Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Un verre, ça va... deux verres, c’est mieux !

Un verre, ça va... deux verres, c’est mieux !

On nous le claironne à tour de bras, l’alcool nuit gravement à la santé, et voilà qu’en fouillant un peu, on découvre que d’autres, des docteurs, des scientifiques, préconisent le vin pour soigner des maladies.

Nous voilà donc dans « les vignes du soigneur ».

Hippocrate, père de la médecine moderne, écrivait que : «  le vin est une chose merveilleusement appropriée à l’homme, si, en santé comme en maladie, on l’administre avec à propos et juste mesure, suivant la constitution individuelle  » et il ajoutait « le vin à lui seul est un remède ; il nourrit le sang de l’homme, réjouit l’estomac et amortit chagrin et souci ».

L’un de ses quasis contemporains, Théophraste élabora les premiers vins médicinaux.

Pline l’ancien, quant à lui, évoquait l’usage médicinal du vin dans son « traité d’histoire naturelle ». lien

Il affirmait « le vin à lui seul est un remède ».

D’ailleurs, des graffitis retrouvés sur les murs de Pompéi confirment les recommandations thérapeutiques romaines de l’époque. lien

Saint Benoit recommandait à ses compagnons de boire un ¼ de litre de vin à chaque repas.

Rabelais, que l’on n’est pas surpris de trouver ici, affirmait que « le jus de la vigne clarifie l’esprit et l’entendement, chasse tristesse et donne joie » et il concluait par « Beuvez toujours ne meurrez jamais  ».

Rien de nouveau donc sous le soleil.

Mais plus près de nous, l’un des premiers à évoquer le vin qui guérit s’appelle le Docteur Emmerick Adrien Maury, et son livre « Soignez vous par le vin, éditions du jour  » a connu un bon succès populaire et a même été réédité aux « éditions Universitaires ».

Ce diplômé de la Faculté de Médecine de Paris, a répertorié 60 maladies et les vins qui peuvent les soigner.

L’aérophagie se soigne par deux flutes de Champagne, (lequel guérit aussi les rhumatismes et fait tomber la fièvre), l’anémie se guérit par 4 verres de « Côtes-de-Grave  » par jour, le Cholestérol en faisant alterner Médoc et cotes de Provence, l’eczéma par le vin blanc. lien etc.

Ce même Médoc limite les séquelles des traitements antibiotiques, soigne les troubles intestinaux et a des effets bénéfiques sur l’ostéoporose.

Médoc, n’est-il pas le terme argotique de médicament ?

Un autre scientifique, le Docteur Marc Lagrange par exemple, dans le cadre de l’Unesco a animé le 27 Mai 2009 une conférence sur « le vin et le médecin, une longue histoire ». lien

S’il rappelle que « le vin, c’est à 85% de l’eau », il n’oublie pas pour autant que, de tout temps, le vin a toujours été aussi considéré comme un produit thérapeutique. lien

En Egypte, pour soigner l’aménorrhée, on servait un mélange d’oignon et de vin.

Les Chinois utilisaient le vin, à base de ginseng, comme tonique.

Les Grecs soignaient les plaies avec du vin et du cresson.

Les Romains plongeaient les nouveaux nés dans un bain de vin, pour favoriser le premier cri, et les vieillards romains prenaient du vin au fenouil pour réveiller leur libido.

Le raisin est l’un des fruits les plus répandus, et les plus anciens de notre Terre, et le vin aurait apparu, il y a 7000 ans en Chine et dans le Caucase.

Comme le dit Richard Beliveau, docteur en biochimie, « le vin rouge a toujours été associé à des bénéfices santé, avec raison (…) le vin rouge et les molécules qui le composent, cela fait partie également des molécules qui ont été identifiées comme ayant des rôles dans la prévention du cancer (…) des études ont montré des effets importants au niveau de la réduction des maladies cardiaques au niveau même de la formation des accidents vasculaires cérébraux ». lien ou vidéo

Des chercheurs de « l’university of California » de San Diego ont démontré que la consommation d’un verre de vin quotidien serait bénéfique pour notre foie. lien

Certains proposent pour soigner l’hypertension du « vin de gui » en faisant macérer pendant 8 jours 40 grammes de feuilles fraîches de gui (surtout pas les baies ! elles sont toxiques) dans un litre de vin blanc, et d’en boire1 verre avant chaque repas. lien

Une consommation très modérée de vin rouge permet une réduction de 20 à 30% de la mortalité totale lien

Comme le dit Jean Pierre Gauffre, l’alcool conserve : la doyenne des Française s’appelle Eugénie Blanchard, elle a 114 ans, vit aux Antilles, et ne cache pas son amour du Rhum qu’elle prend dès le matin.

Le précédent doyen des français, Félix Maximilien Rostaing, nous a quittés le 31 décembre dernier, il avait 109 ans et il était plutôt pour l’Armagnac. lien

Mais avant de songer à mourir, il faut naître, et une enquête danoise menée par Mette Juhl de l’ISE (institut de sérologie de l’état) portant sur 30 000 femmes, publiée par la revue «  Dagens Medecin  » nous apprend que les femmes qui boivent modérément du vin, tombent plus rapidement enceintes que les autres. lien

Alors pourquoi s’étonner aujourd’hui de la naissance du « premier salon virtuel 3D du Vin ». lien

Les vendanges 2010 approchent à grand pas, (mi-septembre) la cuvée sera plus importante que la précédente, nous n’aurons donc plus la moindre raison de rester malades.

Car comme disait une vieille amie polonaise : « C’est l’ivrogne qui est coupable, pas le vin ».

 

Image empruntée à « suite101.fr »


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • BABAYAYA BABAYAYA 27 août 2010 10:00

    @ Olivier : 

    Aaaaaaaaaaaahhhh voilà un sujet qu’il est sympa une veille de week end...

    Pour moi ce week end, ce sera plutot pouilly fumé avec plateau de fruits de mer.
    ...

    par ailleurs plus sérieusement cela pourrai expliquer le fameux « french paradox »


    d’ailleurs n’est-ce pas votre vieil ami africain qui disait :
    « l’alcool tue, soit, mais la sobriété ne rend pas immortel.... »

    bonne journée mon chef !

    et encore merci pour ce morceau debonne humeur (ça fait du bien en ces temps...)

    • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:25

      BABAYAYA,
      d’autant que le vin aiguise les sens, ouvre l’esprit, et que le gouvernement préférerait des français sous anti-dépresseurs, devant la télé.
      à ta santé,
      hips !
       smiley


    • Laminak 27 août 2010 17:03

      @babayaya,

      Si je puis me permettre il existe des ’grands crus’ en muscadet (sisi) y gouter une fois c’est embrasser l’eternite un cours instant.
      Louis Metaireau de memoire. La possibilite d’acceder au summum de ce vin merite bien un clic, non ?
      Lami.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 août 2010 10:18

      Slu Olivier,

      « L’aérophagie se soigne par deux flutes de Champagne » alors là, je m’inscrit en faux. Le Champagne permet de lutter contre l’aérophagie uniquement si l’on avale pas les bulles. d’abord, ces bulles que tu avales, il faudra bien à un moment les restituer non ? Et puis tout l’effet du Champagne réside dans le fait qu’en les avalant, elles te rendent déjà plus léger et c’est en les éclatant que tu t’éclates ! Je décommande le Champagne à ceux qui ont besoin de dormir surtout s’ils sont seuls, parce que s’il est bon, il te file vite fait la trique jusqu’au matin et cela, n’en déplaise à ceux qui préfèrent le viagra ou toute autre préparation synthétique qui enrichit le big pharma, qui lui, en profite avec la plusvalue importante dégagée de cette molécule à un million d’euro le kilo, pour se payer le meilleur Champagne à leur santé...

      Ce que j’aime bien dans ces rappels de culture que tu fournis, c’est qu’ils témoignent de l’intérêt de certains de l’éradiquer de l’inconscient collectif pour abêtir le peuple et mieux vivre ainsi sur le dos de son ignorance. Merci à toi et à la tienne.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:28

        Lisa,
        pour les bulles, je ne sais pas.
        faudrait peut-etre consulter le Pape, il parait qu’il est expert en la matière.
        plus sérieusement, boire du champagne avant d’aller se coucher ne me parait pas une bonne idée, il faut boire le champagne et sortir.
        histoire de faire partager son euphorie, et peut-etre sa trique.
        oups !
         smiley
        à la tienne aussi.
         smiley
        hips


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 28 août 2010 00:10

        Le proverbe doit être ancien... Le Champagne pétillant n’est lui apparu qu’ au XVIIè siècle. C’est pour cela qu’il est recommandé contre l’aérophagie...


      • brieli67 28 août 2010 00:37

        aoc Rosé des Riceys vous connaissez ?


        La Champagne produisait le vin ROUGE des parisiens.....

        un peu d’Histoire : le vin d’ AY  bien connu des cruciverbistes... et autres joueurs de lettres.

        Le poiré pétillant de cette poire  mise en bouteilles muselées est antérieur au vin mousseux produit en Champagne. Les Maisons de Champagne très forts à Bruxelles.


      • brieli67 27 août 2010 10:23

        Quelques extraits :

        « Les producteurs d’alcool acceptent mal une vérité épidémiologique universelle : les populations qui ont la plus grosse consommation moyenne d’alcool par habitant sont également celles qui ont les taux les plus élevés de maladies provoquées par sa consommation.

        « Cela signifie qu’il n’y a pas une population au monde capable d’avoir uniquement des consommateurs modérés, sans la contrepartie dramatique des consommateurs excessifs.

        « Il faut combattre le mythe d’une société composée uniquement de consommateurs éduqués et informés qui seraient toujours capables de maîtriser leur relation avec l’alcool. »

        Professeur Claude Got

        Médecin, président du collège scientifique de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), Paris.


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:30

          brieli,
          ce Got ne sera pas parmi mes fréquentations,
          il doit être triste comme la mort.
          d’ailleurs son nom n’engendre pas l’hilarité.
          got...hic !
          plus sérieusement, merci de tes conseils, et j’y ajouterais que c’est surtout l’abus qui est dangereux,
          non ?


        • manusan 27 août 2010 10:26

          Comme on dit aussi en Pologne : « boire ou conduire, de tout de façon on a pas de voiture. »


          • BABAYAYA BABAYAYA 27 août 2010 10:27

            Oui, c’est vrai ça :


            Boire au volant c’est pas bien il faut boire au goulot !

          • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:37

            manusan,
            je ne serais pas surpris qu’une polonaise de ma connaissance ne réagisse à ton humour de bon aloi,
             smiley


          • manusan 27 août 2010 10:42

            ça datait des années 80, depuis, la vodka a coulé sous les ponts.


          • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 13:19

            manusan,
            quel pont ?
            donnez nous des adresses.
             smiley


          • Clojea CLOJEA 27 août 2010 10:27

            Chalut Olivier : Hic.... Trop bu de vin bon pour le coeur, trop bu de whisky bon pour les artères, trop bu de champagne bon pour .... comme dit Lisa.... je n’en rajouterai pas.
            Abus de tout nuit. Un peu de tout est bon pour la santé.
            Merci pour l’article. smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:31

              CLOJEA,
              pas mieux,
              d’accord sur tout,
              à ta santé, et merci de ton commentaire.
               smiley


            • Gabriel Gabriel 27 août 2010 10:33

              Bonjour Olivier,

              Cela me rappel l’histoire du type que va voir son docteur et qui lui dit :

              -  Docteur si, je ne bois pas, je ne fume pas et je ne pratique pas d’actes sexuels est-ce que je vivrais plus longtemps ?

              Le docteur le regarde, réfléchit une minute et lui répond :

              -  Non !.... Mais le temps vous paraîtra plus long !


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:35

                Gabriel,
                merci de cette histoire,
                c’est le genre que j’apprécie, parce qu’on y retrouve tout le bon sens populaire.
                très bon, merci.
                 smiley


              • manusan 27 août 2010 10:45

                N’écoutes pas ton médecin,
                fais comme lui, bois du vin.


              • BABAYAYA BABAYAYA 27 août 2010 10:43

                Celle là je n’y résite pas... (transposable facilement...)


                C’est l’histoire d’un écossais qui viens travailler en france...
                Il prends l’habitude d’aller dans un tit bar bien de chez nous tous les soirs et prends 3 whsky secs.... puis, au bout d’un bon mois, le barman qui le sert à chaque fois lui demande :
                « mais monsieur, pourquoi 3 whisky d’un coup et pas un par un ??? »
                l’écossais de répondre :
                « oh, c’est simple j’ai un frère en australie, l’autre aux états unis, donc je prends un verre pour les deux autres et cela fait comme si nous étions tous les trois ensemble, ils font de même de leur coté... »
                trois/quatres mois se passent, puis, un jour l’écossais arrrive et ne demande plus que deux verres.........le barman intrigué ne dit rien mais ne résiste pas longtemps, et au bout d’une semaine lui demande si il y a eu malheur dans sa famille...
                et l’écossais de répondre :
                « oh, non, non !!! il y a juste que j’ai arrété de boire....... »

                 smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:58

                  BABAYAYA,
                  je la connaissais, mais je l’avais oubliée,
                  merci de l’avoir rappelée a mon bon souvenir,
                  en échange, voici une vidéo qui prouve que Sarkösi n’est pas tout le temps buveur d’eau :
                  http://www.youtube.com/watch?v=4rYScVoe3fU
                  hips
                   smiley


                • Lemaïsjekiff Nestor 27 août 2010 10:47

                  Salut Olivier !

                  Un jour en faisait des recherches sur ma commune aux archives départementales, je suis tombé sur un vieux document qui disait qu’il y avait une femme vivant dans un endroit boisé (qui l’est toujours) qui soignait les gens avec du vin blanc. Elle avait cette femme une énorme réputation, les gens venaient de partout pour se faire soigner, je suis resté sur le cul, car en faite, mes recherches étaient avant tous sur ma famille et ma commune, mais déjà à l’époque j’étais très branché ésotérisme, alors imagine Olivier une sorcière comme celle là sur ma commune, dans mes bois ... Quelle découverte et quelle joie ... Dés fois en les traversant je pense à elle ! le document datait du XIV siècle, dommage il ne disait pas son Nom !

                  Comme quoi le vin à toujours était réputé pour ces facultés médicamenteuses !

                  Sinon faut faire quand même gaffe Olivier ↓
                  http://www.youtube.com/watch?v=p36H4GlFCjs


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 10:59

                    Nestor,
                    une bien belle rencontre,
                    en échange de ta vidéo en voici une autre,
                    il semble que le petit président ne boit pas que de l’eau
                    http://www.youtube.com/watch?v=4rYScVoe3fU
                    hic !
                     smiley
                    et merci de ton commentaire


                  • Lemaïsjekiff Nestor 27 août 2010 12:03

                    Olivier tiens, un peu de vécu !

                    Étant plus jeune j’étais tout le temps avec mon Grand père, il avait un ami que les gens surnommaient Tarzan, le matin il buvait presque un litre de vin rouge en cassant la croute, ensuite un demi verre de gnôle avec du café et un autre demi verre sans café .

                    Après avoir cassé la croute il buvait entre 8 heures du matin et le repas du midi pratiquement un autre litre de rouge, il partait bosser avec sa bouteille et son verre posé dessus !

                    Au repas du midi, idem que le matin, presque un litre de rouge et deux fois de gnôle !

                    L’après midi, il repartait avec sa bouteille de rouge et son verre posé dessus et tombait presque la bouteille dans la journée.

                    Le soir au repas, comme le matin et le midi, presque un litre de rouge et deux fois de gnôle 1/2 verre à chaque passage !

                    Mon père avait fait le calcul il buvait presque 5 litres de rouge dans la journée et pratiquement une demi bouteille de gnôle par jour, bon c’était du vin fait maison autour 9 ou 10 degrés mais il y avait quelque cépage de vin blanc dans ce rouge un cépage maintenant interdit par la loi (Noah) !
                    Par contre la gnôle c’était du costaud, faite maison autour des 60 degrés !

                    Les gens l’appelait Tarzan car Été comme Hivers il était toujours habillé pareil, un short et une chemise à manche courte, à ces pieds pas de chaussettes que des sabots en caoutchouc dans lesquels il changeait la paille chaque matin, dés qu’il se levait il allait à la grange pour changer la paille de ses sabots, il était extravagant, mais était super sympa et savait tout faire, comme démonter un pendule et étaler tout les composants sur la table, ma mère disait même « il ne la remontera jamais » Mon grand père lui répondait « ne vous inquiétez pas » et le soir venu un petite poussée de la main sur le balancier et paf la pendule marchait à merveille.

                    Il est mort à 92 ans, les gens disaient de lui que c’était un piquet, il avait un corps musclé, quand il posait sa chemise pour se laver (toujours à l’eau froide) on aurait dit une sculpture Grec malgré son âge ! Une personne que je n’oublierais jamais et de qui j’aime souvent parler. De plus Olivier il ne mangeait pas de viande, il ne mangeait que des légumes et il fallait qu’ils proviennent du jardin, sinon il mangeait une pomme et des noix à chaque fin de repas, pas mal pour un homme qui était née dans les années 1910 ! 

                    Je tenais à en parler pour deux raisons, tout d’abord pour lui rendre hommage et pour dire que l’alcool ... Je pense qui celui qui bosse dur l’élimine plus facilement et ainsi en diminue les effets néfastes.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 13:03

                    Nestor,
                    ton témoignage est essentiel,
                    d’abord il prouve que le danger ne vient pas de là ou ou l’attend,
                    j’admire la sagesse de ce Tarzan, qui apparemment ne fumait pas que des lianes,
                    (j’explique, quand on était gamins, on fumait des lianes...)
                    il faudrait que je retrouve le nom de cette plante.
                    je mets les lecteur à contribution pour m’aider à le retrouver.
                    à l’évidence, cet ami de ton grand père avait une solide constitution.
                    mais ce que je retiens le plus dans ton récit, c’est qu’il ne mangeait pas de viande.
                    et les légumes qu’il mangeait, il en connaissait la provenance.
                    son intelligence ne l’avait pas quitté.
                    même si j’ai envie de dissuader les lecteurs d’emprunter son parcours en ce qui concerne la consommation d’alcool, je ne peux m’empêcher de penser que les chercheurs devraient être intrigués par ce témoignage.
                    merci de nous l’avoir proposé.
                     smiley


                  • Lemaïsjekiff Nestor 27 août 2010 13:19

                    « (j’explique, quand on était gamins, on fumait des lianes...)
                    il faudrait que je retrouve le nom de cette plante. »

                    Oui je sais Olivier mon père m’en a déjà fait fumé lui il appelle ça de la guimauve, mais je crois pas que se soit le vrai Non, en tout cas c’est une plante qui monte aux arbres comme des lianes ! elle est très fibreuse et les tiges sont aussi grosses que les doigts de la main et de couleurs marrons est extrêmement solide !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 13:21

                    Nestor,
                    non, sur, ce n’est pas la guimauve,
                    d’ailleurs je ne crois pas que ce soit une liane,
                    c’était une espèce de tige avec une substance blanche au milieu,
                    allons les internautes, au boulot !
                     smiley


                  • Lemaïsjekiff Nestor 27 août 2010 13:27

                    Olivier les anciens comme lui est mon grand père ne buvaient jamais d’eau, parce que pour eux l’eau du robinet avait un sale gout et ils ne supportaient les aliments dont ils ne connaissaient la Provence !

                    Puis dans le temps l’eau n’était pas toujours saine pris dans les puits ou autres elle amenait souvent des maladies, donc dès leur plus jeune âge ils apprenaient à faire sans, ils buvaient du vin !

                    Un jour ma grand mère a mi un cube dans la soupe, ils ont de-suite détecté un gout suspect alors ils ne l’ont pas mangé et elle c’est fait réprimander, pas question pour eux de bouffer ça  !


                  • Lemaïsjekiff Nestor 27 août 2010 13:31

                    Oui Olivier c’est pas de la Guimauve, mais mon père appelle ça comme ça, je viens de lui téléphoner pour le lui demander, il m’a confirmé que lui appeler cette plante comme ça, j’ai vérifier sur le net, c’est clair c’est pas de la Guimauve, au pire j’en ai chez moi, je prendrais une photo pour voir si on parle de la même plante !


                  • Lemaïsjekiff Nestor 27 août 2010 13:42

                    ils buvaient du vin ou du cidre !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 13:43

                    Nestor,
                    toutes mes amitiés à ton grand père, qui, s’il ne tenait qu’à moi, aurait d’ores et déjà le prix Nobel.
                    merci de tes recherches sur cette « liane »
                    çà me surprendrait que d’ici demain, on en ait pas le nom.
                    à+
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 13:46

                    Nestor,
                    du cidre, bien sur, et peut être même de la bière ?
                    les bières de bonne qualité ne la doivent (en partie) qu’a la qualité de l’eau qui est utilisée,
                    de source de préférence.
                    nos amis belges, nordistes ou alsaciens ne devraient pas tarder à réagir.
                     smiley


                  • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 27 août 2010 15:08


                    ce serai pas le sureau que vous fumiez ?


                  • Lemaïsjekiff Nestor 27 août 2010 15:21

                    « toutes mes amitiés à ton grand père, »

                    (Olivier,mon grand père est mort en 1994 j’avais 23 ans. Il était né en 1902, lui aussi est mort à l’âge de 92 ans (comme son pote Tarzan qui était un peu plus jeune que lui). Il fendait encore des souches de chêne à l’aide de coins et d’une masse à l’âge de 90 ans, une force de la nature.

                    Il a subit les deux guerres mondiales, en 14-18 il était jeunes donc il n’est pas parti, mais s’en souvenait très bien, Il est parti à la guerre en 39, en 1940 il avait 38 ans et a était fait prisonnier dans l’Est de la France, il a été déportait en Autriche dans une ferme, il n’en est revenu qu’à la fin de la guerre en 1945 à l’âge de 43 ans !

                    Olivier, j’ai 38 ans (Bientôt 39), je me dis souvent imagine si demain tu devais quitter les tiens et ne revenir que dans cinq ans, comme lui quoi, à cet âge là ça doit être dur en tout cas ça a été dur pour lui.

                    Olivier le coup de téléphone c’était à mon père, il est né en 1930 et à 80 ans.)

                    Excuse moi pour cette petite parenthèse Olivier !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 23:03

                    Nestor
                    désolé pour la confusion,
                    mais quand on voit les ages qu’atteignent certains amateurs de boissons fortes (avec modération) on a l’imagination fertile.
                     smiley
                    mes amitiés donc à ton père,
                    et comme la présence de ceux qu’on aime n’est jamais si éloignée.
                    amitiés aussi à ton grand père aussi.
                    où qu’il soit.


                  • BABAYAYA BABAYAYA 27 août 2010 11:28

                    oui enfin on connais beaucoup plus de vieux ivrognes que de médecins centenaires....


                    désolé j’ai pas pu résister...................

                    bonne journée

                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 11:47

                    franck,
                    je ne suis pas trop amateurs de bistrots,
                    sauf pour la rencontre,
                    mais pour boire un bon vin, et l’apprécier, je préfère l’intimité d’une maison, d’une bonne table, en bonne compagnie.
                    merci de ton commentaire.
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 août 2010 13:09

                    quand le plaisir se présente, bien fou serait celui qui résisterait.
                     smiley


                  • Salsabil 27 août 2010 11:31

                    Bonjour Olivier,

                    Quelques citations des Rûba’iyyât d’Omar Khayyâm :

                    Bois du vin... C’est lui la vie éternelle.

                    Boire du vin et étreindre la beauté Vaut mieux que l’hypocrisie du dévot.

                    S’il existait un enfer pour les amoureux et les buveurs, le paradis serait désert.

                    Le vin est défendu, car tout dépend de qui le boit, Et aussi de sa qualité et de la compagnie du buveur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès