Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Un possible traitement contre le cancer ?

Un possible traitement contre le cancer ?

Il y a sept ans, Zheng Cui, de l’Université de Wake Forest, a conduit une expérience sur des souris en leur administrant des cellules cancéreuses tellement virulentes que 100% d’entre elles auraient dû mourir... mais une a survécu. Cui a d’abord pensé qu’il avait fait une erreur de manipulation. Pour en être sûr, il a injecté une dose mortelle de cellules cancéreuses, un million de fois plus puissante que dans son premier test... et la souris a encore survécu.

Il en a déduit que cette souris possédait des globules blancs capables de détruire immédiatement n’importe quelle cellule cancéreuse.

Maintenant, Cui vient juste de découvrir ce qui pourrait être un futur remède contre le cancer. Il a injecté les globules blancs d’une super souris dans des souris non résistantes, et a observé que ces dernières résistaient pendant des semaines au cancer, voire définitivement.

Le chercheur vient de réaliser des tests sur des volontaires humains, et a observé que 10 à 15% d’entre eux possédaient des super globules blancs résistants, ce qui expliquerait pourquoi certaines personnes n’ont jamais le cancer ou lui survivent.

Cui en est maintenant rendu au point où il injecte ses super globules blancs à des malades atteints du cancer...
Très prometteur, attendons les résultats..

Article traduit de Discover


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • La girafe rebelle La girafe rebelle 5 septembre 2006 12:07

    et dire qu’il faut juste arrêter de balancer des produits chimiques radioactifs, .... dans l’atmosphère, d’arrêter de mettre des pesticides et autres produits dangereux sur et dans l’alimentation pour que le cancer cesse de se répandre !


    • Vincent Abry Vincent Abry 5 septembre 2006 12:51

      Ca aiderait sûrement la cause en effet..


      • Voltaire (---.---.192.14) 5 septembre 2006 13:36

        Vous auriez dû, par honnêteté, traduire l’intégralité de l’article comprenant les réserves des spécialistes ! Le problème dans l’hypothèse de la thérapie cellulaire proposée provient du risque de l’attaque, par les globules blanc injectés, de cellules et tissus du patient. L’auteur rétorque que l’on peut utiliser les traitements anti-rejet pour limiter ce risque, mais ces traitements ont justement pour effet secondaire de limiter le système immunitaire, et donc de favoriser le cancer !

        Le titre est donc totalement abusif ; cette découverte de recherche fondamentale nécessite d’abord d’être validée par d’autres groupes. Toute extrapolation vers un traitement est pour le moment complêtement hypothétique, et à très long terme.


        • Vincent Abry Vincent Abry 5 septembre 2006 13:49

          « par honnêteté » désolé c’est plutôt par oubli, merci de votre apport. C’est sûr que LA solution, le remède miracle n’existe pas encore, c’est pourquoi j’ai mentionné : « Un POSSIBLE traitement.. » merci


        • Gnole (---.---.192.187) 5 septembre 2006 19:54

          Il fait des injections croisées de globules blanc entre humains ????

          J’espère qu’il n’essaye de « traiter » que des patients en stade terminale ultime sans aucun espoir de survie à 2 semaines... les risques de réactions sont catastrophiques. Ces cellules ne sont pas du soi du patient et donc vont être attaquées par le système immunitaire du traité. En plus, ces cellules vont attaquer toutes cellules passant dans le coin, cancéreuses ou non puisqu’elles les reconnaitront comme des cellules étrangères (pas le même compèxe de protéines de surface pour faire rapide). Comme dit dans le commentaire plus haut, utiliser des immunodépresseurs est idiot dans le sens ou ce traitement est purement immunitaire.

          Bref y a des chances que ce Docteur Folamour finisse en taule... De nos jours y a des trucs j’vous jure smiley


          • doc.amx (---.---.159.38) 13 septembre 2006 20:38

            Ne nous leurons pas : les grandes premières médicales sont finies ! Se demande-t-on pourquoi c’est un Sud Africain qui a fait la première greffe cardiaque, alors qu’il travaillait dans une èquipe américaine...qui a fait la seconde ? C’est simplement par ce que cette audace n’existait plus aux USA...et que nous en sommes au niveau des précautions et procés américains !!! Perfectionnement mais pas de révolution : le 100% de réussite n’existe pas et le progrés ça se mérite !!! Et j’écris ce mot pour passer à l’acte d’un regret du progrés !!!...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès