Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 11/09 : Un nouveau MacCarthysme

11/09 : Un nouveau MacCarthysme

Une semaine après le huitième anniversaire des attentats du 11 Septembre, la question du déroulement exact de cette funeste journée continue de « troubler » (comme dirait Jean-Marie Bigard) les internautes et les médias. Mais le débat -ou plutôt le non-débat- est hélas rarement serein.

Quand on parle du 11 Septembre, on atteint en effet rapidement le point Godwin, ce moment dans une discussion où l’un des deux interlocuteurs accuse l’autre d’être un nazi. Sur ce sujet, le dérapage est facile. Le partisan de la conspiration gouvernementale (l’inside job) va accuser son interlocuteur de défendre un système fascisant tandis que le partisan de la seule conspiration islamiste (théorie officielle) va accuser son adversaire de révisionnisme, voire de négationnisme. Conspiration contre conspiration, argument contre argument, personne ne change d’avis et les invectives fusent.
 
Ce schéma s’est d’ailleurs une nouvelle fois reproduit cette semaine dans l’émission de Frédéric Taddei, "ce soir ou jamais". Visiblement dans le camp des "truthers", le réalisateur Mathieu Kassovitz s’est laissé aller à évoquer Joseph Goebbels, rappelant que depuis le faux attentat contre le Reichstag en 1933, "plus un mensonge était gros, plus il passait". Plus tard dans l’émission, c’est son contradicteur, le producteur Martin Karmitz, qui a glissé l’accusation de négationnisme à l’encontre du mouvement pour la vérité, laissant le soin au journaliste Renaud Revel de l’Express de présenter dès le lendemain Mathieu Kassovitz comme un nouveau disciple de Robert Faurisson, un historien français niant l’existence des chambres à gaz. Une accusation particulièrement ignoble à entendre pour Kassovitz issu d’une famille juive.
 
Pour sortir de cette impasse et de ces insultes, il faut sans doute replacer le débat sur le 11 Septembre dans un cadre distinct de celui de la seconde guerre mondiale afin d’éviter les dérapages qui tuent systématiquement le débat. A vrai dire, la meilleure analogie est sans doute la guerre froide et plus particulièrement le début des années 50. A cette époque, le sénateur Joseph Mac Carthy fit régner une véritable terreur rouge aux Etats-Unis, restée dans l’histoire sous le nom de Mac Carthysme. Ce climat obligea bon nombres d’américains soupçonnés de sympathies communistes à quitter leur pays (Charlie Chaplin par exemple) mais la société civile (Arthur Miller, Albert Einstein), l’Armée puis les autres sénateurs finirent par mettre un terme à ce climat délétère qui faisait peser une véritable chape de plomb sur la démocratie américaine.
 
A mes yeux, le monde des années 2000 connaît quelque chose de similaire. Plutôt que de combattre le terrorisme avec des armes comme la laïcité ou le co-développement économique, les droites américaines (et européennes), engagées dans une aventureuse "guerre globale au terrorisme", ont plongé l’Occident dans une sorte de nouveau MacCarthysme, à la fois manichéen et liberticide pour ses citoyens. Aux Etats-Unis, le changement de présidence n’a pour le moment rien modifié de ce climat, comme le montre la récente démission d’Anthony Van Jones. Ce conseiller d’Obama a dû quitter le gouvernement de BHO car il avait osé signer, il y a près de 5 ans, une simple pétition pour une nouvelle enquête sur le 11 Septembre. Un crime de la pensée dans cette Amérique neo-MacCartyste.
 
Mais la chasse aux sorcières est également très active de ce côté de l’Atlantique : Marion Cotillard, Jean-Marie Bigard ou Mathieu Kassovitz peuvent en témoigner ! Dès qu’une personnalité ose afficher son intérêt pour les théories alternatives, la nouvelle caste sacerdotale s’empresse de les ramener dans le droit chemin en n’hésitant pas à sortir l’artillerie lourde : l’incontournable accusation d’antisémitisme et la menace d’un boycott médiatique.
 
Il ne m’appartient pas de démêler le vrai du faux sur le déroulement exact de cette funeste journée. Comme toutes les vérités, elle est complexe. Certains mensonges sont peut être justifiés par d’autres impératifs. Non, il n’y avait peut être pas d’explosifs dans les tours jumelles de New-York. Oui, il y avait peut être un véritable crash d’avion à Washington. Peu de personnes ont les éléments ou les compétences pour répondre précisément à ces questions mais l’essentiel n’est pas là.
 
La vraie question est de savoir si ces attentats ont été instrumentalisés par des pouvoirs publics ou privés pour servir d’autres fins. Comme dans toute enquête, il faut se demander "A qui profite le crime ?" et c’est cette question -à la fois simple et légitime- que pose le mouvement pour la vérité. Et c’est à l’organisation d’un procès judiciaire - un cadre pourtant particulièrement transparent et démocratique- que s’opposent les nouveaux cerbères de la pensée. Seul un nouveau procès permettrait de mettre un terme à cette polémique. Mais tant que les partisans d’un nouveau MacCarthysme refuseront de l’admettre, ils ne pourront pas empêcher des millions de personnes de douter.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

588 réactions à cet article    


  • OrphelinPolitique 18 septembre 2009 10:15

    « Mais la chasse aux sorcières est également très active de ce côté de l’Atlantique » : j’ajouterais même qu’elle est plus active en France qu’aux Etats-Unis. Par exemple, il ne serait pas possible de voir en France une personnalité aussi populaire que Charlie Sheen interviewer le président au sujet de cette affaire... Lorsque Bigeard fait part de ses convictions, il est obligé de faire des excuses immédiatement après. (D’ailleurs, à son sujet, il est pratiquement certain qu’on ne le reverra plus monter un spectacle en France...).


    • marcparis 18 septembre 2009 11:37

      Euh... cher OrphelinPolitique... il est également pas possible de voir aux Etats Unis Charlie Sheen interviewer le président Obama, puisque cet entretien n’a jamais eu lieu. Ce qu’a fait publier M. Sheen c’est son entretien imaginaire avec Obama. Comme ceux publiés chaque semaine dans le Canard Enchaîné. Parfois c’est mieux de connaître un peu le sujet avant de poster...


    • Nicole 18 septembre 2009 11:51

      « il est pratiquement certain qu’on ne le reverra plus monter un spectacle en France... »
      Je ne suis pas sûre de ça, d’ailleurs il apparait serein dans son interview d’hier

      Par contre, ce qui est consternant, c’est le degré de malhonnêteté intellectuelle qui règne de ce côté de l’atlantique. On peut dire sans la moindre gêne « les us ont perpétré les attentats » sans le fonder. Un film comme Zéro peut être fait par souscription sur l’engagement qu’on ne s’intéressera qu’aux faits, et lors de la présentation dire « ce sont les saoudiens, nous avons les preuves » ce qui est proprement insensé.

      Il suffit de voir le ton plus que les propos pour évaluer qui est le plus mal à l’aise. Kassovitz (Taddéi aussi) était parfaitement calme, posé, et pas du tout dans l’invective ni dans la haine. Ce n’est pas le cas de Karmitz et de Cixous.

      Ce qui me semble intéressant est d’observer le traitement qui a été fait des arabes par le cinéma hollywoodien depuis des décennies, et ce que les attentats ont provoqué comme renforcement de leur image négative. A qui ça servait ?

      Par ailleurs, questionner ce qui a été fait et ce qui ne l’a pas été.

      On ne peut pas nier que le film « Path to 9/11 » a été primé. C’est un fait. Tout comme on ne peut pas nier que Roger Iger, le patron de Disney donc d’ABC l’a fait couper, et s’oppose à sa diffusion de masse. Pourquoi ?

      Par ailleurs le grand jeu est comme toujours de jeter le discrédit sur les personnes pour ne pas avoir à traiter ce qu’elles disent. Ces derniers jours j’ai lu des échanges sur Missing Links. La pratique est de casser Hufschmidt, Bollyn...mais tout le monde sait que dans les moyens de contrôle de la dissidence, on dit de grandes vérités pour faire passer de plus gros mensonges. Donc ce n’est pas pertinent de dire « il a pété les plombs ». Quand bien l’aurait-il fait (si on prend Hufschmid, il a tout de même réalisé Painful Deceptions qui a ouvert les yeux à Jimmy Walter)

      Missing Links permet de voir qu’Israël est classé comme pays A en matière d’espionnage aux EU ce qu’on peut vérifier là

      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/MemorandumtotheCommissionandSelectCommittee sbold.pdf

      et là

      http://www.interesting-people.org/archives/interesting-people/199607/msg00032.html

      Il revient sur le rôle de Dov Zakheim, Hellerstein, Chertoff, Mukasey, les liens Silverstein, Lowy, Eisenberg...et bien d’autres choses.

      La question est de savor pourquoi on refuse de traiter ce contenu.

      Une autre question est de savoir si le réflexe de dire que critiquer la VO du 9/11 est antisémite n’est pas un calcul sciemment effectué. On voudrait empêcher de questionner l’implication sioniste, on ne pourrait faire mieux.


    • Nicole 18 septembre 2009 11:59

      J’ai oublié le lien sur la traduction de Missing Links qui est me semble-t-il important :

      http://www.dailymotion.com/video/xaf9o2_missing-links-chainons-manquants-so_news

      et la suite.

      Puis sur les agents du Mossad :

      http://www.youtube.com/watch?v=tRfhUezbKLw

      http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=75266&contrassID=2&subContrassID=1&sbSubContrassID=0&listSrc=Y

      Odigo la société prévenue

      http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=77744&contrassID=/has

      Le fait que Netanyahu trouve les attentats positifs pour Israël :

      http://www.haaretz.com/hasen/spages/975574.html

      Les liens de Silverstein avec les politiques insraéliens :

      http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=97338&contrassID=3&subContrassID=0&sbSubContrassID=0

      Entre Missing links et itwasntmuslims, en vérifiant les sources, n’importe qui se pose des questions a quantité de réponses des plus T-R-O-U-B-L-A-N-T-E-S...


    • OrphelinPolitique 18 septembre 2009 12:40

      Autant pour moi. Effectivement, l’exemple que j’ai donné était une erreur.

      Après « retourner sept fois votre langue dans sa bouche avant de parler », « faire sept fois le tour du sujet sur le net avant de poster » !


    • fonzibrain fonzibrain 18 septembre 2009 14:29

      salut nicole


      je vous lais te remmercier pour l’ensemble de ton travail sur le 11/09 ;tes liens à chaqe fois sont extraordinaire,celui qui m’a pls plus marqué c’est haaretz et odigo,ou les 5 israeliens arrété avec leur camion piégé,j’ai trouvé ça super.
      et ce n’est que 1% des liens incroyable que tu fournis.

      merci encore.je pense que l’on doit être bcp à te le dire

      j’ai cru voir que tu avais 50 ans,qu’est ce qui t’as fait chercher à comprendre plus que les gens.

      comment tu crois que ça va se terminer,le fascisme ultime,ou le peuple sera un peu épargné ?

    • Nicole 18 septembre 2009 15:00

      Salut Fonzi,

      et merci de ce très gentil commentaire. Perso, je suis confiante, aussi fou que ça puisse paraître. Je crois foncièrement à une intelligence supérieure que je n’ai pas envie de nommer, juste de percevoir, et je suis très intéressée par le calme que je peux éprouver dans des situations très stressantes, ce qui me fait penser que la vérité la plus fondamentale n’est pas du registre de l’apparence.

      Je suis convaincue que sans sionistes, pas de 9/11, et je reste convaincue qu’on obtiendra leur condamnation, pour cette raison très précise que leur arrogance restreint leur champ de conscience.

      Un exemple : j’ai un profond respect pour le courage du Docteur Girard, qui l’a payé très cher. Et si tu regardes son site qui n’est pas à son nom, tu vois qu’il est dédié à son oncle qui fut résistant et a été assassiné à 20 ans par les allemands. Ce genre d’expérience, et il le montre remarquablement en dédiant son site à cet oncle, inscrit au plus profond des valeurs que rien ne peut annuler. Personne n’a de pouvoir là-dessus, et c’est précisément ce que je trouve de plus beau dans la vie : ce qui ne peut pas être entaché.

      Je crois vraiment que Pierre Dommergue a raison quand il dit que la circoncision faite au 8° jour est une catastrophe, et je trouve insensé d’avoir refusé de l’entendre. Si on y tient, il suffit de repousser la date, mais le développement suit des étapes qu’il faut respecter, ce qui revient à être humble face à la vie et à ses lois.

      Plus les gens sont informés, moins il y a de danger. Et pour prendre deux exemples, mes connexions les plus nombreuses sur mon blog sont Marc Girard et Jane Burgermeister. Je suis entre 2000 et 3000 pages/jour, 1000 visiteurs, 40% par moteur de recherche, entre 30 et 40 direct, le reste par liens posés. Ca signifie bien que les gens cherchent, et comprennent qu’il y a danger. Ca, vu que le Nouvel Ordre Mondial est prévu depuis des décennies, ça ne pouvait aucunement être intégré au raisonnement, et encore une fois, ils sont mil fois trop arrogants, et leurs stratégies bien trop courtes. Disqualifier, ça va un moment, et puis ça devient un pointeur. Tu te dis « ça va, j’ai compris » à peine ils commencent.

      Je suis prête à prendre les paris que dans les 3 mois quelque chose change de façon importante. Ce n’est pas très difficile avec la P-A-N-D-E-M-I-E...lol


    • fonzibrain fonzibrain 18 septembre 2009 15:51

      on est vraiment sur la même longueur d’onde,je crois que la noblesse du genre humain sera plus forte que la malsainité outrangeante et destructrice de certain.


      ce qui m’a fait pencher pour la thèse à dommergue,c’est de voir que gernez parle égaement de cette poussé hormonale et si en jouant dessus on guerrit une maladie qui deviendra génétique,tu m’etonnes qu’il y a un lien entre la psyché et cette poussé hormonal pertubé,c’est tellement simple comme explication,c’est incroyable,les gars qui ont mis ça au point il y a des millénaire étaient vraiment des malades,parceequ’ils étaient forcement au courant de l’impact,une sorte de pré eugénisme si on réfléchie bien.

      je suis pessimiste sur ce qui va se passer quand même,parceque énormément de gens ne sont pas adapté ax monde de demain,ils ont été si empoisonné que leur âme est souillé et leurs capacités intellectuelle amoindri et perturbé à jamais.

      c’est très grave ce que je dis,et j’ai honte de le dire,loin de moi de penser que certains sont superieurs aux autres,c’est n’est pasça,c’est plus un clivage dogmatique,quasi religieux qui fait que bcp de gens ne peuvent pas comprendre la réalité du monde,c’est ça qui me perturbe le plus aujourd’hui.
      c’est pour cela que hier je demandais si les journalistes mentent ou croient réellement la version de bush.

      quand je parlais de ça à un pote,il m’a dit, c’est simple c’est comme neanderthal et sapiens sapiens,ça m’a mourrir de rire,mais c’est quasiment ça,c’est incroyable.

      personnelement j’ai un mal fou avec cette idée d’extermination planétaire,humainement ça me rend dingue,je n’ai pas de mal à le conceptualiser mais emmotionellement je bloque,il suffirait de laisser les énergie libre et propre,regarde ça http://www.dailymotion.com/bookmarks/fonzibrain/video/xaivfr_moteur-a-eau-ca-marche-et-pourtant_news


      je comprenais pas pourquoi son site était un nom et prénom diferrent du sien,en tout cas il est extraordianire le girard,vraiment.

      et que pense tu de la vidéo de france 24 anglais qui interwiew un membre des famille dire que c’est la cia et des gens privé qui ont fait e 11/09,et que al quaida était juste le nom de la base de donnée des mercenaires muslim et que la cia vend de la drougue depuis 50 ans
      c’est déirant !!!!
      merci pour la réponse nicole

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 18 septembre 2009 22:06

      @ Nicole

      Je vois que vous êtes dans votre élément favori : l’ANTISEMITISME PRIMAIRE !

      Vous n’avez rien de mieux à faire ?

      Lire un ptit heimdal par exemple ?


    • Nicole 19 septembre 2009 00:10

      @alois

      Un scoop : Ken Loach est antisémite...alors ça doit pas être si terrible. En tout cas, c’est pas viral, je le connais pas :

      http://www.lepost.fr/article/2009/09/18/1702899_reactions-autistes-face-au-boycott-resultat-de-la-complaisance-internationale-avec-israel.html


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 septembre 2009 05:40

      @ Orphelin politique : 


      « Plus active en France qu’aux Etats-Unis »... Non, nous ne sommes pas dans la même ligue ! OUI, les USA étaient sous Bush en plein McCarthyisme. 



      On ne sait pas encore comment la situation évoluera sous Obama. Attendons son premier anniversaire, janvier 2010, pour porter un jugement... Voyez ce texte que j’ai publié en 2005


      Pierre JC Allard



    • curieux curieux 21 septembre 2009 23:23

      Tout est là, dans cet article

      http://www.voltairenet.org/article162054.html


    • charmord 18 septembre 2009 10:42

      Non, il n’y avait peut-être pas d’explosif dans les WTC


      Peut-être effectivement... Mais peut-être qu’il y en avait aussi parce que l’explication donnée par la théorie officielle du Nist pour expliquer des témoignages rapportant des phénomènes explosifs à trois cents mètres sous le lieu du crash n’apparaît pas satisfaisdante pour tout le monde...

      La vrai question est de savoir comment peut-on cautionner que, vu ces témoignages nombreux et les phénomènes explosifs et meurtriers qu’ils décrivent, les organes chargés de l’enquête n’aient à aucun moment cherché à vérifier si des explosifs avaient pu être utilisés par les terroristes (quels qu’ils soient).




      Le pompier a pris l’escalier B et, quand il est arrivé au troisième étage du lobby, il a constaté que les ascenseurs étaient complètement cramés sur trois faces. Lui et les pompiers qui l’accompagnaient ont forcé la porte le passage de cet ascenseur et ont constaté que les occupants étaient non seulement brûlés mais incinérés. Cela sentait fortement l’essence (kerosene en anglais ne veut pas seulement dire jet fuel mais vise de manière plus large tous les carburants liquides, si je ne m’abuse). Ceci étant, il ajoute après cette métaphore : Cela sentait la lampe à kerosène qu’on utilise quand on campe. Son supérieur le Lieutenant Foti a directement fait le lien avec le jet fuel de l’avion qu’un de leur collègue avait vu (et qui est décrit par celui-ci comme un petit avion mais soit, pas la peine d’ouvrir ce débat). Les ascenseurs du lobby principal avaient leur portes littéralement explosées mais il n’y avait personne semble-t-il, aux alentours. 

      Ce qui l’avait frappé directement en rentrant dans l’immeuble par le lobby était que les fenêtres étaient brisées et que deux véhicules étaient en train de brûler à l’entrée. Il y avait des gens brûlés sur la rue. Ils sont rentré par l’énorme fenêtre explosée dans le lobby. Il y avait une dame qui criait en se demandant comment elle avait été brûlée. Elle était dans le lobby et tout d’un coup, elle s’est rendu compte qu’elle était en feu. Quelqu’un est accouru avec un extincteur et l’aspergeait d’eau. En plus, en face des ascenseurs, il y avait un bureau où gisaient des cadavres. Parmi ceux-ci, celui d’un agent de sécurité dont il reconnut le vêtement et qui semblait toujours assis sur sa chaise mais grillé, mort et incinéré. Il a aussi constaté que le bureau de l’entrée où se trouvait le cadavre était fondu, de même d’ailleurs que le elevator bank (hall d’ascenseur).

      Le fuel enflammé a-t-il pu traverser un conduit borgne de tois cent mètres pour finier par provoquer ce genre de dégât corporel et matériel ?

      Cette pré-orientation de l’enquête dans un sens déterminé (Il n’y a pas eu d’explosifs ; d’ailleurs nous ne les avons pas recherchés car il n’y en avait pas...) ne peut à l’évidence qu’éveiller le doute chez toute personne normalement constituée, qui si elle est animée d’un tant soit peu de sens civique, demandera à ce qu’on la complète avec tous les éléments disponibles...

      Apparemment, rares sont les politiques et les journalistes qui sont doués de cette faculté de douter... 




      • Philou017 Philou017 18 septembre 2009 15:59

        Il y a notament les témoignages de Rodriguez sur une explosion sous le premier sous-sol, celui de son son collègue Felipe David blessé grièvement au même sous-sol devant un ascenseur, celui de Mike Pecoraro et de son collègue qui ont constaté dans les sous-sols :

        Les deux hommes décidèrent alors de monter au niveau C, dans un petit atelier de machines, où deux de leurs collègues étaient censés travailler. Ils ne les trouvèrent guère, dans cette pièce enfumée, dont Mike Pecoraro décrivit ainsi l’état : « There was nothing there but rubble » (des décombres). Et d’ajouter : « We’re talking about a 50 ton hydraulic press – gone ! » (une presse hydraulique de 50 tonnes de pression disparue). Les deux compères continuèrent leur périple vers le parking, et que découvrirent-ils ? Ecoutons Pecoraro : « There were no walls, there was rubble on the floor, and you can’t see anything ». Dévastation est le mot qui convient. En montant encore d’un étage, au niveau B, les deux hommes furent surpris de voir une porte coupe-feu en acier et béton, pesant environ 150 kg, plissée « comme une feuille d’aluminium » et couchée par terre. Mike Pecoraro dit spontanément : « They got us again » (Ils nous ont encore eus), faisant référence à l’attentat de 1993 au WTC. Pecoraro avait alors été témoin de dommages similaires dans les structures du bâtiment. Sa conviction, sur le moment, fut qu’une bombe avait explosé.
        http://aristippe.over-blog.com/article-4214398.html

        Joe Shearin – WTC survivant. Assistant de l’ingénieur en chef au World Trade Center.
        AU 38ème étage, Joe Shearin a quitté l’ascenseur et a commencé sa descente du vestibule pour rencontrer le locataire qui avait demandé à le voir. Alors qu’il s’est engagé d’environ 50 pieds dans le vestibule, il a entendu une explosion forte et a été soulevé dans l’air. « Je ne peux pas même vous dire sur quelle distance j’ai voyagé, » s’est-il rappelé. Quand il a atterri, les gens sortaient déjà de leurs bureaux dans le vestibule. « Ils criaient, le braillement, » a-t-il dit. « Ils demandaient ce qu’ils devraient faire et où ils devraient aller ».
        http://patriotsquestion911.com/survivors.html

        Il y a foule d’autres témoignages.
        La seule évidence est qu’il y a eu de multiples explosions, dans les deux bâtiments.

        Ceci certainement dans le but de fragiliser les fondations et la structure et d’éviter trop d’explosions au moment de l’écroulement.


      • Patrick FERNER 20 septembre 2009 20:38

        Puisqu’on parle de négationnisme, voici la définition de Wikipedia :

        «  La démarche négationniste a ceci de particulier qu’elle use d’une méthodologie partiale et malhonnête, opérant la sélection, la dissimulation, le détournement ou la destruction d’informations corroborant l’existence du crime (voire la création de fausses preuves « impliquant » l’inexistence des évènements passés). On peut légitimement parler de négationnisme lorsque de telles méthodes sont employées, lorsque les motivations ne sont pas exclusivement la recherche de la factualité historique (motivation antisémite, partisane ; voir la partie motivations des négationnistes) et lorsque les faits contestés ont été indubitablement établis  ».

        Donc, les tenants de la version officielle sur les attentats du WTC la considèrent comme indubitablement établie et dire le contraire, c’est du négationnisme. Un historien ne saurait cependant s’en contenter.

        Le problème pour eux, c’est que, plus on remet en cause la thèse officielle, plus les autorités américaines sont pointées du doigt, d’où l’hypothèse qu’il s’agit d’un «  inside job  ». Mais alors, quid du Mossad ? Le service secret israélien aurait fourni des noms de présumés islamistes pour être donnés en pâture au public, ce qui fut fait trois jours après les attentats, sans oublier le passeport miraculeusement intact retrouvé dans les décombres. Il fallait un leurre pour accréditer une fumeuse piste islamiste. On a accusé Ben Laden, alors qu’il est recherché pour deux attentats contre les ambassades américaines de Dar-Es-Salam (Tanzanie) et de Nairobi (Kenya) mais pas pour ceux du WTC comme l’indique sa fiche au FBI. Les tenants de la thèse officielle qui parlent de théorie du complot se couvrent de ridicule, puisque, pour réaliser un attentat d’une telle ampleur, il ne peut s’agir que d’un complot, d’où qu’il vienne. Aux USA, on est beaucoup moins gêné d’évoquer l’hypothèse d’un complot intérieur, comme l’atteste cette vidéo qui montre Manny Badillo, représentant des familles de victimes des attentats du WTC et l’évoquer en termes à peine voilés à la fin de l’interview par une journaliste qui l’a laissé s’exprimer sans lui couper la parole à la différence de nos «  journalistes  » de télévision. En France, c’est un véritable tabou qui gagne même les adversaires de la thèse officielle : elle n’est même pas envisagée sur le site reopen911. Cette hypothèse prend d’autant plus de consistance quand on lit le projet pour un nouveau siècle américain (PNAC), notamment le chapitre « reconstruire les défenses de l’Amérique » dans lequel on préconise un nouveau Pearl-Harbour. Mais comme elle brouille complètement l’idée que se font les Européens en général et les Français en particulier des USA, on ne veut pas y croire, ce n’est pas du négationnisme, seulement un déni (ce n’est pas possible). 


      • Lou Lou 21 septembre 2009 05:11

        Votre description de personnes et de voitures qui prennent en feu à distance des ascenseurs, ou du cadavre fondu, ressemble à l’ utilisation de DEW ( direct energy weapons) un peu dur à avaler mais bon ...Tout pourrait avoir été dirigé du building 7 où il y avait des bureaux de la CIA et ensuite on a juste a « pull the plug » sur le building 7 pour faire disparaitre le tout vers 17h en ayant déménagé le matériel avant ...
        http://www.checktheevidence.co.uk/cms/index.php?option=com_content&task=view&id=151&Itemid=60


      • charmord 21 septembre 2009 12:06

        Lou,


        La piste des DEW a été largement invalidée par des scientifiques comme Dr Jones et d’autres. Elle a été initiée par J. Wood qui semble avoir tout mis en oeuvre pour foutre la merde au sein du mouvement en accusant explicitement Jones et cie de vouloir cacher la vérité, sans le moindre élément pour cela.

        J’ai été voir le site auquel tu renvoies qui prône la théorie des DEW qui tient plus de la science fiction qu’autre chose. Bien évidemment, ils prétendent aussi que Jones est un désinformateur à la solde du gouvernement chargé de brouiller les cartes. Ils produisent même le CV dont il ressortirait que Jones aurait travaillé sur les DEW à Los alamos pour le Gouvernement. Problème : Cela ne ressort pas du tout du CV. J’ai été vérifié. Un beau gros mensonge pour décrédibiliser un scientifique, cela ressemble bien à J. Wood, cela...

        Bref, je ne sais pas ce qui a pu produire les dommages décrits par le pompier (lesquels n’incluent pas la fusion d’un cadavre (?) mais d’un bureau dont l’on ignore le matériau) mais je sais que pas mal de spécialistes émettent de très forts doutes quant à la possibilité que la boule de feu en expansion ait pu descendre 300 mètres par les conduits des ascenseurs, en choisissant de ne pas exploser aux étages intermédiaires, pour finir par créer ce genre de dégâts humains et matériels... Je sais également que ce témoin ne figure pas dans la liste des pompiers ayant été interrogés lors de l’enquête par les autorités. 

        Donc, la piste des DEW, c’est pas du béton à mon sens !

      • Lou Lou 21 septembre 2009 15:13

        La théorie des DEW de Judy Wood est peut être farfelue, mais Steve Jones n’ est pas au dessus de tous soupçons ...
        http://coffinmansblog.blogspot.com/2007/04/steven-jones-linked-to-neutrino.html


      • helios999 helios999 18 septembre 2009 11:08

        Le probleme est réel à mes yeux , mais comment le resoudre ?
        Avec nos medias ? nos politiques ?

        Aux State , la societé est plus controlé qu’en france ce qui semble leur donner plus de liberté
        Il faut s’en sortir , plus le temps passe , plus le peuple s’en accomode , oui comme la grenouille dans un liquide.


        • appoline appoline 18 septembre 2009 18:19

          @ Hélios,

          « Il faut s’en sortir , plus le temps passe , plus le peuple s’en accomode , oui comme la grenouille dans un liquide »

          C’est une partie non négligeable du poblème car effectivement la diminution des libertés est insidieuse mais quand on se permet de faire le parallèle avec une ou deux décennies en arrière, on prend une belle claque. Cette diminution est distillée juste assez pour pas que le peuple regimbe, n’empêche que le danger est bien là.


        • APPOCALYPTO APPOCALYPTO 18 septembre 2009 11:10

           Un article bien pertinent,en effet, il est bien légitime de se poser plein de questions sur la véracité de ce qu’on nous raconte dans la majorité de la presse professionnelle. Le simple fait d’évoquer ce théme dans les médias de grande audience déchaine ce qu’il est convenu d’appeller du « MacCartisme » et particulièrement en France,mais quelle serait cette vérité si tabou pour que l’on couvre si éhontément ,sans véritable débat, ce qui semble être une morbide mis en scéne avec des tenants et aboutissants sûrement dévastateurs !
           La presse se retrouve maintenant dans une position plutôt inconfortable,censure,autocensure,prescriptions,pressions,manipulation s et j’en passe ! Une situation intenable et vraiment malhonnète,se rendent ils vraiment compte de leur déontologie altérée qui se hume comme un parfum nauséabond dans le nez de Pinochio..., ? Est-on tombé si bas pour escamoter de manière aussi lamentable,un débat et une réouverture d’enquète, voire le procés du siècle , qui s’imposent comme une évidence tellement manifeste ? Ou bien tout ce petit monde docile s’accrocherait-il à la dernière branche de leur confort ,avant l’abime programmé ?
           
           @ Au plaisir de vous relire !


          • jakback jakback 18 septembre 2009 11:12

            J’avoue ne pas saisir le lien entre le 09/11 et le deuxième guerre mondiale, ou plutôt l’après 2eme guerre mondiale.
            Ou peut être trop bien l’interpréter. Hélas le développement d’hypothèses sur les dommages de la seconde guerre mondiale sont punies par la loi, bien d’hypothèse et négationnisme ne soient pas synonymes.


            • Patrick FERNER 20 septembre 2009 16:03

              Quel qu’un peut-il m’expliquer en quoi la contestation de la thèse officielle sur le 9/11 a-t-elle un rapport avec l’antisémitisme ? C’est débile


            • JL JL 18 septembre 2009 11:20

              Coué. Mdr ! De toutes manières cette phrase n’a aucun sens puisque ce terme de complotiste désigne ceux qui n’anonnent pas avec ceux qui l’utilisent.

              Spéciale dédicace :

              Un homme libre c’est quelqu’un qui n’est ni une crapule ni un bisounours. Un idiot utile c’est le contraire.


            • LeGus LeGus 18 septembre 2009 11:28

              Que risquent les complotistes ???
              Je corrige immédiatement : que risque ceux qui s’interrogent à propos de la Thèse du COMPLOT ISLAMISTE en grotte afghane ?

              Ils risquent d’être complètement grillés ce qui pour une personnalité publique équivaut à la mort économique. Tu ouvres ta gueule dans le poste et tu finis SDF ou laquais chez Mc Donald.


            • Jerome Bouteiller Jerome 18 septembre 2009 12:14

              une fumisterie ? 


              Leon : le cas Bigard est un bon exemple et il est le premier à expliquer que son film et sa pièce ont été boycotté suite à ses prises de position sur le 11/09.





            • Cascabel Cascabel 18 septembre 2009 12:58

              @ Shawford

              A ce stade, pour Léon, on peut déjà parler de naufrage.


            • Cascabel Cascabel 18 septembre 2009 13:10

              @ Le Gus

              On peut corriger plus simplement encore :

              Que risquent les opposants ?


            • Pacalvotan Pacalvotan 18 septembre 2009 13:12

              Il est vrai que ceux qui se posent des questions sont couverts de ridicule par nos très chers médias ô combien objetcifs, alors que sur le net, c’est vous mon cher Léon qui vous couvrez de ridicule. Brave petit soldat de la propagande actuelle, à votre insue j’espère...


            • Pyrathome pyralene 18 septembre 2009 14:18

              Et ben Léon , c’est si dur que ça d’admettre que tu t’es fais rouler dans la farine avec des milliards de gens,dont moi-même ? Il l’est des fois ou il faut savoir passer outre son égo,n’y a t-il donc que les imbéciles qui ne changeraient pas d’avis....


            • JL JL 18 septembre 2009 15:02

              Bravo Shawford. Félicitations.


            • sisyphe sisyphe 18 septembre 2009 16:38

              Je trouve qu’il y a plus de pertinence, à propos du 11 septembre, à évoquer Mac Carthy que Faurisson.


            • Cascabel Cascabel 18 septembre 2009 16:39

              Léon

              Le navire se trouve au fond de l’eau assez vite après le naufrage.
              Comment pouvez-vous vous permettre de remettre en question le sérieux des positions de d’ Aymeric Chauprade* tout en admettant un peu plus loin ne pas savoir de ce qu’il a écrit  ?

              * "Minute, Chaupade a été exclu parce que ses positions relatives au 11 septembre étaient incompatibles avec le sérieux qu’exigeait son poste de prof.

              « Après tout je ne sais pas ce qu’il avait raconté. Vous le savez, vous ? Je veux dire : « exactement »... »


              Vous êtes un tartufe Léon, maintenant je peux le dire.


            • ObjectifObjectif 18 septembre 2009 17:46

              @Léon qui assène « Shaword, je vous assure qu’en tant que prof » :

              • Je ne peux pas croire que vous êtes prof, vu le vocabulaire que vous utilisez et le manque d’objectivité de vos arguments ;
              • Je ne peux pas croire que vous êtes prof car vous semblez utilisez l’argument d’autorité au mépris de la logique élémentaire qui préside à la méthode scientifique ;
              Léon, vous seriez vraiment prof que la relecture à jeun de vos interventions devrait vous faire donner votre lettre de démission.

              Vous parlez souvent de « complotistes » : mais de qui parlez-vous exactement ?
              A ma connaissance, le seul complot du 11 septembre 2001 qui soit explicitement décrit est le complot officiel des 19 musulmans. Il se trouve que même la FBI n’y croit pas...


            • sisyphe sisyphe 18 septembre 2009 17:47

              Par Léon (xxx.xxx.xxx.76) 18 septembre 16:39

              « Evoquer », Sysiphe, cela ne veut rien dire...

              Ah bon !?!

              C’est pourtant bien vous, Leon, qui évoquez Faurisson, un peu plus haut...

              Ou faut-il supprimer ce terme de la langue française ?

              Sinon, choisissez le synonyme que vous préférez :aborder, citer, raconter, rapporter, dire, indiquer, mentionner, signaler, imaginer, montrer, décrire, suggérer, représenter, rappeler, réveiller, remémorer.


            • appoline appoline 18 septembre 2009 18:41

              @ Pyralène,

              On a tous été roulés dans les premières années, qui aurait pu même penser à une telle saloperie. Avec le recul et surtout quelques recherches sur la CIA, skulls and bones et autres, on s’aperçoit que les loups sont sortis du bois.

              D’enfer le chat, il me fait penser à mon chihuahua après un coup de grisou.


            • sisyphe sisyphe 18 septembre 2009 19:07

              Par Léon (xxx.xxx.xxx.76) 18 septembre 18:40

              « Evoquer Faurisson », ça veut dire quoi ? parler des costumes qu’il porte, sa femme, la marque de sa bagnole ?"

              Il faut retravailler le français, Léon ! 

              Evoquer Faurisson, c’est en parler, citer son nom, comme vous l’avez fait plus haut ; opérant donc un rapprochement, comme tout bon représentant des médias mainstream, entre le négationnisme des chambres à gaz et les légitimes questions que posent les invraisemblances de la VO du 11 Septembre. 

              C’est un rapprochement qui est loin de vous honorer ; et, personnellement, je le trouve beaucoup plus indécent et hors de propos que le rapprochement de la chasse aux réopenistes avec celles des pseudo-communistes sous Mac Carthy


            • sisyphe sisyphe 18 septembre 2009 20:33

              Par Léon (xxx.xxx.xxx.76) 18 septembre 19:44

              « Sysiphe, Cascabel, Shawford même combat ? MDR... »

              Amalgame ..

              Personnellement, je ne suis pas un « conspirationniste », mais il me semble tout à fait clair que la version bushienne du 11.9 comporte une quantité d’invraisemblances et de mensonges.

              Pour faire comme toi, devrais-je dire, puisque tu apportes un soutien sans faille à la version officielle ; Bush, CIA, Léon, même combat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès