450 000 personnes contractent la turberculose en Europe orientale et en Asie centrale. Près de 70 000 personnes en meurent. Maladie des pauvres, elle s’est trouvée relancée en Europe occidentale par la paupérisation croissante d’une partie de la population et, dans les anciens pays de l’Est, par l’effondrement combiné de l’économie et des systèmes de santé.

L’épidémie de Sida, notamment en Russie et en Ukraine, est également un facteur important de ce développement, car la baisse des défenses immunitaires qu’il provoque favorise l’apparition de la tuberculose et aggrave l’impact de cette maladie.

L’OMS estime qu’entre 2000 et 2020, près d’un milliard de personnes seront nouvellement infectées, et que 200 millions d’entre elles développeront la maladie, 35 millions en mourront si aucune amélioration n’est apportée dans le contrôle de cette infection. Du travail en perspective pour le french doctor, Bernard Kouchner, donné comme l’un des favoris dans la course à la désignation du futur directeur général de l’OMS.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Fabrice Fabrice Duplaquet 12 octobre 2006 12:24

    Le plus grand danger semble être la russie et les anciens pays du bloc de l’Est. Il y a des programmes d’aide de l’European respiratory society pour aider ces pays. Nous sommes exposés par l’arrivée chez nous de ces populations pour lesquelles un controle sanitaire doit être organisé pour les aider à guérir et protéger la population en contact. Mais cela doit être fait sans panique, les chiffres ne sont encore alarmant. A nous de jouer.


    • gem gem 12 octobre 2006 12:31

      Je ne suis pas un médecin, je croyais qu’on ne guérrissait jamais, jamais, de la tuberculose. Même avec des antibiotiques : il reste toujours des baciles, enkystés.

      qu’en est-il, en fait ?


      • Henry Moreigne Henry Moreigne 12 octobre 2006 14:10

        La tuberculose est une maladie traitable et guérissable si le patient suit de façon méthodique les conseils donnés par l’équipe des professionnels de la santé. Le traitement préventif, de 6 à 12 mois, vise à tuer les microbes (bacilles) emprisonnés qui ne détériorent pas encore la santé mais pourraient se libérer quelques années plus tard et devenir actifs.


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 2006 14:06

        Rapport effectivement alarmiste et très inquiétant, mais comme d’hab ,nos premiers de la clase,( journaleux compris ) s’en tapent complètement le coquillard !

        Les premiers cherchant le bon mot, ou la phrase célèbre, les deuxièmes s’empressant de les faire circuler et divulguer à tout va !

        @+ P@py


        • panama (---.---.198.59) 12 octobre 2006 14:13

          « elle s’est trouvée relancée en Europe occidentale par la paupérisation croissante d’une partie de la population »

          C’est un euphémisme pour « immigration sub-saharienne » ?

          « dans les anciens pays de l’Est par l’effondrement combiné de l’économie et des systèmes de santé. »

          ... de pair avec l’infection au VIH suite au développement exponentiel de la toxicomanie par intraveineuse.


          • Stef (---.---.20.126) 12 octobre 2006 14:38

            Le BCG n’est d’allieurs plus utilisé aux USA ,Hollande et plus obligatoire dans bien d’autres pays vu son efficacité. Chez nous il faut bien faire vivre nos labos.


            • monteno (---.---.179.94) 12 octobre 2006 23:47

              @ l’auteur

              Tu as écrit : « elle s’est trouvée relancée en Europe occidentale par la paupérisation croissante d’une partie de la population »

              Pourquoi utilises-tu tant la langue de bois ? Appellees un chat un chat et tu nous informeras plus clairement ...

              Est-ce que ta périphrase anodine « paupérisation croissante d’une partie de la population » n’est pas une façon codée de nous dire que l’immigration d’afrique noire apporte aussi en Europe cetet forme de tuberculose résistante aux antibiotiques ? Si c’est le cas dis le sans crainte, c’est un fait, ce n’est pas du racisme !


              • Henry Moreigne Henry Moreigne 13 octobre 2006 07:45

                Paupérisation sous-tend une dégradadtion économique et sociale. Les populations immigrées sont arrivées en France déja pauvres. En revanche il ne faut pas oublier le 1/4 monde, cette frange non negligeable de français de souche qui vivent en dessous du seuil de pauvreté.


              • David (---.---.248.24) 13 octobre 2006 00:36

                « L’épidémie de Sida, notamment en Russie et en Ukraine, est également un facteur important de ce développement, car la baisse des défenses immunitaires qu’il provoque favorise l’apparition de la tuberculose et aggrave l’impact de cette maladie. »

                Pour info : En même temps il a été montré que la tuberculose provoque des faux positifs au test HIV...


                • panama (---.---.198.59) 13 octobre 2006 10:08

                  « Pour info : En même temps il a été montré que la tuberculose provoque des faux positifs au test HIV... »

                  Je ne savais pas. Vous avez des infos à ce sujet ?


                • David (---.---.248.24) 13 octobre 2006 21:57

                  Je dois chercher dans mes liens, je vous fournirai le lien dès que je le retrouve.


                • David (---.---.248.24) 13 octobre 2006 23:53

                  Un bout de texte :

                  Le test Elisa étant d’une spécificité fort douteuse, il n’est pas surprenant que de nombreuses conditions médicales, n’ayant aucun rapport avec le VIH, donnent des réponses positives dans de nombreux cas. Le test est fréquemment positif chez des individus qui ont un taux élevé d’anticorps circulants, anticorps dirigés contre des antigènes extrêmement variés, et totalement distincts du VIH. En 1996, Christine Johnson publia une liste de près de soixante-dix conditions médicales susceptibles de conférer la dite « séropositivité ». J’ai joint au dossier qui est mis à votre disposition une traduction française de cet article. La liste donne toutes les références scientifiques souhaitables. Cette liste comprend notamment la tuberculose, la lèpre, la vaccination anti-grippale, la vaccination anti-hépatite b, la malaria, des transfusions sanguines répétées, la grossesse chez certaines multipares, diverses maladies auto-immunes, etc...

                  Les pourcentages de « faux positifs », c’est-à-dire de cas dans lesquels une réactivité croisée est observée, ne sont pas négligeables : 8-9% des lépreux avec des antigènes communs chez VIH-1 et chez les mycobactéries, suggérant une situation comparable chez les tuberculeux (voir Kashala). En effet, dans un sanatorium de Kinshasa, au Zaïre, il a été constaté que la moitié des cas suspectés de tuberculose pulmonaire, 1/3 des cas confirmés et 2/3 des cas extra pulmonaires sont séropositifs (Mann, 1986). Plus de 43% des cas de lupus érythémateux sont séropositifs (Hässig). Chez 77 patients atteints de cirrhose biliaire, 35% ont été trouvés séropositifs pour p24 (Mason), une protéine considérée comme hautement spécifique du VIH...


                  • Internaute (---.---.5.242) 14 octobre 2006 20:49

                    Le Sida est connu depuis longtemps comme un facteur de contagion de multiples maladies. A cause de sa faiblesse immunitaire, le sidaïque est un vecteur naturel d’un tas de maladies fortement contagieuses comme l’herpès ou la turberculose.

                    Vouloir à tout prix garder des enseignants sidaïques c’est simplement discriminer les enfants en les confrontant de force à un risque de maladie mortelle. Où est passé le principe de précaution ? On préfère l’appliquer à la réglementation de la taille de la flamme d’un briquet.

                    Le cas russe est dramatique. Le développement de formes résistantes de la tuberculose accompagne celui du sida. Si ces souches se développent chez nous on reviendra au début du siècle dernier. Il ne restera plus qu’à rouvrir les sanatoriums.


                    • David (---.---.248.24) 15 octobre 2006 00:35

                      « Le Sida est connu depuis longtemps comme un facteur de contagion de multiples maladies. A cause de sa faiblesse immunitaire, le sidaïque est un vecteur naturel d’un tas de maladies fortement contagieuses comme l’herpès ou la turberculose. »

                      Qu’est-ce qu’il faut pas lire... est-ce à dire que l’herpes dont le taux de propagation est de 1 sur 2... ne se transmet que et surtout par/à des sidaiques ?

                      Alors que le sida lui a un taux de transmission de 6 sur 9000...

                      Il est donc plus simple de chopper l’herpes que le sida.


                      • Plus robert que Redford (---.---.199.102) 15 octobre 2006 23:50

                        Si la tuberculose est une maladie de la pauvreté, elle est surtout une maladie de pays pauvres ou ayant un pauvre système sanitaire !!!

                        Cette maladie,éradiquée chez nous, l’a été grace à une volonté coordonnée des ministères de la Santé et de l’Agriculture (la tub. atteint les vaches, les poules, et de façon plus anecdotique, les porcs, chèvres et moutons)

                        Cette action d’envergure a été conduite dans les années 50 à 70 chez l’homme et jusqu’en 90 chez les animaux, en associant dépistage, traitement des malades, vaccination SYSTEMATIQUE, et contrôle post vaccinal (la fameuse « cuti » dont les quinqua et sexagénaires se souviennent sûrement)pour l’espèce humaine, avec le diagnosic et l’ELIMINATION PHYSIQUE chez les animaux.

                        Tout ceci a couté très cher en moyens et en hommes, ce dont la nation peut s’enorgueillir, même si la tuberculose n’est plus un mot qui fait frémir les foules.

                        Inutile de s’apesantir sur l’état des systèmes sanitaires des pays de l’est !

                        Quand à l’apport des populations d’Afrique, j’aurais tendance à penser qu’elles manifestent une sensibilité toute particulière à cette maladie, quasi inconnue chez eux, alors que les « blancs » d’europe du nord la côtoient depuis des siècles, ce qui a bien dû entraîner une certaine résistance au fil du temps.

                        Enfin, dans SIDA, il y a I comme Immuodépression, ce qui expose l’individu atteint à toutes les pathologies infectieuses, la tub. entre autres...


                        • douceur (---.---.37.123) 16 octobre 2006 18:29

                          On en parle regulièrement de ce retour mais a-t-on compris pourquoi réellement cette maladie revient ?

                          Ne doit-on pas se demander si les facteurs qui etaient avancés jusque qu’ici ne sont pas les bons ?

                          Si cela revient c’est quand même que la cause n’a tjs pas été élucides ...

                          Soyons clair la médecine allopathique a ses limites et le démontre de plus en plus ...et si on allait voir un peu ailleurs ce qui se passe ? :)


                          • le tubercule ose (---.---.143.51) 16 octobre 2006 19:13

                            Pas besoin d’invoquer des extraterrestres,une punition divine ou une angoisse millénariste ,tout les 50 ans il y a une grosse épidémie (c’est cyclique comme la myxomatose pour les lapins).Elle est un peu en retard .On pensait à la grippe,au sras,au h5n1,au sida ,bah en fait c’est le bacille de koch le gagnant enfin ça changera aux prochaines stats de l’omc !


                            • chantalchat (---.---.26.21) 26 octobre 2006 17:47

                              Je suis atteinte de fibromyalgie très sévère, maladie dont l’origine est inconnue. Il y a deux ans j’étais une loque humaine, je me traînais du lit au fauteuil avec un nombre de malaises par jour incalculables. Abandonnée en quelques sortes par les médecins qui me suivaient car ils étaient dépassés par l’évolution, j’ai commencé à chercher par moi-même à soulager un malaise à la fois, j’ai bien réussi à contrôler les plus simples, ceux qui sont, pour moi, les malaises satellites. Mais j’ai continué à m’aggraver sur ce que j’appelle l’origine de la maladie, j’ai été diagnostiquée en potomanie, diabète atypique, Gougerot très sévère, etc......... Depuis le mois d’août 2005, je ne peux plus marcher du tout, ni tenir sur mes jambes, je suis en chaise roulante. Donc comme j’ai fait pour l’aspartame, je l’ai refait pour la fibromyalgie, j’ai commencé à lire sur le net tout ce qui existait pour essayer de m’améliorer. J’ai remonté malaise par malaise, organe par organe, j’ai testé sur moi des produits homéopathiques et des plantes naturelles. J’ai cherché à découvrir l’origine de chaque malaise et l’organe qui en était responsable, ainsi que ce qui pouvait aider cet organe. De loque humaine, je suis repassée à une personne en chaise roulante peut être mais qui revit, j’ai retrouvé une dignité humaine et surtout j’ai retrouvé tout mon potentiel de mémoire, lucidité et de compréhension. J’ai retrouvé également énormément d’énergie et je l’ai mise à la disposition de cette recherche que j’effectue sur l’origine de la fibromyalgie, je ne compte plus le nombre d’heures de recherches effectuées. Je suis d’autant plus motivée que j’ai ma petite fille de 6 ans qui est touchée par cette maladie et qui présente tous les symptômes depuis l’âge de deux ans. Je ne veux pas qu’elle vive mon enfer de vie et, qu’à 20 ans elle soit en chaise roulante comme certains avec notre maladie. Nous avons une liste de symptômes énormes qui s’appelle les 100 symptômes et qui touche le corps entier, j’ai réussi à en contrôler ou à faire disparaître les 75 % par l’homéopathie. J’ai tout un dossier où j’explique étape par étape la maladie et que j’envoie partout afin qu’un chercheur ou médecin puisse vérifier ce que j’ai découvert pour aider les malades. Je suis arrivée sur une origine que personne ne soupçonne et que je ne peux vérifier seule car je ne suis qu’une malade. LA TUBERCULOSE MALADIE J’ai découvert cette maladie oubliée dans un écrit de D’AUTREC sur les Charlatans de la Médecine. Auguste LUMIERE a d’ailleurs écrit 160 mémoires qui seraient à la Faculté de Médecine de Lyon sur ce sujet, et plusieurs livres que je recherche actuellement activement. Il a décrit exactement ce que nous avons comme malaises qui serait une tuberculose généralisée qui a mis 20 ans pour détruire notre corps, mais qui est latente avec des marqueurs pas assez prononcés pour qu’elle ne soit suspectée. De plus cette maladie serait héréditaire ce qui expliquerait que des familles entières soient atteintes de fibromyalgie et actuellement de plus en plus d’enfants très jeunes. Et pire avec la nourriture et la vie actuelle, les enfants seraient touchés beaucoup plus tôt que nous adultes. Ce qui n’augure rien de bon pour eux comme avenir. Actuellement je recherche toute aide possible médicale ou non pour trouver les écrits d’Auguste LUMIERE ou quelqu’un qui connaîtrait bien cette maladie pour me permettre de terminer ce dossier. Je recherche également les traitements homéopathiques ou naturels qui seraient susceptibles de venir à bout de cette maladie, ancrée depuis tant d’années dans notre corps. Je recherche qu’elles sont les examens susceptibles de découvrir dans notre corps cette maladie, tout ce qu’ils nous font passer revient négatifs, je pense qu’ils ne ciblent pas le bon endroit, car il ne songe pas du tout à cette maladie, pour eux éradiqué. Sachant que de plus, au fil des années, ce bacille de Koch peut avoir muté, ce qui serait encore pire, car il serait devenu un cousin du bacille de koch ayant à peu près les mêmes destructions mais en moins virulentes. Je me suis permise de vous contacter car j’ai lu que vous parliez de la tuberculose sûrement sous la forme pulmonaire, moi ce que je recherche, c’est la tuberculose maladie Merci par avance pour votre attention à me lire et encore merci pour l’aide que vous pourriez m’apporter Chantalchat


                              • le tubercule ose (---.---.64.135) 26 octobre 2006 18:03

                                résumons :

                                la tuberculose se décline en de nombreuses variantes : intestinales,pulmonaires,osseuses ...

                                le bacille de Koch a surement muté.mais la pauvreté est on meilleur vecteur .

                                les pays riches s’enfoutent.


                                • chantalchat (---.---.30.151) 27 octobre 2006 09:19

                                  la tuberculose miliaire touche tous les organes. Elle touche en priorité les pays pauvres, car là les marqueurs sont flagrants, du fait de leur manque de beaucoup de chose. D’ailleurs au départ aussi la fibromyalgie qui est très ancienne touchait plus les pays pauvres, mais plus maintenant elle a pris une autre carte géopgraphique Mais si dans le monde, cette tuberculose miliaire pouvait être passée inapercue du fait de notre hygiène de vie et de notre alimentation, les marqueurs de la maladie ne sont pas assez flagrants mais nous présentons tous les symptomes dans les malaises que nous présentons. Ceci serait très grave. je pourrais enoncer toute la liste car malheureusement, je les ai presenté ou je les présente encore, mais pour les médecins cette maladie est eradiqué, donc ils ne verifient pas. Pourtant ils sont face à un mur avec notre maladie, car beaucoup de malaises les inquietent et ils sont impuissants à les reparer. voilà pourquoi je continue de chercher énormement de documentations sur la tuberculose miliaire. De plus ils n’ont pas les medicaments, j’en ai bien peur qui pourrait detruire ce virus s’il a muté. Merci à vous de me répondre si cela vous est possible


                                  • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 14 janvier 2007 09:31

                                    Si tous les médecins jouent le jeu grace à la CMU et à l’AMA nous pourront peut être éviter le pire. A+


                                    • tonton.fred 14 juin 14:59

                                      Bonjours ChantalChat
                                      Je sais que ca fait 10 ans que vous avez posté sur le sujet,
                                      mais avez vous progressé dans vos recherches
                                      sur la fibromyalgie et la tuberculose ?
                                      J’ai un élément me concernant
                                      qui pourra peut être confirmer votre idée :
                                      J’ai une fibromyalgie naissante et lors du diagnostique de cette maladie
                                      j’ai fait un test tuberculose sous la peau qui s’est avéré très positif ( environ 2cm )
                                      et un test au quantiferon qui s’est avéré faiblement positif
                                      c’est pourquoi, sans avoir d’autre preuve, je pense que vous êtes dans le vrai !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès