Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 12’000 poussins morts, quelle horreur !

12’000 poussins morts, quelle horreur !

Une terrible tragédie s'est déroulée en Ille-et-Vilaine en fin de semaine dernière puisque 12'000 poussins sont morts dans l'incendie de leur poulailler.

Cette horrible nouvelle a été abondamment relayée par les médias français (Ouest France, Le Figaro, Europe 1, France Soir, etc.) et même francophones (Belgique, Suisse, etc.)... et alors me direz-vous ?

Et alors, presque rien, 12'000 c'est également l'étiage d'un autre chiffrage qui fluctue de 12'000 à 20'000 selon les instituts, organisations, ONG, etc.

De quoi s'agit-il ?

Oh, presque rien puisque cela ne fait quasiment jamais la Une des médias. Ce doit être la répétition qui lasse, parce que ce chiffre-là ce n'est pas qu'une fois 12'000 qui peut-être porterait à s'émouvoir mais c'est tous les jours, tous les jours.

Mais enfin, de quoi s'agit-il ?

Du nombre d'enfants qui meurent quotidiennement de la faim... Au minimum 12'000 tous les jours, tous les jours... Il faut dire qu'ils n'y mettent guère du leur pour que l'on parle d'eux, ils le font en silence, loin de chez nous, dans des pays paumés où on se demande bien pourquoi ils ont autant d'enfants.

Vous êtes choqué ? Par quoi, par les lignes stupides que vous venez de lire ci-dessus et qui font pourtant seulement écho à des commentaires tant de fois entendus ou par cette hécatombe silencieuse ?

Le mot de la fin parodiera une célèbre fable :

« Selon que vous serez en plumes ou en os, les médias seront mutiques ou féroces »

Pour terminer, depuis le drame absolu des poussins, plusieurs jours se sont écoulés et plusieurs dizaines de milliers d'enfants sont morts dans des souffrances telles que seule Christine Boutin, qui avait prévu une grève de la faim pour faire plier son futur partenaire d'élection, peut imaginer.

Mais, on s'en fout, non ?

P.S : Pour ceux qui veulent expliquer à nos enfants la réalité du monde et notamment la famine, l'initiative globale CyberDodo leur offre en libre accès un dessin animé, un dossier, un quiz et même un jeu pour que le silence fasse place à la conscience...


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • nenecologue nenecologue 22 février 2012 13:15

    Les seuls responsables sont les parents de ces enfants qui continuent de se reproduire alors qu’ils n’ont pas de quoi nourrir leur progéniture.


    Vive le malthusianisme !

    • Claudec Claudec 22 février 2012 16:07

      Il y a en effet de par le monde, des enfants mais aussi des adultes qui meurent par dizaines de milliers chaque jour, que ce soit de faim ou de maladie, conséquence ou nom de leur surnombre. Mais il y a plus simplement tout ceux qui naissent ou sombrent dans la pauvreté puis dans la misère profonde, quand ils ne sont pas engloutis par les ghettos de l’inexistence sociale.

      Pour aller plus loin dans la réflexion concernant la démographie associée à la misère, et apprécier la manière dont évolue cette relation, visiter et commenter :

      • Croa Croa 22 février 2012 17:45

        Tout à fait !

        Il est de telles horreurs en ce monde qu’il est des endroits de ce monde où il vaut mieux passer de vie à trépas à la naissance !

        Cette remarque vaut aussi bien pour les poussins que pour les bébés.


      • perlseb 22 février 2012 20:10

        Tout à fait. Mais il y a encore trop de décérébrés pour placer la vie au-dessus de tout, même quand elle est abominable. En France, on préfère voir agoniser des grands malades que de les euthanasier quand ils le demandent, et les personnels médicaux qui comprennent et aident (illégalement donc) leur patient sont jugés régulièrement dans l’actualité...


      • foufouille foufouille 22 février 2012 22:27

        tiens, un euthanaziste


      • Abou Antoun Abou Antoun 22 février 2012 22:45

        @ Foufouille
        Apprenez à lire.
        Que dit perlseb ?
        « En France, on préfère voir agoniser des grands malades que de les euthanasier quand ils le demandent, »
        Les nazis sont ceux qui contemplent sans compassion la souffrance des autres, pas ceux qui les aident à ne plus souffrir.
        J’espère, quand mon heure sera presque venue, et si je ne suis pas en mesure de faire le boulot moi-même, que je trouverai une équipe ’compréhensive’. C’est aussi cela être humain et j’emmerde toutes ces religions à la con qui prétendent le contraire.


      • Abou Antoun Abou Antoun 22 février 2012 22:47

        Seulement voilà, ils sont religieusement cons et ils baisent, ils baisent, ils baisent...
        Et dans certains pays des gouvernements stupides les y encouragent à coups d’allocs.


      • BlackMatter 22 février 2012 18:29

        Des centaines de milliers de poulet passe à la rôtissoire tous les jours et on n’en fait pas tout un plat.


        Faut bien qu’on mange.
        Non le scandale c’est la façon dont on traite et élève les animaux.

        Pour les enfants qui meurt de faim dans le monde, y a des solutions mais elles sont difficiles à réaliser et peut être même non souhaitable :
        - Interdire aux parents de faire des enfants
        - Transformer l’homme en herbivore
        - Supprimer les aides aux agriculteurs des pays occidentaux
        - Faire la danse de la pluie
        - Interdire la spéculation des marchés sur les denrées alimentaires
        - Mettre fin à la corruption
        - Faire en sorte que 1/4 de la nourriture produite ne parte plus à la poubelle.
        - Éduquer la population
        - Mettre fin aux guerres.





        • papi 22 février 2012 18:55

          @ l’auteur

           Combien de « poussins » sont mort sous les bombardements en Libye , ??


          • amipb amipb 22 février 2012 19:34

            Il n’y a pas d’échelle dans l’horreur.

            Même si vous avez raison quand au traitement de l’information par nos médias, il me semble toutefois que la faim dans le monde fait parfois les gros titres. Dernièrement, il s’agissait de la famine en Somalie.

            A partir du moment où l’on fait des catégories, on interdit à certains êtres vivants le respect qui leur incombe, et l’on ouvre la porte à l’horreur que vivent actuellement des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, ainsi que de millions d’animaux.

            Si la faim dans le monde vous révulse, c’est un sentiment noble, pourquoi ne pas agir ? Donner aux associations ou, mieux, venir les aider sur le terrain ?


            • Claudec Claudec 22 février 2012 21:20

              « À l’échelle internationale, les sentiments de pitié ou de solidarité humaine s’exercent plus facilement à l’égard de la maladie (ou, à la rigueur, de la famine extrême) qu’à l’égard de la pauvreté. Des secours extérieurs sont accordés pour guérir les hommes ou tout au moins pour les empêcher de mourir, mais non pour leur permettre de vivre.  »

              Alfred Sauvy - De Maltus à Mao Tsé-Toung - Denoël 1958

              http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


            • panpan 22 février 2012 20:02

              « Le degré de civilisation d’un pays se mesure à la façon dont il traite ses animaux.... »
              Gandhi


              Y’a pas beaucoup de « civilisés » ... hein M.Guéant ?


              • Mais dans quel monde vit-on ? 22 février 2012 20:08

                « Ce doit être la répétition qui lasse, parce que ce chiffre-là ce n’est pas qu’une fois 12’000 qui peut-être porterait à s’émouvoir mais c’est tous les jours, tous les jours. »

                Il faudrait commencer par voir avec les irresponsables qui les font, ces enfants, sans jamais se soucier des moyens de les élever. Savez que, depuis la famine de 1984, la population de la Corne de l’Afrique a doublé ?

                A ce propos, le journaliste Kevin Myers, publiait un éditorial fameux dans le « Irish Independent » du 10 juillet 2008 :

                « ... j’ai parcouru ce pays. A pied et financièrement. Contrairement à beaucoup d’entre vous, je suis allé en Ethiopie. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai craché au bassinet pour les bonnes œuvres qui là-bas luttent contre la famine. L’enfant aux yeux grand ouverts que nous avons sauvé il y a 20 ans est désormais cet homme en rut, arborant une Kalachnikov et procréant comme bon lui semble au gré de ses poussées hormonales. Il y a sans doute de bonnes raisons pour prolonger ce système économique, social et sexuel détraqué et destructeur. J’ignore lesquelles. »

                Et vous, M. Manuel M. Martin, vous les connaissez ces bonnes raisons ?


                • amipb amipb 22 février 2012 20:20

                  Et vous, savez-vous que, pour ces gens, avoir des enfants peut être le gage d’une vie plus tranquille lorsqu’ils seront vieux et que ces mêmes enfants leur enverront de l’argent ? Croyez que les associations qui œuvrent en Afrique ne suivent pas les enfants aidés ou parrainés ?

                  De plus, qui les arme, à votre avis ? Au-delà des luttes inter-ethniques, finalement assez rares, les gouvernments et entreprises du monde, occidental mais également chinois ou russe, vendent des armes à des groupes locaux, les financent, afin de créer des zones d’instabilité ou d’influence leur permettant de faire main basse qui sur l’uranium, qui sur le pétrole ou autres ressources naturelles.

                  Quant aux personnes qui ne profitent pas de la manne des ressources de leur pays, elles n’ont souvent pas d’autre choix que de s’armer pour se faire entendre.

                  On a parfois les bonnes raisons que l’on veut bien entendre.


                • Claudec Claudec 22 février 2012 21:25

                  La population du globe augmente quotidiennement de plus de 220 000 individus.

                  Alors relativisons.
                  Et pour en savoir davantage plus sur ce sujet, venez vous renseigner et réagir sur mon blog

                • Mais dans quel monde vit-on ? 23 février 2012 08:29

                  « Et vous, savez-vous que, pour ces gens, avoir des enfants peut être le gage d’une vie plus tranquille lorsqu’ils seront vieux et que ces mêmes enfants leur enverront de l’argent ? »

                  C’est une bonne raison, en effet, d’en avoir dix ou douze… A condition qu’il y ait suffisamment de poubelles à vider et de rues à balayer en Europe occidentale...

                  « On a parfois les bonnes raisons que l’on veut bien entendre. »

                  La question portait sur les bonnes raisons de perpétuer un système économique, social et sexuel détraqué et destructeur, et je ne peux pas dire que votre réponse me satisfasse. D’autant moins qu’à ma connaissance la Corne de l’Afrique n’a ni pétrole ni uranium.

                  Elle n’a pas beaucoup d’eau non plus, mais l’impéritie est telle, par là-bas, que les maigres ressources doivent être contrôlées et gérées, via Internet, par le Centre d’hydrogéologie de l’université de... Neuchâtel. En Suisse.

                  La preuve : http://www2.unine.ch/unine/page-22192.html

                  « ...venez vous renseigner et réagir sur mon blog. »

                  Je n’y ai pas trouvé non plus de bonnes raisons de perpétuer, etc., etc., etc.


                • Old Dan Old Dan 23 février 2012 00:08

                  Allez donc sur ce site féminisant
                  et ne le montrez pas à vos gosses
                  (Il pourraient vous regarder d’un autre oeil...)

                  http://features.peta.org/ChineseFurFarms/


                  • 13h30 23 février 2012 10:00

                    Pointer du doigt les médias quand ce sont les sociétés industrialisées elles-même qui sont en faute. S’il y a de la misère d’un côté, c’est seulement parce qu’il y a du confort de l’autre.


                    • Mais dans quel monde vit-on ? 23 février 2012 10:02

                      « Pointer du doigt les médias quand ce sont les sociétés industrialisées elles-même qui sont en faute. »

                      Forcément, c’est toujours la faute de ceux qui savent faire. Ceux qui ne savent pas faire, ils subissent. C’est pratiquement une loi de la nature.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès