Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Un cancer sous le goudron

Un cancer sous le goudron

A la lumière d’un reportage réalisé courageusement par « FR3 », les Français découvrent sur le tard que des déchets d’uranium, (dont la nocivité dure 4,5 milliards d’années) ont été déposés ici ou là, en toute impunité.

L’émission « pièce à conviction » diffusée le 11 février 2009, a jetté un véritable pavé dans la mare du « silence nucléaire ».
http://www.leblogtvnews.com/article-26757654.html
 
En effet, on a découvert que la Cogema, puis Areva, ont tenté de dissimuler de la pire des manières, les déchets de l’industrie nucléaire.
Areva a tenté d’empêcher la diffusion du sujet, heureusement sans y parvenir.
Ces déchets sont de l’ordre de 300 millions de tonnes, ce qui n’est pas rien.

Ici, c’est le parking d’un site de sports d’hiver, là c’est un lotissement bâti sur un ancien site d’extraction, ou un terrain de foot, et ailleurs, c’est un lac de retenue qui alimente en eau « potable » la bonne ville de Limoges.

Ces déchets ont été disséminés dans une bonne vingtaine de départements, et ont servi à construire des routes, des parkings, des logements, des écoles, et même des aires de jeu pour les enfants.

Il faut savoir que la France compte plus de 200 sites dont l’uranium a été extrait.
Aujourd’hui, l’indépendance nucléaire française a fait long feu, et nous sommes dépendants à 70% de l’alimentation de nos centrales nucléaires.
Au Niger, ou ailleurs, nos braves « nucléaristes » exploitent l’uranium qu’ils ne trouvent plus en France.

Cependant, les sites existent toujours, même s’ils ne sont plus exploités.

Les déchets ont été enterrés, recouverts par des pseudo environnementalistes d’une couche de terre, et plantés d’arbres pour « faire joli ».
 
Sur un parking découverte, la Criirad a mesuré des doses de radioactivité largement au-dessus des normes.

Dans un lotissement du Cantal des balises installées pour contrôler en continu l’éventuelle radioactivité ne mesurent que le ¼ de ce qui se trouve à quelques mètres.
De là à imaginer que la terre a été renouvelée à l’emplacement des balises, il n’y a qu’un pas, qu’il est logique de franchir.
En attendant, ces mesures servent de témoins aux enquêtes envoyées à l’administration.

A Gueugnon, sur le parking du terrain de foot, et sur le terrain de foot, 225 000 tonnes de déchets nucléaires ont été enterrées sur une superficie de 12 hectares.
Peut être est-ce de l’humour ? mais ce terrain a accueilli un parcours de santé.

Mais le pire est à venir.
Une retenue d’eau, le lac de la Crouzille, a été curé précipitamment car il alimente Limoges en eau potable.
Tout danger aurait donc été (enfin) écarté.
En effet, il faut savoir que pendant des années, les habitants de la ville ont bu sans la moindre malice une eau contaminée.
Sauf qu’un témoignage a permis de découvrir une terrible réalité :
Les sédiments prélevés au fond de la retenue d’eau ont été déposés quelques dizaines de mètres au-dessus du site, et ont donc continué de polluer tranquillement l’approvisionnement en eau de la ville.

Tout le problème vient du fait que l’exploitant est celui-là même qui mesure l’éventuelle pollution.
On le voit, l’indépendance des mesures pose problème.

En attendant, les anciens mineurs comptent les morts autour d’eux.
Ils ont travaillé pendant des années dans ces mines d’uranium et découvrent un peu tard qu’il y avait un danger à travailler sans protection.

Tout a commencé dans les années 50, et aujourd’hui, plus d’un demi-siècle après, les Français sont en train de découvrir le mensonge que les pro-nucléaires ont prodigué pendant des années, en toute impunité.

Au moment ou les Etats-Unis et une bonne partie de l’Europe se tournent résolument vers les énergies propres et renouvelables, convaincus que celà pourrait être un des facteurs de sortie de crise, notre gouvernement sarkozyste prône le nucléaire.

Pourtant le problème des déchets, on le voit, reste plus que jamais d’actualité, et nucléaire ne rime pas toujours avec sécuritaire.

Car comme disait un vieil ami Africain :
« Un pet qui se prolonge peut entraîner une vraie chiasse ».

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (117 votes)




Réagissez à l'article

302 réactions à cet article    


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:01

    le furtif,
    que voulez vous dire ?
    la carte est trop petite ?
    si c’est le sens de votre commentaire, comprennez bien qu’on ne peut pas mettre une carte qui prendrait tout l’écran, mais il est facile en allant sur google, images, d’avoir la carte originale que vous pourrez agrandir à une meilleure échelle,
    sinon, faites comme moi, procurez vous le document publié par l’andra,
    normalement il n’est pas confidentiel,
    vous pouvez l’obtenir à l’adresse suivante :
    1/7 rue jean monnet 92298 chatenay malabry cedex
    il répertorie tous les lieux où se trouvent les déchets radioactifs sur le sol Français.
    c’est édifiant.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:47

    le furtif,
    feignasse ?
    qui ?
    moi ?
    c’est vrai que j’ai un penchant pour la paresse,
    mais pour le coup, vous me semblez avoir un poil dans la main,
    ou des faiblesses dans la souris ?


  • Vincent 12 février 2009 13:22

  • Vincent 12 février 2009 13:25

    Citoyenneté, bien sûr, je me suis emmêlé les doigts


  • ALTeRMooNDiaLiSTe ALTeRMooNDiaLiSTe 12 février 2009 13:25

    Vidéo avec carte :

    Corrélation des cancers et les sites nucléaires...

    Edifiant  !

    http://www.dailymotion.com/user/NosLibertes/video/x79yv9_enquete-sur-le-cancer-i_news


    Pour anecdote j’ai travaillé à la DRIR de Montpellier, il y a quelques années....
    Nous avions placé un appareil de mesures à la COGEMA de LODEVE.
    Une fois l’appareil installé : PLUS JAMAIS nous n’y avons eu accès pour effectuer les relevés !
    Ceux-ci étaient transmis par la COGEMA via courrier et il s’agissait de tableaux dactylographiés...

    Une autre fois le technicien aux prélèvements revient avec un flacon d’eau de rejet d’une usine d’hexafluorure.
    Cette était bleue turquoise et allait tranquillement dans un ruisseau.
    Réponse de la hiérarchie au technicien : " Pas d’analyse pour cet échantillon - A détruire." et l’évier fit le reste  !

    Alors depuis ma confiance à l’AFSSA et cie est de l’ordre du ZERO ABSOLU  !!!!!
    Ca fait longtemps qu’on nous prend pour des cons !

    AREVA - MONSANTO - PHARMA >> mêmes combats.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:14

    le furtif,

    feignasse citoyenne,
    j’aime.
    merci.
    on va monter un club ?


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:19

    le furtif,
    merci de ton aide,
    continuons le combat,
    ...avec nos maigres moyens ?
    qu’importe, le citoyen commence a comprendre à quel point on lui ment.
    encore merci.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:23

    altermondialiste,
    merci de ces liens supplémentaires,
    si cet article et surtout si l’émission de la 3 pouvait enfin faire réagir les citoyens responsables que nous devrions tous être, on pourrait commencer a tourner une page,
    celle de l’abandon définitif du nucléaire, et la volonté de se tourner vers les énergies propres.
    d’autant qu’il a été prouvé que nous pouvons avoir toute l’énergie nécessaire sans pétrole, charbon et nucléaire, et sans nous priver.
    encore merci.


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:27

    altermoondialiste,
    merci de ce témoignage,
    je n’ai qu’un espoir,
    celui que d’autres témoignages viennent s’y ajouter.
    autant de preuves qu’il y a dans ce pays quelque chose de pourri,
    et qui ne s’arrange pas avec notre nouveau dic..euh...président.
    merci.


  • Max 12 février 2009 15:49
    Reportage totalement bidon qui devrait faire honte aux pseudos journalistes du service public ! La scène à Gueugnon est à elle seule une anthologie du bidonnage télévisuel !!! A garder en archive comme mauvaise foi flagrante ! Comment les journalistes ont-ils pu se laisser manipuler de la sorte ???
     
    A titre d’exemple, à Gueugnon :
     
    1 : mesure immédiate avec un compteur de poche sur le parking montrant soit disant de la radioactivité alors que le temps de mesure de ce genre d’appareil environ 2mn !

    2 : tenue de mesure NBC pour impressionner ! Et pourquoi pas avec le masque, c’était encore plus spectaculaire !!!
    3 : ils ont si peu de moyens au CRIRAD qu’ils utilisent des compteurs SPP2 ou 3 qui datent de mathusalem ! Petit truc connu de tous les prospecteurs minier au scintillomètre pour "se faire mousser" et utilisé lors du tournage : ces scintillomètres ont un bouton de réglage pour augmenter ou diminuer l’intensité relevée (position 1 : de 0 à 150 chocs/seconde, position 2 de 0 à 1500 c/s, etc.) Vous mettez le "couineur" à fond, vous réglez sur 1 et vous mesurez à tous les coups une "forte activité" même sur du goudron (suivant le type de granulat) ou du béton !!!
     
    Pour mémoire le CRIRAD est à l’origine de l’alerte à la pollution radioactive sur des sédiments du Rhône lors d’une crue de printemps ! Il s’agissait de minéraux lourds concentrés par les vagues et d’origine tout à fait naturelle !!! Des antinucléaire primaires, c’est leur droit, qui se font passer pour des scientifiques indépendants, juste de la propagande pour leur religion en fait...
     
    A remarquer également : les normes sont devenues telles que les portiques des décharges sont souvent "out", un simple camion de fragments de béton ou démolition de maison les font biper !!!
     

  • Algunet 12 février 2009 17:31

    à Max,
    Votre commentaire est pertinent et montre que tout est OU peut être manipulé...
    Hélas cette pertinence quand elle ne va pas dans le sens des "anti" est souvent moinssée, ce qui va être le cas pour mon post et le votre.
    Les déchets radioactifs dans le goudron ou autre, rien de neuf, on le sait depuis longtemps c’est un débat qui est régulièrement relancé...


  • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 17:44

    Algunet,

    j’avoue que votre commentaire me laisse perplexe,
    vous soutenez max, tout en émettant des doutes sur ce qu’il a écrit,
    mais surtout, vous écrivez que l’on sait tout çà depuis longtemps !
    parlez pour pour...
    et j’ajouterais que si vous saviez, vous portez par votre silence une grosse responsabilité,

    qu’on soient nombreux a avoir des doutes sur le suivi et l’utilisation des dechets nucléaire est une chose,
    mais le reportage de la 3 a montré des éléments que l’on a tenté de nous cacher,
    pouvez vous rester les bras croisés et dire que c’est "comme çà",
    qu’on ne pourra rien changer ?
    une sorte de fatalité,
    comment voyez vous la vie de vos enfants, et de ceux qui suivront ?
    votre réponse m’interesse.


  • Eloi Eloi 12 février 2009 18:59

    celle de l’abandon définitif du nucléaire, et la volonté de se tourner vers les énergies propres.
    d’autant qu’il a été prouvé que nous pouvons avoir toute l’énergie nécessaire sans pétrole, charbon et nucléaire, et sans nous priver.


    L’espérience de l’Allemagne nous montre que non. Et c’est pourtant loin d’être un peuple stupide...


  • olivier cabanel olivier cabanel 13 février 2009 08:13

    Eloi,
    je me garderais bien d’émettre un avis sur tel ou tel peuple,
    je préfère parler de ceux qui le dirigent,
    j’ai un article tout pret pour agora "des énergies pour sortir de crise" qui va vous montrer qu’aux quatre coins de la planète des dirigeants , des entrepreneurs, se tournent résolument vers les énergies propres et renouvelables, et vous verrez qu’ils ne manquent pas d’imagination.
    le nucléaire est un vieux truc sale et dépassé, completement ringard, et à ce jour nous n’avons toujours aucune solution raisonable pour le traitement des montagnes de déchets produits en un demi-siècle,
    quand donc arreterons nous cette folle course en avant ?
    quand donc déciderons nous de laisser un avenir vivable a nos enfants ?
    quand pourrons nous juger ceux qui nous ont pollué durablement, ceux qui sont responsables d’autant de cancers ?
    je vous rappele qu’un français sur trois est atteint d’un cancer, et qu’une française sur quatre idem...
    ce qui fait pas mal de monde.
    bien sur, je sais que le nucléaire n’en est pas le seul responsable, mais 20 millions de français atteints, çà commence a faire du monde, non ?


  • olivier cabanel olivier cabanel 14 février 2009 08:21

    Rediffusion sur France 3 : mardi 17 février à 02h10 du matin.
    parlez en autour de vous


  • Flibustier 15 février 2009 12:11

    Bravo pour la pirouette, mais Google n’est pas une source.

    Merci d’indiquer un lien direct vers une carte visible.


  • gmily 15 février 2009 13:35

    Excellent commentaire , bourré d’objectivité ! et d’éthique !
    J’habite à côté de Bessines au nord de Limoges , les balais incéssant de nuit des camions de déchets nucléaire et industriel vidés à la va vite sur les sites , à l’heure où la COGEMA n’avait aucune autorisation d’enfouir les déchets sont donc que pure invention !.... En effet , comme la CRIIRAD , j’ai un bouton sur mon front , et en le tournant , j’augmente artificiellement le nombre de camion !....
    Vous , je pense que vous n’auriez pas dû tourner le votre à fond !... Car n’oubliez jamais que vos écrits restent et que un de ces jours , la crise aidant , il se pourrai bien que la COGEMA doive rendre des comptes !...
    On trouvait les mêmes commentaires que les votres sur l’amiante , et les industriels étaient aussi sûr que vous de leur impunité !....
    Que les écolos éxagèrent , soit ! Mais prendre les gens pour des cons n’est pas beaucoup mieux et bien risqué de votre part.
    D’ailleurs , la façon dont laquelle la ville de Limoges est colère contre ce reportage , montre qu’ils ont beaucoup à perdre si la vérité voit le jour !.... Faire confiance de façon aveugle à la cogéma est en effet aussi risqué que faire confiance aux écolos et les conséquences de ces incroyables légèretés avec la sécurité nucléaire vont se payer cash !..... Alors bon courage dans la voie que vous avez choisie !........


  • ndididju 15 février 2009 16:01

    Cher Max,
    Je ne suis pas allé chercher et vérifier toutes les informations, et je ne doute pas qu’il y ait une part de sensationalisme recherché par l’enquête.
    De là à dire que tout est bidon, il y a quand même un sacré pas.

    Je me suis donc permis de vérifier une des (très nombreuses) informations qui m’ont fait bondir lors du reportage à 1h34 du reportage :
    Jean SYROTA, PDG de la COGEMA de 1988 à 1999, était dans le même temps Vice-Président du Conseil Général des mines de 1993 à 1997, qui selon leur propre site, "coordonne les missions permanentes d’inspection des Directions Régionales de l’Industrie , de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE). Confiées à des ingénieurs généraux, ces inspections s’assurent du bon fonctionnement des DRIRE et de la pertinence de leurs actions." (http://www.cgm.org/qui.html) et pour son poste vérifier ici : http://www.annales.org/archives/vpcgm.html

    Il était donc le patron de ceux la même qui devaient inspecter son entreprise.

    Ne serait-ce que cette information là renforce le crédit des propos tenus dans le reportage, qui donne la parole à Corinne LEPAGE, qu’on ne présente plus et à Michèle RIVASI, ancienne député PS, adjointe au maire de Valence, conseillère du conseil général du Canton de Valence, fondatrice de la Criirad, entre autres.

    Très franchement, je considère qu’il y a là un conflit d’intérêt majeur qui se fait sur le dos des Français, et le pire, c’est que c’est de toute évidence systémique, et très grave !

    En outre, je note qu’Aréva a tenté de bloquer la diffusion du reportage auprès du CSA, mais sans succès. Porteront-ils plainte contre France 3 ? Ce serait peut-être même un avantage, histoire de mettre l’affaire sur la place publique....

    A voir un résumé de la situation du lobby nucléaire, un chipé au hasard, mais assez clair... http://sachakagan.chez-alice.fr/docs/lobby_nucleaire.pdf

    Ah et bien sûr, le fameux reportage qui restera en ligne quelques temps en ligne et que je vous conseille vivement :
    http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/51415247-fr.php


  • olivier cabanel olivier cabanel 16 février 2009 11:34

    bravo pour ce complément d’information,
    on le voit, l’indépendance et la probité ne sont pas bienvenues dans le petit monde nucléaire,
    merci encore de votre commentaire, qui prouve, si quelqu’un en doutait encore aujourd’hui qu’il regne dans le monde nucléaire tout un paquet d’affairistes, de petits arrangement entre nous,

    on observe d’ailleurs le meme type de comportement pour beaucoup d’usine d’incinérations qui font elles meme leur propre controle, ou alors, les exploitants sont prévenus à l’avance des inspections, ce qui leur permet ce jour là, de ne prendre aucun risque avec ce qu’ils brûlent...

    depuis le film de la trois, c’est l’affolement dans la région de Limoges, et fr3 local a fait un sujet la dessus le lendemain du reportage d’élise Lucet.

    on dirait que les populations se réveillent...


  • JL JL 12 février 2009 10:27

    Bonour Olivier, curieusement, en regardant cet excellent reportage, j’avais le sentiment qu’il diffusait en creux, entre les lignes, que le gouvernement actuel avait entrepris de nettoyer les écuries d’Augias.

    Jusqu’à ce que Borloo fasse cette réflexion stupéfiante, sidérante, à Elise Lucet qui lui relatait ses découvertes : "mais pourquoi que vous ne m’avez pas téléphoné tout de suite !? Vous avez gardé ça pour vous si longtemps  !?" On l’entendait penser tout haut : "maintenant c’est trop tard  ! Et c’est de votre faute !" D’ailleurs à un moment il a explicitement évoqué des retards préjudiciables.

    Deux ministres de l’écologie, des milliers de personnes ont échoué sur ce dossier, mais super Borloo a promis que c’était une affaire quasiment réglée.

    Je me disais en l’écoutant : "il est fou  !"


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:05

      JL,
      Borloo pratique une technique bien connue :
      la meilleure défense c’est l’attaque.
      mais sa ruse fera long feu.
      en s’étonnant qu’Elise Lucet, et le groupe de reporters de FR3 ne lui ait pas donné l’information, il fait sourire dans les chaumières, car il était au courant , et depuis longtemps.
      décidemment tout va mal dans le monde sarkozyste...
      je n’oublie pas non plus l’affligeante Voynet qui une fois de plus a montré les limites de sa compétence.
      encore merci de ton commentaire,


    • wesson wesson 12 février 2009 12:04

      @JL

      [En parlant de Borloo]
      "Je me disais en l’écoutant : "il est fou  !"

      non, pas fou, juste un peu pété, et franchement dérangé par la présence d’un déchêt radioactif sur la table, à moins de 2 mètres !

      J’ai moi même noté la thèse en creux développé par ce reportage : "les branleurs c’était avant, maintenant on reprends tout le dossier à zéro". Il n’empèche que le reportage reste courageux, brise une omerta bien réelle sur la filière nucléaire en France, et fait la part belle à un laboratoire sérieux, la Criirad, honnis par la filière.

      Plutôt bien donc. Il ne reste plus qu’à espérer que la prise de conscience que cela a suscité débouche sur quelque chose de concret...


    • oncle archibald 12 février 2009 14:41

       

      Comme vous je suis resté bouche bée en entendant la déclaration de Borloo. Mais je ne trouve pas honnête de tomber à bras raccourcis sur ce gouvernement arrivant après tous ceux, de gauche y compris, avec ministres élus des verts y compris, qui ont soigneusement étouffé ce problème majeur.

      Pour autant je ne crois pas du tout que Borloo fera mieux que ces prédécesseurs… Quelques moulinets, une visite médiatisée, une petite intervention très localisée manière de pouvoir afficher un résultat et hop ! passe au suivant ! 

       


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:55

      wesson,
      comme vous, j’ai trouvé le "borloo" un peu géné par ces dechets radioactifs,
      lui qui est plus a l’aise devant un apéritif et des pistaches,
      tout comme voynet, il ne fait pas illusion très longtemps, et peu d’écologistes le jugent crédible,
      surtout par rapport aux décisions du Grenelle, et de la souris qu’a accouché cette montagne.


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 15:01

      oncle archibald,
      pour en remettre une couche, je vous rappele que Borloo s’était engagé a faire toute la lumière sur les rejets des installations nucléaires françaises,
      c’etait après les accidents du tricastin,
      on attend toujours,

      alors, tomber a bras raccourcis sur sarko, lequel après avoir annoncé la fin de la "françafrique" continue de plus belle, et lance de nouveaux programmes nucléaires un peu partout dans le monde,
      y compris au Niger,
      au mépris des autochtones touaregs qui se voient chassés sans la moindre contrepartie de leur territoire, afin que la france puisse exploiter sans problèmes les mines d’uranium nigériennes,


    • Romain Desbois 12 février 2009 15:52

      Je crois qu’on ne peut pas tout percevoir et Borloo ne peut pas ne pas savoir ça, si on oublie de rappeler l’accord entre l’OMS et L’AIEA. Le 29 mai 1959 a été ratifié entre ces deux organisations un accord qui stipule que l’OMS s’engage à ce que toute réalisation d’enquête sur les effets sanitaires des radiations nucléaires soit soumise à l’approbation de l’AIEA et que dans tous les cas la confidentialité doit être respectée.

      En 1995 et 2001 deux conférences internationales organisées par l’OMS sur les conséquences de Tchernobyl a mis en évidence la subordination de celle-ci envers le lobby nucléaire ; l’OMS ne pouvant communiquer sur la totalité de ses travaux.

      Lire l’excellent article d’Alison Katz dans le monde diplomatique de mars 2008

      Sources : S !lence mai et juin 2008


    • hunter hunter 15 février 2009 14:43

      Salut à tous,

      J’aurais plutôt dit
      "il est saoul",
      en plus ça rime !

       smiley

      H /


    • Lucrezia 12 février 2009 10:36

      Vous oubliez de parler des milliards de tonnes de matériaux radioactifs que constituent les roches de nos montagnes, les couches géologiques de nos campagnes mais surtout de la très haute radioactivité en constante fusion que constitue le "Noyau" de la Terre ! Alors ne devrions-nous pas tout bonnement abandonner et quitter au plus vite, la France et enfin la Terre ? Mais quelle "Terre" promise ?

      De toute façon, ne sommes nous plus en danger par rapport à notre propre polution : Mode de vie sédentaire, Pollution, Tabac, Alcool etc ... Alors de grâce, arrêtons ce discours "catastrophique" et discutons sereinement sans vouloir alarmer une population qui n’a pas toujours les moyens de se forger sa propre conviction tant le débat scientifique et médical est complexe et compliqué ....


      • geko 12 février 2009 10:50

        De toute façon des milliers de gens crêvent de faim chaque jour, vivent dans la merde et sans eau potable...Alors de grace arrêtez ce discours catastrophique sur cette crise tant le débat économique est complexe et compliqué.....Vous n’y comprenez rien !

        Si être crédible consiste seulement à se placer au dessus des autres, vous ne devez pas être la bonne personne pour discuter !


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:11

        Lucrezia,

        soyez sérieuse,
        les tonnes de minerais radioactifs que vous évoquez sont bien enfouies au coeur de notre terre, et imaginez que si ces minerais étaient a portée de main, les nucléocrates n’iraient pas chercher l’uranium au NIger ou ailleurs,
        la politique de l’autruche est une politique risquée,
        quand on enfoui sa tete dans le sable, suivant ou on le fait, on court le risque de tomber sur des déchets radioactifs, et puis on laisse bien en évidence une partie de son corps, en prenant un autre risque puisque celui ci devient sans défense...


      • Traroth Traroth 12 février 2009 16:49

        @Lucrezia : On en comprend pas où tu veux en venir. On te dis que les exploitants de mines d’uranium ont semé des déchets dangereux à travers tout l’Hexagone, dans des endroits où ils peuvent te contaminer, toi, tes amis, ta famille. Et tu ne trouve pas ça scandaleux ? Ca ressemble à un troll pour attirer des réactions scandalisées...


      • brieli67 16 février 2009 11:35

        http://www.laznejachymov.cz/en/ubytovani/radium-palace.html

        pour une Radon-Kur
         http://www.laznejachymov.cz/en/leceni/lecive-zdroje.html


        They are as follows :

          capacity temperature radon contents Curie Spring 30 l/min 29 °C 5 kBq/l C1 Spring 30 l/min 29 °C 11 kBq/l Běhounek Spring 300 l/min 36 °C 10 kBq/l Agricola Spring 10 l/min 29 °C 20 kBq/l

      • geko 12 février 2009 10:40

        Merci pour cet article et votre réactivité  !

        Encore une histoire de responsables pas coupables !

        Ce sont les mêmes responsables qui assurent la sécurité de nos centrales nucléaires, qui viennent nous rassurer sur le caractère mineur des fuites dernièrement observées  ?

        Avez vous un lien sur cette carte SVP ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 11:17

          Geko,

          pour la carte, je suis tout betement allé sur google, images, et en cliquant déchets nucléaires, on a le choix entre plusieurs cartes,
          mais il y a mieux,
          je me suis procuré le rapport de l’observatoire national de l’andra,
          il parait tous les ans et repertorie tous les sites ou sont stockés des déchets en France,
          vous pouvez l’obtenir en le demandant à :
          andra, parc de la croix blanche, 1/7 rue jean Monnet, 92298 Chatenay Malabry cedex,
          normalement il est libre d’acces.
          cordialement,


        • sisyphe sisyphe 12 février 2009 12:34

          Il fallait s’attendre, à la suite de cette émission et de cet article, qui montre, preuves à l’appui, comment le lobby nucléaire ment et mêt en péril la santé de nos concitoyens depuis des années et des années, à la montée en première ligne des petits lobbyistes d’ Areva, tout chauds à défendre leur bout de sale gras polluant. 

          C’est fait, avec Lucrezia ; mais nul doute qu’il va y en avoir bien d’autres ; tous les pro-nucléaires habituels, noyant tout le monde sous une masse de chiffres invérifiables, pour enfumer la population, évoquant la radioactivité naturelle, etc, etc ; bref le discours bien rodé des entourloupeurs aguerris... 

          Vont s’y rajouter tous les néo-cons de toutes chapelles, sous le couvert de la sacro-sainte liberté d’entreprendre, (et, en même temps, de polluer, et de mettre en danger des populations), les négationnistes, qui vont nous affirmer, comme l’autre comique de Lassauce, que 99,9% des déchets nucléaires sont recyclés, tous les pourfendeurs du principe de précaution, qui représente une "atteinte juridique intolérable" à la liberté des entreprises (de faire des bénéfices sur les morts et les maladies) : bref, la cohorte des lobbyistes de tout poil, qui vont continuer à dénier la réalité, à embrouiller, à noyer le poisson dans des eaux pourtant largement contaminées, et à traiter les écolos de "primaires", "ringards" et "obscurantistes", quand ils sont les vrais apprentis sorciers de l’après moi le déluge, et les complices objectifs du nouvel obscurantisme, qui est de piller et détruire définitivement la nature et l’environnement...

          Tous les scieurs de la branche sur laquelle nous sommes tous assis, avec leur morgue, leur bétise reptilienne, et leur réflexion néanderthalienne, qui se croient à la pointe du progrès quand ils sont, comme le colonel du docteur Strangelove, assis sur la bombe qui va exploser...

          Allez, ma bonne dame, chacun chez soi, et les vaches seront bien contaminées...


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 février 2009 14:35

          sizyphe,
          comme toi, j’attend avec impatience l’arrivée du pronucléaire Krolik, et de deux ou trois autres...
          il va, comme tu le dis, tenter de nous noyer sous une avalanche de chiffres invérifiables,
          argumenter que l’eau minérale vendue en bouteille en provenance d’auvergne est plus dangereuse que les rejets radioactifs du tricastin,
          prouver (?) par a+B qu’un banc granitique du morbihan est plus dangereux que l’accident de tchernobyl,
          bien sur, le fait qu’il ait travaillé dans le nucléaire n’a rien a voir avec ses commentaires,
          mais je ne serais pas surpris que quelques uns, dont moi, émettent des doutes sur sa sincérité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès