Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Une dernière cigarette ?

Une dernière cigarette ?

Entendez-vous les pleurs et les lamentations des fumeurs invétérés ? Ils se jettent au sol et crient pour leur salut. Ils viennent d’outre-Manche, où le « Health Act 2006 » sonne le glas de la cigarette en Angleterre. Au 1er juillet, en effet, il est interdit de fumer dans tous les lieux publics et lieux de travail.

L'Angleterre sans cigarette au 1er juillet 2007Donc fini les cigarettes au pub, au restaurant, au cinéma (certains le font !), en discothèque, au bureau, à l’usine, à l’armée, dans les centres commerciaux et dans les transports publics (certains le font aussi !) dans toute l’Angleterre. L’Angleterre rejoint ainsi le reste du Royaume-Uni, sauf l’Irlande du Nord qui le fera un peu plus tard. Cependant, les hôtels et prisons sont exempts.
Il n’est pas non plus interdit de fumer à la maison, même si le fumeur expose ses invités à un tabagisme passif, ce qui inclut également les visiteurs de santé, les baby-sitters, les femmes de ménage ou les négociateurs de porte-à-porte.

Quiconque pris en flagrant délit de tabagisme dans un lieu public recevra donc une amende de £ 50 (75 euros), qui sera réduite à £ 30 (45 euros) si l’amende est payée dans les quinze jours. Mais si l’affaire va au tribunal, l’amende pourrait augmenter de manière significative avec £ 200 (300 euros).

Les quelque dix millions de fumeurs en Grande-Bretagne auront désormais le choix entre fumer sous la pluie et dans le vent, et abandonner la cigarette. Quand 45 % de la population de Grande-Bretagne fumait en 1974, il ne reste plus que 25 % à fumer de nos jours. Cette interdiction va-t-elle réduire encore plus le nombre de fumeurs ?

Beaucoup de fumeurs vous diront que non. Ils pensent que l’interdiction est certainement une bonne chose en théorie, mais qu’en pratique, il est difficile pour un fumeur de s’arrêter du jour au lendemain. Et le fait de ce retrouver dehors, face aux éléments, est loin de les réjouir et de leur donner envie d’arrêter. Certains le font. Mais pas tous. Certains vous parleront également de cette interdiction comme d’une attaque à leurs libertés fondamentales, d’un apartheid des non-fumeurs contre les fumeurs.

Mais l’enjeu de cette interdiction n’est-il pas finalement le bien-être de tous, la santé de tous ? On le sait, la cigarette nuit gravement à la santé (comme indiqué sur les paquets de cigarettes) et provoque des cancers, des problèmes cardiaques et des maladies broncho-pneumopathiques chez les fumeurs ainsi que chez leurs conjoints, leurs enfants et toutes les autres personnes dans leur entourage. Alors, allons plus loin... Au-delà d’une simple interdiction de fumer, pourquoi ne pas rendre cette drogue (la cigarette) interdite une fois pour toutes, et assumer son appartenance à la catégorie des drogues dures ?

Plus de renseignements : www.smokefreeengland.co.uk


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 2 juillet 2007 11:26

    Devinette : le comble pour un rédacteur ? S’appeler Paquet, parler de cigarettes et passer le filtre du comité de lecture pour faire un tabac !


    • LE CHAT LE CHAT 2 juillet 2007 12:19

       smiley smiley smiley

      tu mets le doigt sur l’hypocrisie du système qui cautionne les drogues dures tant que ça remplit les caisses


    • La Taverne des Poètes 2 juillet 2007 19:40

      à « Le Chat » (le vrai, celui qui est au-dessus de l’imitateur) : j’avais bien dit que cet article ferait un tabac ! N’oubliez pas la chanson : « le poète a toujours raison et patati et patata... » smiley Il y a l’instinct féminin mais il y a aussi l’intuition du poète. C’est connu. Vérifiez...


    • tvargentine.com lerma 2 juillet 2007 11:54

      Libre à chacun de fumée ou pas mais il est à constaté que le fumeur ne respecte rien.

      Il ne respecte pas l’environnement autour de lui et des personnes qui ne fument pas et n’aiment pas respirer les odeurs des fumeurs (ils puent !)

      En plus,à l’heure de la franchise médicale et du prix élevé du paquet de cigarette,il conviendrait de faire une taxe encore plus élevé sur le prix du paquet de cigarette et de lutter contre les trafics de ciqarettes (vente à la sauvette)

      C’est une mesure juste pour le respect et la santé des personnes.

      Libre à chacun de faire ce qu’il veut,mais,il doit respecté les autres.

      Quand je prend un café le matin ou le midi dans un café,il y a toujours un ou des fumeurs pour nous polluer la vie et ne pas respecter les non fumeurs (coin fumeur ou non fumeur)

      Oui à la lutte contre le tabac


      • kirinyaga 2 juillet 2007 15:47

        D’abord, la fumée de tabac ne pue pas. Etant moi-même un ancien fumeur, je peux vous affirmer que le tabac sent bon. Délicieux même. Je plains les jamais-fumeurs qui trouvent que ça pue autant que ceux qui trouvent la bière trop amère pour être buvable.

        Quant au coût pour la sécu, c’est une légende : non seulement les fumeurs ne coûtent rien à la sécu mais, entre les taxes sur le tabac et la durée de vie réduite, les fumeurs FONT GAGNER DE L’ARGENT à la sécu ... Si, si, je vous assure.

        Enfin, il y a aussi les extrêmistes qui courent faire une radio des poumons après avoir senti une odeur de tabac à l’entrée d’un immeuble. Seule une exposition continuelle à la fumée de tabac est dangereuse : serveur dans un bar => danger, boire un coup avec un copain fumeur chaque soir de la semaine => sans danger.

        Bref, il faut rester raisonnable. Sans se laisser aller à l’extrêmisme, certaines de ces lois sont on ne peut plus utiles (je n’aurais probablement pas réussi à m’arrêter sans elles, d’ailleurs, ou alors ç’aurait été beaucoup plus difficile) mais il ne faut pas tomber dans l’abus inverse.

        Ce qu’il faut regretter, finalement, c’est qu’il ne soit pas possible de fumer un clope de temps en temps sans tomber inéluctablement dans la routine du paquet par jour ... Voilà la R&D que nous devrions exiger des cigarettiers !


      • lambertine 2 juillet 2007 15:56

        Fumez la pipe, voyons. Ca sent meilleur, et le tabac est plus pur.


      • haddock 2 juillet 2007 16:02

        La pipe , il n’ y a que ça de vrai .

        à part les dures luttes syndicales d’Arlette .

        Bougre de diplodocus .


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 juillet 2007 10:35

        @Lerma & co,

        C’est bizarre quand je parle de « pipe », je pense pas vraiment à du tabac. Quoique ça peut faire un tabac aussi. smiley

        Je sens que je vais me faire sortir, vite fait.... -O smiley smiley

        C’est vrai que de n’avoir personne à la maison qui fume, fait du bien pour la santé, pour son porte monnaie, pour son plafond et pour les autres et un peu moins pour les finances publques.

        Mais je n’en dirai pas plus, j’ai eu la chance de n’avoir eu personne qui est parvenu à m’en refiller une bastosche en douce. smiley


      • Zygomar 7 juillet 2007 18:44

        Quand je prends le metro le matin, il y en a qui ne fument et qui puent quand même au point d’en être fort incommodant. Faut créer un taxe sur la crasse.

        J’ai fumé. Je n’ai jamais incommodé qui que ce soit (volontairement ou par négligence du moins) parce que j’ai toujours demandé soit la permission, soit si çà génait. En cas de refus, soit j’attendais, soit j’allais dehors. Je ne fume plus et je ne chasse pas le fumeur.


      • Ronfladonf Ronfladonf 2 juillet 2007 12:12

        « On le sait, la cigarette nuit gravement à la santé (comme indiqué sur les paquets de cigarettes) et provoque des cancers, des problèmes cardiaques et des maladies broncho-pneumopathiques chez les fumeurs ainsi que chez leurs conjoints, leurs enfants et toutes les autres personnes dans leur entourage. Alors, allons plus loin... Au-delà d’une simple interdiction de fumer, pourquoi ne pas rendre cette drogue (la cigarette) interdite une fois pour toute, et assumer son appartenance à la catégorie des drogues dures ? »

        Allons encore plus loin :

        Sur le même schéma...

        On le sait, l’alcool nuit gravement à la santé (comme indiqué sur les bouteilles et les différentes pubs) et provoque des cancers, des problèmes cardiaques et des maladies hépatique chez les buveurs ainsi que chez leurs enfants (si c’est une femme enceinte qui boit) et toutes les autres personnes dans leur entourage (l’alcool rend violent, mauvais conducteur, maladroit, ...). Alors, allons plus loin... Au-delà d’une simple mise en garde, pourquoi ne pas rendre cette drogue (l’alcool) interdite une fois pour toute, et assumer son appartenance à la catégorie des drogues dures ?

        On peut aller plus loin encore en y ajoutant le chocolat (le même effet que le cannabis), le sexe (la même dose d’endorphine qu’une dose héroïne...), le café (la caféïne est un amphétamine à très faible concentration), le Thé (Idem), ...

        Je propose d’arrêter l’hypocrisie ici et de lutter contre toutes les drogues une bonne fois pour toutes et non de lutter à moitié contre une simple partie des drogues juste pour se donner bonne conscience

        Sinon d’accord avec l’auteur sur un point : la plupart des fumeurs ne respectent pas leur entourage... Mais ce n’est pas le cas de tous. Et à la décharge des fumeurs, il faut reconnaitre que la chasse aux sorcières qui leur est faite est ridicule car les rares fumeurs qui respectent leur entourage se retrouvent persécutés de la même facon. Pour avoir été fumeur je peux vous que ca ne motive pas à arreter mais bien au contraire à continuer... Cette guerre anti-fumeurs pousse à continuer par simple vengeance pour les railleries et autres insultes et gestes pas très délicats envers les fumeurs


        • Alienor Alienor 2 juillet 2007 13:01

          Si l’on suit votre logique, pourquoi ne pas AUSSI libéraliser les drogues dures ? Crack, cocaïne, héroïne, extasie en vente libre, avec publicité autorisée et création de paquets roses fluo ou de goûts caramel pour atirer les ado ? Vous n’êtes même pas capable de juger selon un principe d’échelle : il suffit de comparer le nombre de morts causé par la cigarette directement ou indirectement et celui causé par le thé ou le café et nous en reparlerons. Pour l’alcool, c’est autant un problème que la cigarette mais il est plus facile de boire un verre sans devenir accro que de fumer une cigarette sans le devenir.


        • Ronfladonf Ronfladonf 2 juillet 2007 13:44

          avant de critiquer il faudrait juste lire jusqu’au bout... rien que pour vous je vous la refait :

          « Je propose d’arrêter l’hypocrisie ici et de lutter contre toutes les drogues une bonne fois pour toutes et non de lutter à moitié contre une simple partie des drogues juste pour se donner bonne conscience »

          Quant à « Pour l’alcool, c’est autant un problème que la cigarette mais il est plus facile de boire un verre sans devenir accro que de fumer une cigarette sans le devenir. »

          Je peux aussi affirmer qu’il est plus facile de tirer une taff sans être accro que de boire un verre. Le tout comme vous sans apporter le moindre début de commencement d’ombre de morceau d’argument étayé.

          Vous n’êtes mêmes pas capable de lire correctement un commentaire et de déceler l’ironie quand elle est présente...

          Pour finir : « il suffit de comparer le nombre de morts causé par la cigarette directement ou indirectement et celui causé par le thé ou le café et nous en reparlerons. »... Et ... ces chiffres ? on les trouve ou exactement ?

          Il suffit de comparer le nombre de dépressions causé par la surnervosité dûe au café et au thé par rapport à celles causée par la cigarette et on en reparle... Pourquoi on ne compterait que la mort ? La dépression n’est-elle pas une forme de mort sociale ?


        • Mjolnir Mjolnir 2 juillet 2007 14:02

          @ronfladonf

          Il y a peut être des gens qui lisent trop vite mais il y a surtout des gens qui ne veulent pas comprendre :

          Quand je bois un thé ou un café, même si ca peut être nocif pour moi si j’en abuse, ca ne l’est pas pour mes voisins de table jusqu’à preuve du contraire.

          Il n’y a pas que la nicotine qui soit addictive dans une cigarette mais aussi tout les additifs que les fabricants ajoutent pour rendre accro le client et le « fidéliser ».

          Des chiffres, je crois qu’il ne faut pas un gros effort pour les trouver mais vous pourrez toujours les rejeter arbitrairement de toutes façons.

          Je trouve étrange que nos ardents défenseurs de la liberté de fumer ne sont pas conscients qu’ils sont esclaves de la cigarette, qu’ils financent des industries qui font des profits en empoisonnant directement les gens, en ayant cacher les effets de la cigarette depuis des décennies, ces industries qui distribuent gratuitement des cigarettes aux enfants des pays en voie de développement pour les asservir.

          Selon leur conception de la liberté, un homme dont le plaisir est de tuer des gens devrait avoir la LIBERTE de le faire ?

          Pour la Nième foi, fumer tant que vous voulez, buvez tant que vous voulez, user vous tant que vous voulez mais faites le SANS nuire aux autres qui n’ont rien demandé.


        • Alienor Alienor 2 juillet 2007 14:17

          Ne vous inquiétez pas, j’ai bien tout lu et tout compris à votre commentaire. En gros pour démontrer qu’il est idiot de vouloir interdire le tabac, vous préconisez de façon ironique d’interdire toute forme de drogues. Par pure mauvaise fois, vous assimilez des substances comme le chocolat, le café, le thé à des drogues dures. Cela afin de faire taire les « talibans anti-tabac ». Est-ce que je me trompe dans l’interprétation de votre commentaire ?

          Je continue :

          Vous essayez de noyer le poisson en relativisant les dangers alors que vous n’êtes pas sans ignorer, je l’espère, que le tabac est beaucoup plus nocif que le thé. Pour info, le nombre de mort par ans lié au tabac est d’environ 60 000. Pour le thé ou le café, impossible de trouver des chiffres, il faut croire qu’il n’y en a pas ou très peu !

          « Je peux aussi affirmer qu’il est plus facile de tirer une taff sans être accro que de boire un verre. Le tout comme vous sans apporter le moindre début de commencement d’ombre de morceau d’argument étayé. »

          C’est marrant, tous mes amis fumeurs m’ont confié qu’il sont devenus accros des la première cigarette. Et je vois que moi-même, quand je bois un verre d’alcool, j’ai pas envie de recommencer... c’est vrai, je ne devrais pas tirer une généralité de mon expérience personnelle mais j’ai quand même bien l’impression que la première cigarette est plus dangeurese que le premier verre. Ceci-dit, je n’ai vraiment pas envie non plus de défendre l’alcool qui est aussi une drogue, c’est vrai.

          « Il suffit de comparer le nombre de dépressions causé par la surnervosité dûe au café et au thé par rapport à celles causée par la cigarette et on en reparle... Pourquoi on ne compterait que la mort ? La dépression n’est-elle pas une forme de mort sociale ? »

          Merci pour ce beau moment de rire, je suis sûre que tous les psychiatres du monde seront d’accord avec vous ! Première nouvelle, donc : les dépressions nerveuses sont causées par le thé et le café ! Vous devriez écrire une thèse là dessus ! C’est la meilleure de l’année ! :D Eux... Sinon, vous qui êtes amateur de chiffres et de preuves, ils sont où les votres ?


        • Ronfladonf Ronfladonf 2 juillet 2007 14:57

          Alors premièrement le café et le thé sont aussi nocifs que la cigarette mais à un autre niveau (plusieurs de mes amis se sont retrouvés à l’hopital a cause d’un excès de caféine).

          Ils sont tout aussi addictifs (je suis moi même un « drogué du café » et la caféine est bien une drogue qui a un effet addictif puisqu’à un moment donné un effet de manque se fait ressentir)

          Et tout comme vous je vais me baser sur mon expérience personnelle. Ce n’est pas à la première taff ni à la première cigarette que j’ai eu envie de recommencer mais beaucoup plus tard : à la première salve de problèmes financier et judiciaires... (et oui tient si on s’interessait aux causes du tabagisme ? un autre moment de rire je présume...)

          Pour l’anecdote c’est mon banquier qui en me remettant la notification d’interdiction de chéquier m’a proposé une cigarette pour me détendre... Je vous rassure tout est réglé coté financier pour moi ^^

          Pourtant je vous assure que c’est bien au premier verre de whisky que j’ai eu envie de reboire...

          Et pour finir Non je ne préconise pas de faire interdire toute forme de drogue au nom d’une morale plus ou moins douteuse, mais je suis d’avis d’inciter les fumeurs à plus de respect et aux non-fumeurs aussi (y a pas de raison). En réalité la croisade anti-tabac prend des proportions telles que, comme je l’ai déjà rappelé, elle n’incite pas le fumeur à arreter, mais bien à continuer et a emmerder les non-fumeurs par pure vengeance, pour s’être fait traiter de tous les noms, etc...

          Nous sommes bien des latins après tout alors il est dans notre nature d’emmerder son prochain pas vrai ?

          La première règle de morale dit « ne fait jamais à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse à toi même » Imaginez qu’on vous découvre le moindre défaut (imaginons que vous êtes de mauvaise foi...) : vous aimeriez qu’on vous stigmatise à ce point ? Au point de faire de vous le mal aux yeux des médias... dire de vous que vous êtes une nuisance pour les autres et qu’il est maintenant interdit d’être de mauvaise foi pour ne pas corrompre l’esprit des bien-pensants....

          Vous aimeriez ? ... Bon alors ne le faites pas aux fumeurs !

          Quant aux chiffres que vous me demandez... même réponse que vous : « Cela ne doit pas demander beaucoup d’effort et même si je faisais l’effort de vous les donner, vous pourriez les contester arbitrairement, alors ca ne vaut pas la peine que je perde du temps avec vous »


        • Mjolnir Mjolnir 2 juillet 2007 15:12

          @Ronfladonf

          ben quand votre banquier vous a proposé une cigarette, fallait refuser !

          vous dites « je suis d’avis d’inciter les fumeurs à plus de respect et aux non-fumeurs aussi (y a pas de raison). »

          Les fumeurs doivent prendre sur eux même pour supporter le fait que les non fumeurs ne les dérangent aucunement par leur inaction ??? Ainsi donc, les non fumeurs doivent respecter les fumeurs en se laissant enfumés ??

          Vous dites « Nous sommes bien des latins après tout alors il est dans notre nature d’emmerder son prochain pas vrai ? »

          Alors vous reconnaissez que le tabac peut gêner ?

          Vous dites : « La première règle de morale dit »ne fait jamais à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse à toi même« Imaginez qu’on vous découvre le moindre défaut (imaginons que vous êtes de mauvaise foi...) : vous aimeriez qu’on vous stigmatise à ce point ? »

          Elle est bien bonne celle là ! Aimerez vous manger à coté d’un moteur diesel qui envoie de la fumée sur vous et votre nourriture ? Aimerez vous supporter des gaz lacrimo ou l’odeur des boules puantes à chaque fois que vous allez dans des lieux de « convivialité » ?

          « Bon alors ne le faites pas aux fumeurs ! »

          Il suffirait que les fumeurs n’enfument personnes qui ne le souhaitent et tout le monde sera content.


        • Ronfladonf Ronfladonf 2 juillet 2007 15:50

          Bon je crois qu’on atteint des sommets en matière de mauvaise foi...

          Quand comprendrez vous que les non-fumeurs dérangent par leur non-inaction ? Combien « toussent » ou « font des messes basses » en pleine rue sans jamais dire en face du fumeur qu’il gêne ? C’est ce genre de comportement qui est en cause dans le plaisir du fumeur à emmerder le faux-cul qui l’insulte en prenant soin de ne jamais le faire en face... C’est ce type d’« inaction » qui gêne un fumeur et qui le pousse à ne plus respecter le non-fumeur.

          Aimeriez vous boire a coté de quelqu’un qui feint d’être saoul pour vous traiter d’alcoolique ? Pour trouver d’autres exemples du genre, c’est facile, trainez donc près d’une école maternelle, les enfants en bas âge sont très fort pour remarquer et amplifier un défaut... (gros, porte des lunettes,... vous verrez les enfants ont une imagination débordante !)

          Il est indéniable que le tabac gêne dans un lieu public. Et je ne l’ai jamais remis en cause. Mais il est des lieux publics réservés aux fumeurs (Bar à Narguilé par exemple) et les non-fumeurs gênent précisément dans ce type de cas par leur « inaction » comme vous l’appelez.

          De toute façon le débat de cet article est « faut-il ou non interdire purement et simplement la cigarette ? » et non « Le fumeur gêne-t-il dans un lieu public ? » On va arrêter de se tromper de débat...


        • lambertine 2 juillet 2007 15:54

          Honnêtement ?

          Jamais je n’ai rencontré de personne devenue « accro » à la première cigarette, au premier verre de vin ou au premier café. Avoir « envie de recommencer » parce qu’on en a tiré du plaisir, ce n’est pas « être accro ». Dans le cas contraire, je serais « accro » au jus de mangue et au foie gras mi-cuit.


        • Mjolnir Mjolnir 2 juillet 2007 16:18

          @Ronfladonf

          Peut être qu’il y a des gens qui toussent parce qu’ils ont des gorges sensibles tout simplement ?

          Si comme vous l’affirmez, vous reconnaissez que le tabac est une gêne, voire une nuisance, je ne vois pas pourquoi un toux serait forcément simulé.

          Et vous semblez normal que les fumeurs se montrent vindicatifs en fumant plus encore parce qu’ils jugent arbitrairement que les gens qui toussent seraient des hypocrites ?

           smiley


        • Alienor Alienor 2 juillet 2007 16:18

          lambertine : je me base sur les conversations que j’ai eu avec des fumeurs, après tout dépend, je suppose, des prédisposition, de la volonté personnelle et surtout de la contrainte sociale exercée par les copains. (PS perso : C’est la même Lambertine que celle de Numenor et JRRVF ?)


        • lambertine 2 juillet 2007 16:33

          Ben oui. Celle qui me pique mon pseudo, je l’enfume à mort.


        • Alienor Alienor 2 juillet 2007 17:05

          @Lambertine : Contente de te relire ici, (même si, pour une fois je ne suis pas trop d’accord avec toi :p ) Pour info, on s’est déjà rencontré plusieurs fois en vrai (j’étais la grande brune qui detestait la fumée de cigarette !), bisous à toi ;).

          @Ronfladonf : Pourquoi quelqu’un qui protège sa santé est-t-il forcément de mauvaise foi et « bien-pensant » ? Vous faites ce que voulez de votre corps, enfumez-vous tous votre saoul, c’est votre problème, je n’irais pas dire que vous êtes le « mal » si vous le faite sans me gèner. Si vous étiez mon ami je vous conseillerais en revanche gentiment d’arrêter, mais ça n’irait pas plus loin. Le problème c’est que VOUS ne me laisser pas disposer librement de mon corps et de mon droit à ne pas fumer.

          Quant au fait de dire que les non-fumeurs qui manifestent timidement leur gène car n’osant pas vous aborder sous peine de se faire traiter de « facho » ou de « bien-pensant » sont des « faux-cul », alors là, je reste pantoise devant tant de mauvaise foi ! Il y a des gens timides, qui sont indisposés et qui ne vous disent rien pour ne pas vous déranger, voulez-vous même leur interdire de manifester leur gène à leurs proches ? Désolée, mais je vous trouve sacrément gonflé quand-même !

          Vous savez très bien que les fumeurs ne fument pas que dans les bars à Narguilé ! D’ailleurs je ne vois même pas l’intérêt pour un non fumeur de venir trainer dans ce genre d’établissement ! Vous savez pertinament que les fumeurs ne se privent pas de « leur plaisir » même dans les lieux ou c’est théoriquement interdit (zone non fumeur d’un resto), et ce sous le regard bienveillant du restaurateur qui a bien souvent « oublié » de mettre un panneau !


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 juillet 2007 04:35

          @Ronfladonf : j’ai fumé longtemps.. et il y a longtemps que je ne fume plus. Je crois aussi qu’on s’écarte souvent du vrai problème... qui est simplement que la fumée de l’un peut faire le malheur des autres. Je crois à la liberté pour toutes les drogues incluant le tabac... mais loin de mon environnement. Je serait tout à fait d’accord pour que des lieux soient prévus où l’on puisse fumer, pour autant qu’ils soient PARFAITEMENT isolés. Interdire parce que c’est « mal » ou « mauvais » me semble une intrusion inadmissible dans la vie de l’individu, Interdire parce que ça dérange et quand ca dérange, au contraire, me semble tout a fait raisonnable

          http://www.nouvellesociete.org/2005.html

          Pierre JC Allard


        • Zygomar 7 juillet 2007 19:35

          « que vous n’êtes pas sans ignorer, je l’espère »

          Moi j’aurais écrit : « vous n’êtes pas sans savoir ». Mais bon quand on se croit assez bon de donner des leçons aux autres........


        • Zygomar 7 juillet 2007 19:39

          En ce qui concerne la caféine, il n’y a pas que le café, comme certains ici semblent ou font semblant d’ignoer. Il y a les boissons dites « énergétiques » largement consommées par les jeunes (et les moins jeunes : chauffeurs de poids lourds notamment) et qui contiennent 300 mg de caféine par « canette » soit l’équivalent de plusieurs tasses de café bien serré. Certains se retrouvent au petit matin aux urgences des hôpitaux intoxiqués à la caféine.

          Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison.Paracelse 1555.


        • Bois-Guisbert 2 juillet 2007 12:23

          Mais l’enjeu de cette interdiction n’est-il pas finalement le bien-être de tous, la santé de tous ?

          A quand l’interdiction de la consommation de viande, pour le même motif ? Et celle des véhicule à moteur à explosion ?

          Crétin !!!

          C’est signé : un ancien fumeur* à cinq cigarettes de l’heure (trois à quatre paquets par jour, donc...), qui recommencera un jour, rien que pour plus se trouver dans la même communauté que les talibans de l’anti-pétun !

          * Incapable de réduire ma consommation, j’ai dû arrêter à cause d’un problème chronique de bronches, sans lien avec le tabac, d’une personne très proche. J’ai ainsi perdu un plaisir, que rien n’a remplacé !


          • Mjolnir Mjolnir 2 juillet 2007 13:25

            Vous avez pourtant arrêté de fumer pour ne pas indisposer un proche, sachez que votre proche n’est pas un cas unique ni un cas rare, je ne comprends pas votre incompréhension de l’interdiction de fumer DANS LES LIEUX PUBLIQUES (et non pas interdiction de fumer tout court)

            Le cas de votre proche n’a-t-il pas réussi à vous faire comprendre que les non fumeurs n’ont pas envie de SUBIR la fumée des fumeurs.

            Si le tabac pouvait être consommé par injection intraveineuse ou par une pillule à avaler, donc sans aucune gêne ni nuisance pour autrui, je n’y verrais pas d’inconvénient à ce que les fumeurs comme vous prennent leur plaisir en s’empoisonnant. Non pas que je vous veuille le moindre mal mais puisque cela vous semble si indispensable...


          • Le nanaconda 2 juillet 2007 15:22

            Là vous n’avez pas tort, devant cette chasse aux sorcières savamment orchestrée, je me faisais le même genre de réflexions. Aujourd’hui les fumeurs sont responsables de tout (à chaque période de l’histoire son bouc-émissaire), mais vivement le tour des automobilistes ! Je suis cycliste et pour me rendre à mon lieu de travail en essayant de respecter un tant soit peu l’environnement je respire des tonnes de monoxyde de carbone. Heureusement, c’est sans doute moins dangereux qu’une cigarette fumée à 5 mètres de moi, puisque personne n’en parle et ne s’offusque ! Salauds de fumeurs !


          • lambertine 2 juillet 2007 15:45

            Euhy... serait-il possible aux militants antitabac de ne pas englober tous les « non-fumeurs » dans leur argumentation ? merci. En tant que « non-fumeuse » (pourquoi ne pas dire "en tant que non-utilisatrice de déo bon marché ou de non-piquouzée à l’héro...) ça ne me dérange pas que mon voisin en grille une (pas plus d’ailleurs que ça ne me dérange qu’il téléphone). Prière donc de ne pas comptabiliser les personnes de mon genre parmi les ennemis irréductibles de la cigarette ?


          • Le nanaconda 2 juillet 2007 15:52

            Si je précise que je suis non-fumeur, j’aurais le droit à une note positive à mon commentaire précédent ?


          • neuromancer 2 juillet 2007 12:42

            @Ronflafonf : Bien d’accord avec toi. Paquet fait un véritable prosélytisme anti-fumeur. Fumer est une liberté qu’on ne saurait retirer au citoyen sous prétexte de santé public. Chacun sait les dangers de la cigarette, libre à lui de s’exposer à ce danger. C’est un pur réflexe de conservateur que de vouloir l’interdire pour protéger nos pôvres concitoyens incapables de savoir ce qui est bon pour eux.

            Quand on voit les ravages de l’alcool, le nombre de morts qu’il y a par ans, pourquoi ne pas l’interdire aussi ? Ah mais non mônsieur, l’alcool, c’est le patrimoine de la France. Quelle hypocrisie !

            La chasse aux fumeurs prends des proportions accablante. Pensez maintenant, dans les TGV et les Téoz, il n’y a plus de wagons fumeurs... Pourquoi ? Un espace pour fumer, où il n’y a que les fumeurs, ça nuit à la santé des non-fumeurs ? Non non, c’est juste que fumer, maintenant, c’est une question de morale. Fumer, c’est, dans l’esprit de certaines personnes, une dépravation. Mais se bourrer la gueule jusqu’à en vomir, non non, et supporter les gens bourrés du samedi soir, c’est normal...

            Le pire, c’est que maintenant, dans notre société où l’on considère la solidarité comme de l’assistanat (c’est là une des influences de Sarkozy), on en viendrait presque à exiger des fumeurs une taxe supplémentaires de sécurité sociale, pour les coûts de santé que cela implique de les soigner. J’entends déjà ceux qui vont dire que c’est normal. Alors, je prends les devant, et je vous dis :

            Un jour, on vous fera payer une taxe parce que vous ne mangez pas assez de légumes, et que ça coûte cher à la sécu, parce que vous aurez plus de chances d’avoir des cancers. On vous fera payer une taxe, parce que vous ne faites pas de sport, et que ça coûte cher à la sécurité sociale obligée de soigner vos maladies cardiovasculaires. Vous êtes gros ? Payez, vous nous coûtez cher. Vous êtes déprimés ? Payez, la dépression ça coûte cher, vous manquez de dynamisme. Vous ne lisez pas assez ? Payez, vous avez plus de chances d’avoir des maladies neuro-dégénératives (Alzheimer). Trop de coca, payez, payez, oh ! vilains citoyens !

            Ce sera chacun pour soi, puisque plus personne ne veut payez pour les autres. Que chacun assume seuls les coûts qu’il impose à la société.

            Vive la France, malgré tout.


            • Ronfladonf Ronfladonf 2 juillet 2007 12:49

              Voilà qui dit exactement ce que je n’ai pas su exprimer... Merci !


            • Ronfladonf Ronfladonf 2 juillet 2007 12:51

              Oups j’ai cliqué vite...

              Je sais que pour la taxe supplémentaire pour les fumeurs, les gros, les buveurs de coca et autres thé glacé, ... c’était en pourparler pour passer je crois 2 ans après la franchise médicale... Il est même question de taxer certaines professions « à risque », les informaticiens, les maçons/couvreurs, ....


            • NPM 2 juillet 2007 12:54

              « Un jour, on vous fera payer une taxe parce que vous ne mangez pas assez de légumes, »

              Le tabac est une drogue douce, et le fumeur met VOLONTAIREMENT en danger sa santé. (et en plus, c’est la porte ouverte à des drogues de plus en plus forte..) Pourquoi la collectivité devrait elle payer pour ces conneries, alors qu’il est si facile de ne pas fumer ??


            • Bois-Guisbert 2 juillet 2007 12:58

              et le fumeur met VOLONTAIREMENT en danger sa santé.

              Celui qui se goinfrent de viande aussi !!!

              Qu’attendent les végétariens pour refuser de cotiser à la Sécu ?


            • NPM 2 juillet 2007 12:59

              « Celui qui se goinfrent de viande aussi !!! »

              Celui qui se goinfre, certes, mais, au contraire, la cigarette est nocive dés la premiére bouffée.


            • LE CHAT LE CHAT 2 juillet 2007 13:24

              @NPM

              Le tabac rend gravement accro , c’est donc une drogue dure !


            • Alienor Alienor 2 juillet 2007 13:28

              neuromancer : « Chacun sait les dangers de la cigarette, libre à lui de s’exposer à ce danger. »

              Ben non justement, en tant que non-fumeuse, je suis perpétuellement obligée de respirer la clope des autres, ai-je le choix ? Suis-je libre ? : dans la rue (certains n’hesitent pas d’ailleurs à nous balancer leurs mégots incandescents dans la tronche), les restaurants (j’aime bien pouvoir profiter du goût de mon repas sans être empestée, et je dois selectionner les resto en fonction de ce critère), aux concerts, quant aux bars ou boites de nuit je n’y vais même plus car c’est tout simplement insuportable : si j’y vais, je me tape un mal de tête carabiné et une laryngite pendant 15 jours.

              Alors elle est OU, MA LIBERTE A MOI ?? Je n’ai pas le choix de ne pas fumer (à moins de rester cloîtrée chez moi) et je dois me priver de certaines sorties à cause de ça ! Sous prétexe de liberté, les fumeurs cachent en fait un égoïsme forcené ! Il est toujours bon de rappeler que la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres. Un jour je vais m’ammener dans un restaurant avec des boules puantes toxiques (provocant toutes sortes de cancers) que je ferait eclater sous le nez des fumeurs et de leurs enfants en train de manger. Et si l’on veut m’en empêcher je dirait que c’est « mon plaisir de faire ça » que l’on « porte atteinte à ma liberté ». Toutes proportions gardées, un terroriste pourrait tout aussi bien dire que c’est SA liberté de tuer des gens ! Vous vous réfugiez là derrière un argument fallacieux.

              J’aimerais bien que des fumeurs me répondent et trouvent de VRAIS arguments pour justifier de me priver MOI de ma liberté pour satisfaire leur petit plaisir à EUX !

              Quant à associer Sarkozy à ça, désolée je ne vois pas le rapport. C’est un problème de santé publique, ce n’est ni de droite ni de gauche, ça n’a rien à voir avec la politique !


            • Mjolnir Mjolnir 2 juillet 2007 13:31

              @Bois Guisbert

              "et le fumeur met VOLONTAIREMENT en danger sa santé. Celui qui se goinfrent de viande aussi !!!

              Qu’attendent les végétariens pour refuser de cotiser à la Sécu ? "

              1 : la viande est INDISPENSABLE au fonctionnement de l’organisme, pas la cigarette.

              2 : c’est la surconsommation de viande qui est nocive, pas la consommation

              3 : celui qui qui consomme trop de viande nuit à SA santé mais pas à celles des autres, il n’injecte pas la matière grasse dans l’organisme de ses proches contrairement à un fumeur qui fume dans un lieu PUBLIQUE.

              4. je vous élis « champion de la mauvaise foi » pour cette journée ;)


            • NPM 2 juillet 2007 13:32

              En fait, une drogue est une drogue, le reste n’est que du marketing.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès