Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Vaccin hépatite B et déni de justice

Vaccin hépatite B et déni de justice

Voilà plus de dix ans [1] que des centaines de victimes du vaccin contre l’hépatite B attendent que la justice reconnaisse leur malheur et leurs souffrances. Vaccinées dans les années 1990-1996, souvent par obligation à cause de leur profession, elles ont vu leur vie basculer, soit presque immédiatement après la première injection, soit à distance. Celles qui en ont encore la force ont déposé plainte au pénal et/ou au civil ; certaines, peu nombreuses, sont parvenues à une reconnaissance en accident du travail, d’autres ont eu droit à des règlements « amiables » et contre quelques sous, ont été condamnées au silence. En général, l’organisme d’indemnisation, l’ONIAM, enterre les demandes sous toute sorte de prétexte.
 
L’association ALIS, qui s’est constituée Partie Civile pour une centaine de dossiers au pénal sous le chef de « tromperie aggravée et publicité mensongère », essaie depuis 2008, date du premier dépôt de dossiers dans le bureau de la juge d’instruction Madame Marie-Odile BERTELLA-GEFFROY, de faire avancer les revendications des plaignants. Mais en vain, car depuis plus de 2 ans, les dossiers concernant le vaccin Hépatite B, sont bloqués au parquet. Plusieurs procureurs se sont succédés [2], laissant à chaque fois une lueur d’espoir, mais rien. « Les procédures sont stoppées, le parquet ne veut pas entendre parler de constitution de Partie Civile  », nous confie Madame BERTELLA-GEFFROY. 
 
Plusieurs avocats, qui conseillent des dizaines de victimes du vaccin Hépatite B également, sont exaspérés par cet immobilisme qui traduit un grave dysfonctionnement de la justice, conduisant à un détournement des Institutions au détriment des droits des victimes. Maître Bernard FAU, faisant écho à la juge d’instruction, parle de déni de justice. Il estime, en outre, qu’il s’agit d’une atteinte très grave aux droits de la défense des victimes dans le cadre d’une procédure d’instruction pénale. Il faut dire que les magistrats, peu enclins à contrarier les intérêts de l’industrie pharmaceutique, sont confortés par les décisions des autorités médicales qui, s’appuyant sur des études partiales, déclarent que le lien de causalité n’est pas démontré et relancent les campagnes de vaccination. Les victimes ne sont pas prises au sérieux et au déni de justice s’ajoute le déni de diagnostic.
 
Pourtant les pathologies post-vaccinales sont là qui ont pour nom : sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique, spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde, lupus, Parkinson, sclérodermie, fibromyalgie, Guillain-Barré, myofasciite à macrophages, myosite, thyroïdite, syndrome en tout genre, etc…. Certaines sont multiples et extrêmement complexes, classées dans les maladies « rares », tant les médecins sont perplexes. Les malades ont perdu leur santé, leur travail, leur salaire, leur vie de famille, sont en fauteuil roulant, grabataires ou sont décédés. Leur mal empire par poussées et ne leur laisse aucun répit durable. Voilà le bilan d’une campagne de vaccination à marche forcée lancée par le ministre Douste Blazy.
 
Des mesures si fortement incitatives pour un vaccin si hasardeux, donne le droit aux victimes de se défendre devant la justice française pour les préjudices subis. Cependant, ces dernières, même solidement secondées, demeurent impuissantes face à une fin de non recevoir. Tandis que l’on est prompt à mettre des innocents en prison, les responsables de ce grand scandale médical resteraient intouchables ? Une telle situation est révoltante. Aussi, sommes-nous décidés à agir collectivement pour que le droit des malades cesse d’être bafoué.

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • liberta 13 juillet 2010 10:06


    Il n’y a pas que le vaccin de l’hépatite B qui cause des dégâts,

    En ce moment toutes les pharmacies affichent une pub pour le Gardasil (vaccin contre le cancer du col de l’utérus) recommandé pour les jeunes filles

    Ce vaccin a déjà paralysé un certain n ombre d’entre elles

    N’oublions pas que des notre naissance à notre mort, depuis une trentaine d’années chacun de nous est une mine d’or pour les labos pharmaceutiques, soutenus (vous savez, comme les proxénètes) par les gouvernements et dès lors, une pandémie c’est « la poule aux oeufs d’or »

    Alors si la pandémie met du temps à se déclarer, pourquoi ne pas donner un « coup de pouce ? »"
    la population moutonnière n’y voyant que du feu

    je recommande 4 livres traitant de ce scandale

    VACCINS,MENSONGES ET PROPAGANDES de Sylvie Simon

    LA MEDECINE NOUS TUE de Marc Menant

    LA PIQURE DE TROP de Catherine Riva

    COMPLOT MONDIAL CONTRE LA SANTE de Claire Séverac

    Bonne lecture et prudence en face d’une seringue








    • xray 13 juillet 2010 17:09


      Le malade est la première source de PIB. 
      Quand le PIB augmente, le pays fait de la croissance. Quand le pays fait de la croissance, il s’enrichit. Quand le pays s’enrichit, c’est de l’argent pour ceux qui en ont besoins. Va sans dire, de l’argent pour les riches. Pour être pauvre, on n’a pas besoin d’argent. 

      La cuisine diabolique des croyances (Sida) 
      http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/25/la-cuisine-diabolique-des-croyances/ 


      • buliwyf 13 juillet 2010 19:54

        Je comprends que la maladie brise des vies et touche des familles entières.
        Malgré le bien que vous ferait la reconnaissance d’un bouc-émissaire, on ne peut pas laisser dire des contre-vérités aussi flagrantes.
        Aucune étude sérieuse, portant sur le suivi de centaines de milliers de vaccinés, n’a démontré de lien de causalité.
        Et même si ça avait été le cas, l’hépatite B tue plus que les SEP qui pourraient en découler ; la balance bénéfice risque , chère aux médecins, est positive.
        De plus une veille pharmacologique, en France et dans tous les pays du monde, traque tous les effets secondaires et en vérifie la réalité.
        Faire le deuil de sa santé est difficile, mais je ne suis pas sûr que combattre des chimères apporte un mieux-être.

        http://www.who.int/vaccine_safety/topics/hepatitisb/multiple_sclerosis/fr/i ndex.html
        http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/vaccins/effets_sec_hep_b.htm#risques

        Cordialement


        • cmoy patou 13 juillet 2010 21:41

           buliwyf ,
          Vous êtes soi naïf soi partie prenante en tous cas utopiste, essayez de rester quelques jours dans un fauteuil de tetraplégique et vous m’en direz des nouvelles.

          Que je sache la médecine est sensée soulager les patients pas les rendre encore plus malade !


          • buliwyf 14 juillet 2010 11:02

            @patou
            Merci pour votre conseil, mais je me suis occupé seul d’un tétraplégique pendant plusieurs semaines et à deux reprises, et je pense cerner le problème.
            Toutefois celui-là n’a jamais été vacciné contre l’hépatite B.
            Pour en revenir à l’article : le seul argument cité est la déclaration de l’avocat... pas très impartial vous ne trouvez pas ?

            Si des études portant sur 230000 infirmières vaccinées (par exemple) ne vous convainquent pas, c’est votre droit. Mais ce serait bien pour l’inculte que je suis que vous m’expliquiez les erreurs et les biais de ces recherches.

            Et surtout que vous me parliez de vos preuves à vous concernant le lien entre vaccination et toute la série de maladies citées dans l’article.
            Par pitié, évitez juste le cas de votre ami/frère/père qui a été vacciné puis qui a développé une SEP. Celui-ci à déjà certainement mangé chez McDo au moins une fois, qui vous dit que le responsable de ces maladies ne serait pas le big-mac ?

            Enfin je ne suis pas partie prenante de quoi que ce soit. Je suis contre la vaccination systématique (notez ce mot) contre la grippe A H1N1, la grippe saisonnière et la méningite C.


            • liebe liebe 14 juillet 2010 12:13

              cher Monsieur Buliwuf que je ne connais pas,
              Je souhaite vous dire en tant que victime de ce fameux vaccin contre l’hépatite B qu’il est plus facile pour des scientifiques de dire il n’y a pas de liens ( pour plusieurs raisons : un on ne perd pas ainsi les financements des études entreprises sur divers sujets. 2. on permet à un laboratoire de gagner largement sa vie . 3. on évite également de penser que chacun de nous peut être responsable de sa vie et de ses choix, en suivant comme un troupeau de mouton les préconisations des grands penseurs mais pas panseurs de ce monde. ) que de dire que leur vaccin peuvent induire des problèmes.
              Donc les études qui n’ont pas démontré de liens on était diligentées par des laboratoires.. Facile ensuite de tronquer les résultats. Mais là c’est une assertion gratuite de ma part... !
              Par contre , bizarremment , des études tout à fait fiables ont démontré un lien entre SEP et Vaccin HB, et elles étaient indépendantes.. Il y a même une étude démontrant que le vaccin DTP pouvait entrainer des SEP avec un risque 5X plus élevé. Quant à la vaccination HB, le taux est de 3X de risque pour les SEP. Il ya une étude récente qui démontre le lien entre VHB et Uvéite parue dans le journal international de médecine. Il y a également d’autres pathologies qui se sont déclenchées suite à la VHB, dont la myofasciite à macrophage ( maladie post vaccinale par excellence) , les spondylarthrites ankylosantes , les polyarthrites rhumatoides ; le diabète insulino dépendant de type 1 ; le la périarthrite noueuse, la slérose latérale amyotrophique ( lisez l’excellent livre de Lucienne Foucras sur le sujet ) et ainsi de suite vous pouvez lire la liste sur le site du Revahb.
              Vous nous dites l’hépatite B tue davantage de personne que la sclérose en plaque. Tout d’abord, je souhaiterai connaitre vos sources, qui sont éronnées.
              En France, la VHB a fait de trés nombreuses victimes.
              Il y a énormément de personnes qui, comme indiqué dans l’article n’ont pas la force de se battre à la fois contre la maladie et contre les laboratoires. Ces derniers ont des moyens de pression, et une capacité à tout écraser impitoyables.
              Les victimes n’ont que leur courage et leur certitude.
              Vous dites vous être occupé d’un paraplégique. OK . Moi aussi je m’en suis occupée par mon métier d’infirmière ; J’ai un ami en passe de le devenir. En fauteuil électrique, incapable de s’autosuffire, il est dépendant de son entourage pour tout ce qui touche la vie quotidienne. POur ma part j’arrive à lutter plutôt mal que bien contre cette satané maladie, et je dénonce. 
              Vous nous dites être contre la vaccination systématique style grippe A. Et pourtant on a reproduit lors de cette campagne ce qui avait été fait dans les années 90 , en incitant les personnes à se faire vacciner , en obligeant les adolescents à se faire vacciner contre cette maladie que somme toute ils ne rencontreraient jamais au cours de leur vie. Car il ne faut pas oublier que si l’hépatite B est un fléau en Chine , en Asie ... Elle n’est pas grand chose en France ; Que les personnes qui la contractent ont 95% de chance de ne pas s’en apercevoir et qu’elle guérit spontannément. 5% de personnes qui ont souvent un problème à côté ont un risque de développer une hépatite chronique et 1% de ces 5% peuvent en décéder d’une hépatite fulminante.
              Je vous met ce lien qui vient compléter l’excellent article de Françoise, que je remercie ici.
              http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG/pdf/CJ_n_80_internet.pdf

              De plus, je vous informe , au cas où vous pourriez penser que le problème n’est que français que les USA et le Canada indemnisent depuis longtemps les victimes de ces vaccinations..

              Pour finir sur le vaccin hexavalent injecté aux nouveaux nés , un reportage a été réalisé en Allemagne montrant qu’il provoquait le décés de nouveaux nés par mort subite, suite à un oedème cérébral. Or il est préconisé, sans que les parents soient correctement informés de son contenu , dans les vaccinations pour les nouveaux nés.

              Pour finir, des études ne portent pas sur 23000 infirmières mais seulement 1000 et encore avec assez peu de temps aprés la vaccination. Hors la population infirmière ne s’écoute pas et avance avant de s’effondrer. Et les infirmières comme les personnels médicaux et paramédicaux ont tous été les premières victimes de cette vaccination. pourquoi croyez vous qu’ils ont été aussi peu nombreux à se faire vacciner contre la grippe A ? Pourquoi ceux sont les médecins qui ont dénoncés cette campagne complètement folle ?

              Ils sont touchés par ce vaccin et ils connaissent tous quelqu’un qui a été touché dans leur entourage. Pour vous donner une petite idée : nous sommes 3 dans mon village de 500 Habitants. J’en connais plus d’une vingtaine dans les communes environnantes . 

              Réflechissez , à qui est-ce que cela profite ?? Aux malades ? Aux paraplégiques ou aux laboratoires ??

              Bonne journée à vous.

              PS : je suis reconnue comme victime de la vaccination hépatite B, non porteuse du gène , mais porteuse d’un gène devenu pathologique au contact du vaccin HB.
              Il est possible d’incriminer à la fois les excipients et adjuvants du vaccin ( métaux lourds) mais également l’action du virus ; Des études sont en cours à ce sujet.







            • Krokodilo Krokodilo 14 juillet 2010 12:28

              Pour la énième fois, il faut rappeler que l’indemnisation judiciaire n’est pas une preuve scientifique mais une mesure de compassion, souvent accordée contre l’avis des experts choisis par le même tribunal.
              Tout à fait d’accord que les labos ont souvent menti, triché et désinformé les médecins et le public, qu’il est bien difficile d’avoir des experts indépendants, et c’est un sujet qui mérite des articles approfondis (récemment dans des congrès, des médecins financés par l’agro-alimentaire qui se prétendent objectifs, par exemple...). Mais pour que tous les pays qui ont mené ces études sur ce vaccin concluent dans le même sens par complicité avec les labos, il faudrait que des tas de professionnels à des postes très différents soient tous complices des laboratoires pharmaceutiques, c’est absurde. Même les scientifiques les plus critiques envers les labos reconnaissent les résultats des différents pays.


            • liebe liebe 14 juillet 2010 13:24

              tous les pays n’ont pas conclu dans le même sens voyez vous . Au contriare, même et c’est pourquoi on indemnise les victimes. 


            • buliwyf 14 novembre 2010 09:58

              Pourriez-vous me donner les références et si possible les liens pub med des études que vous citez ? Moi je n’en ai pas trouvé (de sérieuses).
              Je sais parfaitement en tant que médecin que les laboratoires, quoiqu’utiles, ne sont pas des saints. Ils nous ont roulé dans la farine avec le Vioxx, le Médiator.
              Les publicités actuelles sur « une piqure un bisou » pour motiver tous les diabétiques à se faire des glycémies capillaires à longueur de journée est une hérésie et un manque de respect total.
              Mais cet état de fait, que je déplore, ne peut suffire pour tout dénigrer.
              Bon courage


            • Krokodilo Krokodilo 14 juillet 2010 12:19

              Belle illustration du fait qu’Agora vox n’est pas un site d’information, mais un forum et un site de militantisme (pourquoi pas, je le fais moi-même à l’occasion), au sein duquel, parfois, on peut trouver des points de vue originaux et quelques infos négligées par les médias traditionnels, au prix de beaucoup d’absurdités.
              Le premier message de Buliwyf était bien plus courtois que ne le mérite ce papier, probablement par compassion envers les victimes des très nombreuses maladies citées en vrac et sans analyse. En fait, vous (l’auteur) manipulez les lecteurs en utilisant leur compassion.


              • liebe liebe 14 juillet 2010 12:26

                Cher krokodilo, on voit bien que vous méconnaissez complètement le dossier qui existe actuellement .
                On voit bien aussi que vous croyez encore une fois tout savoir sur un sujet qui mériterait de nombreux approfondissements , mais qui est ce qu’il est. c’est à dire comme noté dans l’article ; des dossiers trés sèrieux bloqués par la justice depuis des années.AU grand dam de la juge Bertolla Geffroy qui étude justement les plaintes au pénal... 
                Encore une fois merci à l’auteur de faire le point sur ce dossier épineux.
                 


                • marie81 15 juillet 2010 09:15

                  information importante sur le site Revahb
                  le vaccin contre l’hépatite b melangé avec d’autres vaccins courants( dt polio cocqueluche) pour les bébés
                  les parents le savent ?


                  • Pierrot Pierrot 18 juillet 2010 13:39

                    Encore un article bidon dû à une méconnaissance du sujet.

                    Le vaccin contre l’hépatite B est d’une grande efficacité et ses effets secondaires limités.

                    ceci a déjà fait l’objet d’enquêtes sérieuses et démonstratives.


                    • liebe liebe 18 juillet 2010 21:56

                      En vous lisant cher Pierrot, on se demande si vous savez de quoi vous parlez et si vous lisez ne serait-ce qu’un tant soit peu le célèbre VidaL...
                      Dans tous les cas, votre commentaire montre combien vous n’avez pas d’arguments fiables.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès