Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Un pas de plus vers la privatisation de la Sécurité Sociale

Un pas de plus vers la privatisation de la Sécurité Sociale

 
Après s’être gavé sur le dos de l’immobilier, le monde de la finance vise la SANTE !

1/ L’imbroglio actuel et les attaques de plus en plus fréquentes des assureurs privés ?

Un travailleur indépendant porte plainte, il ne veut plus cotiser a la sécurité sociale et il y aurait 7000 personnes dans ce cas en France ?

Et quand il seront au chômage ils reviendront a la Sécurité Sociale ?

2/ Exemple d’un système 100% Privé qui menace de s’écrouler.

Mon épouse a travaillée trente ans en Allemagne où le système est soit disant libre, devenue cadre, au delà de 5000 Marks (2500€) elle a choisi , sans penser au pire, comme tout le monde, de cotiser à une caisse de cadre, en 2000 elle payait 1100 marks ( 550 €) par mois pour elle seule, ce qui était moins cher que de payer la caisse privée obligatoire, BKK ( Barmer Kranken Kasse) qui prend 7,9% +1,7% d’assurance vieillesse sur le salaire BRUT plus une complémentaire .

La prise en charge des soins était parfaite, rien a redire.

Puis arrive le licenciement et bien sur, une rapide baisse de revenu, elle doit donc quitter cette assurance devenue impossible a payer et revenir a une assurance moins couteuse donc BKK.

La commence le parcours du combattant car BKK, qui fait parti du régime obligatoire refuse de reprendre quelqu’un qui a cesser de cotiser durant quelques années, ce qui parait normal -d’un point de vue économique-, car si les cotisations vont dans une caisse, c’est en prévision, voire en provision des futurs soins.

Le taux de chômage et de travail précaire qui se généralise en Allemagne (Hartz IV et 1€ ou 2€ de l’heure) parfois obligatoire comme ces chauffeurs de bus scolaires font que les rentrées dans les caisses obligatoire s’amenuisent petit a petit.

Le pire arrive actuellement car plusieurs caisses, qui sont obligatoires tout en étant privées, dont BKK sont au bord de la faillite et leurs cotisants sont très inquiets : QUI VA REMBOURSER LEURS FRAIS MEDICAUX ? .

3/ les conséquences à venir.

Va t-on devoir faire comme les Anglais ?

Pour en revenir à ces gens qui veulent DEFINITIVEMENT arrêter de cotiser a la Sécurité Sociale Française doivent savoir que quoi qu’il arrive plus tard ils risquent de se retrouver SANS couverture médicale.

Ce serait un comble d’injustice que de se voir garanti par la Sécurité Sociale au frais du contribuable tout autant que de se voir privés de soins, ce qui me semble contraire au droit de l’homme ?

Si ils sont surs de ne JAMAIS avoir d’accident de la vie, ce n’est pas un problème, mais QUI peut être sur a 100% ?

4/ Pourquoi ne pas améliorer ce qui existe : Pour faire plaisir aux technocrates de Bruxelles et aux groupe de pression de la finance ?

Les récentes reformes, comme celles de Douste-Blazy qui obligent les gens a choisir un médecin « référent » permettent de gratter un euro par ci par là mais rendent les soins très compliqués en dehors des grandes villes. Ils génèrent probablement plus de frais que ce qu’ils en retirent ?

De plus la plupart des généralistes ont un domaine de compétence, certains sont plutôt efficaces sur le squelettes, d’autres sur le cœur... certains vous bourrent de médicaments, d’autre sont orientés homéopathie...

Dans mon cas, j’ai deux « vieux médecins » totalement obsolètes a 5 Km, un autre très doué pour tout ce qui touche au muscles et au squelette a 10 Km et un troisième parfaitement au point dans le domaine cardiaque à 25 Km ! Est-ce faire des économies que de se rendre chez un médecin qui va « cafouiller » pendant des mois , qui va prescrire des médicaments inefficaces ..

Un autre exemple , pour une douleur a la hanche, 99% des médecins vont vous envoyer a l’hôpital, ou la clinique pour vous faire « poser » une prothèse de hanche qui vont entrainer 1 semaine d’hôpital, ou de clinique PRIVEE+ 1 mois de centre de rééducation PRIVE + des séances de Kinésithérapie au retour a la maison) COUT ? très cher pour la sécurité sociale.

Or il existe une opération qui nécessite 3 a 4 nuit d’hôpital et RIEN DE PLUS , si ce n’est une paire de cannes anglaise pendant une a deux semaines, pas de rééducation, pas de Kinésithérapie et pratiquement aucun risque de déboitement, J’y suis passé, j’en suis ravi, la Sécurité Sociale aussi !

On a constaté aussi que les détenteurs de CMU étaient « jetés » de l’hôpital après une ou deux nuit, alors que pour le même traitement les assurés standards restaient une semaine. N’y a t’il pas là des abus (dans les deux sens) qui contribuent a vider les caisses ?

Je ne parlerai pas bien sur de la grippe « Ach’nain »(comme on dit en Picard) et autres « terreurs » sanitaires qu’on nous impose depuis quelques années : vache folle, grippe aviaire, Chikungunya, grippe du cochon, où Mexicaine pour les amateurs de cachère, plus récemment le moustique tigre … qui gênèrent un bon business pour les laboratoires . Et comme je ne cesse de répéter, la richesse des laboratoires entraine fatalement l’augmentation du déficit de la Sécurité Sociale. ON NE CREE PAS DE RICHESSE globale, il y a toujours un transfert

Le système Français actuel, résultant du programme du CNR de 1944, même si il n’est pas parfait, reste le système le plus sur garanti par l’état, et non pas par une société privée qui peut mettre là clé sous la porte, a tout moment, il est à l’abri des prédateurs de la finance et protège TOUT LES FRANCAIS, même les plus démunis.


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Le Canard républicain Le Canard Républicain 3 juillet 2010 08:15

    Bonjour citoyen.
    Le programme du Conseil National de la Résistance de mars 1944 : comment il a été écrit et mis en œuvre, et comment Sarkozy accélère sa démolition : http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article366
    Cordialement.
    J.G.


    • leypanou 3 juillet 2010 09:57

      Vous avez parfaitement raison. Malheureusement, combien d’entre nous, gavés par la propagande des chaînes de télé orientées, sont conscients de cette vérité ? Depuis la mise en place du système de médecin référent, des milliers de patients en ont eu de leurs poches à cause du parcours non coordonné, bien sûr avec le 1€ en moins pour chaque consultation. C’est toute l’idéologie libérale qui se met en place, discrètement, sous couvert de recherche d’efficacité. C’est à chaque citoyen conscient de la contrer à chaque fois que possible déjà pour éclairer les autres, même si les résultats sont dérisoires car les informations de grande masse sont à la solde de cette idéologie. Il y a certainement des améliorations à faire dans le fonctionnement de la sécurité sociale, ne serait-ce que ces comprimés achetés par boîte et non seulement ce dont on a besoin, mais la culpabilisation des patients est un procédé classique pour leur faire accepter des mesures indignes de privatisation qui ne dit pas son nom.


      • Defrance Defrance 3 juillet 2010 10:02

        Mais voyons si on vend les medicaments a l’unité, les bénéfice des laboratoires vont être divisés par 10 , et comment ils vont payer leurs actionnaires et les politiciens qui piaffent ?


      • Defrance Defrance 3 juillet 2010 10:07

        On pourrait aussi faire des distributeurs automatiques de medicaments fonctionnant avec l’ordonnance et la carte vitale ? Non , on distribue des Billets, des videos, des boissons, des sandwichs, des préservatifs... mais pour les medicaments, PERSONNE n’a d’idée !


      • h2b1 3 juillet 2010 17:12

        @ defrance

        Les pharmacies sont ditigées par des pharmaciens, qui font de longues études, et qui emploient des préparateurs qui sont aussi des diplomés (bac + 2 ou 3 ?)
        Le libre service ne me semble donc pas une bonne idée.

      • Defrance Defrance 4 juillet 2010 00:09

        @H2B1

         Si la distribution est faite par un système qui va chercher les infos précise du médicament spécifié par le médecin, ou est le problème ? Il est bien evident que toutes les préparation (non standard) devront etre visées par un pharmacien ?


      • Radis Call 3 juillet 2010 10:14

        Effectivement : non seulement Bruxelles pousse dans ce sens , mais les libéraux d’alternatives libérales et les libertariens qui font mine de s’opposer à l’équipe en place font de même...

        Chacun pour sa gueule qu’ils prônent et pas seulement pour la santé : les retraites, l’éducation , le logement et tutti quanti !

        La honte !

        Pour eux , les exclus relèvent de « la charité »...Retour à l’ancien régime .


        • FRIDA FRIDA 3 juillet 2010 10:33

          Toujours la même politique perfide,
          ils cassent le système social, pour pouvoir le dénigrer et le réformer dans le sens qui les arrange.


          • Le péripate Le péripate 3 juillet 2010 10:43

            Comment privatiser quelque chose qui est déjà de droit privé ? Cela semble absurde.

            La SS, c’est une myriade d’organismes privés, dont personne ne connait les dirigeants, une « organisation » qui a oublié d’organiser des élections (sauf à la Mutuelle de Sécurité Agricole, exception notable), et qui en fait fournit une rente aux syndicats qui peuvent, miracle, se passer ainsi d’adhérents-cotisants.

            Donc il n’y a pas à privatiser, mais simplement à abolir le privilège qui confie à des officines obscures et mafieuses la gestion de l’assurance santé.

            Mais les mafieux ne lâcheront pas le morceau si facilement, d’où les incantations sur une privatisation impossible puisque déjà dans les faits.

            Kafkaïen.


            • foufouille foufouille 3 juillet 2010 11:08

              suicide toi, fils de bourgeois
              tu couteras rien a personne

              c’est super les assurances prives, ca met des annees a rembourser
              le pack est encore mieux, avec prelevement automatique mensuel obligatoire
              et le fils de bureaucrate prive incompetent sauf pour encaisser


            • Le péripate Le péripate 3 juillet 2010 11:13

              suicide toi, fils de bourgeois
              tu couteras rien a personne

              c’est super les assurances prives, ca met des annees a rembourser
              le pack est encore mieux, avec prelevement automatique mensuel obligatoire
              et le fils de bureaucrate prive incompetent sauf pour encaisser.

              Zouic plif prout.

               smiley


            • Le péripate Le péripate 3 juillet 2010 11:14

              Ca s’appelle se mettre au niveau de son interlocuteur. smiley


            • foufouille foufouille 3 juillet 2010 11:25

              achete toi un cerveau
              miterand et sarko en ont a vendre
               


            • Le péripate Le péripate 3 juillet 2010 11:28

              achete toi un cerveau
              miterand et sarko en ont a vendre

              Marine elle est blonde... Pouf pouf....


            • Le péripate Le péripate 3 juillet 2010 11:30

              Bon. Personne d’autre que ce débile pour contester ceci :

              Donc il n’y a pas à privatiser, mais simplement à abolir le privilège qui confie à des officines obscures et mafieuses la gestion de l’assurance santé.

              Mou du genou les gars.


            • Defrance Defrance 3 juillet 2010 11:33

              foufouille tu n’es pas bien informé, Sarko, dixit Carla en a cinq ou six en rab (qui sont d’ailleurs totalement desynchronisés), mais pour ce qui concerne Mitterand, je ne vois pas , à moins que son slip les dissimules très bien ? 


            • Waldgänger 3 juillet 2010 11:39

              Je suis d’accord avec le péripate, j’ai bossé en CDD pour l’assurance maladie et étais comme tous mes collègues sous statut de droit privé. Forcément que personne ne connait les dirigeants, car il y a un tel éclatement au niveau des services qu’il n’y a pas véritablement de chef (celui de la Cram, de la CPAM, de la DRSM, des ARS ?). Les personnes qui y travaillent ne peuvent comprendre pour la plupart la logique de ces organisations éclatées et sans liens. D’ailleurs, à l’annonce de la création des ARS, il y avait certes des personnes qui souhaitaient y aller, mais aucune ne savait en quoi allait consister ce service, mais est ce que ceux qui l’avaient créé le savaient ?

              Bon, je ne partage pas forcément ses solutions, mais sur le constat, passer un petit moment dans une des branches de cette « organisation » dispendieuse et pas toujours bien gérée apprend pas mal de choses. Je crois qu’il faudrait écouter les suggestions de personnes qualifiées et aux idées audacieuses comme Gilles Johanet plutôt que de rester dans les réformettes et les replâtrages permanents, car à la fin, le bateau s’effondre.

            • Defrance Defrance 3 juillet 2010 12:01

              wallwanger,

               En fait, pour moi, comme pour une grande majorité, me semble t- il de Français, est que la Santé NE DOIT PAS ÊTRE au service de l’argent, il faut donc que PERSONNE n’ait rien à gagner sur le dos de la Santé ?
               Il est bien évident que cela n’empêche pas d’étudier les dysfonctionnement, trop nombreux comme vous le mentionnez pour rendre le MEILLEUR service au moindre coût .

               Encore un exemple très récent, le généraliste (27€) envoie un patient chez un cardiologue pour la pose d’un enregistreur de tension. Le cardiologue fait un électrocardiogramme (57€) puis re-convoque une semaine plus tard pour installer l’enregistreur (43€) !


            • foufouille foufouille 3 juillet 2010 12:08

              la secu est loin d’etre parfaite
              mais le prive est pire
              le client est un con-sommateur a vie de preference


            • Defrance Defrance 3 juillet 2010 12:13

              la secu est loin d’etre parfaite
              mais le prive est pire
              le client est un con-sommateur a vie de préférence.

               Pour résumer, le PATIENT est devenu un CLIENT, c’est cela qui est grave !


            • Defrance Defrance 3 juillet 2010 12:30

              Donc il n’y a pas à privatiser, mais simplement à abolir le privilège qui confie à des officines obscures et mafieuses la gestion de l’assurance santé.

               Tout a fait d’accord. Je ne connais pas l’arrière boutique de la sécu, mon propos ne vise pas cette cuisine, par contre ce que j’ai pu constater, c’est que NOTRE SYSTÈME n’était pas discriminatoire (au départ) et qu’il garanti le minimum a tous contrairement a de nombreux autres systèmes (USA et Allemagne ou j’ai vécu) !

               Une anecdote : En 1998 a Austin, capitale du TX un de mes collègue Australien a eut subitement très mal au ventre, je l’ai conduit a la clinique que la boite m’a indiqué et là oh stupeur on y soignait aussi les chevaux ! ( a droite les chevaux, a gauche les humains

               Après une heure d’attente on me ramène mon collègue qui venait de passer dans trois ou quatre box différents, pas pris en charge (il avait pourtant pris une assurance spéciale, comme moi, pour son séjour ?)- il était asiatique ? -

               J’ai du le ramener en voiture jusqu’à Houston (2 a300 km) pour qu’il puisse reprendre un vol pour Sydney immédiatement, deux jours plus tard, a Sydney on diagnostique une péritonite ! Il s’en est sorti, donc pas de PB ?


            • h2b1 3 juillet 2010 17:14

              @ defrance


              désolé d’interven ir encore, mais un généraliste c’est 22 €, pas 27€.
              Changez en car il vous arnaque !

              ps : ça va passer à 23 €

            • sonearlia sonearlia 3 juillet 2010 22:40

              Bon. Personne d’autre que ce débile pour contester ceci :

              Donc il n’y a pas à privatiser, mais simplement à abolir le privilège qui confie à des officines obscures et mafieuses la gestion de l’assurance santé.

              Mou du genou les gars.

              Ou alors revenir a l’époque de la sécurité sociale publique.


            • Defrance Defrance 4 juillet 2010 00:16

              @h2b1

               le problème n’est pas trop les 23 ou 27, mais les 43 +57, de plus changer , en province est devenu tres compliqué grâce au Blazy qui ne Douste de Rien et qui SE GOINFRE A NOS FRAIS A New York !


            • JPL 4 juillet 2010 10:44

              En guise de réponse à Peripate et Wald quelque chose :


              - droit privé ne veut pas dire à but lucratif. Le système mis en place à la libération repose sur des organismes de droit privé (car il avait été choisi de ne pas casser les filières professionnelles existantes) mais à but non lucratif.
              Tout l’enjeu du lobbying forcené (notamment d’Axa) est de faire basculer cela vers des sociétés à but lucratifs qui cherchent des possibilités de croissance, de croissance du dividende versé à leurs actionnaires

              - sur l’efficacité : je veux bien rechercher les chiffres, mais en tout cas le système entièrement privé (hors prise en charge de la santé des vieux et des indigents, qui n’intéresse évidemment pas les assurances privées) américain a des frais (gestion + bénéfices) supérieurs à ce qui est constaté en France. Ce qui n’empêche pas nombre d’imbéciles d’ânonner que passer à un système privé sera plus efficace....


            • pissefroid pissefroid 3 juillet 2010 11:02

              Je ne pense pas que ce travailleur indépendant ait légalement le droit de ne pas cotiser à la sécurité sociale.

              Voir à ce propos

              http://www.securite-sociale.fr/comprendre/europe/monopolesecu/monopole.htm#c1
              qui explique que l’obligation de cotiser à la sécu n’est pas incompatible avec le droit européen.


              • Defrance Defrance 3 juillet 2010 11:20

                Vous avez raison, mais avez vous remarqué aussi que la justice s’assoie de plus en plus sur la loi ?
                Ce qui est vrai aujourd’hui peut très bien être faux demain et de nouveau vrai après demain ( ex les enregisterments illicites)


              • Defrance Defrance 3 juillet 2010 11:28

                excusez-moi pour la Groose Fote ! TOUT LES FRANCAIS lire « TOUS LES FRANCAIS »


                • Satournenkare 3 juillet 2010 11:29

                  Bonjour Intéressante analyse,

                  par contre il y a illogisme et contradiction dans votre exemple :

                  "Mon épouse a travaillée trente ans en Allemagne où le système est soit disant libre, devenue cadre, au delà de 5000 Marks (2500€) elle a choisi , sans penser au pire, comme tout le monde, de cotiser à une caisse de cadre, en 2000 elle payait 1100 marks ( 550 €) par mois pour elle seule, ce qui était moins cher que de payer la caisse privée obligatoire, BKK ( Barmer Kranken Kasse) qui prend 7,9% +1,7% d’assurance vieillesse sur le salaire BRUT plus une complémentaire . (pour arriver à 550€ avec 9.6% (7.9+1.7) il faut un salaire de 5730 €)......

                  ....une rapide baisse de revenu, elle doit donc quitter cette assurance devenue impossible a payer et revenir a une assurance moins couteuse donc BKK."

                  Donc, si j ai bien lu, vous dites que :

                  la caisse cadre est moins chère que la caisse obligatoire, qui elle (la caisse obligatoire) est moins couteuse que la caisse cadre !!!!!!



                  • Defrance Defrance 3 juillet 2010 11:44

                    La caisse PRIVÉE UNIQUE est moins cher que l’addition de la caisse PRIVÉE OBLIGATOIRE et d’ une COMPLÉMENTAIRE facultative qui assure des remboursements a peu près corrects.

                     BKK est un organisme privé, mais obligatoire pour les revenus de bases . Il est comparable a la CPAM , par contre, a partir d’un certain seuil, il est fortement conseillé(par la presse et la nomenclatura financière) de passer par un ASSUREUR PRIVE unique qui vous evite la double cotisation (en fait c’est un piege car personne n’explique la suite) ?


                  • Satournenkare 3 juillet 2010 12:27

                    "La caisse PRIVÉE UNIQUE est moins cher que l’addition de la caisse PRIVÉE OBLIGATOIRE et d’ une COMPLÉMENTAIRE facultative qui assure des remboursements a peu près corrects.« 

                    Merci de la précision (je l avais vu smiley )
                     et je vois aussi que vous omettez de mettre »facultative« en majuscule alors que vous le faites pour obligatoire

                    hors il me semblait que l ’article parlait du régime obligatoire, et non pas des complémentaires Facultatives

                    Donc quand à la fin de l’exemple vous dites :
                     » elle doit donc quitter cette assurance devenue impossible a payer et

                    revenir a une assurance moins couteuse donc BKK"
                    vous déformez les faits : c’est la complémentaire qui est devenue impossible à payer et cela aurait été pareil ( voir pire) si elle était restée à la BKK plus une complémentaire (facultative)

                    Exemple illogique et pas approprié ( ce qui ne change rien aux justes questions que vous soulevez )


                  • Defrance Defrance 3 juillet 2010 12:33

                    Pas exactement, mais il est IMPOSSIBLE de prendre une complémentaire si l’assurance de base ne veut pas vous reprendre (dans ce cas) .

                     

                     


                  • Defrance Defrance 3 juillet 2010 12:39

                    J’ai passé plus d’une heure avec elle chez Barmer (BKK) , le responsable du service a compulsé tous les articles de sa bible (impressionnant) pour finalement nous dire : IMPOSSIBLE pour le retour au régime de BASE, donc à fortiori pour la complémentaire ?


                  • alcodu 3 juillet 2010 11:48
                    • Pour en revenir à ces gens qui veulent DEFINITIVEMENT arrêter de cotiser a la Sécurité Sociale Française doivent savoir que quoi qu’il arrive plus tard ils risquent de se retrouver SANS couverture médicale.

                    Avec des lunettes remboursées 3 € et des soins remboursé à hauteur de 10 à 15% des factures médicales c’est déjà le cas.

                    • Defrance Defrance 3 juillet 2010 12:10

                      D’accord pour les lunettes (qui d’ailleurs sont un mystère pour moi-je ne sais pas pourquoi, qui , quel lobby est derrière ce cas précis ? ), mais il ne faut pas généraliser la plupart des soins sont remboursés a 65% voire 100% pour les plus graves ? . 

                       Mon esprit n’est pas de défendre la Sécurité Sociale telle qu’elle est , mais de defendre , voire de reinstaurer son principe d’égalité de tous devant la maladie ?

                       DES REFORMES OUI, une destruction du principe NON


                    • foufouille foufouille 3 juillet 2010 12:11

                      oui pour les lunettes et les dents
                      par contre ca augmente pas, comme les mutuelles, en cas de risque
                      y a pas de contrat imbuvable avec franchise


                    • sonearlia sonearlia 4 juillet 2010 02:12

                      80% a 100% remboursée en cas d’hospitalisations, et heureusement.
                      Lien


                    • Radis Call 3 juillet 2010 12:49

                      Si on ne veut pas remettre en cause le système de la médecine libérale et toutes ses dérives de plus en plus évidentes ( prix, dépassements d’honoraires , abus d’examens complémentaires et visites aux spécialistes , gavage des labos pharmaceutiques et pharmacie , pléthore et abus du para médical , exclusions de soins de plus en plus (oculaires , dentaires...) , et criantes avec la crise , dont la fin n’est pas pour demain , même si chacun sur agx a sa solution...

                      Il faudra bien revenir en partie à ce qui a coexisté pendant longtemps , fait ses preuves et quasiment disparu aujourd’hui : les dispensaires où des médecins salariés soignaient les populations peu favorisées et à risque, pour la santé publique...

                      Ca a été une bonne soupape qui permettait la permanence de notre système...Il est invraisemblable que des gens n’aient plus accès à plein de soins , dont les dentaires et ophtalmos...)

                      D’autant que l’on connait très bien les scandales dans ces deux derniers cas :des chirurgiens dentistes ,dont les revenus sont bien souvent supérieurs à ceux de chirurgiens , alors qu’ils sous traitent en Chine , en Inde et ailleurs touts la prothèse ,sans aucun bénéfice pour leurs clients...

                      De même chez les opticiens : pendant longtemps les montures et les verres , de même origine , coûtaient les yeux de la tête .

                      On pourrait rallonger la liste avec le coût des prothèses ,et bien d’autres choses , bref un scandale de plus ,dans notre douce France . Pour se faire soigner les yeux , bientôt il faudra soit aller à l’étranger , soit se rabattre sur des villes à retraités cossus , où l’on rencontre encore des spécialistes .


                      • Defrance Defrance 3 juillet 2010 15:41

                        Sur ce sujet précis, en Allemagne certains praticiens bénéficie de cabinets TOTALEMENT équipés pour un loyer symbolique de 1 € par mois !

                         A votre avis ça mêne a quoi ?


                      • BOBW BOBW 3 juillet 2010 14:46

                        Je n’étais pas partisan du « grand Charles », ni pour le RPF et encore moins pour ses descendants « bâtardisés et malhonnêtes ».
                         Mais il faudrait quelqu’un de sa stature nationale pour restaurer les pouvoirs du C.N.R. afin de restaurer un service d’utilité publique et d’établir une véritable nationalisation de la Sécurité Sociale avec des contrôles stricts et une gestion honnête et régulière (faire restituer les Millions soustraits et jamais réglés par les grosses entreprises ) au lieu de détruire plus de 5 ans d’acquis sociaux au profit d’entreprises qui ne cherchent qu’à faire du « fric » honteusement comme les banques et les assurances... :->

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès