Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 1984 en 2008 ?

1984 en 2008 ?

Bon, eh bien ça se précise, le futur selon W. Bush. La société de demain sera informatisée, ça on le sait déjà, merci, même les grands-mères s’en sont aperçues, à truster les places de cours de formation dans les centres sociaux ou les maisons de quartier pour arrêter de passer pour des ringardes auprès de leurs petits-enfants. Ce dont on se doute aussi, c’est qu’elle aura une tendance au « bigbrotherisme » accentué, la future société. Les dernières nouvelles en provenance des Etats-Unis confirment la tendance. La surveillance des individus, là bas, prend des proportions alarmantes et parfois assez inattendues.

Récemment, en effet, on a vu un comté californien tester un drone de la police pour surveiller la région qui entourait le bureau de police. Plusieurs Etats en sont déjà convaincus : à force de voir les Predators et autres dérivés dans leur téléviseur, dans des reportages sur la guerre en Irak, plusieurs shérifs locaux on eu l’idée de recourir à ces engins. Si l’on veut bien croire en l’excuse des coûts de revient et de fonctionnement inférieurs, l’intensification de la surveillance risque de poser quelques problèmes d’éthique assez rapidement. En fait, dès aujourd’hui, aux Etats-Unis, un simple papier, le Certificate of Waiver or Authorization, ou COA permet de faire voler ce qu’on veut... En réalité un papier réservé pour l’instant aux militaires et aux agences fédérales type FBI. Ce papier précise le plus souvent que les vols de nuit sont interdits et qu’un suivi effectif au sol du drone a lieu. Un simple papier, et non une licence de pilote ! L’été dernier, la FFA (Federal Aviation Administration) a ainsi délivré plus de 100 certifications pour la police dans le pays.

Parfois même des policiers n’attendent pas la certification : ainsi à Gaston County, N.C, où le département de police a fait voler tout l’été 2007 un modèle non homologué : des policiers hors la loi, donc, ce n’est pas le moindre des paradoxes de cette course à l’armement policier aux Etats-Unis : il n’y a pas que le Taser dans leur besace technologique. Dans les zones sensibles de frontière comme avec le Mexique, c’est déjà chose courante : le drone fait aujourd’hui partie intégrante de l’équipement policier. Le Skyseer d’Octatron Inc. of La Verne, Californie, a ainsi été testé dès 2006 par la police de Los Angeles, un petit engin de 2,6 kg seulement. L’idée en fait a été reprise aux garde-côtes américains, désormais partie intégrante du Homeland Security. Avec parfois à l’usage les heurts avec certains magistrats américains, à l’origine des hic anticonstitutionnels, comme l’usage dénoncé de caméras thermiques pour détecter des plantations de marijuana à l’intérieur d’une maison "In a 2001 case, the U.S. Supreme Court found that federal agents had carried out an illegal search in violation of the Fourth Amendment when they used thermal imaging equipment to spot marijuana grown inside a private home."

Parfois aussi la police tente de faire des essais incognito, mais de braves citoyens texans veillent. Une vidéo édifiante montre le déploiement de force "sans média autour" pour le test d’un nouveau drone... L’appareil testé, de 16 kg seulement, est signé InSitu, et sa découverte par les journalistes a obligé la chef de police locale Martha Montalvo à faire une mise au point : selon elle, c’est "une nécessité du Homeland Security". Et a avoué par la même que le test aurait dû rester secret : "I wasn’t ready to publicize this". L’engin doit son existence à un groupe, le Second Avenue Partners, dirigé par un ancien dirigeant de Microsoft, Pete Higgins. Son principal avantage : le prix par rapport à la concurrence issue de l’armée : "Northrop Grumman’s Global Hawk, costing an estimated $15 million a plane, provides high-altitude reconnaissance and was used in Afghanistan. General Atomics Aeronautical Systems’ Predator drone, at $25 million per system, earned a name for itself after it was fitted with missiles and used over Iraq and Yemen.... Insitu had no interest in competing for those markets ; it wanted smaller, smarter and cheaper. Its ScanEagle military surveillance drone, now in full production, carries a price tag around $70,000." Les rues américaines vont-elles donc bientôt ressembler à celles de Bagdad, sillonnées tous les jours par des drones ?

Dans un autre registre d’idées ou, plutôt, dans le même univers, justement... l’armée se rapproche chaque jour un peu plus des gens, aux Etats-Unis. Mais pas dans le sens convivialité. La dernière en date (hier, le 5 mars !), de cet inquiétant phénomène, c’est l’annonce surprise du candidat au rachat de Diebold, la principale entreprise de fabrication de machines à voter, parmi les plus décriées (au point que la société a dû depuis changer de nom !). On s’attendait à tout sauf à ça... Car une offre de rachat a été faite par... United Technologies Corporation. La firme n’est pas une inconnue, c’est un gigantesque conglomérat qui fabrique aussi bien des ascenseurs (Otis) que des conditionnements d’air (Carrier), mais aussi des hélicoptères militaires (elle fabrique le BlackHawk, le modèle plus répandu en Irak avec le Chinook, car elle détient Sikorsky !) et des systèmes de vol sous le nom d’Hamilton Sundstrand ou des turboréacteurs sous le nom de Pratt&Whitney. Son patron, touchait déjà 70 millions de dollars de salaire et de stocks-options en 2003, et fournissait les deux campagnes de Bush a raison de 52 %, donnés aux républicains contre 48 % aux démocrates en 2000, score qui n’a cessé d’augmenter dans un sens : à l’élection de 2004, United avait offert 64 % de ses dons aux républicains et 36 % seulement aux démocrates : les guerres républicaines ont du bon pour les affaires !

Dans un article assez saisissant, le New York Times, qui avait soutenu l’invasion de l’Irak, rappelle les liens un peu trop étroits avec le pouvoir en place en citant même une superbe vidéo parodique annonçant que Diebold aurait annoncé le résultat de 2008 avant même l’élection ! Le constat du NYT est simple et très alarmant : il existe un danger évident à ce qu’un des plus gros fournisseurs de l’armée soit celui qui vende désormais les machines à voter soupçonnées depuis toujours d’être trafiquées : son candidat, naturellement serait celui qui a déclaré vouloir rester en Irak pour cent ans, puis même pour mille ans. Il est connu et déjà sur les rails pour le sprint final. Le NYT, à la lecture de l’annonce a aussitôt ressorti le célèbre discours du 17 janvier 1961 d’Eisenhower évoquant le pouvoir croissant et le danger pour la démocratie du "complexe militaro-industriel". Un lecteur attentif nous avait sur un autre sujet rappelé l’existence de cette fabuleuse vidéo qui n’était autre que le discours d’adieu d’un militaire écœuré par l’emprise de l’argent sur les conflits à venir et la politique internationale. Aujourd’hui, elle passe aisément pour prophétie.

Pour l’instant, Diebold a rejeté l’offre de rachat. C’est la deuxième fois en deux ans : la foi précédente c’était déjà United qui l’avait proposée... sans qu’on le sache pour autant. Pour beaucoup de financiers, l’offre ne s’explique toujours pas : Diebold est plombée de partout, ses machines ont des difficultés, etc. Et tous ces problèmes semblent insolubles. "All the things about why Diebold isn’t profitable are things they can’t control." Investir 3 000 milliards de dollars dans une entreprise aussi calamiteuse ? A part d’être le troisième distributeur de billets en... Russie ! Personne ne comprend donc cette offre hostile... sauf... si United songe à réinjecter un peu de technicité dans la production Diebold pour améliorer ces modèles calamiteux. En fait, United a déjà tout prévu.

L’année dernière, en effet, United avait déjà fondu sur Electronic Security Systems pour 1,2 billion de dollars : c’est cette entreprise qui pourrait en même temps redorer le blason de Diebold... et en même temps introduire McCain comme gagnant par défaut dans toutes les machines de vote du même nom. Ça a bien déjà marché deux fois, une troisième est possible. United s’apprête aussi à fabriquer, il est vrai, d’autres machines, au cas où les urnes électroniques contrôlées ne suffiraient pas. Encore une fois, c’est l’émission 60 minutes qui nous montre "l’arme qui ne tue pas", l’Active Denial System ou ADS.. .de Raytheon, sur laquelle planche aussi United. En cas d’émeute urbaine, c’est l’outil de contre-manifestation idéal : en échauffant la peau, il repousse tout manifestant.

L’avenir de la démocratie et de ses libertés s’assombrit pas mal en ce moment aux Etats-Unis. Ceux qui ne veulent pas le voir ni le comprendre se réveilleront demain au beau milieu du roman d’Orwell. On ne pourra pas leur dire qu’ils n’auront pas été prévenus avant.

Documents joints à cet article

1984 en 2008 ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • Rapetout 6 mars 2008 12:21

    Y’a mieux : "Un simple papier, et non une licence de pilote !" s’indigne le Momo.

    Faut une licence de pilote pour un avion sans pilote.

     


  • Rapetout 6 mars 2008 11:38

    Alors comme ça on fait des infidélité à Cloclo ? On est à court de glaviots pour cracher sur Polnareff ?

     

    T’as pas honte de faire faire autant d’heures sup’ au cocomité de lecture comme ça ? Tu vas les faire crever, les pauvres modos. C’est pus le glaviot quotidien du Momo, c’est "Guerre et Paix" quotidien maintenant.


    • Rapetout 6 mars 2008 11:52

      "un simple papier, le Certificate of Waiver or Authorization, ou COA permet de faire voler ce qu’on veut"

      C’est vraiment des tarés ces amerloques. Qu’ils prennent plutôt exemple sur nous. Chez nous c’est avec une multitude de paperasses qu’on se fait voler tout ce qu’on veut.


    • TALL 6 mars 2008 12:39

      Et malgré toute cette technologie, je ne parviens pas à lire un momo au-delà de 5e ligne

      Mais que fait donc la police ?


      • Yohan Yohan 6 mars 2008 18:20

        Pitié : au rythme où il pisse la copie, nous on n’a même plus le temps d’aller pisser. C’est pas écrit reader digest sur le front des lecteurs sérieux.

        Nous on travaille encore au fauchet et lui, il a inventé la moissonneuse à vase à débit constant.


      • Hesprides Hesprides 6 mars 2008 12:56

        Comme s’il fallait encore un article pour montrer l’évidence du projet militaro-industriel états-unisien.

        Projet qui sera à notre menu bientôt.

        Anéantir l’état et suppléer à ses prérogatives contre le sonnant et le trébuchant tout en abolissant accessoirement la somme de tous les acquis démocratiques.

         

         


        • Castor 6 mars 2008 13:42

          Oh, putaing, ça veut dire quoi cette phrase ????

          "anéantir l’état et suppléer à ses prérogatives contre le sonnant et trébuchant tout en abolissant accessoirement la somme de tous les acquis démocratiques..."

          Enfin, on a les commentaires qu’on mérite...


        • Traroth Traroth 7 mars 2008 10:58

          Si vous ne comprenez pas une phrase, ça n’est pas forcément la phrase qui est stupide. A bon entendeur...


        • haddock 6 mars 2008 19:05

          Papy 


        • TALL 6 mars 2008 14:24

          Bon, de temps en temps, il faut faire une analyse sérieuse de l’article, pour vérifier si la pensée de l’auteur n’évolue pas ( si, si, ça peut arriver ). Alors je viens de faire ici l’analyse de la 1ère partie qui parle des drones. Et ça donne quoi ?

          Ben ça se résume à > la police ricaine utilise des drones.

          Oui bon, et alors ? Où est le problème ? Ce sont des instruments d’observation passifs qui ne peuvent pas déranger les honnêtes citoyens. Pas plus que les centaines de satellites de toutes nationalités qui nous filment déjà depuis près de 40 ans.

          Alors, quand y a pas de problème, faut qu’on en trouve quand même. Et donc l’auteur nous sort que certaines polices locales ne respecteraient pas les lois. Ben oui, et bien si c’est vrai, il faut qu’elles les respectent. Les USA, ce n’est pas un pays de non-droit à ce que je sache.

          Bon alors, comme c’est quand même un peu léger pour attaquer les USA ( but essentiel de l’auteur dans 80% de la centaine d’articles qu’il a déjà sorti sur ce sitte à raison de plusieurs par semaine ), comme c’est un peu léger, se dit-il, il bifurque sur les drones militaires utilisés sur les champs de bataille.

          Et au cas où l’amalgame subliminal aurait échappé au lecteur stupide, il assure en concluant : Les rues américaines vont-elles donc bientôt ressembler à celles de Bagdad, sillonnées tous les jours par des drones ?

          Et voilà le travail. Plus lourdingue comme propagande, on n’a plus vu depuis Georges Marchais.

          L’analyse de la suite de l’article dans un autre post.


          • TALL 6 mars 2008 15:14

            Tout juste Dom.

            Alors pour la 2e partie de l’article qui n’a finalement rien à voir avec la 1ère, si ce n’est qu’on parle des USA ( tiens à propos, il avait fait la même chose pour casser du belge l’autre jour, en commençant par du nazsime pour enchaîner sur les curés pédophiles... ah ? )

            Bon alors, la 2e partie de l’article, de quoi ça parle ?

            Et bien du danger que fait peser le complexe militaro-industriel sur la démocratie.US. Vieux poncif s’il en est puisque qu’Eisenhower en parlait effectivement déjà il y a près de 50 ans. Chose que l’auteur souligne d’ailleurs. Alors, est-ce faux ?

            Non, mais ça ne date pas d’hier, et la démocraite US est toujours bien là. Car il n’y a pas que l’industrie militaire qui fait du lobbying. Il y en a d’autres aussi qui préfèrent la paix pour leurs affaires.

            Bon alors, reste le problème des machines à votes. Ben oui, là il faut contrôler évidemment, et si certaines machines comme Diebold ont été dénoncées, et que la firme est en train de boire le bouillon, c’est justement à cause d’un principe essentiel qui est le fondement même de la démocratie. Principe qui veut la mise en compétition des candidats au pouvoir. Avec pour effet immédiat que le parti perdant les élections ( lui aussi soutenu par de puissants lobbies ) a tout intérêt à vérifier la validité des urnes.

            Argument simple et clair qui rend caduque la conclusion de l’article quant à l’avenir de la démocratie US. Car si les démocrates sont battus, ils vérifieront partout où ils ont des doutes, et inversément si ce sont les républicains qui sont battus.Ce qui donne à la dernière phrase de l’article "On ne pourra pas leur dire qu’ils n’auront pas été prévenus avant." une saveur un brin candide. 

            Mais là est le charme de l’adolescence, n’est-ce pas ? smiley Et est-ce un hasard si son plus grand fan ( Djanel ) en est justement un ?


          • TALL 6 mars 2008 15:30

            Faut avoir une nana pour être cocu. Flagorneur, va ...


          • Rapetout 7 mars 2008 01:16

            Tall, arrête d’écrire des trucs compliqués comme ça, tu vas faire attraper un mal de tête maison au Momo, si tellement gros comme une maison (blanche !) que même en hypothéquant nos belles-mères et nos grands-parents jusqu’à Adam on n’aura pas de quoi lui payer l’aspirine. Heureusement, pour la méningite, y risque rien !


          • TALL 6 mars 2008 15:19

            Momo pourrait arranger ce problème facilement. Il n’a qu’à envoyer un mail à agoravox dans la fenêtre contacts - bugs et dans le 1/4 heure, c’est fait.

            Mais bon, critiquer, ce n’est pas le même esprit qu’être constructif. Et comme il est peu probable qu’il lise ce post ..


          • Rapetout 7 mars 2008 01:18

            "Momo pourrait arranger ce problème facilement."

            Tall, faut pas oublier qu’il est informaticien.


          • Clouz0 Clouz0 6 mars 2008 15:17

            Halte à la censure !

            Nous informons ici les lecteurs qu’une nouvelle association vient d’être déposée cet après-midi en préfecture de Tourcoing. Rejoignez la tous pour que cesse l’horrible attaque visant à priver Morice de son droit légitime et inaliénable à nous désinformer quotidiennement.

            Une horrible bande de terroristes, masqués sous d’ineffables noms d’emprunt, attaque depuis plusieurs jours à coups de missiles dévastateurs la prose sainte et sans faille de notre nouveau Phare de la Pensée.

            Aujord’hui même le site Agoravox, traitreusement refuse de faire apparaitre la nouvelle livraison de notre bonne parole sur sa page d’accueil.

            CA SUFFIT... Nous ne nous laisserons pas faire sans réaction.

            Nous vous invitons tous à rejoindre notre association et son comité de soutien au grand homme :

            POUR LE DROIT INALIENABLE DE MORICE A DESINFORMER SANS CONTESTATION.

            Notre guide manifeste aujourd’hui même, et tout seul, dans les rues de Tourcoing. Il nous par ailleurs a informé de sa décision ferme et résolue d’entamer immédiatement une grève de la faim, de 9h à 12h et de 14h à 17h30 (sauf le vendredi dans le pur respect de la sacro-sainte loi sur 35 heures hebdomadaires) 

            Après les Etats-Unis, la Belgique, les Catholiques, les Vieux Chanteurs morts, la Sarkozie...faudra-t-il que Morice déclare de plus la guerre au Bon Sens pour que son combat soit enfin reconnu pour ce qu’il mérite, ç’est à dire... moins que rien ?


            • haddock 6 mars 2008 19:07

              ClouzO 


            • Clouz0 Clouz0 6 mars 2008 16:23

              Cher Calmos,

              Nous vous remercions pour votre accueil sympathique. L’association mentionée ci-dessus c’est auto-dissoute après 22 minutes d’existence. 


            • Castor 6 mars 2008 16:42

              Joli pict, Calmos !

              Et...nique tazer !


            • Castor 6 mars 2008 16:50

              Dis donc Dom, t’as vu un peu ce qu’on ramasse sur les articles anti-sarko ?

              Pfiuu, en être réduit à venir reprendre son souffle sur un article de Momo...Des gars de not’ trempe


            • haddock 6 mars 2008 16:49

              Mais quels salauds ces Américains , non mais .


              • haddock 6 mars 2008 16:58

                En plus c ’est pas vrai du tout . C ’est chez les arabes que les drones ont été inventés et depuis très longtemps déjà .

                 

                Au début c ’étaient des dronadaires qui bossaient jour et nuit .C ’ est Rommel le renard du désert voyant le potentiel de ces animaux a refilé l’ idée à Werner von Braun d ’en faire des objets volants . Il a simplement allongé les ailes du dronadaire et modifié son profilé en forme de V2 au départ pour arriver à la forme actuelle .


              • Castor 6 mars 2008 17:02

                Sur ce, je rentre chez moi...

                Je vais m’acheter un vélo, il me prend des idées de sport pour me donner bonne conscience.

                à demain les ZOZOS


                • Djanel 6 mars 2008 17:38

                  A tous les zozos qui ne sont que des don Quichotte en puissance, vous êtes seules ici parce que champ de bataille est ailleurs mais je ne vous dirais pas où. Tralalala.


                  • TALL 6 mars 2008 18:27

                    Je plains les mouettes qui le suivent. Pauvres bêtes.


                  • haddock 6 mars 2008 18:52

                    Très bien Dom la topho .


                  • grangeoisi 6 mars 2008 18:42

                    salut les zozos  !

                     

                    A-t-on pensé à doubler la dose de Prozac pour Morice ?


                    • Djanel 6 mars 2008 20:18

                       

                      A tous les don quichotte de la braguette ouverte avis de grand frais.

                       

                      « je suis surpris, pas choqué, surpris, par la tonalité agressive des lecteurs des articles repris sur mon blog. Mal rédigés, vides, creux, sans intérêt, nuls, seraient les caractéristiques principales de ces écrits. Je m’étonne même que des gens qui détestent à ce point, c’est bien leur droit, prennent le temps et se donnent la peine de laisser un commentaire. En fait, et c’est bien cela qui est important, ce qui est refusé sur Agoravox, par des utilisateurs réguliers d’Agoravox, par des internautes visiblement attachés à Agoravox, c’est l’intrusion d’un journaliste professionnel dans un espace qu’ils estiment dédié au "journalisme citoyen". »

                       

                      Aphatie.


                      • TALL 6 mars 2008 20:23

                        prout !


                      • Djanel 6 mars 2008 20:45

                        Il fallait seulement que vous lisiez ce commentaire pour que vous puissiez entendre ce que je pense de vous sans le moindre effort. Vous avez mordu à l’hameçon. hahaha. je me marre


                      • morice morice 6 mars 2008 21:11

                        Merci Djanel, je suis flatté de votre comparaison. Même si je trouve Apathie trop mollasson, en particulier pour son échange épique avec JFK. On se demande en effet l’intérêt de la chose : à part se faire valoir égoïstement, il n’ y en a aucun. Chaque jour qui s’enchaîne démontre un vide intersidéral de propos. Et quand bien même une lumière apparaît, c’est une bougie vacillante. Confondre nation et gouvernement, ne pas s’apercevoir de l’importance de l’offre d’achat de Diebold par un société liée à un pouvoir armé, ou accepter sans broncher une surveillance individuelle comme étant un fait aquis inéluctable. Rappelons à ce lecteur sous informé que les premiers drones débarqués en Irak n’’étaient pas armés, et qu’aujourd’hui ils tuent avec leurs missiles Hellfire, déclenchés à des milliers de km de là. 1984 ne l’avait pas prévu, ce coup d’être descendu dans la rue par la police directement par un drone : ce n’est pas le drone en lui-même qui est décrit, mais l’étape suivante, que notre lecteur est bien incapable de prévoir, obnubilé par sa charge sur l’individu. N’ayant rien compris des deux conflits en cours, logique qu’on ne sache pas en tirer de conclusion valable... Orwell ne lui dit rien. La ferme des animaux non plus. Que voulez-vous, quand on est fermé, on le reste. On pérore, on sort deux proverbes, on joue les maîtres à penser, mais la vacuité du propos revient vite au galop : on ne retient rien de la démonstration, à peine si on en revient au titre. Apprendre à lire et à disséquer ce n’est quand même pas un problème de frontière !


                        • haddock 6 mars 2008 20:40

                          sait rien dire d’ intelligent alors fait des copiés-collés

                           

                           Djamelle la gamelle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès